AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez| .

6 INCH HEELS (absence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1358
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1383

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 21:56

ellana farley
i am not a woman. I am an inferno, I am a tempest. I am venom and fangs and claws. I am lightning and starlight, and I am hell in high heels. (Whitney Otto)
prénom, nom ‹ l'estime brocardée d'un nom qu'on ne sait porter autrement qu'en silence ; ( anastasiya volkova ) que chantait la douce voix d'une mère qui s'éteignit au cœur d'une vallée de braises, ceinturée d'un linceul d'âcres fumées et de ruines décolorées. décades éludées, la fille volkova se résigna au même sort que sa défunte mère, et des cendres d'un brasier qu'elle-même alluma, émergea ( ellana farley ), mascarade qu'un imaginaire infernal broda au fil de sa malice. âge ‹ ( vingt-six ) hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse. date et lieu de naissance ‹ native de ( l'île de kachi ), c'est sous l'éther brumeux de ( l'an 2139 ) que l'enfant naquit, au sein d'une modeste masure bâtie sur les flancs d'un à-pic où s'érigeaient à peine quelques dizaines de bicoques similaires. statut matrimonial ‹  ( célibataire ), insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs. d'aucuns diront d'elle qu'il faudrait en son buste un cœur pour aimer – elle leur répondrait qu'un cœur n'a jamais secouru personne, au contraire d'un esprit adroit. sang ‹ l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang ( mêlé ) de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.  métier ‹ aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc ( aux dépens des autres ) que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'( attaquante ) au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats. adiutor de ‹ ( shade osoryd ) pouvoir ‹ ( orange ), maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine. allégeance ‹ ( herself ) la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot. compétences ‹ combat (105/200), stratégie (40/200), social (10/200), survie (30/200), discretion (20/200). localisation actuelle ‹ launondie groupe ‹ divide et impera avatar et crédits ‹ nina dobrev + tyrell.
VOLKOV ‹ une poignée de souvenirs, un ourouboros estampé au creux de leurs nuques ; c'est tout ce qui relia les bâtards au patriarche volkov, qui tint à garder secrète la scandaleuse relation dont furent issus trois gamins — mêlés. disgrâce aurait été moins écrasante que de savoir l'aimée sur le fil du rasoir ; et parce que la gracieuse volastar n'était plus ni refuge, ni sanctuaire sous l’œil irascible d'une épouse par trop de fois abusée, la mère entraîna son premier né sur les côtes venteuses de l'île de kachi, où naquirent, des années plus tard, deux enfants du même sang. MAKSIM ‹ ils ont traversé l'enfer, ensemble ; n'en sont probablement jamais vraiment ressortis – sinon en tant que beaux diables, invétérés pécheurs écrasant le saint et le bienséant d'un même élan sacrilège. un serment fut prononcé, muet, à l'encre de leurs cœurs hérétiques palpitant d'un amour prohibé ; l'un n'appartient qu'à l'autre, pour toujours et à jamais. frère et sœur, amants, criminels, démons répandant sur terre le venin de leurs existences païennes, ils ont vécu la misère, la famine et le deuil, expérimenté la déception, le désespoir et la rage ; ont dompté la violence, la ruse et la mort. s'est forgé au gré des années cet indestructible lien qu'aucune trahison, qu'aucune défection ne saurait rompre. pollux army ‹ elle devina au sein de la ligue une convergence de justiciers utopistes tombant à point nommé – l'occasion de tisser un nouveau personnage, de coudre son existence de mensonges affectés, de donner à sa comédie des accents de sincérité. à sa surprise, des intérêts naquirent, mêlés de tendresse ; ainsi, yerim, alix et star devinrent, plus que des pions, des amis (chose innée, pour la solitaire). ainsi l'opportuniste persiste t-elle à s'éterniser entre les rangs de ceux qui militent pour droits et libertés, sans s'en inspirer moins de condescendance.  the sparrows ‹ dix masques, dix ombres rapaces ; ils sont un froissement d'ailes, un murmure s'égarant au coin d'une ruelle, les détenteurs des secrets les plus habilement dissimulés des grandes têtes d'aksana. the sparrows, mouvement d'espionnage fondé sur initiative d'halwyn, qu'elle rejoignit d'abord par curiosité. uc  mindmaster ‹ bracelet tangerine dont on cercle son menu poignet comme une marque imposée, scellée à jamais. visionnaire, la mêlée est témoin des grouillements spirituels qui tourbillonnent d'un crâne à l'autre, pensées que l'on entend sans écouter, que l'on surprend à détester ; toujours cette impérissable cacophonie qui résonne en elle, rend vaine toute concentration et, au pire des cas, toute réflexion. à force d'entraînement, elle parvint à la réduire à de maigres chuchotis, et parvint à apprécier dans toute sa dimension le pouvoir que sa naissance lui conféra. c'est un don (du moins le considère t-elle ainsi), que de pouvoir en quelques fractions de secondes deviner la vérité et le mensonge, d'entrevoir l'essence de l'être, d'y dépister toutes les faiblesses et d'en user à mauvais escient. bad bitch ‹ pléiade d'obstinés creusèrent pour surprendre chez cette éris cruelle le moindre soupçon de bienveillance, de compassion, de bonté — sans succès. sous son talon se sont entassés, éplorées, les tristes charognes des vertus qu'elle gangréna, des amours qu'elle déroba, des vies qu'elle consuma. maîtrisant à la fois l'art de séduire et celui de mentir, présumant sa ruse inexpugnable et son art de discourir trop enjôleur pour être deviné trompeur, elle s'assure qu'aucun de ses ennemis ne puisse suivre les dénégations malicieuses de son esprit foutrement calculateur, si bien que c'est toujours quelques longueurs d'avance qu'elle s'assure sur autrui. ce n'est pas qu'elle soit dénuée d'émotions, ellana ; simplement qu'elle ne les laisse pas empiéter sur ses obscurs objectifs, talent pour lequel est assumée une psychopathie de premier ordre. qu'importe l'atrocité de ses actes, la souffrance qu'elle émaille dans son sillage — cela fait bien longtemps qu'elle ne regarde plus derrière. glory and gore ‹ planqué sous le cristal de séraphiques atours, le diable se révèle dans sa noire grandeur au travers d'un sourire enjôleur, d'un regard sulfureux, d'une obscurité endossée avec panache. l'ange obscène a l'âme incarnat, imprégnée de crachins sanglants qui n'abondent qu'à l'heure des revanches sans morales. parce que la fin justifie les moyens, l'art de briser le corps et l'esprit n'a jamais été si bien mené. sadique, sans aucun doute ; parce qu'on jalouse le sourire des autres, qu'on envie (à contrecœur) cette chose-là qu'on a jamais réussi à dompter, qui s'est dérobé tant de fois qu'on l'a cru illusion — le bonheur. et, par fatalité ou matérialisme, il se traduit, chez ellana, par argent et pouvoir. se baigner dans le faste, se vêtir au delà de ses propres moyens (et non, fort heureusement, de ceux des autres), coucher dans manoirs et châteaux sans n'en posséder un seul : voilà la vie menée, la vie rêvée. impératrice des fortunes amassées sans effort, elle est à la fois luxure, avarice et paresse, connaît l'arme qu'est son corps — en pourfend décence et pudeur sans la moindre gêne. survivor ‹ anecdote correspondante suicide squad ‹ alors que frère et sœur survivaient à coup de vols et de meurtres, grattant les pavés de leurs semelles épointées, rasant les murs par coutume, s'évaporant dans les ombres des bas-fonds en devenant eux-même ombres, ils furent recrutés ; leurs talents affûtés. membres d'une division dysfonctionnelle de tueurs à gages, ils étaient redoutables et redoutés. mêlés au nombre de cinq, poignets cinglés de bracelets différents ; chacun se prévalait d'un domaine de compétence spécifique et jamais ils ne furent plus létaux que coordonnés. l'habitude usa leur méfiance, ils devinrent fratrie, incroyable et paradoxale fratrie. tous criminels, tous assassins. nul n'était pire que l'autre — ou s'il l'était, n'en récoltait aucun jugement. shade ‹ enrôler le rôle de protectrice était ridicule, grotesque, pour celle qui vouait sa vie à détruire ; elle était la gangrène que l'on désignait pour soigner un malade, la lame que l'on prenait pour bouclier. pourtant c'est à ses côtés qu'elle s'est retrouvée — celui d'un osoryd, d'un sang d'argent et d'honneur. jamais, à cet instant où leurs âmes furent liées pour ce qu'elle pensait une éternité, la démone n'aurait pensé s'attacher. jamais. et pourtant. quelque part, entre les inflexions ricaneuses soumises à son timbre rauque et les sarcasmes caustiques que sifflaient ses lippes mutines, entre les farces malavisées et l'insolence désobligeante, il a compté. il n'était plus ces chaînes dont l'on lui ceignait pieds et mains, il n'était plus l'insensée contrainte dont l'on avait armé son existence. il était shade osoryd, sa moitié. l'imbécile petit homme à l'irréprochable droiture qu'elle qualifiait toujours d'absurde, l'impulsif soldat sans ambition autre qu'être l'éternel dernier de sa fratrie, le plus loyal à l'éducation rigoriste que lui valait sa noblesse. ils n'avaient rien en commun ; il était son paradoxe, elle était le sien. étoiles contraires que des cieux nébuleux destinaient à se croiser, qu'importe les galaxies à transcender. mais ça n'a pas duré — ça ne dure jamais. rappelée à l'ordre, l'orange a trahi, abandonné, témoigné de son nomadisme et son inconstance en séquestrant son autre, et disparaissant de son quotidien peu après.   

