AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[M/LIBRE] XAVIER DOLAN - down on my knees, beggin' you, please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 584
‹ AVATAR : r. tupper
‹ CRÉDITS : (c) BÉyoncé ❤️
‹ COMPTES : ak

‹ AGE : des éclairs frappant le sablier du temps, ce sable se déversant pour on ne sait combien de temps, ils sont au nombre de vingt et un avant de se plonger dans l'oubli éternel.
‹ STATUT : question compliqué venant hanter ses plus sombres cauchemars, péché de chair commis tant de fois, prière pour purifier une âme déjà partie sur le chemin de la dépravation. sentiments se mêlant à la confusion, coeur pris avec aucunes attaches matérielles avec cette tentatrice.
‹ SANG : gamine au sang de bronze, celle pliant le genou devant Merle avec le reste de sa famille, celle au sang de couleur argent à présent. ce prétexte ne pouvant plus exister, cette noblesse de bas étage envolée en même temps que sa liberté.
‹ POUVOIR : vagues contre le rocher, cette mer ingérable, douce et tumultueuse, l’eau cet élément à la beauté sans précédant. descendante de l’enseignement des tortues, extension de son être, sirène préférant le bruit de la mer à l’agitation de la ville. symbiose atteinte après des années de méditation auprès des anciens dieux, union impossible à briser même par un ridicule virus.
‹ METIER : une position qui devient presque évidente après des semaines passées au palais de l’eau, gamine qui use de ses talents pour conseiller directement sa reine, devenant le bras droit de sa merle.
‹ ALLEGEANCE : famille importante, une valeur qu’elle n’oublie point lors qu’elle plie le genou devant merle osanos comme le chef de famille. illusion d’allégeance quand son coeur s’aligne uniquement avec l’ancienne religion, une foi qui vaincra un jour avec la poupée à sa tête.
‹ ADIUTOR : joyeux lurons dont la mort emporte un à un, jesper l'intelligent et non ce guerrier. garçon mort pour une cause qui le dépasse, les intérêts supérieurs d'aksana. bataille de greenstall ravageant son dernier soutien.
‹ POINTS : 271

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: [M/LIBRE] XAVIER DOLAN - down on my knees, beggin' you, please Mar 1 Mai - 21:46


