AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

they'll know my name, after the storms are passing through

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 7284
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) queenshady aka kohaku omg jmeurs cette boté / (icons sign) self / (gif profil) found by manon donc jsp
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 6326

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: they'll know my name, after the storms are passing through Sam 17 Mar - 10:58

As I walk through frozen sands, Through the flames of burning lands, My feet are torn, they're torn to strands. I will not thirst. As I cross the raging sea, Waves are crashing over me, They drag me down, they drag me down. I will not drown. they'll know my name, after the storms are passing through. And I shall rise, oh well I shall rise. // ft. @braelyn wheatdrop

La couronne d’or toujours posée sur ses cheveux d’ébène, le brun s’éclipse de la cérémonie et de la réception qui suit. Il accompagne Cal et sa délégation, tout d’abord, jusqu’à la sortie de Greenstall. Si le brun meurt d’envie d’un moment avec le blond, seul, il sait que ce n’est pas le moment de l’obtenir. Alors ils se contentent d’échanger un au revoir diplomatique et protocolaire. Deux rois amis en apparence, bien que tout le monde sache, désormais. Tout le monde sait qu’il y a bien plus de choses entre ces hommes, mais tout le monde se tait. Adonis finit par s’éloigner, quand il ne voit plus les voitures, et est accompagné par ses gardes à l’intérieur du palais. Avant de se rendre dans ses appartements, pour y déposer cette couronne qu’il ne compte pas garder sur la tête toute la journée, le brun veut se rendre au chevet de son ambassadrice. Il grimpe quelques escaliers, et dépasse la porte qui mène à la chambre que des lambdas sont en train de vider, pour déplacer ses affaires dans l’aile royale. Adonis observe les mouvements des humains, et s’approche juste un instant. « Faites venir des roses fraiches dans mes nouveaux appartements, et jetez celles-ci. » Fait-il en désignant le vase remplis de roses rouges et blanches, à moitié fanées. Les lambdas s’inclinent, et Adonis s’éloigne.

