AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
fermeture du forum
Merci à tous pour tous ces beaux mois passés sur le forum. On souhaite bonne continuation à tout le monde!

Partagez| .

[ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Dim 19 Nov - 15:26

Zarha était restée seule après son arrivée dans la salle du Brasier et c'était tant mieux. Elle était assez nerveuse comme ça, même si elle s'efforçait de porter un masque pour ne rien laisser filtrer. Elle voulait prouver à Adonis, ainsi qu'au reste du groupe, qu'elle avait elle aussi sa place dans le combat, que son passé ne la définissait pas. Elle avait commencer des leçons pour apprendre à se battre et à maitriser son élèment bien que cette dernière partie se révéle être plus compliquée. Mais ce soir, elle n'allait pas en avoir besoin, elle devait juste surveiller, le temps que les autres sauvent celle pour qui ils étaient tous là ce soir à braver le danger. Elle observait les différents convives, évitant de regarder ses alliés lorsque l'empereur prit la parole. Imitant les autres invités, elle se tourna vers lui et son épouse, ignorant le sentiment de haine qui la prit à cet instant avant d'accuser la surprise de cette annonce, bien qu'en réalité, c'était attendu. Le couple royal n'avait pas chômé pour mettre cet enfant en route, mais son existence n'arrêterait pas l'envie de Zarha de les voir tous disparaître, jusqu'au dernier. Les convives félicitèrent le couple et Zarha remarqua plusieurs de ses petits camarades se déplacer lentement. Elle attendit, patiemment avant d'en faire de même, rejoignant avec nonchalance le point de ralliement, souriant aux quelques personnes qu'elle croisa, comme si elle aussi prenait du bon temps alors qu'elle n'avait qu'une envie : vomir.
Revenir en haut Aller en bas
fire mutant
avatar
fire mutant
‹ MESSAGES : 1034
‹ AVATAR : maxence danet-fauvel
‹ CRÉDITS : queenshady (avatar)
‹ COMPTES : ak - ds - ma

‹ AGE : vingt-cinq ans. les années s'écoulent, emportant sa jeunesse avec elles. l'innocence s'est fanée depuis bien longtemps. il ne reste plus que l'amertume de la fatalité.
‹ STATUT : fiancé à kamiko yinren. alliance scellée. union destinée à faire perdurer la lignée légitime des osoryd. shade a appris la nouvelle sans dire un mot. après toutes les morts, toutes les trahisons, il sait qu'il est le dernier descendant des osoryd fidèle à la couronne. le dernier à pouvoir succéder à son défunt père.
‹ SANG : argent. la noblesse qui coule dans les veines des osoryd depuis des générations. un titre acquis depuis bien longtemps. il en est fier, le gamin, même s'il ne le scande pas ouvertement.
‹ POUVOIR : feu bleu. le terrible cadeau qui lui a été fait après le virus. malédiction qui a pesé sur lui. punition divine envoyée par les sept pour ne pas croire en eux. pour ne croire qu'en la guerre.
‹ METIER : officier de l'armée de flamaerin. enfant de la guerre. on lui a appris à haïr et à se battre avant même de lire et de compter. cette rage de vaincre fait vibrer ses entrailles. son esprit est formaté pour la guerre avant tout.
‹ ALLEGEANCE : la couronne de flamaerin. shade a toujours été fidèle envers les oshun. il n'a jamais douté jusqu'à récemment. la position de cal concernant les mutants l'a plutôt meurtri.
‹ ADIUTOR : ellana farley. le tempétueuse ellana. à la fois si différente de lui et si complémentaire. une partie de lui-même dont il ne peut plus se défaire. une partie qu'il aime autant qu'il déteste.
‹ POINTS : 1196