maxan nahyl sorensen
young and I'm foolish, i've made bad decisions
prénom, nom ‹ sifflement bruyant, deux syllabes vives pour le fils de la mer, (m a x a n) l'évidence même de ses géniteurs. prénom adulé par son essentiel, prénom raturé par ses ennemis. dichotomie prenant une importance meurtrière. fanatisme à jamais ancré dans les stéréotypes, (s o r e n s e n) qui prennent de l'ampleur dans un chaos ambiant. nouvelle génération devenant un pilier majeur d'une société, rien n'est plus sûr que la foi pour s'en sortir avec la clémence des éléments. âge ‹ liturgies s'imprimant dans son esprit, (v i n g t - q u a t r e) saisons estivales pour les prononcer. le sablier semble clément avec son être, les siens tombant comme des mouches depuis la nouvelle année. date et lieu de naissance ‹ chaleur estival accordant le don de la vie, l'enfant vu la splendeur de l'existence durant le doux mois de juin. (i v o d o r a t z i), terre sacrée de ses ancêtres, vol honteux d'un mécréant qui ne mérite que la peine absolue pour le meurtre des siens. statut matrimonial ‹ péché de chair uniquement commis de part son arrivée au monde, l'homme détone par sa pureté encore acquise malgré les années. (c é l i b a t a i r e) pourtant la menace de devenir un pion dans l'ascension familiale devient une épée de damoclès. sang ‹ carmin tachant le marbre du palais, effluves (a r g e n t é e s) prenant la poussière depuis quelques mois à présent, famille dont la noblesse se pérennise par ses décisions.  métier ‹ faciès récemment mis à prix par la découverte de son rôle d'espion, prêtre à jamais fidèle à sa reine, enfant de foi qui ne jure que par la main salvatrice de merle. (c o n s e i l  r e s t r a i n t) prenant acte de sa présence, religion au centre du règne de merle, cette famille qui l'entoure pour ne plus jamais quitter ce palais, refuge offert par la reine. adiutor ou Maître ‹ enfant jaloux du feu maîtrisé, comble de l'académie de le lier avec une (j a u n e) capable de maîtriser l'électricité. incapable de la voir comme une égale, heureux que ce lien inhérent soit brisé à jamais. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ virus fulgurant, faiblesse qu'il exècre comme jamais. (s a n g) se substituant aux vagues pures, maîtrise le rendant paria dans certains royaumes. pas le sien. pas aguarinui. pas merle. pas leur religion. allégeance ‹ ployant le genou devant la reine, (m e r l e) s'offre une loyauté sans ténèbres. puissance royale, euphorie grandissante de se savoir servir le pouvoir, échelle sociale à son apogée en quelques coups. jeu d'échecs où il n'a pas son pareil. cousine aimée, enfant pur dont la protection devient sa priorité, (e l h a r a) n'a pas son pareil pour obtenir une loyauté sans failles. toison d'or primant sur la couronne de l'eau. localisation actuelle ‹ (a z u r i t e), sécurité sans pareille au palais de l'eau, il ne risque pas son existence auprès de merle. groupe ‹ FACILIS DESCENSUS AVERNI avatar et crédits ‹ xavier dolan (dandelion)  
ANECDOTE 01 ‹ De nature plutôt discrète durant ta plus tendre enfance, tu ne jures que par la religion, et surtout par ce dieu, qui semble donner tant à tes parents, à ta famille. Si tout n'était pas vraiment compréhensible, tu as rapidement pris tes marques, l'aimant à ton tour, parce qu'après tout, tu la ressentais toi aussi. Cette chaleur au creux de ton organe palpitant rapidement à l'évocation de son nom. Tu lui as d'ailleurs juré d'être à ses côtés pour toujours, et qui oserait douter de lui, connaîtrait un sort des plus macabres. Tu lui dévoues tellement, que tu as décidé de lui offrir ton corps, ton âme et surtout ta virginité. Aucune âme malfaisante ne viendrait souiller ta si belle spiritualité. Absolument personne. Et ce même si parfois tu te confonds dans des désirs qu'il ne te ressemble pas, dont tu ne prêtes aucune attention. Rien ne compte à part lui. ANECDOTE 02 ‹ A défaut de ne pas pouvoir supporter les animaux, ainsi que les mêlés que tu trouves particulièrement inutiles dans ce monde, la musique, elle, semble t'apaiser. Enroulant de ses douces notes ton corps torturé de milles et unes façon entre tes désirs profondément refoulés, et tes envies de conquête, de grandeur. Tu joues de la harpe, pour une raison mélodieuse, parce que tes doigts glissent tout contre les cordes et que sans vraiment le vouloir, tu fonds doucement au plus profond de toi. Pureté, sensibilité minutieuse, rien ne pourrait plus te correspondre.  ANECDOTE 03 ‹ Maître de l'eau qui pour ton plus grand malheur rêve de chaleur, de grandes flammes rougeâtres embrasant les lieux. Tu en as beaucoup souffert, de ne pas pouvoir en être un, et ce même si les familles dans ce temps-là étaient clairement ennemies. Tu les trouves vaillant, d'une grandeur qui te rends d'une jalousie extrême. Si tes mains peuvent éteindre les braises, tu rêves secrètement de pouvoir les rallumer, et c'est d'ailleurs ce que tu fais parfois, dans ton coin, mettant le feu par endroit. Juste par pur bonheur de sentir  cette chaleur t'envahir, s'insinuer dans tes veines et emporter tout sur son passage. ANECDOTE 04 ‹ Tu as de la haine en toi. Que tu n'as pas crée pourtant, mais qu'on t'as transmis. Contre ses gens. Ceux qui ne se tournent pas vers celui qui nous guide, triste vie pour eux de ne pas connaître la beauté du suprême. Cette haine, cette noirceur au fond de toi, elle a grandi au fil des années, te rendant intolérant face à la stupidité des ingrats. Mais si pour certain dans la famille, elle s'est arrêtée ici, toi non. Elle dévale tes veines avec arrogance, et empoisonne ton âme autrefois si pur. Aujourd'hui tu as besoin de sentir