AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

we deeply care for each other (nevandrei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
air mutant
avatar
air mutant
‹ MESSAGES : 1099
‹ AVATAR : toby regbo
‹ CRÉDITS : luaneshë (av)
‹ COMPTES : l. har, t. est

‹ AGE : vingt-six années qui viennent d'éclore en son sein, âge dont la vigueur lui échappe effrontément.
‹ STATUT : fiancé pour la deuxième fois selon le désir de son aînée, le prince des cieux épousera bientôt l'étoile blondine, yeva bolkonsky.
‹ SANG : son sang coule bleu en ses veines, azur aux reflets argentés d'un passé révolu.
‹ POUVOIR : les vents caressent ses joues et bousculent ses boucles, leur violence est sienne, il tire sur les ficelles de leur rage.
‹ COMPETENCES : charisme (niv.3), fraternité (niv.5), vigilance (niv.3)
‹ METIER : autrefois rêveur et artiste séducteur, l'enfant est devenu adulte, c'est la diplomatie de l'ambassadeur et les responsabilités de l'héritier qui occupent ses journées.
‹ ALLEGEANCE : un genou ployé devant sa soeur, sa souveraine éternelle, celle qu'il suivra dans les ténèbres les plus sombres ; l'autre se ploie devant la sauveuse de ses sombres desseins, l'aimée de toute une vie, feyre et liza ne font qu'une en son coeur.
‹ ADIUTOR : autrefois lié à cette intrépide sarcastique d'asha, les voilà désormais séparés, les moitiés ne sont plus, et un vide se creuse en sa poitrine, un manque irréparable hante son palpitant.
‹ POINTS : 553

MessageSujet: we deeply care for each other (nevandrei) Dim 24 Déc - 16:49

the night is fractured
and they shiver blue those stars in the distance
- - - - - - - ❖ - - - - - - -

« Où est-elle ? » La voix tonna, mélange d’inquiétude et d’ire enflammée. « Où se trouve ma sœur ? » Le prince héritier arpentait les couloirs d’un pas aussi rapide que son infirmité lui permettait, et de son regard affolé interrogeait chaque domestique croisé. « Je cherche la princesse Nevenka Valaeris » adressa-t-il follement à l’un des domestiques qui passait à proximité « Dites-moi où elle est, pour l’amour des Sept ! » Il s’énervait, le prince, et s’inquiétait alors, le frère. Son réveil avait été mauvais, alors assoupi entre les murs de cette maison offerte par Oleg, de ce toit qui, il y a peu encore, abritait les futurs époux Wheatdrop et l’héritière des Valaeris. Elle était synonyme d’un futur éteint sur l’autel de la guerre, et d’un temps heureux qui n’existait plus - elle résonnait étrangement. Matvei l’avait réveillé, incertain de sa démarche, mais aussitôt Andrei mis au courant, le prince avait remercié son secrétaire d’avoir ainsi agi. « Que quelqu’un me dise où se trouve ma sœur ! » Les domestiques le fuyaient pour la plupart, apeuré par l’aura de folie que son regard clair dégageait. Il avait accouru chez elle dès qu’il l’avait pu, sa canne de bois résonnant contre les pavés des ruelles qui séparaient leurs deux demeures. Et désormais, Andrei arpentait les salons et corridors de sa sœur, dans un espoir moindre de la croiser. Il finit par arriver à l’étage, là où l’attendait la porte mystérieusement scellée. La chambre, dernier recours du frère pour trouver sa cadette. « Je m’excuse, Votre Altesse, mais la princesse a précisé qu’elle ne désirait voir-- » « Taisez-vous donc, et ouvrez cette porte à votre prince. » Sa voix était sourde, l’azur de ses iris tourmenté, et Andrei menaçait le domestique de tout son mètre quatre vingt. L’autre s’inclina, et en sortant une clef d’argent de sa poche, ouvrit la porte, derrière laquelle Andrei se précipita. « Nevenka ! » Son inquiétude appuyait son accent chantant, et les voyelles de sa sœur sonnaient mélodieusement inquiétantes sur la langue d’Andrei. « Petite Neva. » Il accouru auprès d’elle, jeta sa stupide canne dans un coin et s’agenouilla à ses côtés. « Mola malen'kaya… » Ses bras tremblants enserrèrent la frêle silhouette de l’enfant, et la tête du frère se déposa sur le front de la sœur. « Que t’es-t-il arrivé, sestrenka ? » L’inquiétude appuyait l’accent du fils des cieux, et ressortait les mots doux d’autrefois, ceux chantés par leur mère lorsqu’ils étaient enfants, ceux que leur père leur avait ordonné de chérir, autant qu’ils devaient se chérir les uns les autres.


mola malen'kaya veut dire ma petite
sestrenka signifie petite soeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 212
‹ AVATAR : Dove Cameron
‹ CRÉDITS : avatar : DΛNDELION | Signature : alaska | Gif : Voyou. | Citation : Guillaume Grand, couvre ta peau.
‹ COMPTES : La petite bleue qui colle au fesse du prince sans couronne, Aléa Dochain | La ténébreuse fille des océans : Hettie Wolffhart | La beauté impériale : Saeko Oshun

‹ AGE : Vingt et une année écoulée sans que la vie ne t'ai épargnée. Naître dans une cage dorée n'est pas un signe de bonheur.
‹ STATUT : La trahison des enfants de l'eau t'a arraché aux obligations qui sied à ton rang. Ton cœur voltige, de corps en corps, sans posséder celui que tu désires plus que tout.
‹ SANG : Le saphir liquide se distille dans les veines de l'enfant des cieux.
‹ COMPETENCES : Audace (niv. 1), Bagou (niv. 1) & charisme (niv. 1)
‹ METIER : Chercheuse, tu ne rêves que de briser les lieux tisser entre maître et mêlé.
‹ ALLEGEANCE : Le monde tourne en ronde, mais le tient ne tourne qu'autour de ta petite personne. Même ta loyauté à l'air est biaisé par ton égocentrisme.
‹ ADIUTOR : Tu lui as rendu sa liberté pour mieux le lui arracher. Ozias. Le mêlé au bracelet rouge traîne dans ton sillage.
‹ POINTS : 396

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:

MessageSujet: Re: we deeply care for each other (nevandrei) Ven 29 Déc - 8:53


we deeply care for each other
Laissez moi seule, je n'ai pas envie d'être dérangée. La voix de la princesse des cieux claque alors que les portes de sa chambre se referme sur elle, la dissimulant aux yeux des siens, aux yeux des autres, aux yeux du monde. Elle laisse échapper un soupire alors que ses orbes se referment sur ses orbes translucides. Ses mains viennent se poser contre les portes, comme pour vérifier qu'elles sont bien fermées, qu'elles se hissent entre elle et le monde sans qu'elle n'ait à éprouver la moindre crainte. Les spectres sont partout autour d'elle, à chaque pas qu'elle fait, elle croise le regard fantomatique de l'un ces furieux enfants des océans. Les serpents Kimora sont partout autour d'elle, perfides ombres qui épousent le moindre de ses mouvements. Elle ne sait pas lequel des deux frères elle craint le plus, celui dont elle a extirpé la vie ou celui qui a tenté d'arracher la sienne. Elle ne sait pas, elle ne sait plus, les visages des deux monstres se confondent, sans qu'elle ne parvienne plus à les dissocier l'un de l'autre. Elle en viendrait presque a regretter l'absence de ce fils du feu auquel elle est promise. Il hante ses pas, à sa façon, cruellement réel, il veille sur elle en silence, s'incrustant dans la demeure qui n'est qu'à elle, rien qu'à elle. Il la souille de sa présence. Il s'incruste dans sa vie, décidé à jouer au fiancé parfait alors que la sublime blonde ne parvient à se détacher de l'aura monstrueuse que l'enfant Swanson traîne derrière lui. Elle soupire, encore, se redresse pour quitter cette porte. Elle est perdue, la beauté, brisée par la culpabilité qui pèse contre ses épaules. Elle s'éloigne, alors que ses mains se relèvent, que ses doigts viennent furieusement s’accrocher contre ses tempes, saisissant au passage les mèches argentées. Puis finalement, les mains retombent mollement le long de son corps, le tissus fluide de son peignoir dansant autour de son corps, souple et aérien. Un nouveau soupire franchit le seuil de ses lèvres alors qu'elle se laisse retomber contre son lit, vulgaire carcasse qui s'écroule dans un océan de soierie. Les éclats de voix lui parviennent, lointaines, familières, trop familières. La poupée se redresse, scrute la porte derrière laquelle les voix s'élèvent. Elle s'ouvre et se referme presque aussitôt, laissant pénétrer la silhouette de son frère. Elle ouvre la bouche et la referme aussitôt, venant instinctivement crisper ses mains contre le tissus pour dissimuler les stigmates qu'elle porte encore au niveau des clavicules. Nevenka ! La voix éclate, déformée par l’inquiétude. Elle suit l'avancée du divin, les prunelles translucides accrochées à cet être qu'elle aime tant et pourtant avec lequel elle a pris une distance absurde... Comme beaucoup d'autres, afin de dissimuler les failles de son existence. Petite Neva. Il dévore la distance, il se jetterait presque à ses pieds le beau prince, alors qu'elle le rejoint au sol, s'agenouillant à ses côtés. Un sourire éclos sur ses lèvres, un sourire qui se veut rassurant, mais qui ne suffit pas pour apaiser les inquiétudes de ce protecteur fraternel. Mola malen'kaya… Il dévore la distance, encore, vient déposer son front contre le sien. Elle ferme les yeux, inspire profondément, l'air semble plus pure lorsqu'il est là. Elle glisse ses doigts contre le visage du précieux prince, sans se défaire d'un sourire faible mais sincère. Que t’es-t-il arrivé, sestrenka ? Elle soupire, encore, alors que ses orbes translucides réapparaissent au delà de ses paupières pour venir se perdre dans le regard semblable de sa chair et son sang. Son pouce caresse ses joues, rassurantes, apaisantes. Je ne sais pas ce que tu as entendu, Andrei, mais je vais bien, je vais très bien. Physiquement, oui, elle allait bien, son corps guérissait bien plus vite que son âme. Elle ne pouvait le lui dire, pas sans risquer de lui avouer ce qu'elle même avait fait. Je suis contente de te voir. Elle ne ment pas, la douce enfant, elle noie les non-dits, refusant d'alimenter l’inquiétude de son frère. Elle ne sait pas qu'elle fait plus de mal que de bien.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
air mutant
avatar
air mutant
‹ MESSAGES : 1099
‹ AVATAR : toby regbo
‹ CRÉDITS : luaneshë (av)
‹ COMPTES : l. har, t. est

‹ AGE : vingt-six années qui viennent d'éclore en son sein, âge dont la vigueur lui échappe effrontément.
‹ STATUT : fiancé pour la deuxième fois selon le désir de son aînée, le prince des cieux épousera bientôt l'étoile blondine, yeva bolkonsky.
‹ SANG : son sang coule bleu en ses veines, azur aux reflets argentés d'un passé révolu.
‹ POUVOIR : les vents caressent ses joues et bousculent ses boucles, leur violence est sienne, il tire sur les ficelles de leur rage.
‹ COMPETENCES : charisme (niv.3), fraternité (niv.5), vigilance (niv.3)
‹ METIER : autrefois rêveur et artiste séducteur, l'enfant est devenu adulte, c'est la diplomatie de l'ambassadeur et les responsabilités de l'héritier qui occupent ses journées.
‹ ALLEGEANCE : un genou ployé devant sa soeur, sa souveraine éternelle, celle qu'il suivra dans les ténèbres les plus sombres ; l'autre se ploie devant la sauveuse de ses sombres desseins, l'aimée de toute une vie, feyre et liza ne font qu'une en son coeur.
‹ ADIUTOR : autrefois lié à cette intrépide sarcastique d'asha, les voilà désormais séparés, les moitiés ne sont plus, et un vide se creuse en sa poitrine, un manque irréparable hante son palpitant.
‹ POINTS : 553

