AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

[ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 2086
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : laura bae, dandelion.
‹ COMPTES : esprit, guérison, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : pion politique sur l'échiquier géant qu'est l'empire d'aksana, maven est une pièce maîtresse déplacée au gré des jumeaux oshun. autrefois fiancé à elizaveta valaeris, maven se voit désormais fiancé à son premier amour, la reine de son coeur : merle osanos.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ POUVOIR : ça crépite au bout des doigts, dangereusement. suite à la propagation du virus, le vilain prince du feu a acquis une nouvelle maîtrise de son précieux feu. désormais roi des éclairs, il s'amuse à créer des halos lumineux entre ses doigts abîmés, préparant sa revanche à l'encontre de celui qu'il hait tant.
‹ ALLEGEANCE : la famille oshun, son propre sang. ces deux jumeaux diaboliques. pour la puissance et la royauté. pour la continuation de la grandeur du feu.
‹ ADIUTOR : lara til'illan, la petite terrible. celle qui le détestait. celle qu'il haïssait. celle qui a rejoint les rangs de pollux et qui rêve de se venger.
‹ POINTS : 1170

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Jeu 23 Nov - 19:44

La présence de @Marlys Swanson à ses côtés avait quelque chose de délicieusement familier, pour le prince du feu. La blonde avait toujours été dans les parages, prête à parader au bras de l'Oshun et à le soutenir lorsqu'il laissait ses poings exprimer les multiples griefs qui hantaient son âme. Une amourette passagère qui s'était terminée de façon plutôt floue, brisée par les ambitions démesurées de l'Impératrice. Il était un enfant de la couronne, il devait épouser une héritière. Déverser sa haine sur l'enfant Grimsrud faisait un bien incroyable. La présence de son ancienne amante avait quelque chose de réconfortant, pour le chien Oshun. Monstrueux aux yeux de la plupart des habitants d'Aksana, Maven était pourtant le plus humain de l'assemblée. Trop humain pour son propre bien. Trop humain pour ne pas en souffrir. Alors que @Laurel Grimsrud s'approchait de leur terrible duo, le prince glissa sa main dans le creux des reins de @Marlys Swanson. Intimation silencieuse à ne rien faire. Un grand sourire stupide fendit les traits de l'Oshun, presque méconnaissable sous les bleus et autres cicatrices couvrant son visage. Son ami le plus ancien se tenait là, devant lui. Celui qui lui ressemblait atrocement. Une même âme séparée en deux corps. Maven et @Harald Swanson avaient été entraînés ensemble. Avaient grandi ensemble. Deux guerriers au sang bouillonnant. Deux enfants du feu pris dans l'ouragan des tourments. « Cal est encore en train d'y réfléchir. » L'impulsif grognait plus qu'il ne parlait. « Trop de réflexions, pas assez d'action. Je suppose qu'il ne veut pas voir la tête de son précieux Adonis trop amochée, alors que je rêve de la lui arracher. » Il ne tenait plus en place, le terrible. Son besoin de violence était plus viscéral que jamais. Véhément. Incontrôlable. Maven rêvait de pouvoir s'abandonner au plaisir de la guerre, de ne plus rien être d'autre qu'un meneur d'hommes. Il avait besoin de faire couler le sang d'autrui, d'asséner la mort et de sentir ses os se briser sous l'impact du corps à corps. S'il recevait un coup, l'Oshun n'en était qu'encore plus galvanisé. Une arme létale. « Mais peut-être que j'aurais pas b'soin de quitter Launondie pour assister à un massacre. J'ai entendu parler de haine farouche qui n'demandait qu'à s'exprimer. » Ses yeux dorés se mirent à briller malicieux alors qu'il ramenait Marlys un peu plus près de lui. Les ennemis communs avaient toujours fais les bons amis. Puis @Saeko Oshun fit son apparition dans leur quator divisé. La nouvelle impératrice était divine, presque irréelle. Une seconde soeur, pour Maven. « Harald veillera sur toi. Je détruirais ces putains de Griffith et alors, tu n'auras plus jamais à t'inquiéter. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 867
‹ AVATAR : haley bennett.
‹ CRÉDITS : av (MITTWOCH), gif (idriss/cha<3)
‹ COMPTES : ido, hilde, eron.

‹ AGE : vingt-cinq ans.
‹ STATUT : mariée à tarehk khodja, qu'elle exècre avec passion. son cœur, lui, bat cependant pour un autre, pour son sang, secret bien gardé.
‹ SANG : argent, rutilant, supérieur.
‹ POUVOIR : son élément est resté pur, inaltéré ce qui fait d'elle une maître du feu indiscutable (et rare).
‹ METIER : main de fer dans un gant de velours pour le compte de sa famille (et de l'empire), espionne multi-camps.
‹ ALLEGEANCE : en public, les oshun. en privé, son clan, sa caste, sa famille, toujours.
‹ ADIUTOR : insignifiant, disparu, oublié.
‹ POINTS : 510

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Jeu 23 Nov - 23:01

L'annonce n'était pas une surprise pour Marlys qui avait été mise au courant de cet heureux événement plusieurs jours auparavant par un Cal désireux de faire passer un message que la Swanson avait très bien réceptionné. Idriss s'était embourbé jusqu'au cou dans cette mission qui n'en était plus vraiment une et dont Marlys devait à présent gérer les dommages collatéraux ce qui était bien loin de l'enthousiasmer, fatiguée de toujours devoir répondre aux agissements des uns et des autres auprès d'un empereur semblant y prendre un malin plaisir. Ce soir, pourtant, cet épisode était loin d'être le seul à alourdir ses pensées, encore parasitées par sa relation changeante avec Harald et l'annonce de leurs nouvelles fiançailles, celles de son cousin prenant étrangement bien plus de place que les siennes. Échanger des sournoiseries avec Maven était donc le parfait cataplasme pour qu'elle oublie ses démons intérieurs et, en prime, qu'elle se repaît de critiques en tout genre sur sa nouvelle ennemie numéro un, Laurel. Une situation qui lui allait parfaitement, jusqu'à ce que l'empereur ne décide de disparaître et qu'en bon protecteur, Harald ne se rapproche d'eux, certainement alerté par ces mouvements que Marlys n'avait même pas détectés, son attention ayant été happée par la main de Maven effleurant ses reins, sensation empreinte d'une certaine nostalgie qui ne manqua pas de la surprendre avant de la glacer. Car lorsqu'elle comprit les raisons du geste de Maven, la jeune Swanson se figea. A seulement quelques centimètres d'eux se dressaient à présent Harald et Laurel, et Marlys comprit rapidement que le geste de son ancien amant lui faisait signe de ne pas lancer les hostilités. Peut-être la connaissait-il trop bien, au fond, assez pour savoir qu'elle finirait par décider de rester muette même si les raisons de ce silence n'avait aucun lien avec lui. Harald, toujours Harald, prenant de plus en plus de place, dans tous les recoins de son être, Harald dont la présence venait de la mettre face à une gène inédite alors qu'un autre homme l'enlaçait de manière plus qu'équivoque. Leur conversation lui parut alors bien fade, trop affairée à inhiber toute réaction qui pourrait mettre à mal leur secret, un secret qu'aucun ici ne pouvait imaginer et dont Marlys chérissait tous les contours. Les hommes parlent de la guerre, les femmes devraient parler chiffons mais il n'est pas question pour cette entêtée d'échanger le moindre mot avec elle, encore moins quand Maven enfonce le couteau dans la plaie, la titillant en lâchant un sous-entendu dont elle se serait bien passée, surtout devant Harald, encore Harald, dont elle évite avec précaution le regard alors que son corps se rapproche dangereusement de celui de Maven, sous l'impulsion de ce dernier. Dans d'autres circonstances, face à un autre homme, Marlys aurait repoussé ces avances, se libérant de cette étreinte qui devenait plus gênante qu'agréable. Mais Maven reste un Oshun qu'il vaut mieux ne pas froisser en public, autant pour protéger son égo masculin que pour sauver les apparences et ne pas mettre en danger les cachotteries. Elle préfère donc s'enfoncer dans son mutisme, se laissant manipuler comme une vulgaire poupée de chiffon et attrapant au passage une coupe d'alcool qui coulera en seulement quelques secondes jusqu'au fond de sa gorge. Son salut arrivera finalement avec l'impératrice elle-même, nouvel écrin de vie, avec qui l'alliance toute récente a ouvert les portes d'une nouvelle relation pour le moins surprenante. - Saeko ! Toutes mes félicitations... J'espère que ce n'est pas trop difficile, on dit toujours que les premiers mois sont les plus dérangeants ! Et assez parler de guerre, il y a un enfant à fêter, essayons de nous focaliser là-dessus... Et pas sur le reste, sur la guerre à venir, sur les inimités environnantes et surtout, sur les petits secrets de chacun...

@Maven Oshun @Laurel Grimsrud @Saeko Oshun @Harald Swanson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Ven 24 Nov - 16:30

Le mettre sous tension, c’est lui injecter une surdose d’anesthésiant. Il minimise tout, les coups comme l’intensité de la situation. Il prendra plus tard le temps de réaliser à quel point Helana possède une maitrise hallucinante de son élément : elle vient de dévaler un étage épais comme du plomb, par le simple pouvoir de son magnétisme sur le reste du monde. Pour l’instant, il s’en contrefout, s’assurant qu’elle joue le jeu de la noble idiote pour faire passer du temps, tandis qu’il reste concentré au maximum, les ramifications de son esprit télépathique toutes tendues en direction des soldats. Il tient bon tandis qu’une explosion retentit au bout du couloir, et que les soldats aperçoivent en même temps que lui-même des intrus masqués qu’il reconnaît : @Zarha Collins, son feu prêt au combat, @Historia Oathbridge et @Meryl K'han. Les soldats comprennent qu’il n’est pas normal que des alliés dégoncent la porte, et tous sortent leurs armes. Les bracelets jaunes crépitent, les rouges font dangereusement grimper la température. Ils n’ont pas le temps. Au-dessus de leur tête, des bottes entourent le trou profond creusé par Helana, et des voix dures ordonnent à des télékinésistes de se laisser tomber à l’intérieur. Dans le dos des trois derniers arrivants, d’autres bruits de course précipitée se font entendre, amis ou ennemis. Il ignore qui attaque le premier parmi les résistants venus libérer les prisonniers, il s’est déjà tourné en direction du soldat à sa gauche. Tous les gardiens des cachots possèdent un trousseau de clés attaché à la ceinture – tous sauf Circe. Les chocs du combat heurtent ses tympans, la température oscille entre l’étouffant et le glacial, ils ne pourront pas tenir éternellement dans ce bourbier. Il pénètre l’esprit du soldat impérial avec le message suivant : Ouvre cette cellule et fais-moi entrer, referme derrière moi et continue de protéger l’entrée. Mais rien ne se passe. Ahuri et furieux, il pose le regard sur le bracelet de l’homme : vert. — Putain de… Impossible. Pas deux fois. C’est exactement ce qui s’est passé lors de la tentative de libération d’Atalante, c’est exactement ce qui a foiré, et c’est sur le point de se reproduire. Sous les yeux de @Helana Wheatdrop. Sans réfléchir plus longtemps, il replie l’avant-bras et d’un mouvement violent, envoie son coude contre la tempe du soldat qui s’écroule. Ça devrait s’arrêter là. Sauf que quelque chose a craqué à l’intérieur de lui. Un sentiment inattendu d’impuissance, une rage incontrôlée. — Puu-tain-de, sa voix se hache en même temps qu’il tombe à terre et abat son poing contre le visage du soldat. Une fois, deux fois, trois fois. Il n’en finit pas de frapper l’homme déjà inconscient, jusqu’à ce que le sang glue contre ses doigts, que le nez puis le visage entier du soldat s’enfonce puis se creuse sous l’assaut de ses coups mécaniques – il n’arrête pas. Fou, il l’était déjà, mais cette intrusion toute en lumière écarlate, son grand rire ironique jeté à la face du monde, du caractère répétitif des choses, de cette même éternelle putain d’histoire, semble avoir actionné un interrupteur qu’il n’arrive plus à stopper. Au milieu de la cohue des combats, personne ne remarque qu’un homme est battu à mort par ce qui ne ressemble plus à un humain. Personne sauf elle, dont le regard rivé sur Circe est devenu fantomatique, seul éclat blanc au milieu d’un visage blême.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Ven 24 Nov - 18:42

L’explosion et l’arrivée de @Zarha Collins, @Historia Oathbridge et @Meryl K'han dans le couloir stoppent instantanément le garde orange qui la raccompagne. Helana profite de sa stupéfaction pour le frapper violemment. Ce nouveau choc lui donne l’occasion d’utiliser sa maitrise pour lui envoyer l’un des débris (une pierre conséquente) en pleine tempe : l’homme tombe à terre, assommé. D’autres gardes arrivent encore et le chaos s’installe. La Wheatdrop retourne sur ses pas pour rejoindre @Circe Thorsten. Et alors même qu’elle n’est pas encore à son niveau (elle demeure assez proche, mais elle prend garde d’éviter les combats qui débutent), elle le voit défoncer littéralement le crâne d’un garde ennemi. Elle sent la violence de son esprit qui craque au plus profond de son âme. Elle en comprend instinctivement les raisons, mais elles impliquent tant de questions et d’émotions contradictoires et intenses qu’elle ne fait rien, d’abord. Choquée. Elle reste debout, la figure blême, pendant ce qui lui parait être une éternité. Elle a l’impression qu’un écran incassable s’est glissé entre elle et cette scène pour l’empêcher d’y accéder. Elle ne peut pas le rejoindre. Mais c’est impossible. C’est impossible puisque sans lui, elle n’est pas elle. Alors : « Circe ! » Elle l’appelle, il est tout prêt mais ne l’entend pas. Il continue, frénétiquement, à défoncer le crâne d’un homme mort. « CIRCE ! » Helana rugit. Elle se voit bondir sur lui et le cadavre, tenter de l’arrêter comme si elle le pouvait par sa simple force alors qu’elle est insignifiante, comparée à celle décuplée du mêlé devenu fou. Et c’est d’autant plus terrible qu’elle devine – non, elle sait – pourquoi. Elle se souvient qu’un jour, Circe lui a demandé si elle l’avait senti. Elle s’était demandée de quoi il pouvait bien parler et n’avait pu que tenter de deviner en s’imaginant le pire. Elle avait certainement vu juste. Mais là, ce n’est pas pareil. Elle l’a senti. Elle a senti ce qu’elle n’est pas encore en situation d’affronter, parce qu’ils sont entourés d’ennemis. « Il est déjà mort ! Arrête ! » Elle a déjà du sang sur elle – celui qui continue de gicler sous les coups de Circe. Crier ou murmurer ne changera rien. Mais il faut penser à la situation. Il a complètement craqué, elle n’a pas le luxe de le laisser continuer. Il faut libérer Hissa. Il faut continuer la mission. Le télépathe leur fait prendre un nouveau risque et n’est de toute évidence plus vraiment là. Bien. Alors elle utilise sa maitrise, encore, et sent la fatigue prendre le pas. Un projectile de pierre, évidemment moins important que celui envoyé à l’orange, fonce droit vers la tempe du télépathe. « Si tu continues, on est perdu. » Helana se sent vidée. Emotionnellement. Physiquement. Mais il y a encore beaucoup à faire et jusqu’ici, ils ne peuvent être sûrs de rien. Circe doit reprendre ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Ven 24 Nov - 23:14

Peut-être le vide avait-il simplement faim. Un être déserté déteste tant l'idée d'être envahi par quoi que ce soit qu'il a besoin, par sursauts brutaux, de s'emplir de rien afin d'assurer, de rassurer son propre néant. Une erreur paradoxale dont il n'arrivait pas à se défaire. Une habitude à laquelle, en bon humain, il était irrémédiablement conditionné. Le roi mort dévore le dieu sans penser à la mort qu'il sème : dieu ne meurt pas. Le soldat sous ses phalanges rouges et poisseuses respire encore. Sa gorge gazouille lorsque l'oxygène tente de pénétrer le sillon meurtri menant à ses poumons, les particules d'atmosphère se noient presque dans le sang qui l'inonde. Ça n'a pas d'importance, qu'il vive ou qu'il meure. Ces questions n'ont jamais eu la moindre importance, d'ailleurs. Mais elle sait ce qui élève son bras et elle voit la force qui pousse son poing vers l'avant. Les yeux d'Helana détaillent, mortifiée, les fils invisibles qui relient Circe Thorsten à ses démons. Leur danse de vie macabre dessine la carte d'un ailleurs qui n'existe pas ici, un pays que l'âme du roi mort tente d'atteindre, de lécher, de happer avec l'énergie du désespoir. Les cris de la maitresse de la terre sont recouverts par les explosions des combats, mais la pierre qu'elle envoie contre sa tempe a plus de force qu'un hurlement strident. Flash blanc. Lumière argenté explose dans ses yeux. « Si tu continues, on est perdu ». Il ne l'aperçoit que maintenant, ou plutôt, il s'autorise à la voir. Des filets de sang s'égouttent de ses doigts, et la bouche entrouverte d'Helana ressemble à une plaie béante. Est-ce elle qu'il vient de frapper à mort ? Est-ce elle que le roi mort a tenté d'avaler, dieu et déesse unisexe, hermaphrodite suppliciée offerte à des vents capricieux ? Elle a un regard de biche face au fusil qui la cerne. Des yeux résolus à l'inévitable, mais qui exigent un sursis dans une gravité si pleine d'élégance que le canon n'a plus le choix : faire exploser la balle pour taire la déesse, l'obliger à mourir une nouvelle fois et à trouver autre chose, plus tard. Le roi comprendrait-il alors que, même là où il pense avoir fait un choix, il n'a fait que tirer une carte et laisser de côté son double identique ? Le roi mort n'est mort que parce qu'il se nourrit inlassablement des dieux-biches sur lesquels il tire. Le roi mort n'est mort que parce qu'il croit museler la parole, le souvenir, le mythe essence de la vie. Le roi mort ignore ou sait peut-être que ses repas divins l'emplissent d'une vie qui, à jamais, fera de lui le roi mort, légende vivante. On ne se débarrasse pas de sa vie, pauvre connard. Il n'y a que les demeurés qui croient courir assez vite pour la laisser derrière eux. Les yeux de Thorsten semblent redevenir gris, à mesure que le brun apaisant des iris d'Helana le ramène sur les lieux du combat. « Si tu continues, on est perdu ». On, ou juste toi, Hela ? Où irais-tu, dans quelle direction et sur quel chemin se porterait ton choix, si je ne revenais pas ? Il se redresse, silencieux, sans un regard pour l'homme fracassé gisant sur le sol. Les résistants d'Adonis Griffith se battent sans relâche et maintiennent les soldats de l'empire dans le chaos qu'ils leur imposent. L'esprit de Circe ne tient plus rien, plus personne. Il s'oblige à entrer dans la tête d'un soldat autour de la taille duquel scintille un trousseau de clés. Cette télépathie est douloureuse et lui donne la nausée. Il n'en a pas envie, se l'impose malgré lui et c'est comme se forcer à manger un plat copieux alors qu'on souffre de maux d'estomac. Ouvre la porte. Fais-nous entrer. Tu n'as pas besoin de poser de question. Happé par les paroles de Circe, auxquelles ce dernier ajoute une volonté certaine d'obéir dans laquelle s'entremêlent des images rassurantes (il extrait, à mesure qu'il ordonne, des souvenirs heureux, chaleureux du cerveau qu'il occupe, afin qu'ils colorent ses paroles de la teinte du déjà-vu). Les flashs s'enchainent tandis que le soldat se dirige vers eux, glisse l'une des clés dans la porte du cachot où est enfermée @Hissa Griffith. Le désordre alentour ne remarque pas que l'une des cellules s'entrouvre et que deux ombres se glissent dans l'embrasure. Referme derrière nous et retourne au combat. Re-fer-me-der-rière-nous-et-re-tour-nau-com-bat, chaque syllabe efface, un à un, les souvenirs précédents, tel un homme de ménage balayant le sol après ses propres pas. Un travail d'orfèvre auquel il est entrainé. La porte se referme dans leur dos, mais n'étouffe pas le vacarme qui a lieu dans les souterrains. Face à Circe et Helana, @Hissa Griffith et son visage paniqué, apeuré et visiblement amaigri sans pour autant porter des traces de violence. Le regard du télépathe glisse sur la jeune femme, puis se pose sur Helana, dans l'espoir qu'elle fasse passer les effusions sentimentales après l'urgence de leur départ. — Le mur, parvient-il seulement à dire d'une voix rauque. Le mur doit disparaître par la force de la terre, parce que derrière lui se trouvent Carrow et son équipe, attendant sur deux barques les cibles à évacuer.

- Circe et @Helana Wheatdrop sont parvenus à entrer dans le cachot de @Hissa Griffith pendant que les soldats d'Adonis entament le combat avec les gardes, rejoints par l'équipe de @Eurus Osoryd qui vient d'arriver sur les lieux.
- Braam est toujours enfermé.
- Le trou creusé par Helana relie le rez-de-chaussée aux cachots : il est assez large pour laisser passer le corps d'un humain, et des soldats de l'empire commencent à s'y faufiler, aidés par des télékinésistes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Sam 25 Nov - 11:19

Si tu continues, on est perdu. @Circe Thorsten se tourne vers elle. Son regard la pénètre si violemment qu’elle en est presque renversée elle, le maitre de la terre. Tu l’as senti ? Par les Sept. Il doit revenir ! Elle ne l’a jamais forcé à répondre, il ne peut pas l’obliger à choisir. Bien sûr qu’il le peut. Il ne lui a rien demandé. Il ne lui doit rien. Helana Wheatdrop tient face à lui et le fera revenir. Elle n’est pas lui, mais il est tellement présent en elle qu’elle a l’impression que toutes ses pensées ne sont pas les siennes. Tu vas revenir, Circe. Tu dois revenir. Et c’est bien lui qui est juste devant elle, maintenant. C’est lui qui effectue un choix, jusqu’à ce qu’il lâche enfin le corps inerte d’un homme abattu par une rage destructrice et innommable. Elle l’a senti se demander à lui comme s’il lui demandait à elle quel chemin elle s’orienterait s’il ne revenait pas. Mais il va revenir, c’est obligé. Les yeux d’Helana restent fixés dans les siens. Elle demeure fière et droite, farouche et rigide. Elle ne pensait pas qu’une telle chose pourrait se produire. Elle a eu tort et quand bien même, ça n’aurait pas changé grand-chose. Parce qu’elle n’aurait jamais pu se préparer à cela. Elle n’aurait jamais cru que Circe craquerait ainsi devant elle, à cause d’elle. Mais ce n’est certainement pas le moment d’y penser. C’est une musique de fond au beau milieu de la mêlée, alors que les combats se font et se défont et que le monde entier semble ne rien en avoir à foutre d’eux. Helana demeure tout de même alerte. Circe aussi, de toute évidence. Il contrôle mentalement un autre soldat ennemi pour qu’il ouvre enfin cette maudite porte la séparant de @Hissa Griffith. Alors c’est bon. Ca y est. Elle est enfin dans sa cellule. Elle constate en un clin d’œil que sa cadette est en bonne santé – tout du moins en a-t-elle l’air. C’est pour elle qu’elle est ici. Quand @Adonis Griffith lui a fait savoir ce qu’il comptait faire – libérer sa sœur – elle n’avait pas hésité bien longtemps. Peu importe qu’elles n’aient jamais été proches. Helana et Hissa partagent le même sang. Helana a toujours été dans la vie de Hissa et Hissa a toujours été dans la sienne. Elle se souvient l’avoir retrouvée, peu avant le départ des Wheatdrop de la capitale pour rejoindre les Griffith à Greenstall. Elle l’avait laissée au Palais des Flammes sans plus insister. C’avait été une erreur puisqu’ils y sont revenus la chercher. « Hissa. » C’est la seule démonstration qu’elle s’autorisera. Parce que dans ce simple nom prononcé, il y a le soulagement immense de l’avoir retrouvée, celle presque certaine de pouvoir la libérer. Mais le temps des retrouvailles n’est pas arrivé et connaissant les deux sœurs, il serait surprenant qu’il s’étende sur la longueur. De toute façon, Circe lui rappelle pourquoi il a fait entrer Helana avec lui dans la cellule. Le mur. Elle doit faire s’écrouler le mur. Sa fatigue physique et mentale lui pèse comme deux poids lourds sur ses épaules, qui demeurent pourtant droite. Son regard noir se fixe sur le mur qui sépare sa sœur de la liberté. Alors allons-y. Helana exécute une série rapide de geste et le mur explose vers l’extérieur. La fatigue prend le pas. Entre ce qu’elle a déjà pu faire dans l’urgence (dépensant ainsi une énergie plus importante que si elle avait eu le temps de réaliser correctement ses mouvements) et Circe, elle est tout bonnement vidée. Elle se concentre sur le sol et l’énergie qu’il peut lui offrir. Allez. Il n’y a plus qu’à monter sur cette fichue barque.
Revenir en haut Aller en bas
pnj
avatar
pnj
‹ MESSAGES : 1745
‹ AVATAR : no one.
‹ CRÉDITS : av/@ice and fire.

‹ AGE : as old as the world.
‹ SANG : gold and shiny.
‹ METIER : god of aksana.
‹ ALLEGEANCE : me, myself and i.
‹ POINTS : 7426

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Sam 25 Nov - 21:05


bal d'halloween
saison deux ; épisode un
Le groupe de rebelles est divisé en trois sous groupes : @Circe Thorsten, @Helana Wheatdrop et @Zarha Collins se sont chargés de pénétrer dans la cellule d'Hissa pour la faire sortir par les douves. Un autre groupe s'est infiltré parmi les soldats d'@Eurus Osoryd afin de faire diversion, avec @Historia Oathbridge et @Meryl K'han. C'est aussi ce groupe qui se dirige vers la cellule de Braam pour l'aider à s'échapper, également par les douves. Enfin, @Gunnar K'han et @Eros Griffith décident de retrouver @Adonis Griffith afin de s'assurer qu'il sorte du palais. Ils seront obligés de partir bien plus tard, puisqu'ils ne retrouveront pas l'eartanarien avant plusieurs longues minutes, à l'extérieur du palais. Les trois hommes s'enfuiront avec des chevaux.

Dans la salle de bal, tout se passe bien jusqu'à ce qu'un invité s'écroule... Mort. L'impératrice  @Saeko Oshun se dirige vers le petit groupe de curieux qui se forme autour de la victime, et réalise qu'il s'agit d'un riche bronze qui travaille au palais. Son adiutor, un vert, est un garde dans les cachots. Ils ne le savent pas encore, mais c'est @Circe Thorsten qui l'a tué. L'impératrice doit jouer son nouveau rôle. En l'absence de son mari, elle donne ses ordres aux officiers et envoie @Loras Harlaw et @Maven Oshun voir ce qu'il se passe dans les cachots. Ceux-ci les trouveront vides, car arrivés trop tard. Des résistants - maîtres de l'eau - envoyés par @Diana Osanos en renfort à Adonis aide les barques à fendre l'eau à la vitesse de l'éclair.

explications
- Ceci est le dernier post de l'intrigue en ce qui concerne les interventions.
- L'opération est un succès pour Eartanera et leurs alliés, et un échec total pour l'Empire.
- Le palais est évacué mais chaque personne présente devra passer par le contrôle mental d'un orange avant de sortir.
- Les verts doivent être accompagnés par une personne sondable par les oranges.
- Gardez vos postes courts (400 mots max) et n’oubliez pas que le drama, c’est la vie.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinnedundertheweight.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Dim 26 Nov - 1:19

Zarha avait réussi la prouesse de rejoindre Circe et Helena, se frayant un chemin parmi les soldats, prête à se servir de son pouvoir s'il le fallait. Elle était concentrée sur son objectif, comme si la logique de ce qu'elle faisait l'avait quittée quand elle était entrée en action. Libérer Hissa Griffith, dont elle ne connaissait virtuellement rien, à part qu'elle partageait le même nom et le même sang qu'Adonis. Elle jeta un regard au soldat presque mort au sol, mais ce fut comme si une partie d'elle était fermée, l'émotion qui aurait du accompagner cette vision effacée au profit d'une froideur quand elle détourna le regard pour suivre le duo dans la cellule, le second garde refermant juste derrière elle. Cette froideur fut cependant ébranlée lorsqu'elle se retrouva enfermée pour une troisiéme salle, dans une cellule dont elle ne se souvenait que trop bien même si ce n'était pas celle où elle se trouvait à l'origine. Elle fut ramenée à la réalité du moment lorsque Helena prononça le prénom de la captive. Elle la regarda quelques secondes avant de détourner le regard vers la porte fermée derrière elle, pouvant entendre le bruit des combats derrière eux. Circe indiqua le mur face à eux et Zarha s'écarta pour laisser de la place à Helena ainsi que se protéger bien qu'elle ne doutait pas des capacités de la jeune femme. Elle sursauta malgré elle en voyant le mur exploser et elle s'en approcha pour voir que la barque prévue les attendait. Elle se tourna vers les autres, étant moins fatiguée et tendit sa main à Hissa pour l'aider à sortir de sa cellule, ne connaissant que trop bien le besoin de retrouver sa liberté après un temps enfermée.
Revenir en haut Aller en bas
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 2086
‹ AVATAR : dominic sherwood.
‹ CRÉDITS : laura bae, dandelion.
‹ COMPTES : esprit, guérison, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-trois années noyées dans les flammes de la vengeance et de la colère. vingt-trois années livré aux flammes destructrices et impitoyables.
‹ STATUT : pion politique sur l'échiquier géant qu'est l'empire d'aksana, maven est une pièce maîtresse déplacée au gré des jumeaux oshun. autrefois fiancé à elizaveta valaeris, maven se voit désormais fiancé à son premier amour, la reine de son coeur : merle osanos.
‹ SANG : royal, bleu, aussi pur qu'il est possible de l'être. maven est fier de pouvoir s'en targuer. au-dessus des autres, il ne cesse de l'afficher sans vergogne.
‹ POUVOIR : ça crépite au bout des doigts, dangereusement. suite à la propagation du virus, le vilain prince du feu a acquis une nouvelle maîtrise de son précieux feu. désormais roi des éclairs, il s'amuse à créer des halos lumineux entre ses doigts abîmés, préparant sa revanche à l'encontre de celui qu'il hait tant.
‹ ALLEGEANCE : la famille oshun, son propre sang. ces deux jumeaux diaboliques. pour la puissance et la royauté. pour la continuation de la grandeur du feu.
‹ ADIUTOR : lara til'illan, la petite terrible. celle qui le détestait. celle qu'il haïssait. celle qui a rejoint les rangs de pollux et qui rêve de se venger.
‹ POINTS : 1170

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Dim 26 Nov - 23:01

En docile petit soldat, Maven s'était empressé d'obéir à @Saeko Oshun. Des ennemis s'étaient introduits au palais et le prince du feu allait se faire un plaisir de les expédier dix pieds sous terre. Enfin, il allait pouvoir se sentir vivant à nouveau. Avant de quitter le quator formé précédemment avec @Harald Swanson, @Laurel Grimsrud et @Marlys Swanson, il déposa un baiser sur la joue de cette dernière, une lueur sauvage au fond des yeux. « Viens me rejoindre dans mes appartements, ce soir. Nous continuerons notre petite conversation, toi et moi ... » Il s'était engouffré dans les couloirs à la suite de @Loras Harlaw, direction les cachots. Ces deux-là étaient aguerris à l'art mortifère de donner la mort. Jamais le blond ne s'était battu à ses côtés, mais il connaissait la légende qui entourait la main armée de @Cal Oshun alors même que lui était celle de @Isaure Oshun. Mais les deux sauvages arrivèrent trop tard, au plus grand désespoir de Maven. Les traîtres avaient déjà fui. « Les fils de chien. Ils nous le paieront. » La rage envahissait le corps athlétique de l'Oshun. @Adonis Griffith devait se trouver là, lui aussi. Et il regrettait terriblement de ne pas avoir pu saisir cette occasion pour se débarrasser de ce parasite. Mais l'enfant de la terre ne paierait rien pour attendre. Oh que non. « Tout le monde doit partir. Peut-être certain d'entre eux sont-ils toujours ici. » Des grognements plutôt que des paroles, comme toujours. Maven fit rapidement demi-tour, courant à en perdre haleine jusqu'à la salle de balle. Son frère aîné était introuvable, ayant probablement voulu jouer les têtes brûlées. Ou retrouver son précieux amant. A cette simple idée, il cracha à terre avant de se mettre à la recherche de la précieuse qu'il comptait bien mettre en sécurité. Poussant tous les innocents se trouvant sur son chemin, il finit par atteindre @Saeko Oshun. « Tu restes avec moi ? Tu m'quittes pas d'une semelle, Saeko. Si certains de ces connards sont encore là, ils d'vront me passer sur le corps pour t'atteindre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 28 Nov - 12:22

Il n'était plus un secret pour personne que Thyra Oshun adorait les soirées telles que celles-ci. Elle avait passé des heures à choisir la robe et le masque parfait pour cette occasion qu'elle ne raterait pour rien au monde. La jeune femme, attristée par les horreurs qui sévissait sur le monde et sur sa famille, n'avait été trop heureuse que de pouvoir prétendre que tout allait bien, au moins pour une soirée. Elle avait fait son travail de princesse, qu'elle maîtrisait à la perfection. Elle avait fait suffisament d'effort pour adresser la parole à absolument tous les invités, avait échangé quelques mots et quelques pas de danse avec son nouveau fiance, @Idriss Swanson, qui l'intriguait énormément, se promettant de faire en sorte d'en apprendre plus à son sujet. Elle avait évidemment lever son verre à l'annonce de la grosses de @Saeko Oshun, impératrice qu'elle s'était empressée d'aller voir pour lui donner ses félicitations. Emportée par le bonheur de cette nouvelle, qu'elle accueilli à bras ouverts, déterminé à le laisser prendre le dessus sur l'amertume qui se faisait grandissante en son sein, elle n'avait porté la moindre attention aux détails qui n'avaient pas échappé aux esprits les plus fins de l'assemblée. Ainsi n'avait-elle pas remarqué les amas de garde et de soldats qui se déplaçaient vers les cachots - soit parce qu'il n'y porta pas la moindre attention, soit parce qu'elle voulait délibérément ne pas les voir. Il lui fut cependant impossible le corps du bronze qui s'effondra au milieu de la salle, et sa curiosité maladive la força à courir jusqu'à l'endroit où certains avaient déjà commencé à se rassembler. Les larmes montent dans les pupilles claires de Thyra, rattrapée par le chagrin qu'elle avait cru pouvoir laisser derrière elle, juste le temps de ce bal. Elle lance un regard à @Maven Oshun et @Loras Harlaw alors que tous deux s'en vont vers les cachots, et elle ne sait combattre l'inquiétude qui saisit ses trippes alors que l'idée d'envoyer ces deux hommes droit vers le danger se fraie un chemin jusqu'à ses pensées. Elle suit le mouvement sans réellement s'en rendre compte et se retrouve dans une file qui semble sans fin. Elle jette un coup d'oeil autour d'elle, et il lui faut quelque seconde pour se rendre compte qu'ils se dirigent tous vers la sortie et pour faire claquer sa langue contre son palais, en signe de son agacement. C'est ridicule. Elle tente de sortir de la file, mais un garde la remet bien vite à sa place, malgré les protestations, encore silencieuses, de la princesse. Bien vite, elle arrive en face d'un des quelques mêlés aux poignets orange, et elle lève les yeux au ciel quand on la prévient qu'elle sera sondée comme les autres. Comme les autres. Cessez donc ces sottises ! Vous savez très bien que tout ça n'a rien à voir avec moi ! Mais vite, elle sent son esprit enserré par celui de l'orange, et elle ne peut y opposer la moindre résistance. Il n'y trouve rien, et lui fait signe de sortir. Hors de question ! J'habite ici, enfin, bougre d'imbécile ! Ne savez-vous donc pas à qui vous avez affaire ? Je suis Thyra. Oshun. Elle a beau les insulter tous un par un, hausser la voix autant qu'elle peut, il semble qu'ils soient tous aussi inintelligents et sourds les uns que les autres. Elle finit dehors, entouré de tous les invités, ses épaules dénudées tremblant sous un froid qu'elle inventait. Elle n'a de cesse que de regarder partout autour d'elle, les yeux encore trempés de larmes, le cœur lourd, le ventre serré. Le monde ne tournait plus rond. Le monde s'effondrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 28 Nov - 14:42

Comme d’habitude, Maven est féru de violences. Rien d’étonnant à ce qu’il n’attende qu’un feu vert pour se jeter dans la bataille, pour courir à perdre haleine jusqu’à son ennemi déclaré – lui ou un autre, il y en a toujours un pour hérisser le fils du feu et déchainer son courroux. La guerre qu’il évoque ensuite laisse Harald quelque peu perplexe, et c’est d’un silence surpris qu’il participe à cette nouvelle intervention. Maven a l’air d’avoir compris plus de choses au sujet de la relation Marlys-Laurel que lui-même. Ses yeux azurés se posent sur Marlys à la recherche d’un indice, mais il semble qu’elle se soit confiée à Maven en priorité sur son ressenti. Maven a l’air de savoir qu’elle n’aime pas Laurel, mais lui en a-t-elle donné les raisons ? Maven est-il au courant de l’histoire naissante entre les deux Swanson ? Non, bien sûr que non. Sinon cette main creusant ses reins ne serait pas ici, sinon le frère de cœur ne se risquerait pas à s’attirer la rage de son ami. Lorsqu’ils se battaient pour s’entrainer, c’était toujours avec la hargne de deux ennemis : pris dans leur rôle, et emportés par l’art du combat, ils savaient jouer à se haïr autant qu’ils s’aimaient pour de vrai. Harald savait que Maven n’avait plus de sentiments amoureux pour Marlys. Il savait aussi qu’il s’effacerait volontiers du tableau de la séduction s’il connaissait l'intensité des émotions de son frère envers cette ancienne conquête. Convaincu que Marlys n’a pas donné à Maven les raisons de son inimitié avec Laurel, Harald choisit de garder le silence, observant les efforts de sa cousine pour relancer la conversation avec une impératrice récemment enceinte. Ses yeux s’abaissent sur le ventre de Saeko, conscient qu’un humain en modèle réduit commence à se former à l’intérieur. Il a envie de déposer sa main sur cette peau à peine tendue, de voir s’il capte ou non le feu du petit être, car après tout, cet enfant est le fruit de deux êtres issus du même élément. La pureté ultime. La pureté qu’ils pourraient atteindre, Marlys et lui… Des hurlements le sortent brutalement de ses rêveries. Il tourne la tête à une vitesse vertigineuse pour apercevoir un corps à terre au travers les jambes qui se précipitent pour l’encercler. Tout comme Maven, il ne se pose aucune question inutile et se jette dans l’action logique : son corps se place en rempart autour des femmes qui les accompagnent : Marlys, Laurel, Saeko. Marlys se trouve dans son dos, mais Maven à sa droite se penche sur elle et Harald entend distinctement son murmure à l’attention de la blonde. Sa mâchoire se crispe en un instant, et sous le coup de sang qui s’empare de lui, il est sur le point de se retourner et d’envoyer un uppercut droit dans la mâchoire de Maven. Stop. Ne sois pas stupide, scande une voix dans son oreille. Si Maven savait, jamais il ne… Il se retourne pour croiser le regard de Marlys. Il n’a pas pu s’en empêcher. Une seconde uniquement, et ses pupilles qui ne disent rien. Parce qu’il n’y a rien à dire, juste à la regarder brièvement, pour s’assurer qu’elle n’est pas rougissante, ou euphorique. Elle n’est rien de cela. Il s’apaise quelque peu et retourne sur le qui-vive alors que Maven se précipite dans les couloirs qui mènent aux souterrains. Déjà, les soldats traversent la salle de bal en faction : des intrus sont présents avec une intention de nuire, et les invités doivent être évacués. Sauf qu’une autre faction de résistants est peut-être postée à l’extérieur et attend la noblesse en fuite. D’un mouvement, Harald retient l’impératrice qui s’apprêtait à avancer. — Ne bougez pas, ordonne-t-il. Les autres nobles seront ses cobayes : si les trente premières personnes sortent et que rien n’explose à l’extérieur, alors il envisagera de faire sortir l’impératrice et sa propre famille. Des soldats au bracelet orange filtrent les sorties, les verts sont immédiatement rejoints par d’autres oranges – les familles se connaissent et se regroupent. Les secondes s’écoulent, avant que les pas de course de Maven les rejoignent. En un regard, Harald comprend que c’est un échec : les intrus sont parvenus à s’enfuir. Maven prend Saeko en charge, laissant à Harald le soin de s’occuper de Laurel et Marlys. Il sait qu’il serait du devoir de Marlys de rejoindre son fiancé Khodja, mais il n’en a pas la moindre envie. Son regard croise à nouveau celui de sa cousine. — Reste près de moi. S’il te plait, il ajoute, comme s’il savait par avance que cette pensée n’enchantait absolument pas Marlys. Sa main tendue fait jaillir dans sa paume une flammèche haute de cinquante centimètres, et prête à s’abattre sur quiconque s’approcherait de son cercle vital. Il accompagne lentement Laurel et Marlys en direction de la sortie obstruée, prêt à ne les laisser partir que lorsqu’il les saura à l’abri.
Revenir en haut Aller en bas
air mutant
avatar
air mutant
‹ MESSAGES : 1662
‹ AVATAR : toby regbo
‹ CRÉDITS : DΛNDELION (av) yann/volantis (img sign)
‹ COMPTES : m. bel, am. osa

‹ AGE : VINGT SIX ANS; qui viennent d'éclore en son sein, âge dont la vigueur lui échappe effrontément.
‹ STATUT : MARIE; la bague enfin passée au doigt, et l'enfant qui naitra bientôt. l'esprit, pourtant, ne peut s'empêcher d'errer dans les contrées lointaines.
‹ SANG : BLEU; azur aux reflets argentés d'un passé révolu.
‹ POUVOIR : MUTANT DE L'AIR; les vents caressent ses joues et bousculent ses boucles, leur violence est sienne, il tire sur les ficelles de leur rage.
‹ METIER : PRINCE AMBASSADEUR; autrefois rêveur et artiste séducteur, l'enfant est devenu adulte, c'est la diplomatie de l'ambassadeur et les responsabilités de prince qui occupent ses journées.
‹ ALLEGEANCE : LUI-MEME; fleur qui éclate timidement sur les devants de la scène, il se détourne du giron maternelle pour enfin battre de ses propres ailes.
‹ ADIUTOR : ASHA; asha qui lui a été enlevée par le virus, asha qui est partie, asha qui l'a trahi.
‹ POINTS : 1943

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 28 Nov - 17:16

Tout s'enchaine bien vite. Il y a un instant à peine, voilà qu'il danse auprès de sa reine divine, @Elizaveta Valaeris, et celui qui le suit, voilà que l'Empire a un héritier, et essuie une nouvelle attaque. Ils sont sommés de se diriger vers la sortie, et là, seront vérifiés pour prouver leur innocence. Mais alors que la fratrie royale commence à suivre le mouvement de foule, la main du prince glissée dans celle de la reine, Andrei s'aperçoit qu'un membre manque à l'appel. Il n'a pas revu sa précieuse, @Yeva Bolkonsky, depuis qu'il l'a quittée en début de soirée. « Où est Yeva ? » demande-t-il à sa soeur souveraine, soudain pris d'une angoisse pour la vie de sa future épouse. « Est-ce que tu la vois ? » Il scrute la foule de son regard azur, cherche la chevelure blanche si caractéristique de l'hirondelle. Rien. La silhouette de Yeva ne lui apparait nullement. Il s'écarte alors du chemin que tous empruntent, revient sur ses pas, son regard alerte cherchant parmi les dernières silhouettes sa fiancée ingénue. Mais rien n'y fait, il a beau cherché, fouillé chaque recoin de la grande salle d'or, l'enfant aux cheveux d'or se veut introuvable. Alors il change l'objet de ses recherches, et son regard cueille au milieu de la foule les boucles d'encre noire si particulières. Il fonce vers elle, le petit prince prit de terreur. Il fonce vers celle qui aura la solution, puisque sa parole est vérité. @Feyre Mormont est aussi charmante qu'à l'accoutumée - non, elle en est même éblouissante, ce soir là. Elle a ravie les mille étoiles du firmament et se pavane fièrement dans sa robe étoilée. Il a envie de se saisir de ses lippes merveilles, de soupirer son désir pour elle. Mais les regards se portent sur eux, et il ne peut accéder à ses fantasmes. Il lui attrape néanmoins le poignet et colle sa joue contre leurs siennes, de façon à chuchoter des mots qu'elle seule entendra. « Yeva a disparu. Je ne sais pas où la trouver. » Sa voix se veut alerte, et hâtive. S'il tarde trop, il deviendra veuf avant l'heure. Mais peut-être que cela lui donnera l'occasion d'épouser l'objet de tous ses désirs... Non, il doit sauver Yeva, la douce enfant. Ainsi positionné contre elle, il en oublierait presque son futur devoir marital. Le fiancé s'efface pour laisser place à l'amant esseulé, et Andrei se peut s'empêcher de déposer un baiser sous la chevelure d'ébène de son aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 28 Nov - 18:28

Elle le sentit surpris et étonné, son fiancé. On l’avait toujours couvée, Laurel, traitée avec délicatesse et tendresse, sans se douter que sous cette apparence de poupée fragile se cachait un tempérament bien plus flamboyant qu’elle n’avait de cesse de refouler, élevée dans la crainte de ce feu brulant qui la dévorait de l’intérieur depuis si longtemps. L’inaction la lassait plus qu’auparavant, et même si la nouvelle tête couronnée avait d’elle l’une des têtes pensantes les plus importantes de ce gouvernement, l’imminence de cette guerre lui ramenait en place visage ses propres faiblesses. La stratège qu’elle était pouvait élaborer les plans les plus laborieux et ingénieux pour mener à bien ces missions dites suicidaires pour la protection du royaume d’Aksana, mais c’est sur les terres Eartanera que risquaient de se tenir ces batailles. Et autant dire qu’on la tiendrait bien loin des combats. Elle avait fait sa part des choses, à ça suffisait, pour la majorité des gens. Pour Cal, pour l’armée. Mais la reconnaissance qui l’accompagnait était un maigre prix de consolation pour le génie des opérations. Elle répond tout aussi calmement au sourire que lui adresse l’homme qui lui a été promis. Elle ne se fait pas de comédies en affirmant que ce qui l’attend ne l’effraie pas. Elle devrait, pourtant. Ils lèvent leur verre à l’annonce du couple impérial, mais l’attention d’@Harald Swanson semble se dissiper pour traquer d’un regard avisé la disparition de l’empereur. Laurel ne manque non plus de remarquer ce départ précipité, car elle ne peut s’empêcher de garder un œil sur son prince, nouvellement couronné. S’accrochant au bras de son fiancé, qu’elle sent nerveux et agité, malgré son calme apparent, la couple traverse la foule afin de rejoindre celui formé par @Marlys Swanson et @Maven Oshun. Elle toise sans flancher le regard de l’Oshun avant de le tourner vers celui de la femme Swanson, qu’elle s’empresse de saluer d’un infime mouvement de la tête, sans rien y ajouter, pas même l’ombre d’un sourire. Laurel refuse le champagne qui lui ait offert, incapable de boire alors que la tension qui règne dans l’air nécessite toute son attention. Les hommes se mettent à parler de guerre, et c’est avec grande curiosité que Laurel tend l’oreille. Elle préfère encore se contenter de les écouter plutôt que de tenter de faire la conversation avec la cousine de son fiancé, dont le regard froide laisse facilement présagée toute l’affection qu’elle lui porte. Elle se retint de relever les commentaires du prince au sujet d’Adonis, bien qu’elle sente son sang bouillonnée, tout au long de ses veines bleutés. Se taire, écouter, ne rien dire, regarder. Et surtout, ne pas réagir. Maven aurait été capable de la crucifiée sur place un tant soit peu se serait-elle interposée. L’approche de l’impératrice (@Saeko Oshun) auprès de leur quatuor improvisé offre néanmoins une distraction plus que désirée, et Laurel ne peut s’empêcher de l’accueillir d’une sourire, ravis, bien qu’inquiète, de cette imminente arrivée du tant attendu héritier. « Saeko, mes félicitations. La grossesse vous sied à merveille, vous êtes resplendissante. » La Grimsrud ne peut que qu’épauler les propres de la femme à la chevelure flamboyante, ramenant le focus de cette soirée sur ce qui importe vraiment. En apparence, seulement. Car l’homme qui d’écroule, aussi amorphe qu’un haillon, sur la piste de danse n’augure rien de bon. Les ordres sont vides données pour évacuer et mettre en sureté les gens encore présents. Laurel, toujours accroché à l’un de ses bras, ne bouge plus, figé par la vitesse à laquelle cette soirée vient d’éclater. Comme au mariage. L’ombre de Danika vient la hanter, flottant au-devant de ses yeux toujours fixée sur le cadavre qu’on évite de toucher. Tel un bouclier, Harald s’impose entre elles et le reste du monde. Personne n’osera ainsi les touchers, avant de lui avoir passé sur le corps.
Revenir en haut Aller en bas
orange
avatar
orange
‹ MESSAGES : 1594
‹ AVATAR : emeraude toubia.
‹ CRÉDITS : lily bae, bb cha.
‹ COMPTES : éclairs, guérison, métal, vol, électricité, intelligence.

‹ AGE : vingt-six années destructrices, passées à agir dans l'ombre et à construire un monde d'ombres dont feyre est la reine. vingt-six années qui s'égrènent lentement, chacune apportant son lot d'horreurs.
‹ STATUT : coeur noirci par les déceptions, la belle sociopathe s'est attachée à plusieurs personnes avant de les détruire. le résumé même de l'histoire de sa vie.
‹ SANG : mêlé, une fierté qu'elle pose sur un piédestal, puisque c'est ce mélange de sang qui lui a conféré un si grand pouvoir. sans pour autant induire de grandes responsabilités.
‹ POUVOIR : reine des esprits, araignée aux multiples griffes invisibles, la cruelle est capable de tout et surtout du pire, puisqu'elle peut s'insérer dans l'esprit d'autrui et y faire tous les ravages imaginables.
‹ METIER : feyre vend ses services aux plus offrants, boucher des esprits, elle plonge avidement dans les âmes d'autrui et massacre tout ce qu'elle trouve. prête à tout, du moment que cela lui rapporte de l'argent.
‹ ALLEGEANCE : à elle-même. et rien qu'à elle. feyre ne fait confiance à personne et se moque pas mal des guerres de pouvoir. les oshun et les rebelles l'indiffèrent au plus haut point.
‹ ADIUTOR : la belle avait été affectée à une divine blonde qu'elle avait modelé selon son bon désir. mais désormais chassée, exclue, bannie, feyre se sent bien seule, loin de celle qu'elle brûle de retrouver.
‹ POINTS : 1624

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Ven 1 Déc - 21:31

Son précieux @Circe Thorsten disparu afin d'aller sauver une princesse en détresse, la terrible inhumaine était retournée vaquer à ses occupations favorites : danser, boire et séduire. Elle exultait de se retrouver au coeur d'une foule aussi comptact, son vide intérieur se remplissant grâce au brouhaha des pensées qui l'entourait. Jamais seule alors même qu'elle évoluait comme une démente au milieu de la piste. Jusqu'à ce qu'un beau visage vienne la distraire de sa transe chimérique. Elle a senti son esprit avant même qu'il ne lui adresse la parole. @Andrei Valaeris, sa nouvelle conquête, son nouveau jouet. Instrument de vengeance et de plaisir. Minois adorable, mains de dieu grec. Décidément, la chance était de son côté, ces derniers temps. Il vient coller son corps contre le sien, enlaçant son poignet de ses doigts noueux. Pauvre petit enfant abandonné aux griffes avides de la démone, joyau de la cour et protégée fétiche de @Cal Oshun. « Yeva a disparu. Je ne sais pas où la trouver. » Mais la Mormont n'avait que faire de l'adorable fiancée du fils de l'air. Elle avait envie de s'amuser. Comme toujours. Ses bras longilignes vinrent encadrer le cou princier du jeune homme alors que son corps moulé dans un drapé aux couleurs excentriques vint épouser les formes de celui d'Andrei. « Je me fiche pas mal de ta Yeva. » Parce que l'idée qui venait de traverser l'esprit de son pantin était diablement alléchante. Mettre la main sur un enfant de sang aussi noble, c'était presque inespéré pour la pauvre mêlée qu'elle était. Cependant, Feyre avait plus d'un tour dans son sac. Plus d'une ruse afin d'asseoir ses désirs de domination. « Pense plutôt à nos nuits passées ensemble. » Un ordre dicté directement à la conscience de son partenaire qu'elle avait entraîné dans une danse lascive, bien trop vulgaire pour l'endroit où elle était jouée. Mais jamais la terrible n'avait respecté les règles. Et elle n'allait certainement pas commencer ce soir. Ses ongles se fichèrent dans le cou d'Andrei, attirant son visage aux traits parfaits vers le sien, plus félin et perfide. Ses lèvres peinturlurées de rouge trouvèrent bien rapidement les siennes, sa langue franchissant aisément la barrière d'émail. Le désir s'était déversé en elle soudainement et, bien entendu, elle fit partager cette émotion au blond. N'était-elle pas la personne la plus généreuse de cette fichue planète ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 1226
‹ AVATAR : emma stone
‹ CRÉDITS : ultimate babe (av) ; myself (signa)
‹ COMPTES : ae - ig - rs - ah
‹ AGE : vingt huit printemps
‹ STATUT : seule depuis bien trop longtemps, bien que hantée par un noble de la maison grimsrud
‹ SANG : le sang coule argent et cela l'effraie
‹ POUVOIR : la lave se transforme sous ses doigts, bien loin de la froideur de la pierre
‹ METIER : espionne depuis presque trois ans, elle a oublié ce qu'était sa vie d'avant
‹ ALLEGEANCE : l'unique souverain d'eartanera, adonis griffith, leur sauveur
‹ ADIUTOR : evie lennsher, une verte qui était sa plus fidèle alliée
‹ POINTS : 2211

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 5 Déc - 22:55


Parée de sa plus belle robe et de ses plus beaux bijoux, on pourrait aisément penser que Raya est heureuse d'assister au bal. Mais cela n'est pas le cas. Elle le fait pour une seule et unique raison : @Hissa Griffith. Malgré les années, malgré la distance, malgré toutes ces missives restées sans réponse, elle ne peut pas abandonner sa moitié dans les cachots du palais. Alors la poupée a tout fait pour être présente ce soir, avec la résistance, les partisans d'Adonis et tous ceux qui souhaitaient en être. La belle a pris soin de choisir un masque qui couvre la majorité de son visage. Il n'y a que son regard émeraude qui puisse la trahir, ça et son allure peu commune. Mais la bronze paraît tout droit venue d'une famille argent tant sa toilette est luxueuse, un avantage qu'elle compte bien utiliser. Elle profite de la nourriture et de la musique, ne manquant pas d'applaudir cet empereur qu'elle n'a pas choisi et qu'elle préférerait voir mort. La poupée a une pensée pour Elias, resté au manoir et qui ignore tout de sa présence ici ce soir. A quoi bon, il ne pourrait comprendre son choix, lui qui n'a plus personne à aimer en dehors de sa personne. Rapidement, elle se rapproche d'@Adonis Griffith et des autres qui ne sont pas venus ce soir pour complimenter la tenue de la nouvelle impératrice. Discrètement, elle suit le reste des troupes jusqu'à ce que le Griffith lui fasse signe. Elle pose son regard sur la fragile silhouette flamboyante qu'il désigne du bout du doigt. – Je m'en occupe. Et la maitre de l'eau se dirige vers @Yeva Bolkonsky qui semble perdue au milieu de troupes qu'elle ne devrait pas côtoyer. – Seriez-vous désorientée Mademoiselle ? Son tou se veut doux, la pauvre enfant n'est qu'une gamine. – Vous feriez sans doute mieux de retourner dans la grande salle. Raya arbore un sourire alors qu'elle jette un coup d’œil aux troupes quasi toutes descendues aux cachots. Elle le sait, elle va devoir bientôt quitter les lieux sous peine de ne jamais en sortir. Voyant que la gamine ne réagissait pas à ses propos, elle lui adressa un coup au visage, l’assommant légèrement mais suffisamment pour pouvoir s'en aller sans crainte d'être suivie. La poupée se précipita vers les bas-fonds du palais mais un garde surgit de nul part, lui barrant le chemin. Elle sort un poignard et essaye de neutraliser sa cible. La tâche n'est pas aisée et la sirène manque plusieurs fois de finir six pieds sous terre. Plusieurs éraflures sont visibles sur sa peau de porcelaine. Mais son agilité lui permit de planter la lame dans l'épaule du soldat, le laissant sérieusement blessé au sol. Elle finit par reprendre ses esprits et cherche du regard d'autres résistants ou même Adonis, mais c'est le néant. Elle n'entend que le fracas des pierres s'écroulant sous elle et les cris des nobles dans la grande salle. N'ayant plus le temps de rejoindre les autres aux cachots, Raya profita du chaos ambiant pour se faufiler en direction des jardins où sa jument l'attendait. La poupée connait les lieux comme sa poche, précieux héritage de toutes les courses qu'elle a mené depuis son enfance. Une pression de talons et la voilà déjà bien loin du carnage.

robe + coiffure + maquillage / masque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Revenir en haut Aller en bas

[ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: intrigues-