AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

now you see me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: now you see me Mer 7 Fév - 13:49


maleah bedelia
Life calls the tune, we dance.
prénom, nom ‹ maleah bedelia. elle a mis des années à comprendre que son prénom était maleah. sa mère passait davantage son temps à  l'appeler à travers les couloirs d'un air agacé, si bien qu'elle usait de son nom en entier pour bien signifier sa colère. âge ‹ elle a vingt-quatre ans, bien qu'elle n'en ait aucune preuve. elle s'est toujours contentée d'accepter les faits établis comme si c'était la vérité. date et lieu de naissance ‹ un trois mai, à nouveau, d'après ce qu'on lui a dit.  elle est née dierinung mais sa mère lui racontait toujours que leur famille venait de l'île huyie, un nom qui a toujours fait rêver maleah, même si elle n'arrivait pas à s'en faire une image particulière, malgré les descriptions que sa mère en faisait.  statut matrimonial ‹ elle est seule, elle n'utilise pas le mot célibat parce qu'il lui parait évident que, quelle que soit sa destinée, elle n'aura aucun choix à propos de celle-ci. elle a été la maitresse de aedan, le petit fils de son maitre mais celui-ci a été tué lors des premières échauffourées, laissant la famille endeuillée.  sang ‹ elle est humaine, son sang ne vaut donc rien aux yeux des mêlés et des maitres.  elle ne comprend pas pourquoi. comme eux, elle saigne quand elle est blessée, comme eux, son sang irrigue ses vaisseaux et lui assure la vie. métier ‹ esclave. est-ce seulement un métier? c'est celui de sa vie, en tout cas,  elle n'en a pas eu d'autres. elle servait une famille de maitre de l'air dont il ne reste pas grand-chose. habilités ‹ elle n'a aucune technique de combat, ne sait manier qu'un petit poignard qui ne lui servirait qu'au combat rapproché (ce qu'elle n'a jamais eu à expérimenter jusque-là). sa force réside dans sa discrétion et son agilité, comme elle se faufile dans la ville, telle une ombre qu'on remarque à peine. allégeance ‹ sa seule réelle allégeance va à la famille de maitres de l'air qu'elle a servie toute sa vie. ils ont été bons avec elle après tout, elle s'était même attachée à eux (surtout aedan et son grand-père). mais la famille s'est dispersée ou décimée et il ne reste dans la demeure ancestrale que la carcasse d'un vieil homme et une  lambda qui s'évertue à poursuivre ses tâches habituelles, tout en sachant que le camouflage ne tiendra qu'un temps et que, tôt ou tard, on découvrira qu'elle n'a plus de maitres. compétences ‹ ses compétences ne semblent viser qu'à sa survie. son statut de lambda n'est en effet pas enviable et elle peut dès lors compter sur son agilité, sa furtivité et sa capacité à se faufiler entre les ennuis qui lui ont assuré sa survie jusqu'ici. localisation actuelle ‹ dierinung, dans la demeure où elle a grandi mais elle ignore pour combien de temps, encore. groupe ‹ dum vivimus, vivamus avatar et crédits ‹ olivia cooke + kiri
anecdote 01 ‹ maleah est née dans la dépendance réservée aux esclaves de la famille d’aedan. elle ignore l’identité de son père, même si elle se doute que ça doit être l’un des membres de la famille qui la possède. peut-être un oncle ou un cousin au jeune homme, cela importe peu, de toute façon. elle a grandi et vécu dans cette propriété toute sa vie et n’a jamais quitté la ville. si elle n’avait pas une conscience si vive de sa condition humaine, elle aurait presque pu avoir l’illusion de faire partie de ce clan, tant le vieil homme, le patriarche, était bon avec elle et la traitait comme sa petite-fille. mais sa mère et les siens sont voués à servir et elle n’a jamais eu la prétention de compter davantage à leurs yeux que comme un être destiné à assouvir la moindre de leurs envies. anecdote 02 ‹ aedan était un garçon de son âge, qu’elle voyait apparaitre régulièrement, quand