AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

Can't hold us [Rhysenka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Can't hold us [Rhysenka] Dim 21 Jan - 13:54


Can't hold us
Le monde s'embrase et se consume. Le monde change, se métamorphose alors que la violence souille les terres d'Askana, faisant couler toujours plus de sang carmin dans les rues. l'horreur n'épargne pas la petite princesse des cieux, confronté à une réalité trop cruelle, elle se vautre dans des ténèbres qui ne lui ressemble pas pour anesthésier son cœur, pour faire cesser la douleur qui l’étreint à chaque battement. Elle n'est plus réellement elle-même, la déesse, elle s'illusionne d'artifice, de rêverie cauchemardesque, elle refuse la vérité et se complaît dans une valser d'apparence irréelle. Puis viens la nuit, furieuse nuit, bien décidée à ne pas laisser l'enfant terrible s'en sortir aussi facilement. Dans la pénombre de sa chambre, les rayons de l'astre lunaire ne parvienne pas à chasser l'ombre fantomatique qui lui rôde furieusement autours. Elle sent son souffle, l'imagine, prostrée dans le noir, son regard glacé posé sur elle. Alors elle ferme les yeux, plus fort, elle essaye de s'accrocher à des songes plus doucereuse, de trouver un sommeil libérateur. Mais elle s'agite dans ses drap de soie, elle combat ses propres démons qui l'extirpe de ses rêveries pour attiser son agonie. La sueur perle contre son front alors qu'elle se débat furieusement contre ses souvenirs, encore bien trop présent. Elle revit la scène. Encore et encore. Elle le perd. Encore et encore. Et chaque songe lui coupe le souffle, l'enfonce dans une tristesse incommensurable, la laisse engouffrer en plus profondément dans l'obscurité de son âme. Puis le sursaut. Elle se redresse, les mains crispées contre ses tempes, elle est perdue, entre rêves et réalités, elle ne sait plus trop où elle se trouve. Ses orbes céruléennes et nébuleuses glissent sur les lieux, embrumés par le sommeil qui ne l'a pas encore tout à fait quitté, elles se heurtent au spectre de son délicieux amant. Il lui apparaît si réel. Bien plus réel que toutes ces fois où elle l'a vu apparaître à ses côtés. Elle rejette les draps, mouvement précipitée, elle s’extirpe de sa couche pour fondre sur le Kimora, sans se douter le moins du monde qu'il n'est pas ce qu'elle croit. Les doigts de la fille aux cheveux d'argent viennent saisir son vissage, se perdre dans sa contemplation. Cassian. Qu'elle murmure en un souffle qui transpire de son agonie. Elle n'ose pas y croire, ses doigts capturant l'essence de ce toucher qu'elle ne pensait plus jamais pouvoir ressentir. Mais elle ne sait pas, la réalité n'existe pas, puisque son esprit la laisse se confondre. Dans la pénombre, elle n'a pas vu le reflet lunaire se refléter sur la lame menaçante et meurtrière. Elle a dévoré la distance, obnubiler par les songes trop réelle que lui impose son cœur désabusée. Je suis désolée, mon amour, tellement désolée. Qu'elle murmure alors que les larmes traces des sillons, creuses se joues. Elle s'enfonce dans une supercherie à laquelle elle veut croire, envoûtée par la perspective de cette réalité, elle chasse tout ce qu'elle croit savoir, se perduader de sortir enfin d'un cauchemar atroce.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Dim 21 Jan - 19:18



You've taken from me everything that i care in the world and I hate you more than I hate everything in the world
ft. @nevenka valaeris


