AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Partagez| .

memento mori (lyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 529
‹ AVATAR : cody christian.
‹ CRÉDITS : queen lise, bb laura.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, guérison, métal, vol, feu.

‹ AGE : vingt-cinq ans qu'il erre, âme damnée condamnée à être marquée par cet affreux bracelet jaune. les années passent mais la situation du brun n'évolue pas. jamais.
‹ STATUT : coeur verrouillé par les soins de la terrible el'rin. incapable de ressentir, lyle a volontairement banni tous les sentiments de son âme. parce que c'était trop difficile. trop douloureux.
‹ SANG : mêlé, moins que rien. inconsidéré. pitoyable gamin. invisible aux yeux de ces maîtres tout-puissants. à peine bon à protéger une autre vie que la sienne.
‹ POUVOIR : l'électricité, terrible jaune dans les éclairs pernicieux se brisent sur les épidermes humains. terrible jaune qui ne méprisait ses capacités qu'avec le plus grand mal, tant ses états d'esprit influaient sur sa concentration.
‹ ALLEGEANCE : l'armée de pollux, comme son frère de coeur naos. à l'encontre de sa mère d'adoption, echo. parce que pollux a su exalter ses démons, le pousser dans ses retranchements pour servir la cause.
‹ ADIUTOR : wanda oshun, l'aimée, la détestée, l'amante, l'ennemie, la complice, l'adversaire. la blonde est à la fois tout et son contraire aux yeux de l'impétueux. il l'a protégé, a pris des coups pour elle. la seule qu'il avait jugé différente, durant un certain temps.
‹ POINTS : 833

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: memento mori (lyra) Sam 5 Mai - 14:31





MEMENTO MORI
lyle & lara


« Elle est sortie à l’aube, impossible de mettre la main dessus depuis ce moment. » Le terrible Osborn haussa les épaules et tourna les talons, quittant la protection de l’antre des guerriers de Pollux pour partir à la recherche de celle qu’il comptait bien trouver. Comme une extension de lui-même. Une âme si semblable à la sienne et qui avait le pouvoir d’aisément le comprendre. Lara Til’Illan, terrible mêlée au bracelet rouge. Ancienne protectrice d’un Oshun, tout comme lui. D’immenses points communs reliaient ces deux jeunes âmes. Ils s’étaient trouvés, dès le premier regard. Comme une communion suprême. Une allégresse de l’esprit, à leur contact réciproque. Deux gamins nés de rien, à peine de la vermine, qui ne valaient certainement pas le mérite d’être regardés ou considérés. Mais ils se battaient pour le contraire. Chaque heure, de chaque jour, que les Sept leur offraient. Pour prouver qu’ils méritaient d’être traités comme les humains qu’ils étaient. Et non comme des moins que rien, tout juste bons à protéger l’engeance infâme des maîtres. Mais ils allaient renverser ces derniers. Les asservir. Leur faire payer, au prix fort, tout ce qu’ils avaient vécu à cause d’eux. C’était dans leur rage que la rouge et le jaune s’étaient retrouvés. Dans leur commune envie de vengeance qu’ils s’étaient unis. Jusqu’à former un duo, entité unie et presque invisible, indissociable. Lara et Lyle. Lyle et Lara. Et le reste du monde un peu à part, en dehors de leur bulle hermétique. Ainsi, ils s’oubliaient dans les bras de l’autre. Oubliaient le monde et ses tourments. Laissaient Maven et Wanda dans le passé. Là où ils devaient être. Comme une union salvatrice, capable d’oblitérer tout ce qui n’était pas eux, lorsqu’ils se retrouvaient. L’Osborn prit le chemin d’une crique abandonnée, effrayante au possible. Peu de gens avaient le courage de s’aventurer jusqu’à cet endroit précis de l’île. Mais le maître de l’électricité savait pourtant que c’était là qu’il trouverait l’indomptable blonde, au minois adorable mais aux idéaux pourtant vindicatifs. Tout comme lui. Visages d’ange et cœurs de loups affamés. Le temps était infâme mais le guerrier s’en fichait. Parce qu’il ne ressentait rien. Plus rien. Comme un vide béant à la place de son palpitant. Terminées la passion, la peur ou l’anxiété. Rien qu’un calme serein qui l’envahissait depuis que les doigts invisibles d’Alix s’étaient refermés sur son esprit. Parce qu’il ne voulait plus vivre ainsi. Avec cette douleur lancinante qui enserrait son cœur, tel un étau. Alors, il avait employé un moyen radical. Incongru. Presque inhumain. Et désormais, Lyle se sentait bien mieux. Bien mieux qu’il ne l’avait jamais été. Le jeune brun crapahuta quelque temps avant d’enfin parvenir à ce lieu pittoresque que Lara et lui avaient érigé en véritable sanctuaire pour leurs idées mauvaises et leurs idéaux violents. Il la trouva là. Pensive. Enfermée dans un carcan de pensées sombres. Et il ne la comprenait que trop bien. Lui aussi avait été comme cela. L’était encore, quelques heures auparavant. « Le manque de ma personne était si difficile à supporter, que tu doives venir pleurer ici ? » Rictus sardonique sur ses lèvres pâles. Le gamin de rien vint se glisser près de la sylphide, passa sa veste sur les épaules de son âme sœur dégénérée et laissa son regard clair se perdre dans le vague. Tout paraissait simple, normal, naturel, entre eux. Comme s’ils se connaissaient depuis toujours. Et cette sensation persistait depuis leur première rencontre. Lara était ce véritable pilier central dans sa vie catastrophique. Mais il ne le lui avait jamais dit. Entre eux, guère de paroles. Mais plutôt des actes. « Je me suis décidé. Je suis allé voir Alix. Tu te rends compte, quelques secondes ont suffi pour effacer des années … Impressionnant. Et un peu terrifiant aussi. » Mais il savait que l’orange était son amie. Et que jamais elle ne lui ferait du mal avec ses maléfiques et pernicieux pouvoirs. « Wanda est loin, désormais. Je me sens même capable de la tuer. A vrai dire, je pense que j’y prendrais un plaisir sans nom. L’oubli, le vide, le néant. L’entièreté de ma vie m’apparaît sous la forme d’un film défilant sous mes yeux. Et je ne ressens plus rien en le regardant. Enfin, la liberté. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 141
‹ AVATAR : jennifer lawrence
‹ CRÉDITS : lumos solem. (avatar) ; astra (signature) ; tumblr (icon)
‹ COMPTES : diovenys oathbridge (maîtresse de la terre pure, eartanera d'ariane griffith, feat s.cookson)