‹ Décrivez quelle est la position de votre personnage vis-à-vis de la situation politique actuelle. (purge, fin de la guerre entre nations)
Écrivez votre réponse ici. Détaillez bien les différents aspects de votre réponse. Vous pouvez la rédiger comme si votre personnage répondait à une question qui lui était posé, ou en continuant d'utiliser la troisième ou la seconde personne. Soyez complet, l'idéal serait de répondre en un minimum de cinq lignes.
pseudo et prénom ‹ novocaine, julie âge ‹ 19 yo comment as-tu trouvé le forum? ‹ bazzart, looong time ago pays ‹ france fréquence de connexion ‹ everyday   votre avis sur le forum ‹ ça passe  What a Face  What a Face smiley préféré‹  money gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18


Dernière édition par Ellana Farley le Mer 20 Juin - 18:50, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1358
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1383

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 21:57


the danger is i'm dangerous
She's lethal, with a license to kill, Her love is ripping up in the street ; She's a heart breaker, like a masterpiece. She could look even better than me. She's the baddest girl I've ever seen. How could something that's so wrong Be exactly what I need ? (here comes trouble)


i. thought that i'd be weak without you, but i'm stronger
thought that i'd be helpless without you, but i'm smarter

maman est morte, polina aussi – sûrement. il n'y a plus qu'elle, maks, et un spectre en devenir. y'a comme des cendres sur sa langue, celles dans lesquelles gîsent son village, sa mère, sa sœur. y'a comme un incendie rutilant sur les ombres de ses grands yeux carmélites, conjurant le chagrin de perler, goutte à goutte, sur sa juvénile pelure, d'y tracer de douloureux sillons qui, cette fois, ne seront ni caprices, ni comédies. elle n'est pas grande, nastya, pas assez pour comprendre pourquoi, mais assez pour savoir que ce qu'elle a perdu ne reviendra pas. elle les a appelées, une éternité à s'écorcher sur des noms qu'elle apprenait à peine à prononcer, à prier qu'apparaissent sur l'écran de fumée, entre deux flammes railleuses, les silhouettes, main dans la main, d'une mère idolâtrée et d'une soeur juste née ; à espérer que, soudainement, maman soit là pour l'étreindre fort, si fort, comme seuls ceux qui aiment savent le faire – mais personne n'est venu, personne ne l'a prise dans ses bras. il lui reste juste les doigts de maks entrelacés aux siens, leurs regards-océans qui s'entrecroisent, le signal d'une course effrénée pour s'enfuir. pour survivre.

