AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle guerre à aksana
C'est la guerre à Aksana! Les maîtres apprennent à maîtriser leurs pouvoirs et les frontières sont gardées.
saison deux
La saison deux à été lancée ! Pour en savoir plus...
clique ici !
previously on putw
Votre personnage fait partie de l'histoire, intégrez le !
Venez nous dire ce qui est arrivé à votre personnage
et en quoi il a un impact sur l'histoire

Partagez| .

(helana) roses have thorns.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 230
‹ AVATAR : Emily Browning
‹ CRÉDITS : EXCEPTION, mon styliste ♥ (av) gif (tumblr)
‹ COMPTES : Blue Caroll

‹ AGE : Tu as cueillis ta vingt-cinquième rose rouge, un soir d’été. Un instant crépusculaire où le temps semblait s’éterniser plus que jamais, jouissant de la grandeur que suscitait son rythme sur tout.
‹ STATUT : Promise à un homme pour cacher un terrible secret qui te ronge, tu fais face à un refus catégorique d’Adonis Griffith à te prendre pour épouse. Tu t’efforces de montrer aux yeux de tous l’existence de ton cœur insensible à l’arrangement entre deux familles qui veulent vous lier, et dangereusement indomptable, mais qui est pourtant secrètement attiré par ton amie de longue date, Hedda Wolffhart.
‹ SANG : Le sang aussi sombre que la boue, il s’est éclaircit pour devenir argent suite à l’anoblissement de ta famille par Thomas Griffith, le nouveau roi d’Eartanera. Ton sang est d’argent, mais ta parole est d’or, jolie Historia.
‹ COMPETENCES : agilité - discrétion - évaluation
‹ METIER : Peintre et dessinatrice, tu es propriétaire d’une petite galerie qui se nomme Watercolors & Paints, dans laquelle tu donnes des cours à quiconque désire découvrir l’art de la peinture à l’eau.
‹ ALLEGEANCE : Il y’a cette dualité naissante en toi Historia, entre ta profonde amitié avec ce jeune homme devant qui tu es supposée ployer le genou et le bien-être de ta Nation. Suspendue entre deux compromis, tu t’imposes le choix qui profite à ta famille et à tes alliés : tu tournes le dos à Cal Oshun, cet ami si cher à tes yeux, cet Empereur face à qui tu feras trembler la terre en cas de guerre.
‹ ADIUTOR : Thiago est cet homme qui t’as juré fidélité. Il est le Noir, tu es le Rouge, et vous vous épousez dans un lien inéluctable jusqu’à ce que la mort vous sépare. Cet homme, celui qui est lié à toi, à jamais. Hier comme aujourd’hui, aujourd’hui comme demain. Il n’a pas eu le choix, tu ne lui as pas laissé le choix, il est ton protecteur, il est ton tout.
‹ POINTS : 974

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: (helana) roses have thorns. Sam 15 Juil - 2:05


