AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle guerre à aksana
C'est la guerre à Aksana! Les maîtres apprennent à maîtriser leurs pouvoirs et les frontières sont gardées.
saison deux
La saison deux à été lancée ! Pour en savoir plus...
clique ici !
previously on putw
Votre personnage fait partie de l'histoire, intégrez le !
Venez nous dire ce qui est arrivé à votre personnage
et en quoi il a un impact sur l'histoire

Partagez| .

the selfish kings of a worthless empire (maven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
‹ MESSAGES : 117
‹ AVATAR : imogen poots
‹ CRÉDITS : perséphone

‹ AGE : vingt-trois ans
‹ STATUT : uc
‹ SANG : uc
‹ COMPETENCES : uc
‹ METIER : uc
‹ ALLEGEANCE : uc
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 372

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: the selfish kings of a worthless empire (maven) Sam 5 Aoû - 1:09

Chaque nouvelle année, le festival de Dragondale lui paraissait encore plus majestueux que le précédent. Elle aurait volontiers pris part aux festivités si elle n’avait pas été dans l’obligation de rejoindre la garde rapprochée de Maven Oshun, qui se serait bien passé de sa présence. Entouré d’hommes prêts à agir en cas de besoin, Tami paraissait bien ridicule. Souvent, on la pensait frêle, fragile et incapable de se défendre d’elle-même. Elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine fierté mal placée lorsqu’elle se présentait comme l’adiutor de l’enfant terrible Oshun, devenant tout d’un coup bien plus menaçante. Le protocole clairement en tête, elle s’était préparée de manière à ce que le prince rentre en un seul morceau si un malheur devait leur arriver. Les risques qu’elle prenait en étant espionne pour le compte de la résistance étaient nombreux, mais ils en valaient la peine. Elle avait été mise au courant peu de temps avant le festival de la présence de quelques membres de la résistance en ville pour sonder les lieux. Elle s’était chargée de retenir les masques de la plupart d’entre eux, au cas où une évacuation d’urgence s’imposerait à eux. Le brouhaha s’interrompit presque instantanément lors que l’impératrice prit la parole pour le traditionnel discours. Sans surprise, les mots de leur souveraine la firent soupirer, ou plutôt hurler intérieurement. Tami était évidemment restée de marbre, comme elle savait si bien le faire, pour ne pas attirer l’attention sur sa petite personne plus que nécessaire. Tout allait bien, jusqu’à ce que des bombes n’explosent et que tout ne devienne que chaos. Elle chercha du regard son maître, qui avait sans doute été évacué en bon état à la minute même qui suivit l’attaque puisqu’elle ne ressentait absolument rien. Désormais hors de son champ de vision, l’adiutor savait déjà qu’on ne lui pardonnerait pas l’erreur d’avoir perdu sa trace. Quitte à être emprisonnée, autant le faire pour quelque chose d’utile. Profitant des mouvements de foule pour se fondre dans la masse, elle ramassa un masque tombé au sol puis partit à la recherche de quelques résistants à tirer hors de la ville.

« Doucement ! » Un homme l’empoignait fermement par le bras et elle ne put retenir un râle de douleur. Endolori par les explosions, elle ne s’en sortait heureusement qu’avec des blessures superficielles. Un autre homme ouvrit la porte d’une cellule étonnamment vide (ce qui ne saurait durer) et la poussa violemment à l’intérieur. Elle ne les quitta plus du regard jusqu’à ce que ces derniers disparaissent de son champ de vision. Une fois seule, elle glissa le long du mur humide pour s’asseoir à même le sol. En utilisant quelques astuces de sang-mêlé, elle parvint à stimuler sa circulation sanguine tout en réduisant au maximum le risque hémorragique. Les douleurs persistaient et elle n’avait aucun moyen d’évaluer la gravité de la situation. Alors elle partit du principe que ce n’était pas grave.

