AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

- undisclosed desires -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 750
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © lilou; odistole; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : vingt trois ans, mais la souffrance d’un rêve brisé trop vite apporte des années supplémentaires à ses traits sombres.
‹ STATUT : au fond il n'a jamais aimé qu'une seule personne. il ne reste plus que les songes maintenant que l'esprit déraille.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : il rêvait d’être un soldat dans la glorieuse armée de l’air d’aeristin, une destinée toute trouvée dans les traces de son père. hélas l’horrible blessure à sa jambe en a décidé autrement, et tel icarus brûlé par le soleil, il n’a plus rien à part un gout amère dans la bouche. depuis il se contente de survivre.
‹ ALLEGEANCE : sa chair et son sang appartiendront toujours à aerinstin, il est né là bas et mourra là bas.
‹ ADIUTOR : rhy kushiel est celui qui l'accompagne depuis plusieurs années
‹ POINTS : 2277

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 20:38


antwan alvar belikov
seven devils all around you.
prénom, nom ‹ Antwan Alvar Belikov, un nom nimbé du faste qu’on lui connait, un nom que l'on porte fièrement en blason. Il est descendant d’une famille légendaire dont on ne compte plus les exploits, et qui a fait ses preuves à de multiple reprises. Quant à lui, il en est un des héros tragiques à la gloire écourtée au firmament. âge ‹ Il a tout juste vingt trois ans mais on lui donnerait facilement quelques années de plus. Son mutisme inquiète autant qu’il le vieillit, et à force de se taire il pourrait sombrer dans la folie. date et lieu de naissance ‹ Né un quinze décembre à Diernung, un lieu de silence, où seul le vent qui siffle entre les vieilles pierres et sur les hautes collines se fait entendre. Une douce mélodie que voilà, qui a bercé son enfance, et auprès de laquelle il trouve réconfort. statut matrimonial ‹ Ses parents ont choisi pour lui, afin de réaliser la meilleure alliance qui soit au profit des Belikov. C’est donc à une fille de l’eau, Maeve Helleros qu’on l’a lié, hélas il n’a pas vraiment la tête à ça, ses pensées sont ailleurs. Parfois elles vagabondent vers des chimères de vengeance, souvent elles s'accrochent aux yeux bleus de Michaeil, et tantôt elles se meurent en eaux troubles. sang ‹ L'excellence, il est évidemment argent avec tout ce que cela signifie derrière. Sans être (trop) hautain et imbuvable, il n'est pas un saint pour autant. métier ‹ Chaque Belikov rejoint les rangs de l’armée de l’air dès qu’il peut tenir debout, il n’a donc pas échappé à la règle. Plus âgé, il aurait peut être même pu la mener, malheureusement il en a été congédié, à cause d’un terrible accident; son cousin l’a blessé à la jambe, faisant de lui un estropié. maître de ‹ Rhy Kushiel depuis plusieurs années désormais. Leur cohabitation est complexe, ils ne se parlent pas trop, préférant les gestes (parfois intimes) à la parole, mais Antwan lui est gré de ne pas être parti suite à la détérioration de leur lien. Si il ne fait confiance à personne, il se fie cependant au garçon qui a essuyé bon nombre de ses crises de colère sans broncher. élément ou don ‹ Il a la chance de ne pas avoir vu son pouvoir s’altérer, et maitrise l’élément de l’air. Et dieu qu’il aime ça, sentir le vent dans ses boucles noires, sur sa nuque, et entre ses doigts effilés. allégeance ‹ Patriote dans l’âme, il fait parti des rares aveugles à encore croire en l'avenir de sa nation. Pour elle il donnerait sa vie, c’est d’ailleurs ce qu’il aurait dû faire en rejoignant les rangs de l’armée. Malheureusement il n’est plus rien. compétences ‹ ténacité, honneur, méfiance. localisation actuelle ‹ il est chez lui dans ses terres à diernung, et ne compte pas en bouger pour l’instant. il préfère se laisser porter par sa mélancolie et ses rêves évincés. C'est là qu'est sa place de toute façon. groupe ‹ per volar sunata. avatar et crédits ‹ timothée chalamet + milles rêves.
anecdote 01 ‹ belikov un nom que l’on connait et que l’on manie aisément dans les discours de guerre et de politique ; son nom à lui, qu’il porte fièrement sur ses épaules depuis sa naissance. Ce nom, Antwan l’aime, et le chérit plus que tout, il est son unique salvation. Très jeune il sait déjà ce qui l’attends, et accepte ce patrimoine avec une douloureuse excitation qui fait frémir ses muscles et son palpitant : comme ses ancêtres avant lui, il sera un guerrier. Pas n’importe lequel cependant, le meilleur. Et pour ça, tous les sacrifices sont possibles. On le pense inapte à cause de son squelette maigrichon ? Qu’à cela ne tienne, il redouble d’efforts, se plie à un régime alimentaire strict et multiplie les entrainements – jours et nuits si il le faut. Les coups tombent et martèlent sa peau de cicatrices et d’hématomes colorés mais il réussit : on ne voit plus que lui et cet avenir prometteur tout tracé, il sera officier dans l’armée de l’air, telle est sa destinée. anecdote 02 ‹ sa vie est également ponctuée d’instants volés à la citadelle, car quand il ne s’entraine pas au combat, il se promène dans les dédales de pierre, un sourire malicieux au bord des lèvres. Antwan est la légèreté incarnée, associée à un charisme solaire qui ne trompe pas lorsqu’on l’aperçoit. S’il n’a pas son pareil pour se battre, il sait également user des mots à bon escient, et a toujours une plaisanterie sur le bout de la langue accompagnée d’un œil rieur. Il lui suffit en général d’une parole pour mettre les autres dans sa poche, et ceux qui connaissent le garçon parlent de lui en termes élogieux. Une chose est sûre, il est de bonne compagnie, c’est ce que tout le monde s’accorde à dire. Peut-être parce qu’il est accessible, ou parce que son rire est communicatif, en tout cas il ne laisse pas indifférent ceux qui croisent son chemin. Et c’est là, une corde supplémentaire à son arc, car un bon officier doit pouvoir s’entendre avec ses pairs. anecdote 03 ‹ voué à des batailles épiques et à des prises d’armes héroïques et tonitruantes, son rêve de grandeur s’achève brutalement ; telle une comète, il s’éteint en plein ciel, au plus haut de son firmament. Un entrainement manqué, c’est tout ce qu’il aura fallu pour briser sa destinée dont tous faisaient les louanges. Alors que les épées s’entrechoquent, et qu’il emporte la victoire face à son cousin, la lance de ce dernier plonge dans sa jambe. La plaie est aussi répugnante que la rancœur de celui qui l’a causé par envie. Mais pire que tout : on le dit irréparable. Il est brisé et devient un être infirme pour l’éternité ; aucun retour en arrière n’est possible, il ne sera plus jamais le même. Antwan change, de ce garçon solaire que certains ont fréquenté par le passé, il ne reste plus rien, juste des souvenirs dans le coin d’un esprit nostalgique. Révulsé par sa nouvelle condition, il se mure dans un silence conscrit et jette sur le monde des regards courroucés de dédain à en glacer le sang. Devenu un véritable loup solitaire fait d’os affutés, de cet avenir qu’on lui a subtilisé par le glaive il n’a plus que des traces éparses sur son épiderme blanchâtre. Et pour ça, il en veut à la terre entière sans distinction, mais plus particulièrement à Erwin ; la thèse de l’accident peut satisfaire les oreilles naïves, mais pas les siennes. Outre l’air qui coule dans ses veines, il y a désormais le doux parfum de la vengeance qui suit ses pas claudiquant à travers la forteresse. anecdote 04 ‹  Il a mené des études brillantes à l’académie par force de volonté et de capacité. Antwan c’est avant tout un don, celui du combat certes, mais également de la maitrise de l’air. Un héritage dont il est fier et qu’il apprécie à sa juste valeur, nul élément n’aurait su être plus adapté à sa personnalité. C’est à la fin de son cursus, qu’on le lie avec Rhy, un orange au teint lumineux et à l’œil espiègle. Antwan qui d’ordinaire à un avis bien tranché sur les autres, ne sait guère quoi penser du garçon – il n’arrive pas à le cerner -, mais de toute façon il n’a guère le choix, la cérémonie les a uni, il doit faire avec. Or cela s’avère compliqué, leurs égos se heurtent l’un à l’autre comme deux planètes entreraient en collision. Sans s’apprécier – son adiutor n’est guère bavard – ils se tolèrent mutuellement dans un silence froissé, parfois perturbé par une remarque acerbe de Antwan. C’est qu’il aime ça lui, le déstabiliser ou jouer avec ses nerfs, n’importe quel prétexte est bon à prendre pour dérider ce visage impassible où des yeux bleus brillent d’intelligence. Leur relation somme toute ‘courtoise’ prend un virage lorsqu’un soir Rhy sauve son maitre d’un empoisonnement : maintenant il lui en doit une. Le respect se mue alors en quelque chose de différent, une sorte de reconnaissance voilée d’une affection sincère. A force de partager son quotidien avec le mêlé, il apprend à le connaitre plus intimement – peut être trop d’ailleurs, car déjà des gestes ambigus apparaissent -. Tout s’effondre quand Antwan se retrouve blessé à cause de son cousin ; une scission se crée entre eux. Il n’a plus que des reproches à la bouche qu’il lance à la volée à son ombre car il lui en veut de ne pas avoir été là pour le sauver. Et malgré tous ses ressentiments, Rhy persiste, il ne le quitte pas, et essuie ses colères les unes après les autres. Même le virus ne l’empêchera