Helana Wheatdrop
I got issues like you got issues
prénom, nom ‹ Wheatdrop, ton nom inonde les oreilles des passants, bourdonne et annonce ta présence déglinguée. A l’image de ce blé, la graine en or, la richesse des entrailles de la terre,  tu voyages dans les veines dilatées des grands mangeurs, des connaisseurs, pour dissoudre ton sucre lent âpre miel qui réchauffe leur corps. Tu es la chaleur, tu es la douceur, tu es le vice matinal qui allègre les dures journées. Tu es la résurrection d’une foi religieuse égarée, oubliée. Ton nom est porteur de sens, tu es le pain de vie du monde.  Helana Ishbel, le second est un prénom de circonstance celui de ta mère, le premier sonne le glas d'une féminité que tu as depuis longtemps rejetée. Les deux ensembles illustrent le paradoxe qui brûle en toi. Un garçon manqué dans un corps de femme, tu détestes ton deuxième prénom qui ne te sied pas assez, alors tu le scinde en deux : Lana, pour les intimes. âge ‹ Tu as cueillis ta trente-deuxième rose rouge, un soir d’été. Un instant crépusculaire où le temps semblait s’éterniser plus que jamais, jouissant de la grandeur que suscitait son rythme sur tout. date et lieu de naissance ‹, un 13 Août à Biogeriha, le fief de ta famille. Une contrée où il fait bon vivre, car la terre veille. statut matrimonial ‹ Célibataire, et tant que ton mariage ne sera pas proclamée, tu comptes bien le rester. Indifférente aux codes et usages de la Cour, tu ne t’intéresses pas le moins du monde au florilège de sensation qu’engendre les préparatifs d’un mariage. Bien trop farouche pour laisser place à l’arrangement entre deux familles qui t’ôteras ta liberté, tu t’efforces de montrer aux yeux l’existence de ton cœur dangereusement indomptable, mais qui pourtant est secrètement épris de ton adiutor, Circe Thorsten. sang ‹ Ton sang est d’argent, mais ta parole est d’or. La valeur du sang est inexistante pour toi qui te plais à faire secrètement prévaloir la valeur morale d'un individu. Et pourtant, tu caches relativement bien cette pensée défaillante que tu exècres. Une réflexion adoptée par les uns, une réflexion rejetée par toi. Minime, elle peut-être tolérable; répandue, elle peut être condamnée à tes yeux. métier ‹ Tu es bien trop ambitieuse d’esprit pour te cantonner à n’être que la fille de Balian Wheatdrop. Une petite noble agitant le doigt pour affirmer ton autorité et la sagesse pieuse de ta famille. Oh non petite Lana, tu es bien plus que cela. Tu es sa fille chérie, son enfant choyé et il serait mentir que de dire que tu n’en profites pas pour agir comme bon te semble. Casse-cou, tu aimes passer tes journées à entraîner les enfants nobles à l’art du combat, bien que cette activité se fasse de manière non officielle puisque tu n’appartiens pas au corps de l’armée. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, rien ne te décourages assez pour ne pas te battre, et c’est couvert de boue que tu rentres chez toi, un sourire aux lèvres. adiutor ou Maître ‹ Parce qu’il y’avait derrière son regard une insolence admirable, tu t’es arrêtée devant lui. Tu as entendu son chuchotement briser le silence, traverser ton esprit et te calmer. Ce jour-là, tu as su, oh oui tu as su petite Helana. Tu as su qu’il serait tiens, qu’il devait être tiens, Circe. Tu as fermé les yeux, et tu as su. Alors tu l’as voulu, tu l’as ardemment voulu et tu l’as eu. Cet homme, celui qui est lié à toi, à jamais. Hier comme aujourd’hui, aujourd’hui comme demain. Il n’a pas eu le choix, tu ne lui as pas laissé le choix. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ Femme de la terre, la manifestation de ton élément ne peut se faire que dans la violence. A l’image de ton tempérament impétueux,  la terre gronde du bout de tes doigts. Même au fin fond de l’eau, au bord de la noyade, tu l’entends. Tu l’entends ce souffle frais et humide se mélanger à la roche. Tu sens cette odeur de verdure et de terre, défiant l’écume et l’algue ondulantes. Tu peux aisément discerner les effluves majestueux des roches détruites, parmi l’arôme délicat des arbres. Lorsque tu ne veux faire qu’une avec elle, tu la martèle, la fracasse pour ouvrir ses entrailles et t’allonger entre elles. Te perdre dans les cavités et les craquelures de la glèbe, plonger dans son berceau naturel que tu fixes comme éternelle demeure. La terre, si belle mais qui a pourtant cette horrible caractéristique d’être immobile — sa chair se craque, son esprit se ramollit, s'endurcit, s’effrite.  Pour toi, qui es vivace et remuante, tu ne peux que ressentir le tiraillement dont tu es victime. Il y a une guerre qui se prépare dans ton cœur — coincée entre ta férocité et la préservation de la terre endolorie après ton passage. allégeance ‹ Il y’a cette dualité naissante en toi qui t’impose la neutralité la plus totale. Wheatdrop de naissance, Wheatdrop d’allégeance, tu as prêté serment envers le sang bleu et la famille impériale de feu. Bien qu’on t’ais inculqué cette idéologie depuis que tu as su faire tes premiers pas, ton regard chocolaté fusillera quiconque a le malheur de te dire que tu forges ta propre opinion en suivant ta famille tel un vulgaire mouton. Tu n’es pas aussi simple d’esprit, Helana, Pauvre Fou celui qui te réduit à cela. Observatrice, silencieuse, tu as choisi le camp qui comble les volontés de ta famille, la préservera de toutes mésententes et qui met en valeur l’importance du rôle qui est le vôtre : celui de conseillers. Tu soupçonnes la famille Swanson d’être les investigateurs de l’assassinat de ta tante. Si bien que tu ne peux te permettre une allégeance totale et aveugle envers ceux qui ne sont pas Wheatdrop. Ces autres nobles qui te rappellent chaque jour à quel point, ils bafouent la foi et les bonnes manières sous ton regard critique, sous ta moue dégoûtée. Ces soulards et jeunes effarouchés se mélangent en danses obscènes. Ils tombent en pâmoison devant des boissons alcoolisées et des vices nocturnes qui les libèrent de leur quotidien de servitude. L’alcool, le sexe et autres saloperies, mer houleuse qui secoue les pauvres rescapés, pousse les naufragés de la beuverie à rentrer. Et quand ce beau monde est éconduit du paradis de l’oubli. Il ne reste que le silence dans la nuit. Ils rampent au sol, tels des phoques, ils boivent encore afin de ne pas penser au fait que leurs gosses vont crever. Leur terreur s’en va et leur corps suit afin de retourner travailler. Plus personne n’est là au lever du Soleil, car elle rappelle les faiblesses des hommes en les mettant à nu à la lumière. Une vision permanente qui en devient presque lassante pour toi qui détourne le regard, blasée. Et au milieu de cet océan chaotique, il y’a Circe, celui que tu observes en silence. Celui dont la suspicion n’est pas à