AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
nouvelle guerre à aksana
C'est la guerre à Aksana! Les maîtres apprennent à maîtriser leurs pouvoirs et les frontières sont gardées.
saison deux
La saison deux à été lancée ! Pour en savoir plus...
clique ici !
previously on putw
Votre personnage fait partie de l'histoire, intégrez le !
Venez nous dire ce qui est arrivé à votre personnage
et en quoi il a un impact sur l'histoire

Partagez| .

your mouth makes a hurricane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 1:14


alexei ( zephyrin ) ceizhin
But I scream too loud if I speak my mind
prénom, nom ‹ ce nom, qu'il a détesté avant de se décider à lui offrir un avenir. dernier enfant, héritier, personne pour reprendre le flambeau derrière lui. il refuse de mourir dans la honte d'un nom sans honneur. ceizhin, aucun titre, aucune noblesse, aucune fierté. il veut changer ça, il veut tellement changer ça. offrir un héritage digne à ces héritiers qu'ils veulent pour lui. qu'il devra avoir un jour. en attendant, il n'est qu'alexei, fils de riche, gamin de la haute, trop haut pour arrêter d'y croire, pas assez haut pour assouvir son ambition, pour satisfaire son ego. âge ‹ le temps passe, les mois s'égrènent comme le tic tac fou d'une horloge mal remontée. vingt-huit années déjà écoulées, son compteur qui diminue, fantôme dans un recoin de son esprit. pas assez de minutes, pas assez d'heures, pas assez de vie. date et lieu de naissance ‹ petit-fils d'une tempête estivale, il est né le vingt-quatre juin, dans le pays enflammé, au milieu des cendres et du désert. dans la capitale en rouge et or, la belle dragondale, amour du faste et du luxe pour ce gamin qui courait dans les ruelles d'une ville somptueuse et levait des yeux brillants vers les plus grands bâtiments, ceux qu'ils ne pouvaient qu'admirer sans oser ne serait-ce qu'y poser le pied. statut matrimonial ‹ un bout de papier, une promesse, un manque d'intérêt flagrant. vie toute tracée, l'avenir déjà écrit. la fiancée qu'il traîne à son bras mais dont il n'a que faire. jeune femme délaissée, oubliée, abandonnée. son sang bronze qui ne satisfait pas l'ambitieux serpent qui aspire à un mariage plus puissant si mariage il doit y avoir. fiancé est un titre qu'il n'accepte pas encore, peu importe qu'elle soit la plus puissante alliance de ses parents. il veut plus, il veut toujours plus. insatiable animal qui n'a que faire du regard blessé de celle qui essaie de l'appeler chéri.  sang ‹ trop sombre pour lui, trop peu précieux, prêt à être déverser sur le sol aride de ces terres qu'il regarde à travers des fenêtres différentes. bronze, un poids et une force. dédain dans le regard auquel il ne prête plus attention. combattif, lion lancé dans la bataille, il défend ce sang que le destin lui a donné, rêvant de prouver au monde que même quelqu'un aux veines rougeoyantes peut faire de grandes choses. métier ‹ les chiffres, les mathématiques, petit génie parmi les hommes, sans pouvoir se vanter pourtant d'égaler ceux qui ont le don particulier du calcul mental. aimant pourtant les puzzle, les casse-têtes et jeux de logique. le travail dans la finance, fierté de ses parents de le voir obtenir un poste prestigieux ; pas encore assez pour l'insolent. finalement devenu précepteur des impôts, les voyages et l'argent qui glisse entre ses doigts comme de l'or liquide, travail déjà bien plus adapté à ce qu'il prévoit. adiutor ou Maître ‹ son ombre sur ses pas, le brun qui le suit en silence, aucun doute pourtant quand il joue avec les flammèches, pour le simple plaisir de se distraire. Maître, il a fait ses classes à l'académie et en tire une profonde fierté. probablement trop grande pour ce que c'est réellement. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ frustration de ne pouvoir l'utiliser mais respect malgré tout de cet élément qu'il a appris à apprécier, le feu, les flammes. qui dansent sur sa paume, qui ont fait explosé sa chambre d'enfant, qui font encore maintenant se retourner les gens. élément puissant, le plus beau à ses yeux, les autres tellement moins importants dans l'esprit vendu à la beauté orangée. allégeance ‹ techniquement, il dira au royaume. mais la vérité est qu'il n'est loyal qu'envers lui-même. égoïste, monstre narcissique qui se tient en haute estime et refuse l'autorité. assez malin pour savoir jouer et prêter main-forte, son coeur n'en reste pas moins dévoué à une seule et unique cause : la sienne. localisation actuelle ‹ les aléas des voyages, il vogue au gré du travail, vagabond qui a probablement une maison quelque part mais la renie plus souvent qu'il ne le devrait. ce statut d'âme errante lui convient à merveille et c'est rare de le trouver au même endroit de façon régulière. actuellement, il traîne ses pas dans les rues de launondie, trop occupé à profiter pour une fois. groupe ‹ shimmering silence, lui seul importe. au diable le monde. avatar et crédits ‹ chris wood & balaclava.
