AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

those who cannot love do not understand it (Gunnar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: those who cannot love do not understand it (Gunnar) Lun 2 Avr - 20:02


those who cannot love do not understand it


Le palais d’Adonis était une véritable forteresse. Il était véritablement très différent de celui dans lequel Laurel avait l’habitude de se balader à Launondie. Les blessés de guerre s’étaient entassés dans les salles mises à disposition pour les soigner, les nombres de morts de ne se comptaient plus. Laurel ne savait pas encore ce qui s’était passé à Launondie, elle allait bientôt apprendre que derrière la joie de la victoire, se cachait la terrible nouvelle du saccage du palais des flammes. Elle essayait de faire profil bas en cherchant son ex amant, elle ne souhaitait surtout pas faire de tord à son mari. La jeune femme, n’ayant jamais pris le temps d’en discuter, ne connaissait les réels sentiments de celui-ci sur les relations extra-conjugales. Même si ce n’était pas le cas, elle s’inquiétait pour un autre homme, c’était déjà un peu comme une trahison. Cependant, le mariage fut arrangé et l’un comme l’autre avait un passé, peut-être même un présent dont elle n’était pas au courant. Laurel ne l’empêcherait pas de vivre l’amour même si elle même était torturée par le choix entre son devoir conjugale et son cœur. Beaucoup de personnes couraient presque dans les couloirs, à la recherche de blessés ou à l’organisation du couronnement. La folie s’emparait de tous les esprits, sans laisser de repos à ceux qui en ressentaient le besoin. Elle repensait à la fin de la relation qu’elle avait eue avec Gunnar, lui qui l’avait laissé pour une autre, pour ce lien fabriqué qu’elle savait que certains confondaient souvent avec de l’amour. Peut-être que ce lien se transformait véritablement en amour, mais était-il réellement plus fort que toutes ces années de relation ? Elle s’était sentie trahie, incapable de comprendre l’attitude de son partenaire. Il aurait pu lui planter un couteau dans le dos que ça aurait fait moins mal. Après tout ce qu’ils avaient construit ensemble, Gunnar avait tout abandonné en un instant, tout s’était effondré d’un coup. Laurel avait arrêté de croire que l’amour était possible, elle s’était concentrée sur sa carrière, sur sa famille et sur un futur mariage arrangé. Elle avait passé un peu de sa haine dans son frère et elle avait essayé de rester elle-même, le plus possible, bienveillante. La descente aux enfers est si facile, c’était cette pensée qu’il l’avait aidé à traverser les épreuves, en se rappelant qu’il fallait se battre pour rester dans le droit chemin, pas le contraire. Ils s’étaient échangés des lettres avec Gunnar, elle savait qu’il regrettait, elle savait qu’il était désolé. Elle ne savait pas si elle pouvait réellement lui pardonner d’avoir céder si facilement à la tentation que représentait cette femme dont il avait été si proche, l’oubliant elle. Elle ne savait pas si elle pouvait lui pardonner d’avoir briser toutes les promesses faites, d’avoir presque détruit leurs avenirs. Tout aurait certainement été différent s’il était resté. Laurel savait qu’elle devrait se trouver auprès de Harald et de Cal actuellement, essayant de réfléchir à la suite, prenant soin d’eux aussi. Néanmoins, elle ne pouvait pas s’empêcher d’avancer avec pas rapide, d’avoir son cœur palpitant plus vite que la normale dans sa poitrine, en cherchant Gunnar des yeux, espérant qu’il ne soit pas plus blessé que ces compagnons l’ont laissé entendre. La jeune femme aux cheveux blonds, rayonnants face à un rayon de soleil qui s’échappait des vitraux, aperçu l’homme qu’elle cherchait depuis plusieurs minutes déjà. Il se trouvait assis dans un coin de la pièce, à ses côtés une infirmière bandait quelques plaies, appliquant avec soin produit qui empêcherait l’infection. Elle s’approcha, ralentissant la cadence de ses pas, ne voulant pas faire sursauter le blessé. Ce ne fut que lorsque la personne soignant ses blessures s’en alla, qu’elle osa mettre une main sur son épaule pour qu’il se retourne. Se plaçant légèrement à côté de son lit, dans le coin à droite d’où il se trouvait assis, elle eut un léger sourire, ne sachant pas réellement comment lui adresser la parole. « Je m’inquiétais que tes blessures ne soient trop sérieuses » S’essayant-t-elle d’un ton incertains.

⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

those who cannot love do not understand it (Gunnar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps :: saison 2-