Ses pas sont presque feutrés, sur le sol, alors qu’il marche avec assurance, mais sans colère. Il est apaisé, l’homme devenu roi. La guerre est finie, et le commerce avec les autres nations peut déjà reprendre. En remerciement aux alliés, Adonis a déjà ordonner de relancer les acheminements de nourriture jusqu’à Flamaerin, Aguarinui et Aerinstin. C’est la fin d’une ère, et le début d’une autre. Le roi s’arrête un peu avant d’arriver aux appartements où se trouve Braelyn, alors qu’il y croise un médecin avec qui il s’est déjà entretenu le matin même. « Des nouvelles? » s’enquière le roi. L’homme secoue à la négative. « Rien de plus, Votre Majesté. Lady Wheatdrop est encore très faible, je crains que seul le temps puisse vraiment lui venir en aide, désormais. Elle a besoin de repos, c’est primordial. » Adonis hoche la tête. « Je comprends. Mais avez-vous une idée de combien de temps? J’ai besoin de mon ambassadrice, maintenant que le royaume entame une nouvelle politique. » L’homme semble nerveux, il n’a pas envie de décevoir son nouveau roi, mais c’est un homme de science et il ne peut pas aller contre ses principes et surtout pas contre les principes de la médecine. « Je l’ignore, Votre Majesté. Soyez patient… Tout comme votre blessure mettra du temps à guérir, vous devriez aussi vous ménager. » La figure presque paternaliste du vieil Eartanarien a quelque chose de rassurant, même si ses mots sonnent comme un glas. Adonis hoche la tête. « Bien. Merci. » Il s’éloigne, sans laisser le temps au médecin de prouver son respect par l’inclinaison de sa tête. Adonis a d’autres choses en tête que de vérifier le respect de ses sujets. Le brun arrive près de la porte, toque doucement pour annoncer sa présence, mais n’attend pas de réponse avant d’ouvrir la porte, et de la refermer derrière lui. Le silence qui vient l’envelopper est puissant, seule la respiration de la patiente se fait entendre, et bientôt, les pas du roi contre le sol. Il s’approche, tire une chaise et la place près du lit de la noble. « Bonjour, Braelyn. » Le brun connait son ambassadrice, et ne l’embarrasse pas d’une embrassade, même si il aurait aimé pouvoir retrouver son amie de la sorte. L’homme sourit doucement, et s’installe sur la chaise, avant de tout de même glisser ses doigts contre ceux - glacials - de la fille de la terre. « Tu as eu de la chance, d’après les médecins. » Il serre doucement les doigts de la belle entre les siens, vraiment doucement, pour ne pas lui faire mal. « Comment te sens-tu? Soit honnête. » Exige le roi. Ses doigts entourent la main froide de l’ambassadrice, et tentent de la réchauffer en glissant son pouce contre sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1636
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : vs (vavas & gif), endlesslove (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-huit ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : son annulaire dénué de quelque bijou que ce soit, elle n'est plus à marier, elle et son corps défaillant. la voilà incapable d'être femme ou mère.
‹ SANG : argent, la dernière à porter son nom, l'une des trois à ne pas être tombées dans la disgrâce
‹ POUVOIR : le virus lui a fait perdre l'élément qu'elle commençait à peine à apprivoiser ; c'est désormais les métaux qu'elle doit apprendre à faire se plier et se briser sous ses ordres, enduillée par la perte de sa terre chérie
‹ METIER : ambassadrice de la couronne d'eartanera, elle relaie et participe à entretenir la paix ; paix qu'elle chérit, malgré son implication dans l'armée
‹ ALLEGEANCE : adonis griffith, son roi, ami précieux ; eartanera, terre mère dont elle se s'éloignera pas, à laquelle elle est dévouée corps et âmes
‹ ADIUTOR : isis, à la fois son double et sa moitié. liées depuis dix ans, elles n'ont que très rarement été éloignées l'une de l'autre depuis le jour de la cérémonie. combinaison parfaite, alliance indestructible, elles sont un tandem solide. la jaune est sa plus précieuse amie - une seconde soeur, la seule qui lui reste.
‹ POINTS : 905

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Dim 18 Mar - 22:45

Le bruit dans les couloirs avaient repris très vite, une fois la cérémonie terminée. Même si l’ambassadrice se doutait parfaitement qu’une réception avait été organisée, les gens commençaient déjà à arpenter les dédales du palais et à les remplir des bourdonnements de leurs conversations. Braelyn se sentait mieux depuis que la vie, de l’autre côté des murs de sa chambre, avait repris, sans trop savoir l’expliquer. Une lambda passait souvent poser des vases remplis de fleurs sur les meubles de la pièce, et pour une raison qui lui échappait, Braelyn ne parvenait pas à lui adresser le moindre mot – seulement des sourires teintés de tristesse, qui réveillait dans sa mâchoire une légère douleur, quoique supportable. Des médecins passaient, aussi. Ils vérifiaient sa vue, ses jambes, lui demandaient de s’asseoir et de se rallonger – et chaque mouvement la faisait souffrir, d’une manière ou d’une autre. Elle n’avait, pour l’instant, pas vraiment eu le temps de s’ennuyer. Car quand il n’y avait personne pour la maintenir éveillée, elle se laissait emporter par une fatigue étrange, qui lui était inconnue. Elle ne dormait pas, pas vraiment. Elle avait simplement les yeux clos, inconsciente de ses alentours et du temps qui passait, mais elle était toujours capable de penser. Elle se perdait dans les méandres de son esprit, sans se souvenir la seconde suivante ce à quoi elle venait tout juste de songer.