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Dim 19 Nov - 23:14

Les silhouettes se meuvent autour d'elle. Les stratégies politiques se mettent en place. Elizaveta observe la fête avec une distance nouvelle. Elle adorait les festivités autrefois. La musique ne laisse désormais qu'une nostalgie dans son coeur noirci. Son regard évite son fiancé non loin de là. « Tu danses ? » Elle aurait dû se réjouir, Liza, mais c'est tout le contraire. Une flèche vient se planter dans sa poitrine. Elle se rappelle de la réaction de son frère à sa trahison. La distance qui était née depuis. La tension est presque palpable. Le vide ne se fait que plus grand dans sa cage thoracique. La main qu'elle pose dans celle d'@Andrei Valaeris ne ressent pas la moindre chaleur. Quelque chose s'est brisé entre eux. Elle sait au fond d'elle-même que rien ne pourra le changer. En dénonçant le père, c'est le frère qu'elle a perdu. Sa moitié. Son âme soeur. Elle ne prononce pas le moindre mot. Elle se contente de laisser son frère guider leur danse. Elle ne veut pas jouer la comédie. Elle a assez gardé de mensonges et de silences en elle pour continuer ainsi. Elle essaie de sourire et de se montrer impassible mais le coeur n'y est pas. Plus seule que jamais, elle est presque soulagée quand la musique cesse et que l'empereur prend la parole. Sa présence ici est purement d'ordre politique et diplomatique. Si elle avait eu le choix, elle serait restée à Volastar dans son palais glacial. Un sourire de circonstance étire ses lippes à l'annonce de Cal Oshun. Elle applaudit sans la moindre conviction. Elle se perd la belle. Dans un monde qu'elle ne souhaitait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Lun 20 Nov - 18:09

Son verre à la main, elle continue de regarder son prince danser aux bras de sa reine. Elle reste un instant interdite, admirative du spectacle qui se joue devant elle, et dégoûtée aussi, de ne pas pouvoir avoir Alexei, à ses bras. Parce qu'avec lui elle aurait danser, avec lui, elle se serait amusée. Ici, elle n'était entourée que de nobles dont elle avait probablement déjà oublié le nom de certains. Elle était livrée à elle-même, dans un monde qu'elle ne connaissait absolument pas. Elle connaissait certaines choses de ce dernier, mais elle n'en connaissait pas encore les rouages, les mœurs, seulement quelques petits préceptes. Elle apporte son verre au niveau de ses lèvres, avant de le déposer près d'elle. L'annonce du nouvel héritier de l'empire du feu, la fait sourire. Elle tape dans ses mains applaudissant, comme si on venait de lui dire que le messie allait arriver sur terre. Ce n'était pas le fait d'avoir un héritier à l'empire qui lui faisait ressentir de la joie, bien au contraire, c'était juste l'idée d'un enfant à naître. Parce que Yeva, elle aimait toutes ces choses qui représentaient la vie. Elle tourne la tête, et pose ses yeux sur certains invités qui commencent peu à peu à disparaître. Elle n'y prête pas grande attention, se tournant à nouveau vers Andrei et Elizaveta. Elle inspire un moment, puis, décide de changer d'air. Elle se tourne dans la direction, que certains invités ont prit – sans savoir qu'il s'agit d'un groupe infiltré-  et s'y avance. Elle ne cherche pas à les rejoindre, juste à s'isoler. Elle ne sait cependant pas, dans quel guêpier, peut-être, finira t-elle par se trouver.

résumé :
- yeva continue de regarder andrei et elizaveta danser.
- elle écoute le discours de cal et applaudit, heureuse de fêter l’événement d'une future naissance.
- ne se sentant pas à sa place, elle décide de se trouver un coin tranquille, et suit une partie du groupe d'adonis, de loin, sans réellement le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 0:03

