AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

(halo) i'm sorry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 249
‹ AVATAR : emily rudd
‹ CRÉDITS : (av) queen bé.
‹ COMPTES : nahia, l'étincelle. xenia, l'étoile.

‹ AGE : vingt années, trop courtes certainement, à observer le monde derrière des sourires mais le coeur plein de larmes.
‹ STATUT : fiancée pour le principe, pour le prestique. le coeur palpite à nouveau, pour un autre, des sentiments qui ne font pas sens.
‹ SANG : celui critiqué mais placé sur un piédestal, l'enfant de bronze est devenu argent.
‹ POUVOIR : le feu qui se mêle à la lumière. la gamine disparait, apparait, dans un ballet interminable.
‹ METIER : secrétaire du roi des flammes, elle apprend les rudiments de la politique à ses côtés. elle assiste également sa soeur dans la gestion d'une des entreprises familiales.
‹ ALLEGEANCE : à cal oshun, en souvenir d'une impératrice tombée trop tôt, elle s'imagine que malgré les drames, c'est vers lui qu'elle se serait tournée.
‹ ADIUTOR : nimué sand, alliée fidèle, petit bout d'âme inébranlable.
‹ POINTS : 475

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: (halo) i'm sorry. Mer 7 Fév - 22:33


I'm sorry i just can't concentrate right now because everything's a blur and i'm not sure i want to be alive.

T’y arrives pas. Les mouvements ont beau s’enchainer, t’as beau répéter sans cesse ce que t’as appris, t’y arrives pas. Les flammes jaillissent quand bon leur semble, ne s’allument pas lorsque tu le demandes, même pour le simple fait d’allumer une bougie. Et pour couronner le tout, tu ne cesses de clignoter. La tête entre les mains, assise sur le lit d’une chambre dorée, tu tentes de reprendre tes esprits, de te calmer. Tu n’arrives plus à faire la part des choses, tu n’arrives plus à comprendre. A vouloir te battre contre la douleur tu finis par te perdre. La tête qui tourne, le regard qui ne se fixe sur rien, tu cherches une réponse, un remède à tes maux qui ne font que grandir. Parce que tu pensais que fuir le monstre ferait de toi une princesse libre, mais le monstre est dans ton esprit Hazel. Il s’est immiscé il y a des années, pour ne plus jamais en sortir. A chaque pas que tu fais, à chaque décision que tu prends, tu l’entends, tu le vois et tu te souviens des moments avec lui. Des instants à combattre l’envie de hurler, à te battre contre l’envie de tout avouer, de le condamner pour des années de souffrance. Tu n’y arrives plus Hazel. Parce que t’es complètement perdue entre ce que tu es, ce qu’on t’a demandé d’être et ce qu’il a fait de toi. T’es complètement perdue parce que chaque fois que tu poses ton regard sur ta carcasse dans le miroir, chaque fois que tu observes les traits sur ton visage, les marques sur ta peau que tu camoufles par des robes trop moulantes, trop colorées, c’est à lui que tu penses. A ce monstre de frère qui ne quittera jamais ton ombre. Alors tu pleures, comme la petite fille qu’il a brisée, comme la femme qu’il a piétinée. Parce que tu n’arrives plus à faire autrement que laisser les larmes couler, laisser les flammes embrasser ton corps et la lumière qui vient te faire disparaitre pour mieux réapparaitre anéantie.

T’y arrives plus. T’arrives plus à supporter la douleur, alors tu récupères les vêtements que t’avais pour ta fuite. Tu répètes le même chemin stupide, à espérer que fuir sera la meilleure solution. Tu t’habilles, toute de noir, loin des parures du Palais. Et tu t’éclipses de la cage dorée. Tu t’échappes pour retrouver les bas fonds de la capitale. Le seul endroit où tu t’es sentie toi-même, à part entière. Le seul endroit où t’as pensé pouvoir exister pour ce que tu es réellement. Le seul endroit où t’as trouvé le courage d’aimer. Parce que ton cœur bat encore trop fort pour une âme perdue depuis trop longtemps. Parce que t’as besoin de retrouver de cette adrénaline, de cette souffrance partagée et de ce bonheur que vous auriez pu vous apporter. T’y crois plus Hazel, tu sais qu’il ne sera plus le même, tu sais qu’il ne voudra plus de toi, mais cette fois, tu ne le cherches pas pour ça. Alors t’arpentes Jhiu N’guri en quête de l’ancien amant. Les regards curieux sur la demoiselle qui clignote ne te perturbent même pas. T’es là dans un but, un seul, celui de le trouver lui. Milo Naharis. Tu demandes à une prostituée où le trouver, et lorsqu’on t’indique qu’il est là, dans la bâtisse juste derrière, ton cœur s’arrête de battre.