(...)

ils se sont repliés dans la grange, derrière une motte de foin. leur épaules se frôlent, s'accolent l'une contre l'autre, instinctivement ; au loin, ils entendent des cris – les siens. ils n'ont pas besoin de se regarder pour savoir que l'autre est miroir, qu'il se reflète aux tréfonds des fenêtres jumelles le même sentiment abscons où s'entremêlent hâte, adrénaline, peur et résolution. « MAKS ! NASTYA ! i'm going to count to three and if you're not there, things gonna end badly, very badly » son ton déraille (sans doute a-t-il déjà vidé quelques bouteilles, songe t-elle), et la gamine cherche le regard de son frère — non pour y lire la fièvre d'une détermination carnassière, meurtrière, mais pour y livrer silencieusement sa promesse de victoire. they're gonna make it. ils vont s'affranchir, ce soir ; parce que c'est ça ou crever, parce que sur les ruines d'une enfance aux couleurs délavées ils se sont forgés, farouches, indomptés. les carnations s'estampant de ces azures nuées d'hématomes, esquisses qu'ont livrés des poings ivres et des cœurs endommagés ; les souvenirs ravagés, les illusions fracassées, l'éden hors de portée – c'est comme si tout, avant ça, n'avait été qu'un rêve un peu trop beau, un truc sans accrocs, un tableau sans défauts. et puis on se réveille, et alors y'a plus de rires, de ciel bleu, de chamailleries complices, de farces imbéciles, d'amour maternel, fraternel, éternel ;  ne reste que des vestiges et des poussières, une chute, lente et douloureuse, une cicatrice, cuisante et monstrueuse. how could you leave us ? qu'elle aurait aimé demandé, nastya, à sa mère ; pourquoi, pourquoi partir et leur prendre tout, tout, tout, leur laisser en enfer un arrière-goût de paradis amer ? en elle brûlent des abîmes de colère, s'est érigée entre les nuits de terreur et les jours de labeur une incommensurable et increvable rancœur. pour elle, sa génitrice, pour lui, celui qui n'a pas su reconstruire sur le cadavre de son aimée une vie où tout n'aurait pas été si pourri et gangrené. si faible, il est si faible, pour n'avoir pas eu la force d'être resté celui qu'elle aimait, d’être devenu ce monstre qu'elle aurait détesté. brisé, emporté, démesuré — sourd à leurs plaintes, sourd à leurs colères, sourd à leur innocence estropiée, leurs espoirs écrasés, leurs larmes ravalées.  l'esquisse cynique d'un sourire étire ses lippes enfantines lorsque, soudain, un rai de lumière perce dans la bâtisse ; la silhouette vacillante du beau-père se découpe sur la clarté d'une nuitée claire, menaçante. « i know you're here. come on, kids, the game's over » d'une poigne brute, l'enflure (plus agile qu'elle l'aurait pensé) agrippe nastya par le col, la projette avec force à terre, tandis que le grand frère s'élance et bondit, poing armé d'un couteau de cuisine que l'enivré n'évite qu'avec peine — plus furieux encore. dans une danse désordonnée, proies et bourreau valsent une chorégraphie fébrile, convulsive, sauvage. jusqu'à ce que l'équilibre se rompe, qu'un seul faux-pas précipite le belliqueux à terre ; alors tout est fini, les gamins bondissent, à deux serrent la lame qui, enfouie jusqu'à la garde, perfore le cœur. l'autre hoquète, tente de lever un bras vengeur, qui retombera à ses côtés, faiblard. des gargouillis grondent au fond de sa gorge, ses iris rutilent de rage, d'angoisse, d'incompréhension. et la lame s'enfonce encore, encore, encore ; jusqu'à ce que sa poitrine cesse de se soulever, jusqu'à ce que ses yeux ne reflètent qu'un doux et paisible néant. alors seulement, les enfants maudits, maculés de sang, se confrontent, tout sourire, front contre front. « remember, as long as we have each other, the world can burn, sister. »  à elle d'hocher la tête ; parce que rien n'est plus réel que ce nous là.



ii. your bloods gone bad, i knew it would

the devil killed and yet your back for good

parfois, nastya se demandait s'ils avaient encore quelque chose d'humain — s'ils pouvaient encore prétendre à ce titre, eux, charognards dont les côtes saillaient ; dont les regards obscurs s'enténébraient de démence. ils n'auraient su dissocier le bien du mal, en ce qu'aucune de ces notions n'existait pour eux ; ni morale, ni probité. il n'y avait que maksim et nastya. nastya et maksim. et ce qu'il était nécessaire de faire pour survivre. « we could've become rich with everything there was in this damn house. » maugréa l'aîné volkov. rien ne s'était passé comme prévu, en effet ; ils avaient décidé de viser plus haut, de s'en aller voler des maîtres plus aisés, plus fortunés. maintenant, le cadavre du malheureux propriétaire consumait les dernières étuves de la vie, à même la boiserie pourprée contre laquelle il reposait, baignant dans son propre sang. il les avaient surpris, franchissant le seuil de sa demeure plus tôt qu'ils l'avaient escompté — ils avaient improvisé. et n'avaient su l'empêché d'hurler à la mort ; alors ils n'avaient eu le temps que d'emporter, sur sa charogne, son porte-feuille, s'étaient élancés à en perdre haleine à travers les rues sinueuses de la nocturne cité, s'éloignant autant que faire se peut de la bâtisse maudite où l'on devait déjà s'affairer à trouver les coupables. « yeah, rich and dead. now, we're gonna have all the city on our heels » railla sa cadette. ils étaient truands, meurtriers, marginaux et dérisoires ; mais, surtout, ils étaient ensemble. savaient déchiffrer l'autre mieux que l'autre ne savait le faire, se comprendre sans mot dire, s'aimer sans mentir. ils étaient presque un, entité damnée, mais ô combien complice. le temps avait tissé son œuvre, et ils étaient devenus partie l'un de l'autre, inhérents, éternels. d'un baiser qui n'aurait pas dû devenir essentiel, d'un oxygène qui n'était plus dans l'air, mais dans la présence et les chaînes d'éternité qui liaient le binôme au delà de la mort — seul facteur qui ne fut jamais ni invariable ni infidèle. soudain, ils perçurent le froissement d'une semelle contre un pavé. d'un même élan, frère et soeur pivotèrent — le premier dégaina un revolver dérobé (souvenir du cambriolage de la semaine dernière) pour en pointer le canon sur la poitrine de l'inconnu ; la seconde lança sa lame dans la même direction. il fut plus rapide. à peine effleuré, il envoya le calibre valser en l'air d'un coup de pied habilement placé, le capta en plein vol pour le pointer, à son tour, sur la fratrie. « you have potential » furent ses premiers mots. aucun des volkov n'osa mouvoir un seul muscle ; nastya, de peur qu'il fusille le crâne de son bien-aimé, maksim, parce qu'il savait que s'il crevait, elle serait la prochaine. « i can offer you better than that ; the misery, the hunger, the low-class theft. if you put your abilities at my services, i can make you stronger. richer. » ils restèrent sans mot, les gosses ; parce qu'ils étaient mi-admiratifs, mi-méfiants, parce que l'homme expirait une aura menaçante, respirait le mal à des lieux à la ronde. « but it's up to you, i won't force anyone. » qu'il termina, lippes étirées d'un doux sourire. dangereux. il tourna les talons, obliqua d'un quart de tour dans leur direction et leur adressa un dernier regard — confiant. « tomorrow, here. midnight. » interloqués, les minutes s’égrainèrent avant que leurs regards ne se croisent, pareillement assurés. ils iraient.



