AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

[ CONTEXTE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
pnj
avatar
pnj
‹ MESSAGES : 1745
‹ AVATAR : no one.
‹ CRÉDITS : av/@ice and fire.

‹ AGE : as old as the world.
‹ SANG : gold and shiny.
‹ METIER : god of aksana.
‹ ALLEGEANCE : me, myself and i.
‹ POINTS : 7426

MessageSujet: [ CONTEXTE ] Dim 10 Juin - 14:50


pinned under the weight
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Mauris lacinia elit a volutpat feugiat. Cras fringilla sed turpis eget fermentum. Vivamus euismod lorem eu felis vulputate pulvinar. (auteur/source citation)
Y a des histoires qui commencent par des tragédies et qui terminent par celles-ci. Sans juste milieu, sans moment de répit, c’est une guerre pour l’honneur, pour les siens, pour le sang et la fierté, une guerre qui détruit, qui tue, qui mortifie, qui tétanise ; mais on se dit, qu’au fond c’est justifié, parce que c’est for the greater good.


LAUNONDIE, 8 MAI 2165
Il y a une odeur de flammes, un nuage de fumée qui s’étend sur les dunes de Flamaerin alors que dans son cœur, la capitale du royaume brûle. Les flammes montent, s’élèvent dans le ciel, espérant peut-être toucher les cieux et définir un nouveau. Une nouvelle ère qui détrônera tout ce que le peuple d’Aksana pensait connaître jusque-là. Des nations que l’on disait enfin unies, des rois et des reines prêts à faire des compromis pour la survie de leurs peuples ; sans tenir compte des minorités, sans tenir compte de peuples oppressés, en colère, prêts à tout pour prouver leur valeur et leurs droits. Launondie a mal, peut-être qu’elle a toujours eu mal, peut-être qu’elle a toujours baigné dans une mare de sang, mais jamais plus qu’aujourd’hui, alors qu’elle se voit détruite. Quelques-uns diront que l’armée est composée de sauvages, d’autres murmureront qu’ils sont des libérateurs, mais ça n’enlèvera jamais rien au fait que les pertes sont comptées des deux côtés et que de la balance d’autrefois ne reste que poussière.
Et peut-être qu’on se dit enfin, peut-être qu’on attendait cet instant pour s’élever. Peut-être même que ça donne de l’espoir, l’espoir de voir que le changement peut opérer ; même si celui-ci se mouve dans la Mort et le sang.

(...)
Le silence s’imprègne de la petite taverne, alors que la mine grave, quelques sacerdos amassés, n’osent pas même relever le menton. Ils se souviennent des flammes, de Vertice qui a souffert, saignée par la main d’hérétiques, de monstres, de barbares. Le symbole de la religion des Sept vient de leur offrir son dernier souffle et si sa beauté restera à tout jamais ancrée dans les mémoires des représentants des Dieux, il n’en est pas moins que le coup de sa destruction ne peut être ignoré. L’un d’eux lève son verre. – Ce n’est pas la fin mes chers camarades. – Qu’il dit tout haut, alors que ses camarades relèvent enfin la tête, prêts peut-être, à faire face au monde. – Ce n'est que le début. Utilisons ce signe de nos Dieux pour s'appuyer dessus et ne jamais oublier. – Il boit d’un cul sec sa pinte de bière, essuie sauvagement sa bouche avec sa manche, et pose ses yeux d’aigle sur la foule. – N’oublions pas cette leçon, ne sous-estimons pas les minorités, les petits groupes. – Il marque une pause. – Notre combat n’est pas là-bas, mais bien ici, notre combat à nous c’est de faire vivre notre religion mes amis, notre mission c’est de détruire TOUT ce qui pourrait remettre en danger sa légitimité. – Il siffle entre ses dents, un rictus se formant sur ses lèvres. – Laissons la plèbe d’humains aux rois et aux reines, et chargeons-nous de ce qui importe réellement : la suprématie de nos Dieux. Et ne faisons pas la même erreur que les têtes couronnées de ce royaume en sous-estimant un groupe à peine visible, ne nous laissons pas abattre par ce qui n’aurait jamais dû exister. Mes amis, notre réel combat ne repose pas sur les guerres de peuple, non, notre guerre à nous elle prend place là où notre religion est mise en danger. Détruisons les mutants, détruisons ceux qui nous ont détruit, mais surtout, avant tout, l’ancienne religion. Parce que mes amis, c’est bien là que repose la vraie menace pour nos Sept. Cette tragédie a débuté quand l’ancienne religion a pris de l’importance, quand celle-ci a cru pouvoir devenir légitime. Nos Dieux ont répondu, ont puni le peuple en envoyant des chiens galleux détruire nos contrées. – Il repose sa pinte violemment sur la table en bois, faisant trembler les murs de la taverne. – C’est la guerre mes amis, et pour la gagner nous ne devront pas rechigner sur les moyens, car tout moyen est légitime, s’il vient à aider la cause. Notre cause. – Un tumulte de bras se lèvent en cœur, alors que les pintes sont cognées les unes contre les autres.
La guerre est silencieuse, froide, mais bien là, présente, s’agitant même dans le cœur des plus braves.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinnedundertheweight.com

[ CONTEXTE ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: sujets administratifs-