AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez| .

every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 0:40


Adonis Gabriel Griffith
all my flowers grew back as thorns
prénom, nom ‹ ( adonis ), un ancêtre lointain et oublié, par tous si ce n'est par les quelques pages d'histoire lues par celui qui porte son nom. Adonis, un prince d'une branche majeure, jamais devenu plus qu'un politicien au service de son ainé. Jamais devenu plus qu'un homme restant à sa place, n'ayant probablement jamais effleuré du bout de ses doigts la couronne de granit. Adonis, un nouvel homme. Adonis, un ambitieux, un courageux, un fou, un amoureux. Un roi. ( griffith ) Elle est belle, la famille Griffith. Famille ancestrale, aussi puissante qu'une montangne, aussi dure que la roche qu'elle constitue, plus soudée que toutes les autres et pourtant plus éclatée que jamais. Griffith, un idéal, du sang bleu, de la fermeté. Adonis Griffith, le renouveau, la modernité, la folie, l'innovation disruptive, le coup de pied dans la gueule des vieux pourris. âge ‹ ( vingt-six ans ), la jeunesse qui lui colle à la peau, mais qui s'en va dans les épaules qui prennent en carrure, dans la barbe qui pousse et persiste sur ses joues, dans les cernes qui s'élargissent et les coups qui s'accumulent. Les années passent, et si chaque anniversaire fut religieusement fêté à Greenstall, le vingt-sixième marqua une promesse de mort imminente, annoncée par un ancien amant trop ancré dans son palpitant, et un cadeau inattendu. date et lieu de naissance ‹ ( 23.09 à Greenstall ), le lendemain du festival d'automne, la magnifique reine donna naissance à son troisième enfant. Encore un fils ! De la joie dans les rues, de la joies dans le palais. Une soeur et un frère prêts à accueillir le nouveau compagnon de jeu. Un enfant né de la paix et de l'amour, le premier enfant Griffith né sans couronne.  statut matrimonial ‹ ( marié à Izolda Griffith ) ec sang ‹ ( bleu ) ec métier ‹ ( roi d'eartanera ) ec maître de ‹ ( aléa dochain ) ec élément ou don ‹ ( lava bender ) ec allégeance ‹ ( lui-même ) ec compétences ‹ ( leadership, level 7 ) ec, ( charisme, level 7 ) ec, ( audace, level 7 ) ec, ( manipulation, level 5 ) ec, ( méfiance, level 1 ) ec localisation actuelle ‹ ( greenstall ) ec groupe ‹ FACILIS DESCENSUS AVERNI avatar et crédits ‹ dylan o'brien // luaneshë
granite ‹ écrire ici quartz ‹ écrire ici marbre ‹ écrire ici gravier ‹ écrire ici sable ‹ écrire ici craie ‹ écrire ici argile ‹ écrire ici basalte ‹ écrire ici calcaire ‹ écrire ici obsidienne ‹ écrire ici

‹ Décrivez quelle est la position de votre personnage vis-à-vis de la situation politique actuelle. (dissolution de l'empire, virus, purge)
Ecrivez votre réponse ici. Détaillez bien les différents aspects de votre réponse. Vous pouvez la rédiger comme si votre personnage répondait à une question qui lui était posé, ou en continuant d'utiliser la troisième ou la seconde personne. Soyez complet, l'idéal serait de répondre en un minimum de cinq lignes.
pseudo et prénom ‹ luaneshë, lise. âge ‹ still 24  much wow  comment as-tu trouvé le forum? ‹ dans la maison du diable  rip pays ‹ LES FRITES LE CHOCOLAT LA BIERE LES GAUFRES  dadada  fréquence de connexion ‹ h24 really  hm votre avis sur le forum ‹ c'est le plus beau forum du monde  Rolling Eyes  tete a claque  parrain ? ‹ techniquement, manon  much wow  smiley préféré‹  much wow  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Adonis Griffith le Dim 4 Fév - 20:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 0:40


trouble usually finds me
go ahead, underestimate me

you were my earth, 14 août 2149, Greenstall (Eartanera), Thomas et Adonis Griffith.

Thomas corrige sa posture d’un air calme, après une énième tentative du jeune garçon de maîtriser son élément. « Recommence. » son ton est paternel, emmpli d’une certaine douceur dans la dureté de son exigeance. Adonis hocha la tête et exécute deux mouvements des poignets, pour modeler une roche selon son bon vouloir. C’est simple, il doit en faire un cube. Mais le cube se brise en deux, et Adonis sent la frustration le gagner. Il e retient de justesse d’envoyer balader le granit devant lui, alors que Thomas pose sa main sur son épaule. « Tu mets trop de force dans tes mouvements, Adonis. Souviens-toi, tu ne dois jamais utiliser ton élément pour blesser. Un adiutor te protégeras quand tu auras dix-huit ans. Ta maîtrise est un art. Tu dois modeler la terre, fais-en une sculpture si tu le souhaite. » Thomas, qui maîtrise son élément à la perfection, rassemble les deux morceaux de granit, et en fait une forme complexe à l’aide de petits mouvements secs. Il la prend, et la pose entre les mains de son fils cadet. En lui, il place beaucoup d’espoirs. Sans doute trop. Eros est plus difficile à modeler, presque impossible, en fait. Adonis est une pâte plus molle, plus malléable. Le garçon, âgé d’une dizaine d’année, observe l’objet sous toutes ses coutures. La pierre est lisse, polie à la perfection. « Garde-le comme ton objectif. Un jour, tu feras exactement la même pièce. » Adonis n’y croit pas. Son père est bien plus puissant que lui. Mais il hoche la tête, et sourit à son père. A l’époque, les deux Griffith s’entendaient encore à merveilles. Adonis voyait Thomas comme le héros de guerre que Juliette racontait dans ses histoires. Il avait remporté la victoire pour Eartanera et l’Empire. Adonis était fier de lui, fier d’être son fils et fier d’être un Eartanarien. Il quitta son père et retourna dans sa chambre, où il posa la sculpture sur son bureau.

dramatic irony, 30 août 2149, Greenstall (Eartanera), @Juliette Griffith, @Isaak Griffith, Thomas Griffith.

Les doigts maternels glissent dans les cheveux d’ébènes du terrible enfant Griffith, les coiffant correctement, une dernière retouche avant d’embarquer dans le train qui les mènera tout au sud, avant de prendre un bateau pour Koldoveretz. « Adonis, écoute moi. » L’enfant pose ses ambres sur celles de sa mère, un petit sourire aux coins des lèvres. Un petit sourire qu’elle connait bien, et qui la fait soupirer doucement. Ses doigts glissent sous son menton, et elle lui fait lever la tête vers elle. « Tu es un Griffith, Adonis. Tous les Eartanariens te regarderont comme un Griffith, et parleront de toi comme tel. Rend ton père fier, rend moi fière. » Le brun cligne des paupières, ce n’est pas vraiment amusant comme petit discours avant son départ. Il dégage son menton, et hoche la tête. « Aller, va. » Fait-elle avant de poser un baiser sur le front de son fils. Le brun laisse son sourire fleurir sur ses lèvres, et s’en va près d’Isaak, qui l’attend déjà sur le quai. Thomas s’approche de sa femme, et glisse une main sur sa chute de reins. « Ne t’en fait pas. » Souffle-t-il à Juliette. « Adonis est mon meilleur espoir. » Il pose un baiser sur sa joue, et agite la main en direction de son fils, qui en fait de même. Son père est son plus grand modèle.

you act so different with me, Koldoveretz (Aksana), @Nehina K'han, @Wanda Oshun, @Andrei Valaeris.

Nehina glisse une main sous sa chevelure, et l’envoie valser dans son dos, afin de dégager les longs cheveux blonds qui sont sur son épaule, et leur redonner leur place dans son dos. Et chaque geste, il les a vu, observé, décortiqué, il en est tombé amoureux. Assis près d’Andrei et Wanda, Adonis observe la bronze avec un intérêt certain. Un intérêt qui n’échappe pas à ses deux amis. Wanda le dévisage sans un mot, tandis qu’Andrei pose son regard sur l’objet de toutes les attentions de son ami. Finalement, c’est la blonde qui parle en premier. « A force de la fixer, elle va peut être tomber amoureuse de toi. » Andrei lâche un léger rire, et Adonis pose son regard sur la blonde. « Nehina est impossible à approcher. » C’est précisément pour ça qu’il la veut si fort. Mais c’est interdit. Un Griffith et une K’han? Son père le tuerait. Et pourtant… Depuis quelques années, l’enfant a grandit et l’adolescent n’est plus si attaché que ça aux valeurs transmises par son honorable père. Ils s’éloignent, père et fils, et pourtant Adonis n’a pas envie de totalement le décevoir. Il pose à nouveau le regard sur la blonde, qui se sent observée et pose son regard sur lui. Elle détourne immédiatement les yeux, et se lève.