T’hésites. Parce que tu ne sais pas comment faire, comment le retrouver, comment lui demander. Mais tu peux plus faire face, tu peux plus supporter. Alors tu rentres. Tu détailles chaque visage à la recherche du sien. Et tu le vois. Là. Il est dos à toi, mais tu saurais le reconnaitre parmi tant d’autre. Tu t’approches. Lentement. Avec l’envie intense de te réfugier entre ses bras. De te laisser emporter par ses gestes une nouvelle fois. Mais tu n’es pas là pour ça. Pas maintenant Hazel. « Milo. » que tu balbutie. Tes doigts s’emmêlent en attendant qu’il se retourne. Et tu clignotes à nouveau en découvrant son regard. Ses yeux qui se posent sur toi, sur la silhouette indigne de sa considération. Tu n’arrives pas à garder ton calme, et le nouveau don, la malédiction lumineuse, n’en fait qu’à sa tête. Tu disparais. Réapparais. Alors tu attrapes sa main, comme une ancre, un moyen de te rappeler que tu es là, avec lui et qu’il faut arrêter de fuir. Pourtant c’est ce que tu veux. Encore. « Fais en sorte que ça s’arrête. » que tu supplies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 93
‹ AVATAR : Dacre Montgomery
‹ CRÉDITS : avatar : anesidora | Signature : astra | Citation : Hurts like hell - Fleurie
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt deux années passé à se damné, dans une vie qui ne lui a jamais fait de cadeau.
‹ STATUT : Il est libre d'aimer, mais se mets des barrières ridicules, pour ne pas à avoir abandonné un môme devant les portes d'un bordel.
‹ SANG : Un sang qui se mêle et s'entremêlent, l'union entre deux êtres qui ne pouvaient s'associer sans façonné une anomalie.
‹ POUVOIR : L'orange à son bras, terrifiant, même pour lui. Il ose a peine, foutu boucher qui détruit tout sur son passage.
‹ METIER : Main armée des déesses Khodja, il se transforme, devient exactement ce dont elles ont besoin.
‹ ALLEGEANCE : Au delà de ses employeuses, les Khodja sont devenue sa famille, c'est à elels qu'ils dédient son allégeances, à elle, par dessus tout.
‹ ADIUTOR : Asghari Khodja. Obsédée, il se perd dans son ombre, fascinée de la voir briller. Il se brise, cherchant à combler le vide qu'elle a laissé.
‹ POINTS : 393

