AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

it's just forever (nurisand)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 317
‹ AVATAR : lily.
‹ CRÉDITS : ultraviolences (avatar), self (gif signa), alex turner / glass in the park (lyrics).
‹ COMPTES : nesta, zahkar.

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : fiancée à rhysand kimora, officiellement. lui prouvant respect et dévotion, son cœur ne lui appartient néanmoins pas.
‹ SANG : redevenu bronze.
‹ POUVOIR : l'eau, dans sa forme la plus pure. même le virus n'a pas réussi à altérer son pouvoir.
‹ METIER : pleinement dévouée à la cause de la wnp, elle a délaissé il y bien longtemps son métier de couturière.
‹ ALLEGEANCE : à la water nation's pride, elle en est sûre, c'est la cause qu'il faut défendre.
‹ ADIUTOR : elle n'a pas eu l'opportunité d'avoir un adiutor, de par son rang trop faible, à l'époque.
‹ POINTS : 1299

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: it's just forever (nurisand) Mar 22 Mai - 1:21

(Amarizia, Manoir des Kimora, décemble 2164)
/


Elle sera la femme de Rhysand Kimora. La décision a été prise, issue de l'idée de Rita, scellée par le consentement de Nurie. Ses pas marchent dans un manoir qui n'est pas le sien, mais qui, à l'évidence, le sera un jour ou l'autre. Se mordant les lèvres jusqu'à ce qu'un goût amer vienne se glisser dans sa gorge, Nurie Kemble tourne en rond. La Water Nation's Pride n'en est qu'à des débuts, tout comme les pas de l'argent sous sa nouvelle identité. Elle qui a grandi reculée de tous, dans un hameau paisible où l'on entendait seulement des vagues lassées s'échouer sur le sable, se retrouve soudainement au cœur d'un enjeu dont elle n'est pas même à l'origine. La décision qu'elle a prise vis-à-vis de Merle Osanos est la bonne, elle le sait, mais elle n'est pas encore en totale connaissance de toutes les implications des paroles qu'elle prononce, ou des gestes qu'elle fait. Louve qui ne connaît encore que trop peu la forêt, elle s'est vue propulsée au rang de véritable martyr. L'espionne est devenue, en une fraction de seconde, éclairé par des dizaines de projecteurs. Elle n'a jamais voulu danser sous la lumière, ou être le fruit d'un complot aussi vieux qu'elle, qui s'est décidé à éclater en des milliers de fragments des années plus tard. Pendant tout ce temps, pendant toute sa vie, Nurie n'était pas ce qu'elle pensait être. La période dans laquelle elle est actuellement est éphémère, elle l'espère. Cette eau trouble qui ne veut plus jaillir de ses paumes en est témoin. La douce se ressaisira, le doute n'est pas permis, puisqu'elle a fait la promesse d'honorer son patronyme de la plus belle des manières : en reprenant les activités et le rôle que sa famille a toujours eu au sein de la nation de l'eau. Ce dont elle a besoin est de temps. Pour se faire ses impressions, ses marques. Pour s'approprier son mouvement, son combat, qui bientôt, elle en est certaine, sera le combat de nombreux autres. Ayant toujours la manie de garder son visage impassible et détaché de toute émotion – de par son ancien poste d'espionne, la Kemble peine à se trouver, et ne sait encore comment agir. L'optimisme arrive et lui murmure qu'elle parviendra à atteindre ses objectifs. D'une forte douceur, Nurie est une fleur en acier. Les pas vagabondant vers une destination inconnue, elle explorerait presque les environs, comme une enfant émerveillée par tant de détails architecturaux. Son esprit rongé par les conséquences de ses dires ne transparaît pas encore sur son visage, et, pour éviter que cela finisse par arriver, elle s'occupe. Coup du grâce ou volonté du destin de la confronter à la réalité, la voilà qui bouscule le Kimora qu'elle épousera dans quelques mois. – Excuse-moi, je ne voulais pas... je ne t'ai pas vu. Ses joues rosissent doucement, mais son visage reste ferme et aussi opaque que possible. N'osant pas encore le regarder, elle replace les mèches de ses cheveux, maladroitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Mar 22 Mai - 22:53





