AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

— it takes both sides to build a bridge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: — it takes both sides to build a bridge. Mar 16 Jan - 3:26

it takes incredible strenght and restraint to be
gentle and understanding toward those
who've tested our patience or deserve retribution
but it is always the correct action to take
stand taller, lead by example.
@adonis griffith

Cal avait requiert sa présence à ses côtés, ici, à Volastar. Elle s’y trouvait, tout comme le reste de la délégation que l’empereur avait choisi d’amener avec lui jusqu’à la capitale Aerinstin. Si Isaure figurait du nombre, l’impératrice brillait par son absence, une décision qu’on mettait sur le comble de sa grossesse, qu’un tel voyage pouvait affecter. Plusieurs Grimsrud figuraient aussi parmi les ambassadeurs de la nation du feu, et alors que des rencontre officielles - et officieuses – se déroulaient de par et d’autre du palais de la famille Valaeris, c’est avec eux qu’elle passait le plus clair de son temps, sauf lorsque l’Oshun le faisait demander. Elle était plus que consciente des enjeux qui se tramaient dans les coulisses de ce palace, des alliances et des pourparlers que ces murs pouvaient être témoins. Le vent avait su lui amener la nouvelle de la présence du fils Griffith, et l’occasion était trop belle, trop précieuse pour être écartée. Depuis son départ précipité de Flamaerin, elle n’avait cessé de correspondre avec lui. Il était toujours en vie, l’avait-il rassuré, de retour auprès des siens pour mener à bien sa cause, mais il lui semblait déchiffrer, entre les lignes manuscrites griffonnés sur ces parchemins, que son emprisonnement avait brisé quelque chose en lui. La trahison de Cal, les traitements qu’il avait subis, enfermés dans ces cachots. Elle en savait très peu, mais suffisamment pour comprendre, bien qu’elle ne puisse jamais véritablement saisir la complexité de ce qui reliait l’empereur et son ancien amant. La lune commençait doucement son ascension dans le ciel étoilée de la contrée de l’air. Laurel naviguait distraitement dans les couloirs de cette prouesse d’architecture qu’était le palais Volastar. Du moins était-ce qu’elle laissait paraitre. Sa destination ne lui était point inconnue, et la porte des appartements d’Adonis, durant son séjour en ces lieux, lui apparut enfin, au détour d’un couloir. La porte entrebâillée, invitante, n’était qu’un signe destiné à lui faire comprendre qu’il l’attendait, peu importe l’heure où elle viendrait.  Quelques serviteurs s’affairaient à leur tâche, et la jeune flamme attendit qu’il s’éloigne avant de s’engouffrer à l’intérieur de la pièce, refermant avec précaution la porte derrière elle. Elle ne tenait pas à ce que cette visite s’ébruite inutilement. Cal l’apprendrait de ses propres mots, à ses propres termes, le moment venu. Mais pour l’instant, elle chassa l’empereur de son esprit, se détournant afin de l’apercevoir, lui. Et elle sourit, bêtement. – Je suis contente de te revoir, Adonis. – Il n’avait pas tant changé, ne serait-ce que les fossettes sur son visage se creusait un peu plus, et son nez, qui semblait avoir subit un vilain contrecoup, assurément une blessure de guerre, dont il serait marqué à jamais. Il restait néanmoins, à ses yeux, l'Adonis de ses souvenirs. L'homme qu'elle avait appris à apprécier, avec les années et l'ami, aussi.


Dernière édition par Laurel Swanson le Mar 20 Fév - 14:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 6505
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) b(a)é <3 / (icons sign) tumblr / (gif profil) self / (lyrics sign) king - zayde wolf
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé. Celui qu'il a fait tomber, pour ne même pas daigner revenir entre ses bras.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 4118

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: — it takes both sides to build a bridge. Mar 30 Jan - 21:45