Difficile d’évaluer depuis combien de temps elle était dans ce trou à rat. Quelques minutes, peut-être des heures. Elle était trop occupée à tendre l’oreille et écouter les conversations de couloir tout en assistant impuissante au remplissage des cachots.  « Pourquoi avoir porté ça ? » Le garde lui balança le masque qu’elle avait ramassé après l’attaque. Elle tenta de rester calme, de maîtriser sa respiration et le ton de sa voix. Elle ne pouvait se permettre de paraître hésitante ou anxieuse. « C’est pourtant d’une évidence. Vous vous posez encore la – Tu n’es pas en position de faire la maligne, Azuhel. Abrège ! » Elle souffla assez fort pour leur faire part de son mécontentement, qui masquait en réalité la peur de perdre totalement le contrôle. « Le lien que j’entretiens avec la famille impériale n’est plus un secret pour personne. Ou du moins, ceux qui s’y intéressent un minimum. » Elle marqua une légère pause avant de reprendre. « Il aurait suffi que l’on me prenne pour cible pour pouvoir éliminer Maven facilement. » conclut-elle en haussant les épaules. « Et si ça avait été le cas, vous ne seriez certainement pas aussi calmes que vous l’êtes actuellement. » Son ton se fit un peu plus menaçant. Ils pouvaient s’estimer heureux que les Oshun n’aient subi aucunes pertes. Leur place aurait été à ses côtés, dans les cachots. « En cachant mon identité, je n’ai fait que mon rôle d’adiutor : protéger mon maître. » Une partie de ce qu’elle disait était vrai et lui permettait de cacher les quelques points cruciaux de son histoire. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’on la sorte rapidement d’ici. Peut-être que Maven mettrait fin à tout ça, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 1203
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : av (@dandelion) + queen clara.
‹ COMPTES : joyeuse, grincheux.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : fiancé à liza valaeris, à la fois ennemie et amante, tendresse et destruction. une union non-désirée, une guerre à venir.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 5), intimidation (niv. 5), méfiance (niv. 5).
‹ METIER : magistrat au département de la justice, optant toujours pour la peine la plus lourde possible. plus le sang sera versé, mieux sa conscience se portera.
‹ ALLEGEANCE : autrefois à sa déesse, sa soeur aînée. celle qui l'a trahi. il a désormais ployé le genou devant le nouvel empereur d'aksana : cal oshun.
‹ ADIUTOR : tami, fidèle protectrice soumise aux flammes de la tempête maven. parfois amis, parfois rivaux, il sont cependant contraints à se supporter.
‹ POINTS : 755

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: the selfish kings of a worthless empire (maven) Dim 13 Aoû - 23:53

You and i go hard at each other, like we're going to war. You and i go rough, we keep throwing things and slamming the door. You and I get so damn dysfunctional, we stopped keeping the score.