IT'S JUST FOREVER
nurie & rhysand


Ruines et décombres, cendres d’un passé glorieux. Comme une brusque réminiscence de jeunes et belles années, à courir après les terribles jumelles et à rire jusqu’à en avoir mal aux joues. Ancienne période de bonheur absolu. Temps désormais parfaitement révolu. Le Kimora revenait en ces lieux chéris en étant à peine une ombre. Rien qu’un fantôme. Même pas la moitié de l’homme charismatique et jovial qu’il avait été. Terriblement blessé, à l’intérieur comme à l’extérieur. Vilaine plaie purulente qui le faisait pourrir depuis ses entrailles. Rancœur, colère, vengeance. L’impétueux n’avait que ces mots-là à la bouche. Ressassant perpétuellement les mêmes images tragiques. Remontant le passé psychiquement en imaginant pourvoir le changer. Quelle adorable chimère il se faisait-là. Maugréant après les absents et rudoyant les présents. Carnassière bête, préférant maintenant la solitude à la joie des réunions conviviales. Parce qu’il n’avait plus le cœur à rire, ni à sourire, Rhysand. Parce qu’il était piégé dans ses propres remords, dans ses propres erreurs. Dans une peine lancinante qui menaçait de le submerger, de l’engloutir vers des abîmes ténébreux. Et de le retenir éternellement prisonnier. Loin de toutes possibilités de bonheur. Parce qu’il s’empêchait lui-même de couler des jours heureux. Se contraignant à la mélancolie pour ne pas oublier. Pour ne pas tirer une croix sur ce qu’il ne pouvait pourtant plus changer. Pour se souvenir d’idioties en tout genre. Et ce, simplement parce que c’était son ego, qui avait le plus souffert. Les multiples rebuffades d’Echo et leurs séparations incessantes. Cette maudite jambe qui l’empêchait de conserver le moindre semblant de dignité. Et ce qui l’accompagnait fatalement : la canne, inévitable. Tous les yeux se posaient sur cette dernière. Symbole de sa chute. Du Paradis vers l’Enfer. Il ne restait plus rien du guerrier brillant. Incapable qu’il était de rester debout sans sentir ses genoux se mettre à vaciller. La main crispée autour du pommeau serti de pierres. Ultime appui face au monde qui semblait prendre un malin plaisir à s’effondrer, autour de lui. Réconfort et présence permanente. La seule chose dont il était certain de la loyauté, désormais. Parce que Rita et Veda parcouraient le monde pour en devenir les maîtres. Enlevées successivement par des tortionnaires aux noirs désirs. Nouvelle blessure dans son âme si fière. Il ne pouvait plus les protéger, ses deux précieuses. Inutile fini qu’il était. Il restait là, immobile. Regardant le cours du temps défiler devant ses yeux. Et ne pouvant agir sur ce dernier. Il se contentait de laisser son existence lui échapper. De ne pas profiter de la mince période de vie qui lui était offerte. Et ce, simplement parce qu’il était blessé. Cruelle ironie. Mesquin cercle vicieux dans lequel il était désormais englué. Sans espoirs de pouvoir s’en sortir. Condamné avant même le procès. Perdu dans d’affreuses pensées, l’enfant de l’eau ne prenait même pas le temps de contempler le monde qui s’étendait autour de lui. Vivant reclus à l’intérieur de lui-même. Pour toujours plus de déchéance et de mal-être. Et il s’y complaisait, dans sa dolente injurie. Adorait se lover dans les affres de sa déception profonde. Ce fût pour cela qu’il ne vit pas une sylphide marcher dans sa direction et le bousculer. « Bordel ! » Exclamation à la fois profondément belliqueuse et empreinte d’une grande douleur. Main fermement agrippée à sa cuisse traîtresse, cette infâme qui le rendait si inapte. Souvenir gravé dans sa chair, de son inimitié profonde avec ce mêlé qui se voulait possesseur du grand amour de sa vie. « Excuse-moi, je ne voulais pas … Je ne t’ai pas vu. » Ses yeux translucides finissent cependant par se poser sur l’adorable silhouette de la créature qui se tient devant lui. Nurie Kemble. Autrefois Eriendar, si les rumeurs disaient vrai. Enfant perdue mais finalement retrouvée. Nouvelle perle de la WNP, pupille de Rita et grand espoir pour reprendre cette nation qui leur revenait de droit. Joues rosissantes, mains maladroites dans ses boucles. Absolument adorable. Il l’avait déjà croisée et aperçue. Quelques formules de politesses échangées. Mais rien de plus ne liait ces deux-là. Du moins, pour le moment. Même si Rhysand n’en avait aucunement conscience. Bientôt, leurs destins seraient liés. Bientôt. Mais pas encore. « C’est pas grave, c’est rien. » Qu’il maugréa, du bout des lèvres. Elle était belle et son âme, chatoyante. Si différente des femmes qu’il avait l’habitude de côtoyer. Véritables tornades au caractère dévastateur. « Rhysand, je ne crois pas que l’on ait encore été officiellement présentés. J’espère que tu t’acclimates, ici. La transition a sans doute été … Difficile. » Parce qu’il savait qu’elle avait couler de beaux jours et que tout ce que sa famille avait à offrir n’était que l’adrénaline de la rébellion. Poli et affable en toutes circonstances, parce qu’il savait qu’en tant que stratège en chef de Rita, il se devait d’offrir un bon visage à leurs alliés. Même si cela était terriblement difficile. Et qu’il devait absolument retenir sa langue profondément sarcastique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 317
‹ AVATAR : lily.
‹ CRÉDITS : ultraviolences (avatar), self (gif signa), alex turner / glass in the park (lyrics).
‹ COMPTES : nesta, zahkar.