Quelque chose s’arrête de fonctionner dans l’esprit du Griffith, qui se lève à son tour. Les deux autres le regarde sans un mot, alors que le prince déchu s’avance entre les tables, pour suivre Nehina. Tout le monde les voit, absolument tout le monde, mais Adonis s’en fiche. Qu’on dise qu’il court après une K’han, il n’y pense plus. Oublié, Thomas, son honneur, son nom, même. Il accélère le pas, et la retrouve en dehors du réfectoire, alors qu’elle monte les escaliers. « Nehina! » Il la suit, mais elle ne se retourne pas. « Adonis. » fait-elle, la voix pleine d’une sorte de révérence que seuls les K’han leur démontrent vraiment. Adonis grimpe les quelques marches qui les séparent deux à deux, et lui lance un sourire quand elle daigne tourner la tête vers lui. « Tu m’accompagnes dans le parc? On est pas censé sortir à cette heure, mais j'irai de toute manière, alors… » Il touche la corde sensible, son esprit de K’han, son instinct forgé par l’éducation, elle doit l’accompagner, le protéger. Le protéger de quoi? Si ce n’est d’elle, et des sentiments qui battent dans son coeur de gamin.

wake me up if everything changes, date, lieu, participants.
texte


PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Adonis Griffith le Jeu 15 Fév - 12:33, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 0:40


every single wound has a story to tell
i'd rather die on my feet than live on my knees

wake me up if everything changes, 20 octobre 2160, Launondie (Flamaerin), @Cal Oshun, Juliette Griffith, Impératrice Camilla.

L’ancienne ambassadrice d’Eartanera était morte quelques semaines auparavant. C’était la grand-mère maternelle d’Isaak, une vieille femme à moitié folle depuis la morte de son mari, pendant la guerre. Elle faisait tout ce que demandait Thomas, et c’est pour cette raison que ce fut lui, Adonis, qui fut nommé à sa place. Choisi par son père, Thomas pensaiot qu’Adonis serait aussi simple à manipuler. Le brun ne le serait pas. Il se présenta devant Son père, sa mère, Cal et l’impératrice en personne. Le fier Eartanarien n’en menait pas large. La présence de la femme dragon le rendait légèrement nerveux, cependant c’était vers l’héritier du trône que son regard se perdait de temps à autre, alors qu’on lui expliquait quelle serait sa fonction. Leurs regards se croisèrent, et Cal lui offrit un léger sourire avant de prendre congé de sa mère et des Griffith. Juliette se leva et s’approcha de son fils, alors que Camilla avait son regard ardent posé sur lui. Sa mère posa un baiser sur sa joue, lui souffla qu’elle était fière de lui et l’intima de les laisser, maintenant. Adonis hocha la tête. Camille ne le lâchait pas des yeux et le brun avait l’impression que tout son être allait entrer en auto-combustion. Il évita de déglutir, sachant que ça témoignerait de son anxiété, et inclina la tête en signe de respect. Le respect, envers elle, il l’avait. Mais c’était plus de la crainte qu’une loyauté aveugle. Il sortit de la pièce et vit que Cal était toujours là. Le blond s’approcha de lui. Adonis l’avait déjà vu, bien sûr. Mais jamais d’aussi près. Il avait le sentiment d’être une pauvre créature emprisonnée dans l’aura de charisme et de dominance que dégageait l’héritier. Il était plus grand que lui, aussi, et imposait son ascendant sur le Griffith. « Félicitations pour ta nomination. A ton âge, j’imagine que beaucoup de nobles aimeraient être à ta place. » Adonis ne pu s’en empêcher. Il recula d’un pas, pour éviter de devoir lever le menton pour regarder son altesse impériale. « Je vous remercie, votre altesse. » fit-il simplement. Il n’arrivait plus vraiment à réfléchir, comme si quelque chose qui se dégageait de Cal embrumait son cerveau et le rendait inapte à être lui-même. Le blond sourit et s’éloigna dans le couloir. Quand il se rendit compte qu’Adonis ne le suivait pas, il se tourna et lui lança. « Alors ? Avec moi, monsieur l'ambassadeur. J’ai déjà des dossiers à te confier. » Adonis ne pu que le suivre.

first time he kissed a boy, 04 mars 2160, Launondie (Flamaerin), @Cal Oshun et Adonis Griffith.

Les dossiers s’empilent, et c’est Adonis qui les ramassent pour les fourrer dans les bras d’un bronze qui les suit et qui travaille au palais. Devant eux, le dos musclé du jeune prince héritier se déssine mais Adonis tente de ne pas y prêter attention. Un peu plus loin derrière eux, leurs adiutor les suivent. Trois maîtres, trois adiutor. Adonis et Cal sont pris dans une conversation portant sur les affaires de l’état et plus précisemment sur l’état des Griffith et leur position aux côtés des Oshun. En tant qu’ambassadeur de sa famille auprès du jeune héritier, il n’hésite pas à vanter les mérites de son père et d’Eartanera, affirmant que la région est primordiale pour tout Aksana. Peut être un peu trop jeune, à seulement 22 ans, sans doute trop peu expérimenté, après un peu plus de 3 ans de service au palais, le brun parle trop. Et ça agace le prince, qui entre dans une salle de conseil avec Adonis. Leurs mêlés se postent à l’entrée, gardant le troisième maître et son mêlé à l’extérieur également. « Il va de soit que ma soeur ainée suivra les traces de mon père. » Adonis regarde Cal se retourner vers lui, le regard du prince le heurte de plein fouet mais il ne dit rien, il déglutit à peine, essayant de cacher la gène qu’il ressent soudainement. La chaleur qui s’emparre de son corps. Alors il parle encore. « Les miens ont toujours été fidèles au traité signé pendant la guerre, et il ne… » Soudainement, ses lèvres sont accaparées par celles de l’héritier, qui a fondu sur lui à une vitesse telle qu’Adonis ne l’a pas vu venir. Il n’a même pas le temps de fermer les yeux que Cal le pousse contre la table, où Adonis pose une main pour éviter de perdre son équilibre. Tout le monde sait qu’il n’a pas de préférence de genre, mais il ignorait que le blond était comme lui. Adonis ferme les yeux, à la seconde même ou Cal recule. Il refuse, le brun, et s’approche pour reposer sa bouche sur la sienne. Si manipuler le prince n’est pas possible avec ses mots, il le fera autrement. Le maître pose ses mains sur le torse de Cal, sans demander son reste. Mais l’héritier n’est pas homme à se laisser faire, et il repousse le brun non sans avoir d’abord répondu à son baiser. « Laisse moi juger par moi-même de cette fidélité que tu jures avoir, Adonis. » Adonis ne sent pas le piège se refermer, il n’a que le feu qui brûle sous sa peau, et que le prince Oshun a réveillé en lui. « Soit dans mes appartements mercredi, et tous les mercredis après ça, à l’heure où termine mon entrevue avec ma mère. » Cal ne lui laisse pas le choix de répondre ou non, il sort de la pièce, laissant un Adonis confus et pensif. Il n’avait pas prévu ça, mais est assez intelligent que pour savoir qu’il n’a pas à discuter, et puis de toute manière, un homme est bien plus simple à manipuler au lit qu’autour d’une table de discussion.

when you play the game of thrones, you win or you die. there is no middle ground., 12 avril 2162, Launondie (Flamaerin), @Cal Oshun, @Elvira Valaeris.

Les soldats de l’Empire quittent ses appartements Le brun les regarde s’éloigner, avant de poser son regard sur Cal. « Je te l’avais dit. » souffle-t-il, la hargne et la colère se font entendre dans sa voix. « Tu veux vérifier par toi-même? Après tout tes soldats ont déjà tout retourné, ça ira plus vite. » Il est tellement en colère, Adonis. Ses appartements viennent d’être fouillés de fond en comble, parce que Elvira l’a accusé de faire partie de la résistance. Ce n’est pas encore vrai, un jour, il aura véritablement quelque chose à cacher.

« Comment est-ce que t’as pu…? » Il souffle, mais Elvira ne dit rien, alors il se lève, la pousse contre un mur et frappe du poing à côté de son visage de poupée juvénile. « COMMENT EST-CE QUE T’AS PU ME FAIRE CA? ! » Il crie, Adonis. Ses traits sont déformés par la haine, par la rage. Elvira, c’était son amie. Une amie proche, un ange qui dissimule un monstre d’ambition, une sorte de miroir d'un autre genre, une sorte de miroir déformé, montrant un physique à l’opposé du sien, mais la même ambition, dévorante, monstrueuse. Elle pose ses mains sur le torse du brun, le repousse, et s’échappe de cet étau qu’est devenu le corps du Griffith et le mur derrière elle. Adonis se retourne, l’ambre s’ancre dans les prunelles diaboliques de l’enfant de l’air. « Comment est-ce que toi, tu as pu me faire ça? » Demande l’ange, bien plus calmement. Elle lisse le devant de sa robe avec ses deux mains, pendant qu’Adonis ouvre des yeux ronds. « Te faire QUOI, Elvira?! »
« Venir ici, travailler ici, devenir ambassadeur. »
Une courte pause.
« Sans moi. »
Une amitié qui se brise.


will your mouth still remember the taste of my love?, 07 juillet 2163, Launondie (Flamaerin), @Cal Oshun.