anecdote 01 ‹ la famille, concept bien étrange. aucune haine envers ses parents, envers ce manque de compagnie, envers cette passion du beau, ce besoin du plus. indifférence prononcée tout au plus. aucun besoin de reconnaissance de ses parents alors qu'il cherche celle du reste du monde. un couple d'incapable qui n'ont été bon qu'à créer quelques alliances secondaires. qui ont tout fait pour lui offrir un avenir meilleur ; mais pas encore assez bon aux yeux du prince insolent. anecdote 02 ‹ passion pour les animaux, il se retrouve en eux, tire la force de l'étalon, la liberté de l'aigle, la grâce du paon, les sourires du chat, la détermination d'un taureau, la fourberie du serpent. il aime à trouver le meilleur de chaque et à se sentir meilleur à son tour. contact facile, plus sincère avec une bête qu'il ne l'est avec aucun homme, plus à l'aise dans le silence forcé, dans la barrière des espèces, que dans une relation avec ses semblables. anecdote 03 ‹ esprit logique, l'intelligence tenue en haute estime, il ne supporte pas les idiots. pense vite, pense très vite, parle parfois trop vite. il a besoin de personnes qui comprennent, qui suivent le rythme effréné de ses pensées. son adiutor parfait dans ce rôle, son ombre, le seul à qui il peut confier ce qui se trame dans un coin de sa tête, sa loyauté forcée lui offrant la confiance dont il a besoin, l'intelligence lui servant à tous les niveaux. anecdote 04 ‹ le feu en lui qui brûle, qui embrase, qui fait fondre. homme à femmes, homme à hommes, le sexe comme un exutoire et la séduction comme une bonne façon de nouer des connexions. aucune honte dans ses penchants, il assume pleinement ses changements de voies, s'amuse du jeu, de la drague. félin, il piège, attrape, possède, rejette. bien vite lassé de ses différentes conquêtes, une sacrée réputation lui colle aux pas. pourtant, il doit devenir sage. mariage en approche. brimé, il s'efforce de s'assagir. du moins en public. la frustration le poussant à jouer les chats de gouttières et à se glisser dans les nuits froides, en toute discrétion.  anecdote 05 ‹ incapable de tenir en place et pourtant parfois capable de devenir statue. hyperactif en règle général, il gigote, se lève, marche, parcoure la ville sans arrêt, a le besoin de se dépenser, de faire quelque chose de son corps. l'oisiveté en horreur, il a besoin d'être actif dans la vie de tous les jours. ce qui contrebalance sa capacité de concentration qui le fait parfois s'immobiliser des heures durant. quand il bloque sur quelque chose, il peut rester sans bouger si longtemps qu'il prend la poussière, oublie le temps, la nourriture ou tout autre besoin primaire. une dualité souvent poussée dans les extrêmes. anecdote 06 ‹ gamin jovial, souriant souvent, les yeux rieurs et les blagues sorties sans même y penser. serpent bouffé d'ambition. il vogue, se détend avec certains mais n'oublie jamais qui il est, ce qu'il veut et pourquoi il le veut. malgré la bonne humeur qu'il affiche, l'homme n'est pas idiot et ne se laisse pas avoir par ceux qui le pensent trop naif. il aime simplement à le faire croire, dans une tentative de se divertir, d'avoir un coup d'avance sur les autres. anecdote 07 ‹ le rang qu'on lui impose ne le satisfait pas, ce n'est pas vraiment un secret. il part du principe que le respect se gagne plus qu'il ne se reçoit. alors le petit prince applique cette règle dans l'autre sens également, n'offrant son respect qu'à très peu de personne, qui doivent le mériter. peu importe l'ancienneté, le savoir. difficile est cet ingrat qui ne reconnait que sa propre autorité, alors qu'il n'a pas plus de pouvoir qu'un citoyen lambda. anecdote 08 ‹ son métier que beaucoup juge ennuyant, il l'adore. il passe pour le monstre, le visage d'une capitale qui réclame l'argent des pauvres, mais ça le touche si peu. chargé simplement de faire voyager des fortunes, il affronte les critiques sans avoir honte, sans même chercher à les éviter. il aime ce job et défie quiconque d'essayer de le convaincre d'y voir le mal. anecdote 09 ‹ de son enfance, il ne reste plus grand chose en lui. si ce n'est cet amour pour le sucré que beaucoup ignore. sucreries et friandises sont son péché ultime, qu'il savoure chaque fois plus encore. ses parents lui interdisait ce plaisir, créant une frustration impressionnante qui a transformé l'adulte qu'il est devenu. faible face à un paquet de bonbons, il dirait oui à n'importe quoi, ou presque. quand la colère prend le pas sur la raison, un peu de sucre et le voila calmé. même lui ne s'explique pas bien ce pouvoir, mais fait tout pour éviter qu'il ne se sache aux quatre coins du royaume. anecdote 10 ‹ l'amour du défi, du jeu, de l'adrénaline. une façon bien simple de divertir ses moments d'ennuis. incapable de résister à l'appel d'une compétition, très mauvais perdant et probablement encore plus mauvais gagnant. ce n'est pas un fan du travail d'équipe, préférant la solitude - préférant assurer ses propres arrières. il n'y en a qu'un qu'il acceptera jamais avec lui ; bien qu'il lui ferait quand même sa fête si il devait le faire perdre. l'amitié ne changera pas ses plus grands défauts.

