AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

you're brainwashed (wille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 248
‹ AVATAR : finn jones.
‹ CRÉDITS : queen élo, bb amandine.
‹ COMPTES : colère, avarice, orgueil, luxure.

‹ AGE : vingt-huit ans que le démon aux airs angéliques hante cette terre. presque trente ans, mais pas encore. pas tout à fait. juste le temps de commettre quelques nouvelles atrocités.
‹ STATUT : le maléfique pernicieux a jeté son dévolu sur nevenka valaeris et les rumeurs parlent d'un mariage plus que proche. son coeur l'entraîne pourtant ailleurs. vers son propre sang, sa cadette, son ange démoniaque.
‹ SANG : argent, depuis quelques temps seulement. autrefois bronze à la richesse abondante, les nouvelles classes dirigeantes de l'empire d'aksana ont érigé la famille vasara au rang de noble, d'argent. compétence : bagou, charisme, ma
‹ POUVOIR : il s'élève au-dessus des airs, fier prince que même la gravité ne retient plus au sol. son ambition démesurée le porte vers les cieux. toujours plus haut. mais la chute n'en sera que plus grande.
‹ COMPETENCES : bagou (niv. 1), charisme (niv. 1), manipulation (niv. 1).
‹ METIER : conspirateur, mafieux, manipulateur, menteur, homme d'esprit, religieux. il est le roi de la métamorphose, jonglant perpétuellement entre plusieurs masques, tous différents, opposés, antithétiques.
‹ ALLEGEANCE : la couronne, et plus particulièrement l'une de ses plus jolies représentantes. il lui a promis de lui apporter toute l'aide illégale dont elle aurait besoin si, en échange, elle fermait les yeux sur sa possible accession plus que licencieuse à la tête des vasara.
‹ ADIUTOR : eron, vilaine créature jaune avec laquelle il n'a jamais réussi à s'entendre. gamin lisse à l'esprit fermé, méprisant toutes les facettes de la personnalité du maître. un traître, un moins que rien, un impur. la mort l'attend au tournant.
‹ POINTS : 962

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: you're brainwashed (wille) Dim 21 Jan - 16:11



