AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

[M/LIBRE] BRAD PITT - i've made your misery my goal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: [M/LIBRE] BRAD PITT - i've made your misery my goal Dim 17 Déc - 1:27


DRAGNIR STARK
Took them by surprise, worked my way uphill,
They looked into my eyes; I became invincible.
No one can stop me, for only I am in control,
If you want me you'd better contact my people.
prénom, nom ‹ dragnir, le dragon au feu qui bouillonne dans ses tripes, dragon qui s’élève de plus en plus dans la société. stark, patronyme que son beau-frère a pensé être dépourvu de puissance alors qu’elle grandit, encore et encore. âge ‹ entre cinquante et cinquante-cinq ans, l’âge creuse déjà son visage d’une myriade de rigoles ridées, mais l’âge lui gonfle surtout le crâne de sagesse et de patience. date et lieu de naissance ‹ il a vu le jour à dragondale, une journée d’été incandescente. le feu l’a déjà réclamé. statut matrimonial ‹ au choix. sang ‹ c’est le bronze qui coule dans ses veines mais il a su gravir les échelons jusqu’à la magistrature impériale. métier ‹ magistrat au département de la justice. ses décisions sont cruelles, sans appel ; la justice a les yeux grand ouvert et réclame la culpabilité à chaque fois. adiutor ou Maître ‹ maître, qu’il est. adiutor à trouver, s'il choisi de s'encombrer d'un mêlé. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ les flammes crépitent au bout de ses doigts, le feu danse lorsque sa volonté l’y plie.   allégeance ‹ il sert le gouvernement, l’homme de bronze. il sert les intérêts de l’empire, quitte à courber l’échine. et surtout, il sert la nation du feu, quitte à écorcher toutes les autres. compétences ‹ domination, manipulation, cruauté. localisation actuelle ‹ launondie, la capitale impériale. groupe ‹ luceo non uro. avatar et crédits ‹ brad pitt, @pizza planet. (négociable)
informations
(l’enfant prodige) Les neurones bouillonnent dès le plus jeune âge. Gamin malin, Dragnir surprend par sa vivacité d’esprit et sa compréhension des complots et des conspirations qui grignotent les nations. Il est né à l’aube de la guerre ; peut-être n’a-t-il tout simplement pas eu le choix. Et le mioche rêve de s’élever, de poser le pied à la Cour des puissants pour les tutoyer. Pourtant, ce n’est qu’une roture, qu’un trognon de pomme que l’on oublie malgré le feu qui palpite dans ses cellules. Il ne s’est jamais démonté, Dragnir. Fils d’un ouvrier dans une centrale à charbon de Dragondale, il conspire déjà. À peine plus haut que trois pommes, il souffle des mots comme directeur, meurtre déguisé en suicide, remplacement. Le patriarche l’écoute et de fil en aiguille, voilà qu’il remplace son ancien patron qui s’est malencontreusement jeté du haut d’une tour, trop faible pour partir à la guerre, trop peureux pour s’engager. L’opportunisme coule dans ses veines en plus des flammes et le bronze s’élève. La crasse s’accumule déjà sous ses ongles, invisible. Le sang macule ses doigts d’enfant alors que son sourire s’élargit. Les mains sales, que son père l’appelle. Les mains sales qui offriront une puissance nouvelle à la lignée des Stark.
(flammes impétueuses) Autrefois, on lui aurait appris à communier avec son élément. À s’en servir pour réchauffer la nuit et les chaumières, à illuminer le désert du bout de ses doigts. Mais la guerre lui a appris à flamber les toits de paille, à carboniser ses confrères terriens d’un claquement de doigt. La guerre lui a appris à se débarrasser des scrupules et de l’hésitation pour les remplacer par un désir de vaincre et de brûler tous ceux qui osent affronter les êtres qui calcinent. Mais Dragnir vit en communion avec son élément, pourtant. Il s’inspire des bêtes mythiques qui lui ont insufflé la puissance dans les veines. Ne dit-on pas que les dragons ne vivaient que de sang et d’or ? Ne dit-on pas que les dragons détruisaient d’un souffle, et dérobaient les richesses d’un battement d’aile ? Dragnir leur doit son prénom. Quoi de plus normal que de s’inspirer des légendes pour bâtir la sienne ?
(suite aux ravages du virus chez les maîtres et les mêlés, il vous faudra lancer les dés pour savoir si Dragnir le perd ou non, et s’il hérite d’un don ou non.)
(le bronze qui rêve d’argent) On le croit égoïste. On le croit narcissique, pétri par une ambition personnelle et pernicieuse. Pourtant, Dragnir a souhaité s’élever dans les rangs de la société pour offrir un avenir chatoyant à sa famille. Pour son père, d’abord, en lui obtenant le statut de directeur d’une usine à charbon. Pour sa mère, ensuite, tant habituée à s’user les doigts sur des planches à linge qu’ils ont noircis. Mais le père a clamsé à la guerre et la mère s’est enfermée dans un mutisme hystérique, sa fille encore dans les tripes. Et Astoria, sa petite sœur, Dragnir l’a chéri. Dès qu’il a posé les yeux sur cette gamine trop souriante pour comprendre que le sang et la guerre l’attendent déjà, Dragnir s’est juré de lui offrir un avenir où l’argent et les servantes traînent à ses pieds. Grossière erreur ; les magouilles du grand frère effraient la petite sœur. La fuite d’Astoria l’a obligé à s’emmurer dans l’indifférence. La nation du feu n’affectionne pas les traîtres. Elle préfère les pendre.