           Maven s'était subrepticement glissé hors des appartements de la belle Elizaveta Valaeris, alors que le soleil pointait bien haut dans un ciel sans nuages. Lui qui espérait être discret et faire en sorte que son escapade reste secrète, voyait ses espérances réduites à néant, puisqu'un serviteur de la maison Oshun l'attendait patiemment dans le couloir et courba posément l'échine, en voyant le monstre se profiler dans son champ de vision. Si l'intendant se trouvait là, c'était que ses virées nocturnes dans le lit de la sublime blonde n'étaient plus un secret pour personne. Le prince grogna, pressentant les ennuis qui ne tarderaient pas à s'accumuler. Le monde entier adorait les histoires tumultueuses qui agitaient le palais et le peuple semblait prendre un malin plaisir à propager des rumeurs déformées. Bien entendu, les fiançailles de ces deux-là étaient de nature publique. Tout comme leur inimitié viscérale, qui s'était finalement transformée en quelque chose de plus charnel. Les langues acérées allaient se faire un plaisir de se déchaîner sur la liaison du prince du feu et de l'héritière de l'air, Maven était prêt à en mettre sa main à couper. En réalité, ce qu'il craignait par-dessus tout était le courroux de cette sœur qu'il avait presque divinisé dans son esprit. Il redoutait les remontrances d'Isaure, ses moqueries face à son attachement pour celle qui ne devait être qu'un pion dans l'échiquier de son accession au pouvoir. Car il ne pouvait désormais plus nier la vérité. Elizaveta était devenue plus qu'une simple fiancée, au masque glacial et au corps envoûtant. « Prince Maven, vous êtes attendus dans les cachots … » La voix du vieil intendant tira brutalement le jeune maître de ses pensées et le vit froncer les sourcils, d'un air interrogatif. « Mademoiselle Azuhel y est actuellement retenue, suite à … Des soupçons de rébellion pesant sur elle. Votre mère l'Impératrice a demandé à ce que vous régliez ce problème. Dès maintenant. » Avec un soupir sonore, le maître tourna les talons en direction des cellules souterraines du palais des flammes. Il avait à peine remarqué l'absence de la terrible Tami à ses côtés, puisqu'il passait le plus clair de son temps à la congédier ou à l'éviter. Mais puisqu'il se tenait toujours sur ses deux jambes, c'était que tout allait bien pour la jolie brune. Le maître et l'adiutor n'avaient que le sarcasme pour point commun et passaient plus de temps à se chamailler qu'autre chose. Rester dans la même pièce leur était difficile et Tami se plaignait de devoir assurer le rôle de mère poule auprès d'un Maven mettant constamment sa vie en danger. Le prince savait que sa mère ne s'inquiétait nullement du sort de la mêlée mais que son absence avait dû être remarquée. Et commentée. L'idée de laisser la belle croupir dans un cachot pour le reste de sa vie effleura l'esprit de Maven. C'était une idée plutôt très tentante mais il n'était pas certain qu'elle soit réalisable. Elle resterait à l'état de chimère, dont il rêverait délicieusement la nuit. L'Oshun se dirigea en direction des cachots d'un pas rapide, pressé de s'acquitter de cette tâche qui le lassait déjà. Les soldats s'inclinèrent sur son passage, non par respect mais plutôt par crainte. Maven n'était pas un des leurs, il ne connaissait ni la discipline, ni l'autorité. Pourtant, il était capable de les réduire en charpie en quelques secondes. Violent, impulsif, sanguinaire, il ne rechignait jamais à se lancer dans une bagarre. En réalité, il était souvent celui qui les provoquait. Se battre, la seule chose qui lui permettait de se sentir vivant. Il la trouva docilement assise sur le lit de sa cellule et le prince sentit un grand sourire illuminer son visage, d'ordinaire si sombre. Il se tenait du bon côté de la grille et avait les pleins pouvoirs sur la mêlée. Et il jubilait, en oubliant presque c'était une corvée qu'il était en train d'accomplir. « Et bien, et bien … Qu'avons-nous là ? » Certes Maven savait qu'il allait devoir tirer Tami de cet endroit, pour éviter que le nom de la famille Oshun ne soit sujet à des rumeurs aussi infondées qu'étranges. Pourtant, sa position de force, par rapport à cette petite importune qu'il détestait, n'était pas pour lui déplaire. Au contraire. Il aurait aimé en profiter bien plus longtemps, mais l'Impératrice n'était pas le genre de femme qu'il était bon de contrarier. « Selon les dires, tu serais une ennemie de la couronne ? Quelque chose à ajouter là-dessus ? » Le même sourire idiot continuer de briller sur les lèvres écarlates du jeune homme, bien que ces histoires de rébellion étaient totalement insensées, pour lui. Tami était incapable d'une chose pareille, bien trop servile et loyale à sa famille. Non, même s'il ne portait pas spécialement la belle dans son cœur, il était persuadé qu'elle ne pouvait le trahir ainsi. Pauvre enfant crédule qu'il était … « Tu t'es mise dans de beaux draps, tu sais. Pour sortir de là, il faudrait me supplier. Et à genoux, qui plus est. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
‹ MESSAGES : 117
‹ AVATAR : imogen poots
‹ CRÉDITS : perséphone

‹ AGE : vingt-trois ans
‹ STATUT : uc
‹ SANG : uc
‹ COMPETENCES : uc
‹ METIER : uc
‹ ALLEGEANCE : uc
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 372