iii. but a wolf in sheep's clothing
is more than a warning

il lui avait été si facile de pénétrer dans leur quotidien ; de les duper, les charmer, les envoûter. il avait suffit de prétendre au personnage d'ophelia sand, la si charmante, bienveillante, ophelia, avec ses grands yeux bruns bordés de longs cils, ses sourires un peu mutins, un peu enfantins. elle aurait pu rivaliser d'élégance avec les plus belles des ladies, ce soir-là, mais préférait se cantonner à la modestie de son personnage. parce qu'elle n'était qu'une mêlée sans grande naissance ; une orpheline sans histoire ; une beauté sans noblesse. le manoir barrow débordait d'invités de marque, maîtres d'horizons différents mais tous de bonne tenue. nastya aurait fendue la foule d'un roulement de hanche, fusillé les coeurs d'un regard plein de mystère ; ophelia, elle, se contentait du silence et de l'ignorance, d'une alcôve sans grande envergure d'où l'on pouvait contempler les danseurs, ce beau monde qui riait aux éclats. elle n'aimait jamais plus les maîtres que dans leur mondaine hypocrisie, là où leurs sourires se revêtaient de mensonges, où ils devenaient bêtes pire encore que ces ombres qui les servaient. et pourtant osaient-il se prétendre vertueux, seigneurs infaillibles et maîtres de leurs terres — murs contre lesquels le péché s'écrasait, falaises de probité défiant les cieux, les étoiles et les dieux. ils n'étaient pourtant qu'une vaste blague, qu'un éclat d'artifice. et, en dépit de tout, nastya ne les détestait pas — il lui faudrait pour cela pouvoir se prétendre meilleure qu'eux, lors même qu'elle était vouée à des enfers qu'ils ne seraient jamais assez pécheurs pour connaître. « you look beautiful, tonight » dans son dos s'élevèrent les tonalités graves de l'aîné barrow ; le sourire carnassier qu'il fit naître sur ses lippes s'éclipsa pour devenir plus tendre, lorsqu'elle pivota pour lui faire face. « and your costume suits you wonderfully, as always, my lord. » courte révérence, sourire en réponse. ils jouaient, s'usaient à se prétendre chastes connaissances quand trop de nuits déjà avaient accueillis leurs sulfureuses étreintes. parce qu'elle l'avait conquis dès le premier regard, slade ; avait jeté son dévolu sur cet homme à la musculature finement ciselée et au regard pénétrant. « don't you want to dance ? » proposa t-il, s'apprêtant à tendre une dextre tentatrice. mais la sylphide répondit à la négative, d'un mouvement de tête qu'elle nuança de désabusement. « it's not my place to » justifia t-elle, ses lippes se plissant d'un sourire navré, un peu désolé. « where you don't have your place, i don't either » slade s'empara alors de sa main, l'entraîna à contre-courant, jusqu'à l'étage. retentirent contre les murs l'éclat de leurs rires enchevêtrés, de leurs pas précipités ; et quelque part, dans les coulisses de sa comédie, une étincelle de satisfaction — ses lèvres trouvèrent les siennes ; ses mains le chemin de ses hanches. habits jetés à terre, corps qui s'entrechoquent, qui s'appellent, qui se meurent de désir et crèvent en soupirs. « i love you, ophelia » des mots prononcés à mi-chemin, au creux de son cou ; des mots qui signent à la fois victoire et condamnation. parce qu'il se vouait corps, cœur et âme à ce diable de femme, qui eu la cruauté de répliquer, tout contre ses lèvres ; « i love you too »

(...)

postée à l'embrasure de la porte, bras contre poitrine, l'oiseau de mauvais augure contemple, attentive, la fine silhouette d'alyssa anovar se mouvoir sous ses mires hâlées — si jeune et, pourtant, si prometteuse. c'est quelque chose de subtil ; une impression qui s'affirme lorsqu'elle effleure, délicate, sa conscience. « what kind of childhood did you have ? » commence t-elle, grimaçante, désignant d'un vaste geste de main la montagne de livres s'éparpillant sous son œil désabusé. c'est à ça que se mesure la détermination de l'anovar, à ces tâches ingrates qu'exige l'avenir auquel elle s'est engagée, à cette entreprise fastidieuse, cet interminable apprentissage qu'elle n'a pas l'air de craindre — et la succube ne peut s'empêcher d'associer un profond ennui à ces études monotones, sans pour autant négliger l'importance qu'elles revêtiront si la fille des ondes accepte son partenariat. s'avançant plus avant, la vipère n'attaque pas de front, louvoie autour de sa proie, agrippe, d'une dextre désinvolte, le premier bouquin qui lui vient à portée de doigts ; l'ouvre sans prêter attention aux lignes qu'un professeur y aura ébauché. « i heard that you plan to take over the business of your dear daddy, hm ? » sa tirade n'a besoin ni de conclusion, ni de justification, car tout l'intérêt est là ; semer, nonchalamment, quelques graines qui paraîtrons innocentes — suggestives, peut-être menaçantes — mais qui n'en seront pas moins calculées. sans doute la bronze peut-elle le deviner, aussi l'orange sent-elle peser sur elle son regard circonspect, comme s'il tentait de percer, derrière son masque de nonchalance, ses véritables intentions. « what do you want from me ? » lâche t-elle finalement, et nastya ne peut s'empêcher de pouffer — légèrement. c'est une chance inespérée, que d'être tombée sur elle ; fille d'homme de droit, môme ambitieuse et déterminée, il ne fait aucun doute, pour la volkova, qu'elle règnera sur l'empire de son pater avec adresse et malice. évidemment, ce qu'elle veut d'elle aujourd'hui sera certainement différent de ce qu'elle voudra demain ; plus les talents de la future femme de loi écloront, moins la démone s'en désintéressera. « i need you to tell your father to validate the death certificate of anastasiya volkova, dead in the fire at the barrow's house — which will actually happen tomorrow » son ton est enjoué, et pourtant impérieux. certes, il lui aurait été possible d'étendre ses doigts invisibles à l'antique esprit du patriarche, mais sans être sûre qu'aucun de ses congénères ne saurait défaire son œuvre, elle ne s'y risquerait pas. elle n'a pas droit aux faux-pas. « of course, i will need a new identity. but you're smart, it shouldn't be a problem. » ajoute t-elle — un brin railleuse. « and why would i do that, exactly ? » réplique l'anovar, en position de force (le fait qu'elle en ait conscience rassénère l'aeristi) ; aussitôt lui répond t-elle d'une moue malicieuse, plonge son regard auburn dans le sien, tout aussi sombre et piqueté de ténèbres. « if you want to do what you want to do, you'll need someone like me ; an orange. and a murderer. » tout est dit dans ces deux mots, ces deux désignations qui lui collent à la peau et à l'âme ; tout ce qu'alyssa peut en tirer, elle lui laisse le soin de l'imaginer. aussi, tandis que la future magistrate cogite, la volkova patiente, l'étudie sans en avoir l'air et, finalement ; « i think we have a deal » leurs sourires se répondent ; nul besoin de poignée de main, entre elles. ce service rendu, la mêlée le lui rendra, d'une façon ou d'une autre, non par honneur, mais parce qu'elle y voit tout le profit. sans un mot, elle s'en retourne alors vers la sortie, s'arrête au seuil, pivote ; « you and me, this is gonna be fun » couronnant cette promesse d'un clin d’œil, elle tourne les talons, convaincue que ce ne sera pas la dernière fois qu'elle posera le pied en cette demeure.  



