AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

[M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 465
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : ice & fire (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1300

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: [M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse Dim 10 Déc - 22:12


Athelstan Camille LANDAY
I EXPECTED YOU TO TASTE LIKE RUIN.
HOW STRANGE YOU DID NOT.
prénom, nom ‹ Inconvenants usages. Résonnance des phonèmes, ça sonne comme une injure d'un idiome trépassé, une insanité au sens commun. Alors, on s'en déleste, on use de la miniature, on tait la vérité, maroufle. Athel tout désigné. [modifiable] âge ‹ Vingt-cinq années, l'enfance trépanée, l'homme s'est épanoui, l'adulescent pris au détriment d'un vieillard juvénile.  date et lieu de naissance ‹ 2139. [au choix] statut matrimonial ‹ Solitude amère, de ceux qui ressassent sans jamais rien exprimer, l'échine ployant sous l'indicible géhenne, complainte éphémère. Aucune n'a su conquérir le myocarde esclave, épris d'innomables maelstroms. sang ‹ Abomination hybride, cruor mêlé, abject. Asservi dès le premier cri. métier ‹ Négligeable qui importe, oreille attentive, regard porté aux inattentions, alter-ego pantin, mecanique malhabile qui s'exécute dans l'involontaire, ruine vipérine constante. Homme à tout faire. adiutor ou Maître ‹ Adiutor au poignet d'ocre ceint, tel était son rôle, sacralité profanée par la pandémie. pouvoir ou élément maîtrisé ‹ Dangerosité aux nuances safranées, incandescence qui se sait objet de haine, cabales qu'on masque des nippes. Psyché tendre qu'il révèle et façonne avec l'omniscience des martyrs, mystification défaite. allégeance ‹ Allégeance rompue, il persiste dans ses intentions malgré la disparité, pas tant parce qu'il espère encore, plutôt parce qu'il ne dispose de rien. D'une chimère cataclysmique, l'obligé. compétences ‹ Evaluation, biaisée, insoutenable face aux caprices. Vigilance, mutisme patenté qui au fil des années, s'est muée en suvivance palpable. Loyauté, de l'hérésie le fidèle désavoué, d'une constance inaltérable. localisation actuelle ‹ Volastar, dans l'ombre de son ancienne maîtresse. groupe ‹ [au choix] avatar et crédits ‹Gaspard Ulliel, ABΔИDON

(BORN LOST) I. Pouilleux de la plèbe, pour qui l'éducation fût présage d'un destin meilleur. De ses parents, l'unique héritier, pas le plus désiré, abandonné à la crasse des venelles dès lors qu'il su marcher. Paume ouverte, manche qu'il lui faut faire s'il ne veut pas s'attirer les foudres de la matriarche, matrone calculatrice sans une once d'amour. Tendance de l'enfant à la solitude, songes et fantasmes d'une compagnie mirage, des familiers imaginaires. Crâne vicié, empli de timbres caressants et de chaleurs maternelles qu'en aucune manière, il ne connut. (CONFIDE IN ME) Destins liés, fatum irréversible. Au sortir des enseignements, élève modèle bien que dissipé, son existence fût adjointe à celle de l'impératrice des mouches, castratrice de ses pairs, terreur des adiutors. Elvira la farouche, la sauvageonne, fauve libéré et laissé à ses bons soins. Rôles inversés, incapacité de l'adiutor à réellement veiller sur celle qu'on lui donna pour maîtresse ; s'il n'ignore rien des failles de la fille de l'air, il n'en fait pas pour autant l'étalage, serait-ce renoncer à ses propres capacités. Noblesse de l'âme, il pallie dans l'inconscient, dans l'obscur, sous la pâleur de l'astre, assiste dans un mutisme confident aux crises, aux dégénérescences de la madone dans les plus rudes de ses insomnies. Amant devenu, étoupe aux angoisses solitaires, aux passions inassouvies. Réciproque faussée, lorsque du tyran il est devenu le tout dévoué malgré lui, brutalisé par ses tendresses noires, misérable esclave des anathèmes de l'Alizée. (DEVIL WITH LIPSTICK) Myocarde charpie, laissé pour compte lorsque de ses bras, elle ne se fit plus la coquette, irrévérencieuse, le palpitant soudainement épris comme il ne le serait plus jamais. Eros, répète-elle avec délice, déité précieuse, alors qu'il n'ignore rien de ses béguins d'enfant, contemplatif contrit à la tâche. Joyeuse métamorphose, alors qu'elle s'abandonne à l'autre, sitôt les prévenances réciproques, et qu'il assiste, mutique, à cette lente abdication des cœurs, laissant le sien pour trépassé. (CREEP) Délitement des liens invisibles, des affections qu'elle ne reconnut jamais lui porter, à l'instant des grands bouleversements, lorsque maître et adiutor ne furent plus unis. Ombre jalouse rendue à sa liberté, cessation des agissements intempestifs. Errements de la carcasse, l'ignare ne sachant plus à quel saint se vouer, vers quel sauveur se tourner. S'il sait le détestable qui se cache sous ces airs d'ange, derrière le céruléen des lucarnes et l'immaculé des canines, le dilemme lui pèse et ne lui permettra sans doute jamais de réellement se décider à la quitter. (DARK AND STORMY) Enfant innocence devenu grand. Monstre par imitation. Fidèle compagnon, dogue qui ne montre jamais les crocs, Cerbère décapité, dans le moindre de ses pas il s'identifie, s'abreuve des mots et des maigres obligeances qu'elle semble lui porter. Incarnat pétrifié sous la nacre de ses doigts, des crimes attentés pour sa majesté, des âmes malmenées. Main ensanglantée au service des ambitions de l'égérie, prêt aux moindres déraisons pour coiffer ses boucles blondes d'une tiare miracle. Ne subsiste qu'haine et frustration, aliénations envers tous, rancœurs meurtrières, jalousies crasses. Peut-être qu'il attend un peu trop, suppose qu'elle finira par se lasser de l'imposteur aux mécaniques du cœur, lasse que le sien soit tyrannisé, qu'elle lui reviendra comme si elle l'avait toujours aimé. Dans les nuits, encore, il pallie aux pleurs, constate l'inenvisageable lorsque Vénus vient à éclore, mère béatifiée de ses yeux ignares, secret qu'il lui faut protéger lorsque l'épigastre de la belle s'arrondit d'un miracle qui n'est pas le sien. Epris de sa maternelle rajeunie, Oedipe martyr.