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: the selfish kings of a worthless empire (maven) Sam 16 Sep - 14:28

Tami aurait pu reconnaître ce bruit de pas qui raisonnait entre les pierres parmi milles autres. Son ouïe surdéveloppée avait largement contribué à cette faculté si spécifique que seuls les adiutors possédaient. D’un naturel observateur, Tami apprenait vite et prêtait attention aux moindres détails. Elle avait été entraînée à ça après tout, analyser la situation pour s’exécuter rapidement et contrer le potentiel adversaire. La prisonnière se redressa immédiatement de son lit lorsque Maven apparut dans son champ de vision. Elle était bien assez misérable derrière ces barreaux. « Et bien, et bien … Qu'avons-nous là ? » Ce sourire satisfait l’insupportait au plus haut point et elle le lui rendit, à la différence près que le sien était plus forcé qu’honnête. Maven semblait jubiler de la voir réduite à cet état. Comment pouvait-elle l’en blâmer ? Elle serait tout aussi heureuse de le voir ainsi si leurs places avaient été échangées. « Et moi qui espérait voir l’Impératrice en personne, ce n’est que toi. M’en voilà déçue. » Son air volontairement condescendant s’accompagnait de son traditionnel croisement de bras. Elle s’avança rapidement vers son interlocuteur, pour tenter de réduire ce sentiment de supériorité qu’il avait, mais en vain, les barreaux n’allaient pas disparaître juste parce qu’elle le voulait. « Selon les dires, tu serais une ennemie de la couronne ? Quelque chose à ajouter là-dessus ? » Elle leva les yeux au ciel, attendit quelques secondes pour ne pas répondre dans la précipitation et paraître un minimum crédible. « Si tel avait été le cas, tu serais mort depuis longtemps. » lâcha-t-elle dans l’indifférence la plus totale. Avec les années, la jeune adiutor avait appris à cacher ses véritables pensées pour assurer sa propre protection, ce qui se révélait encore plus vital lorsque l’on se retrouvait enchaînée à un membre de la grande et merveilleuse famille Oshun. « Après tout ce temps, tu es toujours incapable de me faire confiance ? » Prononcer ces quelques paroles lui fit un léger pincement au cœur, auquel elle ne s’attendait pas. Elle était blessée, plus que de raison, mais ne saurait dire si c’était par le comportement de Maven ou par le sien. Elle l’avait trahi, sans aucun regret. Ou du moins, c’est ce qu’elle avait cru jusque-là. « J’aurais pu m’échapper si je le voulais. » commença-t-elle doucement. « Il suffirait juste de chauffer ces barreaux pour les faire fondre. Température qui, sans vouloir me vanter, n’est pas difficile à atteindre compte tenu de mon niveau. » Elle y avait songé. Plus d’une fois même. Mais s’était refusée de passer à l’acte. Elle ne voyait aucun intérêt à devenir fugitive maintenant. Pas alors qu’elle pouvait fournir de nombreuses informations aux rebelles. La fuite était réservée pour plus tard, une fois le point de non-retour atteint. « Tu t'es mise dans de beaux draps, tu sais. Pour sortir de là, il faudrait me supplier. Et à genoux, qui plus est. » Elle haussa les épaules puis soupira. « Sans rire ? Je ne pensais pas que sauver ma peau me poserait autant de problèmes. » C’était bien ce qu’elle tentait de faire, en s’opposant à la couronne : chercher un monde meilleur où chacun se sentirait enfin en sécurité, pas vivre sous cette tyrannie interminable. « Je n’en attendais pas moins de ta part. » Ses paroles s’accompagnèrent d’un rire franc. « Dans tes rêves, Oshun. » Et puis elle finit par regagner son sérieux. Pour la première fois depuis… trop longtemps pour qu’elle s’en souvienne, Tami avait peur. Malgré ses airs de femme forte et imperturbable, elle restait une personne comme une autre : mortelle. « T’as l’air plutôt en forme, c’est rassurant. » Alors que ça aurait pu être bien pire, se retint-elle d’ajouter. « Maintenant que t’es là, tu peux peut-être m’éclairer un peu sur ce qui va m’arriver, non ? » L’impératrice, ou du moins Maven, avait probablement déjà une idée derrière la tête. Aussi innocente pouvait-elle paraître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 1203
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : av (@dandelion) + queen clara.
‹ COMPTES : joyeuse, grincheux.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : fiancé à liza valaeris, à la fois ennemie et amante, tendresse et destruction. une union non-désirée, une guerre à venir.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 5), intimidation (niv. 5), méfiance (niv. 5).
‹ METIER : magistrat au département de la justice, optant toujours pour la peine la plus lourde possible. plus le sang sera versé, mieux sa conscience se portera.
‹ ALLEGEANCE : autrefois à sa déesse, sa soeur aînée. celle qui l'a trahi. il a désormais ployé le genou devant le nouvel empereur d'aksana : cal oshun.
‹ ADIUTOR : tami, fidèle protectrice soumise aux flammes de la tempête maven. parfois amis, parfois rivaux, il sont cependant contraints à se supporter.
‹ POINTS : 755