prouver. Son absence d’allégeance, son appartenance à la rébellion. Peut-être bien que ton affection pour lui  est la clé qui verrouille tes lèvres, qui te pousse à fermer les yeux, jouer l’ignorante alors que tu es loin d’ignorer le risque qui court pour toi, pour ta famille. Et peut-être qu’au fond de toi, au fin fond de toi, tu sais très bien qu’il a raison. Que tout doit cesser, ce pouvoir hiérarchique, cette oppression malsaine. Tout, absolument tout. localisation actuelle ‹ Dans la maison cachée de la Lune, au cœur du royaume de la terre, tu t’ennuies du monde. Les dédales aériens, les fresques colorées ou encore les chants religieux des abbayes de ta famille te lassent, petite Helana. Sous ton capuchon, tu t’accroches au bras de Circe pour quêter au cœur de la Capitale, lieu qui canalise toute attention en raison de son effervescence. Lire, écrire ou te cultiver sont des loisirs calmes pour la lionne fougueuse que tu es, mais tu ne parviens jamais à rester tranquille bien longtemps. Alors tu te frottes à Circe, pour t’entraîner secrètement à la maîtrise de ton élément, avant de rendre visite à tes anciens doyens de l’académie afin de prendre le thé. groupe ‹ Tear ther apart - Tu as vu des choses horribles, tu as entendu des choses horribles. Et pourtant, seul le silence t’entoure. Insubordination discrète, acquiescement muet des actes de ton Adiutor. Tu ne peux qu’être une actrice immobile dans cette lutte qui est la tienne, dans ce tourment que tu ne peux défendre à la vue de tous, en scandant ton mécontentement à l’unisson du mouvement rebelle. avatar et crédits ‹ zoë kravitz + autumleaves
anecdote 01 ‹  Ce jour-là, ta marche s’est arrêtée, nette.  Tu as croisé son regard, petite Lana, ce regard sombre qui t’a glacé le sang. Tétanisée, tu as retenu ton souffle. Cette nuance dans l’air, tu l’as ressenti. Puis l’intrusion dans ton esprit, à la fois incisive et imperceptible. Ce poids dans ta poitrine qui écrasait ton palpitant et tes poumons, tapissant de cendres la cage retenant tes piteux organes à l’abri. Cette sensation, comme une aiguille qui t’as transpercé le nombril afin de te tirer par l’abdomen dans un plongeon vertigineux. Cette piqûre qui vrillait tes tripes était bien plus pernicieuse qu’un déferlement brut de violence. Et bien plus douloureuse aussi. Aujourd’hui, tu revois encore les images vicieuses avec une précision affolante, tu entends les ricanements stridents comme s’ils résonnent  depuis ce jour-là, à l’infini contre tes tympans. Si tu as pu t’estimer heureuse que ton pire penchant – d'après toi – n’ait pas été dévoilé, tu n’as pas pu t’empêcher de vomir aux pieds de ton père affolé de te voir malade. Tu n’y as pas cru tes yeux, ce petit garçon venait de te mettre à terre, toi, l’ogresse des montagnes. Tu as ressenti l’adrénaline courir dans tes capillaires sanguins, la chair de poule recouvrir ta peau halée d’une seconde peau. Allant à l’encontre des paroles dissuasives, tu as demandé l’alliance avec ce garçon qui venait de te conquérir à sa manière. Cela a été instinctif. Tu as ressentis le besoin de le sortir de cet engrenage. Lui et personne d’autre. Ta phrase a pété dans l’air comme un coup de revolver. anecdote 02 ‹ Tu étais ce cheval noir, fougueux et impérieux, mais surtout indomptable. Ce cheval qui courait à toute vitesse dans les confins des montagnes, respirant la brise des sapins mouillés : un cheval au galop, un animal sauvage en fuite. Escapade nocturne, échappée belle. La nuit n'était pas encore totalement tombée, mais le ciel était déjà obscur, alourdi d'épais nuages noirs. Le soleil était invisible, ses rayons ne perçaient pas la carapace brumeuse. Véritable cathédrale qui se ramassait, cumulus bas sur l'horizon qui écrasaient sous leurs lourdes nuées toutes présences. L'air était électrique, presque statique ; même le vent s'était tut et l'atmosphère, immobile, semblait attendre. Seule la brève luminosité d'un éclair, au loin, semblait rompre la parfaite inertie qui régnait sur la terre. Les minutes qui précèdent l'orage sont toujours les plus intenses. Un frisson qui descendait toujours le long de ton échine lorsque le tonnerre grondait pour la première fois. Un éclat sombre s'allumait au fond de tes prunelles et le grondement te sortait de ta torpeur tandis que tu fixais l'amas de nuages qui se déchiraient au-dessus de ta tête. Tes lèvres se sont relevés en une esquisse de sourire, rictus plus proche d'une quelconque émotion joyeuse que de la grimace. Tu appréciais l'orage, tu le ressentais dans tes entrailles comme un besoin ; mais les secondes qui le précédait n'en étaient que plus appréciable. Pas un mot, pas un regard, mais la conscience de sa présence était une évidence. Et le ciel se crevait, laissant se déverser des trombes d'eau de ses réservoirs gazeux. Et sous ce signal, la nature revivait. Le vent glacial se levait, faisant plier les herbes hautes et craquer les branches torturées d'un vif vent solitaire. Les fleurs déposées en offrandes roulaient des tombes pour s'écraser au sol, l'odeur âcre de la terre mouillée s'élevait lentement. Tu pouvais sentir toutes ces variations de la faune et de la flore, cette contorsion naturelle naissante de la dualité de l’environnement. Pluie torrentielle, annonciatrice du blâme des Dieux, tu te plaisais à penser que l’intempérie te réprimandait pour tes actions. Superstitieuse, loin de là, mais plus moqueuse tu meurs !  anecdote 03 ‹ Pleine de colère, tu as longtemps été à la recherche d’une activité pour extérioriser le carnage de tes émotions intérieures. Dame Nature étant généreuse, elle t’a doté d’une jolie voix, d’un vibrato que tu aimes faire frémir comme pour concurrencer les oscillations du cri du vent. Bien que cela soit un exutoire, c’est avant tout une occupation pour toi, qui entretiens ce talent avec grand intérêt. anecdote 04 ‹ Il est ton crevard préféré, cette part de toi que tu n’assumes pas et que tu chéries secrètement. Il est ce sale gosse insolent, dégueulasse et infâme, ce sale merdeux qui t’irrites suffisamment pour vouloir lui claquer sa bouche. Et pourtant, de toute son stature il s’est imposé dans ta vie. Il est cet objet volant non identifié qui gravite autour de toi. Un gros chieur qui s’est couronné Roi et qui règne dans ton univers sans aucun scrupule. Un Roi qui vient courtiser sa Reine sur le confort d'un lit, d'un canapé et tous les lieux de son imagination. Un compagnon d’infortune, autant capable de sublimer tes nuits que d’intoxiquer tes journées. D’un regard extérieur, votre histoire pourrait être perçue comme de l’amour,  mais tu t’offusques à l’idée de la simplifier avec un mot aussi banal et réducteur. Circe et toi, c’est une histoire violente, intime et mouvementée, ponctuée de vacherie gratuite, de tendresse, de fougue. Le crédo qui dicte ta vie : l’emmerder, et tous les moyens sont bons. Car il est cet homme qui s’impose jour et nuit dans ta vie, et il en sera ainsi jusqu’à ce que la mort vous sépare. Il est ton sale type, cet enflure effronté que tu veux baffer jusqu’à ce qu’il pleure toutes les larmes de son corps pour ton plus grand plaisir, ce môme horripilant que tu couvres de tendresse une fois la crise passée. Tu hais la sensation de ton affection pour lui, alors tu lui fais payer au centuple, et pourtant, inexplicablement, une curieuse petite étincelle subsiste entre vous. Tout ce qui vous repousse vous rapproche aussi, inévitablement. Alors tu cris de tout ton être dans cette bouche scellée qui retient cette vérité –que tu n’assumes pas toujours–, plutôt que dans son esprit que tu souhaites épargner. Les Sept t’ont donné des mains pour réconforter son cœur.  