‹ comment vous comportez vous vis à vis des Mêlés et de la loi des Adiutor ?
Le sang, ce poids sur ces épaules. Aucune haine envers les mêlés, différence moindre en comparaison de celle qu'il affronte. Il est de ceux qui prennent le monde de haut, mêlé ou pur, peu lui importe. Appréciant la compagnie de son adiutor, seul être en ce monde qui trouve grâce à ses yeux, qui a une quelconque importance dans sa vie, il se voit mal critiquer cette loi qui lui offre au moins une personne sur laquelle compter réellement, qu'elle soit bonne ou non. Elle lui est utile, elle lui est bénéfique, il ne cherche pas plus loin.
‹ quel est votre avis sur la nation du feu et sur l'actuelle famille régente ?
La nation du feu est sa famille, sa maison, il lui appartient et en est fier. Pas forcément pour la plupart des décisions de la famille régente, il n'en reste pas moins qu'il croit en la supériorité du feu sur les autres éléments - et sa loyauté s'arrête là. Seulement fidèle à ses propres idéaux, il ne croit qu'en lui-même. Peu importe qui a la couronne sur la tête, son monde ne tourne qu'autour d'un être et c'est probablement pour le mieux. Bouffé d'ambition, le regard parfois lumineux quand il se rappelle l'Impératrice, cette force qui le fait fantasmer la nuit, mais aucune loyauté. Si les têtes tombent, il choisira simplement son camp en fonction des possibilités pour lui.
‹ quelle est la relation du personnage à son élément, c'est-à-dire son apprentissage et l'influence qu'il a sur sa vie de tous les jours?
Le feu est son élément et il en est plus que fier. Convaincu de la supériorité de cet élément sur les autres, il ne reniera jamais les flammes. Un amour profond le lie à ce feu qu'il étouffe pourtant la plupart du temps. Ne refusant jamais de l'exhiber, prudent pourtant, il se contente de quelques flammèches qu'il fait danser sur sa paume, danseuse aux courbes alléchantes qui lui caresse les doigts avant qu'il ne l'étouffe encore. Mais il a été fier d'apprendre à le maîtriser, une certaine frustration le bouffe encore de ne pouvoir l'utiliser pleinement. Habitué au déguisement, il ne l'avouera cependant jamais.
pseudo et prénom ‹ hedgekey & amaryllis. âge ‹ vingt ans. comment as-tu trouvé le forum? ‹ au bout d'un arc-en-ciel. pays ‹ france (belge en exil) fréquence de connexion ‹ au moins une fois par jour. votre avis sur le forum ‹ bah il est dégueu. pour ça que je suis là.  déçue  smiley préféré‹   moustache  gif qui décrit le mieux votre personnage‹
Spoiler:
 
©️ PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Alexei Ceizhin le Mer 14 Juin - 22:52, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 1:15