‹ AGE : Vingt-trois années à traîner l'habitacle de son âme, sa chair meurtrie, son coeur et son regard assombris par les épreuves de son passé. Son allure ne trahit pas son âge, tantôt gamine, tantôt instigatrice de révoltes.
‹ STATUT : Célibataire, elle se persuade que la vie à deux ne lui conviendrait pas. Avoir un partenaire, des enfants, c'est d'abord les aimer et les protéger, ce dont elle n'est pas capable. Pas dans un monde où règnent injustice et servitude.
‹ SANG : Mêlée. Curiosité, anomalie de la nature, Lara est de ceux que l'on a longtemps exploités, et dont on se méfie encore aujourd'hui. Un être singulier fraîchement libéré du lien qui l'entravait à un maître.
‹ POUVOIR : Rouge, Lara a la capacité de manipuler la chaleur et la température par la pensée, bien qu'à la suite du virus son pouvoir soit devenu quelque peu aléatoire, la rendant extrêmement dangereuse à toucher, malgré ses efforts pour se contrôler.
‹ METIER : Attaquante pour l'Armée de Pollux. Une place largement méritée après des années passées à espionner au sein du Palais des Flammes.
‹ ALLEGEANCE : Elle-même et l'armée de Pollux, Lara veut croire en la possibilité d'un avenir meilleur, la fin de la suprématie des maîtres.
‹ ADIUTOR : Elle était la créature de Maven Oshun, prince des flammes, maître des enfers, jusqu'à ce que le virus ne les sépare.
‹ POINTS : 707

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: memento mori (lyra) Ven 11 Mai - 21:59


( I know I took the path that you would never want for me i know I let you down, didn't I? so many sleepless nights where you were waiting up on me well I'm just a slave unto the night @Lyle Osborn )


