AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle guerre à aksana
C'est la guerre à Aksana! Les maîtres apprennent à maîtriser leurs pouvoirs et les frontières sont gardées.
saison deux
La saison deux à été lancée ! Pour en savoir plus...
clique ici !
previously on putw
Votre personnage fait partie de l'histoire, intégrez le !
Venez nous dire ce qui est arrivé à votre personnage
et en quoi il a un impact sur l'histoire

Partagez| .

sharp eyes (isaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 12:03


Isaak Kieran Griffith
his words lie. his eyes and his arm shout out the truth, but no one is seeing.
prénom, nom ‹ Un Griffith, par son sang, par ses allégeances, par son cœur, il porte ce nom avec le front haut, l’exhibe avec la droiture de son rang,  Isaak Kieran, des syllabes dures, qui sifflent et tonnent, qui s’ancrent dans l’oreille comme son pied touche la terre. âge ‹ il a vingt-cinq ans, l’âge adulte, où le poids des responsabilités l’accable date et lieu de naissance ‹ comme tous ceux de son nom, il est né à la demeure des Griffith à Greenstall, à la fin de la guerre, un soir du vingt-sept décembre.  statut matrimonial ‹ célibataire, et pas du tout pressé que ça change. Il aime beaucoup trop la liberté relative que cette situation lui offre, même s’il userait continuerait d’user de son charme avec les chaînes du mariage.  sang ‹ un sang argent pour un statut privilégié, il ne sait que trop à quel point la place de sa famille dépend des faveurs de la famille royale qu’elle a su s’attirer métier ‹ il met ses talents d’orateur et son intelligence au service des relations entre mêlés et maîtres. La relation exemplaire qu’il a avec son propre adiutor fait de lui le parfait commissionnaire adiutor ou Maître ‹ un Maître, un Maître qui protège malgré les apparences, mais un Maître qui, s’il traite son adiutor avec le respect qu’il lui doit et peut-être davantage, enrage de devoir faire semblant d’en avoir besoin. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ il appartient à la terre, chacun de ses pas qui s’y ancre avec assurance fait résonner cette évidence. Il appartient à la terre qui use de son corps beaucoup trop facilement. Il appartient à la terre, et cette appartenance est si forte qu’elle peut le mettre en danger si cela se savait. allégeance ‹ les siens, d’abord et avant tout, la gloire de sa famille. Et, puisque que sa famille a choisi leur camp, les Oshun à qui ils doivent leur place et leur sécurité. localisation actuelle ‹ la capitale, Launondie, car c’est là que les intrigues se déroulent et où il peut laisser traîner ses oreilles groupe ‹ bloody crown, tout simplement par sécurité. avatar et crédits ‹ Logan Lerman + balaclava
anecdote 01 ‹ Nonchalance dessinée sur ses lèvres charmeuses, Isaak est celui à qui on se confie facilement sur les détails de sa vie, sans penser qu’il va les retenir. Il a les attraits d’un personnage sans profondeur dont on ne devine pas réellement les véritables intentions. Car si la plupart des gens ne se méfient pas de lui, c’est parce qu’il fait bien attention à ce qu’ils ne le connaissent pas trop bien. S’ils savaient, ils verraient que l’intérêt que leur porte Isaak est factice. Pour une poignée d’êtres seulement, en digne maître de la terre, il ferait n’importe quoi. Replié sur sa famille, il est le protecteur discret  d’âmes qui ne se rendent même pas compte des montagnes qu’il bouge pour eux. Mais, si l’on n’est pas un Griffith, entrer dans ce cercle de confiance et d’une difficulté telle qu'il ne vaut mieux pas s'y essayer. Méfiant comme seul un maître de la terre peut l’être, il se plie aux besoins de la politique sans jamais oublier d'où il vient et les raisons pour lesquelles il le fait. anecdote 02 ‹ il a maîtrisé la terre très tôt sans même l’avoir cherché, avec un naturel troublant mais, sachant que la pratique pour le combat est interdite, il s’est fait passer pour un incapable total. En secret, cela fait plusieurs années qu’il s’entraîne, si bien qu’il a désormais une très belle maîtrise. Une maîtrise qui lui échappe lors de moments de colère, qui peuvent faire trembler la terre sous ses pieds sans même qu’il ne s’en rende compte. Isaak sait qu’il peut être considéré comme un danger potentiel, un hors-la-loi, alors, il se tait. Accepte la présence de Nahia à ses côtés comme s’il était incompétent. anecdote 03 ‹ contrairement à toute sa famille, il n’a jamais aimé Isaiah, et si le meurtre – car oui, pour lui, c’est un meurtre – l’a choqué, c’est parce qu’on s’en ait pris à sa famille. Même un être aussi fade et sans grand intérêt que l'était Isaiah méritait son attention, parce qu’il était Griffith. Rien ni personne ne doit toucher aux membres de cette famille qui est la sienne et les mettre en danger. S’il est hors de lui, c’est parce que ce meurtre fait peser une menace sur leur tête à tous et qu’il se sent incapable de l’éradiquer.  anecdote 04 ‹ s’il n’aimait pas Isaiah, et même s’il est incapable de l’avouer à cause de cet orgueil qui lui gonfle beaucoup trop la poitrine, c'est parce qu’il a concentré, dès sa venue au monde, l’attention de ses cousins, et même de sa toute jeune sœur. L’enfant d’alors s’était senti isolé comme jamais, tout cela à cause d'un être aussi chétif et sans importance. Malgré les années, l’agacement ne s’était jamais tari, et continue encore : c’est pour élucider son meurtre qu’il a prêté son propre adiutor à Adonis, son cousin adoré, qui pourtant fait passer son petit frère mort avant la propre sécurité d’Isaak. anecdote 05 ‹ il ne pose pas de mot sur la relation qu’il a avec Nahia. Non pas qu’il ne possède pas assez de vocabulaire, loin de là, il n’en a juste pas envie. Il sait très bien que leur lien va au-delà de ça, que c’est un échange, une protection contre une autre, qu’ils étaient destinés l’un à l’autre avant même leur cérémonie de fin d’études. Mais non. Il ne veut pas se risquer à poser des mots dessus, des mots qui l’emprisonneraient. Il n’y a pas que les maîtres de l’air qui sont attachés à leur liberté chérie. Isaak éloigne ses démons sans lui demander d’explications, il attend d’elle en retour une parfaite obéissance, essayant autant qu’il le peut de maintenir l’équilibre de leur relation de