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry. Dim 18 Fév - 21:04


Un verre. Un battement de coeur. Un autre verre. Le visage de Shae s'imprime contre la rétine du sale môme, l'opportunité d'oublier la maîtresse d'un feu bleu aussi destructeur et indomptable qu'elle ne l'est. Un soupire qui fend les lèvres du prince mêlé alors qu'il se prend une gorgée d'ambre liquide. Il veut oublier qu'un jour il s'est épris d'une furieuse enfant du feu, qu'il a laissé son coeur battre un peu trop fort, illusionnée par l'espoir absurde de la conquérir. Mais elle l'a balayée, la divine créature, d'un battement de cil, quelques mots habilement placée, elle l'a chassé, lui a fait reprendre la place qui est la sienne, comme un cabot qu'on renvoie à la niche. Milo. Jusqu'à ce que la voix fantomatique ne vienne l'extirper de ses songes. Il se fige, le sale gosse, il ne sait que trop bien à qui appartient cette voix cruellement familière... Et pourtant devenue étrangère. Un rictus vient fendre les lèvres du terrible alors qu'il s'envoie une rasade d'alcool, vidant le contenu de son verre d'une traite. Un soupire, il tourne contre son tabouret, venant se prélassé contre le bar, les coudes s'adossant contre le comptoir. Il parade, le foutu mêlé, parce qu'il est ici chez lui, il y règne en maître et la précieuse sur laquelle il laisse couler son regard n'est pas réellement à sa place. Un regard. Un putain de regard et le voilà retomber sous le charme de cette créature, de ce spectre maudit qui lui a tourné si facilement le dos par le passer. Il la détail, sans trop de cérémonie, mais il ne dit rien, Milo, parce qu'il ne veut pas qu'elle sache a quel point sa présence ici bas le fout en l'air. Elle clignote, la lanterne, se dérobe à son regard pour mieux réapparaître, vulnérable et d'une beauté qui le réduise au silence. Il soupire, la saloperie, alors qu'il se déleste de sa veste pour venir la poser sur les épaules de la luciole. Fais en sorte que ça s’arrête. L'homme des Khodja vient accueillir la demoiselle en détresse dans le creux de ses bras, étreinte protectrice qu'il lui impose alors qu'il l'attire à l'abri des regards, dans un coin isolé de la taverne. Il ne dit rien, l'enfant terrible des rues, alors qui la laisse prendre place sur la banquette, toisant les environs à la recherche d'un quelconque regard inopportun. Il prend place à côté d'elle, glisse les doigts contre le menton de la fille du feu pour observer son regard. Qu'est ce que tu fous ici, Hazel? Tu as plutôt été clair la dernière fois... A croire qu'il ne s'en est jamais remis, lui, le coureur de jupon, on ne s'imagine pas que son coeur a connu plus de désillusion qu'il n'oserait l'avouer. Il tombe, chavire, trop rapidement, pour les yeux d'une fille qui n'en a que faire de lui. Les hommes sont cruels? Qu'en est-il des demoiselles? Il n'y croit plus Milo, persuadé qu'il n'est bon qu'à satisfaire les plaisirs de chaires de celle qui s'aventure entre ses draps... Alors il la toise, laisse finalement échapper un soupire. Pourquoi maintenant, pourquoi après autant de temps? Il tourne le dos à la salle, son corps servant de barrière entre elle et ce monde de perdition qui pourrait l'entacher et la salir. Il ne le permettrait pas, non, elle est encore bien trop précieuse... Foutue demoiselle qui lui rappelle les brisures de son myocarde.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 249
‹ AVATAR : emily rudd
‹ CRÉDITS : (av) queen bé.
‹ COMPTES : nahia, l'étincelle. xenia, l'étoile.

‹ AGE : vingt années, trop courtes certainement, à observer le monde derrière des sourires mais le coeur plein de larmes.
‹ STATUT : fiancée pour le principe, pour le prestique. le coeur palpite à nouveau, pour un autre, des sentiments qui ne font pas sens.
‹ SANG : celui critiqué mais placé sur un piédestal, l'enfant de bronze est devenu argent.
‹ POUVOIR : le feu qui se mêle à la lumière. la gamine disparait, apparait, dans un ballet interminable.
‹ METIER : secrétaire du roi des flammes, elle apprend les rudiments de la politique à ses côtés. elle assiste également sa soeur dans la gestion d'une des entreprises familiales.
‹ ALLEGEANCE : à cal oshun, en souvenir d'une impératrice tombée trop tôt, elle s'imagine que malgré les drames, c'est vers lui qu'elle se serait tournée.
‹ ADIUTOR : nimué sand, alliée fidèle, petit bout d'âme inébranlable.
‹ POINTS : 475

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry. Sam 10 Mar - 22:17


I'm sorry i just can't concentrate right now because everything's a blur and i'm not sure i want to be alive.