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: the selfish kings of a worthless empire (maven) Dim 17 Sep - 15:17

You and i go hard at each other, like we're going to war. You and i go rough, we keep throwing things and slamming the door. You and I get so damn dysfunctional, we stopped keeping the score.


« Et moi qui espérait voir l’Impératrice en personne, ce n’est que toi. M’en voilà déçue. » La petite brune peignit un air condescendant sur son joli visage, avant de croiser les bras. Sa posture favorite. Celle que Maven lui avait toujours connue. Leur querelle était ancestrale. Immortelle. Eternelle. Et puisque l’un ne pouvait vivre sans l’autre, le reste de leur vie allait certainement continuer à être ponctué de piques, de phrases blessantes et d’attaques frontales. En réalité, le prince et son adiutor se ressemblaient beaucoup. Probablement plus qu’ils ne pouvaient l’imaginer, tant la discorde régnait entre eux. Incapables de se comprendre ou d’avoir une discussion, ils formaient un couple qui ne passait pas inaperçu. Beaucoup riaient de cette association peu prometteuse. Et les autres enviaient leur puissance respective. « Je ne suis pas plus heureux que toi de cette rencontre, crois-moi. » Il grommelait, le petit prince. Tiré d’un profond sommeil pour venir sauver la terrible Azuhel, la bonne humeur n’était pas vraiment au rendez-vous. D’ailleurs, il n’était même pas certain de vouloir la sortir de derrière les barreaux. Au moins, coincée ici, il était certain qu’elle ne lui poserait pas de soucis. Qu’elle lui casserait moins les pieds. Car s’il l’avait pu, cela ferait bien longtemps que l’Oshun aurait mis fin à la vie de Tami. Il avait perpétuellement envie de l’étrangler, de la frapper ou de la jeter du haut d’une fenêtre. Il n’avait pas besoin d’elle. Besoin de personne pour se protéger. Arme léthale, machine de mort bien huilée, Maven était parfaitement capable de se débrouiller seul. De donner la mort pour rester en vie. « Si tel avait été le cas, tu serais mort depuis longtemps. » Il secoua la tête, se mit à faire les cent pas devant la cage de la mêlée. L’accusation était grave. Le risque, celui de la prison à vie et d’une disgrâce pire que la mort. Parce qu’elle se savait protégée, la rusée. Adiutor d’un prince, elle ne serait pas condamnée à la peine capitale. « Les espions sont parfois plus utiles que les bourreaux. Je ne suis pas forcément d’accord avec cette maxime, mais elle s’est avérée vraie bien souvent. » Et il ne pouvait arrêter de se méfier. D’elle. Du monde entier. Excepté Isaure, Maven ne croyait personne. Absolument personne. Il était trop farouchement indépendant et réservé pour cela. Il haïssait l’engeance humaine, qu’il jugeait faible et trop prompte à la corruption. « Après tout