cette manière. anecdote 06 ‹ si Isaak se mêle de politique, il n’aime pas être au-devant de la scène et préfèrent de loin la sécurité des couloirs obscurs. Il n’aime pas non plus afficher ses propres opinions, et n’a aucun mal à défendre celles des autres en public. S’il est à cette place, c’est par esprit de famille et par calcul collectif, et non pas pour sa propre gloire. Si égoïste il est, il l’est pour tous les Griffith. Cette abnégation envers les siens à un revers : tous ceux qui ne sont pas dignes de son intérêt, Isaak n’en aura cure. S’il faut écraser quelques inconnus sur son chemin pour parvenir à ses fins, pourquoi avoir des remords ?anecdote 07 ‹ il est facile de faire la conversation avec lui : souriant, beau parleur, d’une intelligence sociale vive et d’une culture assez large, il est capable de s’adapter à n’importe quelle personne en face de lui, et de défendre n’importe quel point de vue. Il est un diplomate redoutable pour la capacité qu'il a à, sans aucune contrainte, convaincre et persuader son interlocuteur d’une position totalement contraire à celle qu’il avait au début de leur discussion. Depuis qu’il est en âge de comprendre le monde qui l’entoure, Isaak s’est rôdé à la pratique du débat et cela porte à présent ses fruits, pour les aspects de son métier, mais aussi dans sa vie privée. anecdote 08 ‹ très peu en ont conscience, mais la sociabilité extrême dont il fait preuve est son meilleur atout. Adonis a son réseau d’espions, Isaak a son sourire et son charme. Seul, il peut récolter un tas d’informations rien qu’avec cette capacité à mettre en confiance les personnes en face de lui, le tout dans une intelligence qu’il cache un peu trop bien. anecdote 09 ‹ tout jeune déjà, il dévorait les livres d’histoire regorgeant de modèles à suivre ou à éviter. Formidable leçon de vie, les récits des anciens lui ont permis de voir, analyser et comprendre les décisions de ces hommes d’un autre temps et très souvent, ce qu’il voit autour de lui se fait l’écho de ces événements pour certains oubliés. Son intelligence discrète s’est nourrie et repue de ce passé à présent imprimé dans la mémoire du jeune homme comme autant d’exemples pour l’aider à analyser son présent. anecdote 10 ‹ il ne faut pas le sous-estimer, trop de gens font cette erreur. Il n’a peut-être pas autant de moyens que son cousin, n’a peut-être pas une place brillante aussi que d’autres du fait de la branche cadette dont il est issu, mais peut se révéler un adversaire redoutable. Son sourire cache la réflexion dans laquelle il est toujours plongé, son empathie calculée fait oublier qu’il essaie toujours de tirer le meilleur parti d’une situation ou d’une information, il dissimule sous son verbe les véritables intentions qui l’animent. La loi l’empêche de se battre avec les mains, il le fait avec les mots, toujours dans le but d’assurer aux siens la meilleure place possible.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
Officiellement, le jeune Maître défend cette loi qui permet aux Mêlés de s’intégrer dans la société et de trouver une utilité. Elle permet de fonder un lien inébranlable et sacré entre un mêlé et un maître, tout cela dans le but d’une paix commune et d’une société refondée à partir de valeurs simples, dessinées par la confiance. Il travaille à la commission des Mêlés, et son rôle et de propager ce genre de discours pour le compte du gouvernement.
Officieusement c’est bien plus compliqué. Il a un lien très fort avec Nahia, c’est indéniable, et sait que la jeune femme est capable de le protéger. Il sait aussi que cette loi l’empêche de se protéger lui-même, et pour quelqu’un comme Isaak, qui cherche à tout contrôler, c’est une faiblesse qu’on lui impose et qu’il a beaucoup de mal à supporter. S’il est capable de cacher ses habilités à la maîtrise de la terre, il a de plus en plus de mal à masquer la frustration que la situation lui donne. Si cette loi a pour but d’intégrer les Mêlés, elle est de son point de vue mauvaise : elle a retiré aux Maîtres leurs attributs guerriers pour en parer les Mêlés, et Isaak fait partie de ceux qui ne supportent pas d’avoir été infantilisés de la sorte. Il n’a rien contre les Mêlés, contrairement à beaucoup, mais s’il fallait leur donner un but et bien, c’est pour lui raté. Ils ont beaucoup de potentiel qui pourrait être utilisé autrement qu’en déshabillant les Maîtres.
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
Elle est la nation qui a gagné la guerre, et la famille régente leur donne une place et une protection qu’ils ne pourraient pas avoir autrement, Isaak en est bien conscient. Les avantages à être un de leurs alliés les plus fidèles sont nombreux. Cependant, Isaak trouve que cette fidélité est devenue une dépendance, et qui dit dépendance dit fragilité. Le meurtre d’Isaiah en est la preuve pour lui. La famille Griffith doit retrouver une certaine forme de liberté, d’indépendance, doit pouvoir se gérer autrement qu’en étant la vassale des Oshun dont l’éclat l’expose à de multiples jalousies. Pour mieux se protéger, Isaak pense qu’il est temps de s’éloigner du soleil.
‹ quelle est la relation du personnage à son élément, c'est-à-dire son apprentissage et l'influence qu'il a sur sa vie de tous les jours?
Isaak est très proche de son élément. Trop. Il le maîtrise avec un naturel déconcertant depuis qu’il est très jeune, est capable de faire des choses dont même ses parents, pourtant entraînés aux pratiques du combat comme il ne l’a jamais été, sont incapables. Il sait aussi que cette maîtrise constitue un danger pour sa vie, alors, il la tait. Laisse tout le monde penser qu’il est un piètre maître, mais qui s’en soucie ? Il a Nahia pour le protéger. Aux yeux de tous, il n’est qu’un Griffith de la nouvelle génération, tout juste capable de faire se lever un lopin de terre, alors qu’en réalité il lui arrive de s’isoler, la nuit, pour pratiquer. Il n’est jamais autant calme, apaisé, en communion avec lui-même que lorsque la matière obéit à ses ordres. Ce lien qu’il a avec la terre est aussi à double-tranchant : plusieurs fois déjà, alors qu’il perdait son calme, le sols s’est mis à trembler, pouvant trahir ce secret qu’il n’a jamais avoué à personne. Pas même à Nahia ou Adonis.

