AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Partagez| .

remember the rust (elveros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 577
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : afanen (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1645

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: remember the rust (elveros) Ven 15 Juin - 0:21


She kissed me with kisses that were
for the most part sweet and dreamy
but were sometimes fierce and agonized.



« Pourquoi est-il là ? Tu sais très bien que je n'ai plus la moindre envie de souffrir sa vue. »

Fureur latente. Valaeris faisant face à son plus ancien allié, jugeant les scènes nouvelles avec ces méfiances dont elle avait le secret. Ombre parmi les leurs, figure des plus graves en leur sein, comme la persistante vision de ses remords les plus intenses. Viscéraux presque, tant la simple évocation semblait suffisante à la replonger en ses excès. Ses hystéries crasses, ses âpretés sanguinolentes. Alors elle fuit, lâche certainement, parce qu'elle ne saurait tolérer l'accrochage, en vient même à soupçonner la malice, suggérant que sa présence n'est qu’œuvre vengeresse. N'a-t'il pourtant pas assez esquinté ce cœur, maître de ses émotions quitte à blesser en ses chairs celle qui porte ses fils. Arabesques niées, frivolité des nippes qui masquent moins qu'elles suggèrent les anatomies vivaces. Elvira, le scandale devenant mère. Et ce, certainement pas d'un commun accord avec l'intéressé aux ardeurs discordantes, celui qui ne sait jamais s'il encense ou décourage, crevant les espoirs à jamais, forçant l'affront. Esquiver la rencontre coûte que coûte, là se résumait l'attitude de la sylphide. Refuser le face à face parce qu'on sait pertinemment que cela fera bien trop mal, pas après les mots, pas après la gifle assenée. Ainsi ne lui avait-il jamais rien promis, elle ne citera que ses mots, comme encrés au derme, imprimé au fer le plus meurtrier qui soit. Il n'y a plus que les ires qui hantent ce cœur insolent, rendant la Valaeris plus acerbe qu'elle l'avait jamais été. Eros n'était rien ici – il n'y méritait pas même une place.

Concile achevé à l'astre descendant, plèbe se dispersant dans les venelles, quittant le domaine Vasara pour rejoindre leurs logis d'un temps. Temporalité suspendue pour laisser danser les monstres, desseins grandissants qu'il leur faudrait accomplir. Honneur qu'elle sauverait sitôt les armes abandonnées, les miracles de l'intime accompli, et ce pour une seule personne : l'enfançon blotti en la matrice auquel on pouvait déjà reconnaître un acharnement certain, traduit par la violence maîtrisée à laquelle il heurtait les chairs de sa matrone désabusée. Ressacs océans de la carcasse disloquée, ébauche d'une extrémité apposée à l'indicible centre de gravité. Un fils, elle n'en doutait guère. Plainte muette alors qu'elle se redresse, abandonne l'assise pour rejoindre les appartements gracieusement mis à sa disposition au sein du manoir. Sur un froissement d'étoffes, battant qu'elle écarte d'une main en se frayant un chemin, pénétrant en ses communs avant de s'effrayer brusquement d'une ombre, ébauchant un pas en arrière en se saisissant d'une quelconque verrerie. Ne tarde plus à reconnaître l'intrus qu'elle désavoua du regard, glaciale.

« Quitte ces appartements immédiatement. Tu n'es plus le bienvenue ici, je pensais que nous avions été suffisamment clairs. Je ne t'ai jamais rien promis. »

Caryatide prenant un malin plaisir à réitérer ses propres lâchetés, vipère assénant un rictus des plus suffisant à son égard, sans jamais prononcer son nom. S'y refuse, tant il lui brûle les lippes, bile doucereuse. Caboche détournée pour ne tolérer son regard, impatience grandissante. Où diable se cachait sa domestique ? Satanée parure dont elle ne pouvait se défaire celle, savamment étranglée par les successions mousselines.

« Va t'en, cesse donc, retourne chez ta femme. Il me semble qu'un prince va naître, n'est-ce pas bien plus important que tout cela ? Personne n'a besoin de ta présence ici, surtout pas moi. »

Agressivité dont elle se pare davantage encore, ensuquée par ces soudains chagrins en éclosion, se détourne et disparaît à l'abri d'un paravent, luttant sans un bruit contre son accoutrement qui soudain grosse, lui semblait grotesque. Qui donc avait encouragé les femmes à se vêtir de la sorte ? Échancrure tiraillée, avant que ne retentisse l'écho d'une dislocation abrupte. Nippes rompues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

remember the rust (elveros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Aerinstin :: Hsratar-