Dans ses appartements gracieusement offerts par la couronne en guise d’hospitalié, Adonis sait qu’il commet une faute mais elle est si bonne. Littéralement. La bouche de la roturière est délicieuse contre sa peau, et fait naître milles et une sensation au creux de ses reins. Le souffle court, il espère que son prince le rejoindra. Parce qu’il doit le rejoindre, Adonis le sait. Tous les mercredis, presque religieusement, après la séance privée avec sa mère, l’héritier le rejoint pour se vider la tête. Adonis veut jouer avec lui, et pour atteindre le prince, il use d’une magnifique Bronze, aux yeux de chat et à la peau somptueusement tanée, qui fait contraste avec la sienne, presque diaphane en comparaison. Il sourit, Adonis, alors qu’il pousse la belle sur son lit et attrape ses jambes. Et puis, il se met sur le dos. Ce sera beaucoup plus efficace dans cette position-là. Le maître prend les hanches de la belle, et la fait venir sur lui en se mordant la lèvre.
Bientôt.
Il lève les yeux sur la poitrine de la brune, et puis sur son visage, et juste quand elle commence ses délicieux mouvements de hanches, la porte s’ouvre.
Adonis se redresse, et plaque son torse contre la poitrine de la brune, toujours sur lui et plus encore. Il plante son regard dans celui de son amant, et la flamme qui y brûle le dévore tout entier et lui envoie des frissons.
Jalousie.
Cal s’approche, d’un pas impérieux et impérial, le sien, celui que le pouvoir a façonné pour l’hréritier. Adonis glisse une main sur le dos de la belle roturière, qui fait mine de s’échapper. « Reste. » souffle Adonis, mi autoritaire, mi doucereux. Elle tourne la tête tant bien que mal, mais ne saurait voir le regard de l’héritier. Si elle le voyait, oh, si elle le voyait ! Mais il  n’est que sien, et Adonis s’en régale. Il a presque envie de se lécher les babines, de faim et d’anticipation. Parce qu’il sait ce qu’il va lui arriver. Cal va lui faire comprendre, qu’il n’est qu’à lui et peut importe les promesses de mariage, peut importe ce qu’Adonis peut bien devenir, il est son courtisan avant tout, et Adonis ne serait pas étonné de ne jamais se marier, par décret d’un prince trop jaloux.
« Dehors. » la voix de Cal est bien plus impérieuse que celle d’Adonis, et bien plus convainquante. La brune finit par décamper, elle s’échappe des bras du brun, et ramasse à la hate sa robe. La jeune femme exécute une révérence hâtive devant son prince, avant de s’enfuir dans le couloir, à moitié nue. Adonis n’y prête pas attention, il regarde Cal, et uniquement lui. La tentation de se coucher sur le dos, lascivement, est forte mais le jeune Griffith résiste. Il attend, l’impatience n’a pas amenuisé son excitation, au contraire. Cal s’approche encore et lâche un léger ricanement. Il s’empare du visage de son amant à deux mains, et ne se baisse pas pour lui arracher le baiser qu’Adonis attend depuis qu’il est entré dans la pièce. « A quoi tu joues ? » Adonis attrape le prince par sa chemise, et le tire à lui. Cal ne bouge pas. « Et toi donc, mon prince ? » Il se met sur les genoux pour être à sa hauteur, défie ses mains et vient l’embrasser sans demander une permission qu’il sait avoir, de toute manière. Ses doigts filent sur les boutons de la chemises de l’héritier, et Adonis mordille doucement sa lèvre.
En un instant, il a le dos sur le matelas, et Cal se trouve au dessus de lui. « Tu devrais apprendre à partager, c’est beaucoup plus marrant. » Adonis est fou de le provoquer, mais il  ne le fait que parce qu’il sait qu’il n’en retirera que plus de plaisir. Il pousse le vice, et d’un jeu de jambes bien senti, retourne Cal sur le dos pour lascivement coller son corps nu au sien, encore couvert de vêtements. « Un prince n’a que faire de partager, Adonis. » Cal ne bouge pas, il laisse Adonis lui défaire chaque bouton de sa chemise. Le brun vient caresser sa peau de ses lèvres, alors que le blond pose ses mains sur le dos du maître de la terre. « Pourtant, tu partageras, avec deux femmes. » souffle le brun. Il remonte la tête et le regarde avec intensité. « Avec l’une tu partageras ta couronne, et avec l’autre tu me partageras moi. ». Adonis sonne le glas de leur conversation, tandis que Cal reprend le controle et s’oublie contre la peau du noble qu’il retrouve toutes les semaines de la même manière.

we're not meant to be and that kills me, Août 2163, Greenstall (Eartanera), Thomas Griffith, @Adonis Griffith, @Isaure Oshun.

Avec l’une tu partageras ta couronne, et avec l’autre tu me partageras moi. Adonis a l’impression que le monde s’écroule sous ses pieds, et que même sa maîtrise ne peut retenir la terre de rester là, de le soutenir, encore et toujours. Il dévisage son père, celui-ci ignore la bombe qu’il vient d’envoyer en plein sur le cœur de son dernier fils encore en vie. Adonis sent qu’il manque d’air, et prend une grande inspiration. Soudainement, il déteste l’impératrice. Soudainement, il veut tout casser, faire se plier le château à ses moindres désirs. Que les blocs de pierres qui le forment s’élèvent, s’entrechoquent, se brisent sous sa volonté seule. Mais il ne fait rien, et même la poussière dans les coins de la pièce ne bouge pas.
Tu épouseras Isaure Oshun, et tu deviendras un prince.
Bien sûr, avait-il eu envie de rétorquer d’un ton des plus cyniques. Vous, père, êtes incapable de récupérer notre couronne de granit, alors vous allez chercher les miettes chez les flammes. Adonis serre les dents, sa mâchoire est crispée et il ne peut répondre. Son père le voit, bien sûr, et pose une main ferme sur l’épaule de son fils. Adonis peut presque sentir le poids de la pierre dans la poigne de son paternel. « C’était une Oshun, ou une Wheatdrop. » Adonis ne peut empêcher son regard d’être haineux, et le regrette presque immédiatement. « Au moins mes enfants auraient été des maîtres de la terre avec une Wheatdrop. » C’est plus fort que lui, et son père resserre son étreinte autour de son épaule, si bien qu’il lui fait mal. Adonis ne grimace pas, mais c’est tout juste. Il hoche la tête en signe de soumission. « Ta descendance sera composée de princes et de princesses impériales, Adonis. » Le brun ne dit rien et hoche à nouveau la tête. « Et fini les catins, honore ta fiancée. » Son père le lâche et s’éloigne, et Adonis dévisage son dos bouche-bée. Bien sûr qu’il sait. Mais il doit sans doute ignorer que ce n’est pas lui qui traine ses courtisans et courtisanes derrière sa volonté. Mais qu’il est à la disposition de l’homme qui aura le plus de pouvoir dans le royaume, bientôt. « Bien, père. » souffle Adonis juste avant que son père ne quitte la pièce. Même Cal ne pourra rien pour lui, cette décision est celle de l’impératrice plus que celle du patriarche Griffith, et Adonis est assez intelligent que pour le savoir.

wake me up if everything changes, date, lieu, participants.
texte
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Adonis Griffith le Dim 18 Fév - 15:31, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 0:40


soft violence
don't paint me black when i used to be golden

wanna be yours, Launondie (Flamaerin), @cal oshun, @saeko yinren, @wanda oshun et @andrei valaeris.

Ses doigts autour du verre de champagne se crispent, alors qu'il aperçoit devant lui la jolie Saeko Yinren qui parade au bras de son nouveau fiancé. Cette soirée est la leur, organisée par la palais pour annoncer leur engagement. Adonis, lui, est censé passer la soirée au bras de sa fiancée, la sœur de Cal. Il ne peut s'empêcher de penser que si il avait été une femme, il serait celle au bras de cet homme. Mais cette idée est ridicule, car au contraire de la Yinren, si Adonis avait été une femme, il n'aurait jamais su transmettre le pouvoirs des flammes, brûlantes et oranges, aux enfants Oshun. C'était pour ça qu'il pouvait épouser Isaure, parce que c'était son pouvoir à elle que leurs enfants auraient. Wanda s'approche de lui, et glisse ses doigts contre son bras. " Tout va bien ? " Elle le connait mieux que personne, la blonde. Adonis tourne la tête, il aurait tellement aimé l'épouser elle. Le destin lui jouait un mauvais tour, il fallait qu'il tombe sur Isaure, entre l'homme qu'il aime et sa meilleure amie. " Je crois que le repas me reste un peu sur l'estomac. " souffle Adonis. Elle secoue la tête, un sourire mutin peint sur ses lèvres rouges. C'est là qu'Andrei arrive, et s'empare de la coupe vide de son ami, pour la poser sur un plateau et lui fourrer une autre, remplie, entre les doigts. " Tu n'as presque rien manger, Adonis, tu crois qu'on ne t'as pas vu ? " Andrei pose ses prunelles azurées sur lui, et pose sa main sur son épaule, un air inquiet semble dessiner ses traits, un instant seulement, alors qu'un regard s'échange entre les deux blonds, de part et d'autre d'Adonis. Le brun soupire. Ils ont remarqué, que quelque chose agitait son esprit, mais il n'a pas le droit de dire quoi, il n'a pas le droit de parler. " Ca va, je vous assure. " souffle-t-il. Et puis, il force un sourire, et vide une moitié de sa coupe. " Et si on prenait une ou deux bouteilles pour les vider dans tes appartements, princesse ? " Wanda sourit, visiblement soulagée de s'éloigner de son frère ainé, qui lui colle un malaise et une peur bleue. Andrei et Adonis le savent tous les deux. " C'est la meilleure proposition qu'un homme m'ait faite depuis le début de la soirée. " Un rire et ils quittent la pièce.

do i wanna know, if this feeling flows both ways?, 24 septembre 2163, Greenstall (Eartanera), Adonis, Isaiah Griffith et @Cal Oshun.