la famille se réunissait. surgissaient alors, venus d’autres villes, une douzaine de personnes, dont le gamin au sourire espiègle (elle se souviendrait à jamais du sourire édenté qu’il lui avait offert quand ils avaient sept ou huit ans et que ses parents rendaient une visite impromptue à son grand-père). ce fut le seul à ne jamais la traiter comme une humaine mais comme son amie, d’abord, puis sa maitresse, plus tard, quand l’adolescence apporta son lot de désirs troubles et de regards fiévreux. il ne cacha jamais son amour pour elle, même lorsqu’on lui asséna qu’il n’épouserait jamais une esclave, qu’on lui trouverait une jeune femme digne de sa condition. maleah savait qu’il ne braverait jamais les interdits mais elle s’en fichait. tout au long de leurs retrouvailles, elle savoura leurs instants en tête-à-tête, ignorant combien de temps ils dureraient encore. anecdote 03 ‹ la mort d’aedan a été un choc. un jour il était là, avec toute la vigueur de sa jeunesse et de son insouciance, lui adressant un signe de la main alors que sa famille quittait la propriété, et quelques mois plus tard, il n’était plus. ses parents, effondrés, se présentèrent pour annoncer le décès de leur fils adoré. évidemment, personne ne prit la peine de l’annoncer en douceur à maleah. elle l’apprit au détour d’un couloir, alors qu’elle furetait avec la discrétion d’un chat. une conversation étouffée lui parvint et, pressentant l’importance de ce qui tramait, elle s’approcha du bureau du vieil homme où ils discutaient des circonstances de la mort d’aedan. maleah n’y comprit rien, tétanisée par le choc de cette nouvelle réalité qui lui était imposée et, oubliant momentanément qu’elle n’était pas supposée écouter aux portes, elle lâcha un hoquet de chagrin. les trois occupants de la pièce se tournèrent vers elle mais ce fut le regard du grand-père d’aedan qui la perça de part en part. un regard où sourdait une douleur immense mais, aussi, une pitié insupportable qui fit fuir la jeune esclave. anecdote 04 ‹ il ne lui reste rien d’aedan si ce n’est des souvenirs qui semblent lui échapper un peu plus chaque jour et un bijou qu’elle cache sous ses tenues pâles et passe-partout. un collier que le jeune homme a créé de ses doigts d’orfèvre et qu’il lui a offert et ordonné de porter lorsqu’il vit qu’elle refusait d’accepter son cadeau. dissimulé au creux de sa poitrine, il semble parfois palpiter avec leur cœur de maleah mais la jeune femme sait parfaitement qu’il s’agit d’une illusion et qu’il est impossible que, au-delà de la mort, aedan soit toujours avec elle. elle garde cependant cet unique objet avec la crainte qu’on le lui découvre et qu’on l’accuse d’avoir volé ses propriétaires. anecdote 05 ‹ habituée à être envoyée faire les commissions et porter des messages pour ses maitres, maleah connait la ville comme sa poche et s’y fond avec l’aisance d’un chat de gouttière. elle a appris, depuis longtemps, à emprunter certaines rues plutôt que d’autres et découvert des raccourcis au détour de portes en apparence closes. consciente de la confiance qu’on lui accorde et de la volonté de lui donner là une liberté dont elle ne pourrait jouir autrement, maleah n’hésite pas non plus à prendre quelques détours pour se gorger des vues splendides que la ville et ses environs offrent. toutefois, depuis que le conflit a commencé et a gagné en intensité, les excursions de maleah se sont largement espacées et elle ne sort désormais de la propriété que pour parfaire sa couverture et ne pas attirer les regards suspicieux. anecdote 06 ‹ avec les mois, la famille du vieil homme a de moins en moins pris la peine de faire le voyage jusqu’à dierinung jusqu’à ne plus venir du tout. la santé du grand-père d’aedan a rapidement décliné et, sa faiblesse se faisant de plus en plus évidentes, les lambdas qui le servaient ont de moins en moins craint