are you insane like me ?
We walk as tall as the skyline And we have roots like the trees But then your eyes start to wander 'Cause they weren't looking at me You weren't looking for me
Il fait chaud. Il meurt de chaud. Il a soif. Il a envie de faire pipi. Il a envie de rentrer. Il fait trop chaud. Maman a insisté pour qu'il mette ses plus beaux vêtements. Les verts et noirs, ceux qui grattent les cuisses, avec les chaussures trop petites. Elles lui font mal aux pieds, elles compressent ses orteils. Il les aime pas. Il déteste quand il doit les mettre. Et il sait même pas pourquoi il doit le faire aujourd'hui ! Personne n'est mort. Y a pas de fêtes chez eux. Y a rien. Rien du tout. En dehors de la chaleur, de la main moite de sa mère qui presse la sienne comme si elle voulait l'utiliser pour s'essuyer. Et papa. Lui, il gigote un peu il regarde nerveusement sa montre. Pourquoi ? Aucune idée. Ça l'intéresse pas. Il a chaud. Et il doit faire pipi. « Maman ... » Il geint, mais il n'obtient pas de réponse. Il devrait. C'est rare que sa mère l'ignore. C'est plus le passe-temps favori du paternel. Avec un énorme soupir – pour être sûr qu'on l'entende, il regarde autour de lui. Ils se sont mis à l'ombre, devant les énormes bâtiments. Ils attendent quelque chose. Mais quoi ? Il sait pas quoi. Il veut pas savoir. Il a chaud. Il a soif. Il bat le rythme de son propre cœur contre le mur de pierres. Il s'ennuie en plus. Et il ne sait pas combien de temps ça dure. Son regard se perd plus loin, sur les ombres, mouvantes, souples, qui se perdent entre les rues. Il se redresse, il essaie de les suivre. Une main sur son col le ramène en arrière. Avec une grimace, il se tourne vers son père. « Mais pè... » « Silence ! » Interrompu, le gamin fronce les sourcils. Il n'aime pas ça. Mais le visage de l'adulte est sérieux ; il se résigne. En croisant ses petits bras sur son torse, il boude. Pas longtemps. Des pas se font entendre et un couple arrive. Un homme et une femme, des cheveux foncés et des yeux encore plus foncés. Il les regarde. Il ne les connaît pas. Mais visiblement, c'est eux qu'ils attendaient. En secouant la tête, il se rapproche de sa mère, intimidé soudain par la présence des inconnus. Il les fixe. Les adultes parlent. Il écoute pas. Puis une poussée dans son dos, il doit se détacher, se rattrapant au pantalon de son père. Qui grimace, visiblement embarrassé de la bourde du fils. Un rire grave fuse de l'homme en face et papa semble se détendre. Tant mieux. Avec une grimace, le petit se redresse, cherchant une issue du regard. Et croise des prunelles ambrées. Qui le fixe, l'air vagabond, l'air hagard, comme si elle ressentait exactement la même chose que lui. Une petite fille. La peau faite de satin et les yeux grands ouverts. Fragile, si fragile. Il reste fixé sur ce regard ; jusqu'à ce que les adultes aient fini leur marché. Une poignée de main et il sent son père se détendre pour de bon. De l'autre côté, le père pose une main plus dure sur l'épaule de la petite. Un éclair de peur traverse ses iris. Et elle disparaît. En se redressant, il fait un pas en avant, le petit prince à l'esprit chevaleresque. Mais son père l'arrête. Et noie ses envies de sauvetage.

Si il avait su alors que, des années après, il reverrait ces prunelles terrifiées.
Et que ce serait sa faute si elle se recroquevillerait ainsi.
Petite princesse fragile, cours tant que tu le peux.

You can't wake up, this is not a dream, You're part of a machine, you are not a human being, With your face all made up, living on a screen, Low on self-esteem, so you run on gasoline. These voices won't leave me alone

Le feu. Il le sent. Qui bouillonne, qui s'active, qui devient torrent dans ses veines. Ses veines si fragiles. Il aimerait les faire exploser. Pour voir le feu. Le feu qui sortirait, violent, sauvage, indomptable. Fascination poussée, gamin pyromane, il regarde ses parents dîner, fixe son assiette, ne pense qu'à ça, ne voit que ça. Il n'ose pas en parler. Il ne veut pas en parler. Ils le regardent bizarrement quand il essaie de jouer avec son feu. Ils étaient si fiers pourtant, quand c'est arrivé. Si apeurés pourtant quand il a fait brûler le salon. Heureux malgré tout. Mais inquiets. Un mélange d'émotions. Il les a toutes vues dans leurs yeux. Il les a toutes ressenties. Il les voit encore. Il sait pas ce qu'ils veulent. Ce qu'ils attendent de lui. Il a envie de jouer avec le feu. Il a envie de cramer, de s'embraser. De se perdre dans la douce chaleur qui lui écorche les doigts, qu'il sent vrombir en lui. Il peut rien faire. Rien du tout. Brimé, oppressé, il se sent mal. Il se sent tout le temps mal. Il a besoin d'espace. Il a besoin de bouger. Il a besoin de respirer. Il demande à quitter la table. Même pas un regard, un hochement de tête. Il fuit. Il s'enfonce dans la maison, regagne sa chambre. Il ne peut pas sortir, pas encore. Il ne comprend pas pourquoi. Il ne peut juste pas. Oiseau en cage, phœnix meurtri, il pousse une chaise près de la fenêtre. S'assied en tailleur contre le dossier, pose sa joue brûlante contre la fraîcheur de la vitre. Il ne la sent presque pas. Dehors, les gens vivent, passent, trébuchent, crient, chantent. Un couple danse, s'embrasse. Il fronce les sourcils. Elle a des cheveux roux. Flamboyant comme la flamme dans la nuit. L'homme a une crinière noire. Ils sont beaux. Étrangement beaux. Beaux dans la banalité profonde de ce peuple qu'il observe depuis sa prison dorée. Petit prince. Ignorant du monde, qui ne sait même pas qu'il n'a rien de royal. Ses parents si stricts, les interdictions, la couronne qu'ils rêvent de lui voir porter. L'argent qu'ils se battent pour obtenir. Toujours plus d'argent. Il ne sait pas qu'ils ne sont rien, des hommes au sang rougis, des moins que rien. Que la noblesse ne les regarde que de haut. Qu'ils ne méritent rien de plus que ce qu'ils gagnent. Lui est un prince, il s'imagine roi, il s'imagine chasseur de dragon. Alors qu'il regarde les oiseaux s'échouer sur les toits et les rats courir, libres de vivre, ivres de vie. Carrément ivres tant ils tanguent de bonheur. Lui est prince. Bien sur qu'il est prince. Prince du feu étouffé.