ce temps, tu es toujours incapable de me faire confiance ? » Maven ricana. Il ne se faisait pas confiance à lui-même alors comment aurait-il pu croire en elle ? En cette femme avec qui il était lié mais qu’il détestait. « Et ça t’étonne ? » On ne faisait pas confiance à ses ennemis. Et si le petit prince était bien certain d’une chose, c’était que la rouge n’était pas son amie. « J’aurais pu m’échapper si je le voulais. Il suffirait juste de chauffer ces barreaux pour les faire fondre. Température qui, sans vouloir me vanter, n’est pas difficile à atteindre compte tenu de mon niveau. » Le prince haussa un sourcil circonspect tandis que, dans ses yeux dorés, brillait une flamme d’amusement. Même si Tami avait pu s’évader de sa cage, elle n’aurait pas été bien loin. Elle était pour l’instant une ennemie de la couronne et les gardes impériaux jalonnaient le palais. Sécurité encore renforcée depuis les récents attentats. Elle n’avait aucune chance. Mais son caractère impétueux et téméraire devait lui faire penser le contraire. « J’aurais bien aimé voir ça. J’aurais pu avoir la chance de t’attraper pour te jeter de nouveau ici. » Et cette idée avait de quoi être plaisante. Jouissive. « Sans rire ? Je ne pensais pas que sauver ma peau me poserait autant de problèmes. » La pauvre petite n’avait encore rien vu. Car même s’il avait l’ordre de la faire sortir d’ici, pour soigner les apparences, Maven n’avait aucunement l’intention de faciliter les choses à son adiutor. « Je n’en attendais pas moins de ta part. Dans tes rêves, Oshun. » Il leva les yeux au ciel. S’il y avait bien une chose qu’il ne désirait pas, c’était de retrouver le visage mutin de l’Azuhel lorsqu’il sombrait dans les bras de Morphée. « Tu as l’air plutôt en forme, c’est rassurant. » « Comme si tu en avais quelque chose à faire. » Réponse sortie automatiquement. Maven et Tami passaient leur temps à se renvoyer la balle, à s’affronter. A tenter de faire céder l’autre, de se montrer le plus fort. « Maintenant que t’es là, tu peux peut-être m’éclairer un peu sur ce qui va m’arriver, non ? » Alors le prince se rapprocha des barreaux, dardant ses prunelles dans celles, plus foncées, de Tami. « Je n’en suis pas certain. Mais une chose est certaine, si tu me parlais un peu de cette fameuse Ligue, à laquelle tu appartiens, les choses deviendraient soudainement beaucoup plus simples… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
‹ MESSAGES : 117
‹ AVATAR : imogen poots
‹ CRÉDITS : perséphone

‹ AGE : vingt-trois ans
‹ STATUT : uc
‹ SANG : uc
‹ COMPETENCES : uc
‹ METIER : uc
‹ ALLEGEANCE : uc
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 372

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: the selfish kings of a worthless empire (maven) Dim 8 Oct - 2:42