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : fiancée à rhysand kimora, officiellement. lui prouvant respect et dévotion, son cœur ne lui appartient néanmoins pas.
‹ SANG : redevenu bronze.
‹ POUVOIR : l'eau, dans sa forme la plus pure. même le virus n'a pas réussi à altérer son pouvoir.
‹ METIER : pleinement dévouée à la cause de la wnp, elle a délaissé il y bien longtemps son métier de couturière.
‹ ALLEGEANCE : à la water nation's pride, elle en est sûre, c'est la cause qu'il faut défendre.
‹ ADIUTOR : elle n'a pas eu l'opportunité d'avoir un adiutor, de par son rang trop faible, à l'époque.
‹ POINTS : 1299

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Dim 27 Mai - 20:48

Elle n'avait pas encore eu le temps de mettre un nom sur ces nombreux visages. Comme des mirages, ils se décuplaient et fascinaient, tant qu'elle préférait finalement les laisser filer. Nurie n'avais jamais été habituée à voir tout ce monde défiler devant ses yeux apeurés, et, puisqu'elle n'avait pas le contrôle de la situation, elle s'y perdait aisément. Marcher, explorer et encore marcher étaient les seules solutions qui s'offraient à elle. Louve en cage et loin de tout ce qu'elle connaissait, savoir que ce manoir allait être sa nouvelle résidence était à la fois une sécurité et un terrible coup de massue. Depuis jeune, la Kemble ne rêvait que de liberté, de découverte et d'expérience. Ses parents adoptifs, malades, l'empêchaient de trop s'éloigner, au risque de ne plus jamais la revoir. Elle n'avait jamais rechigné, sachant qu'un jour ou l'autre, ses ailes se mettraient à battre. Et pourtant. Elle croyait l'avoir trouvé, cet envol, Nurie. Elle se sentait douce colombe parmi une mare de corbeaux. Elle était l'espionne solaire parmi les bougres et les escrocs. Sa sincérité, pensait-elle, l'emmènerait loin. Mais qu'en était-il de son innocence ? De sa foi profonde envers la bienveillance de chacun ? Depuis ces dernières semaines, elle n'était plus sûre de rien. Plus sûre de la bonté des hommes, ni de celle du monde. Elle n'était plus certaine de ses croyances les plus ancrées, de ses idéaux les plus marqués. Questionnements et doutes demeuraient les seuls résistants d'un esprit qui vrillait de trop. Et son imprudence la rendait étourdie, chose qu'elle ne pouvait supporter. Elle se savait trop souvent dans les nuages, mais de là à oublier ou à ne plus être attentive, il y avait plus qu'un pas. Et Nurie savait qu'il lui était interdit de le franchir. Cependant, et dans le pire des instants, elle avait fait ce pas. Rhysand Kimora. Elle savait tout de lui, et lui rien d'elle, si ce n'était ses identités. Elle s'était renseignée, s'il était un bon parti, s'il l'aiderait. Sa propre sœur l'avait vendu comme une pauvre bête, mais que pouvait-il en savoir ? Personne n'aurait pu agir autrement. Il s'agissait de suivre une certaine logique, et de sceller les alliances au plus vite. Et, même si le temps du mariage n'était pas encore venu, la prévoyance ne pouvait être épargnée. Nurie voulait y croire. Aux promesses, aux prédictions. Elle voulait croire que le destin serait bon avec elle et avec les autres qui lui seraient proches, bientôt. Son esprit bousculé en même temps que son propre corps, Nurie avait remarqué en relevant doucement la tête la pression de la main du Kimora contre sa cuisse. La peur de lui avoir fait mal avait été immédiate, mais elle n'osait rien dire, du moins, pas avant les prochains mots qu'il aurait prononcé. Mais Rhysand s'était vite repris en arborant un visage plus doux. Comme un automatisme. Un maigre sourire bordait ses lèvres, alors Nurie avait fait de même. – Nurie. Ça me fait plaisir de te rencontrer... malgré les circonstances. Elle faisait allusion à sa maladresse, la fautive. – Je me perds souvent ici. Les lieux ne me sont pas encore familiers, alors je découvre. Mais je ne vais pas t'embêter plus longtemps, tu dois être occupé. Le regard à semi-baissé et ne sachant reprendre ses esprits, elle bégayait presque, puisqu'elle n'était tout simplement pas prête à rencontrer celui qui, officiellement, partagerait sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Lun 28 Mai - 22:11





