AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

and all i gave you is gone tumbled like it was stone (maveza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
fire mutant
avatar
fire mutant
‹ MESSAGES : 1034
‹ AVATAR : maxence danet-fauvel
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : ak - ds - ma

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent, emportant sa jeunesse avec elles. l'innocence s'est fanée depuis bien longtemps. il ne reste plus que l'amertume de la fatalité.
‹ STATUT : fiancé à kamiko yinren. alliance scellée. union destinée à faire perdurer la lignée légitime des osoryd. shade a appris la nouvelle sans dire un mot. après toutes les morts, toutes les trahisons, il sait qu'il est le dernier descendant des osoryd fidèle à la couronne. le dernier à pouvoir succéder à son défunt père.
‹ SANG : argent. la noblesse qui coule dans les veines des osoryd depuis des générations. un titre acquis depuis bien longtemps. il en est fier, le gamin, même s'il ne le scande pas ouvertement.
‹ POUVOIR : feu bleu. le terrible cadeau qui lui a été fait après le virus. malédiction qui a pesé sur lui. punition divine envoyée par les sept pour ne pas croire en eux. pour ne croire qu'en la guerre.
‹ METIER : officier de l'armée de flamaerin. enfant de la guerre. on lui a appris à haïr et à se battre avant même de lire et de compter. cette rage de vaincre fait vibrer ses entrailles. son esprit est formaté pour la guerre avant tout.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de flamaerin. shade a toujours été fidèle envers les oshun. il n'a jamais douté jusqu'à récemment. la position de cal concernant les mutants l'a plutôt meurtri.
‹ ADIUTOR : ellana farley. le tempétueuse ellana. à la fois si différente de lui et si complémentaire. une partie de lui-même dont il ne peut plus se défaire. une partie qu'il aime autant qu'il déteste.
‹ POINTS : 1196

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: and all i gave you is gone tumbled like it was stone (maveza) Mer 28 Fév - 0:33

some days it's hard to see if i was a fool or you a thief. made it through the maze to found my one in a million. and now you're just a page torn from the story i'm living and all i gave you is gone tumbled like it was stone.

