AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle guerre à aksana
C'est la guerre à Aksana! Les maîtres apprennent à maîtriser leurs pouvoirs et les frontières sont gardées.
saison deux
La saison deux à été lancée ! Pour en savoir plus...
clique ici !
previously on putw
Votre personnage fait partie de l'histoire, intégrez le !
Venez nous dire ce qui est arrivé à votre personnage
et en quoi il a un impact sur l'histoire

Partagez| .

lust for life (sol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 338
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : ice and fire. (avatar et gif)
‹ COMPTES : elizaveta, shade

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : argent. une manigance orchestrée par souliman et son propre père dans le but de redonner aux kimora leurs lettres de noblesse d'antan. ça lui est bien égal à ace. à ses yeux, il demeure un bronze
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), discrétion (niv1), intimidation (niv1)
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ POINTS : 923

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 1:11


sol megara osyris
LIFE IS TOUGH MY DARLING BUT SO ARE YOU
prénom, nom ‹ un patronyme dénué de sens. un nom roulé dans la poussière, oublié de tous. des syllabes qui n'évoquent rien d'autre que le statut minable et le secret honteux qui lui est attaché. osyris. autrefois respecté et désormais méprisé. à cause d'elle. de la gamine dissimulée au sang rouge sans importance. sol. un prénom incongru pour une si frêle gamine. une note de musique parmi tant d'autres. trois lettres qui sont le seul héritage de sa mère. la seule attache à cette femme puissante qui l'a engendré. megara. un prénom presque trop beau pour elle. une perle dans la poussière. un prénom que sa mère aurait entendu dans les hautes sphères et qui lui aurait plu. c'est un peu son secret à la gamine. une touche de noblesse dans sa vie tellement modeste. âge ‹ vingt-deux ans. un nombre comme un autre qui n'exprime en rien les expériences qu'elle a vécu. elle ne vit pas la gamine mais elle survit dans ce monde impitoyable. elle ne compte plus les jours. cela ne sert à rien. elle n'égrène plus le temps en espérant que tout s'arrange. elle fait face avec sa jeunesse et son innocence perdue. date et lieu de naissance ‹  c'est par un triste jour d'automne que l'enfant vu le jour pour la première fois. sol ne s'en rappelle évidemment pas. elle s'accroche aux dires de son frère qui a vécu cette naissance secrète. elle essaie de s'imaginer les bras de sa mère tremblante accueillant son nouveau né. une existence qui n'aurait pas dû être tolérée. le fruit d'un amour entre une femme puissante et un humain ordinaire. l'union de deux corps pour n'en former plus qu'un et condamner la douce enfant à une promesse de servitude et de malheur. une vieille maison délabrée a abrité le drame. statut matrimonial ‹ autrefois, la gamine était amoureuse de la simple idée d'aimer. elle rêvait à l'amour éternel et infini. mais elle est seule sol. elle le sera toujours. condamnée à une vie d'esclavage, son coeur n'a eu guère l'occasion de battre un peu plus fort dans sa poitrine. elle n'a pas le droit à l'amour la gamine. elle est née avec le sentiment de n'être pas désirée. une émotion qui s'est atténuée auprès de son frère mais qui a rongé son être. désormais, son coeur est ravagé. il ne s'évertue plus à battre puisqu'il n'y a plus de raison de le faire. elle n'est destinée qu'à une vie de solitude et de souffrances. c'est pourquoi elle a dressé un mur de glace autour d'elle et des autres. sang ‹ maudite vermine. être frêle et dépourvu du moindre pouvoir, de la moindre étincelle. elle est humaine sol. une humanité qui lui colle à la peau et qui lui vrille les entrailles.  elle n'est destinée qu'à servir les tout puissants. l'esclavage comme seule récompense pour être venue au monde. un destin incrusté dans sa peau et dans son âme. métier ‹ elle n'a pas eu le choix sol. de par son sang carmin, elle a été désignée esclave. sentence impassible qui l'a condamnée à une pauvre vie. sol a été envoyée au palais à la mort de sa mère et à la découverte de son existence. elle y est restée quatre ans avant d'entrer au service de la famille osanos à ses dix-huit ans. à leur chute, sol s'est tout simplement enfuie sans un regard derrière son épaule. elle a dit adieu à cette condition qu'elle hait plus que tout. elle est désormais espionne au sein de la ligue. habilités ‹ elle n'a aucun pouvoir. aucune maîtrise des éléments. tout ce qu'elle a, c'est son corps et son savoir. elle a appris à se battre sol, au début avec son frère puis avec la ligue. elle a appris à transformer son être entier en une arme vivante. elle a abîmé ses poings contre les formateurs et elle a affûté son esprit. elle n'est qu'une vulgaire humaine sol mais elle est désormais capable de tuer quelqu'un à mains nues. allégeance ‹ ele était pacifique sol. une douce enfant qui ne songeait qu'à la paix et au calme. on lui a enlevé son innocence et elle réclame désormais vengeance. tout son être crie à la révolte. c'est pourquoi elle est loyale à la ligue. elle la soutient de tout son coeur. ce qui n'était au début qu'une suggestion de son frère est devenue une raison de vivre. localisation actuelle ‹ sol se trouve au qg de la ligue. elle s'entraîne sans relâche alors qu'elle vient d'apprendre qu'elle sera bientôt envoyée dans une famille en sa qualité d'espionne. groupe ‹ engraved secrets avatar et crédits ‹ lee ji eun + élodie d'amûr
anecdote 01 ‹ son dos est parcellé de cicatrices difformes qui sont devenues pâles au fil du temps. pourtant, sol a constamment l'impression que sa chair est à vif. un souvenir et une douleur qui ne la quitteront jamais. elle s'y accroche sol. cela lui rappelle à quel point le monde est cruel et que la trahison est commune à tous. anecdote 02 ‹ sol est devenue une très bonne combattante au sein de la ligue mais elle a dû en payer le prix. elle est abîmée la gamine. elle n'a pas ménagé son corps et ses efforts pour parvenir au terme de sa formation d'espionne. elle a dû apprendre de multiples techniques et assimiler de nombreuses connaissances. elle a notamment été exposée au délicat domaine du poison qui lui a fait encourir mille morts. elle ne regrette rien. elle sait qu'elle devait survivre à cela pour être aujourd'hui plus forte et plus qualifiée pour aider la cause de la ligue. anecdote 03 ‹ la gamine autrefois innocente ne rêve plus que de sang et de malheur. elle ne retrouve plus le sommeil depuis qu'elle a été confrontée à la dure réalité. lorsqu'elle s'est éveillée avec l'affreuse souffrance qui lui parcourait le dos et le goût amer de la trahison  au creux de sa lange. elle est désormais habituée aux