AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
bon anniversaire pinned!
Le forum souffle sa première bougie grâce à vous ! Merci pour votre investissement sur le forum et pour tous ces rps qui nous font rêver ! Et parce qu’un an, ça se fête, n’hésitez pas à participer aux quelques animations mises en place ! En route vers d'autres belles années !

Partagez| .

[M/LIBRE] JENSEN ACKLES - seven devils all around you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
yellow
avatar
yellow
‹ MESSAGES : 1364
‹ AVATAR : NINA DOBREV.
‹ CRÉDITS : LEMPIKA (AV)
‹ COMPTES : LO, LS.

‹ AGE : vingt-six hivers défiés à l'aulne d'une vitalité obstinée, qu'on préserve à force d'indolence et de facéties ; le temps râle à l'impérissable grâce poliçant l'effigie trompeuse.
‹ STATUT : célibataire, insaisissable succube au charme retors, désaltérée aux fulgurantes passions qui n'éclosent que dans l'éphémère, elle féconde liaisons profitables et amours lucratifs.
‹ SANG : l'union était condamnée, le destin déjà tracé ; en héritant du sang mêlé de sa génitrice, l'illusion même d'un faste éclairé de gloire lui fut retirée – pourtant c'est ce sang qui lui conféra sur ses semblables le privilège d'une prépotence subtile.
‹ POUVOIR : orange, maîtresse des illusions, reine des murmures que l'on souffle sournoisement au creux des caboches ; dompteuse d'esprits à la volonté vipérine.
‹ METIER : aussi indépendante se prétend t-elle, ses pérégrinations la condamnent au turbulent destin de nomade — c'est donc aux dépens des autres que la diablesse entend vivre sa vie. abus, tromperies, combines et manigances ; c'est en abusant quelques modestes quidams le temps d'épuiser leurs économies qu'elle s'épargne un dur labeur, à l'instar de ses semblables. néanmoins, elle couvre — avec bien peu d'entrain — le rôle d'attaquante au sein de l'armée de pollux, dépréciant avec virulence le style primitif de bon nombre de ses soldats.
‹ ALLEGEANCE : la loyauté est chose surfaite ; si c'est volontiers qu'elle laisse croire qu'elle restera fidèle à l'armée de pollux jusqu'à sa mort, elle n'en pense pas mot.
‹ ADIUTOR : uc
‹ POINTS : 1401

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: [M/LIBRE] JENSEN ACKLES - seven devils all around you Dim 24 Déc - 14:27