Retranchée dans ses pensées, Lara scrute les sommets des vagues qui viennent déformer l'horizon. Les mers et océans lui étaient inconnus jusqu'à sa récente arrivée à Ivodoratzi. Mêlée au bracelet rouge, originaire de Launondie, elle a toujours prétexté une peur des grandes étendues d'eau, faute d'en avoir la moindre idée. Depuis toujours elle ressent le besoin de justifier son ignorance, frustrée par un cruel manque de liberté. Pourtant, elle en a vu du pays. Elle a pu foulé de nombreuses contrées, probablement davantage que la plupart des autres mêlés souvent moins bien lotis qu'elle. Adiutor d'un prince qu'elle était. Un privilège. Une bénédiction qui s'est immédiatement avérée être une malédiction. Fidèle à son élément, Maven Oshun avait été un véritable retour de flamme au quotidien de Lara. La force de caractère dont elle a fait preuve à l'Académie lui aura valu une assignation des plus malheureuses, à l'être pour lequel elle n'aura jamais éprouvé d'autre sentiment que du mépris. Si sa rancœur envers les maîtres fut relativement modérée jusqu'à ses dix-huit ans, une fois liée à l'un d'eux elle se transforma en véritable haine. Le genre de haine pour son maître que Lyle partage également. En ce point, les deux âmes se sont toujours comprises, soutenues même. A deux ils ont fait front, ils ont pris la fuite. A deux, ils se sont jurés de se venger. Pourtant, Lara doutait. Elle doutait des réelles motivations du jaune. Il souffrait, il insultait, il crachait son venin sur sa succube. Comme s'il avait besoin de compenser pour quelque chose. Lara était loin d'être dupe et voyait clair dans son jeu. Elle voyait bien qu'au-delà de sa haine, se cachait une certaine tendresse pour la jeune Oshun. Tendresse souillée par la trahison et un coeur brisé. Et en cela, Lyle et Lara étaient diamétralement opposés. Jamais elle n'a compris cette affection qu'il ressentait à l'égard de Wanda. Elle était restée témoin de ces ignobles émois, spectatrice de ce qu'elle considérait être un véritable syndrome de Stockholm. Dans le fond, peut-être que Lara ressentait une certaine jalousie, mais vers qui était-elle dirigée ? Envers Wanda, car elle parvenait à garder l'attention de Lyle même après tous ce qu'elle a fait ? Envers Lyle, pour être capable d'aimer, malgré la haine ? Envers les maîtres, et la poigne invisible qu'ils avaient continuellement sur eux, pauvres mêlés. Ils avaient beau avoir gagné leur liberté, ils restaient tout de même esclaves de leur colère et de leur désir de vengeance. Puis est apparue la solution miracle. Alix et ses habiletés obscures. Altératrice de souvenirs improvisée, la mêlée orange devenait la salvatrice d'une âme en peine. Qu'en pensait Lara ? Elle n'en savait trop rien. Elle n'était pas à l'aise avec l'idée qu'on puisse ainsi jouer avec les pensées d'autrui, probablement trop effrayée à l'idée que ça puisse lui arriver à elle. Puis dans le fond, l'histoire de Lyle faisait la personne qu'il était. La personne qu'elle aimait. Égoïste, lâche. La blonde aimerait que tout change et que rien ne change. Elle n'est pas prête à voir se réaliser ses désirs. Le regard dans les vagues, c'est pourtant la voix de Lyle qui vient la tirer de ses rêveries. Elle jette un coup d'oeil furtif dans sa direction, mais n'ose pas vraiment croiser son regard, préfèrent cette fois-ci concentrer son attention sur le sable à ses pieds. « En tout cas ce n'est pas le manque de ma personne qui t'aurais empêché de me prévenir. » qu'elle ne peut s'empêcher de répliquer. Pourtant, c'était elle qui s'était éclipsée la première. Dès l'aube elle avait quitté l'enceinte d'Ivdoratzi. Elle l'avait préssenti. Elle ne voulait pas être là au moment où cela arriverait. Comme un animal qui aurait senti la mort venir. « Je me suis doutée que tu le ferais. » dit-elle sans la moindre surprise dans sa voix, quand il lui annonce qu'il est bien allé voir Alix. « Est-ce que cela en valait la peine ? En fin de compte, tu ne l'a pas tant oubliée, puisque l'idée de sa mort semble t'apporter du plaisir. » Dis-moi, Lyle, est-ce que cela vallait la peine de risquer que tu m'oublies également ? Car c'est peut-être de ça, donc il s'agit. Suis-je également devenue protagoniste du film qui défile sous tes yeux ? Dans le fond, toutes les émotions se mélanges et Lara ne parvient pas à y voir plus clair qu'à travers une nuit sans lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 529
‹ AVATAR : cody christian.
‹ CRÉDITS : queen lise, bb laura.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, guérison, métal, vol, feu.