IT'S JUST FOREVER
nurie & rhysand


« Nurie. Ça me fait plaisir de te rencontrer … Malgré les circonstances. » L’impétueux avait parfaitement conscience du regard que la sylphide portait sur sa jambe blessée. Comme tous les autres. Quitte à ne plus voir que cela, en lui : un homme faible et diminué. Une ombre. Quelqu’un qui ne comptait pas. Et pourtant. Pourtant, il était l’un des activistes les plus virulents de cette nouvelle rébellion qui, peu à peu, émergeait des profondeurs. Mais les apparences étaient contre lui. Le Kimora le savait parfaitement. Savait à quoi il ressemblait. Chétive petite chose au teint blafard et aux muscles fondus. On ne le prenait pas au sérieux. Pas tant qu’il n’avait pas prononcé son nom, marquant son appartenance filiale à une lignée maudite et pervertie. Des sanguinaires qu’ils étaient tous. Avides de destruction et de chaos. Et une fois que sa langue acérée faisait des carnages, le respect et la crainte s’installaient dans les prunelles de ses semblables. Rhysand la scrutait, cherchant à déceler la malice et le vice dans le corps de la magnifique qui se tenait devant lui. Les yeux presque baissés, la voix tremblotante d’émotion. L’innocence à son apogée. La douceur à son zénith. Comme une déesse faite chairs. Comme une créature terriblement enchanteresse, exhalant la bonté. Quelqu’un à qui l’on avait envie de se fier. Une véritable magicienne. Et le sarcastique n’était pas certain de pouvoir lui résister. Pas alors que son monde s’ourlait de ténèbres, que son âme était fracturée en un millier de morceaux, et que la Kemble apparaissait comme une unique chance de salvation. Tentation suprême. L’envie de s’abandonner dans son sein chaleureux, si rayonnant qu’il était certainement capable de faire fuir les Démons qui avaient pris racine dans ses entrailles douloureuses. « Je me perds souvent ici. Les lieux ne me sont pas encore familiers, alors je découvre. Mais je ne vais pas t’embêter plus longtemps, tu dois être occupé. » Comme une véritable vague de fraîcheur, bain de jouvence qui le faisait se sentir jeune, à nouveau. Fantastique capacité qu’elle semblait receler au fond de son âme. Et qui l’attirait. Comme un véritable aimant. Emprise à laquelle il ne pouvait ni ne voulait échapper. Il le sentait déjà, le Kimora. Sentait les changements que la présence de Nurie opérait en lui. Mince sourire qui naquit sur ses lèvres pâles. Comme si la maître de l’eau pouvait le ramener à la vie. Lui, véritable squelette ambulant qui ne savait plus à quoi s’accrocher pour continuer à exister. Les terribles jumelles n’avaient plus besoin de lui. Et Echo … Echo était elle. Rhysand était lui. Et c’était précisément le fond du problème. Yeux clos, l’espace de quelques secondes. Pour chasser de son esprit ces désagréables pensées. Presque instinctivement, il avait envie de lui faire confiance. De l’aider. De la protéger. Comme si elle était une petite chose ayant désespérément besoin d’un grand chevalier en armure blanche. Ce qu’il avait toujours rêvé d’être, au fond. Ce qu’il avait même été, durant quelques courtes années pour Veda et Rita. Mais ces deux-là n’avaient plus besoin de lui. Et encore moins maintenant qu’il n’était plus capable d’arpenter glorieusement les champs de bataille. Ne venant se repaître du carnage qu’après l’affrontement. Vautour. « Je peux te servir de guide, si tu veux. » Proposition instinctive qui s’échappa d’entre ses lèvres. Irréfléchie. Les mots avaient franchi la barrière d’émail sans même que l’enfant d’Aguarini ait le temps de comprendre ce qui se tramait en son fort intérieur. « Je connais ce château comme ma poche. L’avantage d’avoir été un gamin qui cherchait à échapper au courroux parental. » Méconnaissable. Qui était donc cet homme jovial qui faisait la conversation à une âme qui n’était pas de sang ? Qui était cet homme doucereux qui souriait à une parfaite inconnue ? Finalement, peut-être la malédiction n’était pas si ancrée que cela dans son sang. Peut-être pouvait-il y échapper. Laisser les cauchemars au passé en prenant une route qui lui était jusqu’alors demeurée cachée. Mais non. Pas de rédemption pour l’enfant terrible. Rhysand le savait parfaitement. Savait que les chimères étaient bonnes pour son esprit déviant. Mais que jamais, ô grand jamais, elles ne prendraient chair dans la réalité qui était la sienne. Il le savait, pourtant. Savait qu’il ne devait pas se laisser aller à l’espoir. Vicieux trompeur. « Rita m’a dit que tu allais bientôt être fiancée. J’espère qu’il te rendra heureux. T’as l’air … T’as vraiment l’air d’être quelqu’un de bien, si je peux me permettre. Et puis, s’il ne le fait pas, tu n’auras qu’à venir me prévenir. Cet objet peut-être très douloureux, si bien utilisé. » Sourire narquois alors qu’il désigna, d’un mouvement de tête, la vilaine canne qui jamais ne le quittait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 317
‹ AVATAR : lily.
‹ CRÉDITS : ultraviolences (avatar), self (gif signa), alex turner / glass in the park (lyrics).
‹ COMPTES : nesta, zahkar.