" Tu le fixes. " Adonis humidifie sa lèvre inférieure et détourne le regard, pour le poser sur Isaiah. Le petit frère pouffe et secoue la tête. " Alors, bonne nuit ? " Adonis a de nouveau poser ses ambres sur le prince héritier, qui quitte le palais au dehors. Lui est au premier étage, il mange avec son frère. C'est Thomas qui raccompagne Cal, Isaure, Wanda et Maven à la gare. Il devrait le faire lui-même, en tant qu'ambassadeur, mais Thomas a insisté. Ariane l'accompagne, il la voit sourire à une chose que Cal lui dit et ça l'agace. Le brun détourne le regard encore une fois et Isaiah fronce les sourcils. " Hey, Adonis. " Il claque des doigts devant lui, le frère secoue la tête et soupire. " Tu m'as pas répondu. " Adonis lui envoie un sourire amusé et mord dans un morceau de pain. Quand il l'a avalé, il répond. " La meilleure de toute ma vie. " Ce qui fait rire Isaiah, doucement, qui prend la dernière cuillère de sa soupe. Il se nettoie la bouche avec une serviette, la plie soigneusement et la pose sur la table, à côté de son assiette. " J'aimerais venir avec toi, à Launondie. Peut-être que je trouverai quoi faire de ma vie, là-bas. Et peut être que je me trouverai mon propre Cal Oshun, hm… ? " Isaiah lâche un rire sonore devant la tête que tire son frère. " Ne t'en fais pas, je ne dirai rien. " " Tu sais pourquoi je suis proche de Cal, Isa. " souffle Adonis. " Je sais pourquoi tu as commencé à être proche de lui. Je te connais, n'essaie pas de me vendre un de tes mensonges, aussi  bien ficellés soient-ils. " Adonis regarde autour de lui, ils sont seuls. Alors il inspire profondément et s'approche de son frère. " Ca se voit vraiment tant que ça ? " Isaiah hoche simplement la tête, un sourire aux lèvres.

we only say goodbye with words, 09 octobre 2163, Launondie (Flamaerin), Isaiah Griffith, @Andrei Valaeris, @Wanda Oshun, @Aléa Dochain, @Isaure Oshun, @Cal Oshun.
Encore une fois la chaleur était accablante, à Flamaerin. Adonis était revenu récemment au palais, après avoir célébré son anniversaire chez les siens, à Eartanera, au sein du palais de Greenstall. Le mois de Septembre se terminait, mais l’été ne semblait pas vouloir quitter la région de la nation du feu. Heureusement, le palais était toujours frais, mais Adonis avait tout de même l’impression de sentir l’air moite coller à sa peau. Il était à moitié allongé sur l’un de ces fauteuils allongés que se trouvait dans un des salon du palais de flammes. Avec lui, Andrei et Wanda, ses meilleurs amis. Le brun avait fait rapporter de sa région natalie une quantité astronomique de fruits rares et surtout très chers, comme cadeau aux Oshun, qui ne semblaient pas y voir une autre manipulation du jeune Griffith. « Launondie m’a manquée, cette ville est bien plus distrayante que Greenstall. Qu’est-ce que j’ai manqué ? » Il laissa son regard glisser sur la princesse et le noble de la maison Valaeris. Il savait qu’ils avaient une relation extra-amicale mais s’en fichait totalement. Grand bien leur fasse, lui se tapait bien le prince héritier régulièrement. Ce fut Wanda qui raconta presque avec ennui les derniers ragots qu’il avait loupé, alors que les deux hommes grignottaient la nourriture que les lamba leur apportait sans un mot. Rapidement, la conversation tourna sur son anniversaire, auxquels Wanda et Andrei avaient bien sûr participer, avant de repartir vers la capitale. Adonis avait du supporter le retour à Eartanera pour deux semaines. Une semaine avant, une semaine après. Il crevait d’envie de leur raconter comment Cal avait vécu la séparation, car Adonis se complaisait toujours à constater la jalousie grandissante du prince héritier. Mais il savait qu’il n’avait pas le droit. Alors à la place, il lançait d’autres piques, des indices, parce que c’était plus fort que lui. Il s’en fichait que Wanda et Andrei apprennent sa relation charnelle avec le futur empereur, le brun ne voulait que ça, à vrai dire. Que tout le monde sache, que tout le monde sache qu’il avait réussi à s’infiltrer au plus haut dans les relations de celui qui les dirigerait tous. Il était en train de rire à une réplique lancée par l’un de ses amis lorsqu’un lambda entra dans la pièce, accompagné par Alea. Adonis fronça les sourcils, son rire coupé net. « Alea ? » Les trois mêlés n’étaient pas conviés à la petite soirée, mais parce qu’ils étaient dévoués à la protection des trois maîtres, ils étaient de l’autre côté de la porte. « Je suis désolée de vous interrompre, ce lambda prétend avoir un message urgent. » Elle le regarde avec insistance. « Pour toi, Adonis. » Le brun soupire doucement, et prend une framboise dans le bocal le plus proche pour la glisser entre ses lèvres. Il l’écrase contre son palais avec sa langue avant de faire signe au lamba de parler. « Parle, je n’a pas que ça à faire. » Wanda et Andrei regardent la scène avec intérêt, comme si c’était la distraction de la soirée. Adonis, lui, est plutôt anxieux mais tente de ne pas le montrer et surjoue sans doute un peu la décontraction. Il est persuadé qu’Alea le voit, car elle ne le lâche pas des yeux. Le lambda respire profondément, s’incline devant les trois maîtres – un peu plus profondément devant la princesse – et s’exprime enfin. « Son Altesse Impériale Isaure Oshun m’envoie vous prévenir que… » De toute évidence, l’esclave est effrayé de la portée de son information. Adonis se redresse, et du coin de l’oeil, il voit que Wanda et Andrei en font de même dans le même élan de curiosité. « Que ? Parle. Mon adiutor ici présente sait se montrer convainquante, délie ta langue. » Les accents de pouvoir font claquer la langue de ce fils de gouverneur, trop imbu de sa personne que pour respecter un simple esclave. « Le corps de votre frère, Isaiah Griffith, a été retrouvé sans vie au pied du palais, côté cour est. » Adonis s’est déjà levé, il marche avec rage sur le lamba qui tressaille mais Alea l’intercepte et pose sa main sur son épaule. En un instant, Wanda et Andrei sont à ses côtés. La terre pourrait trembler, si il avait appris à le faire. « Impossible. » Eructe le maître, le lambda recule d’un pas, disparait presque derrière Alea. « Emmene nous chez ma soeur. Maintenant. » ordonne Wanda alors qu’elle pose sa main sur le bras de son ami. L’esclave s’exécute, et ils se mettent en route. En sortant de la pièce, les adiutor de Wanda et d’Andrei s’ajoutent au groupe et ils marchent sans un mot dans le palais. Adonis a le poing serrés, et surprend de temps à autre le regard inquiet de son ami de la nation de l’air. Etrange, comme ils savent être de si bons amis, avec que le père d’Adonis a participer au massacre des familles nobles d’Aerinstin. Mais ils n’y pensent pas, c’était la guere, chaque nation a fait des erreurs et ni Adonis, ni Andrei n’en est responsable. Après un interminable trajet, ils arrivent dans la chambre assignée à cet invité de marque qu’était Isaiah. Le cadet de la branche majeure des Griffith avait voulu accompagner son frère ainé au palais, cette fois. D’habitude, il restait à Greenstall à aider leur père et leur soeur dans les tâches quotidiennes qui incombent au gouverneur d’Eartanera. Si seulement il y était resté. A coté du corps étendu, Isaure Oshun contemple les traits presque paisibles du brun.
Soudainement, il y a trop de monde. Adonis sent ses mains trembler. C’est son frère qui est là, devant lui. Isaure lève les yeux sur son fiancé, et ne semble pas voir les deux maîtres qui l’accompagne. Elle se lève et s’approche d’Adonis. « Je suis désolée. » l’a-t-il déjà vue plus honnête, un jour dans sa vie ? Il en doute. Adonis secoue doucement la tête, il sent ses pupilles s’humidifier mais c’est hors de question de pleurer devant elle. Alors il s’arrache à son regard, et les dépasse, sans aucun respect pour le statut princier de la blonde devant elle, il la pousse doucement et s’approche d’Isaiah. Sa jeune adiutor est morte également, mais son corps ne semble pas abîmé comme celui d’Isaiah. « Elle a été retrouvée près du balcon, et Isaiah au pied de la tour. Nous présumons qu’il s’agit d’une chute. » Une chute.
Une chute ?
Un maître de la terre ?!
Adonis glisse doucement le bout de ses doigts contre la joue abimée de son frère. Il sait déjà ce que ses parents vont penser. Il sait déjà ce qu’Ariane va penser. Parce qu’il le pense aussi.
C’est un meurtre.