Difficile d’estimer combien de temps ce jeu allait jouer avec une personne aussi peu conciliante que Maven. Il avait au moins le mérite d’être tenace, mais elle pouvait l’être encore plus. La patience du jeune prince avait des limites tandis que celle de Tami avait été mise à rude épreuve de trop nombreuses fois pendant sa formation pour céder la première. Aucune preuve suffisait à l’inculper pour trahison et donc plus rien ne rendait son enfermement dans les cachots valables. D’autant plus qu’elle ne lui donnait pas longtemps à vivre sans ses services, compte tenu du caractère instable du jeune homme.   « Bien-sûr que j’en ai quelque chose à faire. J’aimerais éviter mourir bêtement par ta faute. » Tami avait grandi avec l’idée d’avoir une mort utile et si elle s’était libérée de cette obligation pour suivre sa propre voie, elle parvenait difficilement à se détacher de ce concept. Finalement, elle se protégeait peut-être plus elle-même que lui, effrayée par l’idée de ne pas pouvoir contrôler sa fin. La confiance qu’elle accordait à son maître était inexistante, jusqu’à douter de sa capacité à assurer sa propre survie. Après tout, elle avait toujours été là pour surveiller ses arrières et la moindre incertitude la poussait à prendre les devants pour agir en conséquence. Essayer d’avoir toujours un coup d’avance pour mieux appréhender la suite. Maven était quelqu’un de redoutable, personne ne pouvait le nier, mais ses tendances capricieuses et son impulsivité ne jouaient pas en sa faveur. L’atmosphère devint un peu plus pesante, angoissante. Elle craignait le pire, chose courante avec la famille Oshun, mais pour la première fois depuis toujours, cette liaison lui parut bien avantageuse. Cette simple pensée suffit à la rendre plus confiante, prête à faire face à celui qui n’attendait qu’une petite erreur de sa part. « Je n’en suis pas certain. Mais une chose est certaine, si tu me parlais un peu de cette fameuse Ligue, à laquelle tu appartiens, les choses deviendraient soudainement beaucoup plus simples… » Dans ses souvenirs, rien ne faisait référence à une quelconque ligue. Elle avait beau réfléchir, ce nom ne lui évoquait absolument rien. La distance volontairement instaurée avec ses parents ne l’aidait en rien, tout comme l’habitude à s’isoler du reste des sang-mêlés. Et pourtant, elle en avait fait des efforts depuis son entrée dans la résistance. « Et bien je suppose que la situation va se compliquer un peu plus. » lâcha-t-elle presque amer. Elle n’espérait pas non plus qu’il la relâche sans aucune contrepartie. « Tu ne sauras rien, Oshun, puisque moi-même je ne sais rien concernant la Ligue dont tu parles. » Elle laissa ses bras claquer sur ses hanches en haussant les épaules. Elle qui craignait de lourdes représailles, la voilà un peu plus rassurée. Mentir sur ses véritables activités allait être moins délicat, la résistance à laquelle elle appartenait n'étant pas spécifiquement ciblée. « Il vaudrait mieux que tu reconsidères tes priorités au lieu de perdre ton temps ici. » qu’elle reprit en gardant parfaitement son calme. « Partir à la recherche des véritables auteurs de cette attaque plutôt que de se fier au jugement de simples gardes, tout aussi peu fiables que je ne pourrais l’être. » S’ils avaient bien une chose en commun, c’était de se méfier de tout. Et elle comptait sur ce fait pour laisser les doutes s’immiscer encore plus dans l’esprit du jeune homme. « Et si je peux me permettre… » Et elle savait pertinemment que non. « Tu devrais éviter de t’afficher trop longtemps seul,  sans adiutor. Un simple conseil et sûrement pas une menace ou une quelconque attaque. » Ses mains attrapèrent un barreau chacun, de sorte à entourer la tête de son maître. Le regard planté dans le sien, Tami savait qu’elle avait raison. « Les gens vont se poser des questions, parler. Et toi comme moi savons que ce n’est pas bon. » La moindre faille pouvait s’avérer suffisante pour tout chambouler. « Il vaudrait mieux ne pas ébruiter mon séjour ici, si tu comptes me laisser croupir dans les sous-sols encore quelques jours. » Il suffirait d’une seule personne, un infiltré ou un garde jouant sur les deux tableaux pour l’atteindre. Une flèche bien placée, un moment d’inattention et c’en était fini pour eux deux. Tami n’avait en rien oublié les enseignements de ses parents, ni toutes ces années à lui retourner le cerveau. Une personne à elle-seule pouvait tout faire basculer. « D’ailleurs, dormir dans les cachots n’était pas dans le contrat. Le confort de ma chambre me manque. » Qu’elle sorte d’ici au plus vite pour reprendre sa supposée liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

the selfish kings of a worthless empire (maven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mon hommage aux troupes polonaises de la République et du 1er Empire
» Soldats Sarthois du 1er Empire
» Carte de l'Empire romain...
» codex empire tau
» Empire, nouvelle figurine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-