les conséquences de sa colère s’ils lui désobéissaient et, au moment de rallier les rangs des chasseurs et des rebelles, beaucoup n’ont pas hésité. même la mère de maleah a disparu, du jour au lendemain, abandonnant sa fille à une demeure trop grande et isolée, avec pour seule compagnie un homme âgé qui mourait de vieillesse mais surtout de chagrain. Incapable de trouver le courage de suivre les siens pour un destin qu’elle peinait à comprendre, maleah est restée, quitte à devenir une traitresse aux yeux de certains de ses anciens amis. anecdote 07 ‹ sa compétence de survie lui permet de faire profil bas et maintenir l’illusion. elle s’évertue à soigner son maitre en sachant que le temps lui est compté. le vieil homme, en effet, refuse de se battre pour vivre et passe ses journées au lit, à fixer le plafond ou à marmonner des litanies inintelligibles que la jeune femme a cessé d’écouter ou d’essayer d’interpréter. elle poursuit ses tâches, guidées par la force de l’habitude, et concocte des breuvages pour alimenter le grand-père d’aedan et espérer ainsi le maintenir en vie. le reste du temps, elle erre sans trop savoir quoi faire d’elle-même. élevée dans l’unique but de servir, elle se sent désoeuvrée maintenant que les choses se délitent et que, malgré ses efforts, tout lui échappe. anecdote 08 ‹ il lui est bien sûr arrivé à plusieurs reprises d’être sur le point de partir, de se saisir d’un sac dans lequel tenait ses maigres effets personnels, et de partir à la recherche des siens. mais à chaque fois, poussée par l’instinct de conservation ou une loyauté inébranlable, elle a abandonné l’idée, a rangé le sac dans la dépendance et est retournée au chevet du vieux maitre de l’air. si elle s’imagine parfois parcourir les contrées d’aksana, cela ne reste que du domaine du rêve. que ferait-elle, après tout, dehors, alors qu’elle ne connait pratiquement rien du monde qui l’entoure ? quand son univers se résume à ces murs de pierre, à ce jardin féérique et ces rues qui ne lui appartiennent pas ?  anecdote 09 ‹ au final, elle a bien pris conscience de la facilité avec laquelle elle s’était faite à la solitude. sa mère et les autres ne lui manquent pas réellement, elle ne pense d’ailleurs que rarement à eux. son seul souci, c’est que ce manque de responsabilité, cette absence de but, la pousse à se retrancher dans ses pensées, chose à laquelle elle n’a jamais été préparée. elle a appris à chasser aedan de son esprit parce qu’elle avait le cœur lacéré quand elle fermait les yeux et essayait de se remémorer son visage d’ange espiègle. d’autant plus qu’elle a toujours plus de mal à se rappeler de lui les dernières fois où elle l’a vu et beaucoup moins à imprimer les souvenirs d’enfance, quand l’insouciance habitait encore ses traits. alors, pour s’occuper, pour ne pas devenir folle, maleah a entrepris d’étudier les plantes du jardin et s’adonne à des mélanges saugrenus pour découvrir d’éventuelles nouvelles propriétés à ceux-ci. cela lui permet d’évincer aedan de son esprit mais aussi de ne pas songer à l’avenir qui l’attend lorsque le vieux maitre de l’air rendra son dernier souffle. anecdote 10 ‹ elle songe parfois qu’elle devrait accueillir cette liberté comme une bénédiction. après tout, elle n’a pas déserté son poste, est restée jusqu’au bout auprès de son maitre. mais qu’est-elle supposée faire lorsqu’il n’y a plus personne pour la clamer sienne ? serait-ce de la stupidité que d’aller se livrer en annonçant qu’elle n’a plus de maitre ? qui sait à qui elle sera ensuite revendue ? même si elle n’a rien connu d’autre de son existence, maleah sait la chance qui est la sienne d’avoir grandi au pied de cette famille et elle redoute dès lors d’autant plus la prochaine étape de sa vie. quelles sont les chances, en effet, que le destin la gratifie une seconde fois d’un quotidien aussi paisible et sécurisé ?