iv. all my friends are heathens take it slow
wait for them to ask you who you know

il lui avait été facile de se faire recruter ; ils manquaient d'effectifs, au sein de la légendaire ligue. un refuge, un sanctuaire où, le devinait-elle, s'agitaient quelques rumeurs belliqueuses, qui de ci de là voltigeaient sous de gros nuages noirs. qui pourrait se contenter de la paix, lorsqu'elle n'apporte à leurs souffrances aucunes certitudes ? réclamer justice — vengeance, surtout — pour ces années d'intolérance, de mépris et d'arrogance ; voilà ce qu'ils désiraient, ceux-là dont le regard flamboyait de passion. une passion meurtrière, sanguinaire, une passion qu'elle comprenait mais à laquelle elle s'indifférait (les causes communes convenant mal à l'égoïsme qui rythmait sa vie). pourtant, ils lui correspondaient mieux que la ribambelle de bons samaritains qui défilaient sous son œil blasé, qu'elle avait rejoint justement parce que ce n'était pas son genre. parce qu'il ne la trouverait pas ici ; n'en aurait pas l'idée, tout du moins. officiellement, nastya volkova, tueuse à gage renommée, s'était éteinte lors d'un incendie domestique — alyssa ne lui avait pas fait défaut, comme elle l'espérait. seul son frère poserait problème ; d'une rare obstination, il connaissait tout d'elle, aussi ferait-elle profil bas, ici-même, échaufferait peut-être quelques idéaux chicaniers, s'en mêlerait avec grand plaisir. mais ça n'était pas l'heure, encore, de semer discorde. alors qu'elle contemplait, maussade, les va-et-viens de ses « collègues », s'étant affaissée sur un tronc mort gisant à terre, elle sursauta (et s'en maudit) lorsqu'une orange solaire à la crinière épaisse posa son séant à ses côtés avant de glisser sur elle un regard espiègle. « seems like you're new here » à la mêlée d'esquisser une grimace, d'hausser les épaules, comme fautive. « am i really that obvious ? » ses talents de comédienne n'étaient pas à mettre en doute ; néanmoins, elle doutait de sa capacité à esquisser sourires et politesses aux mièvres quidams qui la saluaient (largement trop) gaiement. « hmm .... yeah ? » la diablesse pouffa, pas le moins du monde gênée d'avoir été démasquée ; riva ses iris caféinés au sol, l'espace de quelques secondes, avant de relever son minois vers la jolie brune, d'y esquisser quelques nuances allègres. « i'm alix, by the way » et la mêlée se fendit d'un sourire, un sourire insincère — qui, plus tard, n'aurait plus à se forcer pour teindre ses lippes de vérité. « ellana »






PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18



Dernière édition par Ellana Farley le Ven 15 Juin - 15:45, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 577
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : afanen (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1645

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 21:59

archi moche
shook Rolling Eyes

rebienvenue bb
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1358
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1383

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 22:04

c moche la jalousie ça te va pas bien au teint Rolling Eyes
cimer albert What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 890
‹ AVATAR : finn jones.
‹ CRÉDITS : bae elvira, clara.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, guérison, métal, électricité, feu.

‹ AGE : vingt-huit ans que le démon aux airs angéliques hante cette terre. presque trente ans, mais pas encore. pas tout à fait. juste le temps de commettre quelques nouvelles atrocités.
‹ STATUT : le maléfique pernicieux a jeté son dévolu sur nevenka valaeris et dont l'union vient à peine d'être consommée. déjà veuf qu'il est alors que son coeur l'entraîne pourtant ailleurs. vers son propre sang, sa cadette, son ange démoniaque.
‹ SANG : argent, depuis quelques temps seulement. autrefois bronze à la richesse abondante, les nouvelles classes dirigeantes de l'empire d'aksana ont érigé la famille vasara au rang de noble, d'argent. compétence : bagou, charisme, ma
‹ POUVOIR : il s'élève au-dessus des airs, fier prince que même la gravité ne retient plus au sol. son ambition démesurée le porte vers les cieux. toujours plus haut. mais la chute n'en sera que plus grande.
‹ METIER : conspirateur, mafieux, manipulateur, menteur, homme d'esprit, religieux. il est le roi de la métamorphose, jonglant perpétuellement entre plusieurs masques, tous différents, opposés, antithétiques.
‹ ALLEGEANCE : lui-même et son mouvement machiavélique. réunion de démoniaques, d'engeances maléfiques. d'âmes dévoyées et pernicieuses. groupe absolument parfait aux yeux du vicieux.
‹ ADIUTOR : eron, vilaine créature jaune avec laquelle il n'a jamais réussi à s'entendre. gamin lisse à l'esprit fermé, méprisant toutes les facettes de la personnalité du maître. un traître, un moins que rien, un impur. la mort l'attend au tournant.
‹ POINTS : 1143

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 22:07

tjrs aussi pas belle mais c pas grave
nos yeux sont habitués maintenant
(jtm)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 795
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : TYRELL WOW QUEEN (AVATAR)
‹ COMPTES : CA, MO, SV, LK.