C’était dans cet état qu’elle se trouvait quand on frappa presque silencieusement. Ses yeux s’ouvrirent en même temps que la porte, et elle appuie légèrement sur ses mains pour redresser son buste. Un léger sourire fleurit sur ses pâles lèvres quand elle reconnaît le visage d’Adonis, et elle ne répond son bonjour que par un franc hochement de tête, douloureux ; les muscles de son cou aussi avaient été abîmés lors de sa dernière chute, celle qui lui avait fait perdre connaissance. Je m’inclinerais avec plaisir, mais… Mais elle était coincée là, dans son lit, absolument incapable de bouger ses jambes. Elle le regarde alors qu’il glisse une chaise jusqu’à son chevet, sans pouvoir cesser de sourire en voyant cette couronne qu’il portait. Ça y est. Il était roi. Elle ne proteste pas quand elle sent les doigts du Griffith doucement enlacer les siens. Ils faisaient tous ça ; exagérait de tendresse, comme par peur de la casser encore un peu plus. Braelyn, elle se doutait que ce soit même possible. Elle lâche un très léger rire, presque imperceptible, à la remarque d’Adonis, avant de river son regard sur ses jambes immobiles, recouvertes par ces draps si soyeux. Tu as eu de la chance. Vraiment ? N’aurait-elle pas eu plus de chance en mourant là-bas, sans s’en rendre compte ? Elle lâche un soupir, qui réveille la douleur dans ses côtes. Il n’y avait pas un seul endroit de son cœur qui ne lui faisait pas mal. Elle en avait déjà marre, alors même qu’elle savait qu’elle en avait pour des semaines, ou des mois peut-être. Elle fait ce qu’elle peut pour rendre à Adonis son étreinte, mais ses mains sont si faibles que son geste passe probablement inaperçu. Sa question et le doux ordre lui font fermer les yeux pendant une ou deux secondes, parce qu’elle n’en a pas la moindre idée. Cassée ? Brisée ? Paralysée ? Seule ? Inutile ? Triste ? Elle soupire, encore, et elle a mal, encore. Je ne saurai te dire, Adonis. De toute façon, ça n’a que peu d’importance. Elle reporte son attention sur le roi, s’attarde un court instant sur ses pupilles ambrées. L’important, c’est cette babiole sur ta tête. Son sourire s’élargit du mieux qu’elle peut, et cette fois, elle parvient à  resserrer légèrement l’étreinte de leurs deux mains. Tu as réussi. Un murmure, imbibé de son bonheur et de sa fierté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 7284
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) queenshady aka kohaku omg jmeurs cette boté / (icons sign) self / (gif profil) found by manon donc jsp
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 6326