Ta main s’accroche à la sienne et tu supplies. Tu supplies pour que cet enfer cesse, que la malédiction soit plus douce et qu’enfin tu oublies tout. Mais tu ne veux pourtant pas l’oublier lui. Tu veux pouvoir détailler chacun de ses traits avec le plus grand bonheur, avec la plus grande douceur. Tu te laisses emporter par son odeur alors qu’il pose sa veste sur tes épaules et qu’il t’enserre contre lui. Il n’y a rien de séducteur dans ses gestes, il n’y a plus rien de toute façon. Il t’attire plus loin, où d’autres ne vous observeront pas, ou peu. Mais ton regard à toi se perd dans son regard à lui. Ses yeux que tu admirais tant, ses gestes tendres … Tu as tout perdu Hazel, absolument tout, alors qu’est-ce que t’espérais en venant ici ? Tu trembles, t’éteins, souffles et reviens à la vie. Tu n’en peux plus de ce manège incessant dès que les idées se bousculent dans ta tête. Dès que la noirceur vient faire sombre la lumière. Tu n’y arrives plus, tu ne supportes plus rien, pas même le contact de ses doigts venant relever ton menton. Pourtant tu te laisses faire, tu le laisses t’apprivoiser à nouveau, parce que tu ne sais rien faire d’autre que retomber amoureuse comme au premier regard. « Qu’est-ce que tu fous ici, Hazel ? Tu as plutôt été claire la dernière fois… » Tu voudrais baisser la tête, mais tu ne peux pas. Alors tu fermes les yeux avant de te retirer à lui. Une belle erreur que tu as faite ce jour là. Certainement la plus grosse. Le pire mensonge que ton cœur n’a jamais su accepter. Tu rouvres les yeux pour le retrouver, parce que tu ne supportes déjà plus de ne pas le voir. Il t’a manqué. Cruellement. Et ton cœur qui bat à tout rompre ne viendra pas te faire mentir cette fois. « Pourquoi maintenant, pourquoi après autant de temps ? » La surprise se dessine sur ton visage alors que tu joues de nouveau avec tes doigts. Tu n’es pas gênée Hazel, tu ne sais plus où te mettre. « Tu n’as donc pas lu ma lettre … » que tu lâches la voix enraillée par le stresse. Tu te racles la gorge. « Je … » Tu te mordilles la lèvre inférieure. Incapable de dissimuler le moindre signe d’anxiété. Tu n’arrives pas à te calmer, alors tu cherches à nouveau son regard, pour trouver une accroche et un moyen d’arrêter de perdre pied, mais c’est probablement pire. Tu inspires, expires. « Je t’ai menti Milo … – les yeux le fuient – parce que je ne savais pas comment faire autrement. » Tu clignotes à nouveau. « Si mon frère l’avait appris je … Je ne voulais pas risquer ta vie. » Ton regard se repose sur lui alors que tu t’approches, réduisant visiblement la distance entre vos deux corps. « Je t’aimais et je … » Tu lèves la main pour la poser sur lui, te ravises. Je t’aime toujours que tu aimerais avouer. Que tu ne cesses de penser depuis qu’il s’est tourné à nouveau sur toi. Mais tu n’arrives pas. Alors tu mens encore, sans prendre conscience que l’orange est probablement la seule personne qui sait absolument tout de toi. « J’ai besoin de toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 93
‹ AVATAR : Dacre Montgomery
‹ CRÉDITS : avatar : anesidora | Signature : astra | Citation : Hurts like hell - Fleurie
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt deux années passé à se damné, dans une vie qui ne lui a jamais fait de cadeau.
‹ STATUT : Il est libre d'aimer, mais se mets des barrières ridicules, pour ne pas à avoir abandonné un môme devant les portes d'un bordel.
‹ SANG : Un sang qui se mêle et s'entremêlent, l'union entre deux êtres qui ne pouvaient s'associer sans façonné une anomalie.
‹ POUVOIR : L'orange à son bras, terrifiant, même pour lui. Il ose a peine, foutu boucher qui détruit tout sur son passage.
‹ METIER : Main armée des déesses Khodja, il se transforme, devient exactement ce dont elles ont besoin.
‹ ALLEGEANCE : Au delà de ses employeuses, les Khodja sont devenue sa famille, c'est à elels qu'ils dédient son allégeances, à elle, par dessus tout.
‹ ADIUTOR : Asghari Khodja. Obsédée, il se perd dans son ombre, fascinée de la voir briller. Il se brise, cherchant à combler le vide qu'elle a laissé.
‹ POINTS : 393