‹ AGE : vingt-six années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : seule, sans fiançailles et sans attaches. ses fiançailles avec braam ososryd ont été annulées lorsque celui-ci a été dénoncé et accusé d'être résistant. désormais son coeur balance contre son âme soeur et une âme qu'elle aimerait purifier, ses désirs se mêlant dangereusement à ses sentiments.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ POUVOIR : contrôle de la lumière, c'est un don qui lui échappe encore mais wanda s'accroche à cette distinction, c'est une subtilité nouvelle qui s'échappe de ses doigts, une grâce qui s'accroche à sa peau.
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : son allégeance se tourne vers son frère et ce qu'il représente ; cal oshun. avec la mort de sa mère et la fin de l'emprise psychologie qu'elle détenait sur wanda, la gamine pu enfin se délivrer et prendre le contrôle de ses propres aspirations ; c'est donc aux côtés de son frère qu'elle se tient, envers et contre tous.
‹ ADIUTOR : lyle, un mêlé jaune, sa deuxième identité, son ombre, désormais traitre il l'a abandonné.
‹ POINTS : 5337

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 22:23

QUEL BOT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1021
‹ AVATAR : PARK SOOYOUNG (JOY)
‹ CRÉDITS : AV/@ICE AND FIRE.
‹ COMPTES : YO, RK, EG, AK, SV.

‹ AGE : vingt-une jolies petites pétales, des sourires envoyés dans le vent, des rires qui s'accrochant à vos tympans. c'est une enfant, une enfant avec l'horizon dans les yeux, brillant par mille feux. au final, eva c'est qu'une jolie petite adolescente, l'innocence incarnée, estropiée.
‹ STATUT : mariée, il n'y a rien de plus ironique que l'amour, ce sentiment exécrable qui l'a anéanti. elle s'est mariée à lui, petite sotte, petite naïve; et il est parti, jouant de son charme pour la duper encore une fois. veuve dans l'esprit, la bague pourtant toujours serrée autour de son doigt.
‹ SANG : petite mêlée aux hémoglobines tentaculeuses. on lui dit vermine, elle répond d'un sourire malsain. parce qu'elle n'est ni rien, ni esclave. libérée, pourrie jusqu'à la moelle, personne ne s'élève au niveau de sa personne, pas même un quelconque maître.
‹ POUVOIR : orange, ucuc
‹ METIER : princesse
‹ ALLEGEANCE : kamikaze en mission solitaire, elle a appris à ne faire confiance à personne. seule, mais inclus dans des secrets qui ne devraient jamais être sien, elle était autrefois à la ligue, à présent elle n'est rien, qu'une boule de vengeance et de rage.
‹ ADIUTOR : elhara sorensen, deux biches égarées, deux âmes en péril et pourtant eva n'a jamais plus aimé que cette personne qu'elle se voit protéger. dépourvue de toute loyauté, de toute patience, eva elle l'aime pourtant d'un amour si pur, si miséreux. elhara c'est son étoile, et quiconque souhaiterait lui faire du mal, terminera égorgé sur la chaussée.
‹ POINTS : 1110

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 22:46


j'ai ri
je dois l'avouer
t bonne
la bise
(et poutoux de yerim aussi I love you I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 124
‹ AVATAR : nyané divine lebajoa.
‹ CRÉDITS : (ava) lolitaes (gif) tumblr.

‹ AGE : vingt-cinq années lumières accrochées à ses phalanges. le feu dérobant son âme et son esprit. la lame tranchante du temps qui percute de plein fouet son innocence.
‹ STATUT : célibataire au regard sombre. poignardée dans sa liberté. entichée à ce vent frais qui longe son échine. l'amour n'est qu'éphémère, une histoire d'illusion qu'on raconte qu'aux enfants.
‹ SANG : à la couleur argent comme l'éclair. la fine lame de la dague qui pénètre les veines. le sang de la noblesse. celui qu'elle partage au nom des khodja. un murmure ultime au creux de l'oreille. argent depuis peu.
‹ POUVOIR : là où le feu se propage. où il attise la flamme de l'univers. elle perçoit au fond de son âme, cette malédiction qui la hante. cicatrice traversant sa nuque. douleur amère sur le bout de la langue. à présent, au creux de ses doigts, crépitent l'énergie du ciel. ses émotions qui engrangées, déclenche des éclairs par milliers.
‹ METIER : tranchante comme l'épée. assassine quand la dague s'abat sous la gorge. frêle corps qui se déplace à la vitesse éclair. meurtrière dans l'âme. créée pour tuer et tout détruire sur son passage. formatée au combat et à la mort dès son plus jeune âge. elle s'abat sur l'homme comme une tornade ravageuse.
‹ ALLEGEANCE : elle fait volte face quand la question tombe. khodja à jamais et pour toujours. elle leur doit sa reconnaissance éternelle. mais son être lui appartient. elle est son unique confidence lorsque les démons s'immiscent jusqu'à sa chambre.
‹ ADIUTOR : lien conflictuel et dérisoire. prêtresse des grands fléaux. haine hagards au détour sombre du palais. légère inconscience du doute. elle n'a pas besoin de protection. même si on lui a attitré ce mêlé : merlin. lien qui a pris fin depuis le virus. nouvelle malédiction gambergeant dans ses pensées.
‹ POINTS : 516

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 23:22

rebienvenue par ici nrv bon courage pour le reboot cheum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 658
‹ AVATAR : Pooja Mor
‹ CRÉDITS : atlantis bb
‹ COMPTES : a. lokarth