athelstan landay et elvira valaeris
ALWAYS IN MY ALWAYS, THE SAME ABSENCE. ‹ Elle avait l'oeil insolent, le sourire en vrac et l'imprudence des plus effrontés. Rien qu'un peu de frénésie, encore de l'indifférence, plus que quelques utopies. Adulescents frisant l'incohérence, il l'a détestée, au premier regard. Maudite garce intouchable qui prenait un malin plaisir à le moquer, à chaparder ses copies et le destabiliser. Pas qu'il fût le dernier des heureux, au jour de leur union symbolique ; l'ingénue était furieuse, il était déconfit. Elle, elle pensait avoir tous les droits, celui d'ignorer celui qu'on lui avait habitué, celui d'user de son coeur malléable avec ses manières de dame et ses caprices d'enfant. Electrisante. Et plus elle le détestait, plus il se prenait à la haïr à son tour, encore et encore, rêvant d'une autre, de noces plus apaisées. Aux années passées, un nouveau jour, les masques abandonnés. Redécouverte des angoisses, des crises et des incontrôlés, honte d'une femme qui ne se pense pas digne, ne tolère pas l'échec et enrage, jusqu'à malmener celui qu'on lui a adoubé comme meilleur ami. Pas si forte, un peu brindille, un rien chétive et souvent malheureuse, perdue dans des rêves de grandeur. Vinrent les amours malhabiles, les maladresses volontaires et les emportements, ces fiertés de femme invisible. Elle aimait ailleurs, rien qu'un béguin. Rien qu'une illusion de môme. Dans ses bras, elle s'est réfugiée, acceptant enfin d'ouvrir les yeux sur l'ombre, sur le second. Lui, il se serait damné pour que cela dure toute l'éternité, aurait grapillé et offert des pans entiers de son âme, indissociable. Il n'était pas l'autre. Et quand elle est partie, il a baissé la tête, a enfoui ses chagrins efflorescents et a toléré le rival. Un peu trop longtemps, lorsque le coeur aimé s'en est retrouvé anéanti. Aux tempêtes ont succédés les ouragans. Il n'résiste pas si bien, jure de venger le coeur imprudent, avant que le sien ne lui soit arraché : liaisons éphémères, lorsque maître et adiutor se retrouvèrent séparés. Pour autant, il persiste, dans le clair-obscur, hantant les pas de l'infidèle, résolu à cette condition d'éternel ami. Car, après tout, il devine sans mal. Elle ne sera jamais sienne.
PINNED UNDER THE WEIGHT (2017)



Dernière édition par Elvira Valaeris le Sam 3 Fév - 10:24, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 465
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : ice & fire (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1300

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse Jeu 25 Jan - 22:30


scénario libre et terminé
what else ?

holaaaaa  chem
bonjour à toi, petite âme égarée, et merci d'avoir lamentablement échoué sur ce scénario qui sera (peut être) (éventuellement) un lien positif pour elvira (et dieu que c'est rare   nope )

(AVATAR) modifiable. je l'ai imaginé avec la gueule de notre gaspard national, sa mélancolie, mais il y a toujours moyen de négocier si tu en imagine un autre, je ne suis pas fermée à d'autres idées  ykwim

(PSEUDO) modifiable, même si j'avoue qu'il me plaît bien comme ça  What a Face

(LIEN) non négociable ; ce n'est pas un lien amoureux, pas un lien négatif, encore moins totalement positif, grignoté par d'anciennes convoitises et des haines neuves. l'ondine l'a maltraité de trop, comme elle le fait pour la majorité - si ce n'est l'ensemble - de ceux qui la côtoie et peut-être que ça finira par exploser, qui sait.  j'ai laissé flotter pas mal de liberté entre les lignes, landay peut-être interprété de plusieurs manières, selon les yeux de chacun ; c'est son évolution commune avec son ancienne maîtresse qui m'intéresse, le lien intangible et pourtant pas si solide. (il est évident qu'il n'ira pas soudainement promettre allégeance à ses pires ennemis  chatpoté) surprenez moi, je ne demande que ça chem

(PRÉSENCE ET RP) dans la mesure du possible, quelqu'un de présent sur le forum, qui n'aura pas peur d'aller vers les autres et de s'investir, sur la durée. pas de fiche postée pour ne jamais réapparaître, j'ai assez donné mort ayant moi même dans un rythme irl particulièrement lourd, un rp tous les 10-15 jours environ sera parfait  I love you  pour ce qui est de la plume, il est évident que je suis attachée à notre belle langue et réclame donc une attention toute particulière à celle-ci  mea culpa

si tu aimes le drama et le tordu, le scabreux et l'infâme, viens donc, n'hésite plus, elvira te réserve mille surprises  much wow (et pas des moindres)
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
red
avatar
red
‹ MESSAGES : 75
‹ AVATAR : Gaspard Ulliel
‹ CRÉDITS : ABΔИDON (ava) ; KΛRMΛ (gif)

‹ AGE : Trépas de l'adolescent. Quart de siècle amorcé.
‹ STATUT : Thébaïde, relent du spleen affable. Damnation de laquelle il s'éprend.
‹ SANG : Infâme. Mélange abject entre majesté et ignominie. Saint et démon se mêlent dans le cruor.
‹ POUVOIR : Ignescence sous-jacente. Brasier occulté.
‹ METIER : Automate exécuteur. Homme à tout faire. Qu'importe le caprice, le dextre s'active dans la saleté de ses actes.
‹ ALLEGEANCE : Serviture volontaire qu'il offre à sa succube. Couronne d'épine dont il sacre la mégère.
‹ ADIUTOR : Monstre sacré sous le joug de la Jezabel tant adulée qu'abhorrée. Chaînes brisées sous la pandémie, mais fardeau indélébile qui continue d'exister. (Elvira)
‹ POINTS : 455

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse Dim 18 Fév - 13:57

pedobear
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
air nation
avatar
air nation
‹ MESSAGES : 465
‹ AVATAR : holliday grainger
‹ CRÉDITS : ice & fire (ava), astra (sign.)
‹ COMPTES : sabah khodja

‹ AGE : Vingt-cinq sévices, le faciès poupin et l’œil torve aux reflets de jade, lueurs fauves des diables captifs. Immaculé éclos, nantis de l'obscur, magnificence réprouvée que l'on conjoncture ingénuité. Succube laiteuse, souveraine du candide illusoire.
‹ STATUT : Fiancée. Imbroglio des idylles, hyménée enjoint dans la mécaniques des alliances, noces qui ne peuvent être irréversibles. Patronyme qu'elle ne lui a point cédé, persistant en ses éréthismes. Céladon dont le myocarde fût dérobé, amours cannibales, querelles ardentes au fatum mortifère, parjure adultérin ayant enfanté l'inenvisageable.
‹ SANG : Amertume crasse de la caryatide se prêtant aux jeux de dupes. Tracassin fantasmagorique, de l'argent l'opprimée véritable. Amaurose volontaire, l'opiniâtre se revendique d'un céruléen sublime, vengeresse terrible.
‹ METIER : Styliste. Bohème, la psyché se radoucit lorsqu'aux soies, elle imprime le nacre des griffes, la pulpe cajolant les étoffes avec la tendresse insensée de quelques harpies folâtres. Prédisposition ostensible pour l'ouvrage, manifeste vipérin du génie, modiste virtuose, épigone légitime de ses pairs.
‹ ALLEGEANCE : Infatuée, sommité des siens qu'elle voudrait irréfragable, qu'elle sait pourtant inachevée. Primesaut mauvais d'enfant gâtée qui se sait destinée à régner, aspirant à auréoler sa flavescente tignasse d'un diadème sien depuis toujours. Ovation sournoise à sa fratrie d'adoption, nécessité préalable à l'avènement de son apothéose viciée, au salut de son propre purgatoire.
‹ ADIUTOR : Athelstan, ocre au poignet, langueur du mêlé qui subit les crises, enchaîné de manière irréversible à sa propre Méduse.
‹ POINTS : 1300

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse Dim 18 Fév - 14:12

bootyready bootyready bootyready
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse

Revenir en haut Aller en bas

[M/LIBRE] GASPARD ULLIEL - you were inside me like my pulse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: INTO THE ABYSS :: LES DESIRES :: scénarios pris-