Ses prunelles claires se perdent dans l'horizon sombre que seule la lune vient éclairer. Elle peut presque sentir la tension qui se dégage de l'atmosphère. Pesante. Inquiétante. L'accalmie cède la place à la tempête en l'espace de quelques secondes. Les cieux éclatent, déversant leurs larmes et leurs éclairs sur les terres. La reine reste immobile devant le spectacle déchirant. Devant la colère du ciel qui s'abat en ce bas-monde. C'est dans ces instants qu'elle réalise à quel point elle peut être insignifiante. Même avec sa couronne. Même avec l'air qui vient se glisser entre ses doigts et son nouveau don acquis après le virus. Une véritable bénédiction d'après les sacerdos. Liza se détourne en fronçant les sourcils. Elle peine à trouver le sommeil depuis que la répression des mutants a été engagée. La Valaeris ne l'accepte pas et elle sait. Elle sait que cela peut ébranler Aeristin. La reine qui ne supporte pas la répression et les décisions des sacerdos. Elle ne peut livrer les siens à une justice faussée par une idéologie trompeuse. Elle ne peut pas imaginer livrer son propre frère aux sacerdos juste parce qu'il a hérité des tornades. Les poings serrés, Liza se laisse glisser le long d'un fauteuil installé dans ses appartements. La tension ne quitte pas son corps. Elle ne parvient pas à faire le vide dans son esprit. Le fardeau de la couronne sans doute. Ses doigts agrippent le tissu du fauteuil au souvenir de son père. Oleg. Enfant, elle se souvenait de ses insomnies. Des ombres qui se dessinaient sur son visage. Elle comprend maintenant. Elle ne pardonne pas son choix d'avoir sacrifié un Griffith innocent mais elle comprend ce qui a pu peser sur ses épaules. Perdue dans ses pensées, c'est à peine si elle entend les portes s'ouvrir violemment. L'instinct lui dicte de se redresser et de se positionner en défense. Ses bras retombent le long de son corps et l'air se disperse quand elle réalise que ce n'est qu'un serviteur du palais. Liza n'a pas le temps de le réprimander. Le pauvre garçon a l'air terrifié. « Votre majesté... Pardonnez mon intrusion mais il ne veut rien entendre. » Elle fronce les sourcils, la belle. Elle a arrêté depuis longtemps de laisser parler son imagination. Elle croise les bras sur sa poitrine tandis qu'elle s'approche du serviteur. « Maven Oshun. Il insiste pour avoir un entretien avec vous. » Son palpitant fait un raté dans sa poitrine. Elle lui a dit adieu, Liza. Dans cette maudite tour. Elle a compris qu'il n'y avait pas de retour possible. Elle est revenue le coeur brisé dans son palais, dans sa nation. Elle est revenue en morceaux. Elle a dû se reconstruire, brique par brique. Cela lui a pris du temps de pouvoir respirer à nouveau sans ressentir la cicatrice qu'il lui a faite. De pouvoir vivre sans penser à son passé et à lui. A ses fiançailles impossibles. Le temps guérit les blessures mais il ne les efface pas. Elle peut vivre maintenant. Sans avoir mal. Mais elle peut pas pardonner. Pas maintenant. Peut-être dans quelques années. Dans quelques décennies. Ou jamais. « Dites au prince Oshun que la reine n'est pas disposée à le recevoir et qu'elle est navrée qu'il ait fait ce déplacement pour rien. » Un mensonge. Rien de plus. Elle se moque bien de savoir ce qui l'a poussé à venir à Volastar. Liza est blessée. Vexée. Elle ne veut rien entendre de lui. Excuses ou moqueries. Elle ne veut plus rien de lui. Elle ne veut plus penser à lui. Les portes se referment sur le serviteur. Elle reste figée. Incapable d'esquisser le moindre mouvement. Elle a du mal à réaliser qu'il est ici. L'altercation dans la tour est encore bien présente dans son esprit mais tout le reste semble si lointain. Un soupir s'échappe de ses lippes alors qu'elle s'éloigne. Elle est lasse, tellement lasse qu'elle veut juste se laisser bercer dans les bras de Morphée. Des coups portés contre le bois de sa porte la dissuade néanmoins de se plonger dans ses draps. « Il refuse de partir tant qu'il ne vous aura pas vue. » Nouveau soupir. La Valaeris claque elle-même la porte de ses appartements derrière elle tandis que ses pas claquent sur le sol. Elle veut juste mettre un terme définitif à cette comédie. Cela a trop duré. Liza ralentit son avancée en haut de l'escalier. Le serviteur ne le réalise pas. Ses iris ont déjà repéré la silhouette douloureusement familière qui se dresse devant elle. Elle retient presque son souffle en descendant les marches. Elle chasse tous les serviteurs d'un regard. Elle hésite longuement avant de poser son regard sur lui. Quand elle le fait, c'est une véritable claque. Chaque détail de son visage est insupportable. Chaque souvenir qui y est attaché l'est davantage. « Tu m'as vu, maintenant tu peux partir. » Sa voix résonne, froide et dure. Elle se montre aussi impassible qu'au début de leur relation. Quelle qu'elle ait pu être. Elle se veut détachée. Ce n'est pas à Liza qu'il fait face mais bien à la reine de Aeristin. A celle qu'elle est devenue après être revenue du palais des Oshun. Aucun anneau orne sa main. Plus rien ne l'attache à Maven. Juste de la rancoeur et de la colère. Des émotions qui vont sûrement s'estomper. Liza ne veut pas entendre ce qu'il a à dire puisque des excuses seraient malvenues. Il n'y a plus rien à dire. Plus rien. Elle n'en a que faire de ce qu'il peut ressentir. Des raisons qui l'ont poussé à exiger sa présence. Elle veut qu'il parte. Qu'il ne devienne qu'une ombre de son passé. Un fantôme dans sa mémoire. Elle veut qu'il s'éloigne à tout jamais de Volastar et qu'il s'efface avec le temps.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 2086
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : laura bae, dandelion.
‹ COMPTES : esprit, guérison, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : pion politique sur l'échiquier géant qu'est l'empire d'aksana, maven est une pièce maîtresse déplacée au gré des jumeaux oshun. autrefois fiancé à elizaveta valaeris, maven se voit désormais fiancé à son premier amour, la reine de son coeur : merle osanos.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ POUVOIR : ça crépite au bout des doigts, dangereusement. suite à la propagation du virus, le vilain prince du feu a acquis une nouvelle maîtrise de son précieux feu. désormais roi des éclairs, il s'amuse à créer des halos lumineux entre ses doigts abîmés, préparant sa revanche à l'encontre de celui qu'il hait tant.
‹ ALLEGEANCE : la famille oshun, son propre sang. ces deux jumeaux diaboliques. pour la puissance et la royauté. pour la continuation de la grandeur du feu.
‹ ADIUTOR : lara til'illan, la petite terrible. celle qui le détestait. celle qu'il haïssait. celle qui a rejoint les rangs de pollux et qui rêve de se venger.
‹ POINTS : 1170

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: and all i gave you is gone tumbled like it was stone (maveza) Ven 6 Avr - 23:20

some days it's hard to see if i was a fool or you a thief. made it through the maze to found my one in a million. and now you're just a page torn from the story i'm living and all i gave you is gone tumbled like it was stone.