‹ AGE : Vingt-deux ans. Petite poupée enfantine, tu quittes doucement l’enfance pour te présenter femme. Tu ne saurais attendre de voir enfin ce jour arriver.
‹ STATUT : Célibataire, ou plutôt, en instance de fiançailles diront certains. Ton père n’ayant pas encore trouvé la chaussure qui ira à ton pied, tu erres ça et là, cherchant toi-même ton futur mari, ne regardant évidemment que les puissants.
‹ SANG : Couleur des maîtres, couleur des bourgeois. Sang de cuivre que ta famille et toi-même cherchez le plus ardemment possible à rendre argent
‹ POUVOIR : Victime du virus comme tant d’autres, tu en ressorts bénie. L’eau est toujours ta plus précieuses alliée, et c’est avec très grande ironie que tu constates ton nouveau pouvoir de guérison.
‹ METIER : Magistrat. Suivant l’un des chemins de ta famille, tu exerces dans le métier de la justice. Justice aussi fluctuante que l’est ta morale, tu innocentes et condamnes selon le son des pièces tombant dans ta poche. Minutieuse autant que paranoïaque, tu gardes les preuves de culpabilité bien à l’abri. Sait-on jamais, l’un de tes clients pourrait un jour avoir la folle idée d’aller contre toi.
‹ ALLEGEANCE : A toi-même et à ta famille. Toujours à la recherche du pouvoir et de la grandeur, ta famille et toi-même vous dispatchez un peu partout dans la scène politique de la nation de l’eau. Couramment, tu poses tes yeux affamés sur ta reine et sur l’alliance scandaleuse appelée Water Nation’s Pride, te demandant allègrement, sur quelle jument il te serait bon de parier.
‹ ADIUTOR : Majeure de ta promotion, on t’a attribué un damoiseau. Et si la rupture de votre lien ne t’a ébranlé en rien, tu avoues regretter les conversations intelligentes que vous aviez tous deux.
‹ POINTS : 592

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Lun 11 Juin - 23:55

ouuuh mais que vois-je ?
la queen en personne qui nous revient toujours plus belle
(les écoute pas, c'est tous des rageux)
re-bienvenue à toi ma chère
hâte de voir la nouvelle belle gosse What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1104
‹ AVATAR : Shelley Hennig
‹ CRÉDITS : CelticAddiction && Tumblr

‹ AGE : Née alors que l'été terrassa le printemps, la jeune Valkyrie foule cette terre depuis à présent 25 ans.
‹ STATUT : Pour faits d'armes, la voilà désormais fiancée à Isaak Griffith, au sang si intimement lié au trône royal et national. Certains y verront sans doute quelque ironie, pour elle qui, en tranchant un cou, va très probablement se voir passer la corde au cou, justement
‹ SANG : Née au sein d'une lignée dont le bronze se parait presque d'argent, aux yeux du petit peuple, le pas a aujourd'hui été franchi, parant d'argent les courbes de la guerrière.
‹ POUVOIR : La terre, sa terre chérie, lui échappe désormais d'entre les doigts, d'une lave si pure et si calcinante.
‹ METIER : Officier au sein des fiers combattants d'Eartanera, un poste au sein du Conseil Restreint lui a également été offert, à elle qui n'est de plus rien de moins que la Main armée de la Reine Izolda Griffith
‹ ALLEGEANCE : A son suzerain, Adonis Griffith; il ne peut et ne saurait en être autrement, pour elle qui a, à sa manière, contribuer à cette accession au trône.
‹ ADIUTOR : L'intelligence vive. La réflexion acérée. La langue déliée. L'épouvantail familial ... N'ayant pu entrer par la porte, il est entré par la fenêtre, pour se faire une place. Elle n'en a aucun regret, mais aujourd'hui, la plaie est vive.
‹ POINTS : 2033

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 0:03

Bon reboot cutie2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 169
‹ AVATAR : woo do hwan
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : ace, shade

‹ AGE : vingt-trois ans. les années défilent mais le poids de la vie reste inchangé. il a connu trop tôt l'amère réalité de son existence.
‹ STATUT : marié. amour de jeunesse. idylle qu'il a porté à bout de bras. il y a cru, dante. il lui fait une promesse en glissant une bague à son doigt. jamais il n'aurait pu se douter que eva n'était qu'une chimère.
‹ SANG : mêlé. vermine née de l'union répréhensible d'un maître bronze et de son esclave mêlée.
‹ POUVOIR : jaune. il fait danser les éclairs sur sa peau. orage silencieux qui plane dangereusement. le calme qu'il inspire ne laisse présager en aucun cas la foudre qui va s'abattre avec violence.
‹ METIER : recruteur. il charme, il envoûte. le gamin est doué pour ça. parler, convaincre, séduire. il ne lui faut que quelques mots. qu'un seul regard. des promesses d'avenir. l'espoir tout simplement. il manie l'art de parler avec beaucoup de talent.
‹ ALLEGEANCE : membre de la ligue originelle, dante s'est rangé immédiatement du côté de anders pollux. l'armée de pollux lui convenait mieux que la ligue, trop timide, trop diplomate à son goût.
‹ POINTS : 498

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 0:39

c'est toujours une queen
bon courage pour le reboot I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
humans
avatar
humans
‹ MESSAGES : 1273
‹ AVATAR : travis fimmel.
‹ CRÉDITS : (av) autumnleaves la bgette, (gif) unknown/tumblr
‹ COMPTES : marlys, hilde.

‹ AGE : trente cinq années, environ, sans grande certitude.
‹ STATUT : piqué au vif par l'une de ses semblables même s'il se leurre, préférant prétexter un simple attachement à son sang plutôt qu'à sa personne.
‹ SANG : rouge, un simple rouge sang.
‹ METIER : tout et rien à la fois, il prend l'argent où il passe selon les besoins du moment.
‹ ALLEGEANCE : anders pollux, plus ou moins.
‹ POINTS : 310

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 10:30

jsuis triste
j'pensais qu'avec ce reboot on pourrait devenir amis avec ido
mais c'est toujours IMPOSSIBLE
wanda quoi wanda quoi wanda quoi wanda quoi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1358
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1383

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 11:59

@achille vasara j'crois y'a un "pas" qui s'est malencontreusement glissé dans ton message d'admiration hm  hm (ILY TOO)

@wanda oshun I KNOW, RIGHT ??  money  money (JTM)

@eva solskien y paraît que j'suis la plus drôle tmtc wanda mdr
yerim bae tjrs dans mon cœur FEELS  

@atara khodja merci bcp  tete a claque

@alyssa anovar T UNE VRAIE DE VRAIE DAMN sadsad  sadsad c'est pas tjrs facile d'être tjrs au top, mais merci de le remarquer, ça m'touche  tete a claque

@cedraella k'han thanks la belle  chem  

@dante solskien jtm trop much sad  much sad  faudra qu'on cause lien avec dante btw What a Face (TU ME LE DOIS BCZ JE T'AI PAS ENCORE ENGUEULÉE POUR LA MORT DE LIZA ET MON KEUR BRISÉ much sad  much sad  much sad rip  )