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Dim 15 Avr - 22:46

Elle semble heureuse de le voir. Un léger sourire illumine le visage de l’ambassadrice. Elle hoche la tête, et malgré toute la bonne volonté qu’elle semble déployer, Adonis n’est pas un idiot et il comprend qu’elle souffre terriblement. Le brun l’observe sans pitié, cependant. Il sait que l’eartanarienne s’est battu avec conviction et honneur, et il sait qu’elle le referait. Il n’oubliera jamais le jour où Braelyn a ployé le genou pour lui, et lui a juré allégeance. Adonis sait que la jeune femme est prête à se battre pour la couronne qui se trouve sur sa tête. Le brun secoue la tête alors qu’elle annonce qu’elle s’inclinerait avec plaisir, et s’installe auprès d’elle avant de glisser ses doigts autour de la main de la Wheatdrop. Et finalement, les questions sont posées, et la brune y répond. Adonis s’apprête à protester quand elle remarque sa couronne, et le termine babiole lui fait refermer la bouche d’un air vexé. Il arque un sourcil, le regard brûlant d’un égo blessé. « Cette babiole, comme tu dis si bien, remplace la couronne de granit, que j’ai fondu il y a un peu plus d’une heure. » Souffle Adonis. Cependant, elle semble se gorger de la réussite de son ami, et le brun sait qu’elle n’avait pas pour but de lui manquer de respect. Il lâche sa main cependant, et cale son dos contre le dossier de la chaise. Sa main gauche repose, inutile, contre ses genoux, alors que la droite se glisse contre son nez. Un vieux réflexe qui ne semble plus le quitter depuis que Maven Oshun le lui a déformé lors de la bataille de Herindy. « Nous avons réussi, Braelyn. Je serais mort, sans vous. » A nouveau, l’homme fait preuve de réalisme. Il sait que son père aurait fini par le tuer. Avant lui, Cal l’aurait tué. Il serait mort depuis longtemps si il avait été seul. Alors tout comme il n’était pas seul au combat, il n’était pas seul non plus dans sa réussite. « Ceci étant dit, ta présence sur le champ de bataille était inutile. Tu es bien trop précieuse, Braelyn. Non seulement en tant qu’amie, mais aussi et surtout pour la couronne d’Eartanera. » Il déglutit. « De toute manière tu n’assisteras pas au prochain combat qui opposera l’armée à nos ennemis, ni toi, ni Hissa, ni Keira. » Car Adonis comptait marcher sur Biogeriha, dès qu’il en aurait les forces armées nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1636
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : vs (vavas & gif), endlesslove (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-huit ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : son annulaire dénué de quelque bijou que ce soit, elle n'est plus à marier, elle et son corps défaillant. la voilà incapable d'être femme ou mère.
‹ SANG : argent, la dernière à porter son nom, l'une des trois à ne pas être tombées dans la disgrâce
‹ POUVOIR : le virus lui a fait perdre l'élément qu'elle commençait à peine à apprivoiser ; c'est désormais les métaux qu'elle doit apprendre à faire se plier et se briser sous ses ordres, enduillée par la perte de sa terre chérie
‹ METIER : ambassadrice de la couronne d'eartanera, elle relaie et participe à entretenir la paix ; paix qu'elle chérit, malgré son implication dans l'armée
‹ ALLEGEANCE : adonis griffith, son roi, ami précieux ; eartanera, terre mère dont elle se s'éloignera pas, à laquelle elle est dévouée corps et âmes
‹ ADIUTOR : isis, à la fois son double et sa moitié. liées depuis dix ans, elles n'ont que très rarement été éloignées l'une de l'autre depuis le jour de la cérémonie. combinaison parfaite, alliance indestructible, elles sont un tandem solide. la jaune est sa plus précieuse amie - une seconde soeur, la seule qui lui reste.
‹ POINTS : 905

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Mar 17 Avr - 18:15

Les yeux d'encres se lèvent sur l'or qui orne la tête de son ami, sans que son sourire ne disparaisse. La couronne de granit n'existait donc plus, symbole de la monarchie d'autrefois, si mal portée par Thomas et quelques autres avant lui. Le trône restait à la même famille, mais c'était comme une nouvelle dynastie qui reprenait le flambeau ; une nouvelle ère qui commençait, une page qui s'ouvrait. Adonis ne serait pas un successeur, mais un précurseur. Elle en était assuré rien qu'en regardant son visage et ses yeux. C'est à cet instant que la fierté la saisie l'imbibe, si abondamment qu'elle ne sait la retenir. Il a réussi, mots qui lui échappent. Même si elle y avait cru de tout de son coeur, elle avait tout de même l'impression de vivre quelque chose d'inespéré. Il la corrige aussitôt, cependant, et elle détourne le regard. Elle le rive sur les fleurs qui déjà inondent la pièce. Une fois l'étreinte de leurs deux mains défaite, elle rapproche celle qu'Adonis venait de lâcher de celle qui était restée sur son ventre ; les doigts s'emmêlent, reposent désormais là où ils reposaient depuis qu'elle était allongée ici - une éternité, ses pensées lui soufflent-elles. Sans vous, je serais mort. Elle n'ose imaginer un tel scénario, comme elle l'avait fait pendant le temps qu'il avait passé dans les cachots de Greenstall. Ne parlez pas comme ça, Votre Majesté. Elle ne parvenait toujours pas à parler plus fort qu'en chuchotant ; certaines syllabes, cependant, sortaient en produisant un véritable son, mais c'était presque comme si ça lui faisait mal. Elle hausse les sourcils alors que son roi parle à nouveau, tourne la tête vers lui une fois encore, avant de relâcher les traits de son visage. Qu'ai-je accompli, de toutes manières ? Si ce n'est briser la presque totalité de mes os et laisser Harlaw s'en sortir en vie. Aux prochains dires de son roi, ses sourcils ne se haussent pas, ils se froncent. Elle sent son estomac se tordre et une chaleur étrange lui monter aux joues et au front. Y a-t-il un problème, Adonis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 7284
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) queenshady aka kohaku omg jmeurs cette boté / (icons sign) self / (gif profil) found by manon donc jsp
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 6326