Et tu penses comprendre à demi-mot ses souffrances, tu voudrais tant être capable d'appliquer un baume permanent sur les plaies de son âme. anecdote 05 ‹ Lena, tu es comme un nœud, qu'on a beau essayer de défaire avec le temps, mais rien y fait. Il semble toujours aussi compliqué, toujours aussi difficile, incompris. Tu as pourtant tout essayé, tu as déjà eu foi en l'humanité, foi en eux. Mais tout appartient maintenant au passé, tout ceci n'est plus qu'une infime partie de tes souvenirs. Au fil des années, les Hommes ont perdu le sens de la compassion, et le respect pour autrui. Ils sont devenus égoïstes et violents, ils ont perdu un bon nombre de valeurs, et tu ne peux pas leur faire la morale car tu n’en as pas le droit, ni le pouvoir. Il suffit de perdre pied un seul instant, pour être entraîné vers le large en l'espace de quelques secondes. La chute est terrible, indolore, rapide. La crainte et la reconnaissance se sont perdus, ils ignorent leur jugement divin, et confrontent leur parole contre la vôtre, celle de la religion proclamée par ta famille. Insolence ? Peu importe la façon dont ils peuvent être qualifiés, ils sont tous comme ça : assoiffés de pouvoir et en conquête de richesse. Les humains. Une existence si mal menée, un gâchis. Certains peuvent paraître différents de ses semblables, ce qui se fait de plus en plus rare. Mais tu étais obstiné à croire qu'ils sont tous pareils, ils cachent tout simplement leur réelle nature. Et pourtant, tu ne te reconnais nullement parmi eux, nullement parmi l’éducation pieuse de ta famille. Toi, tu te trouves différente, différente dans ton approche. Car tu ne comprends ni les uns, ni les autres, tu recherches ta propre pensée.  anecdote 06 ‹ Tes yeux chocolatés peinent à ne pas détourner le regard du droit chemin, et pourtant la déviance de ta fascination ne te plonge nullement dans l’embarras. C’est un secret bien gardé pour tes amis au sang d’argent, et même pour Circe. Tu es obnubilée par le potentiel magique des mêlés, un pouvoir que tu juges bien plus intéressant que celui des maîtres. La diversité de leur pouvoir t’intrigue tellement, que tu te surprends parfois à désirer ardemment mettre au monde un bébé imprégné de cette belle magie. Une pensée interdite que tu enfermes au plus profond de ton esprit, afin que ton chieur ne puisse pas y avoir accès. Cela serait prendre le risque de le voir jubiler pendant des jours, à y voir le message codé d’une déclaration d’amour pour son auguste personne. anecdote 07 ‹ Helana, comme tu es altière depuis la couronne de ta chevelure à l’extrémité de tes doigts. Tout en toi respire cette noblesse argentée qui impose un respect forcé, un respect qui t’étouffes quotidiennement. Tu aimes qu’on interagisse avec toi au-delà de ton titre de noblesse, que l’on te remette à ta place lorsque la circonstance l’exige, que l’on te résiste. Personne ne semble avoir le courage ou le potentiel magique de te tenir tête, à l’exception de Circe. Si bien que tu ne cesses de te tester, de repousser les limites de ton corps à son paroxysme. Tu ne désires que du défi, un soupçon d’adrénaline pour exciter ton euphorie. Dans cette recherche de sensation forte, tu domptes ton corps en prenant quotidiennement du poison pour surpasser l’insurmontable : ton potentiel mortel.  anecdote 08 ‹ Helana, ravisseur terrestre. Tu es la spontanéité à l’état pur, tu ne ressens ni la gêne, ni la crainte d’embarrasser ou de froisser le commun des mortels. La subtilité ne fait pas partie des rouages qui engrènent ton caractère. Rebelle, tu es aussi farouche qu’une lionne lorsqu’il s’agit de défendre ta parole ou celle d’une tierce personne. Tu n’hésites pas à dire les choses telles qu’elles sont, d’une vérité qui peut déplaire certes, mais cela ne t’arrête pas pour autant dans ta lancée. Les mots arrivent aisément pour toi qui ne demeure jamais passive, tu n’attends pas que les choses se passent, tu les déclenches. Dans ta fougueuse colère, ton nez frémit pour battre le rythme de tes émotions brûlantes, le tapotement nerveux de tes doigts attise la flamme qui valse au gré du vent. Discrète, il faut quelques minutes avant de remarquer ta présence. Quelques minutes et puis toute une vie pour oublier ton regard chocolaté. Tu n'es pas de ces gens qui ont de l'exubérance et la voix avenante. Au contraire, tu es la douceur du vent, la fraîcheur de la brise du matin. Dans chaque geste, chaque regard et chaque parole. Tout en toi respire ce besoin de protection permanente. Parce que tu es capable de tout donner pour ceux qui ne le méritent pas toujours, tu as toujours ignoré la façon de te protéger toi-même des aléas de la vie. Tu es une belle rêveuse, avec les étoiles plein les yeux. Les rêves de voyage, de découverte peuplent ton sommeil et colorent ta vie. C'est au travers de la musique, plus particulièrement au chant que tu insuffles tes désirs dans la mélodie, la félicité dans tes yeux, la virtuosité aux bouts de tes doigts. Têtue pour ne pas dire bornée, tu refuses de te laisser dicter ta conduite par quiconque, si bien que tu réponds par un sourire ravageur en toute ironie, de toutes tes dents adamantines. Ta témérité est une qualité mais aussi un défaut qui t'amène quelques ennuis lorsque tu es face à un homme bien trop orgueilleux. anecdote 09 ‹ Incapable de rester calme plus d’une heure, dans la dépense de ton énergie bien trop présente, tu as parfois besoin de boire. Et tu bois, tu aimes boire de l’eau citronnée, par gorgées, par litres. Et ta vessie en souffre la nuit, insomnie parfois au rendez-vous pour toi, belle métisse qui affectionne tant cet agrume jaune. anecdote 10 ‹ Tu es lasses de cette distinction entre maître, mêlé  et humain. Tu déplores l’importance des plus grands à mettre un point d’honneur à s’autoproclamer comme supérieur aux autres. Au nom de quoi ?