que leurs vies sont comptées, que ta main peut leur enlever, que tu es maître de vie ou de mort sur cette population indécente. Pour toi, ça ne s'apparente pas à de la cruauté, mais plutôt comme un devoir, un moyen de faire le ménage, comme on passerait le balais sur des futilités. Tu veux détruire. Pour reconstruire. ANECDOTE 05 ‹ Tout comme les deux côtés d'une pièce de monnaie, tu possède deux facettes. Une impitoyable, et l'autre, d'homme charmant, polie et attentionné. Une facette que tu tiens à garder, un masque bien utile lorsqu'il faut charmer. Car si tu n'as toujours pas goûté le fruit défendu, tu sais comment arriver à tes fins, et rien de mieux que fasciner la foule, l'hypnotiser pour mieux s'en attirer les faveurs. ANECDOTE 06 ‹ Famille de bronze, vivant assez aisément, rien n'a jamais manqué à la maison. Une vie pieuse qui te plaisait, à plonger ton âme dans les bouquins pour mieux t'en inspirer. Tu devais donner aux gens, prendre soin de ceux qui n'avaient pas ta chance, et t'en nourrir. Tu aimais cette vie paisible, voyageant de page en page, croyant assidûment la volonté, celle qui te rendait plus fort, en parfaite harmonie avec toi-même. Et puis l'argent ainsi que la perspective d'un possible pouvoir sont venus souiller tes idéaux, douces promesses voluptueuses, blancheur à jamais tâché d'un liquide corrosif qu'on appel la haine. Tu es tombé dedans, tu n'as pas gravis les marches unes par unes, non, ça avait été violent, comme un aller sans retour. Une décision irrévocable. Tu t'es pollué de ce poison, qui s'est rapidement propagé, te rendant exécrable, noircissant ton âme. Tu n'es plus ce gosse naïf. Tu n'es plus. Tu deviens. ANECDOTE 07 ‹ Tu ne tiens pas à grand chose dans ce monde si matérialiste, mais tu n'as pas besoin de plus. Tu portes toujours sur toi, tes mots, écrits que tu aimes lire, encore et encore par pur plaisir, rabâchant toujours la même comptine que tu pourrais réciter les yeux fermés. Pourtant, tu ne te résous pas à t'en séparer, parce qu'elles sont divines, et tout comme le silence, sont faites d'or. Ainsi, qu'une broche en argent que tu as hérité de ta grand-mère dont tu étais proche quand tu n'étais pas plus haut que trois pommes. Le seul personnage dans ton entourage à t'avoir donné ce qui ressemblait à de l'amour. Tu ne l'as quitte jamais, la portant par moment, tu y tiens comme à la prunelle de tes yeux. C'est ton objet fétiche, un soleil radieux dans ce ciel obscurcit par les nuages.   ANECDOTE 08 ‹ Tu ne maîtrise pas bien ton élément. Malgré tes entraînements, rien n'y fait, tu n'as jamais su parfaitement le dresser, ce qui en soi n'est pas totalement mystérieux. L'eau, brillante, limpide, glisse entre tes doigts, tu ne peux pas la tenir, ni même l'attacher, elle à son sens propre. Puissante, et à la fois dangereuse tu te rappelles parfaitement de la première fois qu'elle s'est manifestée, qu'elle s'est imposée à toi. Tu n'avais alors que quelques années. Sept petits grains de sable collés sur ton certificat de naissance déjà, tu n'étais alors qu'un gosse, sage, dont le calme olympien pouvait décontenancer. Tu jouais avec tes cousins, seule famille que tu chéris avec une tendresse délicate, et tu as ripé. Tu es tombé maladroitement dans l'eau, entraîné par ton poids, tu dévales la petite pente. Un cri désespéré. Puis un bruit sourd. Un caillou jeté à la mer. Tu crains de te noyer, les vagues sont fortes et la peur t'envahit. Pire, elle te paralyse. Tu vois alors ta dernière heure arrivée, tu pris, tu espères encore qu'il te sauve. Ton dieu, du haut de ses murs nuageux. Tétanisé, perdant en oxygène, tu comptes lentement, te résiliant à une mort certaine. Mais à ta plus grande surprise, face à cette angoisse te retournant les boyaux, et lâchant un liquide douteux, tu remontes. Vite, encore plus vite. Jusqu'à ce que bêtement les vagues te recrachent sur le sol sableux imbibé d'iode. Le sel te brûle les poumons tandis que tu rejettes le liquide translucide pour mieux les emplirent d'air. ANECDOTE 09 ‹ En vingt quatre ans de vie, tu l'as été casse-coup, et bien souvent malgré toi. A tes douze ans, tu affichais déjà fièrement une belle cicatrice dans le cou d'une bonne longueur de quelques centimètres. Si la plaie s'était si bien refermée, elle se trouve visible de tous. Une honte que tu portais sur tes frêles épaules puisque c'était ta jeune cousine, Elhara, qui avait en jouant avec une dague, par inadvertance causé cette marque indélébile. Tu t'en voulais de pas pouvoir te protéger, et encore plus face à une fille. Longtemps tu as voulu la cachée avant qu'elle ne te deviennes porte-bonheur. Tu l'as touche souvent d'ailleurs quand tu es nerveux, un peu comme un talisman qu'on t'aurais marqué au fer rouge, tu la caresse du bout des doigts pour te calmer. Et tu n'en as jamais voulu à ta jeune cousine, que tu aimes par dessus tout. Tu essaie bien souvent de la préserver de ce monde, de toi en quelque sorte. ANECDOTE 10 ‹ Depuis le virus qui t'as plutôt secoué, tu te remets doucement, découvrant avec stupeur que tu avais perdu ton élément. L'eau. Et si ça avait été un soulagement au départ, rapidement, seule la panique pris place. Ne plus détenir ce pouvoir pouvait être une catastrophe, après tout, elle faisait partie intégrante de la famille mais aussi de ton identité. Qui étais-tu sans ce don ? Cette force que tu n'avais jamais demandé, et que tu n'appréciais pas, mais qui faisait de toi un Sorensen. Longs furent tes doutes jusqu'à cette nuit de décembre, plongé dans l'obscurité où tu as découvert que tu possédais une force, une nouvelle, différente et bien plus destructrice  ; la maîtrise du sang.


