AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Où dorment les étoiles (#Eulei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 382
‹ AVATAR : Park Jimin.
‹ CRÉDITS : Beerus & Sial.
don't mess with kalei
‹ AGE : vingt-et-une années passées à admirer le déluge et faire gronder la tempête.
‹ STATUT : fiancé à la plus belles des étoiles portant le nom de Alma Oshun. Il est pourtant condamné à en aimer un autre depuis qu'il s'est crashé contre les parois de l'amour et son horizon destructeur, ravageur; briseur de coeurs.
‹ SANG : d'argent impétueux qui se mêle au magma de son sang bouillant.
‹ POUVOIR : Si autrefois sa splendide maitrise du feu avait forgé sa plus grande fierté et imposé le respect, désormais son prénom rime avec effroi depuis que ses flammes sont accompagnés d'étincelles qui crépitent du bout de ses doigts et que de ses poings furieux grondent des éclairs menaçants.
‹ COMPETENCES : audace (niv. 1), honneur (niv. 1), ténacité (niv. 1)
‹ METIER : Futur héritier des Yinren qui démontre ses prouesses sur le champ de bataille. Il est aussi espion pour le compte de Rae Skonos
‹ ALLEGEANCE : Son coeur brisé est désormais fidèle à Cal Oshun et au sang ardent qui coule dans ses veines, à ce qui sont sa chair et son sang ; c'est aux Yinren et à la couronne qu'il prête serment.
‹ ADIUTOR : Illusion vaporeuse, autrefois une accalmie à travers les mots. Désormais porté disparu, il répondait au nom de Azriel Vestrit.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Où dorment les étoiles (#Eulei) Jeu 8 Fév - 3:59

Drunk on a feeling, alone with the stars in the sky


L’angoisse s’était logé au creu de son cœur ralentit, fatigué,  affaibli par les émois incessants. Ses membres tremblent suite à un rire nerveux et puissant qui avait attaqué sa mâchoire lorsqu’il réalisait à quel point il tenait tant à ce précieux pendentif qu'il avait égaré. Il resserre la main, brassant le vide contre l’encolure de son pull tandis qu’il fronce les sourcils, soupire face à la sentence irrévocable : il était un idiot fini.
Il le détestait, il le haïssait pour tout ce qu’il avait laissé derrière lui et son abandon; d’être parti sans l’emporter, sans un mot, sans un adieu, sans même lui avoir laissé la chance de lui dire je t’aime, j’ai besoin de ta peau contre la mienne Az. Azriel ça avait été son astre et sa plus belle déception, ça aurait du s’arrêter à cette simple évidence, à cette haine primaire et cette incompréhension; et pourtant. Il ne pouvait se résoudre à ne pas retrouver ce dernier vestige qu’il lui avait laissé avant de déserter.

L’héritier inspire profondément alors qu’il se retrouve confronté entre une fois à ses propres faiblesses et à ce coeur trop fragile. Ses yeux commençait pathétiquement à briller lorsqu’il traversait à grandes enjambées les rues de la capitale en retraçant chaque ruelles dans l’espoir d’en trouver la lueur familière qui appartenait au reflet du bijou égaré. “par pitié...” il cherche, désespère, et perd presque tout espoir lorsqu’il arrive nez à nez à son point de départ ;réalisant que peut-être il n’allait plus jamais le retrouver, ni lui ni son propriétaire, et qu'ils seraient alors réduit avec le temps à de simple souvenirs lointains et étrangers. mais il ne pouvait pas l'accepter. oublier lui qui avait été si particulier.

Puis soudain l’espoir avait pris la forme d'une silhouette et d'un visage familier; une surprise qu’il n’arrivait même plus à cacher derrière son masque de flegmatisme. “A-Attends!” l’enfant perdu cherche à tout pris à attirer son attention, ou peut-être à la ralentir; car il la reconnaissait très bien, c’était elle, cette fille qui l’avait bousculé il y a moins d’une semaine alors qu’il était allé voir Medea. “on s’est déja vu pas vrai?” C’était peut-être rien, ou même un faux espoir, mais Kalei s’y était accroché comme un naufragé à une bouée de sauvetage. Peut-être même qu’il souriait bêtement, confus entre soulagement et angoisses, entre joie et douleurs insoutenables. “c’est toi qui a volé mon pendentif pas vrai?” et il ne fallut que quelque secondes de panique supplémentaires pour qu’il s’y jette, insolent à s’en étouffer, tentant le tout pour le tout quitte à se ridiculiser et à abandonner sa fierté. “j’ai de l’argent si c’est ce que tu veux. mais rends-le moi.

@Eulalie Riesle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Où dorment les étoiles (#Eulei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Flamaerin :: Launondie-