AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

seul sur nos cendres en équilibre {cerberus}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 20:58


cerberus cadell sokolov
j'ai dépassé les limites aisément, facilement
prénom, nom ‹ sokolov Les artisans devenus bourgeois, mélange de la terre et des cieux dont il est issu. C’est la grande guerre qui les a façonnés, qui les a transformés, venant les cueillir sans qu’ils n’aient rien demandé. Ils n’étaient que les fabricants, ceux qui permettaient de faire couler le sang, ceux qui protégeaient les bienveillants. Jalousie d’un concurrent déclenchant la fureur de tout un village. Ils ont fui les Sokolov, quitter les terres qui ont vu naître tant de générations pour venir se réfugier au sein d’Aeristin la bienveillante. Terre d’accueil qui les a élevés. Parce qu’ils étaient remplis de colère les immigrés, prêts à faire profiter de leur savoir les fils des cieux. A leur façonner armures et armes durant la grande guerre. Les Sokolov sont maintenant une famille respectée au sein de la région. On apprécie la finesse de leur travail. Cerberus Prénom issu d’un ancien patriarche. Il claque sous la langue lorsqu’on le crie. Il fait rire son porteur. Il l’apprécie, le chérit. Il est connu dans des endroits peu recommandables, dans ces cercles de jeu dans lesquels il s’est si souvent perdu. Cerberus le disparu voilà ce qu’il a également été durant quelques mois. Revenu depuis peu parmi les siens. âge ‹ Vingt-cinq années sont déjà écoulées et pourtant la sagesse est encore loin d’être arrivée. Il l’aime sa jeunesse, il la dévore tant qu’il le peut. Et pourtant, le temps des responsabilités semble être arrivé qu’il soit prêt ou non. date et lieu de naissance ‹ Exilé, c’est au sein de la nation de l’air avant même son premier cri, Cerberus est né au sein de la région de Hsratar, un certain 5 juillet. statut matrimonial ‹ Il jouit de l'amour comme il jouit de la vie, véritable épicurien. Cerberus est de ceux qui charment, qui se font avoir par les beaux corps. Ceux qui divaguent et qui s'égarent. La fidélité est un concept qu'il ne met que rarement en pratique seulement avec sa chose. Celle qui lui a si longtemps appartenu. Celle qui lui appartient encore même dans l'au-delà. Le mariage est bien loin d'être une priorité pour lui. Il préfère se plonger dans des bains de plaisir, courir après l'amour de l'instant, savourer des petites touches plutôt que se menotter à un être. Il virevolte l'être, savoure une bouche avant de se pencher vers une autre. Les femmes ont sa préférence mais ses lippes se sont déjà égarées vers celle d'un compagnon dans le secret d’alcôves  protégées. Et pourtant sa liberté chérie pourrait finir par prendre fin sous les idées d'une matriarche désireuse de continuer l'héritage. sang ‹ bronze Il n’a jamais baissé l’échine devant les bleus et argents. Il n'a jamais été le petit paysan se sentant inférieur aux grands de ce monde. L'homme a toujours su trouver sa place dans ce monde, discuter avec les grands comme les petits. Magicien des mots, toujours prêt à satisfaire une audience, il a sans doute été dans sa débrouillardise par l'argent et la réputation de sa famille. Les Sokolov sont loin d'être les plus mal lotis dans cette classe inégale qu'est celle de bronze. métier ‹ Il a vagabondé le bourgeois. Il a joué, bien plus perdu que gagné. Il a laissé l’appât du gain le pervertir. Il a fini par tout perdre l'épicurien dans sa course effrénée vers les envies. Jeu qui l'a appauvri, qui ne lui a plus laissé qu'une bière et des mains ensanglantées. Cerberus se trouve cependant maintenant sur le chemin de la rédemption. Depuis que le virus a emporté son père l'homme  a repris les rênes de l'entreprise familiale d'armes et d'armures. Cette dernière a prospéré au cours des années, les Sokolov devenant même les fournisseurs officiels de l'armée d'Aerinstin.  Cependant, Cerberus n'est pas encore le maître incontesté des lieux. Sa mère a gardé le contrôle de la trésorerie. Manque de confiance encore présent envers le dilapidateur d'argent. maître de ‹ Personne ou plutôt de quelqu'un qui est devenu personne. Ils n'étaient pas vraiment proches. Ils n'étaient que deux gamins que des grands ont décidé d'associer.  Deux personnalités faites pour s'entendre du moins sur le papier. Il était libre Cerberus, bien trop pour passer sa vie à se coltiner une autre âme. Il n'a jamais eu peur Cerberus, trop peu, trop écervelé dans cette jeunesse insouciante. Cette impression que le monde est à lui. Vie ta vie et ne meure pas, c'est tout ce qu'il lui a dit après leur cérémonie. Pas grand-chose mais assez efficace puisqu'il respire encore. élément ou don ‹C'est l’invisible qui se glisse entre ses doigts. C'est tout ce qui l'entoure qui devient   possibilité. Maître de l'air, élément en harmonie avec son être. Avec cette liberté insatiable. L'homme brise légère pouvant parfois devenir tempête. S'il n'avait jamais ressenti de mal dans sa maîtrise, un poids semble le retenir depuis quelques temps. Les efforts sont plus nombreux pour contrôler une simple brise. Parce que l'esprit n'est pas apaisé. Parce qu'il est marqué par le sang, changé par le poids d'une culpabilité. Besoin de se pardonner, de retrouver le contrôle qui n'est pas encore arrivé. allégeance ‹ Il est le vent qui se façonne au gré de la météo. L'être versatile qui dédie sa première allégeance à lui-même. Espérant qu'il soit le seul être qu'il ne pourra jamais trahir. La seconde se dirige sans nul doute vers les siens. Il est le fantasque qui ne montre sans doute pas assez combien sa famille compte pour lui. Qui a tendance à les utiliser pour obtenir ce qu'il désire. Garçon sans doute bien trop gâtée dans son enfance. Sa troisième  allégeance va au mouvement d'Achille Vasara et Nevenka Valaeris. Il apprécie les idées progressistes des deux époux. Lui l'homme sans attache ne peut qu'apprécier un monde où l’amour sera libre. La possibilité d'avoir sa propre seigneurie n'a fait que renforcer sa volonté d'y adhérer. Même s'il ne s'est jamais plaint de son statut de bronze, il est prêt à s'élever le serpent. A faire encore monter d'un cran la famille Sokolov comme son père a pu le faire en son temps.  Il se laisse aller vers le plus offrant Cerberus et le Vasara est sans doute celui qui a le plus à lui offrir. Amitié lointaine qui prend toutefois une autre dimension. Serpent qui ne serait pas contre infecté le blondinet. Vengeance qui attend patiemment le moment d'être réalisée. Il n'oublie pas Cerberus mais il s'est feindre le pardon. compétences ‹ Les mots ont toujours volé pour saisir ses interlocuteurs. Ils sont une seconde nature chez lui, touchant toujours au but. Cerberus a toujours eu un grand bagou qui lui a servi dans plus d'une situation notamment lors de parties de jeu. Charmeur des mots, il sait comment les utiliser, les manipuler  pour obtenir ce qu'il désire, pour toucher sa cible. Ses premières proies ont été ses parents tout dévoués à sa cause. Prêts à lui donner le bon dieu sans confession. Il est dur de ne le pas le croire le petit cerberus, surtout quand il vous regarde en coin. Il en joue comme de tout. Charisme  que nul n'ignore, qui lui a ouvert plus d'une porte dans son existence. Un mélange de trois éléments qui lui a sans nul doute permis de rester en vie. Lui, l’homme à ennui incapable de laisser longtemps les jeux d'argent.localisation actuelle ‹ Ici et là. Cerberus est un fils du vent, un homme qui ne sait rester trop longtemps au même endroit. En ce moment, il vagabonde dans Aeristin partageant son temps entre plaisir, vengeance et obligations familiales. groupe ‹ CITO MATURUM CITO PUTRIDUM avatar et crédits ‹ harry styles (j'en reviens toujours pas moi-même ) by LoneWolf.