Sa main l'agrippe, supplique charnelle, et l'Osanos est bien forcé de se retourner, redoutant la fatalité qu'il s'était, d'une incorrigible arrogance, amusé à provoquer encore et encore. La séduire, c'était faire tomber les masques, c'était fissurer d'une comédie diablotine l'anonymat salvateur, c'était faire miroiter l'irrévérence de son âme rebelle dans chaque acte, chaque mot. Puis elle l'embrasse, l'enlace, et les pensées s'effondrent, la raison s'inonde ; c'est un chemin trop familier que prennent ses lèvres lorsqu'elles rejoignent les siennes, inassouvies d'un caprice qu'on s'est refusé pour mieux s'accorder, d'un désir qu'on esquisse mensonger car on le sait trop vrai pour être sans danger. Il devrait la repousser, la narguer, mais la contempler c'est être désarmé, sentir contre sa poitrine les tambours de son cœur emballé, c'est oublier qu'on l'a un jour détestée.  « il faut croire que mon charisme dépasse même les barrières de l'apparence » qu'il se moque, le bougre, incapable de réfréner ces sourires moqueurs, séducteurs. Trop doué avec les mots, il n'avait pas la même dextérité lorsqu'il s'agissait de ses sentiments – et ce qui lui était interdit, c'était de lui faire croire qu'elle pouvait avoir plus que son corps, plus que son désir. C'était s'embarquer dans un jeu trop dangereux ; le jeu de ne plus jouer, d'abandonner les pirouettes et les dos tournés, les fuites et les artifices usités. D'avouer. Alors, avant même qu'elle ne l'embrasse à nouveau, il glisse son index contre ses lèvres, mutin. Parce que son toucher l'électrise, qu'il glisse sur sa carne la fallacieuse tentation, le murmure du succombe qui creuse sa tombe. Ses dextres contre ses hanches, ses lèvres contre son souffle, son sourire contre son espoir. Y'a tellement de choses qu'il aimerait dire, des promesses qu'il ne tient jamais, des mensonges et des vérités, des mots qui brisent sans savoir réparer. Mais il se contente d'un :« la prudence n'a jamais été ton fort, hettie » amusé. Parce qu'ici plus qu'ailleurs, le risque est omniprésent. Pour elle, pour lui. Pour eux. « c'était risqué de venir ici, même pour toi » qu'il souffle, sourire en coin. Il salue l'audace, celui qui est passé maître en la matière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ MESSAGES : 523
‹ AVATAR : Sophie Turner
‹ CRÉDITS : avatar : Bonnie | Signature : alaska | Gif : What about angels?
‹ COMPTES : #AD #SG

‹ AGE : Du haut de ses vingt quatre ans, elle se sent toute petite, perchée à la tête d'une famille, elle crève de trouille à l'idée de tomber.
‹ STATUT : Le myocarde arraché, veuve, son grand amour a été emporté par delà les eaux, rejoignant le firmament. Elle flirte avec le manque, embrasse son absence, refusant d'oublier celui qu'elle a tant aimé.
‹ SANG : Éclat de bronze dans le carmin, elle n'en ressent nulle honte, la chasseuse sert la ma^trise élémentaire sans reconnaître les têtes couronnées à la tête des différentes nations.
‹ POUVOIR : L'enfant des cieux se joue des vents, s'infiltre dans des courants d'air, épouse la courbe gracieuse des brises légères qu'elle maîtrise.
‹ METIER : A la tête de sa propre famille, Chasseresse et prêtresse, entièrement dévouée au culte élémentaire. Elle et les siens sont les mains armés des éléments, protecteurs d'un passé révolu.
‹ ALLEGEANCE : La douce vengeresse offre son arc et ses étoiles aux cultes des éléments, en souvenir de l'oracle ultime et des créatures mystiques.
‹ ADIUTOR : La vlgaire créature a été retenue dans une geôle jusqu'à ce que la chasseuse élémentaire ne puisse le supprimé sans en subir elle-même les conséquences.
‹ POINTS : 108

