AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 160
‹ AVATAR : Bella Thorne
‹ CRÉDITS : avatar : Autumnleave | Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : U.C..
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt et une année mensongère, elle n'a jamais réellement su ce qu’elle était, se construisant dans le regard d'autrui.
‹ STATUT : Elle est à lui. Pour toujours et a jamais. la peau marqué par les caprices d'un homme qui a toujours désiré la possédé.
‹ SANG : liquide carmin que l'on a déjà fais bien trop souvent couler. Une souillure métissée.
‹ POUVOIR : esprit exacerbé, aiguisée, elle tisse curieusement le fil de ses pensées, experte, sans que nulle ne pense à se méfier d'elle.
‹ METIER : Esclave, enchaînée, jamais libérée. Son cœur pris en otage.
‹ ALLEGEANCE : Un sauveur inattendu, de nouvelle chaîne la relie à Achille Vasara, bien plus puissante que l'esclavage, elle se nomme reconnaissance.
‹ ADIUTOR : Hazel Grimsrud. Une petite merveille qui l'a abandonné dans un chateau bien trop grand, sous les coups d'un frère furieux de voir sa soeur lui échapper. Son cœur balance entre amour et rancœur.
‹ POINTS : 210

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 20:58


Nimué Sand
You know I'd be lying saying you were the one that could finally fix me
prénom, nom‹
[ N i m u é ] La douceur roule contre la langue, s'éternise contre les lèvres, désirable, une pureté que l'on arrache à la noirceur d'une existence déjà condamnée.
[A s t r é e ] Fille des astres, la créature a été arrachée aux étoiles, offrant à sa mère un bout de ciel, un paradis, une lueur de bonheur qu'elle n'avait jamais osé espérer.
[ S a n d ] Petite bâtarde, elle n'est la fille de personne, délicieuse enfant, grain de sable perdu dans le désert à la quête d'une identité. Elle ne sait pas réellement qui elle est.
âge ‹
[ 2 0 a n s ] Vingt années arrachées au temps, vingt années perdues, gâchées, vingt années qui ne lui ont jamais réellement appartenu, elle qui n'a jamais été maîtresse de son funeste destin.
date et lieu de naissance ‹
[ 1 2 m a r s 2 1 4 4 ] Jour maudit. On ne parle pas de lui. Jamais fêté, jamais célébré, pourquoi en serait-il autrement? Elle n'est rien qu'une vulgaire possession. Après tout, fête-t-on la fabrication d'un objet?
statut matrimonial ‹
[ c é l i b a t a i r e ]  Un cœur impressionné depuis bien trop longtemps, nécrosé par une haine qui ne laisse plus de place à une once d'amour. Elle est hantée, par les fantômes d'un passé qui l'a trahi. Elle est dévorée, par la rage vengeresse d'un amant qui s'est détourné d'elle au point d'attenter à sa vie.
sang ‹
[ S a n g   m ê l é ] Elle n'est qu'une souillure, recraché par le monde, une anomalie que beaucoup voudrait voir crever dans les entrailles de la terre. Elle ne devrait même pas existé, apparenté à une race qui n'aurait jamais dû existé.
métier ‹
[ e s c l a v e ] Elle a toujours été à lui. pour toujours et à jamais. Elle ne saurait se défaire de l'emprise qu'il a sur elle, alors elle lute, la mêlée, elle lutte pour s'arracher à lui, pour effacer toute trace de son existence... Sans se douter qu'elle devra anéantir sa propre vie si elle veut en finir avec lui.
adiutor de ‹
[ H a z e l ] Petite poupée argent. Elle ne pense pas mérité une fille comme elle, elle ne pense pas mérité qui que ce soit, enfermé dans des certitude dans son maître l'a gavé, tellement qu'elle a finit par y croire.
pouvoir ‹
[ V e r t ] Intelligence exacerbée, longtemps dissimulée par des années de servitude, la fille verte est restée entre les mailles du filet, mais son esprit acéré ne pouvait resté éternellement emprisonné par ses propres chaînes.
allégeance ‹
[ L a   l i g u e ] Elle rêve sans y rêver, parce qu'elle ne sait pas si elle peut s'accorder le droit de penser par elle même. Accrochée aux idéaux de liberté, elle s'accroche à des songes, sans parvenir à se détacher pleinement de son passé d'esclave. Douce ironie pour une fille au bracelet Beryt, de ne pas savoir comment être une libre penseuse.
compétences ‹
[ F u r t i v i t é] & [ T e n a c i t é ] &
[ S u r v i e ]
localisation actuelle ‹
[ A e r i s t i n ] Ici et là, elle vogue, esprit fantomatique hantée par la vengeance.
groupe ‹ réponse ici avatar et crédits ‹ célébrité + milles rêves
Intelligence musicale ‹ Une mélodie qui éclate, éveille ses sens, s'imprime dans chaque parcelle de son être, de son âme. Elle ferme les yeux, la fille de beryt, elle se délecte de ce feu d'artifice de saveur, elle ne fait pas qu'entendre, elle voit, elle ressent, chaque son résonne merveilleusement, font écho en elle. Intelligence linguistique ‹ Les mots claquent contre sa langue, choisi méticuleusement, elle use et abuse des nuances, elle se délecte des spécificités de la langue, malicieuse môme qui se joue des mots à la perfection. Intelligence logico-mathématique ‹ Esprit logique et acéré, son esprit décortique les problèmes avec une aisance qui est propre aux mêlés émeraudes. Méticuleuse, elle analyse sans en avoir l'air, un sourire plaqué sur ses lèvres.  Intelligence corporelle ‹ La mémoire d'un corps, aiguisé, affûté, elle danse, elle virevolte, capable de reproduire le moindre mouvement déjà exécuté. Elle se mouve avec finesse et précision. Elle a ce besoin irrépressible de bouger, vivre les choses pour les assimiluer. Intelligence interpersonnelle ‹ Si la mêlée préfère s'abandonner à la solitude de son âme, elle flotte avec aisance dans les foules, s'accoutumant bien trop facilement à chaque situation, elle est un véritable caméléon, elle se fond dans le décor, trouvant sa place partout et nulle part à la fois. Intelligence personnelle ‹ Elle se connaît, Nimué, elle connaît ses failles et ses défaillance, entière, elle connaît aussi sa valeur, enfant si souvent bafouée et traînée dans la boue.  Intelligence Naturaliste ‹ Fine observatrice, tout ses sens sont en alerte, s'imbibant délicieusement de son environnement jusqu'à le connaître parfaite. Intelligence visuo-spatiale ‹ Elle se repère dans les lieux avec une facilité déconcertante, il ne lui suffit que d'entrer dans un endroit pour en comprendre sa structure. Elle visualise les possibilités de fuite, les échappatoire, animal constamment traquée, elle ne connaît que ça.