l'empereur ‹ L'autorité naturelle du père sur la maisonnée Sokolov. Il n'était encore qu'un enfant quand l'homme a tenté de le façonner. De lui montrer qu'elle était sa place et comment il se devait de la respecter. Il lui a appris tant de choses ce patriarche. Beaucoup qu'il a tenté de suivre sans vraiment prendre la bonne direction. Il est le vent, incapable de se laisser totalement contrôler. Il a appris l'enfant à désobéir dans l’obéissance. A feindre d'écouter quand son esprit voltigeait vers un ailleurs. Il a su l'enfant comment cacher pour ne pas être puni. Comment utiliser son joli minois pour attirer davantage de sympathie que de colère. Mais il a parfois dû passer sous la méthode forte de son père. Dans cette droiture étrangère qui pouvait parfois se confondre avec de la férocité malsaine. Jamais avec ses enfants mais plutôt envers les sous-fifres, les esclaves pour lesquels il n'a jamais ressenti la moindre forme de compassion. Tous ceux qu’il considérait inférieur à lui. l'arcane sans nom ‹ L'avant et l'après. La décision qui a tout changé. La décision qu'il ne peut expliquer. Paranoïa qui l'a guidé après l’événement. Sensation qu'il allait se faire prendre, finir ses jours dans une geôle. Impression de sang sur les mains qui ne le quitte pas. Toujours cette impression de carmin qui le poursuit. Il n'est pas violent l'épicurien. Il n'explique pas son geste. Comment tout a pu déraper. Mélange de sombres pensées et d’un trop plein d'alcool. Il a vu rouge l'homme, trop, bien trop. Océan de regrets qui l'empêchent d'avancer. Douleur qui l'accompagne au quotidien. Qu'il cache bien au fond de lui. Assassin qu'il est devenu sous le poids d'une seule mauvaise décision. Un visage qui le hante, une voix qu'il entend parfois dans son oreille, un passé qu'il n'oublie pas, un être qui lui manque. Culpabilité qui ne s'en va pas. Qui jamais ne le quittera. le mat ‹ Le monde entité grande, bien trop pour se contenter de rester à la même place. Cerberus est rempli d'une liberté qui l'empêche de rester en place trop longtemps. L'enfant a toujours eu besoin d'espace, de découvertes. Le jeune adulte n'a pas vraiment changé. Il est parti découvrir le monde à 18 ans à peine grâce à l'argent gracieusement donné par ses parents. Il a apprécié l'homme toutes les richesses autour de lui, bien trop sans doute. Mais toujours avec ce besoin presque irrépressible devenu également un moyen d'oubli. Il a fui le monde Cerberus, pendant quelques mois, jusqu'à ce que le virus ne fasse des dégâts. Il a tenté de se racheter, de se retrouver et surtout d'oublier. Voyage ami. Voyage oubli. Voyage à jamais. L’homme aux semelles de vent. la roue de la fortune‹ Chaque homme possède une faiblesse, celle de Cerberus a toujours été le jeu. Ce plaisir malsain de gagner. L'incertitude qui vient faire palpiter son coeur bien trop fort. Le plaisir complet lorsque la chance est de son côté. Incapacité à résister à cette mauvaise manie. Cette partie de lui-même bien loin de rendre son existence plus aisée. Le jeu qui fait grandir les mensonges. Les mauvais jours qui enveniment des situations financières. Il a tout perdu Cerberus, jusqu'à son dernier yuan. Il ne savait plus rembourser. Il a dû trouver, marchander et finalement il a perdu bien davantage que ce qu'il n'avait misé. Il tente maintenant de calmer cette envie irrépressible avec toutefois difficulté. Changer les mauvais penchants d'un homme n'est pas chosé aisée. Mal nécessaire pour garder sa tête sur ses épaules. cavalier d'Epées ‹ Il les connait les armes, d'une manière dont peu les connaissent. Elles ne sont pas que des instruments de mort. Elles sont la beauté, la précision et le travail. Le père désireux que son fils connaisse le travail que demande chaque précieuse. Qu'il s’intéresse de prêt à ce commerce qui un jour serait sien. Cerberus est loin d'être un violent ou même un belliqueux, il préfère la russe plutôt que l'attaque directe. Pourtant, il sait comment manier les armes, comment augmenter leur efficacité. Il a tout appris pour faire prospérer les sokolov. L'homme possède d'ailleurs une certaine collection. Son père a pris l'habitude de lui offrir  une merveille à chacun de ses anniversaires. Même si elles sont bien plus destinées à décorer qu'à être utilisées, leur tranchant peut faire mal. cavalier de Bâtons ‹ La vengeance est un plat qui se mange froid. L'épicurien n'a pas le pardon facile. Il n'oublie pas. Il retient, longtemps, sans doute trop. Il n'est pas pressé et sanguin. Il est réfléchi, capable d'attendre le bon moment. Il sait se faire serpent venant cueillir sa cible au moment le plus opportun. Il a parfois l'air si inoffensif Cerberus mais la réalité est loin de correspondre. Il peut faire très mal le fils des cieux. S'il le désire. Si le mal a été commis. Si cela le sert. Il n'est pas forcément méchant, simplement conscient qu'il ne se laissera pas marcher sur les pieds. Conscient qu'un beau sourire peut cacher un océan de mensonges. la papesse ‹ Intellect qu'il n'a pas manqué de développer. L'épicurien dévore les ouvrages, apprécie autant une ballade en extérieur qu'une journée passée dans un fauteuil confortable en compagnie d'un livre. Amoureux de la diversité, de ne pas se contenter de n'être qu'une chose. D'oser toujours, trop parfois. L'homme est également assez bon cavalier. Il est cependant bien loin d'être un grand sportif sans que cela ne le dérange. Tant qu'il peut se débrouiller sur une piste de danse. L'homme connait également quelques notions d'étiquettes même s'il ne les met pas toujours en application. Caméléon, il s'adapte à son auditoire pour être certain de faire mouche. l'amoureux ‹ Pas le physique d'un éphèbe. Il ne sera jamais Hercules accomplissant ses douze travaux. Physique maigre et léger qui ne l'a jamais vraiment indisposé. Cerberus préfère jouer de ses atouts plutôt que de ses défauts. Il charme l'homme. Il attire par un regard, par un sourire bien placé. Il sait faire rire et tout oublier. Il ose quitte à se retrouver devant une belle effarouchée. Il aime Cerberus, trop parfois. Il n'est pas de ceux qui décampe une fois l'acte terminé. Il s'offre pleinement même si ce n'est que pour des instants fugaces. Il en apprécie chaque seconde pour ne rien regretter. Il n'est pas jaloux l'homme, sauf avec elle, sauf avec celle qui lui appartient même depuis l'au-delà. as d'Epées ‹ L'excès qui détruit toujours tout. Le problème d'un homme. L'alcool plaisir qui peut devenir torture lorsqu'il va trop loin. Il connait pourtant ses limites l'homme mais il joue, se rit de lui tout en les dépassant, tout en allant loin, trop. Il n'est pas violent Cerberus, il peut toutefois le devenir si l'ambrée a bien trop coulé. Si les bonnes paroles sont prononcées, celles qui peuvent faire perdre la tête à tout être. Si toutes les conditions se réunissent alors il plonge l'être, s'oubliant au passage. Il devient autre bien plus détestable, regrettant dès le lendemain des actions déjà commises. la lune Les doigts graciles se laissent aller contre la feuille de papier. L'artiste des mots sait également se servir de ses mains. Peintre à ses heures perdues, il apprécie de saisir sur la toile des visages, des scènes, des moments de vie. Sa chose a été sa première muse, sa première victime, celle qu'il a pris sous toutes les coutures, la donzelle que la mort est venue prendre. Elle est encore si présente dans son esprit, tellement qu'il pourrait en faire une esquisse, la belle maintenant endormie pour l'éternité.