pseudo et prénom ‹ Summer Child, Coralie, Co is my favorite nickname âge ‹ 25 ans comment as-tu trouvé le forum? ‹ bah, disons que ça fait des mois que je suis harcelée avec amour ? 8D pays ‹ France fréquence de connexion ‹ ugh ça, ça va dépendre, pour l’instant tous les jours 8D votre avis sur le forum ‹ buh. J’ai craqué, je suis sortie de ma retraite, c’est pas pour rien woh. smiley préféré‹  fab2 gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
©️ PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Isaak Griffith le Lun 26 Juin - 14:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 12:05


War is a game that is played with smile.
If you can't smile, grin. If you can't grin, keep out the way till you can.

Il y a la main de son père dans la sienne, toute petite, qui le guide jusqu’à la chambre de sa mère. Quelques pas de plus, et il passe la porte, regarde son père qui le lâche en lui faisant en signe encourageant. Sans comprendre vraiment pourquoi, le gamin obéit et va jusqu’au grand lit blanc où sa mère, couchée, l’invite à s’asseoir près d’elle. Isaak grimpe sur le lit, s’installe sur les grands oreillers de Morgana et regarde ce qu’elle a entre les bras. Un bébé. Tout petit, calme, en train de dormir. Sa petite sœur, Athalia. Il ne la trouve pas belle, non, mais c’est tout autre chose qui le prend. L’enfant, qui va avoir cinq ans, se trouve d’un seul coup grand frère et tous les mots que lui ont répété ses parents pendant des mois, alors que le ventre de Morgana grossissait, prennent alors tout leur sens. Il est grand frère. C’est à lui que revient la charge de protéger ce tout petit être du reste du monde. Ses grands yeux bleus tombent dans ceux que le nouveau-né ouvre et, en un instant, il tombe sous son charme.