SLADE BARROW
ain't no rest for the wicked
prénom, nom ‹ [ SLADE ] l'harmonie vipérine d'une syllabe qui siffle sur la langue, exsangue d'une candeur naufragée qu'on a perdue en chemin, dans les braises d'un deuil qu'on n'en finit jamais de faire. slade, c'est la furie des âmes inapaisables, le gouffre tourmenté des cœurs métamorphosés par l'âcre d'enfers qu'on ne trouve qu'en soi. c'est la flamme qui brûle, l'étincelle qui perdure, menaçante, décadente, filant droit à travers des ténèbres qu'elle embrasse trop amoureusement. [ BARROW ] si la dynastie était autrefois florissante, elle n'est désormais que ruines et souvenirs qu'avivent quelques épitaphes futiles. quelques uns encore se souviennent ; d'autres oublient plus facilement cette lignée qui depuis des siècles se pérennisait dans l'application de la justice, cette grande maîtresse plus implacable que magnanime. âge ‹  [ TRENTE-QUATRE ANS ], décades cristallisées dans le drame. le temps semble obsolète pour celui qui est déjà à moitié mort ; ça n'est plus qu'un vieil ami qui glisse sur son portrait flatteur quelques rides amicales. date et lieu de naissance ‹ [ DRAGONDALE ] l'ambitieuse capitale de la nation du feu vit les premiers jours, l'enfance s'éveiller à l'adolescence sous son éclat solaire ; désormais, elle ranime dans le cœur la chaleur mélancolique d'une familiarité rongée par les bruits fantômes. statut matrimonial ‹ [ CÉLIBATAIRE ] le risque est moindre lorsque les draps se froissent d'idylles éphémères seulement ; l'amour est un diable que l'on a démasqué trop tard, et qui ne passera plus le seuil d'un cœur déjà brisé par le charme méphistophélique que l'enfer prêta à sa terrible ambassadrice. sang ‹ [ BRONZE ], qui n'était de l'argent distancé que par les titres de noblesses, tant les richesses étaient foisonnantes et les affaires fécondes pour cette famille désormais décimée. métier ‹ s'il avait autrefois l'ambition de s'élever au sein de l'armée impériale, d'en devenir même le capitaine, le bougre est devenu [ MERCENAIRE, CHASSEUR DE PRIMES ], enflure à la botte de l'empire. adiutor ou Maître ‹ [ AU CHOIX ]. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ [ FEU ] l'aura incendiaire de ces hommes de braise dont l'ardeur est un flambeau qui jamais ne s'éteint. il est l'incarnation même de son élément, slade, imprévisible et destructeur ; peu peuvent s'en approcher sans s'y brûler jusqu'à l'os. allégeance ‹ [ HIMSELF ] y'a plus de loyauté qui tienne pour slade ; tout se calcule par avantage, profit et opportunités. s'il se dresse aux côtés des oshun aujourd'hui, demain peut-être l'allégeance sera démentie pour une autre – les vainqueurs ne restent, après tout, jamais éternellement vainqueurs. compétences ‹ survie, torture, attaquant, manipulation, cruauté ... localisation actuelle ‹ réponse ici groupe ‹ pax aeterna ou luceo non uro  avatar et crédits ‹ jensen ackles, skairipa.
(oh, dear family) ils n'étaient pas parfaits, les barrow – loin de là. le vernis de l'apparente perfection laissait entrevoir les contestations perpétuelles, les incompréhensions mutuelles. slade & son paternel, c'était les cris et les mentons levés, les rébellions adolescentes et les affections sévères. il l'a détesté, l'a blessé ; mais n'a jamais compris à quel point il y tenait, à ce père entêté.  il regrette, slade, maintenant. il se demande ce qu'il aurait pu mieux faire ; ce qu'il aurait dû dire, ces mots qu'on pense trop tard et qui ne s'adressent qu'aux souvenirs que le temps efface, qui ne sont jamais plus douloureux que lorsqu'on les évoque au delà d'une tombe où fanent quelques roses. il y repense souvent, à sa famille – à sa mère, son frère, sa sœur, à ces personnes qui étaient tout, et qu'on a réduites à rien. ces personnes qu'il n'a pas su protéger, parce qu'il n'était pas assez fort, mais surtout parce qu'il était aveugle. (Soldier) il a la guerre dans le sang, slade ; excellent dans le combat, que ce soit au corps à corps ou l'épée au poing, il était l'un des meilleurs soldats de sa promotion. pourtant, il était prédestiné à poursuivre le vœu de son père, haut-juge, de s'illustrer au département de la justice – avenir que confortait la tradition familiale, à laquelle tous les fils barrow se conformèrent avant lui. il batailla pour affirmer sa volonté d'entrer dans l'armée, slade, trop avide d'action pour se cantonner aux grands discours ; il finit par obtenir gain de cause, non sans avoir traversé quelques périodes houleuses où les fugues s'entremêlaient aux engueulades journalières. (WALKING DEAD) seul rescapé de la tragédie qui frappa sa famille, slade est officiellement considéré comme mort dans l'incendie qui ne laissa de son passé que cendres et braises encore chaudes. dévasté par la haine, le chagrin et la culpabilité, le barrow n'a pas cherché à se faire reconnaître, et c'est sous couvert de cette invisibilité que l'enflure opère, n'offrant généralement que son seul prénom, ou se déguisant sous une myriade d'identités improvisées. (FIREBUG) il a toujours été fasciné par le feu, slade, mais le phénomène est devenu démesuré lorsqu'il a été forcé de contempler, impuissant, la demeure familiale s'effondrer dans un incendie volontaire. depuis, c'est sa mise à mort favorite ; expier la faute par le feu purificateur. brûler, c'est revivre ; son élément, c'est ce qui lui rappelle constamment qui il est, ce à quoi il était destiné. il a d'ailleurs déclenché plusieurs incendies mortels dans la région de flamaerin, lui valant le surnom de fire-eater, plus considéré comme une légende urbaine que comme un homme d'os et de chair. (two-faces) slade, il connaît dix milles façon de parler, de convaincre, de commander – résidus du talent d'orateur de son père, se plait-il à penser. le ton est plaisantin, fait rire ; un mot suffit à faire taire, à mettre d'accord ; quelques inflexions à séduire, à ensorceler. il est multiple, le fils du feu, paradoxal ; l'avis de deux personnes, à deux endroits différents, pourraient décrire deux hommes dissemblables pour n'en parler que d'un seul. c'est ce genre de type affable, sympathique au premier regard, la commissure des lèvres perpétuellement relevée en un demi-sourire séducteur ; pourtant, y'a cette aura de danger, de noirceur qui plane au creux de son regard, dans sa façon de se mouvoir. sous le costume d'homme, le monstre rôde. ucucuc