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry. Mar 27 Mar - 19:15


Tu n’as donc pas lu ma lettre… Brisée, abîmée, elle est maladroite, malhabile, elle ne sait comment agir avec lui. Il la toise curieusement, cherchant des réponses aux questions qu'il n'a pas prononcé, il la détaille, sans la moindre gêne, sans même chercher à s'en cacher. Et finalement, l'enfant terrible laisse échapper un soupire alors qu'il hausse les épaules, envoyant valser les espoirs de la fille d'argent. Non, il ne l'avait pas lue, il l'avait déchiré, brûlé, refusant de lire des mots qu'elle n'avait su lui confier, refusant de s'attacher à un fantôme, une ombre qui se trouvait de toute façon hors de portée. Je... Regard lasse qu'il plante sur la petite noble, essayant de lui arracher les mots qui reste coincé au seuil de ses lèvres. Impatient, il avait fallu qu'elle se trouve devant lui pour qu'il veuille dévoré le contenu de cette foutue lettre. Dans sa précipitation soudaine à vouloir des réponses, il n'arrive pas à voir le désarrois de la belle, il ne pense qu'à ses vérités qu'elle a gardé en elle depuis trop longtemps.  Je t’ai menti Milo… Sa mâchoire se crispe, alors que ses orbes se détournent, ses poings se serrent furieusement, pour contenir cette colère sourde qui gronde en lui. Il n'a pas le droit de lui en vouloir, parce qu'elle a tenté de le lui dire, de le lui avouer, mais il a préféré fermé les yeux pour se préservé d'une douleur à laquelle il croyait pouvoir éternellement échapper. parce que je ne savais pas comment faire autrement. Ce n'est que lorsqu'il revient se heurter à elle qu'il découvre le regard fuyant de la créature de feu. S'il n'était aussi dangereux de la confronter à son pouvoir, l'enfant mêlé se précipiterais dans le crâne de la demoiselle en détresse pour lui soutirer les informations qu'elle peine à lui livrer. Je t’aimais et je … Le cœur du gamin des rue s'emballe furieusement. Il ne retient pas de ses erreurs, il s'aventure, bien trop rapidement, dans les tréfonds d'un cœur qui n'a que trop souffert et ne supporterais pas la moindre toquade et pourtant, il s'emballe, avide d'être aimé, une fois, juste une fois... Lui qui n'a souvent fait que donner sans rien recevoir en échange. J’ai besoin de toi IL se laisse emporter, enivrée par cette distance, cette proximité avorté. Il vient se saisir de son visage pour s'approprier les lèvres de la sale môme revenue dans sa vie pour le foutre en l'air. Il aime l'idée de l'amour, Milo, mais il ne sait pas ce que c'est, il se heurte bien trop souvent à des murs, il ne connaît rien d'autre qu'une chute incontrôlée, fatale, irréparable. Il s'écarte finalement, gardant son précieux visages entre ses mains de guerrier, il la chérit, à sa façon, mais il se fait plus dure. T'avais pas le droit de choisir pour moi. Qu'il lâche finalement avant de la délaisser, son regard se perd dans le vide alors qu'il rompt le contact, plante ses coudes contre la table pour saisir son crâne douloureux entre ses mains. Ses pensées se mêlent et s'entremêlent dans un chaos indescriptible. Je serais toujours là pour toi princesse, tu le sais bien. Qu'est-ce que tu veux?
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 249
‹ AVATAR : emily rudd
‹ CRÉDITS : (av) queen bé.
‹ COMPTES : nahia, l'étincelle. xenia, l'étoile.

‹ AGE : vingt années, trop courtes certainement, à observer le monde derrière des sourires mais le coeur plein de larmes.
‹ STATUT : fiancée pour le principe, pour le prestique. le coeur palpite à nouveau, pour un autre, des sentiments qui ne font pas sens.
‹ SANG : celui critiqué mais placé sur un piédestal, l'enfant de bronze est devenu argent.
‹ POUVOIR : le feu qui se mêle à la lumière. la gamine disparait, apparait, dans un ballet interminable.
‹ METIER : secrétaire du roi des flammes, elle apprend les rudiments de la politique à ses côtés. elle assiste également sa soeur dans la gestion d'une des entreprises familiales.
‹ ALLEGEANCE : à cal oshun, en souvenir d'une impératrice tombée trop tôt, elle s'imagine que malgré les drames, c'est vers lui qu'elle se serait tournée.
‹ ADIUTOR : nimué sand, alliée fidèle, petit bout d'âme inébranlable.
‹ POINTS : 475

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry. Ven 13 Avr - 12:25



I'm sorry i just can't concentrate right now because everything's a blur and i'm not sure i want to be alive.