« Je m’occupe d’aller tuer cette putain de Valaeris et toi, tu vas récupérer Echo. On se retrouve dehors dans une trentaine de minutes. » Le Jagger hocha la tête et les deux hommes se séparèrent. L’impétueux Kimora, toujours appuyé sur cette fidèle canne qu’il ne pouvait plus quitter, désormais, se dirigea vers les hauteurs du palais de Volastar, là où il savait pouvoir trouver cette poupée blonde qu’il haïssait prodigieusement. Parce qu’elle lui avait pris son frère, l’autre parti de lui-même, ce cadet sur qui il s’était promis de toujours veiller. Et parce que, désormais, elle lui avait également volé l’amour de sa vie. Et cette fois, il comptait bien la mettre à mort. La terrasser. Lui faire payer tous ces affronts, toutes ces injures. Elle était peut-être une princesse du sang le plus noble mais elle n’était rien d’autre qu’une ineffable vermine, à ses yeux. Et il comptait bien débarrasser le monde de son existence. Alors, il pénétra dans ses quartiers à la nuit tombée, un poignard fièrement levé dans une main. Prêt à le planter en plein dans le cœur de Nevenka, si tant est que la diabolique puisse en avoir un. A pas de loups et avec une lenteur préméditée, il s’avança jusqu’à l’immense lit de la divine. L’espace de quelques instants, il admira les traits altiers de la maître de l’air. Grava ce visage qui concentrait toute sa haine et sa rancœur. Et alors qu’il levait l’arme létale, la belle poussa un simple souffle : « Cassian… » Aussitôt, le corps déjà endommagé de Rhysand se figea. Brutalement. Tous ses sens tendus, en intense réflexion. Venait-elle véritablement de prononcer le nom de ce frère cadet disparu ? Osait-elle véritablement parlé de celui qu’elle avait tué de sang-froid, simplement parce qu’elle était un monstre ? « Je suis désolée, mon amour, tellement désolée. » Grognement de rage incontrôlé, sauvage. Il laissa retomber sa lame et vint attraper les bras minces de la superbe, avant d’appuyer de tout son poids sur elle, afin de l’immobiliser. « Pourquoi tu prononces son nom ? T’as pas le droit de parler de lui ! Jamais, tu m’entends ?! » Il l’agrippait à transpercer sa peau et savait qu’elle porterait les marques de cet assaut nocturne sur sa peau pâle. Mais elle le méritait. Et elle méritait bien pire. « Ton amour ? Te fous pas de ma gueule, Valaeris. On tue pas celui qu’on aime. » Sourire carnassier sur le visage, il jouissait de cette position supérieure. « En parlant d’amour, je viens justement chercher quelqu’un. Petite brune, visage d’ange, éclairs jaunes qui sortent de ses mains. Ça te dirait rien, à tout hasard ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Dim 21 Jan - 20:07


Can't hold us
Un bruit sorud. Un objet tombé au sol. Elle n'y prête pas attention, obnubiler par le visage qu'elle est persuadée de reconnaître à la faveur de la lune. Mes les doigts s'emparent de ses poignets les empêchant de chérir les traits qu'elle pense enfin retrouver. Les sourcils se froncent, dubitative, elle le laisse faire, bien trop docile, elle n'est qu'une vulgaire poupée de chiffon entre ses doigts meurtrier. Elle le dévisage, curieusement. Elle le toise, longuement. Et soudain, les différences s'impriment sur sa rétine, elle secoue la frimousse à la négative, essayant de s'accrocher à ses souvenirs, de l'empêcher de devenir cet autre.  Pourquoi tu prononces son nom ? T’as pas le droit de parler de lui ! Jamais, tu m’entends ?! les mots sonnent et résonnent, terriblement faux. L'illusion se dissipe, parce que cette voix là, n'est définitivement pas celle de son défunt amant. Rhysand. Qu'elle murmure, elle se persuade, imprime la réalité dans ses pensées alors qu'elle essaye d'échapper aux rêveries brumeuses qui l'ont fait naître dans cette chambre, un instant, un instant seulement. Tu n'es pas lui. Tu nouveau souffle, presque douloureux alors qu'elle essaye de se défaire de sa poigne, elle proteste, essaye de lui échapper, happé par une réalité bien trop cruelle. Ce n'est pas lui. ce n'est pas Cassian. Ce n'est pas Cassian parce que Cassian est mort. Il ne reviendra pas. Un battement de coeur et elle crève à nouveau, parce qu'elle le perd pour une seconde fois. Cruel réalité. Elle suffoque. Elle panique. Elle se débat, mais n'arrive pas à se défaire de l'étreinte du fils des eaux, alors elle vient, elle aussi, s’accrocher à ses bras, pour ne pas tomber, vacille. Les larmes voilent son regard céruléens alors qu'elle cherche un ancrage dans les yeux monstrueux du Kimora. Ses yeux, tellement semblable au sien. Ton amour ? Te fous pas de ma gueule, Valaeris. On tue pas celui qu’on aime. Un sanglot. Un soubresaut. Elle abaisse son regard pour céder aux larmes qui souillent son visage de porcelaine. Elle s'accroche toujours au bras du garçon des gens, elle se penche, elle se crispe, parce que son cœur est à l'agonie, comme si quelqu'un le serrait furieusement dans sa main pour l'extraire de sa cage thoracique. Je n'ai jamais voulu qu'il meurt. Déchirement. La voix s'échappe, un cri douloureux qui monte dans les aigus. Je donnerais ma vie pour la sienne. Pour qu'il me revienne. Elle ne lui parle pas à lui, pas réellement, elle se confie aux étoiles, astres scintillants qui veuillent sur son chagrin depuis si longtemps. En parlant d’amour, je viens justement chercher quelqu’un. Petite brune, visage d’ange, éclairs jaunes qui sortent de ses mains. Ça te dirait rien, à tout hasard ? Elle soupire, secouant son visage à la négative. Bien évidemment qu'elle sait de qui le ténébreux lui parle. Elle avait arraché la créature à la purge, elle ne cherchait que la vengeance, elle voulait prendre au maître des océans ce que lui-même lui avait déjà pris. Furieuse vengeresse qui avait abdiquer, incapable d'aller jusqu'au bout, incapable de l'arracher à la vie. Pas volontairement. Elle n'est plus ici, je l'ai laissé partir il y a quelques jours. Je ne pouvais pas faire ça... Peu importe à quel point je te hais, toi. La voix vibre, souillée par ses sanglots.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Ven 26 Jan - 23:00