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Mar 17 Avr - 19:04

Adonis ne dit rien quand elle le vouvoie. Après tout il est son roi, et la marque de respect doit être ancrée dans les mots de tous ses sujets, peu importe qui ils sont. Alors il la laisse faire, bien qu’il l’observe. Elle semble songeuse, l’ambassadrice. Et il la comprend. Elle est prisonnière elle aussi, à sa façon. Prisonnière de son corps, plus que d’autre chose. Mais prisonnière tout de même. Et le brun sait ce que le manque de liberté fait à l’esprit. Il ne dit rien, pas par rapport à ça, et continue. « Je parle comme je l’entends, et ce que je dis est la vérité. Je crains que ma mère n’aurait pas su convaincre mon père de me garder en vie bien longtemps. » souffle Adonis. Avec les fanatiques des sept qui suivaient Thomas et ses deux enfants épargnés par la malédiction, avec la menace qu’il représentait, évidemment qu’il aurait fini par mourir. Le brun déglutit à la question de la noble, et soupire. « Tu as accompli bien plus de choses que tu ne le crois. Voir une Wheatdrop sur le champ de bataille a galvaniser les hommes qui ont décidé de me suivre. Ca les a convaincu qu’ils n’étaient pas les seuls à avoir choisi cette voie. » Il lui offre un demi sourire, guère plus que ce qu’il sait offrir au monde, désormais. Mais le sourire se fane quand elle comprend ses mots, ou du moins la gravité sous-jacente à ces quelques paroles. « J’aurais aimé t’épargner, mais tu dois savoir. » Il déglutit, et glisse le bout de sa langue contre sa lèvre inférieure, manifestement nerveux. Et la nervosité chez Adonis n’est pas courante, elle est même si rare que Braelyn ne l’a peut-être jamais vue. « Ariane est à Biogeriha, avec Elua, qu’elle doit épouser sous peu. Ton oncle Balian ne soutient pas mon règne, ni aucun autre Wheatdrop si ce n’est vous trois. » Sa mchoire se crispe légèrement. « Je suis un mutant, et Balian ne se reconnait pas de roi mutant. Il a fait acte de haute trahison et sera exécuté ici, à Greenstall, de ma main. Lui et ceux qui le suivent ne font plus partie de la noblesse Eartanarienne. Seules tes cousines et toi pouvez encore prétendre à l’argent qui coule dans vos veines. » L’ambre vient se heurter à l’onyx des prunelles de la Wheatdrop. « Mon armée marchera sur Biogeriha dès qu’elle en sera apte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1636
‹ AVATAR : candice patton
‹ CRÉDITS : vs (vavas & gif), endlesslove (signa)

