AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

— blossom roses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 164
‹ AVATAR : tom.
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (avatar), thebooknym.tumblr (gifs signa et profil), self (codage), conquest of spaces / woodkid (lyrics).
‹ COMPTES : nesta cadogan, nurie kemble.

‹ AGE : vingt-quatre ans.
‹ STATUT : fiancé à dyana zhirova, consécration ultime de ses désirs les plus fous.
‹ SANG : argent qui doucement se voit bleuté.
‹ POUVOIR : l'air virevolte au gré de ses envies. béni par sa capacité nouvelle de voler, il s'exerce à son pouvoir lors de son temps libre.
‹ METIER : soldat dans l'armée d'aerinstin depuis ses dix-huit ans, il s'est rapproché de la reine il y a quelques mois, devenant l'un de ses conseillers. doucement, il se prépare à être le nouveau roi de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : envers lui-même, envers dyana et envers la monarchie.
‹ ADIUTOR : une verte, fidèle alliée.
‹ POINTS : 641

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 16:32

zakhar belikov
you could break up clouds with your fist in the air. we're singing out loud as we march up the square. he always goes to put you in your place and now you're chanting out loud so you can't be erased. (flume/take a chance)
prénom, nom ‹ Zakhar, la première syllabe tend vers le grave, prenant une pause brusque, alors que la chute est plus douce. L'homme aime qu'on l'appelle seulement par ces trois premières lettres, plus percutantes, plus comme lui. Belikov est la dernière note de la musique, comme un sourire supplémentaire, preuve d'une fierté sans égale. Le patronyme est parfait, tout comme s'efforce d'être celui qui le porte. âge ‹ Les traits resplendissants, Zak transpire la jeunesse. Vingt-quatre ans et une ambition hors norme, il a tout pour lui. date et lieu de naissance ‹ Il est né à Dierinung, ville de ses ancêtres, un vingt-trois mars 2141. statut matrimonial ‹ Sa jeunesse dorée l'a vu frivole dans ses relations. Mais, en grandissant, son intérêt pour un mariage sérieux et noble s'est vite installé au sein de son esprit. Ambitieux, ses charmes et son soutien l'ont amené à se fiancer officiellement à Dyana Zhirova. Il est aujourd'hui le plus satisfait des hommes. sang ‹ S'asseyant pleinement dans la noblesse, le sang des Belikov est d'un argent affirmé. Visant un jour le bleu, Zakhar ne cesse de se surpasser. métier ‹ Pendant six années passionnées, il a servi sa nation dans l'armée de son père. Bon soldat, il veut prouver ses talents à tout prix, jusqu'à bien trop se mettre en avant. Mais, désormais, l'heure est à l'apprentissage, et, doucement, sa prochaine fonction lui semble à sa portée. Futur roi d'Aerinstin, Zakhar est prêt. maître d' ‹ Une verte à laquelle il est profondément loyal. Elle est sa conseillère et sa plus fidèle alliée qui, même après le lien brisé, n'est pas partie. élément ou don ‹ L'air qui emplie ses poumons est maîtrisé lorsqu'il en ressort. Faisant danser la brise à travers ses doigts, le Belikov est un maître de l'air, ayant la capacité de voler depuis le virus. allégeance ‹ Suivant la tradition de ses deux parents, Zakhar apporte un soutien sans faille à Dyana Zhirova. Ses intentions sont bienveillantes et à la fois égoïste, puisque, petit à petit, il se fait une place de choix dans les jupons de la reine. compétences ‹ combat (80/200), stratégie (25/200), social (20/200), survie (0/200), discrétion (10/200). localisation actuelle ‹ Tantôt aux côtés de sa reine, tantôt avec sa famille — bien que les relations avec sa fratrie et ses cousins soient tendues. avatar et crédits ‹ Tom Webb / avatar et gifs de tom par moi-même, reste des gifs par tumblr.
1 ‹ Zakhar est le cadet d'une famille noble, ayant parvenu il y a des décennies à se faire une place de choix au sein de l'armée d'Aerinstin. Élevé dans la tradition et la religion, il est devenu le fils modèle dont rêvaient ses parents. Choyé depuis sa plus tendre enfance, il n'a jamais manqué de faire remarquer ce lien indestructible qui noue l'enfant et ses parents. 2 ‹ Son aînée, Rayna Belikov, est la perle la plus précieuse de la famille. Il est la seule que Zakhar aime d'un amour sincère, sans la moindre faille. Malgré leurs choix et leurs limites, ils sont là l'un pour l'autre dans leurs moments les plus sombres. Évitant la plupart du temps de parler politique, leur relation est basée sur une confiance absolue qui dépasse les idéaux de chacun. 3 ‹ Michail, en revanche, ne partage pas avec Zakhar un lien aussi pur. Jaloux de son intelligence et surtout jaloux de l'intérêt tout particulier qu'il a aux yeux de son cousin Antwan, Zakhar ne sait comment appréhender son frère. Malgré ce mépris, ils étaient plus jeunes d'éternels complices, ayant fait de nombreuses bêtises d'adolescents ensemble. Jusqu'à ce soir, où une première tranchée s'est creusée. Ce soir où, l'alcool et l'impulsion dans le sang, ils ont tué. Accident involontaire, ils sont entièrement responsables. Le grand frère voulait aider le plus jeune qui a lancé le premier coup sur cet homme aussi saoul qu'eux. Finalité sanglante, c'est à deux qu'ils ont caché le corps et effacé toute trace du crime. Ils avaient respectivement quinze et dix-neuf ans. 4 ‹ Depuis sa plus tendre enfance, Zakhar a toujours voulu se faire aimer de son cousin, Antwan. Même âge, apparence similaire, ils paraissaient presque jumeaux, même si les sentiments que Zakhar portait à son égard étaient plus que fraternels. Sans qu'il n'y ait cependant de l'amour pur, Antwan faisait — et fait toujours — figure d'un caprice qu'il n'a jamais pu obtenir. Les années passant, une jalousie dévastatrice est née chez Zakhar, lorsqu'il a vu son cousin s'éprendre de son propre frère, Michail. Méprisant désormais ces derniers — sans que eux ne comprennent la raison —, il est même allé jusqu'à blesser Antwan, lui privant ainsi de sa bonne mobilité à vie. 5 ‹ Zakhar, conscient du charme qu'il dégage, n'a pas attendu longtemps avant de voir les effets qu'il pouvait provoquer chez les autres. Son meilleur ami d'enfance, Andrei Valaeris, était son acolyte durant ces soirées dorées, alcoolisées et légères. A deux, ils ont tout vu, tout vécu, et ils connaissent le corps de l'autre — de par une occasion hasardeuse et troublée par l'alcool. A l'Académie, ils étaient deux cancres, fiers de leur belle gueule et de l'avenir glorieux qui les attendait. 6 ‹ En tant que bon soldat et fils de bonne famille, c'est tout naturellement que Zakhar a hérité de cette envie de prestige et cette détermination à dépasser tout ce que les autres membres de sa famille ont pu faire avant lui. Taillé pour la guerre et dessiné pour avoir une bonne prestance, le cadet Belikov est la dernière carte à jouer. Celle qui mettra le monde au ko, et qui surprendra même les plus avertis. Sa discrétion est stratégique, et tout chez lui est calculé. Sachant se rendre indispensable, Zak est le parfait allié. 7 ‹ Derrière ces couches de perfection, un enfant névrosé s'y trouve bien installé. Jaloux, capricieux, mesquin. De nombreux troubles hantent encore l'esprit de Zakhar Belikov. Son crime commit à quinze, son égo non satisfait du rejet de son cousin, ses désirs non exaucés. Élevé en roi, tout aurait du fonctionner. Mais les névroses pervertissent Zakhar, le rendant paradoxal, traître aux autres. Simple protection aux conséquences dévastatrices. 8 ‹ Zakhar, c'est l'inconstance, l'esprit versatile. L'énigme. Personne ne le connaît réellement, puisque lui-même n'a pas conscience de la complexité de son existence. Lui sait tout des autres, et dans l'ombre, il se rend maître de son fourbe monde. C'est un excellent acteur, sachant viser droit vers les faiblesses et sachant se faire passer pour une victime lorsque nécessaire. Zakhar, il n'est jamais fautif, et tout est bon pour que son image reste lisse, pure, aussi belle que son visage parfaitement construit. Mais le Belikov, il est prêt à changer de camp, à trahir, s'il le faut. Tant qu'il garde une position de force, de roi. 9 ‹ Depuis tout jeune, Zakhar a apprit le combat. S'entraînant avec son cousin Antwan, c'est de là qu'a grandi en lui cette envie de surpasser les autres. S'acharnant à être le plus fort, le petit Belikov, avec regrets et jalousie, perdait souvent. Néanmoins, il est tenace, et a continué encore et encore à s'entraîner au combat. A dix-huit ans, il est entré dans l'armée d'Aerinstin. Sa force était de savoir maîtriser extrêmement bien son don, ce qui lui laissait plus de temps libre à la bonne pratique de l'épée. 10 ‹ Dyana Zhirova est un patronyme qui ne pourrait résonner plus doux à ses oreilles. Reine actuelle d'Aerinstin, il lui est proche depuis l'exécution d'Oleg. Faisant figure de conseiller non officiel, Zahkar a profité de son amitié avec Andrei pour se rapprocher de la divine, envers laquelle il a toujours nourrit une fascination dévorante. La contemplant et l'encourageant à reprendre ses droits, il l'a suivie jusqu'à sa gloire revenue. Et, depuis peu, comme le paroxysme de ses désirs les plus démesurés, il lui est fiancé.