 (cruel, sarcastique, audacieux, beau parleur, charismatique, violent, fêtard, fourbe, impulsif, charmeur, opportuniste, rancunier, malicieux, arrogant ...)
jaehaerys norhalis et slade barrow
You should never trust a wolf in sheep's clothing. Because the only thing the wolf will ever want to do is break you ‹ il se souviendra toujours d'ophelia sand, slade. il se souviendra toujours de l'orpheline à demi-morte de faim qu'il sauva, de cet ange tombé du ciel et de ses grands yeux sombres qui reflétaient plus d'étoiles que n'en contenait l'univers. il est tombé amoureux de ces sourires qu'elle semblait n'adresser qu'à lui, de sa malice féline et de ses taquineries, de son aura solaire, de sa pureté altière, d'elle toute entière. il l'a aimée, l'a possédée, sans jamais se douter que les baisers qu'elle lui rendaient étaient empoisonnés, que ce toucher qui l'électrisait était celui qui le damnerait. le rêve s'est révélé cauchemar, et slade, il s'est réveillé trop tard. tous égorgés, brûlés dans l'incendie dont lui seul a réchappé, parce que la démone était capricieuse, qu'un sentimentalisme fantasque l'avait poussée à préserver sa possession, cet homme qui avait été sien si fort qu'il ne s'appartenait plus. il se souvient des ombres de son regard plongé dans le sien, lorsque ses doigts fins caressaient son visage, que ses lèvres effleurèrent les siennes une dernière fois, avant qu'elle ne s'évapore et ne le laisse seul, seul avec les ruines de son histoire – une histoire consumée dans les flammes.

la retrouver, par tous les moyens. l'ironie fut qu'il désira la mort de celle qui le maintenait encore en vie, qui l'empêchait d'être loque plutôt que ce némésis de feu et d'obscurité. l'obsession fut tenace ; il chercha sa trace, à son amante, et appris lors de ses pérégrinations qu'ophelia sand n'avait jamais existé. il était tombé amoureux d'une invention, slade, d'un personnage façonné pour lui seul ; leur rencontre, tout, tout avait été orchestré par la marionnettiste, du début jusqu'à la fin, de l'amour jusqu'à la haine. c'est là qu'il rencontra raven, l'assassin. l'oiseau de mauvais augure qui, sur l'ordre d'un commanditaire méconnu, avait massacré l’entièreté de la lignée barrow – tous sauf lui. il la pista, poursuivit le pseudonyme dans son sillage ensanglanté, vivant pour elle, respirant pour cette vengeance qui brûlait son corps, son cœur, son âme, l'embrasait jusqu'à la moelle pour ne laisser de lui que des cendres dont il renaîtrait monstrueux. et arriva ce qui devait arriver ; les retrouvailles. désirs insatiables de posséder, de briser, de brûler, fureurs divines et tentations sublimes, cruautés qui s'entremêlent dans une valse de diables qui se reconnaissent et s'apprivoisent. c'est malsain, infernal, l'indéfectible lien de deux démons qui ne peuvent se tuer lorsque la mort n'est pas à la hauteur de leurs démesures. slade veut le nom du corbeau, il veut tout lui prendre, qu'il ne lui reste que lui comme il ne lui reste plus qu'elle ; la diablesse, elle, se contentera de le laisser essayer, obnubilée par le spectacle divin de sa création s'avançant plus encore en enfer, espérant s'en faire le partenaire idéal.

PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administrator
avatar
administrator
‹ MESSAGES : 716
‹ AVATAR : NAM JOO HYUK.
‹ CRÉDITS : AV/@TYRELL AKA BE QUI EST BAE ET QUI EST QUEEN.
‹ COMPTES : CHAOTIC CHILD, INSANE KILLER, UNHOLY PRIEST, BITCHY THIEF, CRAZY GOLLUM.

‹ AGE : vingt-quatre ans à vivre tel un oppressé, amoureux d'une liberté qu'il ne voit que dans ses rêves, c'est la jeunesse qui trompera les vieilles générations.
‹ STATUT : célibataire, autrement dit seul depuis sa naissance, il n'est intéressé par rien d'autre que par une vengeance froide.
‹ SANG : mêlé, abomination, quoi que utile aux yeux de quelques maîtres, il est de ces gens qui ont courbé l'échine pour survivre.
‹ POUVOIR : jaune comme le pipi.
‹ METIER : en fuite, chien, loup solitaire, il rode, il vaque, il torture, il est le fantôme d'une carcasse d'autrefois. accessoirement bras-droit de anders pollux, il est enfin à la tête d'une Hydre qui ne courbera jamais l'échine.
‹ ALLEGEANCE : autrefois la ligue, maintenant l'armée de pollux. comme un chien enragé, le loup solitaire s'adosse à cette nouvelle famille qui mettra le royaume à sang et à flammes pour récupérer ce qui leur a toujours été dû: la liberté.
‹ ADIUTOR : merle osanos, jamais il n'a autant détesté, jamais il n'a autant haï. que son rêve à lui et d'enrouler ses mains autour de son cou pour lui arracher toute trace de vie.
‹ POINTS : 468

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] JENSEN ACKLES - seven devils all around you Ven 19 Jan - 11:34

Comme ça fait plus de deux semaines que le scénario est en construction, il est archivé, si tu souhaites le récupérer, mpotte moi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[M/LIBRE] JENSEN ACKLES - seven devils all around you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: playground :: scénarios et liens-