I'm searching for something that I can't reach... I don't like them innocent I don't want no face fresh Want em wearing leather Begging, let me be your taste test

Le jour J. Un jour important. Avec une majuscule. Un jour qu'il n'oubliera jamais. Un jour qu'il a besoin de ne pas oublier. Son cœur bat vite. Peut-être trop vite. Il ne montre rien. Il refuse de le montrer. Il sourit. Il les voit tous, nerveux, à gigoter. Fiers d'être là où ils en sont, mais inquiets. Il ne veut pas être comme eux. Il ne veut pas se mêler à la masse. Il veut être au dessus. Plus fier. Plus droit. Ses yeux qui observent sans s'arrêter, ses mains qui ne tremblent pas. Tranquillement, posé, dans son coin. Loin du gamin qu'il était, impatient rejeton qui ne faisait que se plaindre du temps qui passait trop lentement à son goût. Cette foutue horloge qui ne va jamais assez vite. Haine pour les secondes, colère envers les heures. Manque de foi en cette variable de l'univers. Connerie. Jeune, encore si jeune. Ils ont tous l'air plus jeune que lui. Il espère. Il l'espère vraiment. Qu'il arrive à renvoyer l'image de ce qu'il veut être. Qu'il le pense assez fort pour le devenir. Prince, petit prince. Jamais l'idée n'a quitté son esprit, inscrite dans son ADN. Mais l'intelligence a grandi avec les centimètres. Plus malin, les règles de ce monde bien ancrée en lui. Il sait. Il sait comment faire. Mais pourra-t-il le faire ? Grimace sur son visage, qu'il cache. Dissimule ses pensées derrière le sourire avec lequel ils le connaissent tous. Sociable, il est si sociable. Ils le pensent tous. Ils l'énervent tous. Ce qu'ils peuvent l'énerver. Tous. Tous. En se retenant de soupirer, il se rappelle. Qu'il est grand, plus grand. Il se contrôle. Le bruit vient, la cérémonie commence. Il sait comment ça se passe. L'impératrice. Son regard bleu, ses cheveux d'or et sa prestance. Il frissonne. C'est ça qu'il veut. Le pouvoir. Le pouvoir inégalé. Incapable de bouger, il écoute à peine. Il n'a pas grand chose à faire, si ce n'est attendre. Attendre ce regard. Attendre cette étreinte. Attendre ce lien. L'attendre lui. Qui se présente, blond et or, les yeux en quête et le visage carré. Les regards qui s'accrochent, le cœur qui loupe. Adiutor. Garde du corps. Bracelet émeraude et regard ancré dans le sien. Avec un sourire, il tend la main. L'autre en fait de même. Les picotements, leurs corps qui se rencontrent.

Levi.
Le seul qui compte dans son monde de façade.

But do you feel like a young god? You know the two of us are just young gods And we'll be flying through the streets with the people underneath And they're running, running, running

