AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

bad moon rising (medeace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 1252
‹ AVATAR : byun jungha
‹ CRÉDITS : ice and fire., manolo ♥ (av) ASTRA (sign)

‹ AGE : vingt-cinq années perdues dans la débauche des bas fonds de Launondie. Irresponsable, jamais dans le droit chemin, tu ne connais que la route vers les enfers.
‹ STATUT : à tous et à personne. Tu laisses leurs mains parcourir tes formes délicieuses, tu les laisses t'admirer comme bon leur semble. Mais alors qu'ils te tiennent dans leur bras, tu fais de leur naïveté ta marionnette.
‹ SANG : d'un rouge pourpre, d'une combinaison longtemps détestée, méprisée. Née d'une liaison interdite, tu n'auras jamais connue ton géniteur malgré les louages de ta mère à son égard.
‹ POUVOIR : tu t’immisces dans les souvenirs d'autrui, découvre leurs pensées les plus intimes et les leur arrache pour les utiliser à ton avantage.
‹ METIER : charmeuse se faisant passer pour prostituée au boudoir aux mille courtisanes. Mais tu n'accueilles contre ton sein que celles et ceux susceptibles de t'apporter les informations dont tu as besoin.
‹ ALLEGEANCE : aucune. loin des conflits actuels, tu préfères tirer à ton avantage les plus affaiblis par la guerre des nations pour les charmer et leur soutirer des informations.
‹ ADIUTOR : d'ace kimora, l'homme de la nuit, pécheur de Launondie, roi de tes enfers. Il est la partie de toi la plus sombre mais aussi la plus essentielle. La magie avait lié vos âmes, la perte de ce pacte invisible ne vous a fait qu'un. Il est ton repère, ta moitié.
‹ POINTS : 896

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: bad moon rising (medeace) Ven 12 Jan - 21:48

I see a bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightning. I see bad times today. I hear hurricanes a-blowin'. I know the end is comin' soon. I feel rivers overflowin'. I hear the voice of rage and ruin.

Elle était énervée la féline. Elle attendait que la silhouette de la jeune écervelée quitte son champ de vision pour enfin détourner les yeux. Ce qu'elle venait de découvrir avait eu l'effet d'une bombe dans son esprit d'ores et déjà en désordre. Ce n'était plus la poudre, ni l'allumette qui venaient animer son âme, mais le feu ardent. Il la brûlait, la consumait. La nouvelle l'étouffait et elle s'en voulait. De ne pas avoir senti n'être qu'un pion sur un échiquier, d'avoir été berné par la gamine. Ses pensées se tournaient un instant vers Milo, son cher et tendre Milo, qui était épris d'une telle monstruosité. La colère d'Ace à l'égard de l'argent ne l'étonnait plus. Elle comprenait, elle le vivait. Sans plus attendre, elle tourna les talons pour revenir vers le boudoir où ses pas la menaient directement vers l'office de sa moitié. Absent, parti. L'un des gardes informa la nymphe que le maître s'était retiré pour aller s'entraîner. Son visage pourtant si ferme s'éclaircit un instant à l'entente de cette information. Elle savait où il se trouvait, et ce qu'il faisait. Elle le connaissait. Un arrêt dans sa chambre pour se changer et la voilà à faire marche arrière, quittant le boudoir pour retrouver les rues sales de la capitale. Sa longue cape lui offrait une certaine discrétion alors que ses talons claquaient le sol d'une telle force qu'il en tremblait. La rage animait ses muscles et se traduisait dans ses gestes plus lourds. Elle savait se contrôler la démone depuis le temps, mais elle était encore humaine. Son cœur noir s'affolait toujours, et sa gorge se serrait à chaque déception. Pourtant, sa pitié restait bien fine. Combien même elle avait pu commencer à trouver une entente avec la Khodja, elle n'hésitait pas, elle n'hésitait plus. Après quelques minutes de marche, Medea s'infiltra dans une cave sombre, nauséabonde. Le mélange d'humidité rencontrait l'odeur de rouille du sang, formant un parfum si abject et si délicat à la fois. Son ouïe percevait les murmures d'un être souffrant tandis que son âme captait les pensées qu'un homme perdu. Quand ses yeux se posèrent enfin sur la victime. Assis sur un chaise installée au milieu de la salle, l'individu se tordait sous la douleur vive que l'on lui infligeait. La mêlée ignorait de qui il s'agissait, mais peu l'importait. Il pouvait bien crever la bouche ouverte qu'elle ne se retournerait en rien sur son corps torturé. Ace lui faisait face, concentré. Il jouait, il performait sous ses yeux à présent ébahis. Et malgré son envie de lui parler, Medea se taisait, appréciant le spectacle qui se déroulait sous son regard noir. La perte de son élément l'avait affecté, elle le savait, mais voilà que les Sept l'avaient doté d'un nouveau don qui pouvait s'avérer tout aussi utile. Le sang. Ils baignaient dedans depuis leur sortie de l'académie. Ils l'admiraient sur les corps des mêlés qui venaient chercher du piment ou encore de l'argent au trou. Il ne fallait que peu de temps au Kimora pour sentir sa présence et savoir qu'elle l'avait rejoint. Alors elle approcha, d'un pas silencieux, presque une danse, avant de poser sa main sur son épaule. L'homme qui leur faisait face était à présent amorphe, fatigué de l'abus dont il faisait l'objet depuis un moment déjà. Les lèvres de la charmeuse s'approchèrent de l'oreille du serpent et elle prononça ces quelques mots « Assez joué, il va falloir passer aux choses sérieuses Ace. » dans un murmure envoûtant. Sa main captura une poignée de cheveux de l'argent et elle le fixa dans l'unique but de lui transmettre ces quelques informations, sans ouvrir à nouveau ses lippes maquillées. Asghari. Les pensées qu'elle avait pu lire en elle. Sa manigance pour l'approcher et le toucher. Puis elle laissait couler sa haine naissante dans l'esprit du garçon. Ô oui qu'elle voulait la faire payer, et elle savait qu'il la suivrait dans sa nouvelle quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 634
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : elizaveta, dante

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : l'argent acheté est redevenu bronze. un bronze entaché par la honte et l'offense de merle osanos. une insulte qu'il n'est pas prêt de laisser passer.
‹ POUVOIR : l'eau s'en est allée. un pouvoir plus sombre s'est éveillé en lui. la maîtrise des hémoglobines est son nouvel héritage.
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ ALLEGEANCE : il ne se battait que pour lui-même autrefois. maintenant, il se bat pour les siens. pour les kimora. pour la water's nation pride.
‹ ADIUTOR : medea. la deuxième partie de son être. la moitié de son âme. celle avec qui il communique sans le moindre mot. la seule qui peut se montrer proche avec lui. sans aucun doute sa plus grande faiblesse.
‹ POINTS : 846

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: bad moon rising (medeace) Lun 22 Jan - 0:58

I see a bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightning. I see bad times today. I hear hurricanes a-blowin'. I know the end is comin' soon. I feel rivers overflowin'. I hear the voice of rage and ruin.

Les cris s'élèvent. Funeste mélodie qui rompt le silence pesant qui règne dans la cave. Douce symphonie teintée de notes aigües. Ace se veut maestro ce soir. Ce n'est pourtant pas la glace qui s'empare des membres de sa victime. Réputation qui n'est plus à faire, ni à démentir. Non. La glace ne se forme plus sous la pulsation de ses doigts. L'eau ne daigne plus s'agiter sous son ordre. Cruelle perte dont il se remet à peine. L'enfant de l'eau déshérité de son héritage. Fils des océans qui ne fait désormais plus que naufrage. Il a perdu une partie de son être avec le virus. Ace n'est plus Ace. Il est devenu autre chose dès qu'un autre pouvoir a battu au creux de sa poitrine. Fléau sans nom qui a teinté l'eau en liquide carmin. Malédiction des dieux qui a perverti son pouvoir et son être. Si tant est qu'il reste quelque chose à sauver. Le Kimora observe ses doigts graciles. Sans qu'il ne comprenne, un pouvoir plus effrayant s'en dégage désormais. Un pouvoir qui ne se déchaîne plus que la nuit tombée, pour son plus grand déplaisir. Une faiblesse qu'il se garde bien d'ébruiter. Il observe dans l'ombre la silhouette recroquevillée qui sanglote et qui supplie. En vain. Ace est décidé à contrôler ce nouveau pouvoir le plus rapidement possible. Faire d'une faiblesse apparente une force. Le Kimora agite ses doigts, comme reliés à des fils. Bientôt, le corps se tord dans des angles inhumains. Des craquements sonores se font entendre tandis qu'il fronce les sourcils sans la concentration. Ace est profondément troublé par la sensation que cette maîtrise procure. Le sentiment de sentir chaque goutte d'eau dans le corps de sa victime. De parvenir à les manipuler pour contrôler l'individu tel une marionnette. C'est à la fois inquiétant et grisant. Un rire d'euphorie s'échappe de ses lippes. Seul les cris de douleur et d'impuissance lui répondent. Il a perdu la notion du temps, Ace. Si bien que lorsque une main se pose sur son épaule, il sait immédiatement qu'il s'agit de Medea et qu'il doit cesser ses expérimentations. « Assez joué, il va falloir passer aux choses sérieuses Ace. » Un bref soupir et puis un dernier cri. Le poing fermé, un sourire satisfait se dessine sur son visage alors qu'il vient de mettre à l'arrêt définitif ce qui semble être un des organes vitaux de sa victime. Ace ne donne pas la moindre attention à la mare de sang qui s'est formée à ses pieds. Non c'est Medea qui occupe toutes ses pensées. Medea et personne d'autre. Il ne proteste pas en sentant ses doigts frôler ses cheveux. Elle est sans doute la seule à pouvoir le toucher sans qu'il n'émette la moindre protestation. La seule à pouvoir être aussi proche de lui. Ace retient son souffle quand des pensées et des images étrangères défilent dans son esprit. Un malaise vite remplacé par une rage contenue. Asghari. Le poison de son existence. Elle dépasse les limites, la fille du feu. Elle exagère en voulant utiliser Medea à ses fins. Contre lui. Une haine vite partagée par sa double. Elle vient se mêler à la sienne. Parfaite fusion de leurs deux âmes. Ace cligne des yeux et les images s'effacent en un instant. Les dents serrées, le Kimora se retourne vers Medea. « Cette Khodja est vraiment inconsciente. » Impardonnable. Toucher à Medea revient à le toucher lui. C'est sans doute ce qui a motivé Asghari pour vouloir se rapprocher d'elle. Un éclat dangereux brille dans son regard tandis qu'il glisse son regard dans le sien. « Il est temps de s'en occuper. » Le ton est sans appel. Ace est persuadé qu'elle partage son avis. Il a ressenti toute la haine qui était née envers la Khodja qui avait voulu la tromper. Une pensée qui occupe son esprit depuis quelques jours déjà. Elle vient juste de la pousser à s'occuper d'elle et à s'en débarrasser d'une façon ou d'une autre. Sans doute son but depuis le début. La conclusion va certainement être moins favorable à la fille du feu. « Quel enfer proposes-tu à cette chère Asghari ? » Un sourire mauvais étire ses lippes. Une émotion régulière en compagnie de son ancienne mêlée. La seule qui parvient aussi à en faire naître sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 1252
‹ AVATAR : byun jungha
‹ CRÉDITS : ice and fire., manolo ♥ (av) ASTRA (sign)