Ecrivez ici un résumé de l'histoire de votre personnage. Les grands points qui sont importants pour l'élaboration des liens et qui aideront les autres membres à vous proposer une idée. N'hésitez pas non plus à actualiser cette partie régulièrement pour expliquer où en est votre personnage. Cette partie, c'est un peu votre feuille de route.
les liens que je recherche
F/M ‹ tranche d'âge ‹ nature du sang résumé rapide en 2/3 lignes
F/M ‹ tranche d'âge ‹ nature du sang résumé rapide en 2/3 lignes
F/M ‹ tranche d'âge ‹ nature du sang résumé rapide en 2/3 lignes
liste de mes rps
deadly grace with the dove ‹ ft. circe thorsten + en cours
www.nom du rp ‹ ft. prénom nom en cours/terminé
www.nom du rp ‹ ft. prénom nom en cours/terminé
www.nom du rp ‹ ft. prénom nom en cours/terminé
www.nom du rp ‹ ft. prénom nom en cours/terminé
© PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)



Dernière édition par Helana Wheatdrop le Jeu 20 Juil - 23:45, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 230
‹ AVATAR : Emily Browning
‹ CRÉDITS : EXCEPTION, mon styliste ♥ (av) gif (tumblr)
‹ COMPTES : Blue Caroll

‹ AGE : Tu as cueillis ta vingt-cinquième rose rouge, un soir d’été. Un instant crépusculaire où le temps semblait s’éterniser plus que jamais, jouissant de la grandeur que suscitait son rythme sur tout.
‹ STATUT : Promise à un homme pour cacher un terrible secret qui te ronge, tu fais face à un refus catégorique d’Adonis Griffith à te prendre pour épouse. Tu t’efforces de montrer aux yeux de tous l’existence de ton cœur insensible à l’arrangement entre deux familles qui veulent vous lier, et dangereusement indomptable, mais qui est pourtant secrètement attiré par ton amie de longue date, Hedda Wolffhart.
‹ SANG : Le sang aussi sombre que la boue, il s’est éclaircit pour devenir argent suite à l’anoblissement de ta famille par Thomas Griffith, le nouveau roi d’Eartanera. Ton sang est d’argent, mais ta parole est d’or, jolie Historia.
‹ COMPETENCES : agilité - discrétion - évaluation
‹ METIER : Peintre et dessinatrice, tu es propriétaire d’une petite galerie qui se nomme Watercolors & Paints, dans laquelle tu donnes des cours à quiconque désire découvrir l’art de la peinture à l’eau.
‹ ALLEGEANCE : Il y’a cette dualité naissante en toi Historia, entre ta profonde amitié avec ce jeune homme devant qui tu es supposée ployer le genou et le bien-être de ta Nation. Suspendue entre deux compromis, tu t’imposes le choix qui profite à ta famille et à tes alliés : tu tournes le dos à Cal Oshun, cet ami si cher à tes yeux, cet Empereur face à qui tu feras trembler la terre en cas de guerre.
‹ ADIUTOR : Thiago est cet homme qui t’as juré fidélité. Il est le Noir, tu es le Rouge, et vous vous épousez dans un lien inéluctable jusqu’à ce que la mort vous sépare. Cet homme, celui qui est lié à toi, à jamais. Hier comme aujourd’hui, aujourd’hui comme demain. Il n’a pas eu le choix, tu ne lui as pas laissé le choix, il est ton protecteur, il est ton tout.
‹ POINTS : 974