( i'm sorry )
Elle s’effondre, se noie dans les pensées sombres, dans des souvenirs d’eux qui ne font que raviver un amour qui n’a pas lieu d’être. Qui ne font que soulever les maux et les rendre plus forts encore. Elle se fige, à quelques centimètres de son corps à lui, un corps qu’elle a touché, envié, qu’elle a aimé plus que n’importe quel autre. Un être à qui s’emmêler pour l’éternité, qu’elle pensait à l’époque. Parce qu’elle n’imaginait pas l’abandonner au moment le plus important, le délaisser alors qu’elle ne faisait que l’aimer d’avantage. Elle tremble, disparait sous les yeux de l’orange pour mieux réapparaitre, le souffle tout près du sien. Elle n’arrive pas à faire face à l’évidence de ses sentiments. A détourner encore le regard des yeux céruléens de l’homme, cet homme. ─ J’ai besoin de toi. Un appel au secours, parce qu’elle ne sait pas vers qui d’autre se tourner. Elle ne peut décemment pas demander un tel acte au mêlé de celui par qui tout à commencer, alors elle vient voir celui par qui tout doit finir. Et s’il prenait sa vie au passage ? S’il emportait bien plus que la douleur ? Une larme s’échappe de ses paupières pour perler sur sa joue, venir se glisser jusqu’aux lèvres bercées à présent par celles de l’âme désirée. Sa main à lui, à nouveau posée sur elle, les lippes qui s’accrochent aux siennes. Elle frissonne d’un plaisir disparu depuis trop longtemps. Un instant, bien court, qu’elle voudrait garder à tout jamais, égoïstement. ─ T’avais pas le droit de choisir pour moi. Elle le sait. Se maudit chaque jour pour un choix qui n’aurait jamais dû être sien. Et lorsqu’il la lâche, lorsqu’il part plus loin, elle a mal. Trop mal. Parce que la séparation était déjà trop lourde à porter, les mensonges, l’amour qui ne s’effrite pas, qui ne disparait pas. Pas comme elle.Je serais toujours là pour toi princesse, tu le sais bien. Qu’est-ce que tu veux ? Elle tourne la tête vers l’autre. Elle doit lui dire, là, maintenant. Elle doit lui demander de tout effacer. De prendre avec lui tout ce qui lui reste de ces conneries. De la douleur des coups, de la douleur de l’avoir perdu. Elle ne veut plus souffrir. Elle ne veut plus passer son temps à perdre le contrôle sur ses pensées, ses émotions, sa vie. Son ventre se serre alors qu’elle observe le visage du mêlé face à elle, à la recherche du bon phrasé. De la bonne demande. Mais elle ne trouve rien Hazel. Parce que ce n’est plus ça qu’elle veut. Elle veut vivre la fille des flammes et de la lumière. Elle veut vivre et ressentir. Elle veut connaître à nouveau la douceur et la rigidité. Elle veut comprendre pourquoi, pourquoi elle l’a abandonné quand elle ne voulait que de lui. Alors elle ne réfléchit plus. Elle arrête un instant. Et se laisse guider par l’instinct. Par le seul désir qui l’enivre. Elle disparait, retourne à lui, place ses doigts tremblant sur son torse, puis réapparait, à quelques millimètres de sa bouche pour y déposer la sienne. Un baiser léger, d’abord, puis insistant, plaquant son corps contre celui de l’autre. Elle fait glisser sa main pour récupérer celle de l’orange, pour déplacer son bras dans son dos, pour qu’il l’enserre, comme autrefois. Elle l’embrasse, encore, en espérant que jamais ce moment ne s’arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 93
‹ AVATAR : Dacre Montgomery
‹ CRÉDITS : avatar : anesidora | Signature : astra | Citation : Hurts like hell - Fleurie
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt deux années passé à se damné, dans une vie qui ne lui a jamais fait de cadeau.
‹ STATUT : Il est libre d'aimer, mais se mets des barrières ridicules, pour ne pas à avoir abandonné un môme devant les portes d'un bordel.
‹ SANG : Un sang qui se mêle et s'entremêlent, l'union entre deux êtres qui ne pouvaient s'associer sans façonné une anomalie.
‹ POUVOIR : L'orange à son bras, terrifiant, même pour lui. Il ose a peine, foutu boucher qui détruit tout sur son passage.
‹ METIER : Main armée des déesses Khodja, il se transforme, devient exactement ce dont elles ont besoin.
‹ ALLEGEANCE : Au delà de ses employeuses, les Khodja sont devenue sa famille, c'est à elels qu'ils dédient son allégeances, à elle, par dessus tout.
‹ ADIUTOR : Asghari Khodja. Obsédée, il se perd dans son ombre, fascinée de la voir briller. Il se brise, cherchant à combler le vide qu'elle a laissé.
‹ POINTS : 393