‹ Décrivez quelle est la position de votre personnage vis-à-vis de la situation politique actuelle. (dissolution de l'empire, virus, purge)
Il est le versatile qui sait s’adapter à toute situation. Le serpent qui ne cessera jamais de se diriger dans les méandres des changements. Qui sortira toujours la tête hors de l’eau. Les Sokolov n’ont jamais éprouvé la moindre difficulté à s’adapter. A chercher ailleurs la situation qui leur sera le plus profitable. Cerberus a hérité de son père ce talent pour voir toujours plus loin que la simple situation. De tout faire pour tirer son épingle du jeu. Les guerres peuvent bien se dérouler, elles sont le fonds de commerce des Sokolov. La paix ne leur serait nullement profitable. La dissolution de l’empire pourrait d’ailleurs l’arranger, lui qui a rejoint le mouvement d’Achille et de Nevenka. Le monde change et il ne compte pas rester à la traine l’enfant des cieux. Le virus lui a toutefois laissé un gout amer suite à la mort de son père. Lui s’en est remis sans le moindre changement. Quant à son lien avec son mêlé, il ressent parfois cette sensation d’être incomplet mais elle n’est pas primordiale dans son être. Parce qu’une autre douleur a pris plus d’une place. Parce qu’une personne comptant bien davantage lui a été enlevée, de sa propre main. Parce que rien ne pourra jamais égaler la perte de sa chose. Quant à la purge, l’homme est mitigé, l’esprit libre n’aime pas les barrières mises en place par les Hauts Sacerdos. Le besoin de faire rentrer des personnes dans des cases, de les obliger à devenir des êtres différents, des mutants. Il n’est pas homme à livrer bataille pour plus d’égalité mais il n’a pas non plus été de ceux tuant des mutants, des êtres comme les autres pour lui.
pseudo et prénom ‹ sølune/amandine âge ‹ 25 ans comment as-tu trouvé le forum? ‹ j'ai suivi le bouton s'enregistrer pays ‹ belgique fréquence de connexion ‹ 7/7 votre avis sur le forum ‹ toujours aussi parfait  much love2 parrain ? ‹ // smiley préféré‹  much love2    gnuh  slt toi  string  fall  wow  pas bo  omg  cutie2  rock  dadada  I love you  pouty  oshun  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Cerberus Sokolov le Dim 4 Fév - 20:53, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 20:59