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 8:28


L'audacieuse se laisse ensevelir par les délices des ténèbres qui l'enveloppe. Elle se noie, pour lui, avec lui, s'abandonnant dans les fragments les plus obscures de son âme, jouissant de ses mains qui glissent sur son corps, éveillant chaque parcelle de son épiderme qu'il effleure de ses doigts, l'électrisant. Les barrages, qu'elle avait ériger pour protéger son cœur d'un nouvel assaut destructeur, s’effondrent. Mais le feu de joie qui résonne en elle vaut toute les souffrances du monde, elle serait prête à se condamnée à ces tourments incessant, si elle avait la certitude de pouvoir le retrouver. il faut croire que mon charisme dépasse même les barrières de l'apparence. Un sourire vient éclore sur ses lèvres alors que ses orbes s'enfonce dans la profondeur de ses opales translucides, miroir de cet âme, de la noirceur désirable qui le consume et dans lequel elle se perd toujours un peu plus. Son doigt se soulève, stoppant l'avancée de ses lèvres épicuriennes qui voulaient retrouver le plaisir gourmand de ses baisers. Elle les pinces, essayant d'atténuer l'envie de le conquérir inlassablement. Les doigts de la divines glissent, s’infiltrent dans sa nuque, remontent dans sa chevelure sombre pour s'y accrocher La distance est réduite à un vulgaire mot qui n'a plus le moindre sens tant leur corps se lient l'un à l'autre. La prudence n'a jamais été ton fort, Hettie. Une moue, qui se mue en un sourire, incapable de dissimuler la joie que lui procure ses retrouvailles. Son sourire à lui, fait écho au sien. c'était risqué de venir ici, même pour toi. Elle hausse les épaules, désinvoltes, elle envoie promener toute les risque qu'elle encourt avec une facilité déconcertante. Tu savais que je viendrais. L'écrin, qu'elle tient entre ses mains, il savait, se doutait, sans quoi il ne se serait pas embarrassé de l'emporter avec lui. Elle ne l'avait pas encore ouvert, mais elle se réservait ce plaisir pour plus tard, désireuse de pouvoir profiter de sa présence. Mais les festivités sot suspendue le temps d'un discours impérial. Elle glisse dans ses bras, ses doigts venant contre les siens alors que son dos vient se reposer contre son torse. Elle bouillonne, l'enfant terrible des eaux, elle rêve de voir les sangs du tyran se rependre sur le sol de son précieux palais. Ses mains se crispent légèrement sur celle de son précieux amant, alors que son regard se détourne de cette scène ridicule de l'empereur des cendres et de sa maudite femme. C'est là qu'elle accroche des yeux le groupe qui s'éloigne. Les enfants de la terre. Elle s'éloigne de L'Osanos sans pour autant relâcher sa main, elle l'attire vers cette porte sans pour autant la franchir. Elle n'oublie pas la mission qui l'a amené ici, elle n'oublie pas les mots de Diana. Elle surveille leurs arrières sans s'impliquer dans cette mascarade. Elle pousse avec une douceur autoritaire le prince des océans pour venir se lover contre lui et lui voler un baiser. Elle plonge son regard dans le sien. Je ne suis pas ici par hasard. Pas plus que toi. Alerte, elle lance es regards à la dérobée partout autour d'eux. Ils ne sont qu'un couple qui s'est isolé du reste de la troupe pour profiter d'un peu d'intimité. Une excuse parfaite pour se glisser dans ses bras. Elle en revient à lui, redessine les traits de sa mâchoire de son index.  Que fais-tu après? Au delà de la question, c'est une invitation à la retrouver. une nuit. une seule. Quand les enfant de la terre gâcheront la fête, il leur faudra l'un et l'autre quitter les festivité... Et elle ne comptait par rejoindre Diana tout de suite... Ils avaient la perspective d'une nuit ensemble, s'il daignait si abandonné.

robe ~ bijou  ~ cheveux  ~ maquillage ~  couronne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pnj
avatar
pnj
‹ MESSAGES : 1745
‹ AVATAR : no one.
‹ CRÉDITS : av/@ice and fire.

‹ AGE : as old as the world.
‹ SANG : gold and shiny.
‹ METIER : god of aksana.
‹ ALLEGEANCE : me, myself and i.
‹ POINTS : 7426

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 13:49


bal d'halloween
saison deux ; épisode un
Les danseurs ont rapidement regagnés la piste, alors que le champagne coule à flot pour célébrer l'annonce du couple impérial. Mais alors que le couple allait à nouveau rejoindre les festivités, @Cal Oshun reconnait @Adonis Griffith malgré son masque. N'étant pas loin d'une haut gradée de l'armée des nations, @Eurus Osoryd, il l'interpelle et la prévient que des résistants sont au palais. Elle doit envoyer ses hommes pour trouver les rebelles et les arrêter. La brune obtempère et sort de la salle pour diriger ses hommes. Elle les envoie dans les étages, sachant que le groupe de rebelles est là pour délivrer @Hissa Griffith et Braam Osoryd, puisque c'était à cette condition que l'Osoryd a accepté d'aider les frères Griffith. @Shade Osoryd est méfiant quand il voit sa soeur sortir de la salle, mais il n'a pas le temps de prévenir Cal, car celui-ci ne tarde pas à s'éclipser discrètement pour suivre le groupe.