‹ DÉCRIVEZ QUELLE EST LA POSITION DE VOTRE PERSONNAGE VIS-À-VIS DE LA SITUATION POLITIQUE ACTUELLE (dissolution de l'empire, virus, purge).
A l’heure actuelle, la position de Maleah vis-à-vis du climat politique est encore très extérieure. Elle n’a qu’une connaissance relative de ce qu’il se passe à Aksana et craint d’autant plus d’être livrée à ce monde sens dessus dessous. Elle a grandi dans l’insouciance d’une vie où tout était déjà édicté, où elle n’avait rien à remettre en question, et n’est donc pas préparée à affronter les tensions qui règnent. Elle a cependant conscience de ses lacunes, raison pour laquelle, entre autres, elle repousse toujours le moment où elle devra quitter la sécurité de sa vie d’avant pour découvrir ce qu’il se passe au-delà du périmètre de la propriété et, plus généralement, ce qui l’attend en dehors de Dierinung.
pseudo et prénom ‹ lw âge ‹ joker comment as-tu trouvé le forum? ‹ difficile de passer à côté, entre bazzart et les copines pays ‹ europa fréquence de connexion ‹ 4/7 votre avis sur le forum ‹ il est magnifique et quel travail de description! smiley préféré‹   machiavel   gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Maleah Bedelia le Sam 10 Fév - 13:30, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 13:49