‹ AGE : vingt-cinq années perdues dans la débauche des bas fonds de Launondie. Irresponsable, jamais dans le droit chemin, tu ne connais que la route vers les enfers.
‹ STATUT : à tous et à personne. Tu laisses leurs mains parcourir tes formes délicieuses, tu les laisses t'admirer comme bon leur semble. Mais alors qu'ils te tiennent dans leur bras, tu fais de leur naïveté ta marionnette.
‹ SANG : d'un rouge pourpre, d'une combinaison longtemps détestée, méprisée. Née d'une liaison interdite, tu n'auras jamais connue ton géniteur malgré les louages de ta mère à son égard.
‹ POUVOIR : tu t’immisces dans les souvenirs d'autrui, découvre leurs pensées les plus intimes et les leur arrache pour les utiliser à ton avantage.
‹ METIER : charmeuse se faisant passer pour prostituée au boudoir aux mille courtisanes. Mais tu n'accueilles contre ton sein que celles et ceux susceptibles de t'apporter les informations dont tu as besoin.
‹ ALLEGEANCE : aucune. loin des conflits actuels, tu préfères tirer à ton avantage les plus affaiblis par la guerre des nations pour les charmer et leur soutirer des informations.
‹ ADIUTOR : d'ace kimora, l'homme de la nuit, pécheur de Launondie, roi de tes enfers. Il est la partie de toi la plus sombre mais aussi la plus essentielle. La magie avait lié vos âmes, la perte de ce pacte invisible ne vous a fait qu'un. Il est ton repère, ta moitié.
‹ POINTS : 896

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: bad moon rising (medeace) Dim 28 Jan - 3:40

I see a bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightning. I see bad times today. I hear hurricanes a-blowin'. I know the end is comin' soon. I feel rivers overflowin'. I hear the voice of rage and ruin.

Ses doigts se mélangent à la chevelure sombre du maître tandis que ses pensées rejoignent les siennes. En ce court instant, l'harmonie de leur esprit se forme. Medea, elle a caressé de nombreuses âmes de ses mains curieuses, mais celle d'Ace restait la seule à pouvoir toucher la sienne. Une étreinte spirituelle, un baiser invisible. Et alors que la mêlée lui montrait ce qu'elle savait, ce qu'elle venait de découvrir sur la Khodja, elle ne faisait attention aux alentours. La pointe de ses chaussures rencontrait la mare de sang qui se formait à leurs pieds, colorant ses semelles d'un rouge carmin. Pourtant, ses yeux toujours plantés dans ceux de sa moitié, la vipère ne bougeait pas. Sa haine naissante pour Asghari venait alimenter la colère déjà présente du garçon et elle souriait la démone. Elle voyait déjà l'avenir de la capricieuse finir dans les cendres de l'incendie qu'ils allaient créer, ensemble. Les dents serrés, il se tourne vers elle et traduit les pensées de la féline en une simple phrase « Cette Khodja est vraiment inconsciente. ». Inconsciente, idiote, elle ne savait que choisir la nymphe. Mais elle savait pertinemment que l'enfant n'était pas à sous-estimer. Parce qu'elle avait réussi à la tromper, à l'embobiner dans une relation qui n'était pas ce qu'elle pensait. Ô elle n'était pas déçue, juste agacée, énervée de son erreur qui aurait pu lui coûter tant si elle n'avait pas capturé ses réelles intentions ce soir. Asghari l'aurait fait tomber et emmener dans sa chute l'homme de la nuit. Impardonnable. Une attaque que les deux serpents sauront lui retourner. Medea capte le regard assassin qu'il lui lance et elle le lui rend, plissant les yeux légèrement, tout sourire disparaissant de ses lippes maquillées. « Il est temps de s'en occuper. » dit-il, animé par l'envie d'en finir et de voir la fille du feu anéantie. Elle hoche la tête sans hésiter, sans pitié, l'esprit déjà occupée par des images de l'enfant crachant du sang. Puis elle voit le visage de son adoré déformé par un sourire malin, mauvais. Un sourire qui faisait frisonner la nymphe de plaisir. Il ne lui en fallait que très peu pour sourire Medea, parce qu'elle était d'apparence si douce presque gentille. Mais quand son regard croisait celui du roi de ses enfers, elle sentait la chaleur la prendre au ventre. Ace l'intouchable. Ce fruit interdit, empoisonné, qu'elle rêverait de croquer. Elle ne savait pas si la passion qu'elle lui vouait était liée à leur connexion, mais elle la vivait et la ressentait sans jamais l'écouter. « Quel enfer proposes-tu à cette chère Asghari ? » demande-t-il alors, comptant sur l'esprit vengeur et malsain de la fleur. Ses lèvres s'étirent et elle détourne le regard pour contempler son oeuvre. L'homme ne respirait plus, ne bougeait plus. Plus aucun son ne venait perturber l'atmosphère silencieuse. Elle retire sa main de la nuque de son ami et le contourne, laissant son doigt glisser le long de ses épaules avant de le quitter et de se rapprocher du cadavre. Délicate, elle pose ses paumes sur les épaules de la victime et les serre légèrement. Ses perles retrouvent celles du Kimora « Elle est maligne la Khodja. Mais elle a ses faiblesses. ». Elle empoigne alors les épaules du mort, le faisant basculer la tête en avant et tire une poignée de ses cheveux pour exposer son cou. De son ongle, elle trace un trait sur sa peau « La toucher la rend vulnérable. Et... » doucement, elle enfonce sa griffe dans la nuque de l'homme et ne la retire qu'une fois le bout de son doigt rougi par le liquide « Il paraîtrait qu'elle ne supporte pas la vue du sang. ». Malicieuse, elle sourit, elle imagine. Ces informations qu'elle avait réussi à lui dérober en même temps qu'elle apprenait sa traîtrise allaient être essentielles à sa vengeance. Elle libère le cadavre de son emprise et le laisse tomber par terre, son visage rencontrant les flaques de sang que ses organes avaient relâchées. Ses jambes passent au-dessus de l'insignifiant et elle retrouve la même proximité qu'auparavant avec l'argent. « Ne t'ais-tu pas assez entraîné ? » souffle-t-elle, charmeuse. Elle voulait le voir jouer avec les hémoglobines de la gamine, voir le sang couler de ses narines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 634
‹ AVATAR : kim tae hyung
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : elizaveta, dante