Pendant ce temps, @Meryl K'han a rejoint @Historia Oathbridge et Adonis à l'extérieur. @Zarha Collins est également présente, ainsi que... @Yeva Bolkonsky. Adonis accepte la proposition de Meryl de rester avec Historia, et demande à @Raya Karstark de se charger de Yeva, qu'elle ne devienne pas une épine dans leur pied. Après quoi il quitte le groupe, ayant vu Cal, s'approcher et les laisse continuer la mission sans lui.

explications
- Le groupe de rebelles descend aux cachots, certains montent la garde, d'autres tentent d'attirer les gardes ailleurs en se rendant vers les jardins ou dans les étages. La plupart descendent néanmoins pour délivrer Hissa et Braam.
- Les autres continuent la fête. Certains remarquent l'absence de l'empereur, et commencent à se poser des questions. L'impératrice, elle, est toujours là. Son rôle est simple, en l'absence de son mari elle devient le clou de la soirée. Plusieurs nobles se précipitent pour la féliciter.
- Vous pouvez intégrer la situation décrite ci-dessus à vos rp, nous n'avons pas intégrer de dialogues justement pour vous permettre de jouer ça comme vous le voulez.
- Gardez vos postes courts (400 mots max) et n’oubliez pas que le drama, c’est la vie.
PINNED UNDER THE WEIGHT 2017

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pinnedundertheweight.com
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 15:06

Il se tient dans l'ombre, Shade. Ce soir, il n'est pas un Osoryd. Ce soir il est officier de l'armée des nations. Il n'est pas vêtu d'un costume luxueux mais de son uniforme. L'emblème de la famille impériale brille sur son torse. Il en est fier, le gamin. Il ne se laisse pas bercer par la musique, ni par les conversations autour de lui. Il jauge chacun des danseurs avec méfiance. Il doit s'assurer de la sécurité de @Cal Oshun et de celle de l'impératrice. Il écoute à peine le discours qui entraîne des cris de joie et des applaudissements. Il ne peut se permettre de se laisser distraire. C'est sans doute aussi pourquoi il évite à tous prix @Wanda Oshun. Le Osoryd ne tient pas à se confronter à elle de nouveau. Pensif à la pensée de la belle blonde, il ne voit pas Cal quitter la scène et disparaître dans la foule. Furieux contre lui-même, il l'est d'autant plus en apercevant sa soeur, @Eurus Osoryd disparaître avec ses hommes suite à l'ordre donné par Cal. L'enfant du feu fait alors signe à ses propres hommes et il se met à poursuivre les traces de sa soeur. Il se méfie d'elle depuis l'arrestation de Braam. Shade sait très bien qu'elle ne se résigne pas à la condamnation prochaine de son aîné. Il hésite un instant à suivre les troupes dans les étages mais Braam ne s'y trouve pas. Son frère est emprisonné ailleurs. Les dents serrées, il espère que sa soeur n'a pas eu la mauvaise idée d'intervenir pour Braam. Il est déjà condamné aux yeux de Aksana. Il espère sincèrement que Eurus n'a pas suivi le même chemin. Braam entraîne donc ses hommes vers les cachots en priant pour ne pas y trouver sa soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 15:36