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : fiancée à rhysand kimora, officiellement. lui prouvant respect et dévotion, son cœur ne lui appartient néanmoins pas.
‹ SANG : redevenu bronze.
‹ POUVOIR : l'eau, dans sa forme la plus pure. même le virus n'a pas réussi à altérer son pouvoir.
‹ METIER : pleinement dévouée à la cause de la wnp, elle a délaissé il y bien longtemps son métier de couturière.
‹ ALLEGEANCE : à la water nation's pride, elle en est sûre, c'est la cause qu'il faut défendre.
‹ ADIUTOR : elle n'a pas eu l'opportunité d'avoir un adiutor, de par son rang trop faible, à l'époque.
‹ POINTS : 1299

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Mer 30 Mai - 15:12

Intérieurement, elle se haïssait parce qu'elle lui paraissait si faible, si enfantine. Nurie, même si dotée de l'insouciance d'un bambin, n'avait rien de fragile en elle. Et son apparence la trahissait, lui faisant rosir ses joues, trembler ses doigts. Face à Rhysand, elle se sentait comme incertaine. Elle ne savait comment se comporter face à celui qui, un jour, deviendrait Kemble. Il serait son sang, son héritage. Son être et son visage se retrouveraient sur les traits de leur descendance. Cette image, bien que rassurante, lui faisait terriblement peur. Lui ne s'en doutait pas le moins du monde, et l'idée de devoir garder ce lourd secret lui paraissait à cet instant comme une malédiction. Elle lui mentait en demeurant muette, et, tant ce secret scellé la révulsait, ses gestes la trompaient. Son incertitude hurlait à Rhysand sa culpabilité, et elle ne pouvait simplement rien faire. Impuissante, lui paraître faible était néanmoins interdit. Il était impensable qu'il garde une image d'elle infidèle à la réalité de ce qu'elle était. Nurie Kemble. Elle n'avait jamais été maladroite, mais face à lui se tenait quelqu'un qu'elle ne devait pas décevoir. Qu'elle ne voulait pas décevoir. Son désir était, déjà, de faire figure de femme digne et respectable. De sa future femme. Plaire aux inconnus n'avait jamais été primordial chez la douce, mais elle voulait plaire à Rhysand. – Je peux te servir de guide, si tu veux. Ces mots l'avaient aidé à se ressaisir. D'enfant, elle était passée à petit bout de femme. Le courage entre ses mains et l'envie de se laisser aller avaient prit le dessus, pour son plus grand bien. Mieux ancrée sur ses jambes, son esprit s'était doucement calmé et lui paraissait plus clair, presque aéré. Un sourire malgré tout timide aux bords des lèvres, elle l'écoutait, attentive et dévouée. – Je connais ce château comme ma poche. L’avantage d’avoir été un gamin qui cherchait à échapper au courroux parental. Il lui paraissait étonnement léger. Nurie ne s'était jamais basée sur des suppositions et sur l'apparence extérieure, mais elle devait s'avouer plutôt surprise du comportement du Kimora. Presque intimidée, elle ne le pensait pas si avenant, comme si lui aussi était doté d'une douceur certaine et enfouie, qui ne se réveillait que lorsque sollicitée. Elle savait, Nurie, qu'il n'avait pas eu une vie tranquille. Les grandes lignes de son existence lui étaient parues tragiques, fruits de plusieurs concours de circonstances. Sa courte enquête à son sujet lui avait donné le résultat d'un homme qui aurait pu être froid, réservé. Pourtant, face à elle, il n'en était rien. Sa réaction avait presque été salvatrice, puisque désormais, elle le savait bon. Peut-être pas avec les autres, mais au moins avec elle, et, au fond, c'est tout ce qui lui importait. – Rita m’a dit que tu allais bientôt être fiancée. J’espère qu’il te rendra heureux. T’as l’air … T’as vraiment l’air d’être quelqu’un de bien, si je peux me permettre. Et puis, s’il ne le fait pas, tu n’auras qu’à venir me prévenir. Cet objet peut-être très douloureux, si bien utilisé. Comme deux exclus d'un monde de chaos, ils ricanaient doucement. La mâchoire de Nurie s'était, entre temps, desserrée, tout comme l'avaient fait ses épaules. Leurs regards étaient de l'ordre de la plus pure des bienveillance. Néanmoins, un pincement était venu immédiatement se nicher au plus profond de son cœur en écoutant ses dires dévier vers la présence d'un fiancé. Qu'il était lui-même, sans évidemment s'en douter. A cela, elle avait répondu par un maigre sourire qui se voulait un brin gêné. Elle ne voulait pas tant répondre, puisque prise d'une non-envie de lui mentir, alors même qu'ils venaient de se rencontrer. – Ce serait très appréciable, vraiment. Merci, Rhysand. Désireuse d'apprendre à le connaître, elle restait malgré tout un peu sur ses réserves, puisque dans la situation, il avait l'avantage, sans le savoir. Se détendre totalement lui paraissait utopique, alors Nurie essayait au moins de s'intéresser à son nouvel hôte. – Tu seras le premier informé. Cela pouvait paraître ironique, et pourtant, c'était la vérité. – Tout me semble gigantesque, ici, presque surréaliste. Je n'ai jamais été habituée à tant d'ornementation, de détails. Grandir entre ces murs a du être autant fascinant que difficile. Plus les secondes filaient, plus Rhysand l'intéressait terriblement. La douce avait toujours été curieuse, souvent pour les mauvaises raisons, d'ailleurs. Mais là, ce n'était pas du savoir dont elle voulait se nourrir, mais de sensations. Même si le lien invisible qui les unissait déjà influençait Nurie, elle sentait quelque chose de supérieur. Une aura, une onde bienveillante. Un mystère, sans doute, qu'elle voulait désormais percer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Mar 12 Juin - 0:44