Ils sont nés à quelques mois d’intervalle, et pourtant, on les pense presque jumeaux. Ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau, Adonis et Isaak. Et ne font rien pour se différencier. Isaak a l’impression d’avoir le frère que ses parents ne lui ont pas offert, un compagnon de jeu formidable qui est une sorte de continuation de son propre être. Qui pense comme lui, au même moment, qui tend vers les mêmes buts. Il est encore jeune, mais une chose est sûre pour lui : Adonis est encore mieux qu’un frère.
Mais Adonis interrompt leur jeu quand il entend un bruit derrière lui. C’est son jeune frère qui l’appelle, balbutiant maladroitement les syllabes de son prénom pour attirer son attention. Isaak se tait, même si ça ne lui plaît pas. Déjà gamin, il a cette faculté de ne rien laisser paraître, de ne pas montrer aux autres la capacité qu’ils peuvent avoir à le blesser. Et puis, il se dit que ça passera : Isaiah est tout petit, tellement plus petit qu’eux, Adonis ne pourra pas trouver meilleur compagnon que lui, non ?

Il doit avoir dix ans. C’est l’été à Greenstall, cette saison agréable qu’Isaak adore, où les portes et les fenêtres sont tout le temps ouvertes pour laisser passer la fraîcheur et qui rendent l’évasion tellement plus facile… Il a réussi à échapper à la vigilance des adultes. Bien qu’il commence à grandir et à quitter les habits de la naïve enfance, Isaak a besoin d’air, et a encore au fond de lui ce morceau d’être sauvage qui a besoin de n’en faire qu’à sa tête. Il file comme le vent vers les arbres les plus hauts qu’il peut, depuis quelques années déjà, grimper avec plus d’assurance. Il défait ses chaussures, et ses pieds et mains nues s’écorchent sur l’écorce alors qu’il monte, et s’assied sur les premières branches pour prendre une goulée d’air vivifiante. Il se sent tellement vivant et libre. « Isaak ! » Cette fois, il la reconnaîtrait entre mille. Il baisse la tête et regarde sa toute petite sœur se casser le cou pour l’apercevoir à travers les feuillages. « Lia, qu’est-ce que tu fais là ? Retourne à la maison ! » Isaak essaie tant bien que mal d’imiter la voix de leur père quand il donne un ordre, une voix qui tonne et qui donne envie à Isaak de se faire le plus petit possible. Mais il adore beaucoup trop sa cadette pour que ça réussisse réellement à lui faire peur. D’ailleurs, le rire cristallin de la petite jaillit. « J’ai envie de jouer dans l’arbre avec toi ! » Isaak soupire. « Tu es trop petite, non ! » Elle n’a que cinq ans ! Ses pieds son minuscules, ses jambes encore potelées et maladroites, non ! Et pourtant, le voilà qu’il descend puis aide Athalia à trouver les prises pour grimper, elle aussi. Il lui apprend ses techniques, veille à ce qu’elle ne tombe pas. Ils parviennent ensemble à arriver sur les premières branches. Elle rit, Lia, de son rire d’oiseau, elle est heureuse et rien que pour ça, Isaak l’est aussi. Elle lève les bras au ciel en signe de victoire et perd son équilibre. Dans un réflexe horrifié, Isaak tend les bras et cherche à la retenir, mais la petite tombe… En revanche, Isaak n’en prendra conscience qu’après, mais le mouvement de ses bras a fait monter le sol et a permis à Athalia de se réceptionner sans souci majeur, si ce n’est les égratignures de ses genoux qui provoquent aussitôt des pleurs alarmants. « Chut, Athalia, ce n’est rien je t’assure… » lui dit-il dès qu’il l’a rejointe, mais rien à faire, la petite a peur de son sang et hurle. Bientôt, les premiers adultes sont là, sa mère en tête. Morgana a de gros yeux, et la gifle fuse, atterrit sur la joue d’Isaak avant même qu’il n’ait pu ouvrir la bouche. « On en reparlera plus tard. » Il avale sa salive, serre les dents, acquiesce docilement. Il sait déjà la tournure que cette discussion va prendre et qu’elle est loin de lui plaire.

« Isaak, pouvez-vous me répéter ce que je viens de dire ? » Le professeur d’études historiques du royaume lui jette alors un regard froid, hautain, et pense avoir pris son élève dans le sac. Le jeune Griffith a un sourire. S’il croit que le garçon a eu besoin d’attendre son radotage pour comprendre l’histoire, et bien, il n’est pas au bout de ses surprises. Isaak se lève dans une apparente docilité qu’un sourire insolent vient totalement corrompre, et récite une leçon apprise quelques années plus tôt dans l’un des nombreux livres de la bibliothèque de Greenstall. Il se tait, penche la tête sur le côté, et tente un « Est-ce assez pour votre plaisir, professeur ? » Il n’aurait peut-être pas dû ajouter cela, car le brave homme, humilié, le prive alors de toutes les soirées de la semaine pour aller exécuter les tâches ingrates qu’ils appellent « travaux d’intérêt généraux ». Mais il a le toupet d’hausser les épaules et de garder le sourire.