MessageSujet: Re: we deeply care for each other (nevandrei) Sam 13 Jan - 11:40

La silhouette frêle se dessina étincelante dans l’obscurité malsaine de la chambre voilée. Douce fleur à l’arôme d’innocence enfantine que le frère n’avait vu grandir, un nourrisson hier encore, une femme aujourd’hui. La plus jeune des enfants de feu Oleg avait toujours attiré la sympathie et l’empathie du fils envers elle, protecteur de cette sœur innocente à ses yeux seulement. Alors quand on le réveilla par ces mots d’alerte, Andrei ne put que se précipiter auprès de l’enfant adoré, boiteux volatile au plumage abîmé. Il se pressa de la rejoindre au pied de son lit, étreignant cette enfant dans ses bras mus par l’inquiétude qui battait à ses tympans. Ses lèvres explosèrent sous l’afflux de ces mots doux, de ces surnoms enfantins, ceux-là même qu’il n’avait prononcés depuis bien longtemps - trop longtemps. Une relation bafouée par le temps, et un être mis de côté, et une culpabilité qui le prit soudainement aux tripes, alors qu’il déposait son front contre le sien, et qu’elle lui répondit par ses mains contre ses joues, la couvrant de murmures fraternels. Il s’inquiéta pour elle, ses questions angoissées roulant sur sa langue claquante, et elle, elle lui sourit, de ce petit sourire dont elle seule a le secret, innocent rictus suavement charmant. « Je ne sais pas ce que tu as entendu, Andrei, mais je vais bien, je vais très bien. » Elle le caressait de ses pouces, rondes cajoles sur ses joues rougies par la course effrénée. Il ne put s’empêcher de déposer un baiser sur son front, inquiet frère qui ne peut croire aux mots articulés par l’enfant. Il lit en son regard les mensonges qu’elle lui donnait, ne renforçant que son inquiétude. « Ne me mens pas, Neva. » Il s’écarta un peu, afin d’observer d’avantage le visage séraphique de sa cadette. Il pouvait encore voir, ici et là, les traces de sa jeunesse enfantine. Pas à tout à fait femme, mais pas une enfant non plus. Un entre-deux, à mi-chemin entre candeur innocente et séduction mulièbre. Chérubin aux courbes plaisantes pour les plus prédateurs d’entre eux, mais une enfant encore aux yeux de ce frère qui se refusait de la voir grandir. « Je suis contente de te voir. » qu’elle respira doucement, fuyant de cette conversation qui manifestement la gênait. Les mains du frère descendirent le long de son peignoir soigneux, étreinte câline lentement offerte. Il toucha ses bras, sans se rendre compte des heurts qu’ils couvraient. Il observa le visage de sa sœur, ses grands cils cachant l’ouverture sur son âme meurtrie. « S’il te plait, sestrenka, je dois savoir. » Il attrapa ses mains, qu’il serra en les siennes, inquiétude maladive pour cette enfant de son heureux passé. « Parle-moi. » supplication soufflée au creux d'un baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we deeply care for each other (nevandrei)

Revenir en haut Aller en bas

we deeply care for each other (nevandrei)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» pas le moral
» 2ne1 (K-pop) Juste parce qu'elles sont extra!
» quelle tasse ?
» (+) life’s too short to even care at all (maysilee)
» (F) INDIA EISLEY ◊ love me, or kill me, i don't care. (avatar négociable)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: LAUNONDIE :: Brezin-