don't get too close
it's dark inside
it's where my demons hide
ft. @wanda oshun

« Bonsoir, princesse. » Le conspirateur glissa ses mains dans la nuque de l’Oshun avant de déposer un baiser sur le coin de ses lèvres rosées. « Je suis ravi que tu ais accepté mon invitation. » Sourire machiavélique, yeux pétillant de plaisir. Depuis qu’il avait déposé ce petit mot dans la chambre de Wanda, au matin, il n’avait cessé de se demander s’il avait fait le bon choix. N’était-il pas trop tôt pour plonger définitivement la maître du feu dans des ténèbres inextricables et intangibles ? N’avait-il pas avancé ses pions trop rapidement ? Parce qu’il voulait la perdre. Irrémédiablement. Afin de l’avoir à ses côtés. Pour toujours. C’était ainsi qu’il agissait, le corrupteur. Il éteignait toutes les velléités de bonté en ceux qu’il voulait compter parmi son armée personnelle. Son petit rituel personnel. Son vice particulier. Sa gourmandise fétiche. Et il n’aimait rien plus que de perdre d’adorables blondes. Un goût prononcé pour ces délicieuses créatures. Toutes des avatars de cette sœur bien-aimée, de cette idole vénérée. Rien de plus. Et si toutes ces femmes avaient été brunes ou moins jolies, jamais Achille n’aurait posé ses yeux clairs sur elles. Obsédé par l’image de son propre sang. « Si Votre Altesse veut bien se permettre ? » Il lui tendit son bras, preux chevalier, galant homme. Juste une image angélique, un rôle qu’il avait perfectionné au fil du temps. Jusqu’à en faire une seconde peau. Roi des ombres et des masques, il savait manier comme personne les règles sociales, afin de les tordre et de les déformer jusqu’à les faire siennes. Menteur éhonté, manipulateur aguerri, rien n’entachait le parcours chaotique du Vasara. Il déjouait la morale avec brio et s’en faisait une armure étincelante qui le protégeait des regards trop curieux. Parce que la réputation du maître des bas-fonds était immaculée, absolument parfaite. Aux yeux du monde, il était ce témoin de morale incorruptible, cet homme religieux bienveillant. Un aspect extérieur absolument irréprochable, d’une beauté envoûtante. Mais à l’intérieur… Oh, à l’intérieur, les choses étaient bien différentes. Le cruel était un homme profondément vicieux, manipulateur et perverti. Il ne prônait rien tant que la déchéance et la diffusion du mal à grande échelle. Son précieux argent, il le tirait des commerces de la drogue et des esclaves, mais aussi de la prostitution, des combats illégaux et des vols. Une activité qui le rendait intouchable et surtout, qui devait rester absolument secrète. Après tout, pour cette plèbe qu’il méprisait, il était une véritable divinité faite chairs. Ces insectes n’aimaient rien tant que de se prosterner devant celui qui était pourtant l’instigateur de tous leurs malheurs. Ses gants noirs et moirés cachaient toujours ses mains d’albâtre, par crainte que la misère ne soit un virus transmissible. Ses manches descendaient jusqu’à ses poignets afin de dissimuler les centaines de lignes noires qui dessinaient des courbes psychédéliques sur l’entièreté de ses bras. Accompagné de l’une des plus belles femmes de l’Empire, Achille traversa l’immensité du palais des flammes, jusqu’à conduire sa nouvelle soupirante dans les rues déchaînées de la capitale. Des cris de douleur et de rage. De modestes habitations en prise aux tourments du feu. Des corps mutilés qui jonchaient les rues. Et eux deux, dans leurs vêtements immaculés, terriblement magnifiques au cœur même du carnage. Le blond de leur chevelure, la pâleur de leur peau, la majesté de leur attitude. Deux divinités descendues sur terre pour contempler les péchés qui sévissaient parmi la race humaine. « Sais-tu ce qui se passe en ce moment même ? » Une véritable purge. Barbarie sans nom. Exaltation de la sauvagerie. Apogée de la violence. Un univers dans lequel le Vasara était pleinement à sa place, évoluait avec une aisance démesurée. « Après l’apparition de mutants, ceux touchés par la grâce ont déclaré qu’ils étaient des monstruosités de la nature. Alors, l’extermination a été lancée. Et elle commence ce soir même. » A mesure qu’ils avançaient dans les rues de Launondie, les scènes terribles de carnages se multipliaient. La main d’Achille était posée sur celle de Wanda, qui entourait son bras fin mais musclé. Ils se dirigeant doucement mais surement vers les ruelles les plus sombres. Celles qui contenaient les pires âmes de l’engeance humaine. « Toi et moi, Wanda, avons été bénis. Nous devons exécuter les volontés de ceux qui dirigent nos moindres mouvements. » Ton calme, posé et envoûtant. Véritable serpent déversant son venin dans l’âme tourmentée de la sublime. S’introduire dans son esprit avait été d’une facilité déconcertante. D’autant plus que la belle était aux prises avec des tourments sentimentaux qui la minait. Et Achille était arrivé. Grand salvateur, guérisseur de plaies intérieures. Et depuis, la princesse ne voyait plus le monde que par les yeux dévoyés du Vasara. « Je suis là pour t’aider à embrasser ta destinée, à te montrer à quel point tu es forte. Tu n’as besoin de personne d’autre que toi-même, Wanda. » Et de moi. Mais cela, il se retint de l’ajouter. « Tu me fais confiance, n’est-ce pas mon ange ? » Sourire carnassier sur les lèvres, alors que sa main assassine vint remettre en place une mèche échappée de la coiffure sophistiquée de l’Oshun. « Choisis celui sur lequel tu souhaites faire s’abattre ta toute puissance. Je serais là. Juste derrière toi. » Il s’approcha d’elle, jusqu’à ce que ses lèvres effleurent l’oreille de Wanda : « Parce que jamais je ne t’abandonnerais. Je ne suis pas comme eux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

you're brainwashed (wille)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: aksana :: Flamaerin :: Launondie-