‹ DÉCRIVEZ QUELLE EST LA POSITION DE VOTRE PERSONNAGE VIS-À-VIS DE LA SITUATION POLITIQUE ACTUELLE. (dissolution de l'empire, virus, purge)
Elle ne sait pas, elle ne sait plus l'enfant. Elle a en proie à ses propres démons, bien trop occupée à les chasser que pour s'inquiéter des affres qui tiraillent le monde. Elle subit, inconsciente du poids qu'elle pourrait avoir réellement. Elle a été trop marqué par la vie, trop abîmée pour penser pouvoir faire la différence.
pseudo et prénom ‹ Voyou. Elodie, ou elo be. Oui, encore.âge ‹ Vingt huit ans. J'suis vieille. Yakoi.comment as-tu trouvé le forum? ‹ Mes cinq autre moi m'ont montré la voie. pays ‹ Moule, frite, bière et chocolat. Vous pouvez pas test. fréquence de connexion ‹Putw dans tout, tout le temps. votre avis sur le forum ‹ Je dois vraiment? Allez, Dream team, vous faites un travail de kwine mes copines. smiley préféré‹  chem  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 160
‹ AVATAR : Bella Thorne
‹ CRÉDITS : avatar : Autumnleave | Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : U.C..
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt et une année mensongère, elle n'a jamais réellement su ce qu’elle était, se construisant dans le regard d'autrui.
‹ STATUT : Elle est à lui. Pour toujours et a jamais. la peau marqué par les caprices d'un homme qui a toujours désiré la possédé.
‹ SANG : liquide carmin que l'on a déjà fais bien trop souvent couler. Une souillure métissée.
‹ POUVOIR : esprit exacerbé, aiguisée, elle tisse curieusement le fil de ses pensées, experte, sans que nulle ne pense à se méfier d'elle.
‹ METIER : Esclave, enchaînée, jamais libérée. Son cœur pris en otage.
‹ ALLEGEANCE : Un sauveur inattendu, de nouvelle chaîne la relie à Achille Vasara, bien plus puissante que l'esclavage, elle se nomme reconnaissance.
‹ ADIUTOR : Hazel Grimsrud. Une petite merveille qui l'a abandonné dans un chateau bien trop grand, sous les coups d'un frère furieux de voir sa soeur lui échapper. Son cœur balance entre amour et rancœur.
‹ POINTS : 210