‹ Décrivez quelle est la position de votre personnage vis-à-vis de la situation politique actuelle. (purge, fin de la guerre entre nations)
Zakhar est un acteur de ce monde à part entière. Désireux de voir un univers se mouvoir sous ses doigts, ses crocs s'acèrent à la simple pensée de sa future fonction. Il croit au pouvoir de la monarchie. Loin d'être aveugle ou centré sur lui-même — contrairement à ce qu'il veut faire croire —, Zakhar Belikov ne prend pas les contestations à la légère. Dans l'optique logique de faire imposer son autorité, il ne veut pas d'une guerre qu'il ne peut contrôler. Prêt à faire de ses charmes et de son charisme naturel ses atouts principaux, nombreuses sont les ressources qui restent enfouies dans ce corps musclé par les combats. Il est un partisan d'une paux modelée à son image, où le respect et l'ordre régneraient en maître, et où le travail et la détermination seraient preuves d'ascension sociale. Aux côtés de Dyana, il compte bien purifier l'air qui entoure les habitants de la nation. Aussi intransigeant que paradoxalement ouvert d'esprit, Zakhar peut arborer de multiples facettes. Alors le monde, il en pense beaucoup, mais ce qui prime est ce qu'il veut en faire.
pseudo et prénom ‹ balaclava / chloé. âge ‹ dix-neuf ans. comment as-tu trouvé le forum ? ‹ alizé, mon petit sucre parti trop tôt. pays ‹ france. fréquence de connexion ‹ h36. votre avis sur le forum ‹ vaste, cool, gentils gens. smiley préféré‹  grumpy2 gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18


Dernière édition par Zakhar Belikov le Mar 14 Aoû - 19:00, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 164
‹ AVATAR : tom.
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (avatar), thebooknym.tumblr (gifs signa et profil), self (codage), conquest of spaces / woodkid (lyrics).
‹ COMPTES : nesta cadogan, nurie kemble.

‹ AGE : vingt-quatre ans.
‹ STATUT : fiancé à dyana zhirova, consécration ultime de ses désirs les plus fous.
‹ SANG : argent qui doucement se voit bleuté.
‹ POUVOIR : l'air virevolte au gré de ses envies. béni par sa capacité nouvelle de voler, il s'exerce à son pouvoir lors de son temps libre.
‹ METIER : soldat dans l'armée d'aerinstin depuis ses dix-huit ans, il s'est rapproché de la reine il y a quelques mois, devenant l'un de ses conseillers. doucement, il se prépare à être le nouveau roi de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : envers lui-même, envers dyana et envers la monarchie.
‹ ADIUTOR : une verte, fidèle alliée.
‹ POINTS : 641

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 16:33


blue bucket of gold
friend, why don’t you love me ? once the myth has been told, the lens deforms it as lightning. (sufjan stevens/blue bucket of gold)

(   l   e   v   i   t   a   t   i   o   n   )



on the bridge levitating cause we want to
when the unknown will surround you
there is no right time
there is no right time

the branches of the trees, they will hang lower now
you will grow too quick, then you will get through it

_____________________________________




Les doigts filent entre les fleurs, suivant l'abeille jusqu'aux pivoines. Son regard grand comme le monde s'émerveille d'une nature si douce et si clémente en ce début d'été prometteur. Comme coupé d'un monde qui retient son souffle, Zakhar se sent immunisé de tout et de tous. Inconscient des horreurs, il n'y pense tout simplement pas, puisqu'il n'en a jamais été témoin. L'enfant paraît d'une légèreté sans égale. Ses pas rapides sont guidés par les brises qui sembleraient, à certains bonds, le faire s'envoler. Tôt dans la matinée, son esprit a l'habitude de s'éveiller à l'aube, alors que le manoir demeure dans son plus profond sommeil. Seul, il aime filer au jardin, le corps noyé dans un pyjama bleu et blanc. Le visage pâle du jeune Belikov est teinté des couleurs du ciel s'étant réveillées en même temps que lui. Rose, orangé, violet. Son sourire innocent les fait s'exalter. L'herbe encore humide s'affaisse à peine sous ses pieds nus, si bien que le petit a la sensation de n'être que le reflet de lui-même. Son corps dort peut-être encore, mais son esprit est à l'air frais du matin, accompagné des premiers rayons. Les rires qui s'échappent d'entre les lèvres de Zakhar s'évaporent en un son presque imperceptible. Comme lorsque l'on croit entendre son nom, mais qu'en se retournant, personne ne nous vise. Le Belikov est illusion, rêverie à peine éveillée. Posant ses paumes au sol, il s'apprête à s'allonger sur le dos, la tête alignée au soleil levant qui se fraye déjà un chemin entre les feuilles du grand arbre. Les oiseaux rythment ses gestes lents et rêveurs, suivent l'esquisse de son sourire grandissant à la vue d'une telle simplicité envoûtante. – Qu'est-ce que tu fais là ? Surpris, son corps entier se redresse et se retourne. Mais, rapidement, la voix se fait reconnaître. Aiguë et douce, ça ne peut être que celle de ce cousin dont il se sent inlassablement proche. Comme un jumeau d'une autre mère, ou un amant incompris. – Antwan ! Viens, regarde. Son cœur bat vite. Les boucles de ses cheveux sont aussi emmêlées que l'expression sur le visage de son cousin du même âge que lui. Zakhar lui tend sa main, tirant jusqu'à son épaule pour l'atteindre. Intention innocente, il aime simplement la présence d'Antwan au plus près de lui. Sans cesse, il cherche à se faire aimer de son alter ego, attirant faveurs et admiration. Il ne sait pas s'il est sa muse ou si lui-même cherche à être la sienne. Sans même trop réfléchir, l'évidence est qu'il a envers son cousin un intérêt tout particulier. Un lien invisible qui lie leurs deux cœurs de ces enfants dont l'innocence est encore précieusement gardée. Antwan s'avance, effleurant de ses doigts, en un doux frisson, la paume de Zakhar. Dans un silence uniquement rompu par le chant de quelques rossignols, il s'allonge près de lui, et, ensemble, leurs têtes se fondent dans l'herbe humide. Tu vois, entre les branches ? Alors qu'il fait diversion, Zakhar rapproche doucement son visage de celui de son cousin. Sans pour autant le dévier, ses yeux sont toujours rivés vers ce ciel qui tire vers le bleu clair. L'index pointé vers la brèche qu'offrent les feuilles tremblantes, Zak affiche une mine béate et émerveillée. Cet aspect de lui, sensible et impressionnable, il ne le montre à personne. Mais, loin de se contenter dans sa solitude, il laisse profiter Antwan de cette partie solaire de son esprit jeune. Le temps semble d'être arrêté entre les deux enfants. Sourires aux lèvres, ils se complaisent, hors du monde. Les yeux plissés par les rayons lumineux, Zakhar se sent flotter, baigné d'air et d'une certaine tendresse qui le rassure à cet instant. Ce qui le ramène à la réalité est le maigre cri du cousin, piqué par l'abeille ayant, par la même occasion, réussi à lui faire monter les larmes aux yeux. Le poignet rougit, gonfle sous la piqûre. Comme un geste vital pouvant lui sauver la vie, Zakhar se redresse d'une décharge électrique instinctive. Les doigts s'enroulent, s'agrippent, autour de la boursouflure maladroite, malvenue. Sa mâchoire se resserre, durement. Je vais arranger ça. Il n'a aucune idée de la manière dont il faut si prendre, le gamin. Ne désirant qu'être utile à son compagnon matinal, ses gestes trahissent son incompétence et sa panique — plus éparpillée que celle de son cousin. – Tu me fais mal. La grimace crispe ses épaules, au petit. Les brouhahas d'oiseaux deviennent, d'un coup, désagréables et criards. Zak, dans ses états les plus incontrôlés, ne sait ni se calmer, ni soulager la blessure. S'apprêtant à se relever en même temps qu'Antwan, il se ravise, découragé. C'est pas grave, Zak. Trottinant presque, il s'éloigne de la carcasse familiale. Comme désorienté, Zakhar reste au sol, les jambes étendues devant un visage presque dévasté. La bouche entrouverte retiennent ses larmes. Un regard vers le dos de son cousin s'en allant, ce dernier ne se retourne pas, tenant fermement dans sa main gauche son poignet enflé. L'autre demeure là, vaste poussière de monde dans une mare d'herbe fraîche. Soleil trônant haut dans le ciel, des bruits se font entendre. Ne retournant pas d'où il vient initialement, Zakhar se rallonge finalement, sans celui avec qui il voulait être — veut toujours. L'esprit fougueux de la jeunesse déraisonnable empli de questions tente de s'apaiser, prenant un souffle, puis deux. Regard au ciel, cœur en berne. Peut-être qu'il le veut.