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry. Sam 12 Mai - 16:59


Retour d'un fantôme du passé. Une ombre qu'il pensait avoir oublié. Des sentiments enfouis, profondément, mais des sentiments toujours présents, ils n'attendaient qu'elle pour exploser en lui, imprégner son être, bousiller un cœur qui avait pourtant déjà tant souffert. Ses pensées filent et défilent, se mêlent et s'entremêlent, douce agonie qui souille son âme, l'amour retrouve aisément le chemin de son corps, parce que le furieux mêlé n'en avait jamais oublié la saveur. Ses doigts s'accrochent contre ses tempes,espérant faire taire la douleur assourdissante, mais au delà des maux qui déchirent son être, le silence détestable de la sublime résonne en écho dans les profondeurs de son âme. Il se redresse, laisse ses orbes courir jusqu'à l'endroit où elle se trouvait encore quelques secondes plus tôt. Ses iris céruléennes foulent l'invisible créature sans la trouver, pourtant il la sent, si proche de lui, son souffle délicieux et brûlant caresser sa propre peau, l'éveillant à des sensations qu'il ne voulait pourtant plus s'autoriser à ressentir... Mais qu'il ressentait bien malgré lui. Son cœur loupe un battement lorsque la fille des flammes réapparaît, si proche de lui, lorsque ses lèvres viennent naturellement trouver les siennes. Il n'ose rien dire, rien faire, par crainte de voir la fragile s’effacer entre ses doigts, il la laisse mener la danse, mais se laisse rapidement enivré par l'intensité de son baiser, au rythme effréné des battements de son cœur. Il s’asphyxie, enivré par les lèvres de la belle, la proximité retrouvée avec une facilité déconcertante, il se laisse enveloppé par les sensations délicieuses qui envahissent son être, sans prendre la peine de réfléchir plus longtemps, il oublie jusqu'au conséquence de ses retrouvailles... Mais en était-ce réellement? Ou était-il en train de se dire au revoir? Il ne voulait rien savoir, il voulait savourer chaque seconde de cet instant qui leur appartenait à eux, à eux seuls. Le monde peut bien sombrer que l'enfant des rues n'en a que faire, il renoue avec la vie au contact de la précieuse enfant au sang argent. Ses mains glissent contre le corps de la Grimsrud, redécouvre avec délice ses courbes parfaites, l'attire à lui, pour anéantir cette distance qui pourrait perdurer entre eux, il l'attire à lui, contre lui, jusqu'à ce qu'elle prenne place contre ses genoux. Savoureux mélange de douceur et de passion, ses mains marquent plus intensément certains endroit, pour arracher à sa peau quelques frissons de plaisir, pour se souvenir de chaque parcelle d'elle, au cas où elle disparaîtrait à nouveau. Il ne s'écarte de ses lèvres que pour reprendre son souffle et revenir les conquérir au plus vide, gourmand et avide, il refuse de se passer d'elle une seule seconde de plus. Il la chérit, l'inestimable beauté de la nation du feu.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017-18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (halo) i'm sorry.

Revenir en haut Aller en bas

(halo) i'm sorry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps :: saison 2-