les vents contraires
i've been a liar, been a thief
been a lover, been a cheat
Elle est tienne que lui disait son père. Elle sera toujours tienne qu’il a compris Cerberus. Qu’il a inscrit dans chaque parcelle de son esprit, dans chaque parcelle de son être. Elle n’est pas humaine Nimue, elle est sa chose, celle qu’il a façonnée. Celle qu’il a tenté d’éduquer pour qu’elle ne devienne pas une petite sauvage. Il se souvient l’être des nuits de larmes. De la petite créature qu’elle était. De la fragilité de son être. De tout ce qu’elle aurait pu être s’il n’avait pas été présent. S’il n’avait pas tenté d’être la voie de la raison. Des fois où il avait étouffé de ses mains ses pleurs pour qu’elle ne finisse pas à la cave. « N’ai-je donc pas été bon avec toi Nimue ? » Qu’il prononce l’adolescent tout en lui tenant fermement le poignet. Tout en se remémorant intérieurement toutes ses fois où il l’a été. Où sa gratitude a pu lui permettre d’échapper au pire. Il l’a protégé, il n’a pas toujours été bon mais chaque fois juste. Il ne faut pas gâter sa chose, pas trop, sinon elle devient autre chose. C’est ce que lui disait son père, c’est ce qu’il a gardé. L’enfant devenu adolescent. La colère non étouffée d’un petit pourri gâté devant les changements impossibles à retenir. Elle le dégoute, là, maintenant, elle et sa breloque accrochée au poignet. Signe extérieur que nul ne peut ignorer. Mais l’être ne veut pas y croire, l’esprit corrompu par des années à l’avoir pour lui, uniquement. Il refuse de la partager. Son être s’écœure de l’imaginer un jour lié à un autre maitre. La poigne se resserre au fil des pensées. Le besoin de contrer la vérité, impossible à l’accepter. Lui enlever cette chose. Lui enlever ce symbole trop grand, trop destructeur. Ce pouvoir qu’ils tentent de lui enlever. Elle est pourtant à lui, depuis toujours, depuis que son père lui a confié la petite fille. Depuis qu’il a été son gardien, son maitre, son tout, le seul responsable de son exemplarité. Il l’a bien éduqué Nimue, personne à l’académie ne pourra faire aussi bien, il est en est certain.  La rouquine ne répond rien, elle se contente de baisser le regard. Soumission complète pourtant remise en question par ce nouveau bijou, cette horreur sans nom… « Et pourtant tu les as laissé te salir. Ils vont t’emmener Nimue. Ils vont t’emmener loin de moi. Tu les as laissé faire. » Le serpent distille son venin, accuse l’enfant de tous les maux. La laisser seule initiatrice des tourments qui le ronge. Il la repousse Cerberus, il s’éloigne pour lui faire prendre conscience de cette distance qui deviendra courante entre eux. Parce qu’ils vont l’emmener loin. La faire vivre en mêlée elle qui n’est qu’esclave, qui le restera jusqu’à la fin de son existence. Elle revient l’enfant, s’accrocher à lui sans oser le regarder. Il joue Cerberus, ignore sa présence pour renforcer sa culpabilité. Pour détruire tout ce qui pourrait arriver une fois qu’elle s’en ira. Pour qu’elle continue d’être sienne malgré tout. « Même là-bas je serais à toi Cerberus. » Qu’elle prononce à demi-mot comme si parler était de trop, bien trop. Il vient se saisir de son menton, sans ménagement, jamais aucun pour la chose, pas quand le regard est orageux. Pas quand la situation part dans la mauvaise direction. Pas quand on essaye de l’arracher à lui. « Les mots ne sont rien Nimue, seuls les gestes comptent. » Qu’il prononce, le regard planté dans le sien, la voix forte mais sans émotion, comme si elle ne comptait déjà plus pour lui. Comme si tout avait été accepté. Comme s’il renonçait à elle. Roi de la manipulation. « Laisse-moi une chance de te prouver que je t'obéirais toujours Cerberus. » Qu’elle vient presque supplier l’enfant refusant de ne plus être sienne. Il a gagné l’adolescent. Il a continué d’obtenir ce qu’il désirait : sa soumission. « Sage décision. » Qu’il vient dire comme il faciliterait un chien. La savoir toujours sienne un besoin qu’il comble. L’être à tout prévu. Quelques minutes pour revêtir les capes, pour protéger leurs êtres tandis que les pas savent où aller. Petite boutique, homme que l’argent peut acheter. Quelques pièces de plus et c’est une enfant qui se retrouve avec un tatouage. Marque indélébile qu’elle est à lui, qu’elle le restera jusqu’à la fin des temps. Marque placée sur le cœur. Cadenas portant les initiales du maître.