_____________________________________




Ses idées tanguent autant que son équilibre. La moue extasiée et un peu bête, Zakhar est fier de son oeuvre. Il regarde son frère, essayant tant bien que mal de laisser ses yeux fixes un instant. Ses mots ne prennent plus la peine de s'aligner, et ses phrases se terminent en un rire gras et maladroit. Ensemble, ils puent les mauvais mélanges, alcoolisées, inconnus. Le soleil encore loin, les deux frères jouent avec la lune, s'amusant à la défier, à faire chuter ses étoiles jusqu'à les broyer sur le bitume. Leur réalité est inversée. Les pieds vers le haut, ils piétinent le ciel sur la pointe, les bras tendus verticalement. Lignes déviées, bancales. Puis des rires, encore et toujours. Ils sont deux frères que rien n'a réellement rapproché, mais qui pourtant, s'accordent, comme les fils d'un violon. Tendus sur la corde, ils ne chutent pas, s'accrochant l'un à l'autre d'un soutien qui paraît, en cet instant, infaillible. Les pierres sont humides d'une pluie qui vient tout juste de s'arrêter. Leurs vêtements sont en piteux état, mais ça ne leur paraît pas d'une grande importance. Ils sont jeunes, insouciants, partisans de ce cliché juvénile et frivole. Zakhar n'a pas même l'âge requis, et son frère s'est montré plus sage que son cadet dans le passé, ce qui le rend peu habitué à ces sorties improvisées. Les degrés parcourent l'entièreté de leur corps et teintent leur sang d'une substance trop peu connue, pas assez apprivoisée. Ils ne sont plus maîtres d'eux mêmes, mais ils sont ensemble. Et, face à eux, un monde leur ouvre les bras et les rend invincibles. Comme s'ils étaient invisibles et puissants, alors que la réalité est tout autre. Mais ils le croient. Et, à travers leurs courses dans la nuit, ils font marcher leur vérité, leur moment à la fois complice et irréel. – Qui t'aurait cru si désinvolte, mon frère. Pouffant de rire, son aîné ne prend pas la peine de le regarder, préférant exagérer ses traits alcoolisés, ce qui ne cesse de décrédibiliser son cas. Répondant à sa sottise, Zakhar se veut plus bête, toujours plus. Mieux que les autres. Plus drôle, plus extrême, plus lui. Michail semble s'y être habitué, ou ne remarque pas ce naturel qui surplombe les liqueurs. Ils voient des lumières au loin. Néons clinquant, prémices d'une luxure indécente. L'esprit de Zakhar ne fait qu'un tour. Avec patience et maladresse, leurs corps parviennent à se trimbaler jusqu'à l'entrée de ce fameux club. Des brouhahas en ressortent. Cris enjoués et conversations ne menant nulle part, Zak sait qu'il peut s'y amuser, et qu'il peut convertir Michail à sa propre décadence, ou à celle d'Andrei, prince canaille. Leurs gueules d'ange sont de sortie. Un instant, et leurs forces se rassemblent, pour paraître un peu plus sûr, confiant. L'un à le bras autour de l'autre, tente de tenir en équilibre. Ils n'ont pas le temps de faire un pas supplémentaire qu'une silhouette s'extirpe de l'ombre du néon. – Quoi, un gamin dans son genre, ici ? L'homme est adulte, ses cheveux tirent vers le gris, même si, de leur point de vue, il est difficile d'exactement deviner l'âge et l'origine du bonhomme. C'est pas un lieu pour des tapettes bourgeoises. Passez votre chemin. La mâchoire de Zakhar se resserre. Il n'a pas le temps ni l'envie à la discussion. Son poing s'apprête à se projeter au beau milieu du visage ingrat de l'imprudent. Mais, à temps, Michail l'arrête.– Tu sais au moins à qui tu parles ? Je pourrais te détruire en une fraction de seconde, l'ami, et tu n'aimerais mieux pas sentir sur toi le poids de la bourgeoisie. Zakhar demeure muet. Comme agréablement surpris, même si son sang bouillonne bien plus que celui de son frère. Il n'est pas en mesure d'aligner une phrase censée, l'adolescent. Mais il est préparé. – Comme vous êtes mignons. Trop pour cette vie, sûrement. J'le répéterai pas. C'est pas un lieu pour vous. Il s'allume une cigarette, un pied posé sur le mur en briques sombres derrière lui. Vous m'donnez la nausée, les jeunes. J'en croise, des comme vous, ça finit jamais bien, vous savez. Jamais bien... Un rire s'étouffe dans sa fumée claire. Il est trop confiant. Trop confiant, au yeux de Zakhar. – Tu m'donnes mal au crâne, putain, ferme-là. Le jeune est insolent, bien plus que lorsqu'il est sobre. N'ayant aucun contrôle sur lui-même, ses réflexes retournent à leur état primitif. Et ces derniers lui ordonnent de cogner finalement le misérable. Ce qu'il fait. D'un geste plutôt rapide pour son état, il attrape et prend appui sur son épaule d'une main, puis il vient enfoncer son poing dans le bas-ventre du corps robuste de l'homme. La cigarette tombe, et roule sur les gravillons sales des soirées arrosées. – Fils de pute. Le poing donné lui revient aussitôt, en plein dans la figure. Reculant de quelques pas en arrière, Zakhar couvre son nez ensanglanté de sa main nerveuse. La rage monte, grimpe avec la colère et la haine. Que de sentiments nocifs font surface, sous l'insolence du bougre, sous l'impulsion des frères. Michail perd sa patience maigrement gardée, et riposte. L'inconnu tombe au sol. – N'ose pas le frapper encore une fois. Une main ferme sur le col de sa chemise froissée, il lui crache au visage. Zakhar, ayant repris ses esprits, profite de l'assourdissement de l'insolent pour venir attraper entre ses doigts la cigarette encore fumante. Il la plonge dans son œil brouillé de sang. Fier de lui, il se met à rire, entrant dans un état de second, entre transe et déconnexion. L'hémoglobine lui ruisselle entre les dents, mais il continue ses ravages. Les coups ne s'arrêtent plus, et les deux frères s'acharnent, guidés par une fureur sans nom. Des minutes durant, ils font ressortir le sang d'un corps dur, gros, qui se vide et devient flasque au fil des attaques. Gisant sur le sol, des flaques se forment sous sa peau et glissent jusque sur la rue. Zakhar tient fermement le pantin par les deux épaules, secouant sa carcasse jusqu'à entendre des os se briser sous ses doigts. Le regard exorbité, il n'entend que les pulsations de son cœur gros et chargé de folie. Zak ! Zak ! Il ne l'entend pas. Les mains tâchées de sueur et de sang, Michail tire ses cheveux en arrière, respirant vite. Son petit frère n'en a pas fini avec la bête, et s'acharne, encore et toujours. Il faut que l'aîné le tire de force pour qu'il parvienne à prendre du recul sur leur acte. Les jambes lourdes et titubantes, Zakhar est essoufflé. Il est mort, Zak. On... on l'a tué. Peinant à retrouver une respiration décente, le monde autour de l'adolescent se fait flou. – Il le méritait. Les paumes s'écrasent sur ses genoux tremblant encore. Il tombe au sol, l'haineux, réalisant doucement. Qu'est-ce qu'on va faire ? Après une trentaine de secondes à peine, Zakhar se relève, paniqué. Ses membres s'agitent, d'excitation, de peur. Il est mort ? On nous a vu ?  Des gouttes de sang lui tombent du visage. – Je ne crois pas. Il n'y a personne, ici. Viens, aide moi. Il reste immobile, tandis que Michail se rapproche du corps inanimé d'un homme que personne ne peut reconnaître. Zakhar s'avance à son tour, tout doucement, comme s'il craignait son réveil. La gueule du mort est écrabouillée, et le nez semble s'en être allé du visage. Ses bras sont couverts de plaies béantes, et son genou part à l'opposé. La bouche tremblante et entrouverte, l'adolescent n'arrive pas à parler. Il l'a tué, avec son frère. Leur crime, guidé par la haine, est la mort d'un inconnu, potentiellement important, peut-être miséreux. Ils n'en savent strictement rien. Michail vient fouiller les poches du cadavre, n'y trouve rien. Il faut jeter le corps. Il y a une colline, à quelques kilomètres d'ici, près d'Huyie. On pourra l'enterrer. De ses mains dont la peau tire, le jeune Belikov attrape les pieds du mort, sans laisser le choix à son grand frère de prendre en charge son visage dont manque la moitié. Vite parties, leurs pas s'activent, se pressent. A plusieurs reprises, le corps tombe sous le poids bien trop lourd. Les frères grognent. Zakhar laisse les larmes dégouliner sur sa mine d'enfant, le regard ailleurs, refusant de réaliser pleinement l'oeuvre macabre. Arrivés, Zakhar abandonne. Assis au bord de la colline, sur l'herbe humide, il laisse son frère s'occuper du corps. Les oreilles entendent chaque coup de pelle, chaque effort. Faisant dos à la scène, il est sous un choc dont il ne pense jamais se remettre. Il reste dans cette position pendant au moins une heure, jusqu'à ce que le soleil se lève, encore au ras du sol. Michail vient le rejoindre. C'est fini, Zakhar. On en reparlera plus jamais, je te le promets. Plus jamais, tu m'entends ? Une main terreuse sur son épaule tendue. Les bras entourés sur ses jambes, le cadet n'est pas capable de se mouvoir. – Oui. Simple réponse, prononcée dans un murmure presque automatique. Le tirant vers le haut, Zakhar se lève finalement, ses muscles le tirant plus que jamais. Dans un cri de douleur, il s'accroche au bras de son frère, qu'il n'ose pas remercier. Peut-être est-ce du au choc, ou à cette fierté qui, même dans les pires instants, refuse de s'éteindre. A deux, ils marchent, la joie en moins, et l'esprit marqué à tout jamais d'un crime qui devra, et ils s'en assureront, demeurer secret pour l'éternité.

_____________________________________




L'inquiétude le ronge. Depuis plusieurs semaines, des échos désagréables lui parviennent. Rumeurs incomprises, palabres en pagaille dont il faut chercher le sens. Zakhar Belikov tourne frénétiquement les pages de son ouvrage, sans parvenir à lire quoique ce soit. Son esprit est teinté du visage de son aînée, dont il ne sait exactement quelle expression ce dernier prend forme. Va-t-elle bien ? Il la voit moins qu'avant. Ayant sans cesse cette impression de devoir veiller sur elle d'une manière ou d'une autre, l'instant présent lui ronge l'intérieur, plus que d'habitude. Les gestes agités, ses dents grincent, se cognent entre elles. Il n'est pas certain de vouloir savoir où toute cette mascarade allait le mener. Mais, même lorsqu'il les chassent, les pensées fragiles surgissent à nouveau, et lui donnent cette boule au creux de la gorge, qui semble, petit à petit, l'étouffer. Inspiration. Les yeux clos, il passe une main entre ses boucles soigneusement domptées, leur donnant un effet relâché qu'il n'aime pas. Il n'y prête pas attention. Expiration. Le regard est rivé sur les feuilles jaunies par le temps. Il se détourne aux alentours, n'y trouve rien d'intéressant. Trop impassible, trop droit. Peut-être bien qu'à l'intérieur de Zakhar, tout est réellement en train de s'étouffer lentement, comme guidé par une émotion qu'il ne parvient pas à gérer. L'incertitude. Détestant plus que jamais perdre le contrôle de ses émotions, ses doigts font parler un court moment le bois du bureau. Signe d'une insatisfaction grandissante et pénible. L'éternel précis se doit d'agir. Alors, d'une impulsion sans alternative ni échappatoire, il se lève brusquement. Ne prenant pas la peine de ranger les papiers volants, il quitte la scène de sa présence. Zakhar se retrouve rapidement au dehors, où un soleil timide éclaire le monde et les mines. Haut dans le ciel, semblant décidé à y rester.  Grimpant dans sa nouvelle voiture, seul, il ne perd pas une minute supplémentaire et se rend aux extrémités de Volastar, quelques rues plus loin. Son corps tendu s'approche de la demeure de Rayna et Pavel Belikov. Ôtant ses lunettes — ayant un rôle davantage esthétique qu'utile — avant de passer la porte, Zakhar remarque que cette dernière est ouverte. Ces temps-ci sont incertains, et ce ne peut être un oubli. Prenant une brève inspiration, cette fois plus significative, Zakhar revêt la peau du frère s'apprêtant à défendre sa sœur, l'unique être qui lui semble profondément sain dans sa famille — en ne prenant pas en compte ses parents. Les sens en alerte, il se veut discret, comme une ombre infinie et impassible. Une des paumes se glisse dans la poche du large manteau de laine, caressant du bout de ses doigts le canon du revolver. Ses pas légers, il glisse entre les murs avec l'aisance d'un chat, et, au cœur de la maison, lui parviennent enfin quelques sons qui lui sont péniblement familiers. Pleurs étouffés, larmes chaudes. Zakhar fait grimper son corps jusqu'à la trouver. Cognant porte après porte, c'est à la dernière qu'il la trouve, seule, accroupie. Comme vulnérable. Et son frère sait pertinemment qu'elle ne l'est pas. Le lit conjugal les sépare, et les draps sont à peine froissés. Rayna lui fait dos, il la reconnaît à ses cheveux sombres comme la nuit, mais brillant comme le soleil. Son chignon est misérablement défait. Bien qu'il ait envie d'hurler au monde, lui demandant où est passée la répartie de sa grande sœur, le sentiment qui prime dans son esprit à cet instant est la haine pure qu'il ressent envers Pavel. Il serre ses poings. Au bout d'une durée infinie de secondes, les sanglots s'atténuent.– Zakhar ? Pars, tu... ne devrais pas voir ça. Il n'attend pas la fin de sa phrase pour venir se fondre à ses côtés. – Bien au contraire. Ralentissant sa chute, il se fait petit, comme lorsqu'ils étaient enfants. Sur le sol, à ses côtés, il n'insiste pas son regard, et vient simplement lui prendre la main. Viens là, près de moi. Zakhar n'a pas besoin d'explications. Il sait déjà. Doués aux énigmes, sa propre sœur, pour lui, se lit comme un livre ouvert. L'aimant d'une puissance non mesurable, il presse légèrement sa tête contre son épaule. Ses gestes sont rassurant, tendres, ce qui ne lui est pas arrivé depuis bien longtemps. Les battements de son cœur ralentissent, tandis que ceux de son aînée s'accélèrent. – Il vient de partir, mais il va revenir, tu sais. L'enfant au fond de lui voudrait que le temps s'arrête, comme avant. – Je ne te laisserai pas seule, Ray. Jamais. Pas dans cet état. Il ne pourrait l'imaginer davantage, et ne pourrait se le pardonner. Son œil discret aperçoit ses bleus par dizaines, couvrant ses avant-bras qu'elle cache de ses paumes rougies par l'impuissance. Prends tes affaires. – Non. Immédiat. Je ne vais pas fuir, Zak. Tu sais que ce n'est pas la bonne chose à faire. Les joues porcelaines de la poupée sont noires de maquillage. Il ne veut plus jamais la revoir avec un teint si triste, et des yeux si humides. – Alors je vais l'attendre avec toi. Il faut qu'il sache, Rayna, qu'il n'est pas aussi invincible qu'il le pense. S'il te voit avec moi, il arrêtera. Parce qu'il sait qu'à ce jeu-là, je suis plus malin que lui. Crois-moi. Leurs prunelles se confondent. De la lumière et l'obscurité, on ne sait qui est l'un et l'autre. Sûrement ont-ils en eux une part de chacun. L'aînée ne répond pas, s'écroulant sur le lit. Zakhar refuse de lâcher sa main qu'il tend à trop serrer. A l'intérieur de lui, colère et contenance se mélangent et lui donnent une mine blafarde, sérieuse. Il ne partira pas. Je t'aime, Rayna. Je te laisserai pas... pas toi. Tu es trop précieuse pour ce monde. Il espère que les larmes qui coulent à nouveau sur ses joues blanches sont d'une émotion moins négative. Peut-être. Quoiqu'il en soit, il ne la lâche pas, garde ses dents serrées qui retiennent ses pleurs à lui. Il ne veut pas. Il est son frère, et lorsqu'elle se sent faible, il doit être fort. Et inversement. Parce que c'est de cette manière qu'ils procèdent et qu'ils tiennent à l'autre. Et Zakhar ne pourrait pas vivre dans cet univers morbide sans la présence de Rayna.

_____________________________________




Les prunelles ardentes brûlent du regard les siennes, puis passent aux cheveux polaires, tirés à l'arrière d'une douceur habile. Elles filent ensuite au creux de ses joues divinement rebondies par l'âge, et finissent leur course au beau milieu de ses lèvres roses, d'un naturel à transpercer l'âme de quiconque ose s'y défier. Réalisant plusieurs fois ce cheminement, le regard de Zakhar ne se lasse pas de cette course presque effrénée. Il l'écoute parler avec une attention surdimensionnée. Intégrant chaque mot, répétant intérieurement la moindre syllabe, de cette même voix suave qui ne cesse de l'apaiser. D'un simple geste, la divine parvient à lui faire couper du monde toutes les frasques contrant la couronne. Comme si d'un côté, il y avait l'univers, cruel et apprivoisable, et de l'autre, Dyana Zhirova, à la fois douce et forte, parfaitement indomptable. Elle surplombe la pièce, où seuls eux deux s'y trouvent. Zakhar semble bien maigre, l'air enfantin au rictus solaire, face à la dame. Pourtant, dans le regard de cette dernière, la lueur des iris s'atténue lentement. Presque perdus, ses deux yeux se plongent dans le néant des songes sans savoir nager. Entre ses traits, une certaine peur se lit aisément. Le Belikov se rapproche d'elle, glissant comme un reptile sur les pavés du sol. Debout, il fait passer sa main sur la pierre du bureau, la démarche lente, à la fois lourde et aérée. Son corps est à quelques centimètres du sien. Dyana est assise, la paume portant dans son creux le fardeau de ses pensées fugaces. Elle est ici, mais semble ailleurs. – Tes songes te perdent, Dyana. Tu sais comme je n'aime pas te voir si triste. Laisse-moi t'aider. Profondément, Zahkar veut revoir ce maigre sourire, presque imperceptible, qui trônait sur son visage lorsqu'elle était si sûre d'elle. Depuis des semaines, ce dernier a disparu. Comme jeté en plein milieu d'un vide brouillon, qu'il faudrait démêler pour que le monde puisse retrouver cette assurance si dure, si belle. Prenant une longue bouffée d'air sec, Dyana se redresse légèrement, tournant son aura en direction de son interlocuteur. – Qu'as-tu à me dire ? Paroles lassées, s'étirant en long comme un fil qui jamais ne se brise. Je n'aurais jamais pensé me retrouver dans une telle situation. Fermant ses yeux un instant, Zakhar laisse l'idée récemment bienvenue émerger au sein de son esprit. La couronne d'Aerinstin connaît de nombreuses attaques, mais le Belikov s'y est toujours tenu à l'écart. Et, dans l'ombre, des détournements lui sont venus, comme s'il pouvait, de sa position, faire changer les choses pour de bon et les tourner en sa faveur. La monarchie est fragile, et Zakhar y grimpe comme à une échelle. Avec l'aisance du mystère qu'il est devenu. S'abaissant à la hauteur de la Mère, il se met à briller lorsque leurs visages s'alignent parfaitement. Il la regarde un instant. Elle est céleste. A la fois fascinante et intimidante. Dans son état le plus vulnérable, elle est déesse. – Je ne connais qu'une personne qui soit assez digne de diriger ce monde. Assez forte. Quelqu'un avec une telle puissance au plus profond d'elle-même qu'on devine également une certaine bonté. A son sourire, Dyana décèle facilement la personne à laquelle il fait allusion. Pensant un instant à sa fille Irinushka, elle se ravise rapidement, se rendant compte qu'entre elle et Zakhar, il n'y a personne d'autre. – Insinues-tu que je devrais devenir reine à nouveau ? Son ton ne plaisante pas, mais semble légèrement surpris qu'un homme encore jeune vienne ouvertement lui déballer ces dires. Cette option, elle y a pensé. Pas assez considérée, vite chassée. Mais, soudainement, ramenée à elle comme une évidence. – Je te soumets l'idée. Il marque une légère pause. Reprends tes droits. Tout ce qui t'appartient, à toi et à ta famille, depuis des décennies. Cette nation, Dyana, est la tienne. Et tu es l'unique souveraine qui puisse légitimement honorer ce patrimoine. Zak imagine déjà ses ailes se déployer et survoler Aerinstin. Dyana est de ces femmes qui intriguent, mais à qui on confierait nos plus précieuses pensées. Plus qu'en faire partie, elle est la femme dont rêverait n'importe quelle âme. Zakhar est intimement convaincu qu'elle n'est pas née des Hommes, mais des Cieux. Façonnée à l'image de la Mère et de la Reine, Dyana est un résultat divin d'une création d'esprits ingénieux, plus intelligents encore que ceux de cet univers terrestre. Le simple constat d'être proche d'elle, de la sentir attentive et dévouée, lui donne d'agréables frissons au bas du ventre. Il n'a jamais rencontré personne comme elle, et sait que ses futures rencontres ne lui ressembleront en rien. Il ne peut l'imaginer perdre le dernier de ses enfants ; il en souffrirait avec elle. Il ne peut se faire à l'idée de la voir infiniment tapie dans l'ombre de l'inquiétude ; de ça en grandiraient une terrible méfiance et d'affreux cheveux blancs. Non, Zakhar, il ne la voit qu'en Maître. Surplombant les mondes : celui des Cieux et celui des Hommes. Et, peut-être qu'en devenant reine à nouveau, Dyana Zhirova deviendra aussi la sienne. Pour une éphémère éternité qui lui sera salvatrice.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18



Dernière édition par Zakhar Belikov le Mar 14 Aoû - 19:14, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 17
‹ AVATAR : cindy kimberly
‹ CRÉDITS : blue comet
‹ COMPTES : k. fairhorn, a. cadogan, i. lennsher

‹ AGE : dix-neuf années tumultueuses, la jeunesse fougueuse et l'inconséquence des êtres par trop inexpérimentés. le sentiment d'avoir déjà vécu mille vies, qu'il en reste mille à vivre.
‹ STATUT : promise à un visegard pour sceller les alliances dans le sang. un anneau d'or pour en replacer un autre et embrasser l'annulaire. le coeur sauvage, pourtant, éprise d'un mêlé et troublée par sa dame de compagnie.
‹ SANG : argent fait saphirs liquides dans son cruor, ichor divin dans les veines, le front ceint d'argent et de corail. elle est princesse, couronnée par l'empereur.
‹ POUVOIR : eau restée pure entre ses doigts agiles, eau immuable. c'est l'eau qui se plie sous ses doigts, c'est la glace qu'elle aime plus que tout, la pure, la nymphe, alors qu'elle en sculpte les arabesques sous ses patins gracieux.
‹ METIER : conseillère au sein du conseil restreint de son aînée, c'est sa soeur qu'elle sert, c'est devant sa nation qu'elle plie le genou. au service d'aguarinui elle se dévoile, la femme politique qui manie les hommes et les situations avec élégance.
‹ ALLEGEANCE : merle la seule et l'unique, merle l'étoile, merle l'idole. merle à qui elle a tout pardonné, merle qu'elle suivrait au bout du monde et plus loin encore.
‹ ADIUTOR : orange uc.
‹ POINTS : 211

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 16:35

recoucou toi What a Face
tom l'un des amours de ma vie, je suis émue af
joli choix de scénario, je sens que ça va envoyer du pâté de canard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 790
‹ AVATAR : armie hammer
‹ CRÉDITS : fayrell (av)
‹ COMPTES : a. bol, t. est

‹ AGE : VINGT-SEPT; un hiver rude aux neiges éternelles a accueilli le noir corbeau de ses souffles perçants.
‹ STATUT : VEUF; si la colère remplace le chagrin, le coeur réapprend à vivre dans les bras du cousin.
‹ SANG : ARGENT; kaléidoscope qui se plie et se déplie, mouvement incessant, qui enfin s'arrête sur l'argent familial.
‹ POUVOIR : AIR; qui court sur ses doigts, il le fait danser avec une maîtrise exceptionnelle, apprise en secret dans sa jeunesse.
‹ METIER : OFFICIER; la couronne déposée sur le cadavre de l'épouse, c'est le passé qui le rattrape, et le poste redevient sien.
‹ ALLEGEANCE : VALAERIS; la couronne qui fut sienne, ce nom qu'il portait - à jamais pour elle, jolie hirondelle.
‹ POINTS : 908

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 17:00

CHOQUEE DECUE SARAH TU M'aS PIQUEE LA PREMIERE PLACE
je lis et je te déverse mon amour.

edit; LE MEILLEUR DES FRERES EST LA, FEELS (c mimi hein le meilleur, genre il est là sur ta fiche).
LE PETIT CHIEUR EST LA (là c'est zakharka, tu suis ? What a Face )
fjieozhkrkrkr je suis genre super contente de te voir débarquer dans la merveilleuse famille des belikov, t'es faite pour le rôle. gnuh - je regrette nullement de t'avoir parlé de lui h24 jusqu'à ce que tu cèdes. rock
tu vas tout déchirer, tout faire péter, michail et andrei sont certainement pas prêts pour l'arriver du petit roi (qui a mis sa culotte à l'envers ? krkrkr je sors). oshun oshun
trop trop trop hâte de lire la suite de ta fiche (ON VEUT DU MISHKA ET DU SANG) et de pouvoir jouer avec toi et exploiter toutes nos idées. much love
BIENVENUE OFFICIELLEMENT DANS LA MIFA. much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 1212
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © balaclava; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : il a vingt trois ans, mais le visage osseux, ainsi que ses yeux sombres ourlés de cernes violacés, le vieillissent de quelques années supplémentaire.
‹ STATUT : l’amour est une faiblesse dont il est la triste victime depuis bien longtemps. le coeur n’a jamais failli, c’est le même homme qui suscite chez lui tressaillements et affection profonde, obsessionnelle. les maux du passé ne sauraient entacher la pureté du sentiment.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : son vœu le plus cher était de rejoindre la glorieuse armée de l'air en tant que soldat, à l'instar de tout les membres de sa famille avant lui. malheureusement blessé à la jambe, le rêve s'effrite et disparait progressivement. à présent il tente de maintenir le statut, mais n'en a guère plus les moyens à cause de sa condition physique déplorable.
‹ ALLEGEANCE : aeristin est sa patrie, celle qui l'a vu naitre et grandir - jamais il ne la quitterait. après avoir suivi achille, il soutient à présent andrei bolkonsky dont il apprécie les idées et les valeurs ; il n'a que faire de la reine actuelle, pourtant légitime.
‹ ADIUTOR : un orange, parti depuis longtemps, c’est seul qu’il se débrouille.
‹ POINTS : 2283

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 17:32

COMMENT KILÉBO CE COUSIN pas oam pas oam pas oam pas oam
PTN LES GIFS MORTE QUOI

grave hâte ptn rainbow rainbow rainbow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 2095
‹ AVATAR : selena gomez
‹ CRÉDITS : kane (av) ; goddess manon (gifs)
‹ COMPTES : dk - ig - rs - ah
‹ AGE : vingt-trois années de chaos.
‹ STATUT : le cœur brisé.
‹ SANG : mêlée, une fierté plus qu'un fardeau.
‹ POUVOIR : la orange vacille, mais retrouve progressivement ses capacités, et ses souvenirs par la même occasion. l'enfant terrible en est terrifiée.
‹ METIER : aucun, elle se contente de mener sa vendetta, espérant y trouver une rédemption qui n'arrivera pas.
‹ ALLEGEANCE : elle-même, et c'est déjà bien assez.
‹ ADIUTOR : liée à maksim kovalevski pendant plus d'un an, elle est désormais libre, ayant tué celui qui fut son bourreau.
‹ POINTS : 3110

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 17:35

tom est tellement ,fbjlv ehrivbrbsvrs

(re) bienvenuuue chloé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 657
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : queen manon
‹ COMPTES : mabel visegard
‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 2016

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 17:49

shook
not even saying welcome
amina amina amina

much wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 7521
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) tumblr
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 7074

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 17:56

Rebienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 164
‹ AVATAR : tom.
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (avatar), thebooknym.tumblr (gifs signa et profil), self (codage), conquest of spaces / woodkid (lyrics).
‹ COMPTES : nesta cadogan, nurie kemble.

‹ AGE : vingt-quatre ans.
‹ STATUT : fiancé à dyana zhirova, consécration ultime de ses désirs les plus fous.
‹ SANG : argent qui doucement se voit bleuté.
‹ POUVOIR : l'air virevolte au gré de ses envies. béni par sa capacité nouvelle de voler, il s'exerce à son pouvoir lors de son temps libre.
‹ METIER : soldat dans l'armée d'aerinstin depuis ses dix-huit ans, il s'est rapproché de la reine il y a quelques mois, devenant l'un de ses conseillers. doucement, il se prépare à être le nouveau roi de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : envers lui-même, envers dyana et envers la monarchie.
‹ ADIUTOR : une verte, fidèle alliée.
‹ POINTS : 641

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 18:38

@Jemma Osanos coucou à toi aussi beauté weltuntergang le pâté de canard je t'en tartine aussi sur ta plus belle biscotte s'tu veux, c'est kdo chem big love sur ton boule déçue

@Michail Belikov njkbhnjhb non mais toi
meilleur des frères, bon, j'pense que faudrait lancer un sondage hm non séreux, ton message est overcute, d'une douceur justement acidulée FEELS FEELS en d'autres mots, tu sonnes comme un loukoum à mes oreilles, c'est pour dire Rolling Eyes trop hâte de rp avec michel chem

@Antwan Belikov plu bo ke twa mdr
(j'crois on va jamais arrêter d'se parler comme ça finalement)


@Alix El'rin i know right What a Face merci bbé chat cute

@Elvira Valaeris tu rages mais oublie pas nos plans dadada

@Adonis Griffith thaaaaanks
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air mutant
avatar
air mutant
‹ MESSAGES : 629
‹ AVATAR : sarah stephens
‹ CRÉDITS : bleu amer - sial - dandelion

‹ AGE : trente ans, et les désillusions d'une centaine d'années
‹ STATUT : mariée à pavel, et la lourdeur des incommodités d'une vie matrimoniale sans joie
‹ SANG : argent, et les moyens d'accéder à ses désirs si seulement, si seulement
‹ POUVOIR : tornades, et de ses doigts sortirent des tempêtes furieuses.
‹ METIER : femme au foyer, et l'inactivité de ses jolies courbes sa transformation en objet d'art inerte et sans âme
‹ ALLEGEANCE : à la couronne de l'air
‹ POINTS : 504

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 18:47

BONSOIR BONJOUR
BIENVENU A LA MAISON
SI T'ES SAGE T'AURAS UN COOKIE
BIG SISTER IS WATCHING YOU
T LE PLUS BO DES BBS
je t'aime tellement tu peux pas savoir
FEELS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 143
‹ AVATAR : kate winslet
‹ CRÉDITS : balaclava/astra
‹ COMPTES : braam osoryd
‹ AGE : quarante-neuf ans.
‹ STATUT : veuve.
‹ SANG : bleu.
‹ POUVOIR : air.
‹ METIER : reine d'aerinstin.
‹ ALLEGEANCE : à la couronne d'argent.
‹ POINTS : 247

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 18:51

MY BABY BOY much love much love much love
si tu savais comme j'aime ce que nous sommes et ce que nous serons
tant de choses à faire
tant de merveilles à batir
tant de sang à faire couler chem


Dernière édition par Dyana Zhirova le Mar 7 Aoû - 22:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 2545
‹ AVATAR : MARIE AVGEROPOULOS.
‹ CRÉDITS : @ FAUST. (av), BLACKTHORN&TUMBLR (img), ASTRA. (sign)
‹ COMPTES : LO, IV, IS, JK.

‹ AGE : vingt six ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt six ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : éprise d'un osoryd, un maitre du feu, d'un ancien ennemi.
‹ SANG : sang argent, qui est maintenant bleu.
‹ POUVOIR : lorsque le soleil se couche, elle maitrise le liquide vermeil qui parcourt les artères de chacun et les utilisent tels des pantins. pouvoir qu'elle maitrise, mais dont elle approfondit l'apprentissage à la ligue.
‹ METIER : ancien bras droit de merle osanos et récemment nommé ministre de la défense au sein de la ligue.
‹ ALLEGEANCE : seulement à la ligue. elle s'est fait avoir par bons nombres de personnes, notamment par les membres de sa propre famille. elle s'est sentie trahie en découvrant que diana s'était faite passée pour morte et a rejoint la wnp pour un court laps de temps avant de se faire recruter par la ligue.
‹ ADIUTOR : mort et regretté, lula est toujours affectée par la mort de ce dernier. en rejoignant la ligue, elle pense lui faire honneur.
‹ POINTS : 1021

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 19:35

rebienvenuuue I love you
j'espère que ce personnage haut en couleur t'inspirera et il faudra un lien avec irina foc mea culpa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 164
‹ AVATAR : tom.
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (avatar), thebooknym.tumblr (gifs signa et profil), self (codage), conquest of spaces / woodkid (lyrics).
‹ COMPTES : nesta cadogan, nurie kemble.

‹ AGE : vingt-quatre ans.
‹ STATUT : fiancé à dyana zhirova, consécration ultime de ses désirs les plus fous.
‹ SANG : argent qui doucement se voit bleuté.
‹ POUVOIR : l'air virevolte au gré de ses envies. béni par sa capacité nouvelle de voler, il s'exerce à son pouvoir lors de son temps libre.
‹ METIER : soldat dans l'armée d'aerinstin depuis ses dix-huit ans, il s'est rapproché de la reine il y a quelques mois, devenant l'un de ses conseillers. doucement, il se prépare à être le nouveau roi de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : envers lui-même, envers dyana et envers la monarchie.
‹ ADIUTOR : une verte, fidèle alliée.
‹ POINTS : 641

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 19:36

@Rayna Belikov LOVE OF MY LIFE, THE BEST SISTER IS MINE wanda quoi wanda quoi wanda quoi wanda quoi wanda quoi j'dirais même plus : pourquoi pas faire un atelier cookie ensemble après ma validation ???? lmfao (ce serait drôle, tho)
JE T'AIME

@Dyana Zhirova t'es first dans mon cœur et c'est tout ce qui compte, n'est-ce pas :swagger: :swagger: plus belle des femmes, le love ne se mesure pas cheum

et j't'ai vu @Master of the Game, tmtc que j'ai des yeux partout money (love sur toi, mia cute)
edit : @Lula Osanos un amour cute viens voir beau papa chem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 2545
‹ AVATAR : MARIE AVGEROPOULOS.
‹ CRÉDITS : @ FAUST. (av), BLACKTHORN&TUMBLR (img), ASTRA. (sign)
‹ COMPTES : LO, IV, IS, JK.

‹ AGE : vingt six ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt six ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : éprise d'un osoryd, un maitre du feu, d'un ancien ennemi.
‹ SANG : sang argent, qui est maintenant bleu.
‹ POUVOIR : lorsque le soleil se couche, elle maitrise le liquide vermeil qui parcourt les artères de chacun et les utilisent tels des pantins. pouvoir qu'elle maitrise, mais dont elle approfondit l'apprentissage à la ligue.
‹ METIER : ancien bras droit de merle osanos et récemment nommé ministre de la défense au sein de la ligue.
‹ ALLEGEANCE : seulement à la ligue. elle s'est fait avoir par bons nombres de personnes, notamment par les membres de sa propre famille. elle s'est sentie trahie en découvrant que diana s'était faite passée pour morte et a rejoint la wnp pour un court laps de temps avant de se faire recruter par la ligue.
‹ ADIUTOR : mort et regretté, lula est toujours affectée par la mort de ce dernier. en rejoignant la ligue, elle pense lui faire honneur.
‹ POINTS : 1021

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 19:38


mais jpp

oeil de lynx va slt toi (non j'ai pas encore posté sous le pnj par erreur Arrow)
et ofc je cours je vole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water mutant
avatar
water mutant
‹ MESSAGES : 674
‹ AVATAR : cillian murphy
‹ CRÉDITS : morrigan (avatar) enolasephe (gif profil) ellem (lyrics)
‹ COMPTES : triss oshun

‹ AGE : trente six années à faire semblant, à apprendre à sourire quand son coeur n'est fait que de colère.
‹ STATUT : veuf qui n'a d'éploré que le nom, le coeur est piégé ailleurs alors que les reins s'égarent, se perdent de drap en drap pour s'occuper. fiancé de nouveau à une poupée de verre, délicate figure qu'il voudrait autant briser que protéger (mabel visegard).
‹ SANG : l'argent a lavé le bronze de ses pêchés. il en est fier wolfgang, fier à parfois en oublier ses racines, fier à en vouloir toujours plus. l'argent ne lui suffira pas bien longtemps.
‹ POUVOIR : maître de la lune, privé de son élément originel - wolfgang s'est attelé à la maitrise de cette monstruosité d'un nouveau genre. prince de la lune et des étoiles, sa fierté.
‹ METIER : haut-juge pour le gouvernement d'aguarinui, la main de la justice se fait aussi tranchante qu'elle est secrètement corrompue.
‹ ALLEGEANCE : merle osanos et les azrohir, les intérêts de sa famille placés sur le même plan que ceux de la reine. partisan intéressé du mouvement d'achille vasara, les deux démons se sont trouvé des intérêts communs.
‹ ADIUTOR : maeve la guerrière au sang rouge. jusqu'à la mort, ils l'ont promis.
‹ POINTS : 279

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mar 7 Aoû - 23:09

ce personnage hyper intéressant rebienvenue! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 818
‹ AVATAR : LEE JI EUN (IU).
‹ CRÉDITS : (AV)@FAUST.
‹ COMPTES : ES, YO, EG, AK, SV.

‹ AGE : vingt ans, ça se moque de l'âge, de la maturité, des années passées à se rendre compte de rien. kamiko c'est une enfant, une adolescente qui comprend rien, rien à ce qui lui arrive, à ce qui arrivera; à ce qu'elle doit faire. jolie minois, si innocent, elle sait pourtant mordre, grogner et défendre ce qui est sien. l'enfant plongée dans ses rêves et ses étoiles, pourtant devra un jour devenir femme.
‹ STATUT : fiancée, ucucuc
‹ SANG : argent, un privilège dont elle s'est délectée toute sa vie. kamiko est sans aucun doute, issue de la noblesse. elle a grandi dans des draps brodés d'or, traitée comme la princesse qu'elle ne sera jamais. si elle est tolérante, elle est pourtant ignorante, ignorante des injustices qui l'entourent, la démangent, et ces gens qui crèvent pour des causes braves; qui ne seront jamais les siennes.
‹ POUVOIR : lumière et feu, ucucuc
‹ METIER : pianiste, ucuc
‹ ALLEGEANCE : sans aucune allégeance, ucuc
‹ ADIUTOR : alfie, il est loin, si loin, que ça crèverait presque le coeur. elle a jamais pensé aimé, ni apprécié, ni s'y attaché et pourtant c'est arrivé. ça l'a pris de court, de loin et la seule leçon dont elle en a tiré, c'est qu'elle aurait du s'en éloigner, le quitter, l'effacer de sa mémoire.
‹ POINTS : 859

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mer 8 Aoû - 9:17

ahhhh je suis trop contente qu'il soit pris
et puis ces choix
et cette aesthetic, tu ne déçois jamais
(j'ai raté ta fiche avec nesta alORS J'ESSAYE DE ME RATTRAPER)
rebienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 164
‹ AVATAR : tom.
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (avatar), thebooknym.tumblr (gifs signa et profil), self (codage), conquest of spaces / woodkid (lyrics).
‹ COMPTES : nesta cadogan, nurie kemble.

‹ AGE : vingt-quatre ans.
‹ STATUT : fiancé à dyana zhirova, consécration ultime de ses désirs les plus fous.
‹ SANG : argent qui doucement se voit bleuté.
‹ POUVOIR : l'air virevolte au gré de ses envies. béni par sa capacité nouvelle de voler, il s'exerce à son pouvoir lors de son temps libre.
‹ METIER : soldat dans l'armée d'aerinstin depuis ses dix-huit ans, il s'est rapproché de la reine il y a quelques mois, devenant l'un de ses conseillers. doucement, il se prépare à être le nouveau roi de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : envers lui-même, envers dyana et envers la monarchie.
‹ ADIUTOR : une verte, fidèle alliée.
‹ POINTS : 641

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mer 8 Aoû - 16:19

@Dyana Zhirova puisque tu as édité tu mérites ton gif de la plus haute qualité.


@Lula Osanos jnkhnkhlk, chem je t'attends

@Wolfgang Azrohir merci bichette cute

@Kamiko Yinren trop contente qu'il ait pas été pris avant :swagger: :swagger: (le melon, non mais c'était une aubaine, clairement, deux scénar en un)
tu es rattrapée à l'aise, merci beaucoup !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 1579
‹ AVATAR : emeraude toubia.
‹ CRÉDITS : lily bae, bb cha.
‹ COMPTES : éclairs, guérison, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-six années destructrices, passées à agir dans l'ombre et à construire un monde d'ombres dont feyre est la reine. vingt-six années qui s'égrènent lentement, chacune apportant son lot d'horreurs.
‹ STATUT : coeur noirci par les déceptions, la belle sociopathe s'est attachée à plusieurs personnes avant de les détruire. le résumé même de l'histoire de sa vie.
‹ SANG : mêlé, une fierté qu'elle pose sur un piédestal, puisque c'est ce mélange de sang qui lui a conféré un si grand pouvoir. sans pour autant induire de grandes responsabilités.
‹ POUVOIR : reine des esprits, araignée aux multiples griffes invisibles, la cruelle est capable de tout et surtout du pire, puisqu'elle peut s'insérer dans l'esprit d'autrui et y faire tous les ravages imaginables.
‹ METIER : feyre vend ses services aux plus offrants, boucher des esprits, elle plonge avidement dans les âmes d'autrui et massacre tout ce qu'elle trouve. prête à tout, du moment que cela lui rapporte de l'argent.
‹ ALLEGEANCE : à elle-même. et rien qu'à elle. feyre ne fait confiance à personne et se moque pas mal des guerres de pouvoir. les oshun et les rebelles l'indiffèrent au plus haut point.
‹ ADIUTOR : la belle avait été affectée à une divine blonde qu'elle avait modelé selon son bon désir. mais désormais chassée, exclue, bannie, feyre se sent bien seule, loin de celle qu'elle brûle de retrouver.
‹ POINTS : 1572

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — blossom roses. Mer 8 Aoû - 18:49

@Elvira Valaeris a écrit:
shook
not even saying welcome
amina amina amina

much wow
je t'aime bien donc j'te dis (re)bienvenue mais well What a Face I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — blossom roses.

Revenir en haut Aller en bas

— blossom roses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-