pas de partir, et pour ça, le maitre est reconnaissant. C’est désormais tout un tas d’émotions étranges qui agitent son corps estropié. anecdote 05 ‹ Les Belikov, grands participants à cette course contre la montre au pouvoir ont œuvré bec et ongle afin d’obtenir les meilleures alliances qui soient pour leurs progénitures. Or quoi de mieux qu’un mariage pour rassembler des familles aux dons inestimables ? Très vite son père se met en quête de trouver la fille idéale pour son fils ainé, promis à une couronne de lauriers dorés pour sa bravoure. C’est sur Maeve Helleros que son choix se porte ; les tractations se font entre ‘adultes’, par le biais de promesses et de négociations en tout genre, avant qu’on ne daigne se mette d’accord au terme d’une longue période d’échanges compliqués. Durant tout ce temps, les états d’âme d’Antwan fluctuent. D’abord pressé de rencontrer la jeune femme, dont on lui narre la beauté – détail -  mais surtout les exploits militaires (son domaine de prédilection) il se languit d’avance de la voir en chair et en os. Puis les jours passent, et la patte de l’oiseau se brise au pire moment qui soit. De cette union, il n’en a plus qu’un gout amer dans le palet, et voit là un bien triste lot de consolation à sa destinée arrachée. Là où cette alliance aurait dû être l’aboutissement d’une voie exemplaire, elle n’en est que la réminiscence ingrate de tout ce qu’il ne pourra faire ou avoir. Il est trop tard cependant et en dépit de ses crises monumentales de colère qui font trembler les murs, les fiançailles sont maintenues. Il rencontre Maeve des semaines plus tard, l’âme en peine et le visage fermé. Il sait qu’elle n’y ait pour rien, que comme lui, elle n’est qu’un pion sur l’échiquier, mais il ne peut lutter contre tout ce ressentiment qui l’accable. Leur vie de couple n’en est pas vraiment une, Antwan refuse de parler, et elle, il l’a bien compris, veut retrouver à sa liberté. Peu importe, ils feignent les politesses en public, pendant que chacun vaque à ses occupations. Pourtant une partie de lui est conscient que cela ne peut pas durer, qu’il faut crever l’abcès et aller au-delà pour renaitre. Il a donc amorcé un premier pas dans sa direction, minimes certes mais déjà énorme pour lui. Petit à petit il se pourrait bien qu’il la laisse apercevoir celui qu’il était avant. anecdote 06 ‹ Antwan est fils unique sur le papier mais dans les faits, il a plusieurs frères et sœurs grâce )à l’omniprésence de ses cousins et cousines. Et si il entretient des bons rapports avec la majorité d’entre eux, il en est un qui a un statut très particulier à ses yeux : Michail. Michail et ses boucles blondes, Michail et ses yeux bleus, Michail et cette vie qu’il n’aura jamais. Très jeune Antwan se passionne pour les exploits de son ainé, qu’il va voir s’entrainer tous les matins de bonne heure, subjugué par ses talents, et avides des conseils qu’il pourrait lui donner. Celui-ci incarne ce qu’il désire devenir plus tard, le chevalier modèle invincible dont les épopées sont racontées au coin du feu avec émerveillement. Alors puisqu’il le veut, il le sera. Et pour ça, Antwan s’entraine et redouble d’effort, afin de bâtir son corps pour devenir fort comme son cousin et partir sur les champs de bataille à ses côtés. Le mélange du noir et de l’or réunis sous le même blason des Belikov, quoi de plus glorieux et jubilatoire ? Or le travail finit par payer car à force d’apprentissage, les anciens se mettent à les comparer, en lui prédisant un destin similaire. Destin qu’il n’aura pas, car il écope d’une vilaine blessure lors d’un entrainement avec un autre de ses cousins, Erwin. Dès lors son affection pour Michail se mue en une obsession secrète et malsaine. Il n’est plus seulement une figure d’inspiration, il incarne quelque chose de différent : il est le calice de ses rêves broyés. Et Antwan ne pense plus qu’à ça, il rumine dans son coin, tout ce qu’il ne pourra vivre à cause de cette foutue jambe, en transposant sa réalité idéalisée sur son cousin. Mais ce n’est pas tout, ce qu’il éprouve pour Michail va plus loin, il est certes obnubilé par ses expectations, mais ses désirs à son égard deviennent plus poussés, plus charnels pour être exacts. Il ne compte plus les fois où il s’est réveillé, le cœur affolé et les draps humides. Sans compter que Michail ne lui facilite pas vraiment la tâche lorsqu’il laisse sa main s’égarer un peu trop longtemps sur sa peau, ou lorsque ses mots sont à double sens. Une douloureuse litanie que voilà. anecdote 07 ‹ La religion bien que très présente dans son pays, et pratiquée – a priori assidument - par les membres de sa famille ne l’a jamais trop intéressé. Ce qui fait – faisait - vibrer ses entrailles c’est la guerre, dès lors le reste n’a pas vraiment d’importance à ses yeux. Les sept fondateurs il les connait pourtant sur le bout des doigts en vertu des préceptes qu’on lui a inculqué durant sa jeunesse, mais dans la pratique il n’est pas bigot pour un sous. Il y a trop de détails qui le perturbent dans la religion des sept, et pas des moindres. Néanmoins, Antwan a quelque peu revu sa position, suite à son ‘accident’ et quitte à utiliser toutes ses cartes pour éventuellement guérir un jour (il y croit encore en dépit des diagnostiques défavorables des médecins), il a revu ses principes à la baisse. Malheureusement en dépit de ses nombreuses prières murmurées d’un ton confidentiel, et des visites au temple, son état ne s’améliore guère. Pourtant l’espoir demeure caché sous ses boucles sombres qui ornent son front plissé par des ridules de contrariété. anecdote 08 ‹ La guerre, le combat, l’armée, tant de synonymes qui suscitent chez lui un empressement inégalable. Il y a là toute sa vie résumée en une poignée de mots… Et s’il ne peut plus s’entrainer aussi aisément que par le passé, il réapparait progressivement sur le terrain, et laisse ses yeux courir à droite et à gauche sur les armes serties, les plastrons, et les soldats indifférents à son état. En effet, il a bien fait comprendre à tous de ne pas s’attarder sur sa jambe endommagée, et de le traiter normalement ; il ne veut surtout pas être pris en pitié à cause de son pas boiteux. Grâce ou à cause de Maeve, il se surprend donc à passer plus de minutes chaque jour dans la cour où les futurs héros s’échinent à apprendre le maniement des armes. C’est là qu’il se sent le mieux, même si il éprouve un pincement au cœur quand il s’y rend. De là-bas il l’observe au milieu des hommes, lorsqu’elle pense être toute seule, et il ne peut qu’admirer sa ténacité et son agilité. Quand elle esquisse des gestes savamment maitrisés, elle est magnifique, bien plus que dans ses robes, et ses parures de princesse. Alors il ose, il avance, et tâtonne en silence avant de s’emparer d’une lance ou d’une épée. Et à deux ils se mettent à battre le fer dans des chorégraphies compliquées qui lui font souffrir le martyre. Mais il ne se plaint pas, et continue, un rare sourire sur ses lèvres qui rappellerait presque l’adolescent jovial qu’il a été autrefois. anecdote 09 ‹ Il y a les armes, mais il y a aussi l’air. Un don qu’il tient de ses parents, et de toute une lignée dont les exploits sont connus de tous. Et si il sait de la bouche de Michail, qu’il aurait préféré avoir un autre élément en sa possession plutôt que celui-ci, Antwan lui, en est pleinement satisfait. Il adore ce sentiment familier qui court sur son visage, et s’immisce entre les plis de ses vêtements. L’air est libre, l’air est ce qui permet de respirer, et l’air se faufile partout, quoi de plus sublime ? Et comme ses ancêtres, il sait manier le pouvoir à la perfection. Sur le terrain lorsqu’il était encore en mesure de se battre, il brillait par la fluidité de ses gestes, et des bourrasques qu’il laissait s’échapper entre ses mains. Tantôt extrêmement puissantes - il les module à sa guise - il savait toucher les points faibles de ses assaillants et percer leur défense. Désormais, il n’utilise son pouvoir qu’à des fins inutiles, en s’amusant à le faire jouer entre ses doigts, ou autour de son cou comme une écharpe confortable. anecdote 10 ‹ Outre ses parents, sa future épouse et Michail, il y a également ses deux autres cousins qui comptent dans sa famille. A ce titre, il est inévitable de mentionner Erwin quand on sait à quel point ces gamins étaient proches lorsqu’il étaient plus jeunes. Nés à peu d’intervalle, ils deviennent comme des jumeaux inséparables, ayant tout deux les mêmes ambitions, et les mêmes rêves. Seulement voilà, en grandissant les tensions naissent, l’un est plus mis en avant que le second, qui, prends la mouche avant de commettre l’irréparable. Il faut dire que son cousin n’a jamais supporté d’être le second derrière Antwan, tandis que ce dernier ayant vite repéré le malaise, s’en amusait ouvertement. Erwin blesse violemment son frère d’arme à la jambe, créant ainsi une scission irréparable entre eux. Depuis l’estropié ne veut plus en entendre parler, ni le fréquenter. Il a beau feindre qu’il s’agit d’une maladresse, il n’est pas dupe; le geste était savamment calculé. D’ailleurs, Rayna sa cousine l’a bien compris, et si ils ont toujours eu des discordances quant à la femme qu’elle est devenue, il ne peut qu’apprécier cette épaule qu’elle lui tend en guise de réconfort. Mais l’animal est blessé dans son égo et sa fierté, il n’a pas envie qu’on vienne le plaindre, surtout quand cette pitié provient de son clan.

‹ Décrivez quelle est la position de votre personnage vis-à-vis de la situation politique actuelle. (dissolution de l'empire, virus, purge)
La politique le passionne depuis toujours il ne s’en est jamais caché, n’est ce d’ailleurs pas pour ça qu’il désirait ardemment rejoindre l’armée de l’air ? Il baigne là dedans depuis tout jeune, et participe d’abord malgré lui, puis avec plus de fermeté dans ce jeu d’échec grandeur nature. Il sait que la situation actuelle n’est pas évidente, retorse même, et que toutes les manœuvres sont permises. C’est à celui qui avancera ses pions le premier, il y a des têtes qui doivent tomber, et des places à prendre sur tout les fronts. De son côté il suit ces péripéties avec attention - il n’a plus que ça pour pimenter sa vie -  mais s’étonne parfois de la tournure que prennent les événements. Le virus est certes un acte de cruauté, mais il n'en demeure pas moins un habile coup de stratégie. La purge en revanche… c’est autre chose, il n’est pas sur de le cautionner.
pseudo et prénom ‹ marido/castiells. âge ‹ 27 ans. comment as-tu trouvé le forum? ‹ bazzart. pays ‹ france. fréquence de connexion ‹ 7/7. votre avis sur le forum ‹ très beau mais très complexe, j'essaye doucement de me faire à l'univers gnuh  parrain ? ‹ plusieurs personnes en réalité, parce qu'il y a angie @heathcliff, laura @rhy, et puis lise qui a gentiment répondu à mon mp sur bazzart   cutie   smiley préféré‹  machiavel  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Antwan Belikov le Ven 2 Fév - 20:49, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 750
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © lilou; odistole; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : vingt trois ans, mais la souffrance d’un rêve brisé trop vite apporte des années supplémentaires à ses traits sombres.
‹ STATUT : au fond il n'a jamais aimé qu'une seule personne. il ne reste plus que les songes maintenant que l'esprit déraille.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : il rêvait d’être un soldat dans la glorieuse armée de l’air d’aeristin, une destinée toute trouvée dans les traces de son père. hélas l’horrible blessure à sa jambe en a décidé autrement, et tel icarus brûlé par le soleil, il n’a plus rien à part un gout amère dans la bouche. depuis il se contente de survivre.
‹ ALLEGEANCE : sa chair et son sang appartiendront toujours à aerinstin, il est né là bas et mourra là bas.
‹ ADIUTOR : rhy kushiel est celui qui l'accompagne depuis plusieurs années
‹ POINTS : 2277

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 20:41


hold on
“Beauty is terror. Whatever we call beautiful, we quiver before it.”
Ses doigts courent sur le granit râpeux qui s’effrite en une petite poudre sombre venant tâcher sa peau albâtre striée de zébrures bleues. Un mince sourire se niche sur son visage espiègle entouré de boucles noires alors que ses yeux se perdent sur un point à l’horizon. En contrebas les soldats émérites s’entrainent dans une douce musique de lames qui s’entrechoquent, et de cris poussifs. Bientôt ce sera son tour, son père l’a promis. De son point de vue, il a plutôt cédé aux caprices de son fils, qui le supplie depuis des années de prendre les armes et de rejoindre les hommes au combat. Et à force de repousser l’échéance, voilà qu’il est presque en âge de participer aux rassemblements militaires. Impatient, il s’arrache à sa contemplation émerveillée, et descends quatre à quatre les marches de la vieille muraille pour se rapprocher du groupe qui s’est arrêté pour se reposer une seconde. Dans le lot il reconnait son cousin Michail, et des proches de son géniteur dont les faits d’armes ne sont plus à prouver. Combien de fois a t-il entendu les exploits de leur bravoure ? Il ne peut pas le dire, elle son trop nombreuses. Mais désormais l’enfant ne veut plus se contenter de contes, il désire les vivre, faire partie de cette cohorte comme ses ancêtres. A travers les corps musclés, et la poussière soulevée par leurs mouvements, il se déplace, en touchant à tout, invisible comme l’air. Il s’arrête finalement devant un présentoir où des épées ont été laissée à l’abandon avec des boucliers abimés. Terrible tentation devant son nez, il ne peut que céder, et s’en emparer. Malheureusement il oublie que ses gestes ne passent pas inaperçu pour tout le monde, et surtout pas son père. « Antwan, qu’est ce que tu fais ici ? » La bouche pincée, il se retourne, sa main fermement accrochée au métal qu’il ne lâche pas. « Mère m’a envoyé vous chercher. » Ce n’est pas tout à fait vrai, mais ce n’est pas tout à fait faux non plus. Elle l’a envoyé chercher son adiutor, il s’est juste volontairement égaré en chemin, irrémédiablement attiré par le camp. « Antwan… Je ne suis pas aussi stupide que tu l’imagines. Tes sourires peuvent berner les serviteurs mais pas ton père. Repose ça, tu risquerais de te blesser. » Antwan étouffe un soupire las, ce sont toujours les mêmes excuses qui sont proférées. Quand va t-il comprendre qu’il n’est plus un gosse ? Lui aussi est tout à fait capable de porter une arme. « Non. Je peux le faire. » Il le sait, c’est bien plus qu’un pressentiment, il s’agit d’une certitude tenace qui serre son coeur de bravoure, et d’excitation. En un éclair le patriarche le rejoint, et dégaine une dague. « Très bien montre moi. » Le souffle de Antwan s’accélère, et il se redresse mollement en mimant la stature de ceux qu’il a observé durant toute son enfance. Le premier assaut de la part de son assaillant arrive sans prévenir, et il l’encaisse du mieux qu’il peut. Son squelette se tasse aussitôt et il recule de plusieurs pas, surpris par la vigueur de la frappe. « Allez ! » Le vieux insiste et titille sa fierté. Antwan se redresse et se met à parer les percées de son père, mais très vite sa respiration s’affaiblit, jusqu’au moment où il tombe à la renverse par manque de préparation. La pointe de l’épée se niche dans le creux de sa gorge juste sous sa pomme d’adam, tandis que son adversaire le toise de toute sa hauteur. « C’est ce que je pensais. Tu t’entraineras quand je dirais que tu es prêt. » Sans un mot de plus, il s’éloigne, abandonnant son fils dans la poussière blessé dans son ego.

Un an après, Antwan obtient le droit de se mêler aux soldats après avoir fait ses preuves, pourtant cet épisode persiste à hanter régulièrement ses nuits. Il y voit un présage funeste de ce qu’est devenue sa vie.

------

« C’est tout ce que tu peux faire ? » Son rire mélodieux se meurt dans une bourrasque et Antwan redresse l’épée pour reprendre sa position initiale. Face à lui Erwin grimace, il est mal en point, et ses yeux charbonneux ne présagent rien de bon. Et pour cause, cela fait plusieurs jours qu’il perd face à son frère d’arme. Ce qui était au départ un jeu entre gamins est devenu une compétition impitoyable entre deux garçons prêt à tout pour écraser l’autre. Mais Antwan est meilleur que son adversaire à qui il ne manque pourtant pas grand chose. Parfois il suffit de peu. « Alors cousin ? » Évidemment il ne peut pas s’empêcher de le provoquer ouvertement et de le pousser dans ses derniers retranchements. L'agacer c’est ce qu’il fait de mieux (avec beaucoup de monde d'ailleurs), et cela fonctionne à chaque fois, Erwin mord à l’hameçon. « Ferme là, ce n’est pas encore fini. » A nouveau un rictus se fiche sur le visage d’Antwan, bien sur que si, le combat est terminé. Il ne voit pas comment l’autre pourrait s’en sortir. « Rends toi, ça ne sert à rien. Tu te ridiculise. » Autour d'eux les hommes se sont regroupés pour observer leurs prouesses, et certains ne manquent pas de s'amuser des pitreries du vainqueur qui sautille désormais sur place comme une pucelle. Il est très fort Antwan quand il veut accaparer l'attention, souvent un regard malicieux suffit, avant que ses mots ne viennent en renfort. Soudain, son cousin revient à l'attaque en enchainant les coups, néanmoins esquivés par Antwan qui finit par le mettre brutalement à terre dans une énième parade. « Je t'avais prévenu d'abandonner tant qu'il était temps. » Il jubile. Comment ne pas l'être en de pareilles circonstances ? Et alors qu'il reprends sa respiration en se tournant vers le public pour feindre une parade de remerciement, une douleur fulgurante l'arrête en plein élan.

Il a mal.
Que se passe t-il ?
C'est intense.
Ses yeux révulsés suivent la source de sa souffrance. Il y a du sang.
Beaucoup de sang.
Trop de sang.
Est ce qu'il tombe vraiment, ou est-il en train d'halluciner ?
Il entends des voix, mais ses yeux se sont fermés.

A nouveau la douleur qui martèle son crane, et le bas de sa jambe gauche. Ses paupières s'ouvrent d'un coup, il n'est plus sur le terrain d'entrainement, mais allongé dans son lit. On a remonté des draps sur son corps endolori. Qu'est ce que... Il essaye de bouger mais seule une partie de lui réponds, l'autre est bloquée, figée. En se redressant il fait tomber des objets sur le sol dans un vacarme assourdissant. Sa mère rentre, suivie par le médecin des Belikov. « Tu es enfin réveillé... On a eu peur que- » Peur de quoi ? Et pourquoi n'arrive t-il pas à se lever ??? Il l’interrompt immédiatement. « Qu’est ce que j’ai ? » La même question en boucle, il croise ses prunelles apeurées. Que lui cache t-elle ? «  DIS MOI ! » Elle interrompt sa caresse maternelle sur son front, et l'observe désormais avec inquiétude (sollicitude ?). « C'est ton mollet.. tu t'es blessé à l'entrainement, les médecins font ce qu'ils peuvent, mais c'est grave... » La suite il ne l'écoute pas, il a pertinemment compris, elle ne fait que le protéger en omettant certains détails.

Sa vie est fichue. Et le pire dans tout ça, c'est qu'il sait; il a vu ce qu'à fait Erwin.

------

Les draps repoussés, il jette un regard courroucé à sa blessure; cette trace immonde qui souille son corps, et témoigne de la culpabilité de son cousin. Une plaie qui refuse de guérir malgré tout les onguents prodigués, et les potions qu’on lui administre à foison. Parfois il ne daigne même pas les boire, pour se rappeler cette douleur lancinante et ses envies de vengeance. Il n’a plus que ça a faire de ses journées maintenant qu’il a congédié tout le monde de sa chambre. Antwan est fier, il ne supporte pas qu’on le prenne en pitié, ou qu’on le couvre de pensées stupides sur une possible cicatrisation. Il le sait pertinemment, ça n’arrivera pas, il est fichu. Triste soldat blessé avant d’avoir pu mettre ne serait-ce qu’un pied sur le champ de bataille. Rien que d’y songer, il a envie de tout casser, et d’étrangler Erwin. Erwin et son fichu sourire, Erwin qui se prends pour un saint, et qui a récolté ses lauriers. Le traitre…. Un courant d’air s’abat violemment dans la pièce, et fait voler les papiers sur le sol. L’estropié a du mal à contenir sa rage, et son pouvoir en fait tristement les frais. Il étouffe un soupire agacé, et s’arrache à la contemplation morbide de sa jambe meurtrie.

Maladroitement, il parvient à se lever, et se traine vers la petite table en boitillant. Un des serviteurs a apporté de quoi manger et boire mais il n’a pas vraiment faim - ses os menacent de percer sa peau - néanmoins il a soif. Il se sert un verre, et gagne le rebord de la fenêtre, où les premiers rayons de soleil de la journée viennent d’apparaitre. De là haut, il peut difficilement entendre le brouhaha de la vie à Diernung qui continue - là où la sienne s’est brutalement arrêtée -, mais devine cependant le bruit de ceux qui s’entrainent en rigolant. Son poing se ferme contre sa hanche, tandis qu’un chatouillement familier effleure sa conscience. Rhy. ‘Sors de ma tête.’ Balance t-il d’un ton acerbe à l’adiutor qui ose une fois de plus pénétrer dans son esprit sans son accord. Il n’en a jamais été très friand, mais ce sentiment s’est renforcé depuis l’accident, il y a des choses là dedans qu’Antwan souhaite garder pour lui. Et puis… C’est aussi une façon de le punir (injustement) de ne pas avoir été là au moment opportun.

Les coups répétés à la porte le font à peine ciller, et il prononce un vague ‘entrez’ sans même se retourner. Il sait qui est là, il connait son ombre par cœur. Avec les années il s’est habitué au son de ses pas, à son odeur, et sa façon de respirer. Antawn pose la coupe, et daigne enfin bouger pour toiser Rhy. Leurs regards se croisent en silence, et durant plusieurs minutes il ne se passe rien. Juste eux deux dans le calme de la pièce, leurs muscles tendus pour des raisons différentes. « Change mon bandage. » Finit-il par dire, en prenant place dans le fauteuil le plus proche. L’autre acquiesce du menton et s’approche avec souplesse, avant de se mettre à genoux devant lui. Le garçon aux boucles noires observe alors ses doigts s’affairer à retirer le tissus blanc étroitement noué autour du mollet. Il aime bien sentir ses caresses légères sur sa peau, elles le rassurent. Quant à ces deux iris bleues brillantes… Et bien il n’est pas stupide, il a compris mais ne sait pas quoi en faire pour l'instant. « Est ce que mon cousin est arrivé ? » Il le voit aussitôt tressaillir et fit mine de ne pas s’en apercevoir. Il n’a pas besoin de préciser de quel cousin il fait mention, c’est évident, et Rhy le sait pour avoir fouillé dans sa mémoire. « Non. » Antwan soupire, et laisse sa nuque heurter le dossier. Où est Michail ? Pourquoi n’est-il toujours pas rentré ? Combien de temps va t-il devoir se satisfaire de ses songes ? Il a tant à lui raconter, et ressent une envie irrépressible de le serrer dans ses bras. Juste ça… Rien que ça. Il en suffoquerait presque. Ses paupières se ferment doucement et il s’abandonne à des rêves éphémères. Il y a sa bouche contre la sienne, ses mains baladeuses qui se perdent dans ses cheveux dorés, et plus bas, bien plus bas. Et… D’un coup Antwan ouvre les yeux. « Sors. SORS DE MA CHAMBRE TOUTE SUITE. » A nouveau, l’adiutor s’est immiscé où il ne devait pas, il a désobéi; une chance qu’Antwan soit mal en point. Et Rhy ne tente même pas de justifier cette hardiesse, il quitte les lieux immédiatement, le front plissé par la réflexion.

------


Il remarche un peu, suffisamment pour quitter sa chambre et trainer dans les couloirs de la citadelle, ses yeux noirs défiant quiconque voudrait l’aider. Ils sont pourtant nombreux à vouloir lui prêter une épaule ou un bras afin de soulager sa jambe fatiguée, mais il préfère encore souffrir que d’accepter de se rabaisser. Aujourd’hui Antwan a décidé de pousser les limites un peu plus loin, et descend ainsi vers les étages inférieurs pour gagner l’extérieur. Il n’a pas vu le soleil depuis des lustres et compte bien en profiter. L’air s’agite autour de lui, l’enveloppe d’une aura protectrice tandis qu’il franchit les derniers mètres qui le séparent de la cours. La citadelle est calme ce matin, les hommes sont partis plus tôt dans la matinée, et les femmes sont affairées ailleurs. Il est seul. Enfin pas tout à fait, il soupçonne Rhy de ne pas être loin dans les parages… Malgré ses ordres et le virus, ce dernier ne semble pas vouloir partir, et s’entête à vouloir le suivre. La culpabilité sans doute… Peu importe Antwan ne le dit pas mais il est soulagé de le savoir à ses côtés, sa présence l’apaise et lui fait du bien. Il est peut être un des rares qu’il tolère en dépit d’une humeur orageuse.

Par réflexe sans doute ses pas - très lents - le guident vers le camp d’entrainement, comme si le couteau n’avait de cesse que de remuer la plaie. Ses doigts poussent la porte de l’atelier où son rangées les armes, et ses yeux caressent la pièce d’un regard nostalgique. Énième soupire qui franchit ses lèvres pincées, tandis qu’un bruit attire son attention à dehors. Il s’empresse de sortir lorsqu’il l’aperçoit plus loin, en train de s’entrainer contre un mannequin de bois. Maeve… Celle à qui il est promis, mais qu’il évite avec un talent inné. Fiancés de force par leurs parents pour le bien d’une alliance prometteuse, ils n’ont pas vraiment eu leur mot à dire dans l’histoire. Et si Antwan se félicitait à l’époque de la rencontrer et de leurs vies ensemble, désormais il fait tout pour l’esquiver. Ce n’est pas qu’elle n’est pas à son gout, seulement il n’a pas l’esprit à ce genre de trivialités. Il est occupé par de grands projets qu’il compte bien mener à bout… A commencer par des explications - houleuses qui pourraient s’achever par la mort - de Erwin, pour finir par parfaire son avenir qu’il a placé sur les épaules de Michail. C’est lui qui doit porter sa destinée, et vivre ces instants héroïques auxquels il n’a plus droit.

Néanmoins, Antwan est forcé de constater que Maeve sait ce qu’elle fait : l’épée fends le vide avec aisance, et ses mouvements sont graciles, habiles. Mieux que ça, elle est plus naturelle ici, que lorsqu’ils partagent leurs repas à la citadelle. Dans sa tenue d’entrainement, elle parait féroce et invincible. Elle est belle songe t-il avant de se détourner pour regagner ses appartements, car la douleur est revenue.

Demain. Demain, si Maeve revient, il se joindra à elle.  

PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Antwan Belikov le Dim 4 Fév - 20:43, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 20:49

Toi, ici grumpy2
Bienvenue grumpy2
(Welcooome cutie2 cutie2 )

Allez viens on va faire un tableau pinpin heatwan encore plus fou chatpoté dadada
Revenir en haut Aller en bas
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 125
‹ AVATAR : nathan niehaus.
‹ CRÉDITS : DANDELION.
‹ AGE : 21.
‹ STATUT : rhy est de ceux qui aiment en silence, qui aiment avec patience et conscience. ses sentiments inébranlables se déploient vers antwan belikov et il sait qu'un jour, leur heure viendra.
‹ SANG : mêlé, orange amer.
‹ POUVOIR : derrière un sourire flottant, la dague d'un esprit mortel.
‹ METIER : soldat, par dévotion plus que par conviction. il manie surtout l'épée. mais c'est son esprit, le véritable poignard.
‹ ALLEGEANCE : aeristin par obligation, antwan par évidence.
‹ ADIUTOR : antwan belikov, jusqu'à la mort (qui a bien failli arriver à volastar lors des émeutes).
‹ POINTS : 447

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 20:52

heatwan ??? je ne crois pas non, déso pas déso angie sale sale

bienvenue mon petit small bean. antwan est un sale gosse mais on l'aime quand même. What a Face much love much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:05

Mais moustache moustache
Vas-y on va se faire ça en alternatif sinon choquee Comme ça ne sera pas probable autrement de toute façon
Revenir en haut Aller en bas
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 750
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © lilou; odistole; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : vingt trois ans, mais la souffrance d’un rêve brisé trop vite apporte des années supplémentaires à ses traits sombres.
‹ STATUT : au fond il n'a jamais aimé qu'une seule personne. il ne reste plus que les songes maintenant que l'esprit déraille.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : il rêvait d’être un soldat dans la glorieuse armée de l’air d’aeristin, une destinée toute trouvée dans les traces de son père. hélas l’horrible blessure à sa jambe en a décidé autrement, et tel icarus brûlé par le soleil, il n’a plus rien à part un gout amère dans la bouche. depuis il se contente de survivre.
‹ ALLEGEANCE : sa chair et son sang appartiendront toujours à aerinstin, il est né là bas et mourra là bas.
‹ ADIUTOR : rhy kushiel est celui qui l'accompagne depuis plusieurs années
‹ POINTS : 2277

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:05

Heathcliff Kimora a écrit:
Toi, ici grumpy2
Bienvenue grumpy2
(Welcooome cutie2 cutie2 )

Allez viens on va faire un tableau pinpin heatwan encore plus fou chatpoté dadada

merci grumpy2
ça me fait plaisir grumpy2

omg je te prends au mot fait gaffe
merci angie cutie2 cutie2

@Rhy Kushiel a écrit:
heatwan ??? je ne crois pas non, déso pas déso angie sale sale

bienvenue mon petit small bean. antwan est un sale gosse mais on l'aime quand même. What a Face much love much love

et oh grumpy2 grumpy2 la ramène pas petit esclave
meooow merci mon small bean
il sera gentil avec rhy chatpoté

excusez moi mais mon corps n'est pas à vendre grumpy2 grumpy2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:07

bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 200
‹ AVATAR : ALICIA VIKANDER.
‹ CRÉDITS : (AV)@ICE AND FIRE.
‹ COMPTES : IO, YO, EG, AK, RK.

‹ AGE : amuse-bouche, voleuse de songes et de souffles, elle a les traits si risiblement enfantins. liée à la jeunesse qui ne fade jamais, elle a le corps d'une gamine, l'esprit d'une enfant; la présence d'une femme.
‹ STATUT : ô douce scylla a réchauffé des lits, caressé des mèches de cheveux, mais surtout voler des bouches, mais la solitude a toujours esseulé son coeur. pourquoi? ô la réponse est si simple, si malsaine, si perverse, mais si doucéreuse. le frère est là, achille qui s'impose à elle comme une évidence, un amour passionnel, qui la grise, la consume, la rend folle, complètement folle. elle boit ses mots comme une liqueur qui la rend ivre et dans ses moments de lucidité, elle le hait, le hait tant pour ce qu'il lui a si ardemment arraché.
‹ SANG : avant même d'être né, on savait que scylla sillonnerait la terre comme un feu incandescant, une reine qui ne porterait pourtant jamais de couronne. princesse de ses ténèbres, elle broie du noir dans cette noblesse si candide.
‹ POUVOIR : projection astrale, elle voit tout. big brother is watching you.
‹ METIER : petite poupée, on a toujours préparé scylla à ne devenir rien d'autre qu'un jolie bijoux accroché à un bras masculin. pourquoi? parce qu'elle n'en a jamais décidé autrement. elle sert pourtant d'espionne à son frère, bouche et oreille; il est son arme la plus fatale.
‹ ALLEGEANCE : au pape de germanie.
‹ ADIUTOR : nesta, douce nesta. elles se sont haïes, tant détestées, et à présent que la dague a été enfoncé dans son myocarde, ne reste d'elle qu'un coeur enfermé dans un petit coffre; littéralement.
‹ POINTS : 955

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:10

je kiffe tellement les belikov
et puis antwan
et le cousin
et michail
g décidé que scylla nourrirait une fascination malsaine pour tous les belikov
moustache moustache
si t'as des questions, n'hésite pas et j'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire
bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 647
‹ AVATAR : kaya scodelario
‹ CRÉDITS : balaclava queen (gifs) ; cutest babe of them all (av)
‹ COMPTES : sl - ae - rk - ig - ah
‹ AGE : vingt six années remplies de pêchés.
‹ STATUT : nymphe inaccessible qui pourtant a fait naufrage entre les bras du khodja.
‹ SANG : bronze, le bas de l'échelle sociale qu'on lui répétait, mais elle rigole bien maintenant qu'elle porte des rivières de diamants.
‹ POUVOIR : bien malgré elle, l'air ne l'a pas quitté. pire encore, un pouvoir est venu s'y ajouter, le vol. mais elle n'a cesse de tomber lourdement sur le sol et cela commence à l'agacer.
‹ METIER : maîtresse des espions mais également conseillère de cal, son destin n'a cesse de s'embellir.
‹ ALLEGEANCE : fidèle à la couronne, fidèle aux oshun et surtout fidèle à cal, elle a ployé le genou face à son roi.
‹ ADIUTOR : un piètre rouge, un incapable qu'on lui avait attribué, comme si les sept se jouait d'elle. le misérable est désormais six pieds sous terre, l'unique sort qu'il méritait.
‹ POINTS : 1013

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:11

supers choix !!

bienvenuuuue chatpoté chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:14

@Antwan Belikov a écrit:
Heathcliff Kimora a écrit:
Toi, ici grumpy2
Bienvenue grumpy2
(Welcooome cutie2 cutie2 )

Allez viens on va faire un tableau pinpin heatwan encore plus fou chatpoté dadada

merci grumpy2
ça me fait plaisir grumpy2

omg je te prends au mot fait gaffe
merci angie cutie2 cutie2

Genre tu me penses même pas cap quoi moustache Je l'ai fait une fois, je peux le refaire chatpoté
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1209
‹ AVATAR : travis fimmel.
‹ CRÉDITS : (av) autumnleaves la bgette, (gif) unknown/tumblr
‹ COMPTES : marlys, hilde.

‹ AGE : trente cinq années, environ, sans grande certitude.
‹ STATUT : piqué au vif par l'une de ses semblables même s'il se leurre, préférant prétexter un simple attachement à son sang plutôt qu'à sa personne.
‹ SANG : rouge, un simple rouge sang.
‹ METIER : tout et rien à la fois, il prend l'argent où il passe selon les besoins du moment.
‹ ALLEGEANCE : anders pollux, plus ou moins.
‹ POINTS : 146

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:16

bienvenue I love you
très très bon choix le belikov
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 750
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © lilou; odistole; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : vingt trois ans, mais la souffrance d’un rêve brisé trop vite apporte des années supplémentaires à ses traits sombres.
‹ STATUT : au fond il n'a jamais aimé qu'une seule personne. il ne reste plus que les songes maintenant que l'esprit déraille.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : il rêvait d’être un soldat dans la glorieuse armée de l’air d’aeristin, une destinée toute trouvée dans les traces de son père. hélas l’horrible blessure à sa jambe en a décidé autrement, et tel icarus brûlé par le soleil, il n’a plus rien à part un gout amère dans la bouche. depuis il se contente de survivre.
‹ ALLEGEANCE : sa chair et son sang appartiendront toujours à aerinstin, il est né là bas et mourra là bas.
‹ ADIUTOR : rhy kushiel est celui qui l'accompagne depuis plusieurs années
‹ POINTS : 2277

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:23

Laurel Swanson a écrit:
bienvenue parmi nous. I love you

merciii much love2

@Scylla Vasara a écrit:
je kiffe tellement les belikov
et puis antwan
et le cousin
et michail
g décidé que scylla nourrirait une fascination malsaine pour tous les belikov
moustache moustache
si t'as des questions, n'hésite pas et j'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas faire
bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you

merci beaucoup cheum cheum
et puis j'accepte avec grand plaisir la fascination de scylla pour antwan chatpoté chatpoté much love2

@Rae Skonos a écrit:
supers choix !!

bienvenuuuue chatpoté chatpoté

merci much love

Heathcliff Kimora a écrit:
@Antwan Belikov a écrit:
Heathcliff Kimora a écrit:
Toi, ici grumpy2
Bienvenue grumpy2
(Welcooome cutie2 cutie2 )

Allez viens on va faire un tableau pinpin heatwan encore plus fou chatpoté dadada

merci grumpy2
ça me fait plaisir grumpy2

omg je te prends au mot fait gaffe
merci angie cutie2 cutie2

Genre tu me penses même pas cap quoi moustache Je l'ai fait une fois, je peux le refaire chatpoté

allons y chatpoté chatpoté chatpoté

@Ido Aderal a écrit:
bienvenue I love you
très très bon choix le belikov

merci much love2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1609
‹ AVATAR : Jamie Dornan
‹ CRÉDITS : avatar whovian et codes Astra et TF la magnifique
‹ COMPTES : a. anovar

‹ AGE : 29 ans que tu arpentes cette terre. Un temps court pour certains, mais éternel pour toi.
‹ STATUT : Tu n’as jamais rencontré l’âme-sœur et tu n’y crois pas de toute façon. Tu te contentes d’enchaîner les rencontres d’un soir si l’envie se fait sentir.
‹ SANG : Fruit d’une rencontre qui aurait dû rester stérile, tu fais partie de la race des abominations et on te l’a toujours fait comprendre.
‹ POUVOIR : Puissance naturelle qui n’est que jouet entre tes doigts, on t’a haï pour l’avoir.
‹ METIER : Ton connard de maître travaillant au palais, tu n’as pas eu d’autres choix que d’y aller à ton tour. Alors cuisinier tu es.
‹ ALLEGEANCE : T’as toujours été individualiste. Le peu de loyauté que tu as va à la masse désordonnée qui te sers de famille. Et si c’est toujours vrai, tu es obligé d’admettre que devant tout cela, et même devant ta sécurité personnelle, maintenant, c’est Nikolai qui trône dans les décisions que tu prends. Sa sécurité semble primer sur tout le reste dans ton esprit. Et tout comme lui, tu es fatigué des jeux de pouvoirs des puissants se disant toujours être mieux que les autres. Ils ne servent que leurs intérêts. Ils vous utiliseront si vous les rejoignez ou vous abandonneront si cela leur est utile. Assez. Nik et toi avez donc prit votre destin en main. Bras-droit invisible des Sparrows, tu es prêt à assurer votre sécurité à tous deux.
‹ ADIUTOR : Nikolai Halwyn. Tu ne le supportes pas. Tu ne l’as jamais supporté même. Tu as longtemps souhaité voir ce lien disparaître. Et maintenant c’est le cas. Il n’y a plus rien entre vous. Et il te manque. Il te manque tellement que t’en pleurerais presque. Mais tu ne le feras pas. T’es bien trop fier pour ça.
‹ POINTS : 756

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:26

Bienvenue much love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:31

bienvenue sur putw
Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 376
‹ AVATAR : QUEEN EMMA
‹ CRÉDITS : mélopée

‹ AGE : vingt-deux années qu'elle est en parfaite communion avec son élément
‹ STATUT : un coeur qu'elle peine à panser et qu'elle refuse d'offrir à quiconque, mais le palpitant revit après des fiançailles brisées
‹ SANG : le carmin perd ses reflets argentés, trahison et disgrâce aux yeux de l'usurpatrice
‹ POUVOIR : l’eau, cette amie, parfois traîtresse qui nourrit chaque être vivant, l’habite comme si elle l’avait façonnée
‹ METIER : gamine qui tisse sa propre toile, qui cherche des alliés pour se libérer de sa condition
‹ ALLEGEANCE : une vie sans toutes les obligations qui lui pèsent sur les épaules, une vie où le sang ne coule pas, sans merle osanos
‹ POINTS : 1380

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 21:45

ce perso I love you I love you
akslkfshxg
heureuse de le voir pris What a Face
on a un lien, je vais te mpotter pour qu'on en discute chem
bienvenue par ici
je te surveille de près much wow much wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 648
‹ AVATAR : armie hammer
‹ CRÉDITS : lempika (av)
‹ COMPTES : o. k'han, a. bol, t. est

‹ AGE : un hiver rude aux neiges éternelles a accueilli le noir corbeau de ses souffles perçants, il y a de cela vingt-sept ans déjà.
‹ STATUT : marié à son premier amour, le corbeau s'est enfin uni à l'hirondelle - mais les orbes noires dévient sur des joyaux poussiéreux
‹ SANG : bronze autrefois, argent hier, bleu désormais
‹ POUVOIR : l'air cours sur ses doigts, il le fait danser avec une maîtrise exceptionnelle, apprise en secret dans sa jeunesse.
‹ METIER : ancien officier de l'armée d'aerinstin, il embrasse désormais son fatum glorieux, une couronne d'argent sur la tête
‹ ALLEGEANCE : un honneur incassable qui le pousse à vouer sa vie et toute sa loyauté à la seule reine qui jamais ne pourra le gouverner. aerinstin sa superbe et liza à la blondeur angeline.
‹ ADIUTOR : gideon au jaune électrique, et l'absence amère qui va avec.
‹ POINTS : 330

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 22:09

POUSSEZ VOUS
MON DIEU
ANTWAN
JE SUIS PAS BIEN LA
JE ME CALME ET JE LIS TA FICHE
MAIS
FJEZHGRJBEGJLREBNREBNHRFE
sadsad sadsad sadsad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 750
‹ AVATAR : timothée chalamet.
‹ CRÉDITS : © lilou; odistole; pinterest.
‹ COMPTES : -

‹ AGE : vingt trois ans, mais la souffrance d’un rêve brisé trop vite apporte des années supplémentaires à ses traits sombres.
‹ STATUT : au fond il n'a jamais aimé qu'une seule personne. il ne reste plus que les songes maintenant que l'esprit déraille.
‹ SANG : son sang miroite d'un bel éclat, il est insaisissable, il est argent.
‹ POUVOIR : maître de l’air, il détenait autrefois un pouvoir puissant qui faisait l’admiration des plus âgés. désormais tout effort réclame trop d’énergie à la carcasse fragilisée, alors il ne l’utilise presque plus, préférant se soustraire à ces combats, qui, d’antan, faisaient briller son oeil d’un éclat vif.
‹ METIER : il rêvait d’être un soldat dans la glorieuse armée de l’air d’aeristin, une destinée toute trouvée dans les traces de son père. hélas l’horrible blessure à sa jambe en a décidé autrement, et tel icarus brûlé par le soleil, il n’a plus rien à part un gout amère dans la bouche. depuis il se contente de survivre.
‹ ALLEGEANCE : sa chair et son sang appartiendront toujours à aerinstin, il est né là bas et mourra là bas.
‹ ADIUTOR : rhy kushiel est celui qui l'accompagne depuis plusieurs années
‹ POINTS : 2277

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 22:13

Merci tout le monde  gnuh  gnuh

@Meeri Helleros a écrit:
ce perso I love you I love you
akslkfshxg
heureuse de le voir pris What a Face
on a un lien, je vais te mpotter pour qu'on en discute chem
bienvenue par ici
je te surveille de près much wow much wow

ouiii je suis contente aussi d'avoir cédé machiavel machiavel machiavel
avec plaisir pour le lien of course dadada j'attends ton mp cutie2 cutie2

Michail Belikov a écrit:
POUSSEZ VOUS
MON DIEU
ANTWAN
JE SUIS PAS BIEN LA
JE ME CALME ET JE LIS TA FICHE
MAIS
FJEZHGRJBEGJLREBNREBNHRFE
sadsad sadsad sadsad

MAIS J'AI ENCORE RIEN ÉCRIS, DU CALME. chatpoté sale sale sale
BUT IT'S HAPPENING machiavel machiavel machiavel machiavel
ca va venir dadada slt toi slt toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: - undisclosed desires - Jeu 1 Fév - 22:50

doge2 doge2 doge2
sadsad sadsad sadsad
sadsad sadsad sadsad
weltuntergang weltuntergang weltuntergang weltuntergang
skjbrjvbdkrjvgkjsrzgrz
je te raconte même pas comment c'est la fête dans ma tête
tellement heureuse de le voir débarquer

les lignes déjà présentes sont assez pour que je sois déjà à terre, j'ai hâte de lire la suite
bienvenue parmi nous I love you  I love you  I love you
(et encore merci de tenter la bête)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: - undisclosed desires -

Revenir en haut Aller en bas

- undisclosed desires -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: les petits papiers :: fiches validées-