La porte claque, Adonis est seul dans ses appartement. Alea a une chambre à elle, juste à côté de la sienne et à laquel il peut communiquer facilement via un mécanisme activable grâce à sa maîtrise de la terre. Le brun glisse ses mains sur son visage, et sur son crâne. Il a envie de tout faire s’écrouler, mais se controle. Il regarde autour de lui, dans cette chambre pleine d’atours Il fait les cents pas, comme un animal pris au piège, et finit par frapper le mur. Le mur fait de pierres, sa maîtrise lui permet de ne pas se briser les phalanges et un creux de la forme de sa main se forme dans la roche. Il se regarde un instant et recule pour aller s’asseoir sur son lit. C’est là qu’elles coulent enfin, les larmes. Le brun résiste encore un peu à l’envie de se laisser tomber sur son lit pour souffrir en paix quand la porte s’ouvre. Adonis se lève, c’est Cal. Il ne prend même pas la peine d’essuyer ses joues humides. Si Cal est venu, c’est pour qu’il se donne à lui et putain il s’en fout d’avoir ses sentiments, parce que de toute manière quand le blond est là il est incapable de les faire taire. C’est la présence du futur empereur qui exhale ses passions, qui déchaine un coeur déjà en furie contre sa cage thoracique. Le prince s’approche, sans un mot. Il y a quelque chose de différent dans son regard, mais Adonis ne le voit pas. Cal prend son visage en coupe dans ses deux mains, et l’attire pour l’embrasser. Le jeune Griffith répond au baiser, sans conviction. La passion n’y est pas, pas ce soir, mais il tente de faire un effort pour contenter son maître. Celui-ci finit par s’éloigner, sans avoir appliquer la morsure habituelle sur ses lèvres, sans avoir descendu ses mains sur sa chemise pour le déshabiller. Il passe ses pouces sous les yeux du maître de la terre, sèche les dernière traces de larmes en s’appliquant pendant quelques secondes.
Et s’en va.
La porte ne claque pas, cette fois.

way down we go, Launondie (Flamaerin), @ariane griffith, @izolda griffith, @juliette griffith

Ariane,
Les doigts tremblent, autour du stylo que tient le prince déchu. Il est seul, dans son bureau, au palais des flammes. L’aile réservée à la diplomatie est complètement vide, ni Atalante Osanos, ni Elizaveta Valaeris, ni Saeko Yinren ne sont là. Il est le seul encore resté si tard, et tant mieux. Le brun inspire longuement, et reprend sa lettre.
Je n’ai que des mauvaises nouvelles à t’annoncer. Je reviens à Greenstall demain soir. Tu recevras cette lettre quelques heures avant mon arrivée, mais je voulais que tu saches avant de me voir revenir.
Comment lui dire? L’écrire semble si cruel, si dénué de sentiments, si froid. Adonis pose son stylo et se lève, il glisse ses deux mains sur son visage, avant de se rendre près de la fenêtre, qu’il ouvre en grand. Un maître de la terre ne peut pas mourir d’une chute. Il ne peut pas perdre son équilibre, jamais. a moins qu’on le force.
A moins qu’on le pousse.
Le soupire est lourd, et Adonis retourne à son bureau. Il attrape son stylo, et termine.
Isaiah est mort.
Une larme coule, et humidifie le papier. Adonis essuie sa joue d’un geste rageur, il n’arrive pas à écrire, sa vue se brouille, et il lâche une nouvelle fois son stylo, pour poser ses deux paumes contre ses yeux clos. Les sanglots secouent son corps, alors que ses coudes sont posés contre le riche bois vernis. Il reste ainsi quelques longues minutes, se vide de ses émotions, de ses sentiments, et quand il a fini, il se contente d’écrire encore quelques mots.
Je ramène son corps chez nous. Préviens nos parents, et Eros et Isaak. Ne dis rien à Izolda, je veux lui dire moi-même.
Ton frère,
Adonis

this is a wild game of survival, 15 octobre 2163, Greenstall (Eartanera), @Ariane Griffith, @Eros Griffith, @Juliette Griffith, Thomas Griffith, Lenny Griffith, Morgana Griffith, @Isaak Griffith et @Izolda Griffith.

La totalité de la maison Griffith porte le noir, et au dehors, le ciel est gris. Comme si il faisait son deuil avec les membres de la famille. Personne ne pleure, les larmes ont déjà trop coulé. Isaiah est enterré dans la plus pure tradition de la nation de la terre, et si la maitrise est interdite pour les techniques de combat, elle ne l’est pas pour enterrer un frère. Chaque membre de la famille scelle un peu plus la tombe, qui a été délicatement creusée par leur maitrise. Adonis est le dernier de sa branche à passer. Le cadet, à nouveau, puisque son petit frère est dans un coffre, entouré de son élément. Le brun inspire profondément, son regard ne rencontre pas une seule fois celui du reste de sa famille, alors que d’un coup sec de ses poignets il soulève une motte de terre pour la faire tomber dans la tombe. Tous les Griffith sont enterrés dans ce cimetière. Il est hors de question qu’ils soient dans des cryptes, enfermés dans de la pierre, car même si ils maitrisent la pierre aussi bien que la terre, c’est de la terre que vient leur nom et c’est dans la terre qu’ils reposeront. Adonis se détourne, son regard coule sur sa mère, et il retourne auprès des siens. Le service se termine rapidement, après ça. Chaque membre des branches mineures répète les gestes de la branche majeure, et s’en vont. La pluie commence à tomber, et lorsqu’Adonis en ressent la première goutte sur son front, il la hait instantanément.
L’eau.
Ils paieront.

Quelques heures plus tard, lorsque le banquet des funérailles se termine, la famille se retrouve dans la grande salle du conseil. Les Griffith vivent dans un château immense, une forteresse qui se plie à leurs moindres désirs, gravée dans la roche et inviolable. La salle du conseil leur est réservé, ainsi qu’aux membres de la famille impériale quand ils se rendent au palais. Adonis entre à la suite de sa sœur, et pose son regard sur son père. Un homme ambitieux, mais pas assez à son goût. « Je vous écoute. » fait-il en s’asseyant sur la grande chaise en bout de table. Chacun trouve sa place dans sa position hiérarchique. La mère d’Adonis s’installe à la droite de son père, et sa sœur ainée à sa gauche. En bout de table se trouve le dernier membre de leur famille. A peine plus âgé qu’Isaiah. Les mots s’élèvent, et Adonis les regarde, tous. Le nom des Oshun est prononcé, mais rapidement mis de côté par l’autorité du maître des lieux. Alors, le nom de Valaeris est prononcé. Ces vautours de la nation de l’air jalouseraient leurs privilèges. Et de quel droit ? se demande Adonis. De quel droit les jalousent-ils, alors qu’ils ont fomenté contre l’alliance du feu et de la terre. Alors qu’ils ont perdu, au même titre que la nation de l’eau. C’est du moins ce que le jeune maître pense, même si la nation de l’air n’est pas aussi faible qu’elle en a l’air.
« C’est évident, non ? » Adonis se surprend à parler. Son oncle le dévisage sans un mot, et Adonis comprend avant de continuer à parler : il n’est pas le seul à penser ce qu’il s’apprête à dire. « C’est les Osanos qui l’ont fait. » souffle le brun. La nation de la terre a anéanti une partie des nations opposées. Sa propre famille, son père et son oncle, surement, ont participer à l’extermination de familles entières. Pour la paix, qu’ils ont obtenu aux côtés des Oshun. Un soupire sonore se fait entendre à côté de lui. Sa mère. « Si ces requins ont tué mon fils, ils se noieront dans leur propre sang. » Un sourire carnassier dévoile les dents du père de famille, qui embrasse sa femme du regard. Il pose son regard sur Adonis et son sourire ne change pas. « Trouve nous des preuves de ce que tu avances. » Le désormais cadet hoche la tête et sa chaise racle le sol alors qu’il la recule pour se lever. Le brun sort de la pièce sans un mot. Il est temps de retourner au palais, auprès de ses espions.

wake me up if everything changes, date, lieu, participants.
texte
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Adonis Griffith le Jeu 15 Fév - 12:15, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 0:40


what i create is chaos
i no longer make my parents proud

i am the designer of my own catastrophy, 19 août 2164, En train, Isaiah et Adonis Griffith.

Isaiah,

Tu avais raison. Je l'aime.

Il m'aura fallu des mois pour l'accepter, mais désormais je le sais et je ne sais pas comment me sortir de cette situation. La manière dont il me regarde, sa jalousie quand je parle d'autres, ou suis avec d'autres. Tout ça me rend fou, mais je ne dois pas oublier mon objectif. Notre objectif. Laisse moi un peu plus de temps, je trouverai un moyen d'avoir Eartanera, et de l'avoir lui.