Pourquoi était-il venu ? Il n’en avait foutrement aucune idée. Ce qui l’avait poussé à venir ? Peut-être l’envie de faire une bonne action. L’envie de demander pardon, sans vraiment savoir de quoi sa culpabilité retournait. Parce que maintenant que le terrible prince Oshun était sorti de sa citadelle-prison, maintenant que la raison était revenue en lui et avait chassé la folie hors de son esprit tourmenté, les terribles souvenirs affluaient à la surface de la conscience du maître du feu et des éclairs. Ce qu’il avait dit. Ce qu’il avait fait. Tous ces actes qu’il regrettait, désormais. Parce que l’impétueux n’était pas un mauvais bougre, loin de là. Il était peut-être même l’âme la plus humaine, la meilleure, la plus douce, de tout Aksana. Il était celui à la générosité sans failles, à la loyauté sans pareilles, à la fidélité hors-normes. Se mettant toujours en retrait pour les intérêts de certains. Prêt à se jeter devant un autre pour sauver la vie de ce dernier. Capable de tous les sacrifices pour autrui, mais pas pour lui. Jamais. Parce que Maven était beaucoup de choses mais certainement pas égoïste, narcissique ou égocentrique. Parce qu’il avait été élevé, éduqué, en pensant qu’il ne valait rien. Simple chien de garde de la famille Oshun. Monstre céleste aux capacités destructifs. Impulsif, violent, téméraire et sanglant. L’âme pleine de ténèbres, le cœur barré de meurtrissures, la peau marquée de bien trop nombreuses balafres. Mais pourtant, malgré ces côtés effrayants, horrifiants, le blond était plein de remords. De rancunes aussi. Et de douleurs intérieures qui résonnaient perpétuellement en lui. C’était pour cela qu’il effectuait ce voyage, entre autres. Mais aussi parce qu’il servait son frère aîné. Ce précieux Oshun devant lequel il avait ployé le genou, promis sa vie en sacrifice. Et que les alliances étaient terriblement importantes dans l’infâme monde d’Aksana. Alors, Maven allait s’excuser. Parce qu’il le devait. Mais aussi parce qu’il le voulait. Parce qu’il était loin d’être mauvais. Très, très, loin. Parce qu’il savait que cela plaisait aux terribles jumeaux qui gouvernaient ceux de son sang. Parce qu’il voulait se rendre exemplaire aux yeux du grand amour de sa vie. Qu’elle puisse être fière de se retrouver à la cruelle bête sauvage qu’il était. Il avait chevauché seul jusqu’à Volastar. Parce que la solitude ne lui avait jamais fait peur. Parce qu’elle avait été sa meilleure amie durant bien des années. Et puis, il ne craignait rien, le prince. Rien, ni personne. Formé à donner la mort, à faire expirer ceux qui osaient se dresser sur son chemin. Arme de guerre létale qu’il était. Installé sur son fidèle destrier, parcourant les chemins les plus reculés du continent, un sentiment de grande liberté s’était alors installé en lui. Dans chacune des fibres de son corps. Comme une légèreté paisible qui s’était mise à environner son être. Cet être qui semblait sans cesse porter le lourd poids du monde sur ses épaules déjà affligées par trop de malheurs, de déceptions, de trahisons. Ce fût sans peine qu’il arriva jusqu’au château de Volastar, demeure ancestrale des Valaeris. Là où siégeait la divine mais terrible reine des cieux. Celle qui avait été sa fiancée durant un long moment. Celle qu’il avait offensée, sans véritablement le vouloir puisqu’à ce moment-là, la paranoïa avait déjà pris possession de lui. Il n’était plus lui-même, lorsqu’Elizaveta était venue lui rendre visite dans son ignominieuse tour de glace. Plus lui-même lorsque leurs fiançailles avaient été rompues. Certes, il l’avait longtemps considérée comme une infâme traîtresse, qui s’était jouée de lui. Qui pactisait avec l’ennemi ultime d’alors : Adonis Griffith. Mais désormais, ses yeux étaient pleinement ouverts. Il voyait la vérité du monde qui l’entourait. Et il savait qu’il avait fait une erreur. Que la blonde Valaeris n’était qu’une femme et non un serpent, une furie. L’Oshun laissa son cheval à un jeune homme stationnant devant le palais de Volastar. Mais rapidement, le garde lui barra le passage. Lui interdisant de pénétrer. Mais on ne s’opposait pas impunément à Maven Oshun. Pas si l’on craignait pour sa vie. Rapidement, il les mit tous les trois à terre, avant de pénétrer dans le hall de la somptueuse demeure. Mais de nouveau, une troupe de la livrée de la nation de l’air vint se placer face à lui. « J’veux voir Elizaveta. Si vous m’interdisez d’passer, allez la chercher. Sinon, j’passerais de quelle que façon que ce soit. » Il vociférait, l’inhumain. Tentant de se frayer un chemin dans la marée humaine. Et puis, après plusieurs minutes durant lesquelles ses cordes vocales furent mises à l’épreuve, une silhouette se dessina en haut des escaliers. Spectrale, lunaire, insaisissable. Elizaveta Valaeris, telle qu’il l’avait toujours connue. « Tu m’as vu, maintenant tu peux partir. » Distante, d’une froideur polie, visage lisse, imperméable à toutes les émotions. Mais il ne comptait pas partir ainsi, Maven. Il comptait bien aller jusqu’au bout de son idée, de son envie. Comme si c’était un besoin viscéral. « Faut qu’on s’parle. Que toi et moi. Sans eux. S’il-te-plaît ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

and all i gave you is gone tumbled like it was stone (maveza)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: anciens rps :: saison 2-