Pas un regard de sa part ne se dirige vers @Helana Wheatdrop, dont il préfère qu’on imagine qu’elle n’a pas convié son adiutor à se joindre à elle pour ce soir. Moins elle attirera l’attention sur sa présence ici, mieux ce sera. Tous ceux dont les parents sont enfermés sous ces dalles de marbres sont évidemment suspects. Mais pas lui. Il est l’adiutor sans attaches et insolent, le prix de sa liberté a bel et bien été l’emprisonnement forcé via cette cérémonie, ce bracelet, mais il possède encore une réputation de solitaire. Pas comme ces abrutis qui portent leur servitude comme une couronne sur leur front luisant. Tous aux aguets, au pied de leur maitre ou de leur maitresse façon chien de garde. En cas d’explosion de leur quotidien, ils feront ce qu’ils savent faire de mieux quant il s’agit de sauver leur peau : se rapprocher du maitre, le plus près possible. Ils se raconteront tous la même histoire : ils font ça pour le protéger. En réalité, ils se protègeront eux-mêmes. Thorsten n’est pas ici pour libérer ceux qui ont signé pour une vie d’esclave. Pas de frères, pas de sœurs sur cette terre au nom desquels lutter. Il vit sans but, et c’est ce qui le rend aussi dangereux. Ses yeux métalliques repèrent les mouvements soudains : empereur-adonis, signes avant-coureurs d’une reconnaissance qui met fin à la participation du Griffith à la mission commune. Une Osoryd qui cherche à entrainer son frère rompu à l’autorité de la couronne dans une mauvaise direction : c’est mal connaître les militaires de haut-rang. @Shade Osoryd se précipite en direction des sous-sols, là où Circe ne tardera pas à le rejoindre. Deux doigts collés l’un contre l’autre, et lancés brièvement dans une direction. Carrow a reçu le message. Quitter les lieux tant que les soldats ne condamnent pas les portes de sortie, contourner le palais jusqu’à l’eau et attendre le signal. Les prisonniers sortiront par les douves. Lorsque ses pas l’entrainent dans les escaliers étroits et pentus, le regard de Circe ne vise qu’un seul but : Hissa. Tous les autres peuvent crever. Il rejoint un groupe de soldats de l’empire Oshun, et se glisse parmi eux, répandant un parfum psychique tout à son avantage : « Je suis l’un des vôtres, je vous accompagne jusqu’aux cachots. » Il extrait de leurs esprits tendus et lisibles comme des livres ouverts le nom de code de la soirée. « Griffith ». Il secoue la tête, navré par cet excès d’originalité. Une fois les cachots atteints, il réalise qu’il s’est trompé de groupe de soldats : ceux-là sont chargés de surveiller l’entrée, pas la porte fermant la cellule d’Hissa. « Ne faites pas attention à moi », ordonne-t-il au groupe tandis qu’il déserte, s’enfonçant dans les couloirs éclairés par des torches. Il envoie un signal clair aux quatre soldats postés devant une porte blindée : « L’empereur a demandé un renfort supplémentaire. Griffith. » Les soldats approuvent et lui laissent une place de chaque côté de la porte. En bon soldat, Circe monte la garde jusqu’au signal du combat, tandis que les peurs de @Hissa Griffith de l’autre côté de la porte viennent embaumer son esprit alerte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mar 21 Nov - 21:52

Zarha resta en retrait, ne collant pas le groupe de rebelles pour éviter d'attirer trop l'attention des gardes. Si elle n'était qu'un visage parmi tant d'autres, qu'une prostituée de bas étages, elle craignait être restée dans les mémoires de certains de ses anciens geôliers. Elle se montrait donc discrète et prudente, surveillant les mouvements de son groupe, ainsi que ceux de leurs ennemis. Elle remarqua le départ d'Adonis, mais n'alla pas chercher plus d'explications sur le moment. Ils avaient tous leurs rôles à jouer, le sien était simple et ne demandait pas d'avoir beaucoup de renseignements. Ce qui était sûrement pour le mieux si elle venait à se faire capturer, moins elle en savait, moins elle aurait de choses à révéler par la suite. Elle connaissait bien les méthodes de ses anciens tortionnaires et préférait éviter de les revivre une seconde fois. Elle suivit du regard les convives se rapprochant de l'impératrice, probablement pour la féliciter. Zarha se demanda un temps s'ils se rendaient compte que toute cette soirée n'était que de la poudre aux yeux, un moyen d'amadouer des gens déjà gagnés à la cause des Oshun. L'annonce d'une grossesse alors que la guerre faisait rage, ça avait tendance à vous faire oublier certaines choses. La jeune femme secoua la tête et se concentra à nouveau. Elle n'était pas là pour détailler les actions de ses ennemis, mais pour s'assurer que ses alliés réussissaient leur mission. Elle jeta un regard à la dérobée vers Meryl et Historia avant de se déplacer à son tour pour se mettre en place, suivant de loin le petit groupe de rebelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 11:17