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: (helana) roses have thorns. Sam 15 Juil - 2:05


titre
citation au choix
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
© PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 230
‹ AVATAR : Emily Browning
‹ CRÉDITS : EXCEPTION, mon styliste ♥ (av) gif (tumblr)
‹ COMPTES : Blue Caroll

‹ AGE : Tu as cueillis ta vingt-cinquième rose rouge, un soir d’été. Un instant crépusculaire où le temps semblait s’éterniser plus que jamais, jouissant de la grandeur que suscitait son rythme sur tout.
‹ STATUT : Promise à un homme pour cacher un terrible secret qui te ronge, tu fais face à un refus catégorique d’Adonis Griffith à te prendre pour épouse. Tu t’efforces de montrer aux yeux de tous l’existence de ton cœur insensible à l’arrangement entre deux familles qui veulent vous lier, et dangereusement indomptable, mais qui est pourtant secrètement attiré par ton amie de longue date, Hedda Wolffhart.
‹ SANG : Le sang aussi sombre que la boue, il s’est éclaircit pour devenir argent suite à l’anoblissement de ta famille par Thomas Griffith, le nouveau roi d’Eartanera. Ton sang est d’argent, mais ta parole est d’or, jolie Historia.
‹ COMPETENCES : agilité - discrétion - évaluation
‹ METIER : Peintre et dessinatrice, tu es propriétaire d’une petite galerie qui se nomme Watercolors & Paints, dans laquelle tu donnes des cours à quiconque désire découvrir l’art de la peinture à l’eau.
‹ ALLEGEANCE : Il y’a cette dualité naissante en toi Historia, entre ta profonde amitié avec ce jeune homme devant qui tu es supposée ployer le genou et le bien-être de ta Nation. Suspendue entre deux compromis, tu t’imposes le choix qui profite à ta famille et à tes alliés : tu tournes le dos à Cal Oshun, cet ami si cher à tes yeux, cet Empereur face à qui tu feras trembler la terre en cas de guerre.
‹ ADIUTOR : Thiago est cet homme qui t’as juré fidélité. Il est le Noir, tu es le Rouge, et vous vous épousez dans un lien inéluctable jusqu’à ce que la mort vous sépare. Cet homme, celui qui est lié à toi, à jamais. Hier comme aujourd’hui, aujourd’hui comme demain. Il n’a pas eu le choix, tu ne lui as pas laissé le choix, il est ton protecteur, il est ton tout.
‹ POINTS : 974