La bouche saigne, l’être est à terre. Les hommes de main ne vont jamais de main morte. Ils viennent rechercher ce qui n’a pas été versé. Ce qui tarde à arriver et l’homme sait bien qu’il a beaucoup à rendre mais trop peu de moyens pour y arriver. Il sourit le libre. Il n’arrêtera jamais même pris dans des feux bien trop grands pour lui. Jeux d’argent qui un jour le tueront. « Je comprends parfaitement que vous ayez besoin d’intimider les mauvais payeurs pour  faire passer votre message mais si vous pouviez éviter mon beau visage. » Qu’il commence à dire tout en se relevant, tout en retrouvant de sa superbe lui qui jonchait le sol il y a encore si peu de temps. « C’est que pour rembourser votre patron je dois mettre tous mes atouts de mon côté. » Il se laisse aller vers ce sourire charmeur, un peu trop sans doute. « Vous ne pouvez nier que c’est l’un de mes atouts premiers. » Les mots qui adoucissent qui font oublier rien qu’un peu aux gorilles ce qu’ils devaient faire en venant ici. L’un des deux finit toutefois par l’attraper par le col. « Dernier avertissement Sokolov. » Il n’est pas idiot Cerberus, il sait ce qui l’attendra la prochaine fois. Il sait que l’argent doit venir et rapidement s’il ne veut pas perdre davantage qu’un atout de charme. Il a mal l’être, il n’est pas fort, pas capable de cacher ses blessures quand les talons de la fille des cieux viennent marteler le sol. Les pas se font pressants quand elle observe son visage légèrement tuméfié. Elle hoquette l’enfant devant le visage de son frère. « Ne me dit pas que tu as encore recommencé. » Qu’elle vient lui dire entre ordre, menace et incompréhension. Il lui sourit à s’en faire mal pour ne pas l’inquiéter pour qu’elle perde de vue ses idées premières. « Moi qui était pourtant certain que tu ne m’avais pas surpris en train de fouiller dans tes robes. » Il détourne, attire le rire pour laisser le sujet bien plus grave de côté. Elle soupire la précieuse tout en ne pouvant retenir un éclat. Elle le trouve idiot, sans nul doute. Elle a peur, également, comme à chaque fois qu’il va trop loin. Qu’il dépasse les limites au point d’en voir les résultats sur ses traits. « Tu as perdu combien cette fois ? » Qu’elle finit par demander Lada, triste et surtout résignée sur les penchants de son frère qu’elle ne peut changer. « Un peu mais  je vais me refaire. » Qu’il vient dire sûr de lui. Certain que sa bonne étoile se trouve au bout du chemin. Que la chance va finalement tourner à son avantage. Elle n’est pas totalement dupe la précieuse. Elle ne peut s’empêcher de glisser dans les doigts de son aîné un de ses bijoux. Elle ne dit rien. Il n’en a pas besoin. Ils savent tous les deux à quoi va servir l’objet. Que jamais la petite garce ne se résoudra à laisser son frère périr de ses mauvais penchants. Tendrement l’homme vient déposer un baiser sur la joue de sa sœur. Geste d’affection. De remerciement tandis qu’ils espèrent tous les deux qu’aujourd’hui sera la dernière fois.