La réponse, prononcée avec une simplicité proche de l’évidence et un calme olympien, de @Laurel Grimsrud à sa boutade lui hausse un sourcil étonné. Là où il croyait ne faire que la taquiner, il semblerait qu’il ait touché un point sensible. Il ne le réalise que maintenant, mais il est vrai qu’il a une tendance naturelle à la sur-protection, la concernant. Son regard bleu croise celui, ambré, de la jeune femme tandis qu’une lueur triste et inquiète vient mordre les iris du Swanson. Si Cal Oshun a toujours été prévenant avec elle, la traitant avec délicatesse et se montrant à l’écoute de son bienêtre, elle est sur le point d’entrer dans une famille qui tient plus de la meute que de la fratrie humaine. Les Swanson sont durs entre eux, durs et violents, implacables et dénués de sentiments. La colère les hérisse à peine posent-ils les yeux les uns sur les autres, toujours prêts à mordre, à rappeler à l’ordre, parce qu’ils ont décidé qu’il en allait de leur survie. Toi, c’est moi. Moi, c’est nous. Le moindre faux-pas de l’un, c’est toute la meute qui se casse la gueule. Est-ce que @Idriss Swanson le sait, lorsqu’il pose un regard-brasier sur la jeune impératrice et son ventre que le temps n’a pas encore enflé ? Les yeux de Harald s’assombrissent tandis qu’il observe son petit frère se laisser dévorer par un amour corrosif. Pour la première fois de leur existence, les voilà partageant un point commun ; celui d’aimer la mauvaise personne. Le surveillant du coin de l’œil, il reporte son attention sur Laurel, lui adressant un sourire apaisant. — Je sais que tu n’as pas peur, assure-t-il à voix demi-mots. — Ton feu ne tremble pas. S’il y a bien un être capable de ressentir les variations internes d’une femme du feu, c’est un homme du même élément. Ils trinquent aux Oshun à l’unisson, mais l’empereur quitte la salle dans une tentative de discrétion qui n’échappe pas au regard alerte de l'héritier, dont l’expression se voile à nouveau. Un événement public en temps de guerre, c’était de la folie. Quelque chose va exploser dans ce silence tendu, il le sent, le sait, il en est persuadé. Son instinct lui intime de se rapprocher de ce qui compte. Aimable, il tend son bras à Laurel pour la diriger à sa suite, et atteint Marlys en compagnie de @Maven Oshun. Les yeux des deux hommes se croisent alors, et tout ce qu’ils partagent depuis l’enfance vient danser entre eux deux comme une lumière incandescente. Un coup d’œil de Maven en direction de Laurel, et Harald sait que son ami comprend qu’il n’a pas le choix : le voilà fiancé à la jeune Grimsrud aussi sûrement que Maven l’est à Elizaveta. Harald s’assure que Laurel se positionne sur son flanc, de manière à pouvoir encaisser avant elle tout choc qui viendrait en direction de l’impératrice Saeko, devenue une cible facile à présent qu’elle porte la vie en elle, le fruit à peine naissant de ce qu’elle construit en commun avec Cal. L’attention de Harald se déplace ensuite en direction de Maryls. Il est heureux que Maven se trouve là, ayant pleine confiance en les qualités de combattant de ce dernier, puisqu’ils ont fait ensemble leur formation militaire d’élite. Ancien amour de sa cousine et à présent ami, il saura la protéger en cas d’attentat, délivrant Harald d’une angoisse supplémentaire. Il ne voit pas son père, mais connaît la paranoïa d’Ernest et sait qu’il est sans doute déjà au courant du départ surprise de l’empereur. Quant au reste de la famille Grimsrud, Harald ne s’en préoccupe pas. C’est dans son clan que Laurel est entrée sur ordre de l’empereur, c’est son nom qu’elle prend, c’est elle qu’il protège et pas les autres. Même s’il le voulait, il ne le pourrait : il n’est pas un héros de contes pour enfant capable de sauver toute une famille des heurts d’un attentat. Il sent le regard de Marlys posé sur lui, et une chaleur à laquelle il n’est pas habitué l’envahit. Il hèle un serveur au plateau recouvert de coupes de champagne et lui fait signe de les rejoindre. Une fois le plateau devant lui, il ne s’empare d’aucun verre, mais incite les autres à le faire. Son instinct lui dicte de ne pas boire d’avantage, pas maintenant. Ses sens sont en alerte, le feu chauffe les sillons de ses veines, sa main est prête à saisir le pommeau de son épée. Les Swanson n’ont pas le droit à l’erreur, surtout à présent qu’ils sont devenus le bras armé officiel de la nation dominante. Surtout à présent que l’impératrice est enceinte. Il croise à nouveau le regard de Maven, l’homme dont il est le plus proche dans ce royaume en perdition. Plus encore que de Valrael, détenteur d’une liberté qu’il a appris à ne plus jalouser depuis longtemps, mais qui les séparera à jamais. — Tu prévois de partir pour Eartanera ? Il demande, incluant les deux femmes à la conversation, pas assez stupide pour laisser Marlys parler de la pluie et du beau temps avec Laurel. Il sait que Maven n’attend que ça : être envoyé à la tête d’une armée sur les terres occupées par Adonis Griffith. Il sait que la force tonitruante qui guide son ami n’est en vérité que le fantôme de sa faiblesse. Sauf que les gens ont souvent tendance à ignorer que l’homme le plus sensible renferme une force bien plus dévastatrice que celle qui habite le guerrier délesté de son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 11:30