‹ AGE : vingt-cinq ans qu'il erre, âme damnée condamnée à être marquée par cet affreux bracelet jaune. les années passent mais la situation du brun n'évolue pas. jamais.
‹ STATUT : coeur verrouillé par les soins de la terrible el'rin. incapable de ressentir, lyle a volontairement banni tous les sentiments de son âme. parce que c'était trop difficile. trop douloureux.
‹ SANG : mêlé, moins que rien. inconsidéré. pitoyable gamin. invisible aux yeux de ces maîtres tout-puissants. à peine bon à protéger une autre vie que la sienne.
‹ POUVOIR : l'électricité, terrible jaune dans les éclairs pernicieux se brisent sur les épidermes humains. terrible jaune qui ne méprisait ses capacités qu'avec le plus grand mal, tant ses états d'esprit influaient sur sa concentration.
‹ ALLEGEANCE : l'armée de pollux, comme son frère de coeur naos. à l'encontre de sa mère d'adoption, echo. parce que pollux a su exalter ses démons, le pousser dans ses retranchements pour servir la cause.
‹ ADIUTOR : wanda oshun, l'aimée, la détestée, l'amante, l'ennemie, la complice, l'adversaire. la blonde est à la fois tout et son contraire aux yeux de l'impétueux. il l'a protégé, a pris des coups pour elle. la seule qu'il avait jugé différente, durant un certain temps.
‹ POINTS : 833

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: memento mori (lyra) Sam 12 Mai - 22:42





MEMENTO MORI
lyle & lara


« En tout cas, ce n’est pas le manque de ma personne qui t’aurais empêché de me prévenir. » Et elle de regarder attentivement ses pieds. Comme si c’était là la chose la plus extraordinaire qu’elle ait jamais vu. Imprévisible Lara. La terrible rouge venait de se renfermer sur elle-même. Brutalement. Et ce changement aussi soudain qu’inattendu désarçonna complètement le seigneur de l’électricité. « Je me suis doutée que tu le ferais. » Pause grandiloquente. Et difficile à appréhender pour l’impétueux. Lyle était persuadé qu’elle serait heureuse pour lui. Ou du moins, qu’elle comprendrait parfaitement ce qui l’avait poussé à agir ainsi. Elle, mieux que quiconque. Parce que la mêlée avait un parcours de vie extrêmement similaire au sien. Parce qu’il pensait qu’elle était son âme-sœur. Ou quelque chose de semblable, du moins. L’Osborn avait toujours compté sur le soutien inconditionnel de la Til’Illan. Mais visiblement, peut-être l’avait pris pour acquis. Sans beaucoup travailler à le garder. « Est-ce que cela en valait la peine ? En fin de compte, tu ne l’as pas tant oubliée, puisque l’idée de sa mort semble t’apporter du plaisir. » L’impétueux enveloppa la belle créature de son bras droit, cherchant à rétablir ce lien particulier qu’il avait avec elle et qui semblait s’être brusquement distendu. « On dirait que ça te dérange, ce que j’ai fait. Pourtant, ça ne change rien. Pas pour toi. Pas pour nous, du moins. » Sincérité qui transperçait son timbre grave alors que ses yeux myosotis scrutaient attentivement le visage de sa comparse. Prêts à reconnaître le moindre signe de changement physionomique en elle. Mais elle restait obstinément fermée à lui. Alors que, d’ordinaire, ces deux-là n’avaient pas de secrets l’un pour l’autre. Se confiaient les tourments les plus viscéraux de leur âme. Sainte communion d’esprits revanchards. Et entremêlements de membres lasses de temps souffrir du plus profond de leur être. Partenaires parfaitement complémentaires. Comme faits l’un pour l’autre. « Je ne ressens plus rien pour elle, désormais. Mais je n’ai pas oublié tout ce que j’ai pu souffrir. C’est simplement pour cela, que je veux la retrouver. Et la tuer. Pour lui donner ce qu’elle mérite. A elle, comme à tous les autres maîtres. » Il resserra un peu plus son étreinte autour des épaules de la sylphide, avant de lui adresser son sourire favori. Innocent et perfide. Délicat mélange qu’il maniait à la perfection. « Allez, arrête de faire la tête, Lara. Je pensais que tu serais avec moi, sur ce coup. Ne t’en fais pas, Alix n’a pas tout gommé. Tu pourras continuer de venir te réchauffer près de moi chaque nuit. Je t’assure que ça, ça ne changera pas. » Il lui décocha un petit coup de poing, avant de reprendre : « J’suis toujours moi. Et tu es toujours toi. Et nous allons toujours tuer ces putains de maîtres. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: memento mori (lyra)

Revenir en haut Aller en bas

memento mori (lyra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: into the unknown :: flashbacks-