and then... he was gone.
where exactly do you put your hands on somebody who hurts everywhere?
Maleah se leva à l’aube. Comme d’habitude. Et, comme d’habitude, elle opéra son rituel quotidien : elle s’assit dans son lit, se recroquevilla sur elle-même, les bras serrés autour de ses genoux repliés et écouta quelques secondes le silence qui la cernait. Elle s’y était faite, à cette absence de bruit et de vie. Autrefois, elle pouvait fermer les yeux et essayer de deviner qui faisait quoi aux sons qu’ils produisaient. Elle entendait les jardiniers bavarder joyeusement en se dirigeant vers l’appentis pour récupérer leurs outils. Elle percevait les rires étouffés des plus petits, qu’on tâchait de tenir calme pendant que chacun vaquait à ses tâches attitrées. Elle pouvait distinguer la voix de sa mère qui donnait des ordres et rabrouait les retardataires. À présent, il n’y avait plus rien. Les rires, comme tout le reste, avaient désertés la demeure et Maleah dut s’extraire de son lit avec réticence pour entamer sa journée. Elle alla se laver à l’évier et s’habilla sobrement d’une robe (qu’elle avait grise ou beige, selon le jour). Elle passa un gilet léger sur ses bras nus et enfila des sandales avant de nouer sa chevelure en une queue de cheval sommaire. Elle ne faisait plus l’effort de les tresser comme autrefois. À quoi bon ? Il n’y avait personne pour lui faire les gros yeux ou lui désigner la porte d’un doigt impérieux pour la renvoyer à sa chambre. À la place, elle descendit à l’étage inférieur et rejoignit la cuisine qui était désormais d’une tristesse affligeante. La jeune femme n’avait jamais été très douée pour concocter des plats appétissants mais, de toute manière, comme le vieil homme refusait de s’alimenter, elle n’avait même plus à se soucier de cela. A la place, elle prépara une mixture qui, si elle ne faisait clairement pas saliver au premier coup d’œil, avait au moins le mérite de nourrir correctement quelqu’un d’une constitution normale et éviter ainsi un état de malnutrition et de déshydratation. Pour elle-même, elle prépara un petit-déjeuner frugal, qu’elle avala en s’activant, avant de monter avec son plateau. De ses pas légers, elle ne faisait aucun bruit et elle songea que si elle n’était pas consciente de sa propre existence, elle aurait pu croire qu’elle était un fantôme qui hantait les lieux. L’un de ceux à qui le vieux maitre de l’air semblait parfois s’adresser, dans son délire empreint de chagrin. Maleah avait encore assisté à son monologue la veille, alors qu’elle tenait sa main parcheminée de taches de vieillesse, et qu’il semblait dialoguer avec l’un de ses frères (peut-être celui qui était mort quand il était jeune homme et que Maleah n’avait dès lors pas connu mais dont elle avait souvent entendu parler). Sa gorge s’était nouée en songeant que cet homme avait perdu tout ce qui lui était cher et qu’il vivait maintenant avec des souvenirs qui dataient parfois de plus de soixante ans. Voyait-il Aedan ? Lui adressait-il des conseils avisés ? Pleurait-il son petit-fils disparu comme elle s’était sentie incapable de le faire ? Elle savait pourquoi elle n’avait jamais pu véritablement laisser la vague de tristesse l’envahir : parce que la mort d’Aedan, même après tous ces mois, lui paraissait abstraite, absurde. Elle n’avait pas pu croire à son décès, elle n’avait pas pu croire qu’Aksana avait laissé partir un ange comme celui-là. Elle n’avait pas pu se figurer qu’il pouvait y avoir un monde sans Aedan, même si elle avait finalement passé plus de temps sans lui qu’avec lui. Mais cela lui avait suffi, à l’époque, de le savoir quelque part, même si elle n’avait pas la possibilité de se gorger de sa présence solaire. Le savoir vivant et souriant avait été bien assez. Et maintenant ? Où était-il ? Où reposait son corps ? Elle cherchait parfois à se persuader de sa mort en l’imaginant dans un état de décomposition atroce, comme cet oiseau qu’elle avait trouvé, quand elle avait douze ans et dont il ne restait que les os, quelques plumes et le bec minuscule. Mais même ça, ça ne rendait pas l’absence d’Aedan plus vraie.
Elle poussa la porte de la chambre en constatant qu’elle ne pensait jamais autant à Aedan que pendant ces quelques minutes où elle préparait les repas du maitre de l’air et où, invariablement, elle était forcée de penser au lien de parenté entre le vieil homme qui se mourait dans son lit et le garçon qui avait posé sur elle un regard que personne n’avait jamais eu à son égard, fort d’une adoration joyeuse, limpide. Penser à Aedan lui faisait mal et elle s’efforça de le bannir de son esprit alors qu’elle pénétrait dans la pièce où reposait son grand-père. Elle craignait toujours que le vieux propriétaire découvre le fil de ses pensées, ce qui était parfaitement insensé. Mais elle ne voulait pas voir son regard bleu et triste glisser sur elle et s’ancrer en elle.
- Bonjour, maitre, dit-elle d’une voix rauque pour annoncer sa présence.
Le vieil homme n’esquissa pas le moindre mouvement mais elle s’était habituée à son immobilité maladive. Aussi alla-t-elle poser son plateau sur un meuble pour venir ensuite s’asseoir sur le bord du matelas pour caresser doucement la main de son maitre en attendant qu’il émerge de sa torpeur. Mais quand elle saisit ses doigts, ils étaient glacés et Maleah les lâcha, surprise par l’aspect qu’ils avaient pris, aussi durs que la pierre, aussi froids qu’un vent du nord.
- Non, murmura-t-elle, incrédule, en réalisant ce que cela signifiait. Non, non, non. Non.
Le souffle court, elle s’empara à nouveau de la main du vieil homme et la secoua vainement. Elle s’agenouilla alors sur le lit et pressa les paumes sur la cage thoracique du maitre de l’air et entreprit un massage cardiaque complètement illusoire. Il était évident qu’il était mort depuis plusieurs heures, qu’il n’y avait plus rien à faire pour lui redonner la vie. Mais comme pour Aedan, Maleah se sentit incapable d’y croire ou, plutôt, parce qu’elle savait ce que cela impliquait, elle devait tout faire pour empêcher le grand-père de l’abandonner.
- Revenez-moi, le supplia-t-elle en s’agitant nerveusement. Ne me laissez pas !
Elle mit du temps à réaliser que son visage baignait de larmes et ne sut si c’était l’angoisse qui avait fait naitre ses sanglots ou si, d’une certaine façon, c’était la conscience qu’elle venait de perdre quelqu’un à qui elle avait bien malgré elle tenu comme à un membre de sa famille.
Réalisant enfin que ses efforts ne rimaient à rien, Maleah cessa de se battre avec le destin et s’allongea contre le corps froid de son dernier maitre et enfouit le visage dans les draps.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Maleah Bedelia le Sam 10 Fév - 14:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 14:00