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 20:59


Born to create chaos
break your chains
La main s'abat furieusement contre le corps maternel, laissant sa carne se colorer de nuance écarlate. La carcasse s’effondre, incapable d'encaisser le déferlement de violence qui s'abat contre elle. Elle laisse échapper un gémissement plaintif, alors que les sanglots font tressaillir son être. Il ne lui laisse pas faire, le monstre, il fond sur elle, l'empoigne, la soulève comme si elle n'était rien de plus qu'une vulgaire poupée de chiffon. Elle laisse échapper un cris, la môme, un cris qu'elle étouffe de ses mains plaquée contre sa bouche alors que ses orbes s'écarquille, simple spectatrice de la brutalité du maître des lieux. Elle ne sait pas, elle ne comprend pas, elle ne voit que l'homme, créature démoniaque, qui laisse éclater sa rage contre sa mère. Elle se se terre dans un coin de la pièce, recroqueviller, petite boule de chaire qui aimerait disparaître par crainte de voir la bête se tourner sur elle. Tu as cru que tu pouvais m'échapper Zora? qu'il grogne, mots intelligible tant sa voix est teinté de colère. Tu as cru que tu pouvais me l'enlever? Elle est à terre, maman, mais il continue de la frapper de ses poings, jusqu'à ce que le liquide carmin vienne souiller la poigne du malin. Il s'écarte, lui crache à la gueule alors qu'il porte son attention sur la petite chose recroqueviller dans le noir. Elle tremble, la poupée rousse, elle crève de trouille, si fort que s'en est douloureux. Elle pleure la môme, mais elle n'a pas la force de protester lorsqu'il lui saisit le bras pour la traîner hors de la pièce. Elle essaye de marcher, mais ses jambes sont trop petite, elle trébuche, sans aucun moyen de se retenir, elle tombe, mais il ne s'arrête pas, monstrueuse créature qui l'a traîne dans les couloirs de sa demeure. Les genoux écorchés, elle est presque soulagé lorsqu'il la repousse contre le sol. Elle se met en boule, elle plaque son visage dans le creux de ses bras, plaqué contre le sol. Elle est à toi, fils. Que la bête gronde. Ainsi la petite fille se prisonnière, enchaînée à une vie de servitude.

Si tu ne l'as fais pas taire, c'est moi qui m'en chargerait. C'est la voix de la monstrueuse bête qui se fait entendre de l'autre côté de la porte. les larmes roulent contre ses jouent alors que ses petites mains frappent contre la porte, alors que ses ongles s'abîment contre les bois. Enfermée dans le petit cagibi qui lui serre de chambre, la petite poupée essaye de s'échapper de sa geôle pour s'extraire des ténèbres dans laquelle elle est cloîtré. Elle ressent la présence de ces créatures de la nuit qui rodent partout autour d'elle, rêvant de la dévoré dans son sommeil. Elle crie, elle supplie, la môme, qu'on la sauve de l'obscurité. Une porte qui claque, une autre qui s'ouvre sur le fils Sokolov. Elle fond sur lui, la môme, enfouit son visage contre son buste alors que ses petites mains s'agrippent sur les vêtements du gamin, presque impassible. Je veux pas y retourner, s'il te plaît Cerberus. Il laisse échapper un soupire, le gosse, avant d'attraper les épaules de la poupée pour l'écarte de lui. Tu dois apprendre. Qu'il lâche, presque indifférent au sort de la gamine qui essaye d'apaiser ses sanglots, dissimulant son visage contre ses petits poings fermés. Elle essaye, la gamine, elle essaye de retenir ses larmes, d'apaiser son cœur dévorer par des démons qui la poursuivent dans des nuits cauchemardesques. Et le petit bourgeois, il ne sait pas quoi faire pour apaiser ses pleures de petite fille, il ne sait pas comment la sauver de sa torpeur, ni comment faire taire les sanglots bruyant qui pourrait faire revenir son père... Et alors il l'emportait, l'enfermerait dans obscurité de la cave, la chaire dévorée par le froid, les entrailles tyranisée par tous les petits bruits qu'elle s'imaginerait. Il escalade sur son lit, lui balance un coussin et une couverture. Tu peux rester là, mais tu dors à terre et je ne veux plus t'entendre. Il a toise, le cruel petit maître qui suit les traces de son monstrueux paternel. Elle ramasse le coussin et la couverture, pour venir prendre place à ses pieds, petit animal blessé, un chiot à qui l'on autorise un peu d'humanité. Elle se recroqueville sur elle même, essayant d’étouffer ce qu'il reste de ses pleures dans les rembourrages de son coussin. Elle ne sait pas, la petite Nimué, que s'il laisse la veilleuse allumée, c'est pour faire fuir ses vilains cauchemar à elle.
Un faux pas. Une seule erreur. Les masques tombent et la supercherie est dévoilée au grand jour. La môme est arraché à la vie de servitude qu'elle avait toujours connu, un bracelet émeraude encerclant son poignet d'une étreinte dont elle ne pouvait se défaire. Il a fallu des années pour que l'intelligence hors du commun ne soit découverte et que l'index accusateur de la petite maîtresse ne vienne se pointer sur elle. C'est une de ces dégoûtantes mêlées vertes. Elle distille son poison, la petite Lada, aveuglée par la jalousie, elle n'a pas conscience du mal qu'elle fait, de la mère qu'elle condamne pour avoir dissimulé, pour avoir menti, pour avoir trahi, se faisant passé pour ce qu'elles n'étaient ni l'une ni l'autre. Elle baisse les yeux, la petite rousse, ses doigts frôlant ses nouvelles chaînes, essayant de le faire rouler contre sa carne pour s'en défaire, comme si c'était possible. Il lui attrape la main, Ceberus, furieux et colérique, il se saisit de son menton pour la forcer à affronter son regard assassin. Tu es toujours à moi, petite Nimué. Pour toujours et à jamais, elle n'est qu'une esclave, une possession, elle lui appartient tout entière, ce n'est pas sa condition de mêlée qui y changera quoi que ce soit. Elle y trouve du réconfort, pauvre petite idiote, parce que le gamin est devenu son monde, son univers, sa lune, son soleil, ses étoiles, lumières incandescente qui foudroie l'obscurité pour donner du sens à son existence. Tout ce qu'elle voit, c'est qu'elle pourra le suivre à l'académie, qu'elle pourra être avec lui et s'extraire de la solitude dans laquelle elle est cloîtré à chaque fois qu'il n'est pas là.

Ils ne sont plus ce qu'ils étaient. Ensemble, comme tant de fois auparavant et pourtant, si différent. L'année s'est écoulée, les tenant éloignés l'un de l'autre pour mieux les ramener l'un vers l'autre. Pas d’effusion de joie, non, pas de retrouvailles larmoyantes, à peines des regards échangés avec la convenance d'un passé bouleversé par les attraits de cette jeune fille en fleur. La môme est devenue femme, le corps sculpté dans la volupté, la chaire généreuse redessinant les courbes de sa silhouette qui n'a plus rien d'une enfant. Ce n'est que dans l'enfer de la nuit que la divine créature quitte son placard pour se glisser dans le lit de son maître, le retrouvant, comme tant de nuit auparavant, pour s'abandonner à la faveur d'une nuit dont le sommeil n'est pas troublés par son absence. Elle ne sait pas si c'est elle, ou si le corps du fils des cieux vient se claquer contre le sien. Un battement de cil, un battement de cœur, elle sent le poids du désir enveloppé son cœur, alors qu'elle s'accroche aux illusions qu'elle s'est servie, persuadée d'avoir capté plusieurs fois le regard du Sokolov s'aventurer contre son corps, désireux de la dévêtir. Elle ne sait pas, si le désir est réel ou si elle se gave d'illusion pour satisfaire sa propre envie d'être désirable dans les yeux du démon. Elle pince les lèvres, la sublime, elle hésite, quelques seconde seulement, elle tourne pour lui faire face. Le manteau sombre de la nuit masque l’émoi qui se distille sur ses traits de porcelaine et colore la carne de ses joues. Si proche de lui, elle peut sentir son souffle brûlant caresser sa peau, si proche de lui, elle peut se perdre dans la somptuosité de son regard. Ses doigts glissent contre son épiderme, elle le frôle, l’effleure, le supplie d'en faire de même. Elle vient se lover contre l'ange des cieux, persuadée d'être l'instigatrice alors qu'elle n'est qu'une marionnette dans les doigts du Sokolov. Il s'est jouée d'elle, a insufflé en elle cette envie, l'a persuadée que c'est ce qu'elle désirait alors qu'il le voulait bien avant qu'elle n'y songe. De ses lèvres, elle vient embrasser les siennes, cédant à une folie cruelle, étendant la possession qu'il a sur elle.

Lada, tempête colérique, s'abat sur l'univers de la rouquine. La jeune Sokolov se rue dans les couloirs de leur manoir pour déverser sa colère, la mêlée de jade sur ses talons, récoltant ce qu'elle a semé en s'opposant à la maîtresse des vents. Ce n'est que lorsqu'elle franchit le seuil de la porte des appartements de son aîné que la créature des enfers se façonne une expression délicieuse. Elle disparaît derrière cette foutue porte, non sans se délecter d'un dernier regard à la condamnée qu'elle laisse derrière elle. Cerberus. Echo d'une voix fausses qui carillonnent délicieusement dans la pièce voisine. Elle la devine aisément voltiger à travers la pièce pour se laisser tomber dans un canapé libre, ingénue malicieuse qui s'en va dispenser une terrible nouvelle d'un sourire qui se veut innocent. Oh cerberus, il y a comme un air d'amour qui flotte dans nos couloirs. Elle tend l'oreille, l'innocente créature, appuyée contre la porte, elle tente de capter la voix de la sordide Sokolov. Si tu avais vu ta Nimué. Oooh. Ca donnerait envie d'être embrassé de la sorte. La voix du tempétueux gronde, intelligible, alors que ses pas retentissent, s'approchant dangereusement de l'endroit où elle se trouve. Elle a à peine le temps de s'écarter que la porte s'ouvre pour venir se fracasser contre le mur le plus proche. Elle sursaute, Nimué, terrassée, alors que ses orbes croisent celle de son maître. Il lui saisit les épaules, la force à se confronter à lui, à le regarder dans les yeux. Ce n'est pas ce que tu crois, Cerberus. Il secoue sa carcasse, elle n'est rien, elle n'est personne, à peine une vulgaire petite chose dont il peut disposer. Où est-il? Qu'il grogne. Le coeur de la môme s'emballer furieusement dans sa poitrine, elle s'enferme dans son mutisme, lèvres pincées, scellées, pour ne pas condamner un innocent. Il secoue, plus fort, resserrant sa poigne contre les épaules de la belle. Parle, Nimué. Où est-il!? Sa mâchoire se crispe, elle n'est relâchée parce que la voix de la détestable Lada s'élève, accusatrice, bourreau, elle a signé l'arrêt de mort de ce pauvre garçon, simplement coupable d'avoir un jour accordé un semblant d'attention à l'esclave qui attise la jalousie de la princesse des lieux. Je crois qu'il était aux écuries. Un venin qui se distille, avec une douceur paradoxale. Elle n'est jamais coupable, Lada, puisqu'elle se dissimule sous un masque d’innocence, mais elle sait, Nimué, elle sait à quel point elle est fourbe et mauvaise. Un jour, elle payera pour tout le mal qu'elle sème autour de sa personne, pauvre petite fille qui se pense intouchable.

Elle est brumeuse, vaporeuse, le souffle faible, battement de cœur irrégulier, furieusement ralenti par la vie qui s'exfiltre de son être, comme le carmin qui souille sa peau de porcelaine. sa perception du monde se déforme curieusement, alors que la voix lointaine et familière du Vasara te parvient, irréelle, hors de portée, appartenant à un songe. Elle gémit, se tord de douleur, ressent chaque coup que son maître lui a porté, lui qui n'a jamais ressemblé autant à son monstrueux paternel qu'à cet instant. Le goûts niifâme du sang dans la bouge, elle crache l'écarlate contre les ruelles pavées de la capitale. Il la soulève, prince charmant venu sauvé sa pauvre carcasse sans la moindre valeur. Oh, elle ne savait pas, la créature, à quel point elle était précieuse pour assouvir la vengeance qu'il réservait au Sokolov. Elle s'accroche au tissus qui couvre le torse de l'homme, sans se douter que ce contact révulse l'héritier au plus haut point. Son corps se crispe, se tord d'une douleur qu'elle n'avait encore jamais ressentie, alors que ses doigts viennent tâtonner son ventre. Le bébé. Qu'elle murmure alors que sa voix se crève, brisée, abîmée, détruite, bien plus par le coupable que par les coups qu'il lui avait asséné sans relâche. La conscience s'évapore, l'esprit s'évade, délaissant son corps pour ne laisser qu'une carcasse vide, presque cadavérique. Elle se fait soudain plus lourde, elle sombre, maintenue à la vie par un fil si léger qu'il menace de se rompre à tout moment, emportant la fille émeraude dans ses enfers.


Un jour peut-être:
 

PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Nimué Sand le Sam 3 Fév - 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 73
‹ AVATAR : bridget satterlee.
‹ CRÉDITS : kozmic blues (av)
‹ COMPTES : jn, lo

‹ AGE : vingt ans, la porcelaine ivoirée d'une gueule juvénile conciliant à merveille les amours satinés d'un coeur analphabète.
‹ STATUT : l'amour est celui d'une enfant qui embrasse l'éphémère à pleine bouche, celui de ces affections douces-amères qui naissent dans le creux de désirs qui ne sont pas les siens, et qui s'effacent dans le tambour d'un cœur-papillon qui aime trop pour aimer longtemps.
‹ POUVOIR : maîtresse des vents contraires, sœur des brises indécises, fille de l'éther et mère des tempêtes, l'enfant est devenu volatile délicat se glorifiant désormais d'être capable de voler, de défier la gravité et captiver le vide, de briser les chaînes maintenant à la fadeur du sol une créature appartenant à la grandeur des cieux
‹ METIER : fille de joie, sultane d'un royaume de passions disgrâciées, marchande de perditions éphémères raflées aux caresses de mains fortunées.
‹ ALLEGEANCE : imprévisible ; la loyauté se mesure aux quantités d'or et d'énergie dépensées pour combler ses caprices.
‹ POINTS : 168

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:02

cc toi
t pas belle
darling
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:04

rebienvenue. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 160
‹ AVATAR : Bella Thorne
‹ CRÉDITS : avatar : Autumnleave | Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : U.C..
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt et une année mensongère, elle n'a jamais réellement su ce qu’elle était, se construisant dans le regard d'autrui.
‹ STATUT : Elle est à lui. Pour toujours et a jamais. la peau marqué par les caprices d'un homme qui a toujours désiré la possédé.
‹ SANG : liquide carmin que l'on a déjà fais bien trop souvent couler. Une souillure métissée.
‹ POUVOIR : esprit exacerbé, aiguisée, elle tisse curieusement le fil de ses pensées, experte, sans que nulle ne pense à se méfier d'elle.
‹ METIER : Esclave, enchaînée, jamais libérée. Son cœur pris en otage.
‹ ALLEGEANCE : Un sauveur inattendu, de nouvelle chaîne la relie à Achille Vasara, bien plus puissante que l'esclavage, elle se nomme reconnaissance.
‹ ADIUTOR : Hazel Grimsrud. Une petite merveille qui l'a abandonné dans un chateau bien trop grand, sous les coups d'un frère furieux de voir sa soeur lui échapper. Son cœur balance entre amour et rancœur.
‹ POINTS : 210

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:06

hmno  lmfao  amina  wut  oh buuuuurn
Putain. @Lada Sokolov, je regrette le message d'amour que je t'ai mis.

@Laurel Swanson Mercii  much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:17

Rebienvenue cutie2
Encore une beauté fatale cute
Son lien avec Cerberus fall fall
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 38
‹ AVATAR : taron egerton.
‹ CRÉDITS : (av) elo/mittwoch.
‹ COMPTES : ido, marlys, hilde.

‹ AGE : vingt-huit ans, peut-être déjà trop, ou pas assez.
‹ STATUT : célibataire, toujours, mais jamais seul, affublé de conquêtes au gré de ses aventures et voyages.
‹ SANG : mêlé, hybride, impur selon certains, un discours qui ne l'a jamais atteint.
‹ POUVOIR : jaune, électrique, un peu trop d'ailleurs en ce moment.
‹ METIER : embobineur, entourloupeur, voyou de bas étage mais avec une certaine noblesse d'âme.
‹ ALLEGEANCE : aucune, si ce n'est lui-même et son double, gail.
‹ ADIUTOR : achille vasara, petite vermine à présent argentée qui n'entraîne que noirceur et désolation sur son sillage.
‹ POINTS : 134

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:24

OK
j'allais te faire un coeur avec les doigts
mais je vois qu'il n'y a même pas une seule anecdote sur eron
jsuis déçue en vrai
tellement DECUE

hmno lmfao amina

( I love you I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1591
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar whovian et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Tu n’as jamais rencontré l’âme-sœur et tu n’y crois pas de toute façon. Tu te contentes d’enchaîner les rencontres d’un soir si l’envie se fait sentir.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 702

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:26

Rebienvenue à toi wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:32

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 376
‹ AVATAR : QUEEN EMMA
‹ CRÉDITS : mélopée

‹ AGE : vingt-deux années qu'elle est en parfaite communion avec son élément
‹ STATUT : un coeur qu'elle peine à panser et qu'elle refuse d'offrir à quiconque, mais le palpitant revit après des fiançailles brisées
‹ SANG : le carmin perd ses reflets argentés, trahison et disgrâce aux yeux de l'usurpatrice
‹ POUVOIR : l’eau, cette amie, parfois traîtresse qui nourrit chaque être vivant, l’habite comme si elle l’avait façonnée
‹ METIER : gamine qui tisse sa propre toile, qui cherche des alliés pour se libérer de sa condition
‹ ALLEGEANCE : une vie sans toutes les obligations qui lui pèsent sur les épaules, une vie où le sang ne coule pas, sans merle osanos
‹ POINTS : 1380

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 21:48

rebienvenue ici chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1673
‹ AVATAR : blanca padilla
‹ CRÉDITS : carnavage da best (av) ; myself (gifs ; signa)
‹ COMPTES : so - ae - dk - rs - ah
‹ AGE : vingt et une pétales.
‹ STATUT : fraîchement mariée, ses sentiments sont pourtant tournés vers une toute autre âme.
‹ SANG : autrefois argenté, il prend maintenant des reflets bleutés.
‹ POUVOIR : maîtrise du métal, un don qu'elle a eu du mal à appréhender, mais avec lequel elle se familiarise de jour en jour.
‹ METIER : reine d'eartanera, la couronne faite d'or repose enfin sur sa chevelure ébène.
‹ ALLEGEANCE : elle a depuis longtemps ployé le genou face à adonis.
‹ ADIUTOR : asenath, une verte au tempérament imprévisible. bien que les relations semblent compliquées, une réelle complicité est née entre elles au fil des années.
‹ POINTS : 2035

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 22:55

une verte oshun

(re) bienvenuuue I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 23:23

ce gif é p i q u e
rebienvenue avec mads la beubom I love you
Revenir en haut Aller en bas
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 566
‹ AVATAR : oscar isaac.
‹ CRÉDITS : odistole, astra, afanen.
‹ COMPTES : sevastyan belikov.

‹ AGE : trente-six soupirs de lassitude tandis que s'amoncellent en traîtresses les ridules sur sa figure.
‹ STATUT : cœur à prendre, s'éprenant trop facilement d'un faciès, d'une courbe, du geste le plus anodin.
‹ SANG : tout de bronze, tout rutilant.
‹ POUVOIR : cette force puisée dans le sol, cette puissance destructrice, la roche manipulée, maestria octroyée par une mère nature joliment lunée.
‹ METIER : grand propriétaire terrien, possédant des haras un peu partout dans le royaume ; il est ce vulgaire dresseur de chevaux ayant réussi à s'élever de par les qualités de ses montures.
‹ ALLEGEANCE : à bas le masque de l'espion, c'est bien à adonis qu'il demeure fidèle ; mais c'est toutefois sa place qu'il cherche encore dans ce capharnaüm de nouveautés qui anime sa nation.
‹ ADIUTOR : un bleu.
‹ POINTS : 446

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 23:34

La nuit je mens much love
Rebienvenue chez toi hug two
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 162
‹ AVATAR : elisabeth olsen
‹ CRÉDITS : freesia
‹ COMPTES : zarha (maître du feu)

‹ AGE : vingt-sept ans
‹ STATUT : célibataire, coeur perdu et brisé par ses propres actions, elle s'en veut la demoiselle, mais elle a fait son choix, cela ne l'empêche pas de le regretter cependant...
‹ SANG : mêlé
‹ POUVOIR : rouge, elle peut contrôler la température
‹ METIER : soldat dans l'armée d'Adonis
‹ ALLEGEANCE : à elle même principalement, elle a suivit ses propres envies pour rejoindre la Ligue aux côtés d'Aléa Dochain mais elle n'a pas oublié l'homme qu'elle devait protéger...
‹ ADIUTOR : ancienne adiutor de Gunnar K'han, le virus aura eu raison de leur lien
‹ POINTS : 393

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Jeu 1 Fév - 23:41

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Ven 2 Fév - 8:30

the perfection fall fall fall fall fall fall
toi + moi much love2 much love2 much love2
j'ai hâte qu'on joue tout ça cute cute cute

bouuum bouuum bouuum
bootyready bootyready bootyready bootyready
fabbb fabbb fabbb
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Ven 2 Fév - 23:09

la belle nimué cute
rebienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 634
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : elizaveta, dante

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : l'argent acheté est redevenu bronze. un bronze entaché par la honte et l'offense de merle osanos. une insulte qu'il n'est pas prêt de laisser passer.
‹ POUVOIR : l'eau s'en est allée. un pouvoir plus sombre s'est éveillé en lui. la maîtrise des hémoglobines est son nouvel héritage.
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ ALLEGEANCE : il ne se battait que pour lui-même autrefois. maintenant, il se bat pour les siens. pour les kimora. pour la water's nation pride.
‹ ADIUTOR : medea. la deuxième partie de son être. la moitié de son âme. celle avec qui il communique sans le moindre mot. la seule qui peut se montrer proche avec lui. sans aucun doute sa plus grande faiblesse.
‹ POINTS : 846

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Ven 2 Fév - 23:16

rebienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 465
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : ice & fire (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1300

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ] Sam 3 Fév - 11:22

ce titre et ce personnage qui s'annonce gnuh

rebienvenue cutie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ]

Revenir en haut Aller en bas

J'ai fait l'amour, j'ai fait la morte [ N i m u é ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-