insomnies qui enserrent sa tête dans un étau glacial. anecdote 04 ‹ malgré sa formation au sein de la ligue, personne n'a su éradiquer la claustrophobie dont elle est atteinte. cela lui porte grandement préjudice, surtout lorsqu'elle est prise de ses crises si familières et douloureuses. elle essaie de les éviter du mieux qu'elle le peut, surtout que son frère n'est plus là pour la réconforter. anecdote 05 ‹ elle s'échappe. elle s'évade la gamine quand tout devient insupportable. quand les pensées l'assaillent, elle court, elle frappe, elle se bat. c'est son échappatoire. son refuge. elle a quitté les bras de son frère pour la douleur. elle se punit peut-être sol. parce qu'au fond elle déteste sa nature si faible. elle déteste ce qu'on lui a infligé. elle déteste son frère pour l'avoir abandonnée. elle le déteste pour faire naître en elle un amour inconditionnel qui dépasse les limites imposées entre un frère et une soeur. et bien évidemment, elle se déteste pour cela. elle refoule tout la gamine. elle ne veut pas mettre de mot sur ce qu'elle ressent. elle ne veut pas de cette haine qui frémit pourtant dans ses veines. elle est là et tout ce qu'elle peut faire pour l'évacuer c'est frapper. anecdote 06 ‹ elle a une longue chevelure de jais sol. c'est peut-être la seule chose qui peut paraître jolie chez elle. elle a toujours refusé de les couper. elle en a fait la promesse à sa mère la gamine. elle lui avait alors sourit en coiffant ses cheveux. c'est peut-être stupide mais sol n'oublie jamais ses promesses. alors elle maintient sa longue chevelure avec un ruban et elle les exhibe en pensant à sa mère.anecdote 07 ‹ elle accorde difficilement sa confiance. après avoir vécu toute son enfance cachée par sa mère et son frère, la rupture a été brutale lorsqu'elle a rejoint le palais en tant qu'esclave. incapable de savoir comment se tenir et ce qu'est la vie en communauté, les premières années ont été très dures pour sol. elle a dû apprendre les coutumes et les normes sociales rapidement pour survivre. la trahison dont elle a été victime il y a de cela deux ans l'a marquée profondément. c'est pourquoi elle semble si sociable mais que ce n'est qu'un masque. derrière ses prunelles brunes, elle se méfie. anecdote 08 ‹ sol est tombée amoureuse de l'art du maniement des sabres et notamment celui des katanas. des armes que possèdent son formateur et qui lui ont plu dès le premier regard. lorsqu'elle tient une de ces armes au creux de ses mains, sa peur s'envole. elle en oublie presque le désavantage entre une humaine et un maître ou bien son adiutor. elle se sent plus forte que jamais. anecdote 09 ‹ on a souvent ri de son prénom. trois petites lettres pour former son prénom. sol. une note de musique mélodieuse aux yeux de sa défunte mère et de son frère mais une source de moquerie pour les maîtres et même certains esclaves. un prénom qui lui était tout destiné d'après eux puisqu'elle est condamnée à nettoyer les sols et à servir. anecdote 10 ‹ on lui a appris à mentir et à user des apparences contre les autres. alors elle sait désormais utiliser son visage poupin et une innocence factice pour tromper son monde. un jeu qui lui fait peur. elle craint de disparaître sous tous les mensonges et tous les secrets. mais elle n'a pas le choix sol. elle n'a plus que ça. elle n'a plus que la ligue et son devoir. elle ne sait même pas si elle reverra un jour son frère.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
cela l'indiffère. c'est du moins ce qu'elle dit. parce qu'elle s'inquiète pour son frère, naturellement. yerim qui est lié à merle osanos. yerim qui est un adiutor. yerim qui est un mêlé, contrairement à elle. il est forcé de protéger la osanos. lié à elle par un lien indéfectible. elle en est presque jalouse la gamine mais ce qui prime est son dégoût. elle trouve la loi des adiutor abjecte. c'est surtout la pensée de savoir la vie de yerim liée à celle de son maître qui la rend malade. l'idée que si merle osanos venait à mourir, son demi-frère la suivrait dans la tombe irrémédiablement. elle est écoeurée sol mais elle garde tout cela pour elle. cela reste enfoui dans son esprit pour ne pas déchaîner sa colère et sa peur sur les autres.
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
elle a été esclave pendant quatre longues années dans le grand palais de la famille régente. elle en garde une mauvaise impression et pourtant sa vie là-bas a été bien meilleure que sa vie chez les osanos. ce n'est pas pour autant qu'elle admire ou affectionne la famille régente actuelle, ni la nation du feu et son climat. à ses yeux, ils sont en grande partie responsable du sang versé et des inégalités qui divisent aksana. elle sait qu'ils font partie du problème que la ligue tente de combattre de manière pacifique depuis tant d'années. sol n'est pourtant pas décidée à rester passive devant ce qui se passe. elle est prête à rompre avec le pacifisme de la ligue de sa façon. même si c'est espionne destinée à entrer au service d'une famille modeste, elle serait prête à retourner dans le palais des oshun, quitte à se faire repérer. la ligue n'est pourtant pas disposée à l'exposer ainsi, préférant recueillir des informations dans le plus grand secret.
‹ QUEL EST VOTRE STATUT ACTUEL, ÊTES-VOUS UN ESCLAVE, ÊTES-VOUS LIBRE, EN FUITE?
elle l'était autrefois sol. esclave. ce mot faire partie d'elle et de son passé mais il ne la définit plus. elle s'est enfuie la gamine. à la chute des osanos, elle a brisé ses chaînes et elle a profité de la confusion générale pour quitter sa prison. elle est partie sans un mot. sans un regret. elle aurait pu avoir de la pitié pour les osanos mais tout ce qu'elle a ressenti en s'éloignant de leur palais est une indifférence totale. alors sol n'est pas totalement libre. elle sait qu'elle est toujours considérée comme une esclave. elle est d'ailleurs prête à retrouver les chaînes invisibles de ce statut pour la ligue. bientôt, elle sera vendue à une nouvelle famille comme esclave afin d'espionner pour la ligue et de récolter des informations. elle ne le fait pas de gaieté de coeur. elle craint plus que tout d'être reconnue et interrogée. mais elle a été formée sol. elle s'y est préparée mais cette perspective ne l'enchante pas.
pseudo et prénom ‹ herondale, clara âge ‹ vingt-deux ans comment as-tu trouvé le forum? ‹ je me le demande encore   pays ‹ france fréquence de connexion ‹ dès que possible votre avis sur le forum ‹ cey bô  gnuh smiley préféré‹  dadada
©️ PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Sol Osyris le Mer 17 Mai - 18:41, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 338
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : ice and fire. (avatar et gif)
‹ COMPTES : elizaveta, shade