Les pas en suivent d’autres dans ce cortège qui ne finit pas. Les visages sont tristes, marqués par la douleur qui ne passe pas. Marqués par le manque qui ne sera plus comblé. Il est là, tenant fermement sa sœur, la soutenant dans l’épreuve. Lui, le fils prodigue, si longtemps disparu. Revenu sans doute trop tard. Monde changeant. Monde qui n’aura plus la même couleur. Patriarche qui s’en est allé, le virus a eu raison de lui. Serpent venant étouffer un corps déjà bien abimé. La maladie depuis un moment s’était déjà installée. Le virus a simplement emporté plus rapidement l’être. Il les entend les voix tout autour de lui, ce réconfort environnement dont il n’écoute pas grand-chose. Il ne pleure pas Cerberus, il soutient, il tente de se montrer digne des attente de son père. Et il sait combien elles seront grandes. Il le voit dans le regard austère et princier de sa mère. Elle reste digne, en toute circonstance, même dans les tréfonds du veuvage. Il voit bien plus loin dans ses yeux que d’autres. Il sent son regard sur lui. Ce message qu’elle lui fait passer sans un mot : grandir. Demain sera un autre jour. Un jour où il devra reprendre les rênes, arrêter l’oisiveté pour rentrer pleinement dans la vie active. Suivre les traces tracées par des générations de Sokolov. Il se fige le jeune homme devant la nouvelle tombe. Il se perd au loin et voit son sang se glacer. Silhouette fantomatique venant finalement lui faire face. Lointaine mais omniprésente. Le fantôme de ses erreurs passées. Du geste tant regretté. Ses mains se mettent à trembler. Il quitte la foule, s’éloigne pour tenter de calmer la vision. Poids de la culpabilité ne voulant pas le quitter. Vision troublée, impression de sang sur les mains qui ne veut pas partir. La mort vient le toucher, simplement pas celle qui devrait le concerner aujourd’hui.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Cerberus Sokolov le Dim 4 Fév - 19:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 179
‹ AVATAR : Bella Thorne
‹ CRÉDITS : avatar : Autumnleave | Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : U.C..
‹ COMPTES : Les sept pêchés capitaux. #AD (Orgueil) #SY (Avarice) #NV (Luxure) #HV (envie) #MN (Colère) #NS (paresse) #HK (Gourmandise)

‹ AGE : Vingt et une année mensongère, elle n'a jamais réellement su ce qu’elle était, se construisant dans le regard d'autrui.
‹ STATUT : Elle est à lui. Pour toujours et a jamais. la peau marqué par les caprices d'un homme qui a toujours désiré la possédé.
‹ SANG : liquide carmin que l'on a déjà fais bien trop souvent couler. Une souillure métissée.
‹ POUVOIR : esprit exacerbé, aiguisée, elle tisse curieusement le fil de ses pensées, experte, sans que nulle ne pense à se méfier d'elle.
‹ METIER : Esclave, enchaînée, jamais libérée. Son cœur pris en otage.
‹ ALLEGEANCE : Un sauveur inattendu, de nouvelle chaîne la relie à Achille Vasara, bien plus puissante que l'esclavage, elle se nomme reconnaissance.
‹ ADIUTOR : Hazel Grimsrud. Une petite merveille qui l'a abandonné dans un chateau bien trop grand, sous les coups d'un frère furieux de voir sa soeur lui échapper. Son cœur balance entre amour et rancœur.
‹ POINTS : 268

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 20:59

much wow much wow much wow
Hey love
j'ai marqué mon territoire
t'es le plus beau
TOI
MOI
ON VA SE DÉTRUIRE
MAIS CA VA ETRE TELLEMENT BEAU
MERCI D'AVOIR CÉDÉ A LA TENTATION
kisses fabbb satan saltyaf think fab3 :swagger:


Dernière édition par Nimué Sand le Jeu 1 Fév - 21:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 73
‹ AVATAR : bridget satterlee.
‹ CRÉDITS : kozmic blues (av)
‹ COMPTES : jn, lo

‹ AGE : vingt ans, la porcelaine ivoirée d'une gueule juvénile conciliant à merveille les amours satinés d'un coeur analphabète.
‹ STATUT : l'amour est celui d'une enfant qui embrasse l'éphémère à pleine bouche, celui de ces affections douces-amères qui naissent dans le creux de désirs qui ne sont pas les siens, et qui s'effacent dans le tambour d'un cœur-papillon qui aime trop pour aimer longtemps.
‹ POUVOIR : maîtresse des vents contraires, sœur des brises indécises, fille de l'éther et mère des tempêtes, l'enfant est devenu volatile délicat se glorifiant désormais d'être capable de voler, de défier la gravité et captiver le vide, de briser les chaînes maintenant à la fadeur du sol une créature appartenant à la grandeur des cieux
‹ METIER : fille de joie, sultane d'un royaume de passions disgrâciées, marchande de perditions éphémères raflées aux caresses de mains fortunées.
‹ ALLEGEANCE : imprévisible ; la loyauté se mesure aux quantités d'or et d'énergie dépensées pour combler ses caprices.
‹ POINTS : 168

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:03

rebienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 200
‹ AVATAR : ALICIA VIKANDER.
‹ CRÉDITS : (AV)@ICE AND FIRE.
‹ COMPTES : IO, YO, EG, AK, RK.