@ido aderal ON NE CHANGE PAS LE DESTIN, IDO D'AMOUR. What a Face
mais j'serais tjrs à tes côtés
pour te pourrir la vie certes,
mais au moins c'est une valeur sûre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 690
‹ AVATAR : armie hammer
‹ CRÉDITS : fayrell (av), myself (img)
‹ COMPTES : a. bol, t. est

‹ AGE : VINGT-SEPT; un hiver rude aux neiges éternelles a accueilli le noir corbeau de ses souffles perçants.
‹ STATUT : VEUF; à peine l'alliance enfilée qu'on lui retire la moitié - assassinée, sous ses yeux, lui qui se trouvait impuissant. une scène qui le hante à jamais, et que les caresses réconfortantes ne peuvent effacer.
‹ SANG : ARGENT; kaléidoscope qui se plie et se déplie, mouvement incessant, qui enfin s'arrête sur l'argent familial.
‹ POUVOIR : AIR; qui court sur ses doigts, il le fait danser avec une maîtrise exceptionnelle, apprise en secret dans sa jeunesse.
‹ METIER : OFFICIER; la couronne déposée sur le cadavre de l'épouse, c'est le passé qui le rattrape, et le poste redevient sien.
‹ ALLEGEANCE : VALAERIS; la couronne qui fut sienne, ce nom qu'il porte encore - à jamais pour elle, jolie hirondelle.
‹ POINTS : 504

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 15:31

ce gif de luci-chéri.
ça fait plaisir de voir que tu la gardes malgré tous les départs, mea culpa maybe on pourra se trouver un lien ? I love you
(re)bienvenue, et bon courage pour le reboot. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1358
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1383

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mar 12 Juin - 15:43

gfldjgk merci c'est trop cute much sad much sad j'débarque sur skype bientôt tkt What a Face
du love much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 1821
‹ AVATAR : selena gomez
‹ CRÉDITS : kane (av) ; goddess manon (gifs)
‹ COMPTES : so - dk - ig - rs - ah

‹ AGE : vingt-trois années de chaos.
‹ STATUT : perdue entre la vérité et le mensonge, elle ne croit plus en rien ni personne. le cœur brisé, alix perd doucement ce qu'il lui restait encore d'humanité.
‹ SANG : mêlée, une fierté plus qu'un fardeau.
‹ POUVOIR : la orange vacille, mais retrouve progressivement ses capacités, et ses souvenirs par la même occasion. l'enfant terrible en est terrifiée.
‹ METIER : aucun, elle se contente de mener sa vendetta, espérant y trouver une rédemption qui n'arrivera pas.
‹ ALLEGEANCE : elle-même, et c'est déjà bien assez.
‹ ADIUTOR : liée à maksim kovalevski pendant plus d'un an, elle est désormais libre, ayant tué celui qui fut son bourreau.
‹ POINTS : 2274

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mer 13 Juin - 10:08

IS IT GOD I SEE????
money money money
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 422
‹ AVATAR : Sam Claflin
‹ CRÉDITS : MITTWOCH <3 (av.), tumblr (gif)
‹ COMPTES : GK & IY & AS

‹ AGE : vingt-neuf souffles brisés, d'une existence éparse s'éloignant peu à peu de l'insouciance de la jeunesse. mais les années ne l'atteignent pas, à courir après ses démons sans relâche.
‹ STATUT : amant infidèle au coeur meurtri, on ne lui refera pas deux fois. trompé, détruit, c'est désormais lui qui ravage les coeurs. l'éphémère, l'indifférence, l'apathie, le myocarde est stérile, et il se venge sur celles qui s'oublient dans ses draps.
‹ SANG : bronze, au plus bas niveau de l'échelle de la noblesse. mais il se complait parfaitement dans ce statut, ne manquant de rien, et n'ayant que peu d'obligations. l'ichor ne fait pas tout, et l'homme sait parfaitement le faire comprendre.
‹ POUVOIR : c'est l'air qu'il manie avec élégance, et rage. la brise devenant tempête, il est tout aussi efficace que n'importe quel autre élément. d'une maîtrise pure et contrôlée, il prend bien trop plaisir à tout ravager, aussi violent que la tornade elle-même.
‹ METIER : officier aux ordres d'Hector Oshun, c'est l'armée incandescente qu'il sert. loyal à la couronne, tout autant qu'à l'homme auquel il donne sa vie, il tue sans broncher et défend leur honneur avec férocité.
‹ ALLEGEANCE : Cal Oshun, l'homme qui lui a donné une chance, le Roi qu'il respecte loyalement. mais aussi Aerinstin et ses racines, Amara et ses terres. allégeance en balance pour le Graylin qui ne sait où donner de la tête.
‹ ADIUTOR : elle est sauvage, elle ne l'écoute jamais, ne comprend pas qu'elle doit se taire, et obéir. une vraie lionne, qui le connaît pourtant sur le bout des doigts. il la hait, elle le hait, et pourtant, ils n'ont jamais été plus forts qu'ensemble. mais le lien est rompu désormais, les chaînes brisées.
‹ POINTS : 1451

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mer 13 Juin - 10:48

FEELS FEELS FEELS
moi devant cette boT céleste
hâte d'en lire plus de cette nouvelle fiche
et bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 188
‹ AVATAR : lily.
‹ CRÉDITS : bbé (avatar), leslie queen (gif), moi (code signa), cabadzi / bouche (lyrics).
‹ COMPTES : akram khodja, torvi karstark.

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : fiancée à rhysand kimora, officiellement. tout en respectant son devoir, elle s'autorise des écarts.
‹ SANG : redevenu bronze.
‹ POUVOIR : l'eau, dans sa forme la plus pure. même le virus n'a pas réussi à altérer son pouvoir.
‹ METIER : pleinement dévouée à la cause de la wnp, elle a délaissé il y bien longtemps son métier de couturière.
‹ ALLEGEANCE : à la water nation's pride, elle en est sûre, c'est la cause qu'il faut défendre.
‹ ADIUTOR : elle n'a donc pas eu l'opportunité d'avoir un adiutor, de par son rang trop faible.
‹ POINTS : 777

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence) Mer 13 Juin - 20:59

alors t'es quand même carrément badass
j'dirais pas non à un lien, peu importe avec qui,
mais j'aime. beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 6 INCH HEELS (absence)

Revenir en haut Aller en bas

6 INCH HEELS (absence)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet