AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Partagez| .

[M/LIBRE] JON BERNTHAL - violent keeper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 813
‹ AVATAR : haley bennett.
‹ CRÉDITS : av (autumnleaves), gif (idriss/cha<3)
‹ COMPTES : ido, hilde, eron.

‹ AGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT : mariée à tarehk khodja, qu'elle exècre avec passion. son cœur, lui, bat cependant pour un autre, pour son sang, secret bien gardé.
‹ SANG : argent, rutilant, supérieur.
‹ POUVOIR : son élément est resté pur, inaltéré ce qui fait d'elle une maître du feu indiscutable (et rare).
‹ METIER : main de fer dans un gant de velours pour le compte de sa famille (et de l'empire), espionne multi-camps.
‹ ALLEGEANCE : en public, les oshun. en privé, son clan, sa caste, sa famille, toujours.
‹ ADIUTOR : insignifiant, disparu, oublié.
‹ POINTS : 341

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: [M/LIBRE] JON BERNTHAL - violent keeper Lun 29 Jan - 22:26


alden hamreich
The only people I owe my loyalty to are those who never made me question theirs.
prénom, nom ‹ alden hamreich, ni plus, ni moins, un nom qu'on connaît et qu'on aimerait ne pas connaître, un visage qu'on craint et qu'on aimerait ne pas avoir à craindre, une ombre qui s'impose, qui tranche, qui pille à visage découvert, comme un mauvais présage, comme une lueur d'effroi. âge ‹ entre trente-huit et quarante-deux ans, il préfère se dire expérimenté, plutôt que vieux. date et lieu de naissance ‹ au choix, flamaerinstatut matrimonial ‹ célibataire ou veuf, sans attache particulière, en général assez solitaire, assez peu facile à vivre. sang ‹ bronze, la couleur des inférieurs pour un homme ayant acquis le respect des élites. métier ‹ assassin, bourreau, mercenaire, il tuait pour quelques pièces, il le fait maintenant par loyauté, voir amitié. adiutor ‹ aucun, pas besoin. élément maîtrisé ‹ le feu, un feu rageur et bouillonnant, puissant et destructeur qu'il manie avec force mais bien peu de précision.   allégeance ‹ les swanson, indéniablement et plus précisément, darius swanson, cadet d'une fratrie dont il exècre l'aîné en silence. une amitié fraternelle, un lien indéfectible depuis plus de vingt ans ayant fait de lui l'allié de choix, le fidèle acolyte dont la loyauté et la sincérité n'est plus à mettre en doute. et du père à la fille, il n'y a parfois qu'un pas, alors si son amitié est acquise, son allégeance l'est aussi, pour marlys swanson, sans aucun doute ni questionnement. compétences ‹ loyauté,intimidation, attaquant.  localisation actuelle ‹ launondie, juste en face du manoir des khodjas, les yeux rivés sur la sombre masure. groupe ‹ cito maturum cito putridum, les purs. avatar et crédits ‹ jon bernthal, joel kinnaman,  (avatar) rastamachine.
ORIGINS flamaerin la grande, l'enflammée, la brûlante, voila où alden a poussé son premier cri dans une famille somme toute assez ordinaire, sans grandes ressources ni renommée. un bronze comme un autre, interchangeable, insignifiant, un bronze qu'on paie avec retenue et donc on ne retient pas vraiment le nom. alors s'il n'était en rien honteux de ses origines, le jeune alden a rapidement exécré ce peu de reconnaissance et cette passible invisibilité qui lui rongeait les os. la colère grondait en lui, aussi incontrôlable qu'un chien fou, lassé de voir sa famille trimer quand d'autres se repaissaient dans leurs richesses. il a donc choisi ce qui payait le plus, dans sa condition, et dans ses compétences, ne s'offusquant alors même pas qu'il s'agisse du meurtre, récompensé par de larges bourses dorées contre un coup de lame et une langue muette. SWANSON il bourlingue, à droite et à gauche, pendant des années, voguant d'offres en mise à prix, de contrats en récompenses sans jamais vraiment se poser ni même regarder derrière lui. l'argent n'est plus un problème, la reconnaissance non plus. son nom est connu, tout du moins dans le milieu et ses qualités louées, assez en tout cas pour attirer l'attention d'un homme de quelques années son aîné, un homme au nom évocateur et craint, un homme que pourtant il exècre au plus haut point de par son rang. darius swanson est noble et c'est suffisant pour lui rappeler les ingrats du passé et la rancœur qu'il porte encore en lui quant aux gens de son espèce. pourtant, bien malgré lui, alden ne pourrait nier ne pas avoir été touché dans son ego. après tout, les swanson sont connus pour leur efficacité et leurs relations particulières avec des hommes tel que lui, avec des mercenaires. mais il résiste, assez longtemps pour empocher alors une belle somme d'argent, darius semblait plus qu'enclin à le rallier dans son camp. l'or ne manquera jamais mais bien étrangement, c'est une chose bien plus précieuse que gagneront les deux hommes : une confiance et une loyauté sans borne, mêlée à une amitié quasi inébranlable. néanmoins, une chose est claire : si alden est l'homme des swanson, il n'obéit qu'à darius, et surtout pas à ernest. POLITICS si alden est attaché à sa flamaerin natale, ce n'est seulement que pour ses paysages et son climat brûlant en totale symbiose avec son tempérament, car concernant le trône, il ne pourrait s'en désintéresser plus qu'il ne le fait déjà. complètement déconnecté de cette réalité pourtant primordiale dans le monde actuel, alden se fiche éperdument des jeux de trône, des régicides et autres guerres lancées au nom d'êtres supposément supérieurs. quelque soit le souverain, la finalité ne sera pas bien différente pour lui alors avant de se battre pour l'un deux, il préfère se battre pour lui. STRENGTH guerrier complet et redoutable, alden a su faire preuve, pendant plus de vingt ans, de l'étendue de ses multiples qualités de mercenaire. sa force physique est déroutante, brute, bestiale, capable de briser ses ennemis si tant est qu'il arrive à s'approcher assez de lui. son feu est ravageur, incendiaire et maîtrisé, bien qu'une rage exacerbée puisse influer sur ce contrôle. ses armes sont multiples, les ayant toutes, ou presque, utilisées dans sa vie bien que sa préférence se porte sur les lames et les épées. son esprit est aiguisé, rapide, assez pour calculer les coups à l'avance et trouver la meilleure stratégie de combat, ou d'évitement. pour autant, alden est conscient qu'aucun homme n'est invulnérable, pas même lui, et c'est en ayant cette certitude en tête qu'il ne faiblit jamais, et surtout pas à l'entrainement, rigueur qu'il s'inflige presque tous les jours.
marlys swanson et alden hamreich
keeper, master, secret bearer ‹ childhood lorsque alden rentre au service de darius, marlys n'est encore qu'une enfant tout juste sortie des bras de sa nourrice. elle vient d'un autre monde, d'une autre vie, différente de celle qu'il connait avec darius, facette de son ami qu'il ne connaît alors absolument pas, celle du père. il la voit grandir, subrepticement, dans l'embrasure d'une porte laissée ouverte par mégarde, s'étonnant, voir s'offusquant de l'éducation presque militaire auquel elle est forcée très tôt, sans pour autant considérer avoir une quelconque légitimité à questionner cette étrange tradition swansonienne. adolescence il n'y a plus vraiment d'innocence à présent, ou alors simplement feinte, ce masque qu'on lui demande dorénavant d'arborer en public, hors des murs de la demeure swanson. marlys n'est plus une enfant, et elle a depuis longtemps compris quelles étaient les activités de sa famille, quelles allaient être les siennes. elle fouine, observe et enregistre, elle écoute aux portes, tentant de perfectionner ces compétences d'espionne, à défaut de pouvoir le faire avec celles d'empoisonneuse. c'est véritablement à cette période que marlys et alden se découvrent. elle sait ce qu'il fait pour son père, pour sa famille, elle le sait sans aucun doute, proche de son père et donc, de ses hommes. la relation est pudique, silencieuse et sans artifice. après tout, marlys est la fille de darius, elle est noble, à milles lieux de son monde, celui des hommes aux mains salies. et pourtant, la gamine, il l'aime bien. parce qu'elle s'enflamme pour un rien faisant exploser son caractère tempétueux. parce qu'elle ne rechigne pas devant la tâche, bien loin du rôle de petite précieuse qu'elle cultive. parce qu'elle aime et adore son père d'une loyauté sans borne, tout comme elle respecte ceux qui travaillent pour lui. de son côté, marlys ne saurait dire alors mettre des mots sur leur relation, la seule chose dont elle est sûre, c'est que celui-là est moins désagréable que les autres et que son silence la fait rire, se donnant même pour défi, parfois, de réussir à extirper un mot ou un sourire de ses lèvres scellées. adulthood marlys devient adulte très vite, trop vite peut-être, et c'est réellement à ce stade que la relation avec alden se noue, sans qu'elle en soit consciente au départ. lorsque marlys est envoyée en mission pour la première fois, il est impensable pour darius de laisser sa fille seule face à un danger de mort réel. pourtant, lui coller un chaperon n'est pas le but, elle doit savoir se débrouiller seule, ou tout du moins, croire qu'elle l'est. c'est alden que darius choisit alors pour protéger sa fille durant les premiers mois, voir les premières années. au départ, cette idée enchante guère le mercenaire, pas franchement amusé de jouer les babysitters mais marlys est marlys et cette gosse, il l'apprécie, presque tout autant que son père, alors il accepte, si tant est qu'il ait pu refuser d'ailleurs. alden sera l'ombre de marlys, caché à bonne distance, assez pour ne pas se faire repérer - car la petite est douée - et pour agir si nécessaire, ce qu'il n'aura, d'ailleurs, jamais à faire. marlys ignore tout de cette protection qui prendre d'ailleurs fin quand ses preuves seront faites et quand alden se verra transmettre d'autres missions. néanmoins, depuis ces jours, le mercenaire aura développé un réel instinct de protection envers la rousse et se renseignera toujours sur son sort, détail qui n'aura pas échappé à darius par ailleurs. c'est en partie pour cette raison que lorsqu'une mission de marlys tourne mal et que pour sauver sa peau elle se voit obligée de tuer son assaillant, c'est alden qui est envoyé par darius, prévenu par harald, pour s'assurer que les lieux n'incriminent pas la famille, voir finir le travail si la mort n'a pas encore totalement frappée. lorsqu'il arrive sur place et découvre la mare de sang, un sentiment de culpabilité l'assaille, bien que mêlé d'une certaine fierté, conscient qu'elle aurait clairement pu y passer mais que malgré tout, et ce même sans lui, elle aura réussi à s'en sortir.

now lorsque marlys se voit fiancée à zahir khodja et que leurs premières entrevues privées montrent toute l'étendue de la violence et de la cruauté qui l'habite, la jeune swanson comprend rapidement qu'ici, au sein du manoir khodja où elle a été envoyée par ernest, elle n'est pas en sécurité. entourée de personnalités lui étant encore insaisissables et d'une atmosphère sombre et morbide, marlys devient une proie, un oiseau par ailleurs blessé, par cet amour lui étant interdit, par cette vie qu'elle déteste et qui sera bientôt la sienne, et cette posture l'effraie autant qu'elle l'exècre. néanmoins, marlys reste fière, trop fière, et en parler à son père, ou à harald, est impossible, tant par ses réticences personnelles que par les conséquences qui pourraient être engendrées par la remise en cause de fiançailles annoncées par l'empereur. c'est donc vers alden qu'elle se tourne, tout à fait naturellement. elle sait qu'il est l'un des meilleurs, elle sait qu'il sait se taire et surtout, surtout, elle sait qu'il est d'une loyauté inflexible envers son père. elle viendra le voir seule, un soir, dans une taverne peu avenante de launondie. elle viendra lui proposer de l'or et lui exposer ses besoins. il refusera l'or, mais acceptera tout le reste. il changera de piaule pour s'installer en face du manoir khodja, il deviendra son ombre dans presque toutes les circonstances, les portes khodja étant les seules qu'il ne pourra franchir, mais aussi, il apprendra certains de ses secrets, parfois de la bouche de marlys, parfois de ses propres yeux observateurs quand la swanson, elle, préfère encore les taire. et il l'entraînera, aussi, comblant ce vide, cet oubli dans son éducation, celui du combat au corps à corps, ce qui lui manque encore, ce qui lui sauvera peut-être la vie le jour où il ne pourra pas être là.

explications : entre marlys et alden, le lien est fort, très fort. leur confiance est sans borne, jamais remise en question, ne nécessitant jamais aucune preuve. l'un comme l'autre s'entraident, et si aujourd'hui c'est marlys qui a le plus besoin de lui, il semble impensable qu'elle ne lui rende pas la pareille si un jour alden devait en avoir besoin. personne ne sait pour le moment que marlys a "engagé" alden pour sa protection personnelle, une question de fierté d'abord, mais surtout de sécurité, pour que ceux en voulant à sa vie ne s'attende pas à le trouver sur leur chemin. également, consciente que sa demande engendre un certain nombre de dangers, marlys se confie assez naturellement à alden. elle l'aura notamment informé de son appartenance aux mouvements de saeko yinren et achille vasara. pourtant, il y a des choses qu'elle ne lui dit pas, qu'elle ne peut pas lui dire, par fierté ou douleur, des choses qu'elle sait néanmoins qu'il a deviné, comme lorsqu'elles tentent de faire passer ses bleus déjà existants sur le dos de leurs entraînements, ou qu'elle passe ses nuits dans un lieu également fréquenté par harald swanson...
PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)



Dernière édition par Marlys Swanson le Lun 2 Avr - 23:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 813
‹ AVATAR : haley bennett.
‹ CRÉDITS : av (autumnleaves), gif (idriss/cha<3)
‹ COMPTES : ido, hilde, eron.

‹ AGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT : mariée à tarehk khodja, qu'elle exècre avec passion. son cœur, lui, bat cependant pour un autre, pour son sang, secret bien gardé.
‹ SANG : argent, rutilant, supérieur.
‹ POUVOIR : son élément est resté pur, inaltéré ce qui fait d'elle une maître du feu indiscutable (et rare).
‹ METIER : main de fer dans un gant de velours pour le compte de sa famille (et de l'empire), espionne multi-camps.
‹ ALLEGEANCE : en public, les oshun. en privé, son clan, sa caste, sa famille, toujours.
‹ ADIUTOR : insignifiant, disparu, oublié.
‹ POINTS : 341

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] JON BERNTHAL - violent keeper Dim 1 Avr - 23:16


scénario libre et attendu
Embrace the fucking Love
alors déjà, si vous en êtes arrivés là, laissez moi vous dire que je vous kiffe  much love  much love  much love  et qu'il FAUT céder  dadada  dadada

alden et marlys ont un lien super particulier que j'ai vraiment très très hâte de jouer et qui je l'espère vous séduira aussi mea culpa mea culpa surtout qu'à côté, le personnage reste assez libre et donc vous pourrez le prendre en main comme bon vous semble I love you I love you

et je précise le tout un peu plus ci-dessous  cheum

(avatar) mes deux chouchous sont, comme précisé dans le scénario jon bernthal et joel kinnaman, mais si les deux vous bloquent et que vous avez une autre idée, ou pas d'ailleurs, on peut en discuter bien sûr I love you
(pseudo) totalement modifiable si besoin mea culpa
(histoire) j'ai délibérément laissé l'histoire assez libre pour que vous puissiez vous approprier au mieux le personnage, notamment avec le background que vous souhaitez I love you après, vous l'aurez certainement compris, le côté mercenaire et sa rencontre avec darius swanson sont des points clés de son existence. mea culpa alden étant assez "libre" malgré son attachement aux swanson, vous pouvez aussi décider d'étoffer son histoire même après darius, comme vous le souhaitez I love you
(liens) difficilement négociable (c'est un peu le but d'un scéna quoi What a Face)
(présence/orthographe) loin de moi l'idée de vous imposer quoique ce soit, mais du moment que vous passez régulièrement et que les rps avancent convenablement sans nous "bloquer" avec la chronologie, ça me va parfaitement  I love you quant à l'orthographe, un niveau correct est bien sûr préféré même si les boulettes, on sait bien que ça arrive, no worries  I love you
 

//!!!// ET SI C POUR VOUS INSCRIRE MAIS PAS POSTER DE FICHE OU NE PLUS REVENIR APRES LE JOUR DE VOTRE INSCIPTION NE PRENEZ PAS LE SCENARIO CA SERT A RIEN MERCI //!!!// -> comme j'ai piqué le modèle chez kaspar, bah du coup je pique aussi la ptite note de fin de manon  What a Face  rock
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

[M/LIBRE] JON BERNTHAL - violent keeper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: LES DESIRES :: scénarios masculins-