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent sans qu'aucun regret ne vienne troubler ace.
‹ STATUT : libre et c'est tout ce qui compte. aucune bague n'enserre son doigt. aucune chaîne n'est passée autour de ses poignets. un sort bien différent de celui qu'il aurait dû connaître.
‹ SANG : l'argent acheté est redevenu bronze. un bronze entaché par la honte et l'offense de merle osanos. une insulte qu'il n'est pas prêt de laisser passer.
‹ POUVOIR : l'eau s'en est allée. un pouvoir plus sombre s'est éveillé en lui. la maîtrise des hémoglobines est son nouvel héritage.
‹ METIER : propriétaire du boudoir aux mille courtisanes, c'est un véritable écran de fumée pour organiser son marché noir. sa première acquisition reste toutefois le trou.
‹ ALLEGEANCE : il ne se battait que pour lui-même autrefois. maintenant, il se bat pour les siens. pour les kimora. pour la water's nation pride.
‹ ADIUTOR : medea. la deuxième partie de son être. la moitié de son âme. celle avec qui il communique sans le moindre mot. la seule qui peut se montrer proche avec lui. sans aucun doute sa plus grande faiblesse.
‹ POINTS : 846

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: bad moon rising (medeace) Ven 23 Fév - 23:02

I see a bad moon rising. I see trouble on the way. I see earthquakes and lightning. I see bad times today. I hear hurricanes a-blowin'. I know the end is comin' soon. I feel rivers overflowin'. I hear the voice of rage and ruin.