‹ AGE : cela fait vingt-huit ans qu'elle a vu le jour, lors d'une belle journée d'été
‹ STATUT : son annulaire dénué de quelque bijou que ce soit, elle n'est plus à marier, elle et son corps défaillant. la voilà incapable d'être femme ou mère.
‹ SANG : argent, la dernière à porter son nom, l'une des trois à ne pas être tombées dans la disgrâce
‹ POUVOIR : le virus lui a fait perdre l'élément qu'elle commençait à peine à apprivoiser ; c'est désormais les métaux qu'elle doit apprendre à faire se plier et se briser sous ses ordres, enduillée par la perte de sa terre chérie
‹ METIER : ambassadrice de la couronne d'eartanera, elle relaie et participe à entretenir la paix ; paix qu'elle chérit, malgré son implication dans l'armée
‹ ALLEGEANCE : adonis griffith, son roi, ami précieux ; eartanera, terre mère dont elle se s'éloignera pas, à laquelle elle est dévouée corps et âmes
‹ ADIUTOR : isis, à la fois son double et sa moitié. liées depuis dix ans, elles n'ont que très rarement été éloignées l'une de l'autre depuis le jour de la cérémonie. combinaison parfaite, alliance indestructible, elles sont un tandem solide. la jaune est sa plus précieuse amie - une seconde soeur, la seule qui lui reste.
‹ POINTS : 905

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Jeu 17 Mai - 21:13

Elle ne sait répondre aux mots d’Adonis que par des sourires légers, teintés d’une tristesse que même sa fierté n’a pas le pouvoir d’effacer. Elle l’entend, elle l’écoute, et elle est heureuse et soulagée à l’idée d’avoir son roi et son ami près d’elle, mais elle est tellement, tellement fatiguée. Elle pouvait presque sentir la force quitter son corps au fur et à mesure que les secondes passaient. Mais l’inquiétude la maintient éveillée, l’inquiétude lui permet de parler, même de sa voix basse et brisée. Elle est tentée par l’idée de se redresser légèrement pour être mieux assise, mais la simple idée d’appuyer sur ses bras la ferait presque grimacer de douleur. Alors elle ne fait rien, reste immobile, ses sourcils toujours froncés au-dessus de ses deux billes noires, rivées sur le visage pâle du Griffith. Tu dois savoir. Elle a peur, Braelyn. Plus peur encore que lorsqu’elle avait cru voir la mort venir la chercher. Elle déglutit quand elle le voit hésiter, quand elle le voit perdre un échantillon de l’immense contenance qu’il possédait. Quelque chose n’allait pas – vraiment pas. Elle a peur, et elle attend. Jamais Adonis ne lui avait semblé aussi peu serein. Le corps de l’ambassadrice se tend quelques peu quand le nom de sa ville et de son cousin atteigne ses oreilles – passé qu’elle se devait d’oublier, mutante qu’elle était, fidèle à celui que si peu des siens avaient soutenu. Mais c’est quand elle comprend vraiment que ses dents se serrent que les sanglots se coincent en haut de sa gorge. Balian allait être exécuté. Balian était un traître. Il l’était tous. Elua, Savelina, même Beathan. Et elle ne pouvait même plus prier pour qu’au moins eux soient épargnés, parce qu’il n’y avait plus personne pour l’écouter. Aux yeux des Sept, elle était désormais bien plus qu’une traîtresse. Elle ferme les yeux quand il termine, essaie de bloquer toutes les pensées qui inondent alors son cerveau qui lui, marchait encore parfaitement bien. Les soldats d’Adonis au porte de la citadelle qui l’avait vu grandir ; les visages de ceux qu’elle aimait, malgré tout, se teintant de peur ; Ariane et Balian criant des ordres pour défendre Biogeriha ; le patriarche jeté aux pieds d’Adonis, sur son trône, quelques heures seulement avant de perdre la vie. Ses yeux s’ouvrent à nouveau, et s’ancrent sur les fleurs en face de son lit. Je comprends. Elle ne sait pas, Braelyn, pourquoi elle a besoin de le dire à voix haute. Peut-être parce qu’il aurait été facile pour elle de protester. Mais elle ne le ferait pas, parce qu’elle le comprendrait. Ils nous auraient déjà tués si l’occasion s’était présentée. Toi, moi, les mutants, tous ceux qu’ils auraient jugé pêcheurs ou maudits. Sa voix n’était toujours qu’un murmure, et elle aurait tout donné pour pouvoir courir ; courir jusqu’aux jardins et crier à plein poumons. J’ai bien peur que ce soit ainsi que la guerre fonctionne. Cette dernière phrase, elle était vraiment plus pour elle-même que pour le souverain, un chuchot encore plus bas que les autres. Elle lâche un long soupir, lui aussi douloureux, avant de reporter son attention sur Adonis. Je peux apporter mon aide si besoin est. Je les connais tous par cœur, et Biogeriha m’est toute aussi familière. Ils ont, évidemment, plein de ressources, mais il y également plein d’endroits où Greenstall peut frapper pour faire mal. Très mal. Et c’est sans ciller que je te confirme à nouveau que je suis à ton service, Majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 7284
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) queenshady aka kohaku omg jmeurs cette boté / (icons sign) self / (gif profil) found by manon donc jsp
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 6326