Il a quinze ans. Il marche, rit avec son groupe d’amis, et c’est là que son regard se sent attiré vers elle. Il l’a déjà vue depuis son arrivée ici, et sans savoir pourquoi, ses yeux finissent toujours par détecter sa silhouette fragile dans la foule, depuis des années. C’est étrange. Elle est tout son contraire : timide, cachée, alors que lui ne pense qu’à quitter cette école trop petite pour ses rêves de grandeur. Sans savoir pourquoi, les grands yeux d’un bleu qui lui rappelle l’océan attirent sans cesse les siens, et pendant les quelques secondes où leurs regards s’accrochent, Isaak a l’impression de se noyer. De perdre pied.
Il se reprend, s’arrache à cette vision, et étire un sourire en direction d’un de ses amis. Cette fille au bracelet jaune, jamais il ne lui a parlé, et sait que jamais il ne lui parlera de sa propre initiative. Elle n’est pas une fille comme il les aime, trop fragile, elle pourrait se casser en un instant sans qu’il n’y prenne garde, et Isaak est encore à l’âge où il ne pense qu’à s’amuser. Alors il oublie ce pressentiment qui lui chuchote qu’un jour, il devra se rapprocher d’elle.

« Tu devrais le lâcher, ton petit frère, laisse-le se débrouiller. » Isaak essaie de masquer tant bien que mal le léger agacement qui le prend quand il voit Adonis, son cousin, son meilleur ami, son acolyte avec qui il a déjà fait les quatre cent coups, s’inquiéter pour le jeune Isaiah qui vient de faire ses débuts à Koldoveretz. Les années de tranquillité sont terminées. Le seul endroit où le garçon ne pouvait pas suivre son grand frère vient de l’accueillir en son sein, et ça ne plaît pas à Isaak. Il sait très bien qu’Adonis va voler à son secours dès que le besoin s’en fait sentir. « Et toi, avec Athalia, c’est aussi ce que tu fais, non ? » Isaak tire sur la cigarette qu’il a réussi à garder au dortoir, et hausse les sourcils. « C’est pas la même chose. » Il doit garder sa petite sœur à l’œil, car ses parents le lui ont demandé. L’ont asséné avec cette foutue responsabilité avant même que la gamine ne vienne au monde. Continuent de lui répéter à quel point elle est fragile et à quel point elle a besoin de lui pour la protéger. Et bien sûr qu’il le fait, il n’est pas stupide : il voit bien la candeur naïve qui habite sa petite sœur, il voit bien à quel point elle ne peut pas avancer sans le repère que son aîné constitue. « Elle est ta cadette de cinq ans. Isaiah est le mien de cinq ans. C’est exactement pareil. » Isaak soupire, et ne cherche pas à continuer la conversation. Ca n’est pas pareil, parce qu’Isaak, lui, réussit à être présent pour elle comme pour Adonis. Il n’oublie personne. Il ne met à l’écart personne. Adonis, lui, le fait. C’est ça, qui est différent. Il exhale la fumée en faisant des ronds, ne montrant pas à quel point le ressentiment grandit d’année en année en lui. Mord sur sa chique pour rester Isaak, celui sur lequel on s’appuie en cas de besoin, même si on l’oublie pour toutes les autres choses.

Leurs souffles, courts, résonnent contre les murs de la salle d’entraînement. Isaak regarde la sueur perler sur le front de Nahia et a un sourire moqueur. Il sait qu’il ne doit pas être dans un meilleur état, mais ça ne l’empêche pas d’être ravi en constatant à quel point il réussit à essouffler son adiutor. Après quelques secondes de pause, ils reprennent sans un mot leur combat au corps à corps. C’est, pour Isaak, l’occasion de continuer à améliorer ses compétences physiques, et en même temps entretenir sa relation avec Nahia. Si la jeune femme a l’air fragile et s’il s’est laissé prendre à cette image lors de leur scolarité, maintenant qu’il la connaît bien Isaak sait qu’il ne faut pas si fier. Depuis plusieurs années qu’ils ont été liés, il sait très bien qu’elle peut s’avérer redoutable, et c’est d’autant plus jouissif de la pousser à bout. Il s’avance, l’attrape par les épaules et essaie de d’une balayette de la mettre à terre, mais Nahia résiste. « Tu ne veux pas avouer ta défaite ? » la défie-t-il. Et, par trop d’orgueil, il se laisse prendre et c’est bien lui qui finit sur le sol de terre battue, par surprise. Nahia l’a toujours par surprise, mais seulement cette fois-ci, la surprise est trop forte. Par réflexe, lorsque son dos touche la terre, celle-ci tremble sous sa peau et un séisme miniature s’enclenche et déséquilibre Nahia, qui tombe à son tour. Sa maîtrise s’est déclenchée d’elle-même pour le défendre. Or, c’est interdit. Plusieurs fois déjà, lors de grandes colères, Isaak avait remarqué que la terre lui répondait, d’une manière irrationnelle et désordonnée,  et ce n’est seulement en se calmant de suite qu’il avait été capable de la faire taire et la rendre docile. Un instant horrifié par ce qui vient de se passer, Isaak se relève prestement et, les mains contre le sol, lui redonne son aspect uniforme. Il reste quelques secondes les yeux baissés, avant de les relever vers son adiutor. Le seul secret qu’il a vient de s’éventer. Isaak a un sourire, un faux, celui qui masque sa peur et dit d’une voix qu’il veut détachée : « Maintenant, tu sais. » Nahia sait à quoi elle s’expose si jamais elle le laisse se défendre seul : que sa maîtrise se déclenche, qu’il ne réussisse pas à être assez calme pour la dominer, et qu’Isaak se fasse purement exécuter pour avoir désobéi à la loi.

Il a entendu un bruit de vaisselle brisée, il a entendu la course d’Athalia, il a entendu sa porte se claquer derrière elle. Isaak prend une grande inspiration. Il est au courant du malheur qui s’est abattu sur leur famille, et même s’il ne portait pas Isaiah dans son cœur, l’ « incident » le blesse. Il entend discuter avec son cousin, son miroir, pour le soutenir. Pour lui faire part de ses sentiments, aussi, qui déjà commencent à devenir troubles. La méfiance héréditaire en lui commence à déclencher ses alarmes, et il aimerait savoir s’il est le seul à penser ça. Trop de liens se sont faits dans son esprit : une position de plus en plus avantageuse par rapport à d’autres familles qui elles sont en train de perdre sur le terrain des privilèges royaux… Isaak, même s’il n’a pas le droit de combattre, est rompu à l’art de la guerre, celle qui s’exerce sans arme et à l’abri des champs de bataille. Il est jeune, mais l’expérience des livres, des discussions desquelles il a été témoin, a germé en lui.
Pour l’heure, il doit être le grand frère qu’il a toujours été et, mettant de côté toutes ses réflexions, se lève pour rejoindre la chambre de sa cadette. Il tape, mais elle ne répond pas, alors il pousse la porte et la trouve là, sur son lit, la tête enfouie dans ses oreillers. Isaak la sait proche de leur cousin : ayant le même âge, une amitié aussi forte que celle qu’il entretient avec Adonis s’est forgée. Il n’aimait pas Isaïah, mais il aime sa sœur, et c’est avec des gestes tendres qu’il lui caresse les cheveux, longtemps, très longtemps, avant qu’elle ne se relève et enfouisse son visage plein de larmes dans son cou. Isaak entoure le frêle oiseau entre ses bras. Il la protégerait toujours, c’est un serment qu’il a fait à ses parents et à lui-même, il y a des années déjà. Athalia continue à pleurer sans qu’il ne dise un mot. Que pourrait-il dire pour réussir à effacer sa souffrance ? Rien. Aucune parole n’est assez puissante pour réussir cet exploit. Alors, comme à son habitude, Isaak se contente d’être là. D’être le pilier. « Que vais-je faire, maintenant que je suis toute seule ? » réussit à sangloter sa sœur. Une sombre rancune se réveille alors et se déverse dans sa bouche, laissant un goût amer sur sa langue. Alors voilà ? Isaïah, l’enfant prodige, est mort et plus rien n’a d’importance ? Il se détache d’elle, blessé, froid, en colère. « Et moi ? Que suis-je en train de faire ? Ma présence ne compte pas ? » Oui, il est jaloux, Isaak, parce que même mort, Isaiah continue de primer sur lui et à lui voler l’attention de ceux qu’il aime. « Isaiah est mort, alors ton monde est dépeuplé ? Que fais-tu de moi, Athalia ? » Il utilise très peu son prénom en entier, rompu à l’appeler par ce surnom doux qui coule sur la langue, Lia, si loin des propres syllabes de son prénom à lui, dures et froides. Dur et froid comme l’est son ton alors qu’il lui dit : « Je te laisse pleurer ton cousin tranquillement, puisque rien d’autre ne compte. » Il est dur, il le sait, mais cette trahison de plus, il ne la supporte pas. Il se lève, droit et digne, rejoint la porte qu’il ferme sans claquer, puis s’enferme dans sa chambre, se calme en sculptant de sa maîtrise le petit bloc de granit, sur son bureau. Là, son esprit, non pollué par cette vague d’émotions qu’il ne ressent pas, se met à réfléchir.