Je retourne demain à Launondie. Celui qui a osé t'ôter la vie croupit dans les cachots de Greenstall. Je n'aimerais pas être à la place d'Oleg Valaeris. Les cachots Eartanariens sont les plus lugubres que j'ai visité. Mais il n'y restera pas longtemps, de toute manière. Père le fera tuer, et tu seras enfin vengé.

Tu me manques, ça fera bientôt un an et tu me manques toujours autant.
Ton frère,
Adonis.

i'm waiting for the afterlife, 09 septembre 2164, Greenstall (Eartanera), Adonis Griffith, @Cal Oshun et @Feyre Mormont.

years of training, 28 septembre 2164, Greenstall (Eartanera), @Eros Griffith, @Gunnar K'han.

" Plus haut, ton bras. " Adonis s'exécute. Un regard vers son frère ainé, un léger assentiment du menton, et Adonis bouge ses pieds, et puis ses poings. La pierre se soulève, et va s'écraser contre un mur formé par Eros. L'impact est puissant, si puissant que le mur de pierre est abimé. Un léger sourire étend les lippes de l'ainé, qui s'approche de quelques pas. " Recommence. " Il est encourageant, pas dans ses mots, ni dans sa posture, mais dans son regard, qui brille d'un intérêt certain. Adonis obéit sans poser de question, et recommence. Il continue, écoute les conseils, bouge la terre et même si parfois c'est dur, même si parfois il n'y arrive pas aussi bien qu'il le voudrait, il y arrive.

Epuisé par une séance d'entrainement avec son frère, Adonis pousse la porte de ses appartements et y trouve Gunnar, installé dans un des imposants fauteuils de cuir. Il lit un rapport, probablement envoyé du front. Adonis sait que Gunnar va devoir y aller, en tant que Capitaine, il ne peut pas rester retranché à Greenstall pendant des semaines. L'idée lui déplait. Le brun s'approche et s'installe dans un fauteuil en face, les cheveux humides de transpiration et le souffle encore court. Gunnar lève les yeux, et pose son regard clair sur le prince en face de lui. " Des progrès ? " Adonis laisse plâner un silence, pendant lequel il termine de reprendre son souffle. " Pas suffisamment. " fait-il simplement. Il maîtrise de mieux en mieux son élément, mais pour devenir un maître comme Eros, il lui faudra des années. Le blond se lève, pose le rapport et va servir un verre d'eau à Adonis avant de le lui tendre. " Tu devrais y aller plus doucement. T'épuiser aux entrainements ne sert à rien. " Adonis attrape le verre et le vide d'une traite. " Plus vite je saurai me battre, plus vite je pourrai aller réclamer le sang de Cal. Et crois moi, je vais le faire. " Il se lève et s'étire, avant de commencer à retirer sa chemise. Le brun n'a jamais été pudique, et Gunnar le sait très bien. " Je n'en doute pas une seule seconde. Mais si tu t'épuises, tu ne feras pas bonne figure face à lui. Les Launondiens ne subissent pas encore tous la famine imposée par ton père, leurs ressources sont plus importantes qu'on le croyait et les nobles de la capitale mangent encore à leur faim. Ce qui signifie que ton empereur, il a assez de forces que pour te maîtriser, Adonis. " Il s'est approché en parlant, son regard planté dans celui du Griffith. Adonis respire l'air expulsé par Gunnar, et s'éloigne, avant de laisser sa chemise tomber sur une chaise et de se rendre dans la salle de bain. " Tu surestimes Cal. " Il allume l'eau et retire son pantalon, Gunnar le suit, sachant qu'Adonis ne le jettera pas dehors. " Tu le sous-estime, plutôt. " Adonis ne répond rien et retire ses derniers vêtements avant de se glisser sous l'eau, trop tiède à cause de la privation d'énergie. Leurs systèmes de chauffage sont à nouveau archaïques, mais Adonis s'en fiche, il s'est habitué au froid dans les prisons de Launondie. " Je ne veux pas parler de Cal. " fait-il pour couper court à la conversation. A chaque mention de celui qui l'a tenu enfermé pendant un mois, le brun sent son cœur se refermer et battre dans la douleur la plus oppressante et insupportable. Adonis devient un autre homme, dès qu'on mentionne l'empereur. Taiseux, introverti, il préfère ne rien dire plutôt que de ressentir. Le blond soupire et finit par sortir de la pièce. Adonis se lave rapidement, tentant de ne pas penser, et enserre sa taille d'une serviette. Il sort de la pièce sans se rendre compte que Gunnar est toujours là, et passe ses mains dans ses cheveux humides. Il n'a fait que penser à lui, sous l'eau, et aux gouttes d'eaux se sont mêlées les larmes qui n'ont de cesse de couler quand l'empereur flamaerien s'impose à lui. Gunnar se lève, il s'approche, et glisse un doigt sur la joue de son prince, juste sous son œil. Adonis recule, avant de se rendre compte que Gunnar vient d'essuyer une larme. Il pose le regard dans celui de l'autre homme, et sans réfléchir, va lui dérober ses lèvres. Surpris, Gunnar ne réagit pas tout de suite. Finalement, il entoure la fine taille du Griffith de ses bras, et le laisse venir contre lui. A deux, cette nuit-là, ils oublient leurs maux. A deux, ils se soignent un peu, se font du bien. Adonis est son prince, son roi même. Il ne devrait pas, parce qu'Adonis ne sera jamais rien de plus qu'un homme hanté par un amour impossible, et lié de force à une femme noble. Au fond, Gunnar aussi est hanté par un amour impossible, son cœur se trouve où se trouve son adiutor.


wake me up if everything changes, date, lieu, participants.
texte

hit me, betray me, tear me apart, kill me,
but for the love of god don't touch him
, 17 janvier 2165, Foushin (Eartanera), @Izolda Griffith, @Eros Griffith et Adonis Griffith.

« Où est-il ? » La voix tonne, elle gronde contre la pierre, menace de la faire fondre. Izolda l'observe sans un mot, elle connait son cousin et fiancé, elle sait que quand il est comme ça, personne ne doit se mettre en travers de son chemin. Les pas du prince - non, du roi - se font pressants. « Certaines de vos sources l'ont aperçu à Greenstall on dit que… » Adonis pose ses ambres ardentes sur le visage du mêlé qui lui rapporte les chuchots de ses espions, dissimulés dans tout le royaume d'Eartanera. L'autre tremple légèrement, les mots meurent dans sa bouche, mais un regard vers Izolda l'oblige à continuer, car la future reine soutient son mari, et ne laissera pas un mêlé le rendre plus fou de rage encore. Les deux Griffith sont fermes. « Il a tué des mutants et prend part à la Purge, Votre Altesse. » Il incline la tête, met toutes les chances de son côté pour éviter qu'Adonis ne le tue tout simplement sur place. Mais Adonis n'en fait rien. Le monde s'arrête, la terre ne tourne plus, et il en oublie même de respirer. Izolda se lève, derrière lui. Il sent ses doigts contre lui, fins et doux, il sent leur caresses contre son bras, et entend vaguement un ordre prononcé par la fille de métal qu'il va bientôt épouser. Et puis elle vient en face de lui, et son visage prend toute la place dans son champ de vision. Il s'ancre à son regard charbonneux, et laisse ses mains froides réveiller ses sens. « Eros est un traitre. » Ils le disent en même temps, le réalisent en même temps. « Sortez. » ordonne Izolda. Ils viennent d'arriver à Foushin, et leur monde s'écroule de nouveau. Les lambdas s'enfuient, exécutent les ordres, et ils sont seuls dans la pièce. « Isaak est toujours là, Adonis. Et je suis toujours là. Tu as réuni plus d'alliés que ce qu'ils t'en pensaient tous capables. Des alliés qui nous protègeront. Et Eros n'est qu'un traitre. » Adonis pose son regard sur la princesse en face de lui, et puis ses doigts contre ses hanches. Il l'attire contre lui. « Je le tuerai avant qu'il me tue. » souffle Adonis.

game of survival, 22 janvier 2165, Foushin (Eartanera), Adonis Griffith & Isaiah Griffith.
Isaiah,

J'ai besoin de toi. Je ne sais plus quoi faire, comment avancer. J'ai tout perdu, Isaiah. A commencer par toi. Ta joie de vivre me manque, ton sourire me manque. Ton admiration m'a toujours poussé pour aller plus loin, et tu étais le premier pour qui j'ai eu envie de me battre pour la couronne qui nous revenait de droit. Ariane soutient notre père. Eros tue des mutants, des gens comme moi. Et tu m'as été enlevé.

Ca fait presque un an et demi, mais la blessure ne se referme pas. Je ne vis qu'une lente descente aux enfers depuis que tu nous as quitté. Depuis que tu m'as quitté moi. Je n'ai pas été le frère qu'Eros a su être pour moi, pendant des années. J'aurais aimé pouvoir te protéger, mais je ne suis même pas capable de me protéger moi-même.

Ce n'est pas grave, tu sais, Isaiah. Je me battrai toujours pour ce rêve que nous avions. Je me battrai pour y arriver. Cal a dissout son empire, et si il n'est plus mien, tout ça n'aura pas été en vain : je suis le roi légitime d'Eartanera et j'épouserai Izolda dès demain.

Si je dois mourir pour obtenir le trône pour elle, je le ferai.

Tu me manques, chaque jour un peu plus.