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through Sam 2 Juin - 23:55

La fatigue se lit sur les traits tirés de la jeune femme, mais le roi ne peut pas simplement partir. Pas sans lui avoir annoncé une difficile vérité, mais qu’il est promordial qu’elle sache, et qu’elle apprenne de sa bouche à lui. Il ne veut pas qu’elle entende d’autres prononcer les mots qu’il doit lui dire, car il ne veut pas qu’elle pense qu’il veuille le lui cacher, ou qu’elle pense qu’il ne la croit pas assez forte pour encaisser. Il sait qu’elle l’est, car Braelyn est une force de la nature, pour cet homme si peu enclins à la maîtrise de ses émotions. Une sorte de modèle à suivre, à calquer. Il a d’ailleurs du mal à contenir sa nervosité, ses émotions contraires et violentes, alors qu’il s’apprête à lui dire. Il finit par se jeter à l’eau, et déballe la vérité, cruelle, à propos de sa famille, et de ce qu’il compte en faire. Braelyn ferme les yeux, et il déglutit, conscient que ce qu’il vient de dire a dû faire l’effet d’une pierre jetée dans le fond de son estomac, censée l’entraîner au fond du gouffre. Elle ouvre à nouveau les yeux, mais ne le regarde pas lui. Elle regarde ailleurs, et Adonis se concentre, lui, toujours sur elle. Elle reprend alors la parole. Adonis hoche la tête, doucement, et se permet, quand elle a fini, de glisser ses doigts contre la main froide et immobile de l’ambassadrice, doucement, dans un geste qui se veut affectueux, mais il sait aussi que la brune n’aime pas être touchée, pas comme lui a toujours besoin de contact avec ses proches. Alors ses doigts quittent la peau d’ébène aussi rapidement qu’ils y sont venus. « Je savais que tu comprendrais. » Souffle-t-il. Quand bien même, c’est difficile. C’est la famille. Elle a les siens là-bas, il a Ariane. Et Eros, quelque part… Son frère, sa sœur, les seuls qu’il lui reste. Le brun déglutit à nouveau, il se lève. « Toutes informations que tu pourras offrir au conseil sera primordiale. Mais pas tout de suite, Braelyn. Je te ferai mander quand le temps sera venu. Quand tu pourras à nouveau te lever, et marcher pour venir m’apporter ton savoir. » Une pause, courte. « Repose toi Braelyn, je vais avoir besoin de toi, tant en temps de guerre, qu’en temps de paix. Tel est ton seul devoir envers la couronne, aujourd’hui : guérir. » il sourit, replace légèrement la courverture, évite cependant de la toucher à nouveau pour ne pas la mettre mal à l’aise et s’éloigne. Quand il ouvre la porte, un médecin incline la tête, manifestement prêt à pénétrer dans la pièce. « Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour rétablir la santé de mon ambassadrice, docteur. » ordonne le roi avant de s’éloigner dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: they'll know my name, after the storms are passing through

Revenir en haut Aller en bas

they'll know my name, after the storms are passing through

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps :: saison 2-