Isaak n’aime pas ce qu’il ressent. Alors il enferme ça au fond de son être, dans un coffre qu’il scelle d’un cadenas à double tours. Il a sa main sur l’épaule de Nahia, ses yeux noyés dans son regard d’un bleu océan, qui n’a pas perdu en profondeur malgré les années, et ne dit rien. Il va se séparer d’elle car Adonis a besoin d’elle. Il va se séparer d’elle pour trouver qui sont les assassins de son cousin. Il va mettre sa sécurité en jeu pour trouver la vérité à propos d’Isaïah. Quelle ironie, pour celui qui, de toute la famille, ne pouvait pas le supporter. « Fais attention à toi. » Ce sont des simples mots qui veulent tout dire. Sans elle, il ne peut pas se défendre, et même si Adonis lui prête en partie son propre adiutor, c’est loin, très loin d’être la même chose. La profondeur de ce qui le lie avec Nahia, il ne peut l’éprouver avec personne d’autres. Mais elle, s’il lui arrive quoique ce soit dans cette mission périlleuse qu’elle mène, si elle perd la vie alors qu’elle est loin de lui, sans qu’il ne soit en mesure de faire quelque chose, il mourra aussi. Il n’ose pas la serrer dans ses bras, pas en plein jour, pas alors qu’il n’y a aucun cauchemar qui la tourmente. Il s’inquiète d’ailleurs à propos de cela aussi. Il est fou d’inquiétude, mais il la laisse partir. Pour protéger sa famille de ceux qui la menacent.

© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Isaak Griffith le Mer 28 Juin - 16:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1265
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @autumnlaves aka cess d'amûr (av), tumblr (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth et allen ortiz.

‹ AGE : vingt six ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : éprise d'un osoryd, un maitre du feu, d'un ancien ennemi.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 5 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 5 honneur (-persuasion), niv. 5 ténacité (-dominance)
‹ METIER : bras droit de merle osanos, reine de la nation de l'eau.
‹ ALLEGEANCE : elle a quitté la résistance lorsqu'elle s'est rendue compte des véritables intentions de johann osanos et a accepté d'être au côté de merle, sa cousine, qui lui a promis un monde meilleur, un monde avec l'égalité des sangs.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace.
‹ POINTS : 1409

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 12:07

bienvenue. I love you
un griffith avec logan lerman, quels excellents choix. mea culpa j'ai hâte de lire la fin de ta fiche. gnuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 3234
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) é-love-die / (gif profil) me
‹ COMPTES : Veda Kimora / Gareth K'han

‹ AGE : L’homme vient tout juste de passer son anniversaire dans les prisons glaciales de Launondie. Désormais âgé de 26 ans, le brun commence à acquérir expérience et alliés.
‹ STATUT : L'amour n'a plus sa place dans le coeur du Griffith, qui préfère encore semer la mort que de laisser saigner son coeur. Fiancé à Isaure Oshun envers et contre tout, Adonis refuse d'accorder un regard à d'autres et particulièrement à Historia Oathbridge, la femme que son père veut le voir épouser.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), audace (niv. 6), leadership (niv. 4), méfiance (niv. 1)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, comme tous les Griffith, Adonis est désormais prince d’Eartanera. Il n’exerce pour le moment aucun métier officiel dans le gouvernement de son père, et essaie plutôt de se remettre d’un mois d’emprisonnement.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. Elle est loin de lui, aussi, mais il devait la laisser partir après lui avoir fait subir un mois de prison.
‹ POINTS : 2184

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 12:09

-pousse tout le monde-
LA PLUS BELLE DU MONDE EST LA
PROSTERNEZ VOUS
much love much love much love much love much love
jtm toi much love
fait moi feelser sale
bienvenue luv much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 12:44

Logan, ce pipou fall fall
Puis ce choix de famille omg
Bienvenue parmi nous cutie2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 13:19

Lula la belle Marie en Osanos ** merci much love

babe MDR much love much love much love POURQUOI JE M'ATTENDAIS A CA
Tu m'as fait craquer alors ouais, j'espère que je vais te tuer de feels pour la peine va oshun

Alderan pipou, il peut aussi être sexy quand il s'y met fall Merciiiiiii much love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 13:21

Ah mais totalement fall Il "vieillit" très bien ce petit
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 579
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : PERSEPHONE (AVATAR) // CLARA ET SON TALENT DE FOU (GIF SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : seule, sans fiançailles et sans attaches. ses fiançailles avec braam ososryd ont été annulées lorsque celui-ci a été dénoncé et accusé d'être résistant. désormais son coeur balance contre son âme soeur et une âme qu'elle aimerait purifier, ses désirs se mêlant dangereusement à ses sentiments.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : son allégeance se tourne vers son frère et ce qu'il représente ; cal oshun. avec la mort de sa mère et la fin de l'emprise psychologie qu'elle détenait sur wanda, la gamine pu enfin se délivrer et prendre le contrôle de ses propres aspirations ; c'est donc aux côtés de son frère qu'elle se tient, envers et contre tous.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre, désormais traitre il l'a abandonné.
‹ POINTS : 315

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 13:34

CO CO CO CO CO
gnuh gnuh gnuh gnuh gnuh gnuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 14:02

LAURAAAAAA omg much love
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 3234
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) é-love-die / (gif profil) me
‹ COMPTES : Veda Kimora / Gareth K'han

‹ AGE : L’homme vient tout juste de passer son anniversaire dans les prisons glaciales de Launondie. Désormais âgé de 26 ans, le brun commence à acquérir expérience et alliés.
‹ STATUT : L'amour n'a plus sa place dans le coeur du Griffith, qui préfère encore semer la mort que de laisser saigner son coeur. Fiancé à Isaure Oshun envers et contre tout, Adonis refuse d'accorder un regard à d'autres et particulièrement à Historia Oathbridge, la femme que son père veut le voir épouser.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), audace (niv. 6), leadership (niv. 4), méfiance (niv. 1)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, comme tous les Griffith, Adonis est désormais prince d’Eartanera. Il n’exerce pour le moment aucun métier officiel dans le gouvernement de son père, et essaie plutôt de se remettre d’un mois d’emprisonnement.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. Elle est loin de lui, aussi, mais il devait la laisser partir après lui avoir fait subir un mois de prison.
‹ POINTS : 2184

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 14:24

WESH SI JE MEURS TU SERAS TRISTE ME TUE PAS TROp NON PLUS much wow much wow much wow rip
i'm complete maintenant que t'es ici, j'tiens à le dire much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 15:31

@Adonis Griffith a écrit:
WESH SI JE MEURS TU SERAS TRISTE ME TUE PAS TROp NON PLUS much wow much wow much wow rip
i'm complete maintenant que t'es ici, j'tiens à le dire much love

T'as raison gnuh j'irais doucement gnuh gnuh
Moooo you're a cutie i love u
Revenir en haut Aller en bas
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 1203
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : av (@dandelion) + queen clara.
‹ COMPTES : joyeuse, grincheux.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : fiancé à liza valaeris, à la fois ennemie et amante, tendresse et destruction. une union non-désirée, une guerre à venir.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 5), intimidation (niv. 5), méfiance (niv. 5).
‹ METIER : magistrat au département de la justice, optant toujours pour la peine la plus lourde possible. plus le sang sera versé, mieux sa conscience se portera.
‹ ALLEGEANCE : autrefois à sa déesse, sa soeur aînée. celle qui l'a trahi. il a désormais ployé le genou devant le nouvel empereur d'aksana : cal oshun.
‹ ADIUTOR : tami, fidèle protectrice soumise aux flammes de la tempête maven. parfois amis, parfois rivaux, il sont cependant contraints à se supporter.
‹ POINTS : 755

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 17:38

salut cocotte tete a claque tete a claque tete a claque
il va nous falloir un super lien de ouffff sale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 20:07

MON FRERE D'AMUR much love much love
bienvenue par ici, tu sais que tu as pris le meilleur scénario au monde, j'aime déjà ta fiche et j'ai hâte de lire la suite much love2
Revenir en haut Aller en bas
green
avatar
green
‹ MESSAGES : 734
‹ AVATAR : lee sung kyung, my bby.
‹ CRÉDITS : av (queen manojito)

‹ AGE : vingt-huit ans.
‹ STATUT : indépendante et solitaire, aucun être n'a su faire battre son cœur.
‹ SANG : mêlé au sang usé, trahi et exploité.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 3), intimidation (niv. 2), vigilance (niv. 1)
‹ METIER : adiutor, garde du corps et protectrice de la princesse du feu, espion de la ligue à la cour et enfant invaincue des arènes.
‹ ALLEGEANCE : à elle-même, à la princesse puis aux mêlés. l'ordre peut varier selon les circonstances.
‹ ADIUTOR : la princesse au sang bleu, isaure oshun.
‹ POINTS : 1980

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 20:20

CORACORACORACORALIEEEEEEEE oshun t'es bien bonne en logan, jvais pas myto What a Face
jveux des lieeens, jveux du feels oshun #shipcoralise LE DRAMA GRIFFITH ARRIVE tete a claque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Lun 26 Juin - 21:33

Emilie Pourquoi t'as toujours des beaux gosses bien coiffés là ? Pfffffff rock faut qu'on trouve tout ça

Athalia la plus belle tu m'as tentée avec ce lien c'est pas bien tu sais. Love love -pose des bisous bien baveux sur le front de sa minuscule soeur-

Mina tu m'accueilles avec un slogan et tout comment tu gères toi chem cutie2 DRAMA IS COMING DON'T WORRY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Mar 27 Juin - 11:42

bienvenue cutie
bon courage pour ta fiche nrv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Mar 27 Juin - 13:39

THERE YOU ARE, FINALLY. oshun
je peux te dire qu'il y en a une qui t'attendait. rock
bienvenue parmi nous, et si t'as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: sharp eyes (isaak) Mar 27 Juin - 20:02

Aël omg c'est quoi ce nooooom j'adore Aël ** bref merci much love

Elo wiiiiiii je sais y'en a une qui est contente là t'inquiète pas je sais où demander ange
Revenir en haut Aller en bas

sharp eyes (isaak)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: fiches de présentations-