Ton frère,
Adonis.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Adonis Griffith le Dim 4 Fév - 20:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 14:43

non non l'histoire d'adonis n'est pas longue et compliquée du tout Arrow
rebienvenue lise, et bon courage
Revenir en haut Aller en bas
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 525
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : Texas-Flood

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Tu n’as jamais rencontré l’âme-sœur et tu n’y crois pas de toute façon. Tu te contentes d’enchaîner les rencontres d’un soir si l’envie se fait sentir.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ COMPETENCES : domination (niveau 2) + survie (niveau 3) + vigilance (niveau 1)
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et dans une mesure bien moindre et bien plus contrainte, elle allait également au Connard mouillé. Mais le lien n’est plus maintenant, et c’est comme si on t’avait arraché tout ce qui était ta vie. Tu ne sais que faire de cette nouvelle liberté. Et c’est encore plus dur de combattre de vieux instincts.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 1359

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 14:59

omfg rebienvenue et courage pour ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 382
‹ AVATAR : Park Jimin.
‹ CRÉDITS : Beerus & Sial.
don't mess with kalei
‹ AGE : vingt-et-une années passées à admirer le déluge et faire gronder la tempête.
‹ STATUT : fiancé à la plus belles des étoiles portant le nom de Alma Oshun. Il est pourtant condamné à en aimer un autre depuis qu'il s'est crashé contre les parois de l'amour et son horizon destructeur, ravageur; briseur de coeurs.
‹ SANG : d'argent impétueux qui se mêle au magma de son sang bouillant.
‹ POUVOIR : Si autrefois sa splendide maitrise du feu avait forgé sa plus grande fierté et imposé le respect, désormais son prénom rime avec effroi depuis que ses flammes sont accompagnés d'étincelles qui crépitent du bout de ses doigts et que de ses poings furieux grondent des éclairs menaçants.
‹ COMPETENCES : audace (niv. 1), honneur (niv. 1), ténacité (niv. 1)
‹ METIER : Futur héritier des Yinren qui démontre ses prouesses sur le champ de bataille. Il est aussi espion pour le compte de Rae Skonos
‹ ALLEGEANCE : Son coeur brisé est désormais fidèle à Cal Oshun et au sang ardent qui coule dans ses veines, à ce qui sont sa chair et son sang ; c'est aux Yinren et à la couronne qu'il prête serment.
‹ ADIUTOR : Illusion vaporeuse, autrefois une accalmie à travers les mots. Désormais porté disparu, il répondait au nom de Azriel Vestrit.
‹ POINTS : 541

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 15:00

wow ça réserve du lourd à ce que je vois
re-bienvenue et bonne chance
Citation :
Adonis, un ambitieux, un courageux, un fou, un amoureux. Un roi.
Mah feels. weltuntergang
(bring me the horizon vibes dans le titre je-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 450
‹ AVATAR : cenit nadir.
‹ CRÉDITS : balaclava // tumblr.
‹ COMPTES : nk, mg.

‹ AGE : vingt-huit ans à traîner dans les bas-fonds de la capitale.
‹ STATUT : seule, car c'est ainsi qu'elle fonctionne le mieux. si elle n'a rien, elle ne peut rien perdre, l'amour est un talon d'achille qui coûte bien trop cher.
‹ SANG : rien de plus excitant que le mélange de son sang, qui lui a offert le pouvoir le plus précieux et le plus dangereux.
‹ POUVOIR : empathe, la mêlée est une orange capable de pénétrer dans les esprits de tous ceux qu'elle rencontre.
‹ COMPETENCES : manipulation (niv.1), torture (niv.1), survie (niv.1)
‹ METIER : dealeuse de cartes, fille de joie, voleuse, elle fait tout ça à la fois pour le compte des khodja. mais dans leur milieu, on la connait mieux pour sa capacité à la torture.
‹ ALLEGEANCE : son allégeance va à la nuit, aux bas-fonds, à sa famille et aux khodja, de son plein gré ou non.
‹ ADIUTOR : laurel grimsrud, son opposée en tout point, qu'elle protège avec violence par égoïsme autant que par altruisme.
‹ POINTS : 914

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 15:52

mdr mais meuf t'es tellement déter sérieux, j'aurais jamais le courage de refaire une fiche, j'ai déjà du mal à les terminer...
bon courage en tout cas, et puis nul doute que t'as matière à la remplir avec tout ce qu'il arrive dans la vie de ce pauvre adonis. ykwim tete a claque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1633
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @firedust (av), blackthorn (crackships) @ tumblr (img)

‹ AGE : vingt six ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : éprise d'un osoryd, un maitre du feu, d'un ancien ennemi.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ POUVOIR : le monstre pour lequel elle se prend maitrise le sang.
‹ COMPETENCES : niv. 6 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 6 honneur (-persuasion), niv. 6 ténacité (-dominance)
‹ METIER : ancien bras droit de merle osanos, reine de la nation de l'eau. actuellement active dans le mouvement délaissé par diana. elle tente également de retrouver sa soeur, en vain jusqu'à présent.
‹ ALLEGEANCE : elle a quitté la résistance lorsqu'elle s'est rendue compte des véritables intentions de johann osanos et a accepté d'être au côté de merle, sa cousine, qui lui a promis un monde meilleur, un monde avec l'égalité des sangs. mais lula a quitté merle pour rejoindre diana, celle envers qui elle sera toujours loyale.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace.
‹ POINTS : 1299

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 16:23

omg tout ces chapitres de prévus bon courage lise I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 1830
‹ AVATAR : ana de armas.
‹ CRÉDITS : (avatar) morrigan, (gifs) niklausxcaroline, schuylers.
‹ COMPTES : juliette griffith.

‹ AGE : vingt-huit ans.
‹ STATUT : l'anneau qu'elle porte à son doigt la lie, pour le meilleur et pour le pire, à l'ainé des swanson, harald. mais son coeur n'a jamais cessé de battre pour celui qui le lui a pourtant brisé.
‹ SANG : le bronze à fait place à l'argent, sa famille ayant été anobli après de nombreuses années de loyaux services.
‹ POUVOIR : laurel se relève difficilement du virus qui a frappé, découvrant avec effroie une nouvelle forme d'énergie en son for intérieur, plus violente et incontrolable. la foudre qui l'a vu naître se fond désormais en elle.
‹ COMPETENCES : loyauté (niveau 6), évaluation (niveau 3), diplomatie (niveau 3), audace (niveau 2) - résistance à la manipulation, aux commérages et à la domination.
‹ METIER : elle fait partie du conseil restreit de cal oshun, ancien empereur et roi de flamaerin.
‹ ALLEGEANCE : son allégeance va à cal oshun, et au peuple de flamaerin.
‹ ADIUTOR : dihya arudj, une orange, qui n'avait comme seule dévotion que de protéger celle à qui elle était liée. ce lien est désormais rompu et laurel a l'impression d'avoir perdu son principal repère.
‹ POINTS : 490

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 17:04

ouf, cette fiche promet d'être longueee. cpasoam
mais comme l'a dit jordane, tu manques pas du tout de matériel pour écrire son histoire, ahah.
bon courage. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 4999
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) self / (lyrics sign) bloodstream - transviolet
‹ COMPTES : V.K. / G.K. / N.O.

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 7) / manipulation (niv. 5) / audace (niv. 7) / leadership (niv. 7) / méfiance (niv. 4)
‹ METIER : Le roi sans couronne d'une bande de fous qu'il a réussi à convaincre de le suivre jusqu'au bout du monde. Briseur de sa propre famille, traitre à la couronne impériale et à celle de granit, et pourtant Adonis n'a jamais été aussi proche de son but.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 1080

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 17:17

Mais oui j'ai milles idées jpp ça va me prendre une semaine à tout écrire, mais comme vous dites, je suis déter What a Face
Justement je refais une fiche en fait parce que j'ai trooop de choses à dire, et mon ancienne fiche est vraiment trop peu remplie. on comprend pas assez certaines de ses relations (ariane, eros, isaiah, laurel, izolda, isaak, hissa,... tout ça sont des relations qui sont venues après 'fin voilà).
J'espère que ça va vous plaire I love you

@kalei yinren u da real What a Face et omg merci de citer cette partie, j'ai kiffé l'écrire mea culpa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1028
‹ AVATAR : blanca padilla
‹ CRÉDITS : linda (av) ; astra (sign) ; myself (aes)
‹ COMPTES : sl - ae - rk - rs - av
‹ AGE : vingt pétales qui jamais ne se fanent. la beauté candide à l'état pur. perdue entre l'enfant et la femme en devenir.
‹ STATUT : à peine mariée à son roi, adonis, qu'on lui a déjà dérobé son trésor le plus précieux.
‹ SANG : autrefois argenté, il prend maintenant des reflets bleutés, douce fierté que d'appartenir à cette classe si prisé, celle de la royauté.
‹ POUVOIR : elle maîtrise le métal, disgrâce pour celle qui ne vivait que pour son élément, la terre.
‹ COMPETENCES : persuasion (lv3) - ténacité (lv3) - attaquant (lv1)
‹ METIER : reine d'eartanera, bien que son oncle et sa tante campe à greenstall. la poupée est temporairement à la tête du mouvement d'adonis, jusqu'à ce que son bien aimé lui revienne.
‹ ALLEGEANCE : fille de la terre, c'est sa nation et son peuple qui passeront toujours avant le reste. cependant, elle a porté allégeance à adonis, une évidence pour la gamine.
‹ ADIUTOR : asenath, une verte au tempérament imprévisible. bien que les relations semblent compliquées, une réelle complicité est née entre elles, au fil des années.
‹ POINTS : 569