(le fratricide) Dragnir n’a pas le choix, s’il souhaite conserver son statut, s’il désire conserver son argent et sa réputation impeccable. Astoria – sa douce sœur cadette qu’il a chéri et chérit peut-être encore aujourd’hui – est une traîtresse à son sang et à sa nation. Elle s’est planquée à Eartanera et a osé épouser une raclure de lambda. La déchéance manque d’envelopper Dragnir, pieds et poings liés, dos au mur. Il commandite son assassinat. Il l’orchestre de loin, les oreilles bouchées, les yeux fermés. Et il s’imagine que l’assassin lui a dérobé la vie sans même qu’elle le réalise – il se trompe, Dragnir. Pour une fois, il privilégie l’ignorance au savoir. Pour une fois, un chapelet de regret l’étrangle – essaie de l’étrangler – alors que le fratricide le suivra toute sa vie, remplaçant son ombre. Enfin, les regrets et les scrupules, il les étouffe. Il s’enveloppe dans l’indifférence la plus totale, dans le patriotisme le plus aigu. Enfin, les regrets et les scrupules, il les étouffe. Il s’enveloppe dans l’indifférence la plus totale, dans le patriotisme le plus aigu et dans l’honneur d’enfin obtenir son but : se rapprocher du pouvoir en s’installant dans le cercle de la Justice, une plaquette estampillée à son nom : Dragnir Stark, Magistrat.
chronologie
entre 2109 et 2114 – Naissance de Dragnir Stark.
2114 – Début de la Grande Guerre.
mars 2124 – Le patriarche des Stark meurt au front.
juin 2124 – Naissance d’Astoria Stark. Dragnir a entre quinze et vingt ans.
entre juillet 2124 et 2139 – Dragnir Stark participe aux carnages de la guerre.
2139 – La guerre s’achève.
entre 2140 et 2151 – Il devient Magistrat au Département de la Justice.
2151 – Sa sœur cadette, Astoria, quitte le domaine familial, dégoûtée par les méthodes de son aîné. La sceau de la traîtrise à son sang et à sa nation marque sa disparition.
2162 – Dragnir commandite l’assassinat d’Astoria après avoir découvert qu’elle s’était mariée avec un lambda de la nation de la terre, près de Seedtriun.
21 juin 2164 – Il évite de peu la mort lors des Attentats de Dragondale. Il esquive par la même occasion son beau-frère, Edwin Stark.
extrait a écrit:
Edwin participe aux Attentats de Dragondale. En plus de semer la discorde dans les coeurs et la peur dans les tripes, le loup profite de l’occasion pour reprendre sa traque. Il rate de peu Dragnir Stark, l’homme qu’il ignore être le commanditaire de l’assassinat de sa sœur cadette, la traîtresse à son sang et à sa nation. Mais il se rapproche de plus en plus, le loup, attiré par l’odeur méphitique de la culpabilité et du sang sur les mains sales d’une noblesse de bronze qui cherche à s’élever.
fin 2164 - Date actuelle.
edwin stark et dragnir stark
WRONG TIME, WRONG PLANET ‹ Liés par un patronyme qu’Edwin ne mérite pas, liés par une infamie que Dragnir répugne, liés par un mariage qui n’aurait pas dû exister. Et la raclure de lambda s’est octroyé le patronyme d’une famille respectable et respectée. Les fiançailles sont caduques, le mariage tout autant ; la paperasse inexistante, la légitimité absente. Légalement, Edwin Stark n’est rien. Pourtant, c’est dix ans qui le lie à sa sœur cadette, dix ans qu’il s’est enflammé sous ses doigts. Dix ans qu’il a cru à sa médiocrité familiale, à sa naissance à Greenstall. Dix ans de mensonges et de non-dits qu’Edwin pardonne et oublie. À quoi bon en vouloir à un cadavre calciné ? À quoi bon haïr le joyau qui a illuminé sa vie, la paix qui l’a étreint dans la nuit ? Edwin, il préfère haïr l’homme qu’il croit être le meurtrier, persuadé que ses mains sont sales alors que le fratricide n’a été que commandité. Mais cela change-t-il vraiment la nature de l’acte ? Dragnir, il a les mains barbouillées de sang – celui des hommes qu’il a massacré à la guerre, celui de sa propre sœur, celui de toutes les âmes qu’il a condamné à l’abattoir au Département de la Justice. L’altruisme familial s’est mué en abomination égocentrique. Il baigne dans un patriotisme vicié par ses propres crimes. Et Edwin le traque, la colère aux tripes et la haine au coeur. Et Dragnir le traque, la honte aux tripes et l’abjection au coeur. Edwin aurait dû disparaître en même tant qu’Astoria ; Edwin aurait dû brûler, emporté par le même bûcher. Mais la raclure vit, la roture survit, désireuse de se baigner dans la vengeance. Et le bronze s'échappe des mailles du filet qui se resserre sans pour autant l'immobiliser. Ses traits, Edwin ne les connaît pas. Mais Dragnir connaît les siens.
Beaux-frères, qu’il sont. Mauvais-frères, plutôt.
Pas de justice pour les assassins.
Pas de justice pour les lambdas.
anders pollux et dragnir stark
TITRE DU LIEN ‹ merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre. merci de décrire dans cette partie, votre lien avec le scénario. Vous avez le choix sur la forme à adopter, un rp ou un texte narratif, mais soyez créatif et n'hésitez pas à ajouter plein de détails encore une fois. Cela peut faire la différence entre un scénario pris et un autre.
PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)