IT'S JUST FOREVER
nurie & rhysand


« Ce serait très appréciable, vraiment. Merci, Rhysand. » Simples petits mots qui pourtant, eurent un effet retentissant dans l’âme calcinée du terrible enfant de l’eau. Douceur, gentillesse, bienveillance. Depuis quand n’avait-il pas perçu ceci chez autrui ? Perpétuellement sur le qui-vive, prêt à se défendre et à donner des coups. Parce que son existence entière n’était qu’une succession d’affrontements. Pas de répit, pas de paix. Rien que la guerre, encore et toujours. Parfois physique, parfois psychologique. Et c’était pour cela que le brun s’était enfoncé dans les ténèbres. Toujours un peu plus profondément. Se lovant dans les ombres, ces amies si fidèles. S’enivrant des volutes de la ruine et de la destruction. Méconnaissable qu’il était devenu, depuis plusieurs années déjà. Envolées, l’envie de rire et la capacité de sourire. Plus rien que la morosité et cette lassitude perpétuelle qu’il traînait toujours au fond de son cœur. Mais au contact de cette sylphide inconnue, le printemps pointait le bout de son nez en lui. Après des années d’un hiver dévastateur et meurtrier. La Kemble apparaissait comme un véritable renouveau. Une porte nouvelle d’avenir qui venait brusquement de s’ouvrir à lui. Une issue possible. Une salvation ? Pourtant, ces deux-là venaient simplement de se rencontrer. N’avaient échangé que de terribles banalités. Mais contre toute attente, l’impétueux se sentait attiré par elle. Irrésistiblement. Comme les navires à la dérive par un phare. Comme un papillon par la lumière. Il venait d’entrer dans son champ gravitationnel et il doutait de pouvoir un jour en sortir. A compter qu’il le veuille. Communion simple mais prometteuse de félicité. Echo était la tempête de sa vie. Peut-être Nurie en serait-elle le calme. « Tu seras le premier informé. » Rhysand s’étonnait lui-même d’agir ainsi, de façon si décontractée. Peut-être était-ce également une surprise, pour l’adorable qui se détendait, à mesure que le temps s’égrenait. Après tout, une certaine réputation le précédait. Ironique. Odieux. Mesquin. Blasé. Les adjectifs péjoratifs ne manquaient pas pour le décrire. Et il ne pouvait même nier qu’il était devenu cet homme, imbu de celui qu’il avait été autrefois, froid et perpétuellement en colère. Contre le monde entier. Contre les autres. Contre lui-même. Au final, il ne savait même plus. S’était perdu, quelque part entre la sortie de l’adolescence et l’âge adulte. Les jumelles, Naos et la terrible Wickham. Trop de choses. Un trop lourd fardeau qui pesait sur ses épaules lasses. « Tout me semble gigantesque, ici, presque surréaliste. Je n’ai jamais été habituée à tant d’ornementation, de détails. Grandir entre ces murs a dû être autant fascinant que difficile. » Il haussa les épaules en l’invitant à la suivre vers sa partie favorite de l’immense demeure Kimora. Pièce entièrement ouverte sur l’extérieur grâce à d’immenses fenêtres, le gamin avait passé des heures entières à s’imaginer des histoires de Héros et de Monstres en contemplant la forêt et le lac qui bordaient la propriété. Comme à chaque fois, il était le preux chevalier en armure blanche, véritable sauveur au cœur bienveillant qui mettait en sécurité ses deux précieuses : Rita et Veda. Pendant un temps, il avait cru pouvoir être cet homme. Et même si son cœur s’était épris d’une diablesse qui n’était en rien royale, Rhysand pensait que ce n’était qu’un détail. Que ses sentiments pour Echo surpasseraient tout le reste, vaincraient tous les obstacles. Probablement la plus grosse erreur de son existence. Il ne pouvait vivre ni sans elle, ni avec elle. Terrible ironie, cruel cercle vicieux, dans lequel il était coincé. Sans échappatoires. Et pourtant, lorsque son regard clair se posait sur la silhouette délicate de Nurie, il entrevoyait quelque chose. Sans pouvoir mettre ce mot sur cette dernière. « Les aînés Kimora n’étaient pas des tendres. Mais je n’étais pas tout seul. Heureusement. J’avais Veda et Rita, elles sont comme mes sœurs. J’ai cru que je l’ai avais perdu, pendant un temps. Et même si ça n’égale pas ce que tu as pu vivre, je comprends. En partie. » Il connaissait la tragédie familiale qui avait frappé les Kemble. Et le simple fait de s’imaginer sans elles lui vrillait le cœur. Lui déchirait les entrailles. « Je suis désolé. C’est terriblement banal et impersonnel, mais je le pense. » Il résista à l’envie de lui prendre la main, pour lui montrer toute la sollicitude qu’il ressentait à son égard. Préféra plutôt les croiser sur le pommeau de sa canne. Repère permanent dans un monde sans cesse en mouvement. Dans un monde dans lequel la brune venait de pénétrer. Brutalement. « Pourtant, le manoir est loin d’être à la hauteur de Launondie, d’après ce que j’ai entendu dire. Mais j’espère qu’il pourra devenir ton foyer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 317
‹ AVATAR : lily.
‹ CRÉDITS : ultraviolences (avatar), self (gif signa), alex turner / glass in the park (lyrics).
‹ COMPTES : nesta, zahkar.