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : argent. une manigance orchestrée par souliman et son propre père dans le but de redonner aux kimora leurs lettres de noblesse d'antan. ça lui est bien égal à ace. à ses yeux, il demeure un bronze
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), discrétion (niv1), intimidation (niv1)
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ POINTS : 923

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 1:12


I'M A DAMSEL. I'M IN DISTRESS
I CAN HANDLE THIS. HAVE A NICE DAY

i - claustrophobia
noun  claus·tro·pho·bia \ˌklȯs-trə-ˈfō-bē-ə\
abnormal dread of being in closed or narrow spaces

Il n'y a que les ténèbres. L'obscurité. Le silence est rythmé par le souffle saccadé de la gamine et les bruits de pas contre le parquet vieilli et abîmé. Les mains sur les oreilles pour oublier. Les prunelles fermées pour nier la réalité. Elle tremble la douce enfant. Elle rêve d'une autre vie. De la lumière. Elle arrive à s'en convaincre parfois quand son esprit est trop fragile ou trop désemparé pour tenter de se battre contre la belle illusion. Les limites de l'imagination ne sont plus quand la vie réelle est bien trop dure à supporter. Alors elle se laisse emporter la gamine. Elle s'envole vers ce monde trop parfait. Elle quitte le chaos pour la quiétude. Elle y arrive Sol. Elle arrache quelques secondes de paix dans ce monde fait d'ombres et de peur. L'esquisse d'un sourire ose même se dresser au coin de ses lèvres pâles mais le vacarme la ramène brutalement à sa planque. Un misérable débarras dissimulé par d'anciens meubles désormais vétustes. L'horreur reprend ses droits quand elle aperçoit une ombre. De celles de ses cauchemars. Elle ferme les yeux encore, peut-être encore plus fort. Elle n'a plus de talisman. Plus de remède pour oublier la peur qui l'empêche de penser. Il n'y a personne. Sol sert avec ferveur ses bras autour de ses jambes repliées contre sa poitrine. Il n'y a plus de prières. Plus de rêverie. La dernière barrière cède face à la terreur primitive. La raison laisse place aux maux qui rongent l'âme. Tout ce qui entoure la gamine devient dérisoire. Elle n'entend plus que son coeur sa peau. Boum. Boum. Boum. Sa respiration se fait de plus en plus difficile. Les murs semblent se rapprocher au même rythme que les pas. Sol n'est plus. Elle se perd dans les méandres de ses émotions. La gamine se mêle aux ténèbres. Sol perd pied. L'enfant perd la notion du temps. Elle reste suspendue à la violence de sa peur. Des mains s'emparent des siennes. Elle sent la chaleur d'un autre être en sa présence mais elle n'est plus là Sol. Les murmures qu'on lui susurre à l'oreille ne réveillent pas sa conscience. Ce n'est plus qu'une vulgaire poupée de chiffons usée par la vie. On la berce. On la supplie. Sol reste sourde aux lamentations. Alors elle sent le doux contact familier des lèvres contre sa peau. Elle perçoit les battements effrénés du coeur étranger contre sa poitrine. Sol bat des paupières plusieurs fois. Elle sort d'une longue léthargie. Elle remonte à la surface d'un lac sombre sans fond et elle réalise. Elle sent ce corps contre le sien, ses bras autour d'elle et surtout ses lèvres contre son front. Son coeur éprouvé se fracture en une multitude de morceaux. « Reste avec moi. » Ses doigts remontent le long de sa nuque pour s'aventurer dans les mèches ébènes du jeune homme. Son corps se presse davantage contre le sien comme pour forcer son âme à fusionner avec la sienne. Il n'y a pas d'interdit, pas de jugement. Il n'y a qu'eux. Il n'y a que lui. Il n'y aura toujours que lui. Yerim. La gamine rompt l'étreinte innocente et pourtant tellement malsaine pour plonger ses prunelles dans celles de celui qu'elle appelle son frère. « A jamais et pour toujours. » Elle parle avec ce traître de coeur qui brise son âme. Avec ce palpitant maître de sa vie et de ses émotions. Le même coeur qui la mènera à sa perte.

ii - sometimes things fall apart
before you even have a chance to put them together.
sometimes things. just. fall. apart.

Allongée ainsi, on aurait dit que sa mère s'était abandonnée aux bras de Morphée. Avec sa peau si pâle et ses yeux clos, on aurait vraiment pu penser qu'elle rêvait. Mais son esprit s'était envolé depuis longtemps. Il ne restait de sa mère qu'une simple enveloppe charnelle. Un simple vestige de son existence qui avait laissé un vide immense dans le coeur de Sol. La gamine avait supplié sa mère de rester avec eux quand elle s'était figée à jamais. Elle aurait pu crier ou se plaindre mais elle était restée là, prostrée. Elle ne pouvait rien y faire. Les larmes coulaient sur son visage de poupée, silencieuses et pourtant messagères de sa peine. Elle était choquée, résignée. Parce qu'elle savait Sol. Elle savait qu'ils allaient venir la chercher. Le maître lié à la vie de sa mère avait dû s'effondrer à l'instant où son coeur avait cessé de battre. Elle n'arrivait pas à envisager de quitter la prison dorée qu'on lui avait imposée. Cette même maison qu'elle avait appris à détester au fil des années. Elle qui avait toujours rêvé de liberté allait bientôt en être privée. Son existence allait être découverte. L'enfant secrète allait subir les conséquences de sa venue au monde et de son sang. Les hémoglobines criantes de vérité qui coulaient dans ses veines étaient banales. Elle ne possédait aucun pouvoir. Elle n'avait aucune valeur. Seuls les rires de son demi-frère rompaient le silence morbide qui régnait dans la demeure. Elle devrait peut-être l'imiter. Peut-être devait-elle s'esclaffer devant la cruauté du destin et l'ironie de la vie. Peut-être devait-elle mêler ses rires à ceux de Yerim. Elle n'en avait tout simplement pas le coeur. Elle savait Sol. Elle avait deviné que sa vie prendrait bientôt fin. On allait bientôt tout lui arracher pour l'asservir. La punir. Elle savait plus que quiconque ce qui attendait les faibles humains dont elle faisait partie. Les yeux clos, la gamine sécha ses joues d'un revers de la main avant de poser ses prunelles sur son frère. « Ils arrivent Yerim. » murmura-t-elle d'une voix blanche. Elle énonçait juste une vérité. Et ça faisait mal. Elle avait l'impression de se consumer de l'intérieur à l'idée qu'elle devrait lui dire adieu. Tout s'écroulait autour d'elle. « Ils ne te prendront jamais Sol, j’ai promis. » Un misérable sourire étira brièvement le coin de ses lèvres. Yerim était fidèle à lui-même. Il essayait toujours de la protéger de tout. Seulement il ne pouvait plus rien pour elle. Il n'y avait plus d'espoir. Elle ne pouvait plus s'échapper ou se cacher. La gamine l'avait accepté mais elle voyait bien la lueur qui brillait dans les prunelles de son frère. Il s'interposerait pour la sauver. Sol préférerait souffrir mille morts plutôt que de causer des problèmes à Yerim. « Ne fais rien de stupide je t’en supplie. » Comme pour appuyer ses mots, la gamine entrelaça ses doigts contre les siens. Un geste tout à fait banal qui dépassait l'entendement. Ils étaient liés par le sang mais l'amour qui les unissait était bien plus fort. Bien plus dangereux. « Je t’ai dit qu’ils ne te prendront pas, jamais. » Une tristesse infime brilla dans ses yeux tandis qu'elle serra presque inconsciemment son emprise sur la main de Yerim. Cela lui coûtait mais elle devait le convaincre. Il devait renoncer à elle pour leur bien. « S’il te plaît Yerim. » Une prière. Une supplication. Un pardon dissimulé dans les mots. La gamine essayait de calmer son coeur mais en vain. A ce moment précis, il était mis en pièces par l'avenir incertain et la douleur de l'adieu qui se dessinait. Le souffle saccadé, la gamine frémit lorsque la main de son frère frôla sa joue afin de remettre un de ses mèches ébènes derrière son oreille. « Je t’aime Sol. » Elle le savait depuis toujours. C'était inscrit dans tout son être. C'était une évidence. Un interdit. Alors quand elle leva les yeux vers lui, un sourire sincère illumina son visage, peut-être pour la dernière fois. « Je t’aime aussi Yerim. » C'était un fait. Un secret qu'ils partageaient. Yerim et Sol. Deux faces d'une même pièce. Deux âmes soeurs. Des cris ne tardèrent pas à s'élever autour d'eux. Sol ne regardait que lui tandis qu'on la forçait à se lever. Elle n'avait que lui à l'esprit lorsqu'on l'éloigna et qu'on l'enchaîna à sa nouvelle vie de servitude et de solitude.

iii - and even when you heal
you're never what you were before

Le fouet résonne. Encore. La morsure glacée du cuir contre sa peau la fait grimacer. Encore. Elle reste silencieuse Sol. Elle serre les dents parce que c'est tout ce qui lui reste. Sa propre résistance. Le plaisir qu'elle retire au patriarche en restant atone. La léthargie s'est emparée de son corps entier. Son esprit s'évade pour supporter la douleur même s'il reste enchaîné à son corps. Ses doigts serrent avec férocité les liens qui la maintiennent au sol. Sa modeste chemise est lacérée et elle colle à sa peau couverte de sang. Elle ne compte plus la gamine. Elle a arrêté quand les étoiles ont commencé à s'agiter devant ses prunelles humides. Une voix s'élève pourtant à chaque fracas. Les esclaves présents baissent les yeux. Ils n'osent pas croiser le regard vide de la gamine. Sol les observe sans défaillir. Ses prunelles scrutent avec insistance la coupable de la sentence. L'esclave qui n'a pas hésité à la faire accuser à sa place pour échapper à la torture infligée à ceux de leur espèce. Elle n'a jamais connu la trahison Sol. Elle y goûte pour la première fois et cela lui laisse un goût âcre dans la bouche. A moins que cela ne soit le fer de son propre sang qui l’écœure. A chaque nouvelle blessure, l'innocence de l'enfant s'envole. A chaque sifflement, son coeur devient amer. Elle voit maintenant. Elle comprend ce que sa mère lui avait dit un jour. Ne fais jamais confiance. A personne. Ils te trahiront à la première occasion. Le souvenir la distrait tandis qu'une mare d'hémoglobines marque les pavés glacés des cachots. Le rire sadique du patriarche s'élève tandis qu'il continue, encore et encore. Il est peut-être furieux de l'impassibilité de Sol. Il aurait peut-être préféré qu'elle supplie et qu'elle crie. Elle l'aurait peut-être fait mais elle n'est plus l'enfant naïve et rêveuse qu'elle était quand elle est arrivée au palais. Elle a grandi Sol. On lui a arraché son innocence, brutalement. Elle a affronté le monde sans y être préparée. Elle s'est construit une armure, petit à petit. Elle a muré son coeur, brique par brique. Mais cela n'avait pas suffit. Des murmures étouffés attirent son attention tandis qu'un combat silencieux s'instaure entre le patriarche des Osanos et une autre silhouette. Elle ne sait pas s'il a renoncé à la fouetter. Elle n'arrive pas à faire la différence. Son dos est bien trop meurtri pour qu'elle ne ressente la moindre pression. Les ombres s'effacent, la laissant seule. Abandonnée de tous. Des mains parchemineuses se posent sur son épaule. Sol aperçoit un sourire désolé avant de sombrer dans les ténèbres. C'est sa petite victoire à Sol. Elle a tenu jusqu'à ce que tout le monde parte. Elle a survécu et elle a conservé une petite parcelle de son honneur. Elle ne sait pas combien de jours s'écoulent. Les éclats de douleur l'éveillent parfois en pleine nuit avant qu'elle ne défaille encore. Elle sait qu'on prend soin d'elle. Une vieille dame la veille. Elle ne la connaît pas mais elle sait qu'il s'agit d'une esclave au service des Osanos depuis d'incalculables années. Elle tente de la sauver mais elle n'en a pas envie. Elle est brisée Sol. Son corps est atteint mais son coeur l'est tout aussi. Toute bonté a disparu avec la trahison. Sa vision du monde a changé. Elle n'a rien à quoi se raccrocher. Elle perd la notion du temps. Elle s'abandonne au vide, au creux dans sa poitrine. « Bats toi ma fille. Bats toi pour ta vie. Bats toi pour leur montrer que tu n'es pas qu'une faible vermine comme ils le prétendent. » La vieille dame est penchée à son oreille. Elle la sent sourire. « Ta vie ne s'arrête pas là. Trouve la rage. La colère. Une raison de vivre. N'importe laquelle. » Une étincelle s'allume dans les ténèbres. Une rage déferle dans ses entrailles. Elle veut leur faire payer. A tous. Si sa vie n'a aucune valeur, alors elle se sacrifiera avec joie pour se venger d'eux. Une voix familière résonne mais elle l'ignore. Elle n'a plus de pitié. Elle n'en a plus pour elle et pour le monde. Lorsqu'elle ouvre les yeux, la souffrance qui irradie de son dos ne fait que la convaincre davantage. La douce Sol est morte. Sol vient de renaître.

iv - how do you move on ?
you move on when your heart finally
understands that there is no turning back.

L'agitation trouble le palais tout entier. L'aube prend désormais le pas sur la nuit tandis que les flambeaux s'éteignent. Des cris et des bruits sourds résonnent dans le calme du matin. Sol se redresse avec mal. Les cicatrices de son dos sont soignées mais elle la font toujours souffrir comme si elles étaient encore à vif. La vieille dame à qui elle s'est liée d'affection l'observe en silence. Un air indéchiffrable s'est figé sur son visage ridé. Sans un mot, elle s'empare de la main de Sol et elle la conduit dans le dédale du palais. Personne ne fait attention à eux. Elles ne sont personne. Des bribes de conversation saisissent la gamine d'effroi. Les yeux écarquillés, elle croit apercevoir des membres de la famille Osanos fuir au dehors. Elle tente de prévenir la vieille femme mais celle-ci semble déterminée à la mener à un endroit précis. Elle trébuche plusieurs fois tout en conservant le silence. Sol réfléchit à l'impossible. La fuite des Osanos ne signifie que leur chute. Une joie mauvaise la fait sourire tandis qu'elle fronce les sourcils à mesure qu'elle parcoure les couloirs déserts du palais. Lorsqu'elle comprend ce que la vieille femme tente de faire, Sol la retient mais il est déjà trop tard. La gamine se retrouve dehors. Libre. Des éclats de voix s'élèvent mais la gamine est bien trop sidérée pour esquiver le moindre geste. La vieille femme caresse d'un geste tendre sa joue tandis qu'elle la pousse vers la liberté qui lui ouvre les bras. Un rêve qu'elle pensait impossible. Ses jambes se mouvent d'elles-mêmes tandis qu'elle entend des cris derrière elle. Elle n'ose pas se retourner mais elle sait qu'elle lui a sauvé la vie au prix de la sienne. Ses larmes s'envolent dans les airs à mesure qu'elle s'échappe du palais. Elle court sans s'arrêter. Encore et encore. A bout de souffle, elle se laisse tomber contre un arbre tandis qu'elle ferme les yeux. Elle n'a rien. Elle n'est personne. Elle reste immobile pendant des heures tandis que la nuit tombe. Les images défilent devant ses yeux, retraçant le cours de la journée. Elle n'est plus prisonnière de son sang. Elle a arraché la liberté en faisant couler le sang. Elle ne s'est même pas battue. La mort de la vieille femme ne fait que renforcer sa haine envers les Osanos et le monde entier. Elle se relève, chancelante. Ses prunelles brillent d'une détermination nouvelle. Elle doit trouver la ligue à laquelle elle appartient. Elle doit trouver son enceinte et se venger d'une quelconque façon. Elle doit agir Sol. Elle ne peut plus rester impassible face au sort réservé aux esclaves. Elle ne veut plus être faible. C'est la rage qui la fait avancer. L'espoir aussi. L'espoir de faire bouger les choses. L'espoir de le revoir. Yerim. Elle l'aime toujours mais quelque chose a changé. La distance et sa vie de servitude ont transformé Sol. Elle n'a plus rien de la gamine que son frère aimait tant. Elle n'aspire plus qu'à devenir une arme contre les oppresseurs. Elle est prête à sacrifier sa vie pour faire cesser l'injustice. C'est tout ce qui lui reste. La vie.

v - she wasn't looking for a knight
she was looking for a sword

Tu n'es rien. Tu n'es personne. Tu ne vaux rien. Ses poings s'abîment contre la silhouette qui lui fait face. La colère fait battre son coeur avec ferveur. Des fragments de son passé se rappellent à elle. Le corps sans vie de sa mère. Le rire du patriarche des Osanos. La trahison. Yerim. La douleur. Elle frappe encore plus fort. Tu n'es qu'une vermine. Une esclave. Des cris de protestation s'élèvent tandis que Sol revient à elle. Effarée, elle cligne plusieurs fois des yeux avant de réaliser qu'elle a terrassé son adversaire et qu'elle s'acharne dessus depuis quelques minutes. Tout le monde la fixe avec un mélange de compréhension et d'inquiétude. Tous connaissent son histoire. Tous savent à quel point la vie d'esclave est cruelle. Elle s'excuse à demi-mots tandis qu'elle est entraînée dans un coin de la salle. « Sol, tu dois apprendre à canaliser toutes tes émotions. » Elle baisse les yeux. Elle connaît le refrain la gamine. Elle sait qu'elle ne doit pas laisser son passé la submerger au même titre que la haine. Elle sait que si elle doit devenir une espionne digne de confiance, elle doit se contrôler. Sol acquiesce en silence devant le regard impitoyable de son formateur. Ce dernier se détend imperceptiblement avant de pousser un soupire. Il s'éloigne, laissant Sol en proie au regret. Elle sait se battre mais ses qualités de combattante ne lui seront d'aucune utilité si elle n'est pas capable de se maîtriser. La gamine sert les dents tandis qu'elle observe les silhouettes autour d'elle s'entraîner. Ses prunelles se posent de nouveau sur son formateur qui lui fait signe de le suivre. Les sourcils froncés, Sol s'exécute sans un mot. Elle s'attend à une punition, à une remontrance. A tout sauf à ça. La pièce est sombre, illuminée par quelques flambeaux accrochés aux murs. Un éclat argenté attire ses prunelles tandis que son formateur exhibe un sabre fascinant. D'instinct, Sol tend une main vers l'acier mais son formateur recule l'arme. « Tu ne va pas t'en servir. Pas encore. » Il range le sabre dans un étui avant de lui lancer un simple bokken. Encore admirative du sabre argenté, la gamine dissimule avec peine sa déception quand ses doigts se referment sur le bois du bokken. « Tu vas apprendre à te focaliser sur le combat sans te laisser distraire. Tant que tu ne sauras pas te contrôler, tu n'auras pas le droit de manier de sabre. » Le silence accueille son défi. Elle est contrariée la gamine mais elle devine avec aisance que cela ne peut que l'aider à devenir meilleure. Elle n'oppose pas son corps directement face à l'adversaire. Le maniement d'une arme impose de la technique et de la concentration. Elle ne peut tout simplement plus user son corps dans le combat. Des voix, des souvenirs et des émotions la font serrer les dents mais elle les concentre dans ses attaques. Il n'y a plu que ça qui compte. Les semaines passent et son formateur reste formel à chaque entrevue. Il ne lui fait aucun compliment, aucune remarque. Il se contente de la reprendre dans sa technique. Malgré des défaites cuisantes, elle se relève toujours. Cela lui fait oublier son combat et ses problèmes. Le visage de Yerim et son absence s'effacent chaque jour davantage. Un matin, elle ne trouve qu'un coffret en bois dans la pièce. La surprise égaie son visage lorsqu'elle y découvre un katana. Elle ose à peine le manier entre ses doigts rugueux. Pour la première fois depuis de nombreuses années, elle est heureuse. Elle s'extasie devant son sabre de longues minutes avant de le ranger dans l'étui en cuir sombre qui l'accompagne. Le coeur léger, elle se lance à la recherche de son formateur avant qu'on l'interpelle au détour d'un couloir. Le ton impérieux ne laisse aucune liberté. Sol redevient le soldat. L'espionne. L'enfant à l'innocence volée s'avance vers son formateur entouré d'autres responsables de la ligue. « Il est temps. » Sol reste imperturbable tandis qu'elle accepte la nouvelle sans montrer la moindre émotion. La gamine ne se fait aucune illusion. Elle ne va pas tarder à être envoyée en mission. Dehors. Dans le monde. Elle va sans aucun doute retrouver les chaînes qui appellent son sang.

© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Sol Osyris le Ven 19 Mai - 17:45, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 400
‹ AVATAR : NAM JOO HYUK.
‹ CRÉDITS : AV/@QUEEN ULTRAVIOLENCES AKA BE DAMOUR.
‹ COMPTES : DRAMA PRINCESS, INSANE KILLER, UNHOLY PRIEST.

‹ AGE : vingt-trois ans à vivre tel un oppressé, amoureux d'une liberté qu'il ne voit que dans ses rêves, c'est la jeunesse qui trompera les vieilles générations.
‹ STATUT : célibataire, autrement dit seul depuis sa naissance, il n'est intéressé par rien d'autre que par une vengeance froide.
‹ SANG : mêlé, abomination, quoi que utile aux yeux de quelques maîtres, il est de ces gens qui ont courbé l'échine pour survivre.
‹ COMPETENCES : ténacité (lv2), méfiance (lv1), charisme (lv2)
‹ METIER : en fuite, chien, loup solitaire, il rode, il vaque, il torture, il est le fantôme d'une carcasse d'autrefois. accessoirement bras-droit de anders pollux, il est enfin à la tête d'une Hydre qui ne courbera jamais l'échine.
‹ ALLEGEANCE : autrefois la ligue, maintenant l'armée de pollux. comme un chien enragé, le loup solitaire s'adosse à cette nouvelle famille qui mettra le royaume à sang et à flammes pour récupérer ce qui leur a toujours été dû: la liberté.
‹ ADIUTOR : merle osanos, jamais il n'a autant détesté, jamais il n'a autant haï. que son rêve à lui et d'enrouler ses mains autour de son cou pour lui arracher toute trace de vie.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 10:36

LA PLUS BELLE
LA PLUS JOLIE
LA PLUS COURAGEUSE
LA PLUS FORTE
LA PLUS BELLE
BELLE
BELLE
dadada dadada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 14:32

ELLE EST TROP BG
AUSSI BELLE QUE LE SOL-EIL tete a claque
Revenir en haut Aller en bas
humans
avatar
humans
‹ MESSAGES : 229
‹ AVATAR : ALYCIA DEBNAM-CAREY.
‹ CRÉDITS : ALASKA (AVATAR)
‹ COMPTES : WO, MO.

‹ AGE : vingt-neuf années, ses traits abîmés plus par la maltraitance que l'âge, son air angélique déformé au fil du temps.
‹ STATUT : inaccessible, poupée de satin que l'on se permet de manipuler à souhait. une vie qui ne lui permet aucun entichement romantique, seul son corps semble satisfaire, son coeur lui reste dissimulé, caché.
‹ SANG : sali et indigne, c'est du sang rouge qui coule dans ses simples veines d'humaine. d'esclave.
‹ COMPETENCES : espionnage (niv. 1), furtivité (niv. 1), tolérance (niv. 1).
‹ METIER : prostituée, esclave, la gamine n'a d'emprise ni sur l'un ni sur l'autre. l'on utilise son corps sans qu'elle ne puisse vraiment combattre cette emprise qui l'a dépasse. esclave du jour comme de la nuit.
‹ ALLEGEANCE : aucune, clysée n'est pas libre de ses mouvements ni de ses pensées, elle vit emprisonnée, comme éloignée de tout ce qu'il se passe en dehors de la cage que représente son esprit manipulé et soumis.
‹ ADIUTOR : personne, simple humaine, simple esclave.
‹ POINTS : 626

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 14:50

WOW
tu es k-non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 338
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : ice and fire. (avatar et gif)
‹ COMPTES : elizaveta, shade

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : argent. une manigance orchestrée par souliman et son propre père dans le but de redonner aux kimora leurs lettres de noblesse d'antan. ça lui est bien égal à ace. à ses yeux, il demeure un bronze
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), discrétion (niv1), intimidation (niv1)
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ POINTS : 923

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 15:23

i know right dadada
et élodie jpp de toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 400
‹ AVATAR : NAM JOO HYUK.
‹ CRÉDITS : AV/@QUEEN ULTRAVIOLENCES AKA BE DAMOUR.
‹ COMPTES : DRAMA PRINCESS, INSANE KILLER, UNHOLY PRIEST.

‹ AGE : vingt-trois ans à vivre tel un oppressé, amoureux d'une liberté qu'il ne voit que dans ses rêves, c'est la jeunesse qui trompera les vieilles générations.
‹ STATUT : célibataire, autrement dit seul depuis sa naissance, il n'est intéressé par rien d'autre que par une vengeance froide.
‹ SANG : mêlé, abomination, quoi que utile aux yeux de quelques maîtres, il est de ces gens qui ont courbé l'échine pour survivre.
‹ COMPETENCES : ténacité (lv2), méfiance (lv1), charisme (lv2)
‹ METIER : en fuite, chien, loup solitaire, il rode, il vaque, il torture, il est le fantôme d'une carcasse d'autrefois. accessoirement bras-droit de anders pollux, il est enfin à la tête d'une Hydre qui ne courbera jamais l'échine.
‹ ALLEGEANCE : autrefois la ligue, maintenant l'armée de pollux. comme un chien enragé, le loup solitaire s'adosse à cette nouvelle famille qui mettra le royaume à sang et à flammes pour récupérer ce qui leur a toujours été dû: la liberté.
‹ ADIUTOR : merle osanos, jamais il n'a autant détesté, jamais il n'a autant haï. que son rêve à lui et d'enrouler ses mains autour de son cou pour lui arracher toute trace de vie.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 16:20

genre ds mes fiches vous faîtes pas un accueil comme ça
choquée et déçue

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 338
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : ice and fire. (avatar et gif)
‹ COMPTES : elizaveta, shade

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : argent. une manigance orchestrée par souliman et son propre père dans le but de redonner aux kimora leurs lettres de noblesse d'antan. ça lui est bien égal à ace. à ses yeux, il demeure un bronze
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), discrétion (niv1), intimidation (niv1)
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ POINTS : 923

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: lust for life (sol) Mer 10 Mai - 17:08

attends j'arrive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

lust for life (sol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» what would you pair with london life
» Lust Soap
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME
» Plus Belle la Life
» Convention Swiss Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: fiches de présentations-