Dernière édition par Edwin Stark le Lun 18 Déc - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] BRAD PITT - i've made your misery my goal Lun 18 Déc - 20:41

précisions & EXIGENCES
coucou, toi.  
si tu es arrivé-e jusqu'ici, c'est que le scénario t'intéresse, non ? mea culpa alors qu'est-ce que tu attends pour t'inscrire ? rock si c'est le drama que tu aimes, tu vas être servi. y'a un sacré potentiel avec le personnage et ce serait dommage de le rater, hein ?  tete a claque
(avatar) négociable. j'ai plusieurs idées : viggo mortensen, robert downey jr, russell crowe, matthew mcconaughey, etc. mais honnêtement, brad pitt n'est pas celui qui incarne le mieux dragnir ?  fall
(pseudo) en plus d'avoir mentionné son nom dans ma fiche de présentation, je me suis attachée à son prénom.  mea culpa et concernant le nom de famille, disons qu'il y a deux options. s'il est célibataire, ce sera stark. mais s'il a choisi de se marier, c'est le nom de famille de son épouse qu'il portera. cela ne change pas grand chose à la honte d'avoir un lambda qui s'approprie son patronyme, d'ailleurs ; même s'il est marié, c'est toujours un stark.
(histoire) j'ai laissé plusieurs zones floues pour que l'on puisse s'approprier le personnage. les points principaux sont là, il suffit de broder autour. je maintiens et j'y tiens : il faut s'approprier le personnage.  
(liens) évidemment, le lien est évolutif. j'ai déjà des idées qui traînassent au fond de mon crâne, des trucs sanglants, des trucs dramatiques.  tete a claque et puis un antagonisme aussi puissant entre deux hommes liés par une même femme, que l'un a aimé, que l'autre a assassiné, une dualité entre un maître et un lambda, ça ne peut donner que du bon.  oshun et puis les membres sont tellement géniaux ici que le bonhomme - le monstre  rock - se trouvera facilement des liens.  mea culpa
(présence/orthographe) je n'attends pas quelqu'un de présent h24.
mais quelqu'un qui s'intègre à la communauté, qui floode un peu et qui respecte la règle d'un rp toutes les deux semaines, ça me paraît un bon compromis.   je n'attends pas non plus une plume de dingue - même si ça ne se refuse pas, hein  tete a claque - mais je tiens à avoir quelqu'un qui a un orthographe soigné. on oublie les fautes de frappes ou d'inattentions qui disparaissent subitement à la relecture, on est d'accord. mais on oublie aussi les cc sa va.
oublie les hésitations.
JE T'ATTENDS
IMPATIEMMENT
Revenir en haut Aller en bas

[M/LIBRE] BRAD PITT - i've made your misery my goal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: scénarios et liens-