‹ AGE : vingt-six ans.
‹ STATUT : fiancée à rhysand kimora, officiellement. lui prouvant respect et dévotion, son cœur ne lui appartient néanmoins pas.
‹ SANG : redevenu bronze.
‹ POUVOIR : l'eau, dans sa forme la plus pure. même le virus n'a pas réussi à altérer son pouvoir.
‹ METIER : pleinement dévouée à la cause de la wnp, elle a délaissé il y bien longtemps son métier de couturière.
‹ ALLEGEANCE : à la water nation's pride, elle en est sûre, c'est la cause qu'il faut défendre.
‹ ADIUTOR : elle n'a pas eu l'opportunité d'avoir un adiutor, de par son rang trop faible, à l'époque.
‹ POINTS : 1299

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Lun 23 Juil - 13:28

Maybe we can die together Laying side by side
ft. @Rhysand Kimora
 —


Instantanément, elle sentait que Rhysand allait être son allié le plus ancré, le plus profondément dévoué à leur cause commune. Et cela lui faisait le plus grand bien. Les épaules largement plus détendues qu'il y a quelques instants à peine, Nurie l'écoutait avec une attention qu'elle accordait rarement. La pensée des fiançailles trottaient dans son esprit, et peut-être bien qu'elle influençait son comportement incertain, qui la surprenait. D'une certaine manière, elle avait un avantage par rapport au Kimora, et pouvait l'apprivoiser, le mener progressivement à cette finalité éternelle, celle d'un mariage. Le voir si bon envers elle lui rendait non seulement la tâche plus douce, mais elle amenait surtout la confiance de Nurie directement vers celui qui serait à ses côtés tout au long de sa vie. Elle était soulagée, et le suivait désormais sans crainte. Leurs pas communiant ensemble, elle s'imaginait déjà les voir marcher plus loin dans le temps, dans un décor plus cérémonial, dans une atmosphère plus politique que romantique, mais tout de même apaisée. C'était leur devoir, et il tombera un jour ou l'autre. Au moins, Nurie savait qu'elle marcherait à ses côtés d'un esprit plus détendu qu'elle l'avait imaginé. Son intuition la trompait rarement, et, plus que tout, elle se faisait confiance. – La vie ces derniers temps nous offre peu de cadeaux. J'ai mis du temps à comprendre, tu sais. Ce qui est arrivé à ma famille. Puis je me suis rendue compte que rien n'arrive sans raison, que si d'un côté, tout semble sombre, il suffit de tourner la tête pour trouver, disons... quelque chose de plus positif. Elle ne pouvait parler de lumière, il était trop tôt, et le climat, trop incertain. Mais elle était en vie. Cette pensée subite paraissait sotte, presque non la bienvenue, mais se le rappeler à cet instant la rassurait davantage. – Lorsque je pense à ce qu'il me reste, réellement, aux opportunités et au combat que nous avons décidé de mener, ma peine se transforme rapidement en désir de justice. Puisqu'elle se sentait devoir quelque chose aux Kemble, Nurie. Elle n'était ni forcée, ni sans volonté. Au fond d'elle, une envie féroce fortifiait ses entrailles, renforçait ses os. Elle voyait l'espace d'un instant Rhysand la suivre dans cette envie, et son affection envers lui avait augmenté d'un cran. – Launondie transpire la démesure, alors qu'ici, tout est plus réservé, dans le détail. Elle s'était arrêtée un instant, déviant le regard vers la fenêtre, où une étendue infinie donnait des impressions d'irréel. – D'une certaine manière, c'est rassurant. Puisque déjà, Rhysand l'aidait à s'y sentir bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand) Mar 24 Juil - 23:23