une humaine oshun

bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 14:01

j'aime beaucoup ce que j'ai lu, hâte de voir la suite. gnuh gnuh
puis, cooke lui va tellement bien. fall
bienvenue. much love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 14:30

bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 14:54

Une humaine, super choix omg
Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
humans
avatar
humans
‹ MESSAGES : 1329
‹ AVATAR : travis fimmel.
‹ CRÉDITS : (av) babine, (gif) unknown/tumblr
‹ COMPTES : marlys, eron.

‹ AGE : trente cinq années, environ, sans grande certitude.
‹ STATUT : piqué au vif par l'une de ses semblables même s'il se leurre, préférant prétexter un simple attachement à son sang plutôt qu'à sa personne.
‹ SANG : rouge, un simple rouge sang.
‹ METIER : tout et rien à la fois, il prend l'argent où il passe selon les besoins du moment.
‹ ALLEGEANCE : anders pollux, plus ou moins.
‹ POINTS : 507

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 15:39

LAAMBDAAA
fab2 fab2 fab2 fab2

un jour, on va régner sur aksana, FEAR US
:swagger: :swagger: :swagger: :swagger:

bienvenue, hâte d'en savoir plus I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 1213
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © balaclava; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : il a vingt trois ans, mais le visage osseux, ainsi que ses yeux sombres ourlés de cernes violacés, le vieillissent de quelques années supplémentaire.
‹ STATUT : l’amour est une faiblesse dont il est la triste victime depuis bien longtemps. le coeur n’a jamais failli, c’est le même homme qui suscite chez lui tressaillements et affection profonde, obsessionnelle. les maux du passé ne sauraient entacher la pureté du sentiment.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : son vœu le plus cher était de rejoindre la glorieuse armée de l'air en tant que soldat, à l'instar de tout les membres de sa famille avant lui. malheureusement blessé à la jambe, le rêve s'effrite et disparait progressivement. à présent il tente de maintenir le statut, mais n'en a guère plus les moyens à cause de sa condition physique déplorable.
‹ ALLEGEANCE : aeristin est sa patrie, celle qui l'a vu naitre et grandir - jamais il ne la quitterait. après avoir suivi achille, il soutient à présent andrei bolkonsky dont il apprécie les idées et les valeurs ; il n'a que faire de la reine actuelle, pourtant légitime.
‹ ADIUTOR : un orange, parti depuis longtemps, c’est seul qu’il se débrouille.
‹ POINTS : 2286

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 18:29

hiiii trop bien que tu sois là cutie2 cutie2 cutie2 cutie2
bienvenue much love much love much love much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 18:31

miiiiiiiiih elle est si jolie. cutie2 cutie2 cutie2
bienvenue copine. cute cute chem chem
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 19:54

bienvenue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 20:16

Merciiii cutie2 cutie2

Les copines much love much love

Hâte de rédiger la suite
Revenir en haut Aller en bas
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 2534
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar TF et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar, j. odair

‹ AGE : 30 ans maintenant. Trois décennies à arpenter cette terre qui t'a si souvent blessée.
‹ STATUT : Cœur éprit. Cœur brisé avant que rien n'ait jamais commencé.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 1751

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 20:55

Bienvenue à toi belle lambda much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 7608
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) tumblr
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 7335

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: now you see me Mer 7 Fév - 21:58

oooh une humaine qui servait une famille de l'air ! je peux te proposer un lien avec veda? elle servait aussi une famille de l'air What a Face maybe c'était la même ? What a Face
(faut qu'on se mpotte aha)

bienvenue en tout cas I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Jeu 8 Fév - 0:04

Personnage ultra intéressant cutie2
Bienvenue nrv
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Jeu 8 Fév - 11:30

bienvenue sur putw
Revenir en haut Aller en bas
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 2054
‹ AVATAR : byun jungha
‹ CRÉDITS : fayrell (av) ASTRA (sign)