« Alexei ! » Regard noir, voix coléreuse. Pitié. Il lève les yeux au ciel. Son père et son air dramatique. Qui ne l'a jamais touché, ne le touchera jamais. L'autorité qui s'étend au monde entier ; sauf à son propre fils. Aucune peur quand le jeune homme avance, lançant un regard à Levi, jamais bien loin. Son ombre, son armure, son pilier. Un sourire en coin et il descend retrouver l'homme qui gueule son nom comme une amante revancharde. Comme si il avait couché avec sa sœur et sa mère et qu'elle les surprenait en pleine action. Un haussement de sourcil pour lui-même alors qu'il l'envisage. Ce serait amusant. Il secoue la tête, arrivant dans le salon. Son père est bien là, bien sur, ses poings sur ses hanches. « Enfin ! Tu ne réponds donc même plus à ton nom ? » Haussement d'épaule revêche. C'est si dur de garder les apparences devant cet homme imbu de lui-même. Oublié le semblant de respect. Homme avide qui n'a jamais vu en son fils qu'un moyen d'asseoir sa position – et faire perdurer le nom. Un père si il faut un terme plus juste. Mais il n'en a que le titre. Et les soupirs là alors que le fils se sert un verre et s'assied dans un fauteuil. « Tu as manqué le dîner hier soir. Je t'avais pourtant demandé d'être là. » Ce reproche qui perce dans sa voix. « En effet. Vous avez décidément un bon sens de l'observation, père. » Le ton est moqueur. Il cherche la bagarre. Il veut la bagarre. Il veut le sang. Il veut fissurer la carapace de l'homme qui se croit si fort en face de lui. « Ne fais pas l'insolent avec moi. Nous savons tous les deux pourquoi tu n'es pas venu. Et ça ne peut plus durer. » Et pourtant. Il le fait depuis des mois. Des mois et des mois. Des années ? Il ne sait plus depuis combien de temps ses parents essaient de le coincer dans un coin pour lui parler mariage. La fiancée a été choisie depuis longtemps. Ils n'attendent que le bon moment. Et le jeune homme est un rebelle dans l'âme, courant les jupons au lieu de venir poser son postérieur dans l'un des sièges familiaux pour rencontrer sa chère future épouse. Aucun intérêt dans ce jeu de pacotille. « Vous n'avez pas besoin que je sois là, voyons. C'est vous qui voulez que je me marie, faites-lui la cour et accompagnez-la à l'autel ! » Un sourire en coin, il boit un verre. Sale gosse. Prince capricieux. « Tu sais bien que c'est impossible. Pourquoi ne veux-tu pas te rendre à la raison ? » Un soupire. Sa majesté se lasse. Il se lève, pose la boisson. « Un mariage ne m'intéresse pas. Je n'ai pas besoin d'une femme dans ma vie, et encore moins l'une de ces pimbêches sans cervelle que vous espérez me coller entre les pattes. Elles ne sont que des encombrements. J'ai mieux à faire que de trouver des neurones sur le marché noir pour avoir l'espoir d'une conversation décente avec ma future femme. Merci bien. » Son père grommelle. Il a fini son laïus. Il quitte le salon, mais s'arrête net. Un homme se tient devant lui. Il le reconnaît. Homme immense, bien bâti. Ses cheveux sombres. L'homme qu'il n'a vu qu'une fois, il y a plus de dix ans. Un peu en retrait, une jeune femme. Sublime. Le genre qu'il regarderait probablement dans la rue, le genre qu'il admirerait. Le genre qu'il baiserait contre un mur, pour lui apprendre qu'un prince peut devenir voyou pour une belle paire de cuisses. Mais quand il croise le regard furieux, blessé, outré, il comprend. Mariage arrangé depuis ses cinq ans, il a été vendu enfant, comme du bétail. Princesse, petite princesse si fragile. Elle aurait du courir. Soudain, il cligne des yeux. La beauté se fane, la colère l'emporte et il grimace, lui lance un regard noir, ne s'excusant pas de ses paroles. Et s'en va.

Le prince n'est pas un objet que l'on vend.
© PINNED UNDER THE WEIGHT 2017



Dernière édition par Alexei Ceizhin le Mer 14 Juin - 22:43, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 642
‹ AVATAR : LILY JAMES, LA DEESSE.
‹ CRÉDITS : AV/@WITCHLING.
‹ COMPTES : YO, RK.

‹ AGE : âgée de vingt-huit ans, princesse de rien, de tout, adulte, enfant, elle a le coeur d'une adolescente, le physique d'une femme, l'impulsivité d'une enfant.
‹ STATUT : fiancée à un griffith, un boulet à son pied, pourtant ingénieuse alliance. si tout semblait s'être abattu contre elle, adonis ne semble pas si mauvais parti.
‹ SANG : sang bleu, princesse, royauté exécrée, elle est le fruit d'une famille qui ne connaît que sang et pouvoir.
‹ COMPETENCES : leadership (lv4), commérage (lv1), évaluation (lv1)
‹ METIER : princesse de pacotille, inutile petit bijoux appartenant à la famille royale, son seul métier est de courber l'échine et de sourire face au sang argent.
‹ ALLEGEANCE : elle-même, réitérant le même motto depuis trois ans, elle contre le monde entier, elle seule contre la terre entière.
‹ ADIUTOR : weiss, l'ange sauveur, la seule et unique personne, acompagné de son frère, en qui isaure a pleinement confiance.
‹ POINTS : 1291

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 10:08

chadore les images dans ta fiche
+ le choix de perso
me likey
bienvenue et bon courage pour ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 10:34

YOU
VA FALLOIR QU'ON CAUSE LIEN
CALLANY VA PAS AIMER
LEVI C'EST MON MIEN PAS LE TIEN
(mais je ship quand même. rock mea culpa )
après, rien à redire, les images, chris, le scéna, SHAME ON YOU LA FICHE EST VIDE. oshun  pouty
bienvenue parmi nous, et si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter un membre du staff.
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 3221
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) é-love-die / (gif profil) me
‹ COMPTES : Veda Kimora / Gareth K'han

‹ AGE : L’homme vient tout juste de passer son anniversaire dans les prisons glaciales de Launondie. Désormais âgé de 26 ans, le brun commence à acquérir expérience et alliés.
‹ STATUT : L'amour n'a plus sa place dans le coeur du Griffith, qui préfère encore semer la mort que de laisser saigner son coeur. Fiancé à Isaure Oshun envers et contre tout, Adonis refuse d'accorder un regard à d'autres et particulièrement à Historia Oathbridge, la femme que son père veut le voir épouser.
‹ SANG : Le sang pourpre qui coule dans ses veines était autrefois qualifié de sang argent. Désormais et grâce à son père, c’est à nouveau le bleu de la royauté qui teinte l’hémoglobine Griffith.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), audace (niv. 6), leadership (niv. 4), méfiance (niv. 1)
‹ METIER : Traitre à la couronne impériale, comme tous les Griffith, Adonis est désormais prince d’Eartanera. Il n’exerce pour le moment aucun métier officiel dans le gouvernement de son père, et essaie plutôt de se remettre d’un mois d’emprisonnement.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il attend encore patiemment. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. Elle est loin de lui, aussi, mais il devait la laisser partir après lui avoir fait subir un mois de prison.
‹ POINTS : 2147

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 10:48

AH PUTAIN Y'A DEUX SECONDES J'ETAIS ENCORE SOUS LEVI J'AI PAS PENSE A VENIR ICI déçue
BIENVENUE BEBEY T L'PLUS BO choquee choquee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 579
‹ AVATAR : NICOLA PELTZ.
‹ CRÉDITS : PERSEPHONE (AVATAR) // CLARA ET SON TALENT DE FOU (GIF SIGNATURE)
‹ COMPTES : CA, MO.

‹ AGE : vingt-cinq années marquant son visage de poupée, le quart de siècle accroché à l'épiderme.
‹ STATUT : seule, sans fiançailles et sans attaches. ses fiançailles avec braam ososryd ont été annulées lorsque celui-ci a été dénoncé et accusé d'être résistant. désormais son coeur balance contre son âme soeur et une âme qu'elle aimerait purifier, ses désirs se mêlant dangereusement à ses sentiments.
‹ SANG : bleu, pureté royale salissante qui s'entache à son être. une fierté déconcertante, un sourire narquois accroché aux lèvres.
‹ COMPETENCES : charisme (niv. 4), manipulation (niv. 5), méfiance (niv. 4).
‹ METIER : aucun, jamais elle n'a connu cette obligation et jamais elle ne la connaitra, noble jusqu'au bout des ongles.
‹ ALLEGEANCE : son allégeance se tourne vers son frère et ce qu'il représente ; cal oshun. avec la mort de sa mère et la fin de l'emprise psychologie qu'elle détenait sur wanda, la gamine pu enfin se délivrer et prendre le contrôle de ses propres aspirations ; c'est donc aux côtés de son frère qu'elle se tient, envers et contre tous.
‹ ADIUTOR : allen, un mêlé orange, sa deuxième identité, son ombre, désormais traitre il l'a abandonné.
‹ POINTS : 315

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 12:06

CE CHOIX DE SCÉNA DE BG
MAYBE ON AURA UN LIEN AVEC NEPHTYS EHEH CHADORE
bienvenue parmi nous, bon courage pour ta fiche & n'hésite pas si tu as besoin de quoique ce soit. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 494
‹ AVATAR : amber heard
‹ CRÉDITS : dandelion (avatar)
‹ COMPTES : sol, shade

‹ AGE : vingt-six pétales de rose qui se fanent doucement à mesure que le temps passe.
‹ STATUT : fiancée à un oshun contre son gré. une alliance qu'elle n'a pas souhaité.
‹ SANG : le sang bleu. le sang noble. le sang inespéré qui lui appartient désormais.
‹ COMPETENCES : charisme (niv1), domination (niv1), méfiance (niv1)
‹ METIER : elle ploie désormais sous les responsabilités de la couronne d'aeristin. elizaveta a été couronnée reine de la nation de l'air.
‹ ALLEGEANCE : elle n'a d'yeux que pour sa famille et sa nation. son peuple et sa couronne. les autres nations peuvent bien brûler, tout ce qui compte c'est volastar.
‹ POINTS : 1203

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 15:33

très bon choix de scénario mea culpa
bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 17:18

bienvenue  nrv
bon courage pour ta fiche string
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 21:48

MERCI BEAUCOUP VOUS TOUS cutie
J'vais pas faire un message pour tout le monde, mais ça fait super plaisir ! much love
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Dim 11 Juin - 21:51

ce choix de scénario. dadada
bienvenue sur le forum.
ps : en plus j'adore chris wood. sale
Revenir en haut Aller en bas
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 1260
‹ AVATAR : marie avgeropoulos
‹ CRÉDITS : @autumnlaves aka cess d'amûr (av), tumblr (gifs)
‹ COMPTES : ariane griffth et allen ortiz.

‹ AGE : vingt six ans qu'elle endure les souffrances que le monde lui inflige, vingt cinq ans qu'elle se protège.
‹ STATUT : éprise d'un osoryd, un maitre du feu, d'un ancien ennemi.
‹ SANG : sang argent, sang de la noblesse.
‹ COMPETENCES : niv. 5 évaluation (-manipulation/aux commérages.), niv. 5 honneur (-persuasion), niv. 5 ténacité (-dominance)
‹ METIER : bras droit de merle osanos, reine de la nation de l'eau.
‹ ALLEGEANCE : elle a quitté la résistance lorsqu'elle s'est rendue compte des véritables intentions de johann osanos et a accepté d'être au côté de merle, sa cousine, qui lui a promis un monde meilleur, un monde avec l'égalité des sangs.
‹ ADIUTOR : une personne qu'autrefois elle détestait, qu'elle méprisait, mais qui maintenant commence à se faire une place dans son coeur de glace.
‹ POINTS : 1370

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Lun 12 Juin - 10:32

bienvenue. mea culpa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Lun 12 Juin - 13:40

Bienvenue et bon courage pour la suite de ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Lun 12 Juin - 15:33

Merci vous trois much wow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Mar 13 Juin - 22:19

chris. fall fall
bienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Mer 14 Juin - 21:45

I ship it
bienvenue cutie2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Mer 14 Juin - 22:55

Merci vous deux cutie
Revenir en haut Aller en bas
humans
avatar
humans
‹ MESSAGES : 214
‹ AVATAR : dua lipa.
‹ CRÉDITS : ice and fire.
‹ COMPTES : adobitch griffith / gareth k'han

‹ AGE : 25 ans.
‹ STATUT : ec.
‹ SANG : ec.
‹ COMPETENCES : ec.
‹ METIER : Pute, assassin, voleuse, tout ce qui lui permet de survivre.
‹ ALLEGEANCE : ec.
‹ ADIUTOR : Elle n'en a pas, elle a été vendue puis on l'a crue morte. Bref, Veda Kimora n'existe officiellement pas. Elle n'a jamais mis un pied à Koldoveretz. Et tant mieux, elle crache sur les mêlés.
‹ POINTS : 423

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: your mouth makes a hurricane. Mer 14 Juin - 23:00


hooray tu es validé
you got this
Tu as le pire derrière toi, ta fiche est terminée, bouclée et surtout validée, il est donc temps de se lancer dans l'aventure tête première sans réfléchir aux conséquences. Oui, pas le choix. Je trouve que ta fiche était:
ta fiche est absolument parfaite, je ne pensais pas trouver quelqu'un qui voudrait jouer Alexei et surtout pas qui le jouerait aussi bien donc je suis RA-VIE, vraiment je m'enjaille sale cute omg much love
So gg et félicitations. dadada dadada

Maintenant que tu es un elfe libre, tu peux te promener un peu de partout sur le forum, mais avant tout tu dois te recenser parce que même si c'est chiant, c'est forcément nécessaire. Pour recenser ton métier tu dois te rendre dans ce sujet. Il faut aussi que tu recenses le statut de ton personnage s'il est maître ou adiutor concernant les duos qu'ils forment. Tu peux le faire ici. Si ton personnage fait partie d'un mouvement contraire, tu peux l'inscrire au registre en te rendant ici. Maintenant que la partie administrative est terminée, tu peux désormais poster ta fiche de liens dans cette partie et te rendre dans la partie roleplay pour y trouver les missions et les demandes de rp I love you Tu peux aussi poster un scénario ou un pré-lien à cet endroit I love you Enfin pour terminer tu peux aller te lâcher dans le flood autant que tu veux chem Et aussi en rp ofc dadada Tout ça t'apporteras pleins de points, que tu peux recenser par ici.
BON JEU ET AMUSE TOI BIEN SUR PUTW. oshun much love
©️ PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

your mouth makes a hurricane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Peut-on être revendeur ? (et autres considérations plus cliniques autour du Froggy Mouth)
» Ice Parade
» (thaysley) ∞ hurricane
» Meg / Everything that drowns me makes me wanna fly
» Seth ✘ The best liar is he who makes the smallest amount of lying go the longest way.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: fiches de présentations-