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: (helana) roses have thorns. Sam 15 Juil - 2:05


titre
citation au choix
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
prénom nom
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
© PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 826
‹ AVATAR : natalia dyer.
‹ CRÉDITS : (av) mouah.
‹ COMPTES : khora, l'utopiste. hedda, l'enfant.

‹ AGE : Il y a vingt-six automnes qu'elle a touché la neige pour la première fois.
‹ STATUT : Perdue entre son passé, son présent et son futur, elle refuse d'accepter l'amour qu'elle porte à son maître.
‹ SANG : Une sang mêlée au regard orageux. Fière de son sang, de son don, qui l'effrayait pourtant il y a quelques jours encore.
‹ COMPETENCES : altruisme (niv. 3), endurance (niv. 4), honneur (niv. 2)
‹ METIER : Elle était dévouée au même homme depuis plus de cinq années. Mais les erreurs et les fracas ont grignotés l'amour et le respect. Elle continue pourtant de servir le Griffith, comme seul devoir de sa petite existence.
‹ ALLEGEANCE : On lui donne une allégeance en laquelle elle ne croit pas, une main tendue pour ceux qu'elle détestait au plus au point. L'armée de Pollux résonne dans sa tête, mais son coeur ne bat que pour les Griffith.
‹ ADIUTOR : Isaak Griffith, qu’elle sait aimer mais qu’elle rejette plus que quiconque. Elle ne le supporte plus, ni sa voix, ni son regard, ni le comportement qu’il a envers elle. Elle n’entend pas les aveux qu’il lui fait et les souvenirs qui grondent dans sa tête.
‹ POINTS : 499

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: (helana) roses have thorns. Sam 15 Juil - 13:13

sale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (helana) roses have thorns. Jeu 20 Juil - 22:56

ange
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 3229
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) é-love-die / (gif profil) me
‹ COMPTES : Veda Kimora / Gareth K'han

‹ AGE : L’homme vient tout juste de passer son anniversaire dans les prisons glaciales de Launondie. Désormais âgé de 26 ans, le brun commence à acquérir expérience et alliés.
‹ STATUT : L'amour n'a plus sa place dans le coeur du Griffith, qui préfère encore semer la mort que de laisser saigner son coeur. Fiancé à Isaure Oshun envers et contre tout, Adonis refuse d'accorder un regard à d'autres et particulièrement à Historia Oathbridge, la femme que son père veut le voir épouser.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), audace (niv. 6), leadership (niv. 4), méfiance (niv. 1)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, comme tous les Griffith, Adonis est désormais prince d’Eartanera. Il n’exerce pour le moment aucun métier officiel dans le gouvernement de son père, et essaie plutôt de se remettre d’un mois d’emprisonnement.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. Elle est loin de lui, aussi, mais il devait la laisser partir après lui avoir fait subir un mois de prison.
‹ POINTS : 2172

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: (helana) roses have thorns. Sam 29 Juil - 16:57

Lou I love you il nous faut un lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

(helana) roses have thorns.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fête du cresson. Veules les roses (76).
» Verrine avocats et crevettes roses
» Chouquettes aux pralines roses
» Fetes des Roses
» citations sur les roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciennes fiches de liens-