‹ AGE : amuse-bouche, voleuse de songes et de souffles, elle a les traits si risiblement enfantins. liée à la jeunesse qui ne fade jamais, elle a le corps d'une gamine, l'esprit d'une enfant; la présence d'une femme.
‹ STATUT : ô douce scylla a réchauffé des lits, caressé des mèches de cheveux, mais surtout voler des bouches, mais la solitude a toujours esseulé son coeur. pourquoi? ô la réponse est si simple, si malsaine, si perverse, mais si doucéreuse. le frère est là, achille qui s'impose à elle comme une évidence, un amour passionnel, qui la grise, la consume, la rend folle, complètement folle. elle boit ses mots comme une liqueur qui la rend ivre et dans ses moments de lucidité, elle le hait, le hait tant pour ce qu'il lui a si ardemment arraché.
‹ SANG : avant même d'être né, on savait que scylla sillonnerait la terre comme un feu incandescant, une reine qui ne porterait pourtant jamais de couronne. princesse de ses ténèbres, elle broie du noir dans cette noblesse si candide.
‹ POUVOIR : projection astrale, elle voit tout. big brother is watching you.
‹ METIER : petite poupée, on a toujours préparé scylla à ne devenir rien d'autre qu'un jolie bijoux accroché à un bras masculin. pourquoi? parce qu'elle n'en a jamais décidé autrement. elle sert pourtant d'espionne à son frère, bouche et oreille; il est son arme la plus fatale.
‹ ALLEGEANCE : au pape de germanie.
‹ ADIUTOR : nesta, douce nesta. elles se sont haïes, tant détestées, et à présent que la dague a été enfoncé dans son myocarde, ne reste d'elle qu'un coeur enfermé dans un petit coffre; littéralement.
‹ POINTS : 955

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:12

en vré
j'aurais jamais pensé dire ça mais harry en ce moment il me fait ressentir des choses
et puis son album is a masterpiece
alors t'as bien fait de le prendre
rebienvenue et bon courage pour ta fiche, hâte de voir ce que vous préparez. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:20

Rebienvenue cheum
Hâte de lire Cerberus avec Nimue fall
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 38
‹ AVATAR : taron egerton.
‹ CRÉDITS : (av) elo/mittwoch.
‹ COMPTES : ido, marlys, hilde.

‹ AGE : vingt-huit ans, peut-être déjà trop, ou pas assez.
‹ STATUT : célibataire, toujours, mais jamais seul, affublé de conquêtes au gré de ses aventures et voyages.
‹ SANG : mêlé, hybride, impur selon certains, un discours qui ne l'a jamais atteint.
‹ POUVOIR : jaune, électrique, un peu trop d'ailleurs en ce moment.
‹ METIER : embobineur, entourloupeur, voyou de bas étage mais avec une certaine noblesse d'âme.
‹ ALLEGEANCE : aucune, si ce n'est lui-même et son double, gail.
‹ ADIUTOR : achille vasara, petite vermine à présent argentée qui n'entraîne que noirceur et désolation sur son sillage.
‹ POINTS : 134

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:22

ON VA S'AIMER BB
BEAUCOUP BEAUCOUP BEAUCOUP


rebienvenue amandine I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1609
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar whovian et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Tu n’as jamais rencontré l’âme-sœur et tu n’y crois pas de toute façon. Tu te contentes d’enchaîner les rencontres d’un soir si l’envie se fait sentir.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 756

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:27

Rebienvenue pas oam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:32

rebienvenue toi
Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 376
‹ AVATAR : QUEEN EMMA
‹ CRÉDITS : mélopée

‹ AGE : vingt-deux années qu'elle est en parfaite communion avec son élément
‹ STATUT : un coeur qu'elle peine à panser et qu'elle refuse d'offrir à quiconque, mais le palpitant revit après des fiançailles brisées
‹ SANG : le carmin perd ses reflets argentés, trahison et disgrâce aux yeux de l'usurpatrice
‹ POUVOIR : l’eau, cette amie, parfois traîtresse qui nourrit chaque être vivant, l’habite comme si elle l’avait façonnée
‹ METIER : gamine qui tisse sa propre toile, qui cherche des alliés pour se libérer de sa condition
‹ ALLEGEANCE : une vie sans toutes les obligations qui lui pèsent sur les épaules, une vie où le sang ne coule pas, sans merle osanos
‹ POINTS : 1380

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 21:50

rebienvenue par ici chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 22:30

@Nimué Sand


much love2 much love2 much love2 much love2 t'es preumms wow wow wow fall

ça va être trop beau et comment ne pas craquer quand tu proposes des beautés pareilles fall fall fall fall

@Lada Sokolov

trop contente de bientôt rp avec toi chatpoté chatpoté

@Laurel Swanson
Merci ykwim I love you

@Scylla Vasara
same fall je trouve qu'il a bien progressé le petit fall fall
j'avoue que je me suis moi-même choquée de ce choix mais il va trop avec l'idée que j'ai du perso fall fall fall
merci beaucoup en tout cas et puis je pense qu'on pourra se trouver un lien avec scylla dadada (il connait achille depuis un moment et est dans le mouvement  I love you )

@Heathcliff Kimora
merci beaucoup chatpoté
j'espère que ça sera à la hauteur de ce que tu attends fall

@Eron Bjarne

SAIMER A FAIRE DES BEBES slt toi slt toi slt toi
MERCI machiavel

@Airen Lokarth
merci beaucoup much love2

@Bianca Delenikas
merci chatpoté chatpoté much love2
cerby va avoir envie de venir au boudoir  pas oam  pas bo

@Meeri Helleros
merci beaucoup
ton avatar  fall
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 22:52

Cerberus Sokolov a écrit:
avatar et crédits ‹ harry styles (j'en reviens toujours pas moi-même )
m o r t e


rebienvenue à la maison
j'ai vraiment trop hâte de voir ce que vous nous réservez avec lada I love you
Revenir en haut Aller en bas
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1674
‹ AVATAR : blanca padilla
‹ CRÉDITS : carnavage da best (av) ; myself (gifs ; signa)
‹ COMPTES : so - ae - dk - rs - ah
‹ AGE : vingt et une pétales.
‹ STATUT : fraîchement mariée, ses sentiments sont pourtant tournés vers une toute autre âme.
‹ SANG : autrefois argenté, il prend maintenant des reflets bleutés.
‹ POUVOIR : maîtrise du métal, un don qu'elle a eu du mal à appréhender, mais avec lequel elle se familiarise de jour en jour.
‹ METIER : reine d'eartanera, la couronne faite d'or repose enfin sur sa chevelure ébène.
‹ ALLEGEANCE : elle a depuis longtemps ployé le genou face à adonis.
‹ ADIUTOR : asenath, une verte au tempérament imprévisible. bien que les relations semblent compliquées, une réelle complicité est née entre elles au fil des années.
‹ POINTS : 2038

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 22:55



(re) bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
earth nation
avatar
earth nation
‹ MESSAGES : 576
‹ AVATAR : oscar isaac.
‹ CRÉDITS : odistole, astra, afanen.
‹ COMPTES : sevastyan belikov.

‹ AGE : trente-six soupirs de lassitude tandis que s'amoncellent en traîtresses les ridules sur sa figure.
‹ STATUT : cœur à prendre, s'éprenant trop facilement d'un faciès, d'une courbe, du geste le plus anodin.
‹ SANG : tout de bronze, tout rutilant.
‹ POUVOIR : cette force puisée dans le sol, cette puissance destructrice, la roche manipulée, maestria octroyée par une mère nature joliment lunée.
‹ METIER : grand propriétaire terrien, possédant des haras un peu partout dans le royaume ; il est ce vulgaire dresseur de chevaux ayant réussi à s'élever de par les qualités de ses montures.
‹ ALLEGEANCE : à bas le masque de l'espion, c'est bien à adonis qu'il demeure fidèle ; mais c'est toutefois sa place qu'il cherche encore dans ce capharnaüm de nouveautés qui anime sa nation.
‹ ADIUTOR : un bleu.
‹ POINTS : 476

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 22:57

Harreh much love much love
Quel bon choix! Rebienvenue et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 162
‹ AVATAR : elisabeth olsen
‹ CRÉDITS : freesia
‹ COMPTES : zarha (maître du feu)

‹ AGE : vingt-sept ans
‹ STATUT : célibataire, coeur perdu et brisé par ses propres actions, elle s'en veut la demoiselle, mais elle a fait son choix, cela ne l'empêche pas de le regretter cependant...
‹ SANG : mêlé
‹ POUVOIR : rouge, elle peut contrôler la température
‹ METIER : soldat dans l'armée d'Adonis
‹ ALLEGEANCE : à elle même principalement, elle a suivit ses propres envies pour rejoindre la Ligue aux côtés d'Aléa Dochain mais elle n'a pas oublié l'homme qu'elle devait protéger...
‹ ADIUTOR : ancienne adiutor de Gunnar K'han, le virus aura eu raison de leur lien
‹ POINTS : 393

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Jeu 1 Fév - 23:42

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Ven 2 Fév - 9:41

@Maeve Helleros
ahahaha je suis contente de t'avoir fait rire much love2
merci beaucoup much love2
j'espère que tu aimeras much love2

@Izolda Griffith
merci  chatpoté  chatpoté  chatpoté  chatpoté
j'en fais rire des gens  

@Deynor Hothgar
merci beaucoup gnuh gnuh
je suis contente que le choix plaise gnuh


@Lenora Osborne
merci much love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus} Ven 2 Fév - 9:52

rebienvenue bôté much love
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: seul sur nos cendres en équilibre {cerberus}

Revenir en haut Aller en bas

seul sur nos cendres en équilibre {cerberus}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: fiches de présentations-