IT'S JUST FOREVER
nurie & rhysand


« La vie ces derniers temps nous offre peu de cadeaux. J’ai mis du temps à comprendre, tu sais. Ce qui est arrivé à ma famille. Puis je me suis rendue compte que rien n’arrive sans raison, que si d’un côté, tout semble sombre, il suffit de tourner la tête pour trouver disons … Quelque chose de plus positif. » C’était une communion presque parfaite entre ces deux inconnus. Il ne connaissait pas l’ampleur des souffrances de la sylphide. Elle ne pouvait imaginer la profondeur de ses tourments intérieurs. Mais quelque chose se passait entre eux, pourtant. Inexplicablement. Comme un fil presque imperceptible à l’œil nu et qui, désormais, les reliait. Connexion mystique, qui ne pouvait être interprétée par les mots humains. Elle ressemblait à s’y méprendre à une comète venant de pénétrer avec fracas dans son existence. Nurie venait tout bouleverser, menaçait les fondations de ses certitudes, chamboulait le cours normal de l’espace-temps. Comme si elle était douée du pouvoir de guérison, elle aussi. Capable d’apaiser ses plaies les plus anciennes, les plus à vif. Elle ressemblait actuellement à une sorcière, déesse salvatrice, aux yeux désolés du Kimora. Comme une fontaine de jouvence, réponse à tous ses maux. Echappatoire au cauchemar grandeur nature qu’était devenue son existence. La Kemble resplendissait au milieu des ténèbres. Lumière bienveillante, le guidant hors des ombres menaçantes. C’était incroyable, l’effet qu’elle lui faisait. Rhysand se faisait l’impression d’être un nouvel homme, d’évoluer désormais dans un monde qui jusqu’alors lui était inconnu. Un monde dont elle était reine. Et où il voulait régner avec elle. « Lorsque je pense à ce qu’il me reste, réellement, aux opportunités et au combat que nous avons décidé de mener, ma peine se transforme rapidement en désir de justice. » Il la comprenait sur ce point, l’impétueux. Probablement mieux que quiconque. Transformer les douleurs, les peurs, la colère en motivation. Tirer des mauvaises choses le courage de pouvoir continuer. Continuer à mettre un pied devant l’autre. Continuer à se battre même avec le fardeau d’un univers sur les épaules. Le tortueux savait à peine d’où il continuait à tirer sa force. Cassian mort, ses cousines autrefois disparues puis revenues, les ruptures incessantes avec Echo. Son monde n’était ni calme, ni paisible. Mais plutôt violent, agité, pervers et orageux. Elle lui ôtait les mots de la bouche, Nurie. Exprimait à la perfection ce que lui-même ressentait. « Launondie transpire la démesure, alors qu’ici, tout est plus réservé, dans le détail. D’une certaine manière, c’est rassurant. » Parlait-elle de la demeure des Kimora ? Ou bien de l’homme qu’elle avait en face d’elle ? Troublante ressemblance entre les deux. Rhysand sentit son cœur s’affoler dans sa poitrine, alors qu’il restait à une distance respectueuse. Le contact humain, très peu pour lui. Surtout avec une pareille créature, probablement plus habituée au prince charmant qu’au grand méchant loup. Parce que sous sa peau de porcelaine et ses traits altiers, l’enfant des eaux dissimulait un caractère infâme, sarcastique et profondément mesquin. Mais il n’était pas que cela. N’était pas que cette facette sombre. Parfois, en de rares occasions, pour de privilégiées personnes, il savait aussi se montrer bon. Compatissant. Protecteur. Et étonnamment, il avait envie d’être cet homme, avec elle. Jamais il n’avait songé au mariage, vaste plaisanterie grandeur nature qui ne servait qu’à entretenir de vieilles alliances. Mais Nurie était si différente de toutes les femmes qu’il avait connues auparavant. De toutes ces femmes-tempêtes qui ressemblaient à s’y méprendre à ses cousines. Assez différente, pour lui faire éprouver des émotions nouvelles. Et délicieuses. « J’espère que tu trouveras ton positif ici, Nurie. Je l’espère vraiment. Sincèrement. » Il était à ses côtés, alors qu’elle contemplait l’infinie voûte céleste. Pour la première fois. Mais certainement pas la dernière. Scène qui se répèterait à l’infini, elle aussi, durant les années passées ensemble. Sous le même nom. La même bannière. Mais il ignorait tout cela pour le moment, Rhysand. Ne la voyait que comme une chimère venue illuminer son existence pour quelques temps seulement. « Bienvenue dans ton nouveau chez-toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: it's just forever (nurisand)

Revenir en haut Aller en bas

it's just forever (nurisand)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps :: saison 2-