‹ AGE : vingt-cinq années perdues dans la débauche des bas fonds de Launondie. Irresponsable, jamais dans le droit chemin, tu ne connais que la route vers les enfers.
‹ STATUT : à tous et à personne. Tu laisses leurs mains parcourir tes formes délicieuses, tu les laisses t'admirer comme bon leur semble. Mais alors qu'ils te tiennent dans leur bras, tu fais de leur naïveté ta marionnette.
‹ SANG : d'un rouge pourpre, d'une combinaison longtemps détestée, méprisée. Née d'une liaison interdite, tu n'auras jamais connue ton géniteur malgré les louages de ta mère à son égard.
‹ POUVOIR : tu t’immisces dans les souvenirs d'autrui, découvre leurs pensées les plus intimes et les leur arrache pour les utiliser à ton avantage.
‹ METIER : charmeuse se faisant passer pour prostituée au boudoir aux mille courtisanes. Mais tu n'accueilles contre ton sein que celles et ceux susceptibles de t'apporter les informations dont tu as besoin.
‹ ALLEGEANCE : aucune. loin des conflits actuels, tu préfères tirer à ton avantage les plus affaiblis par la guerre des nations pour les charmer et leur soutirer des informations.
‹ ADIUTOR : d'ace kimora, l'homme de la nuit, pécheur de Launondie, roi de tes enfers. Il est la partie de toi la plus sombre mais aussi la plus essentielle. La magie avait lié vos âmes, la perte de ce pacte invisible ne vous a fait qu'un. Il est ton repère, ta moitié.
‹ POINTS : 3175

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: now you see me Jeu 8 Fév - 15:47

une humaine
me likeyyy dadada

bienvenuuue et courage pour ta fiche cutie2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 304
‹ AVATAR : MARGOT ROBBIE.
‹ CRÉDITS : NEON CATHEDRAL A GODDESS (AVATAR)
‹ COMPTES : WA, IL, MO.

‹ AGE : vingt-six pétales sont désormais fanées, futilité infantile pour silke qui ne se préoccupe que très peu de tout cela.
‹ STATUT : désormais veuve, elle voit sa vie dictée par une symphonie répétitive. c'est la seule âme qui a su captiver la sienne qui l'a libérée de cette emprise nouvelle, le seul homme qu'elle ait réellement aimé et qu'elle n'aimera probablement plus jamais. silke se contente désormais d'apprécier les simples plaisirs charnels.
‹ SANG : argent, noblesse nouvelle qui s'inscrit dans ses prunelles, une passion à laquelle elle a pris goût.
‹ POUVOIR : projection astrale, c'est une nouvelle capacité qui s'inscrit dans les veines de la sublime. un pouvoir qu'elle maîtrise désormais bien, puisqu'elle se plaît à l'utiliser de diverses manières et de façon répétitive. elle considère cette anomalie comme un don nouveau, une chance de la part des sept de la faire briller.
‹ METIER : anciennement assassin personnel du roi thomas griffith, désormais assassiné, elle n'est plus rien. silke est désormais derrière les barreaux du palais de greenstall, palais dont elle parcourait jadis les couloirs en tant que plus grande fidèle.
‹ ALLEGEANCE : thomas griffith, seul vrai roi digne de ce nom selon elle. elle lui a voué une allégeance totale et complète, mais c'est à sa famille qu'elle a dû renoncer, et à sa nation, aussi. désormais décédé, silke n'a plus aucune allégeance, elle sait maintenant qu'elle ne peut se fier qu'à une seule personne : elle-même.
‹ ADIUTOR : .
‹ POINTS : 1491

MessageSujet: Re: now you see me Jeu 8 Fév - 17:28

olivia est tellement mimi gnuh
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as besoin de quoique ce soit. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: now you see me Jeu 8 Fév - 17:55

yas une humaine. oshun
bienvenue. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: now you see me

Revenir en haut Aller en bas

now you see me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: fiches de présentations-