Ils étaient là. Cal. Isaure. Laurel. Des maîtres du feu qu’il devrait détester, et même si il détestait le premier autant qu’il l’aimait avec passion, il ne pouvait détester les secondes. Les deux blondes étaient devenues des amies précieuses, et son amitié avec Laurel datait de plusieurs années, désormais. Ne pas l’avoir près de lui avait été difficile, surtout dès lors qu’il avait tant besoin de ses amis. Mais il la savait en sécurité. Devenue noble, fiancée à un homme puissant, Cal avait réussi à élevé cette femme née bronze à un rang plus proche du sien. Adonis en était heureux, et maintenant qu’il avait pratiquement terminé de conclure son alliance avec son ancien amant, il était heureux de pouvoir compter sur Laurel. Mais justement, l’alliance n’était pas encore faite et les deux parties – Eartanera et l’Empire – n’étaient pas censée interagir si ce n’est par l’intermédiaire de leurs dirigeants. Cal, et Adonis. Adonis, cependant, n’avait jamais été un grand fan des règles et du fait de les suivre. Aussi s’était-il arrangé pour organiser une petite rencontre avec son amie. La porte entrouverte de la chambre prêtée par Elizaveta, il attendait assis dans un fauteuil que Laurel face son entée. Il avait d’ailleurs renvoyé Izolda et Aléa pour ça, et avait terminé une réunion avec Isaak, Eros et Hissa un peu plus tôt. Finalement, la blonde fit son apparition et referma la porte derrière elle. Adonis se leva, et s’approcha de la maitresse des flammes alors qu’elle lui souriait en disant son bonheur de le revoir. Il remarqua son regard sur ses traits – son nez cassé avait tendance à attirer ce genre de regard – mais ne s’en formalisa pas et vint la prendre contre lui pour une embrassade sincère, quoi que brève. « Tu m’as terriblement manqué, Laurel. » confia-t-il. « Installe toi. » il l’invita d’un geste de la main à prendre place sur le fauteuil en face de celui dans lequel il était installé quelques secondes auparavant. « Félicitations pour tes fiançailles. J’espère qu’Harald te traite avec respect. » Il ne connaissait pas cet homme, mais connaissait les Swanson et se faisait un peu de soucis pour la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: — it takes both sides to build a bridge. Lun 19 Fév - 19:39

Le soulagement d’ainsi se retrouver face à face avec le fils de la terre avait suffi à faire naître un sourire sur les lèvres de la blonde. Elle s’était tant inquiétée à son sujet, autant durant son emprisonnement qu’après sa fuite, et les quelques correspondances qu’ils avaient pu échangés avaient suffi à mettre un baume sur son cœur, mais pas autant que ce moment précis, ce moment où ses yeux s’étaient posés sur lui. Elle laissa l’homme la serrer tout contre lui en une brève étreinte, touchée par ses propos qui trouvait écho en elle. – Et toi de même, mon ami. – Il  l’invita à s’installer sur l’un des fauteuils et il prit place sans attendre dans celui se trouvant devant le sien. Rapidement, il lui présenta ses félicitations sur son mariage à venir. – Merci, c’est très gentil. Je n’ai rien à craindre de ce Harald, du moins, il ne m’a jamais donné l’impression que j’avais quelconques soucis à me faire à son sujet. – Le fait qu’il ait tout de même prit la peine de se déplacer jusqu’à Firekiro pour être à son chevet, alors qu’elle se remettait difficilement du virus, prouvait à quel point il semblait vouloir se dédier à leur couple, à leur mariage. Une délicate attention que Laurel n’oublierait jamais. – Semble-t-il que je doive aussi te retourner la pareille. Izolda me semble être une jeune femme remarquable. Félicitations pour vos fiançailles. – Le fait qu’il épouse sa propre cousine ne choquait pas vraiment Laurel. À une époque, cette pratique était plus que coutume, et les circonstances entourant cette décision lui paraissait plutôt logique, de toute façon. Adonis conservait son nom et son héritage, et ils avaient fort à parier que leurs enfants seraient magnifiques. Changeant drastiquement de sujet, la belle s’avança légèrement sur son siège, se rapprochant du prince. – Alors, comment s’est déroulée cette fameuse rencontre avec Cal ? – lui demanda-t-elle, le regard soucieux. Connaissant les tempéraments des deux hommes, elle se doutait, plus que quiconque, du ton qu’avait dû prendre cette conversation.  Mais elle voulait savoir. L’Oshun avait-il montré une certaine ouverture face à cette possible alliance? Ou s’entêtait-il à se confiner dans sa certitude que l’Empire triompherait toujours? La seconde option semblait la réponse la plus logique, Laurel osait pourtant croire que leur discussion avait provoqué quelques réflexions chez le dirigeant de l’Empire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — it takes both sides to build a bridge.

Revenir en haut Aller en bas

— it takes both sides to build a bridge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-