Elle se détourne la divine. De lui. Le froid accueille la distance qu'elle met entre eux pour jauger le cadavre qui gît devant eux dans un macabre silence. Il a presque un tiraillement au coeur, Ace. Presque. Parce qu'il ne veut se laisser dicter par un myocarde. Il ne veut pas que cet organe contrôle sa vie avec les sentiments. Il s'est forgé sans eux. Ils ne sont que faiblesse. Et pourtant, il sait qu'il se damnerait pour Medea. Son unique faiblesse. Son seul attachement. Il n'y a pas de mots pour les décrire. Sans doute parce qu'ils ne savent pas ce qu'ils sont. Adiutor et maître. Amis. Leur lien est beaucoup plus que cela. Leur complicité a survécu au virus. Il n'a fait que les rapprocher. Il en est conscient le gosse mais il ne veut pas avouer l'emprise qu'elle a sur lui. Le vide que son absence provoquerait dans sa vie. Le manque qui en découlerait. « Elle est maligne la Khodja. Mais elle a ses faiblesses. » Ses pensées s'éparpillent. Le calme si familier se rétablit. Ace se défait de ses interrogations pour se concentrer sur sa cible. Asghari Khodja. Elle a été assez naïve pour s'attaquer à Medea. Assez candide pour la croire assez faible pour pouvoir en faire un pion. Un sourire se dessine au coin de ses lèvres tandis qu'il observe Medea jouer avec sa victime. « La toucher la rend vulnérable. Et... » Le sentiment de triomphe grandit en lui. Parce qu'il sait comment l'affaiblir. Il sait où frapper pour la mettre à terre. « Il paraîtrait qu'elle ne supporte pas la vue du sang. » Echec et mat. L'ironie lui arrache un sourire plus cruel. Lui le maître du sang et elle qui en a la phobie. A croire que la vie ne cesse de vouloir les opposer. Le feu et la glace. La maîtrise du sang et l'hématophobie. Ace sait désormais. Il connaît ses faiblesses à cause de l'erreur de la Khodja. Lui d'ordinaire si froid et impassible jubile. Il ne cesse de sourire à Medea. Celle sans qui il n'aurait pas pu savoir ces précieuses informations. « A trop vouloir jouer avec le feu, on se brûle les doigts. » Le loup est devenu agneau. L'agneau présumé a dévoilé ses crocs. Il n'en sourit que davantage quand Medea se rapproche à nouveau de lui. Leurs âmes s'attirent, inévitablement. Il ne croit en rien, Ace. Mais si le principe d'âme soeur existe, alors Medea est la sienne. Il n'a aucun doute dessus. « Ne t'ais-tu pas assez entraîné ? » Son sourire ne quitte plus ses lippes. Un fait rare chez Ace. Lui qui ne sourit à personne, jamais. Elle seule peut lui en arracher un. « J'arrêterais de m'entraîner quand je contrôlerais pleinement mon nouveau don. » Ses prunelles ne quittent pas Medea une seconde. Elle plus quiconque sait à quel point il peut être perfectionniste. Il a été plongé dans le chaos quand l'eau a arrêté de lui répondre. Lui qui aime tant l'ordre, le calme. Lui qui aime tant contrôler les choses. Il a besoin de maîtriser ce terrifiant pouvoir. Pour pouvoir se défendre et se battre. Pour terroriser plus que jamais ses ennemis. Le petit prince des océans est devenu le maître des pantins. Le maître des hémoglobines. L'eau s'est muée en un liquide carmin. « Ce serait bien dommage de ne pas totalement maîtriser le sang pour cette chère Asghari qui le redoute tant. » Elle a dépassé les bornes, la Khodja. En s'en prenant à Medea, elle a enfin eu ce qu'elle voulait. L'attention de Ace. Pas sûr que cela lui plaise. S'il y a bien quelque chose qu'il ne supporte, c'est qu'on s'en prenne à son ancienne adiutor pour l'atteindre lui. Les poings serrés, le Kimora pose ses iris sombres sur le cadavre et la mare de sang. « Et crois moi, je compte bien lui faire payer. » Ce n'est qu'un souffle, un murmure, mais il exprime toute sa rage invisible. Cette colère enfouie très loin à travers tout son calme apparent. Ace n'a pas de pitié. Pas pour ceux qui s'en prennent à lui, à Medea. A tout ce qui lui est cher. Asghari lui a clairement avoué son intention de s'emparer de son commerce. De le faire souffrir. Et maintenant Medea. Elle s'est attaquée à tout ce qui lui est cher. Et pour ça, elle allait le regretter amèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: bad moon rising (medeace)

Revenir en haut Aller en bas

bad moon rising (medeace)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: anciens rps-