You've taken from me everything that i care in the world and I hate you more than I hate everything in the world
ft. @nevenka valaeris


« Rhysand. » Sourire carnassier sur le visage du monstre de rancœur. Elle comprenait, la douce princesse. Comprenait qu’il n’était pas ce frère qu’elle avait pu aisément mettre à mort. Non, il n’était pas Cassian. Il était l’autre frère, le terrible. Le Maudit. Celui vaincu par la vie qui ne faisait que subir le courroux d’un injuste Destin. « Tu n’es pas lui. » Ricanement mauvais qui s’échappa d’entre ses lippes pincées. Mesquin jusqu’au plus profond de son être. Et la présence de la Valaeris réveillait encore plus ce pan de sa personnalité, laissait les démons s’exalter dans son âme. « Tout juste. » Parce qu’il n’allait certainement pas se laisser assassiner par ces petits bras maigres, par ce joli visage. Il ne serait plus l’énième victime de la perfide Nevenka. Il le refusait. Parce qu’il s’était érigé en juge, pour elle. Juge partiel et intransigeant qui comptait bien faire payer à la maître de l’air tous ses crimes. Et bien plus encore. Parce qu’il concentrait toute sa rage et sa fureur sur elle. L’unique responsable de tous ses maux. Et même les larmes qui débordaient de ses yeux clairs n’arrivaient pas à l’émouvoir. Cœur de pierre. De glace. Immuable inhumanité terrée en lui à tout jamais. « Je n’ai jamais voulu qu’il meurt. Je donnerais ma vie pour la sienne. Pour qu’il me revienne. » Nouveau ricanement. Quelle habile menteuse. Rhysand n’en croyait pas un. Ne prendrait jamais en compte ses paroles. Il la savait traîtresse, avilie et pervertie. Elle n’était pas quelqu’un de bien. Au contraire. Et lui n’était pas dupe. Pas comme ce frère cadet qui s’était si aisément laissé berner. Serrement de son palpitant. Douleur immense. Une plaie qui jamais ne pourrait se refermer. La perte de son petit frère. La prunelle de ses yeux. Dont la vie avait été trop brutalement arrachée. « Tu mens ! Tu fais que ça. Et tu penses vraiment que je vais te croire ?! Tu l’as tué, pour l’amour du ciel. Alors cesse. Cesse de dire que tu l’aimais et que tu voudrais qu’il revienne. » Elle plongeait ses ongles acérés dans ses avant-bras et lui continuait de la maintenir allongée. Statut quo. Chacun se faisant du mal. Un cycle qui ne cessait de se répéter. « Et pourquoi tu l’as tué, hein ? Parce qu’il avait découvert tes vilains petits secrets ? Ou peut-être est-ce simplement ta façon de te débarrasser de ceux qui perdent ton attention. » Venin plein les lèvres. Rancœur profonde. Rage violente. Parce qu’il l’avait condamnée, jugée coupable sans même songer à éclaircir les circonstances du décès de Cassian. Il n’en avait pas besoin. Il savait, viscéralement, qu’il était innocent. Un martyr brûlé sur l’autel démoniaque des folles passions de Nevenka. « Elle n’est plus ici, je l’ai laissée partir il y a quelques jours. Je ne pouvais pas faire ça … Peu importe à quel point je te hais, toi. » Au moins, il avait eu raison de suivre son instinct. Raison lorsqu’il l’avait suspectée de lui avoir enlever son âme sœur, la femme de sa vie, la maîtresse de son cœur, la reine de ses nuits. Comme s’il avait besoin d’un motif supplémentaire pour la haïr cordialement. « T’es rien qu’une sale vipère. J’en crois pas un mot. Je suis prêt à parier que si je descends dans les cachots de ta forteresse, je la trouverais. En bien mauvais état. Justement parce que tu me hais, moi. » Après tout, pourquoi la divine l’aurait-elle laissée partir ? Elle n’était pas du genre à laisser s’évanouir une victime, lorsqu’elle l’avait attrapée dans ses pernicieux filets. « Tu veux m’enlever tout ce que je possède, hein ? Ça t’amuses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Jeu 8 Fév - 8:00


Can't hold us
Poupée docile, poupée de chiffon, l'enfant des cieux se laissent ainsi malmener par la rage incommensurable qui consume l'âme du Kimora. Elle en a finis de lutter, parce qu'elle ne connaît trop bien cette fureur qui ne fait que dissimuler l'agonie de son cœur noirci par la perde de cet être si précieux. Les larmes roulent contre ses jouent, pour venir crever sur ses lèvres. Elle affronte pourtant le regard du dément, sans ciller, sans le détourner. Tu mens ! Tu fais que ça. Et tu penses vraiment que je vais te croire ?! Tu l’as tué, pour l’amour du ciel. Alors cesse. Cesse de dire que tu l’aimais et que tu voudrais qu’il revienne. La cruauté distiller dans des mots. Le poison se propage dans chaque parcelle de son corps. Les vents vrombissent du plus profond de tes entrailles, menaçant de ses déverser hors de toi, pour venir protéger ta pauvre carcasse. Un instinct de protection acéré, qui s'élève contre ta volonté. Les courants d'air glissent partout autour de toi, comme pour répondre aux propos de l'enfant terrible des océans. Elle se détache de lui, la sublime, ses ongles quittant la chaire du démon pour venir férocement se planter dans les soieries de ses draps. Ces vents, elle ne les contrôle pas, mais ce frère vengeur n'écoute pas la mélodie soufflé par son élément, il ne peut en comprendre les nuances. Elle essaye, d’élargir son emprise, d’effleurer ne serait-ce qu'un peu son air pour l'apaiser. Et pourquoi tu l’as tué, hein ? Parce qu’il avait découvert tes vilains petits secrets ? Ou peut-être est-ce simplement ta façon de te débarrasser de ceux qui perdent ton attention. Elle s’accroche aux yeux du malin, parce que dans ses yeux, c'est celui de son ancien amant qu'elle trouve. Elle cherche désespérément un échappatoire, elle s'accroche furieusement à l'espoir, elle puise une force qu'elle ne pensait pas posséder pour garder les vents à distance. Comment pourrais-je adorer les cieux alors que ce sont eux qui me l'ont arrachés? Je n'ai rien pu faire, ils se sont insinuer en lui, sournoisement, ils lui ont voler toutes son oxygène. J'ai essayé, tellement fort, mais ils ne m'ont pas écouter... Et je dois vivre avec eux, chaque seconde, en sachant pertinemment qu'ils m'ont pris ce que j'avais de plus précieux au monde... Simplement parce que je n'ai pas réussi à les maîtriser. Il y a de la haine dans les propos de la fille des quatre vents, elle déforme ses traits de porcelaine, déjà ravagé par la tristesse. Elle n'avait jamais prononcé ces mots à haute voix, n'avait jamais confier son désespoir, sa culpabilité et la haine viscérale qu'elle vouait à son propre élément. Les larmes souille toujours son visage, tranchant horriblement avec la fureur qui se dégage d'elle. Alors tue moi. Fais le. Que tout s'arrête. Poupée brisée, sans plus aucun instinct de vie, elle est amoureuse de la mort, accrochée à un fantôme encore bien trop présent. T’es rien qu’une sale vipère. J’en crois pas un mot. Je suis prêt à parier que si je descends dans les cachots de ta forteresse, je la trouverais. En bien mauvais état. Justement parce que tu me hais, moi. Elle secoue sa frimousse à la négative, furieusement. Je peux venir avec toi, ou te donner les clés pour que tu vérifies par toi-même. Folle furieuse, bien trop atteinte pour se rendre compte de ce qu'elle propose l'enfant, elle n'est plus elle-même emprunte d'une démence qui lui est propre. Tu veux m’enlever tout ce que je possède, hein ? Ça t’amuses ? Un rire jaune et dépourvu de saveur vient fendre les lèvres de la délicieuse enfant, un rire teinté d'ironie et de souffrance. N'est-ce pas ce que tu m'as fais lorsque tu m'as pris Ozias? Nous avons tout les deux suffisamment perdu... Rien ne les ramènera de toute façon.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Dim 25 Fév - 22:52



« Comment pourrais-je adorer les cieux alors que ce sont eux qui me l’ont arraché ? Je n’ai rien pu faire, ils se sont instigués en lui, sournoisement, ils lui ont volé toute son oxygène. J’ai essayé, tellement fort, mais ils ne m’ont pas écouté… Et je dois vivre avec eux, chaque seconde, en sachant pertinemment qu’ils m’ont pris ce que j’avais de plus précieux au monde … Simplement parce que je n’ai pas réussi à les maîtriser. » Le ténébreux était stupéfait. Stoïque face à la révélation de la divine. Sa voix transpirait de sincérité. Ses yeux brillaient de vérité. Se pouvait-elle réellement qu’elle fût innocente ? Qu’elle ait ôté la vie de son précieux Cassian par accident ? Le Kimora avait bien du mal à le croire. A l’entendre. Toute sa vie, il avait rejeté ses tourments sur elle. Sur la diabolique princesse de l’air. Il avait dessiné son image de trop nombreuses fois. L’avait rendu mesquine et machiavélique. L’avait accablé de tous ses tourments. Simplement parce qu’il fallait bien un coupable. Parce que ce petit frère chéri ne pouvait être mort sans raison. Mais alors que les paroles de la blonde s’insinuaient dans son esprit, Rhysand ne savait plus que penser. Perdu. Si perdu. « Alors tue-moi. Fais-le. Que tout s’arrête. » Et c’était presque une supplication. Une impétueuse demande. Mais l’ombre ne pouvait lui offrir ce qu’elle attendait. Pourtant, quelques minutes auparavant, il se serait fait une joie terrible de planter sa dague dans le cœur noirci de l’enfant chérie. Désormais, tout était différent. Il tremblotait. Tremblotait devant cette vérité qu’elle lui jetait à la figure et qu’il ne pouvait réprimer, malgré toutes ses tentatives. Se pouvait-il qu’il se soit fourvoyé à ce point ? « Même si tu ne l’as pas fait exprès, tu l’as quand même tué. » Evidence qui ne pouvait être niée. Et le fantôme de Cassian qui rodait autour de celui qui ne savait plus. Qui ne savait plus rien. Le fantôme qui lui intimait de ne pas la croire et de le venger. Et puis, il y avait la voix de la raison. Celle qui lui demandait de laisser le bénéfice du doute à la délicate poupée de porcelaine. « Je peux venir avec toi ou te donner les clés pour que tu vérifies par toi-même que j'allais la libérer. » Echo, saine et sauve ? il peinait à l’imaginer. Peinait à accepter cette idée. Parce que la peur qui lui nouait les entrailles n’arrivait pas à s’envoler définitivement. La Wickham était son âme-sœur. La femme de sa vie. Il ne pouvait imaginer la perdre. A la vérité, il en crèverait. « N’est-ce pas ce que tu m’as fait lorsque tu m’as pris Ozias ? Nous avons tous les deux suffisamment perdu. Rien ne les ramènera de toute façon. » Ricanement mauvais qui s’échappa des lippes pincées de l’enfant de l’eau. « Une vie pour une vie, n’est-ce pas ? » Il relâcha l’emprise qu’il avait sur la Valaeris, quittant le lit sur lequel il la dominait. « Prouve-moi ta bonne volonté en la libérant et tu vivras. Sinon … J’espères que tu coures vite. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Mar 27 Fév - 9:17


Can't hold us
Les traits du démon se froisse, alors que l'humanité vient percer le voile de haîne. Son corps tremble désespéremment sans qu'elle ne puisse y être insensible. Elle s'accroche a regard du monstrueux, jusqu'à ce que sa voix retentisse. Même si tu ne l’as pas fait exprès, tu l’as quand même tué. Une cruelle vérité, mais une vérité tout de même, une vérité qui résonne depuis trop longtemps, empoisonnant son âme, attisant une culpabilité qui noirci furieusement son être. Ses orbes céruléennes se détachent du fils des eaux pour glisser jusqu'à la silhouette fantomatique de son frère. Une ombre, un spectre, une illusion dont le regard lui paraît si réelle... Si vivant... Mais il n'est plus. Je suis désolée. Qu'elle murmure à l'esprit. Au contact du défunt, la poupée de porcelaine s'apaise, redevenant elle-même une ombre, une vulgaire carcasse, une enveloppe dont la vie s'extirpe lentement, mais surement. Elle ne le dira pas, l'enfant des cieux, mais une part de son âme s'est éteinte lorsque son premier amour s'est éffondré à ses pieds. Même les larmes ont cessés de souiller son visage, impassible, dépourvu d'une once d'émoition. Elle s'est éteinte. Une vie pour une vie, n’est-ce pas ? Un rire dépourvu de saveur qui s'extripe de ses lèvres alors que son regard revient échoué dans celui du ténébreux. Ses orbes translucides sont mornes, dépourvues de son étincelle, d'un soupçon de vie. Il se détache d'elle, le vide et l'absence viennent la frapper de point fouet. Tu n'as jamais eu besoin de me prendre qui que ce soit. Je l'ai perdu en même temps que toi... A la différence que je suis condamnée à vivre avec ce que j'ai fais. Un soupire qui fend ses lèvres, alors que son regard se détourne pour se heurter au néant de son existence. Elle s'enfonce dans les méandres de ses pensées. Prouve-moi ta bonne volonté en la libérant et tu vivras. Sinon … J’espères que tu coures vite. Un sourire sarcastique, l'ange lunaire se redresse alors que son menton se secoue à la négative. Elle lui fait face à nouveau, petit bout de femme face au géant des eaux. Elle s'abaisse pour mieux se relever, lui tendant son poignard avec défiance. Et si je n'avais pas envie de courir? Lasse, elle lui passe devant pour enfiler un peignoir de soie sauvage, tissus aérien et volage qui vient couvrir le corps frêle de la déesse des airs. Ses pieds nus contre le marbre glacé du palais des glaces, elle l'invite d'un regard alors qu'elle s'enfonce dans la nuit pour retrouver celle que le malin est venu sauvé de ses griffes.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
water nation
avatar
water nation
‹ MESSAGES : 1100
‹ AVATAR : jack falahee.
‹ CRÉDITS : kane, laura bae.
‹ COMPTES : éclairs, esprit, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-huit années passées à construire des idéaux plus grands que lui, à être le révolté incompris, le marginal rebelle.
‹ STATUT : fiancé à une douce sylphide, créature de brume aux manières délicates et à l'âme dorée. et si l'union à venir s'annonce pleine de belles promesses, le coeur irrévérencieux du terrible reste fidèle à son premier amour.
‹ SANG : argent depuis peu, la nation de l'eau ayant besoin de nouveaux nobles pour redorer son blason. un échelon vers le pouvoir grimpé mais, cependant, le brun n'en a que faire. seul son propre sang compte et non sa couleur.
‹ POUVOIR : l'ironie mordante du destin a frappé, une fois de plus, le malheureux kimora. maître de l'eau passif, plus habile avec un arc qu'avec son élément natal, le voilà désormais doté du don de guérison, lui qui peine à apaiser ses propres plaies.
‹ ALLEGEANCE : cette terrible famille, maudite, instable et inhumaine. veda, rita, kaspar et les autres. et toutes leurs ambitions perfides, dévoyées et imprévisibles.
‹ ADIUTOR : la terrible, l'inhumaine beauté fatale affiliée à la ligue. celle à qui il est lié pour l'éternité. leurs destins sont liés, tout comme leurs coeurs. pourtant, le kimora donnerait cher pour que la wickham ne soit pas sa moitié.
‹ POINTS : 1129

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Ven 2 Mar - 23:25

« Et si je n’avais pas envie de courir ? » La silhouette frêle de la princesse de l’air lui rendit son poignard, avant de passer un peignoir sur son corps délié. Et lui la regardait du coin de la pièce. Sur ses gardes. Prêt à lui sauter au cou. A l’étrangler pour ne pas qu’elle appelle de l’aide. A l’assommer à l’aide ce fidèle appui de bois qui jamais ne le quittait, désormais. Pouvait-il réellement lui faire confiance ? Parce que même si la Valaeris semblait sincère, de bonne foi, le Kimora avait appris à se méfier des apparences. Elle était une véritable poupée, capable de faire se damner les hommes. Pourtant, l’impétueux ne doutait pas qu’une part démoniaque sommeilla en elle. Cette part qui l’avait fait tuer son frère cadet, son propre sang, celui qu’il avait juré de toujours protéger. Peut-être était-ce un piège que la maléfique lui tendait. Peut-être courait-il droit à sa perte. Mais il était question d’Echo. De son âme-sœur. De son alter-ego. De la femme de sa vie. Alors il se devait de vérifier. Se devait de tester la parole de la blonde. Il se mit à la suivre dans les couloirs sombres, de sa démarche pesante et affreusement lente. Il grimaçait, tentait de repousser la douleur qui affluait dans son être. Collait au train de la princesse. Ou du moins essayait de ne pas se laisser distancer. Parce qu’il ne voulait pas lui prouver qu’il était diminué, bien moins puissant qu’il le laissait sous-entendre. Une ombre. A peine une réminiscence de celui qu’il avait été autrefois. Des minutes qui lui semblèrent être des heures, jusqu’à l’arrivée dans les cachots. « Je vais répondre à ta question. Si tu ne veux pas courir, alors soit prête à mourir. J’espère pour toi que tu vas tenir ta parole. » Et il priait silencieusement pour qu’Echo soit ici. Pour que la meurtrière la laisse partir. Parce que si ce n’était pas le cas, alors Rhysand serait capable de mettre le monde à feu et à sang. « Libère-la. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka] Mer 21 Mar - 7:44


Can't hold us
Silhouette fantomatique qui traîne derrière elle la carcasse d'un monstre désireux de retrouvé sa belle. Elle est vide, l'enfant des cieux, dévorée par ses enfers, elle sombre, s'accroche à la main invisible que le spectre de Cassian lui tend. Elle est trop profondément ancrée dans sa névrose la princesse des airs, goûtant à la défaillance de son esprit abîmé, écorché, par une succession de mauvais choix et de rencontre hasardeuse. Elle se fane, lorsque l'inhumain qui lui serre de fiancé l'abandonne, elle redevient une ombre, une étoile dont l'éclat s'éteint chaque jour un peu plus que le précédent. Je vais répondre à ta question. Si tu ne veux pas courir, alors soit prête à mourir. J’espère pour toi que tu vas tenir ta parole. Le rire abominable franchit le seuil des lèvres de la divine. Elle s'immobile face à une porte massive, jouant de ses doigts contre la clé qui sépare le kimora de sa précieuse mêlée. Je te l'ai dis, je suis morte avec lui. Le regard trop pâle perse l'obscurité pour s'ancrer dans le regard sombre de la bête. Elle y puise un peu de Cassian. Mais l'écho de voix s'élève, lui rappelant qu'il n'est pas son frère. Libère-la. Elle fait tourner la clé dans la serrure et repousse la porte avec désinvolture. Elle est vague, désintéressée, elle est déjà trop loin dans ses pensées. Je suppose que l'on est amené à se revoir... Mh. Tu trouveras bien la sortie par toi même. Et elle s'évade, aérienne, presque irréelle, elle a quelques choses de cruellement mortel, elle semble glisser, scintillante, d'une pâleur extrême, elle jure avec l'obscurité des lieux. Elle redevient une ombre, rejoint ses apparemment, indemne et pourtant... Elle ne dira jamais à quel point la proximité de Rhysand la détruit de l'intérieur.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017


RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Can't hold us [Rhysenka]

Revenir en haut Aller en bas

Can't hold us [Rhysenka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: anciens rps :: saison 2-