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 20:29

(4ever bitter de pas avoir eu la first place mais au moins mon message aure le swag)







this is me when i first saw you were doing this all over again choquee choquee choquee

Citation :
Adonis, un prince d'une branche majeure, jamais devenu plus qu'un politicien au service de son ainé. Jamais devenu plus qu'un homme restant à sa place, n'ayant probablement jamais effleuré du bout de ses doigts la couronne de granit. Adonis, un nouvel homme. Adonis, un ambitieux, un courageux, un fou, un amoureux. Un roi.
YAS THAT'S MY BOY DAMN
SHOW THEM
PROVE THEM WRONG
oshun oshun oshun

l'anecdote sur cal/adonis/isaiah m'a littéralement mise en pls
je veux un isaiah
bring him back from the dead much sad

les lettres à isaiah aussi je suis au sol meuf
stop it
please
mah heart much sad

Citation :
Si je dois mourir pour obtenir le trône pour elle, je le ferai.
NON NON NON NON
he can't die much sad
(même si mes feels gnuh )

et puis l'anecdote sur la trahison d'eros damn fall

BREF JE SUIS PAS PRETE POUR LA SUITE chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 275
‹ AVATAR : zendaya coleman
‹ CRÉDITS : afanen (av) & paula my love (sg & profil)

‹ AGE : vingt-deux années offertes aux sept, aux divinités que tu vénères, vingt-deux années de sang argent.
‹ STATUT : maître de la terre, wheatdrop, fairhorn. tu as le sang argent et la noblesse couronne ton front. tu vis extrêmement mal la perte de ton adiutor, cependant.
‹ SANG : argent, du mercure liquide qui fait battre ton coeur. tu es argent. les tiens l'ont toujours été. fossoyeurs de platine dans l'humus, rois de la terre sans couronne, si proches du pouvoir. mais le sang qui goutte de tes plaies est carmin, lui.
‹ POUVOIR : la terre t'a abandonnée, la terre t'a quittée, les sept t'ont maudite, malgré toute ta foi. désormais, tu maîtrises le métal, comme des boucliers, comme des poignards.
‹ COMPETENCES : diplomatie (niv. 3), empathie (niv. 1) & discrétion (niv. 1)
‹ METIER : cavalière, le vent dans tes cheveux, le soleil sur ta peau, le parfum de l'humus dans tes narines, le roulement des muscles puissants sous tes doigts. tu es éprise de vitesse et de liberté, tu es éprise de grand air, tu es éprise de chevaux. la seule frivolité que tu puisses t'accorder. plus tard, à moins que l'on ne te restreigne à un rôle d'épouse, tu deviendras probablement archiviste ou sacerdas. ta foi et tes livres sont tout ce à quoi tu consacres ta vie.
‹ ALLEGEANCE : wheatdrop avant tout, ton sang passera toujours avant tout le reste. tu as cependant rejoint le mouvement d'adonis par quête de paix pour eartanera et pour tes mutantes de cousines.
‹ ADIUTOR : jaune uc
‹ POINTS : 553

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 20:35

CA PRESAGE D'ËTRE LONG choquee
the king's (not) dead, long live the king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 643
‹ AVATAR : tom hughes
‹ CRÉDITS : luaneshë (av)
‹ COMPTES : l. har, a. val, m. bel

‹ AGE : trente-et un ans passés à rêver, à se cacher, à vivre dans l’ombre.
‹ STATUT : amoureux secret d'une princesse oubliée, bien trop gentille et dont l'ennui commence à pourrir sa passion
‹ SANG : mêlé, rouge vermeille, carmin écarlate, sans valeur
‹ COMPETENCES : altruisme (niv2), persuasion (niv3), vigilance (niv2)
‹ METIER : adiutor appliqué à sa tâche jour après jour, joueur ennuyé qui cherche à s'amuser.
‹ ALLEGEANCE : les griffith auto-proclamé, thomas et sa progéniture restante, mais sa loyauté envers eros s'accentue de jour en jour
‹ ADIUTOR : le plus beau des maîtres <3
‹ POINTS : 575

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 20:58

oh la la, c'est quoi, ta quatrième fiche avec adonis ? choquee choquee rip
va falloir que je lise tout ça, ça promet d'être parfait, as usual. rip gnuh et j'espère que je verrai le nom d'andrei hein, BC TU L'aS DIT TOI MEME C'EST SON AME SOEUR et j'ai envie de souffrir aussi. rip rip much sad much sad
rebienvenue avec le king. much sad wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 340
‹ AVATAR : christopher mason
‹ CRÉDITS : milles rêves(avatar) ANESIDORA (signature) gif (elo)
‹ COMPTES : cerberus sokolov

‹ AGE : vingt neuf années partant en fumé
‹ STATUT : en solitaire, anciennement fiancé à Nevenka Valaeris. déshonoré par cette décision.
‹ SANG : argenté coulant pourtant carmin
‹ POUVOIR : homme du feu tentant de contrôler son nouveau don mais les éclairs fusent encore bien trop pour se caractère loin d'être calme
‹ COMPETENCES : agilité (niv1) cruauté (niv1) intimidation (niv1)
‹ METIER : officiellement en repos suite au virus, officieusement mercenaire, homme de main des Oshun
‹ ALLEGEANCE : A lui-même, à sa famille et aux Oshun par obligation.
‹ ADIUTOR : Rhaena Dryden (séparés depuis le virus)
‹ POINTS : 816

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 21:34

wow ce courage de reprendre sa fiche et d'écrire autant
bonne chance oshun oshun oshun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire mutant
avatar
fire mutant
‹ MESSAGES : 234
‹ AVATAR : krystal jung
‹ CRÉDITS : av@ skatevibe sign@anesidora icons@persephone

‹ AGE : elle est d'une douce jeunesse, ses joues rosies de vingt années qui semblent lui offrir un énième masque supplémentaire dans sa tromperie
‹ STATUT : elle porte encore le nom paternel, et sa paranoïa détruit les prémices de toute relation
‹ SANG : l'argent coule dans ses veines, un système métallique rongeant le biologique + sang mutant
‹ POUVOIR : le feu qu'elle maîtrisait jadis si bien s'est rebellé et il a prit cette nouvelle couleur, le bleu de la destruction au dépend du rouge de la passion
‹ COMPETENCES : discrétion (n.1) + vigilance (n.2) + bagou (n.1)
‹ METIER : elle est mutante, alors elle se cache ; d'ancienne espionnage si proche du pouvoir, elle est maintenant contrainte à se déchirer entre deux camps
‹ ALLEGEANCE : elle est double, comme elle l'a toujours été ; sa seule constante, sa soeur, la pousse à se rapprocher de sa cousine tandis qu'elle continue d'espionner pour le roi de la nation de la terre
‹ ADIUTOR : son adiutor est mort, ravagé par le virus, et elle s'en porte si bien pour une femme dont l'âme est à moitié vide
‹ POINTS : 770

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 21:44

de la lecture, j'adore ça, j'ai tellement hâte de tout dévorer dadada
rebienvenue, king Adonis I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 390
‹ AVATAR : Dajana Rads
‹ CRÉDITS : avatar : Morrigan| Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : Guillaume Grand, couvre ta peau.
‹ COMPTES : #SY #NV #HW #MN #NS

‹ AGE : Vingt cinq gouttes de sueur, autant d'années passées à œuvrer pour prouver sa valeur.
‹ STATUT : Un coeur ouvert à une impasse. Tu aime, mais tu aimes mal. Qui voudrait se trouver dans l'ombre d'un cœur qui ne sait pas trop ce que c'est d'être chéri.
‹ SANG : Sang métissé, déshonoré. T'es cette fille de personne, cette fille dont on attendait rien.
‹ POUVOIR : Le bracelet myosotis encercle son poignet. Et si les meubles ont arrêtés de voler autour d'elle, sa maîtrise ne lui est pas encore pleinement revenue.
‹ COMPETENCES : attaquant (niv. 2) / loyauté (niv. 1) / agilité (niv. 1)
‹ METIER : Une vie dédiée à un prince sans couronne devenu roi.
‹ ALLEGEANCE : Son unique allégeance va pour celui qu'elle protège. Elle est l'ombre de la lumière qui propage autour de lui.
‹ ADIUTOR : Lien brisé, consummé, besoin irrésistible de retrouver sa parfaite moitier. Ce n'est pas l'amour passionnant, ni l'amitié exacerbé, c'est un sentiment nouveau qu'elle appréhende douloureusement.
‹ POINTS : 248

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis) Dim 4 Fév - 21:46

LOVE YOU
Tu es une perfection
j'ai hâte de te lire much love much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis)

Revenir en haut Aller en bas

every wound will shape me, every scar will build my throne. (adonis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet