AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Partagez| .

blood and water (muren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 2289
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar whovian et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Cœur éprit. Cœur brisé avant que rien n'ait jamais commencé.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 1048

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: blood and water (muren) Mar 12 Juin - 21:22

Tu laisses Nissa t’embrasser tendrement sur les deux joues avant de la quitter, elle et le bordel dans lequel tu étais. Ce n’était qu’une fois dehors, perdu dans le mouvement de la foule que tu sentis toute la tension accumulée quitter ton être. Tu l’avais fait. Tu étais revenu au bordel de ton enfance. Plusieurs fois même. Etait-ce une bonne chose ? Tu ne le savais pas encore. Tout ce que tu savais était que ta présence faisait sourire tendrement toutes les femmes les plus âgées, et que chaque instant passer à l’intérieur n’était pour toi que terreur. Terreur de croiser celle qui t’a donné naissance au détour d’un couloir. Trente années maintenant passées, et sa vue te remplissait toujours autant de crainte. Pitoyable que tu étais. Tu ne pouvais en parler à Nik, cela amènerait à discuter de sujets dont tu préférais taire l’existence jusqu’à la fin de tes jours. Les seuls avec qui tu pourrais en parler était tes frères et sœurs. Et ils étaient toujours portés disparus. Ils te manquaient tous. Terriblement. Tu voudrais qu’ils soient là. Qu’ils soient là ou qu’ils donnent signe de vie tout du moins. Vous n’avez jamais été séparé aussi longtemps et cela te pesait énormément. Qu’était un chien sans sa meute ?

Tellement distrait que tu étais pas ton apitoiement que tu ne vis nullement le grand gaillard sur ta route et dont le soudain contacte manqua de t’envoyer au sol. Retrouvant rapidement ton équilibre, tu ouvris la bouche pour t’excuser quand tu te figeas instantanément à sa vue. Silhouette de visage familier, tu déplorais sa disparition quelque instant plutôt encore et le voilà qui se trouvait maintenant devant toi, telle une apparition. Souffle qui se coupe et gorge qui se serre, tu oses à peine formuler le nomme du revenant. « … Murtagh … ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blue
avatar
blue
‹ MESSAGES : 337
‹ AVATAR : Chris (sexy) Hemsworth
‹ CRÉDITS : TF (avatar) - beylin (codes signa)
‹ COMPTES : Nikolai la princesse // Pollux le leader rebelle

‹ AGE : ( trente et une années ), presque trente-deux qui partent en lambeaux et creusent un peu plus les traits d'ores et déjà tirés.
‹ STATUT : ( célibataire ) qui tend à ne pas s'amouracher, étalon sauvage qui s'est juré de n'être jamais réellement dompté.
‹ SANG : ( mêlé ) Il ne devrait pas exister, il le sait, il n'encourage d'ailleurs personne à se reproduire si c'est pour mettre au monde un ou une qui génétiquement parlant lui ressemblerait.
‹ POUVOIR : ( télékinésie ), le bleu du bracelet à son poignet se reflète encore bien des années après. Il a essayé de le retirer définitivement, de le briser en deux mais rien n'y a fait. C'est donc les objets qui volent sur sa seule volonté ou sous le joug d'une trop forte émotion.
‹ METIER : ( palefrenier ), quitte à devenir un fervent serviteur, il préfère de loin mettre ses services auprès des équidés que des maîtres. Ces Hommes-là, il leur crache dorénavant au visage.
‹ ALLEGEANCE : ( Lui-même et sa famille disparue ), les autres peuvent bien aller au diable.
‹ ADIUTOR : Il est l'adiutor de ( Lexa Elessar ), une Aeristi qu'il méprise et qu'il a fui.
‹ POINTS : 1295

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: blood and water (muren) Lun 18 Juin - 21:52

Airen & Murtagh

sweet eternity


Les sabots claquent contre les pavés des ruelles des abords de Greenstall, tantôt nettement pavées, tantôt faites de boue à peine séchée. Cendre le suit de pied ferme sans se faire prier, fidèle destrier qu’il ne saurait plus quitter. Il est de besogne aujourd’hui, à la recherche du nécessaire pour continuer de s’occuper des chevaux de ce maître qu’il ne voit que très rarement et qui est loin d’être aussi pédant que tous ceux rencontrés jusqu’à lors, et très certainement à milles lieues de ce que son ancienne maître peut être. Pour autant, Murtagh ne se considère être à personne. Il fait ce qu’il juge nécessaire dans son métier pour mener à bien ses tâches mais ça s’arrête là, le maître de la terre qui l’a embauché n’est rien de plus qu’un patron et non une divinité à aduler. Il passe deux bonnes heures entre les allées, évitant soigneusement le quartier dans lequel il n’a pas mis les pieds depuis tant d’années. Il est malgré tout déjà venu aux abords, s’assurer qu’aucun de ses protégés n’étaient là à tout hasard. Mais non, il n’a vu personne et le silence radio est omniprésent dorénavant, véritable crève-cœur pour le géant. C’est le cœur lourd qu’il rebrousse chemin en direction de son petit coin de forêt perdu, à plusieurs kilomètres de Greenstall, il est donc rare de le voir trainer ici, et c’est sûrement car il est dans la lune qu’il se fait heurter par un jeune homme. De par sa carrure, Tagh bouge à peine mais ce n’est pas le cas du brun qui recule de quelques pas sous l’air surpris et contrarié du grand blond. « Vous pouvez pas faire… ». L’autre s’excuse déjà platement alors que le mêlé fixe la silhouette comme s’il avait vu un fantôme.  

Derrière lui, Cendre hennit gentiment, cherchant à reprendre la route car elle serait longue mais Murtagh demeure immobile, figé dans la contemplation de ce visage aux traits bien plus homme et masculins que jamais auparavant. Il a grandi, ou surtout… Vieilli. Comme lui. Il a les traits tirés mais parait nettement en forme et non plus gringalet, preuve qu’il a bien été traité et mange à sa faim. Premiers détails qui fusent dans son esprit interdit à cette seule vision du passé qui lui réchauffe le cœur autant qu’il le fait paniquer. « Airen… ». Il déglutit en faisant un pas, puis bientôt un deuxième. « Tu… ». Puis encore un troisième et un quatrième. Ils s’enchainent si vite qu’en un claquement de doigts il est déjà proche de son cadet qu’il attrape dans ses bras de manière virile mais également attendrit. Son petit frère au sale caractère est présent sous ses yeux. Il le tient entre ses bras. Tout est tangible, réel. « J’suis pas en train d’rêver. Putain t’es bel et bien là. Par tous les Sept ce que t’as pris en masse ! » qu’il ne peut s’empêcher de rire sur la fin. Il rit à en passer pour un fou, purement et simplement, de le voir en si bonne forme.




AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 2289
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar whovian et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Cœur éprit. Cœur brisé avant que rien n'ait jamais commencé.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 1048

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: blood and water (muren) Jeu 21 Juin - 22:39

Passé qui te donne pratiquement une claque, tu as le souffle coupé devant ce visage que tu ne croyais jamais revoir. Il est toujours aussi grand, toujours aussi imposant et vieillit, ses traits sont tirés et semble faire plus que son âge véritable, mais c’est lui, tu reconnaitrais ce visage entre milles. C’était Murtagh. C’était ton frère. Il était là, devant toi. Il était vivant. Il était vivant. Par les Sept, il était vivant. Tes yeux te brûlent soudainement alors qu’un poids que tu ignorais se lève de tes épaules. Tu n’étais plus seul, au moins un de ta fratrie se tenait devant toi, tu n’étais plus seul. « Airen… » Ton prénom soufflé de manière incrédule par ton frère te donne envie d’éclater de rire sans aucune raison. Par les Sept il était vivant. Le fantôme fait corps de ton passer avance d’un pas dans ta direction. « Tu… » Encore un pas et bientôt sans que tu ne comprennes véritablement, vous vous donniez une embrassade musclée et riiez comme des fous au milieu de l’allée. Surement que les passants vous lançaient de drôles de regards, mais vous n’en n’aviez que faire : un petit bout de votre famille brisée et éparpillée venait de se reconstruire.

« J’suis pas en train d’rêver. Putain t’es bel et bien là. Par tous les Sept ce que t’as pris en masse ! » Tu ris si fort en le tapant violemment contre son dos pour sa remarque. « Quoi tu pensais qu'j’allais rester toute ma vie la putain de brindille qu'j’étais ? » Veille accent reprenant sa place dans tes paroles, tu sembles perdre des années en tenant ton frère dans tes bras. Il est tangible sous tes doigts, il est réel. Tu n’étais pas entrain de rêver, tu n’allais pas te réveiller seul dans ta chambre après avoir quitté l’emprise d’un songe beaucoup trop beau. Il était là. Il était vivant et avec toi. Merci qui que vous soyez, merci putain. Tu t’éloignes de Murtagh un sourire bien trop grand sur ton visage d’habitude si sérieux. Mais tu en as que faire : ton frère est avec toi. « Bordel regarde toi ! Tu m’parles de masse mais là c’est du métal que t’as dû avaler pour avoir une carrure pareille ! » Tu lui donnes une claque amicale sur son bras et grimacerais presque de douleur si tu n’étais pas aussi joyeux. Définitivement du métal. « Putain, t’es arrivé y’a combien d’temps en ville ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: blood and water (muren)

Revenir en haut Aller en bas

blood and water (muren)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Eartanera :: Greenstall-