(il faut rendre à césar ce qui lui appartient, c'est extrait de la fiche du premier maxan sorensen)
maxan sorensen et elhara sorensen
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.

maxan sorensen et anwar sorensen
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.

maxan sorensen et sasyah hirorn
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.

maxan sorensen et merle osanos
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.

maxan sorensen et meeri helleros
nature du lien ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.

PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 696
‹ AVATAR : NAM JOO HYUK.
‹ CRÉDITS : AV/@TYRELL AKA BE QUI EST BAE ET QUI EST QUEEN.
‹ COMPTES : CHAOTIC CHILD, INSANE KILLER, UNHOLY PRIEST, BITCHY THIEF, CRAZY GOLLUM.

‹ AGE : vingt-quatre ans à vivre tel un oppressé, amoureux d'une liberté qu'il ne voit que dans ses rêves, c'est la jeunesse qui trompera les vieilles générations.
‹ STATUT : célibataire, autrement dit seul depuis sa naissance, il n'est intéressé par rien d'autre que par une vengeance froide.
‹ SANG : mêlé, abomination, quoi que utile aux yeux de quelques maîtres, il est de ces gens qui ont courbé l'échine pour survivre.
‹ POUVOIR : jaune comme le pipi.
‹ METIER : en fuite, chien, loup solitaire, il rode, il vaque, il torture, il est le fantôme d'une carcasse d'autrefois. accessoirement bras-droit de anders pollux, il est enfin à la tête d'une Hydre qui ne courbera jamais l'échine.
‹ ALLEGEANCE : autrefois la ligue, maintenant l'armée de pollux. comme un chien enragé, le loup solitaire s'adosse à cette nouvelle famille qui mettra le royaume à sang et à flammes pour récupérer ce qui leur a toujours été dû: la liberté.
‹ ADIUTOR : merle osanos, jamais il n'a autant détesté, jamais il n'a autant haï. que son rêve à lui et d'enrouler ses mains autour de son cou pour lui arracher toute trace de vie.
‹ POINTS : 388

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] XAVIER DOLAN - down on my knees, beggin' you, please Sam 19 Mai - 18:43

le délai pour terminer ton scénario est dépassé. mea culpa
dès qu'il est terminé, tu peux m'envoyer un mp et je le mettrais dans la bonne catégorie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[M/LIBRE] XAVIER DOLAN - down on my knees, beggin' you, please

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: scénarios et liens-