Les événements se déroulent trop vite. Quinze minutes ont passé et la grossesse de l’impératrice est annoncée. Quinze minutes ont passé et ce qu’Helana a vu lui suffit pour comprendre qu’ @Adonis Griffith est reconnu. Il a suffi de suivre le regard de l’empereur pour savoir qu’il était posé sur le prince eartanerien. La réaction du souverain et le départ d’une femme et de gardes à sa suite n’ont fait que confirmer cela. Si le premier instant est une aubaine pour leur permettre de s’éclipser dans un palais déjà grouillant de gardes, le second est une catastrophe. Son regard se pose instantanément sur Adonis, qui a la présence d’esprit de ne pas en faire de même. Il est accompagné par @Historia Oathbridge et @"Meryl K’han". Helana les aperçoit profiter de l’engouement autour de l’impératrice et de la nouvelle annoncée pour s’éclipser. Elle n’a pas le temps de lancer un regard à @Circe Thorsten qu’il s’est déjà évaporé. Elle s’imagine que le plan suit son cours pour lui. Un sentiment de culpabilité vient vite l’agacer. C’est elle qui l’a entrainé dans ce qu’elle perçoit comme une véritable catastrophe. Pas le temps pour cela. Et le télépathe n’a jamais eu besoin d’elle pour ce genre de choses. Helana s’éclipse à son tour. Quand elle rejoint Historia et Meryl, elle constate que d’autres personnes ont eu le même réflexe qu’elle. Adonis donne ses consignes et part. « C’est le moment d’avoir des idées. » Qu’on puisse la trouver agaçante est le dernier de ses soucis. Il faut avancer. Le plan ? On essaie de s’y tenir. Que le prince eartanerien se soit fait repérer est une catastrophe en soi et il faudra y répondre. Mais tout n’est pas (encore) perdu. « Allons-y, » lance-t-elle. Que la mission continue et que la Karstark s’occupe de la fille qui n’a rien à faire avec eux. Ils pourraient bien la prendre en otage, mais c’est à l’encontre de tous ses principes. Sans compter qu’elle n’a pas la moindre idée de qui elle peut être. Et peu importe. Ce n’est pas à elle de traiter le problème. Helana prend la direction des cachots et s’arrête dans l’ombre : le petit groupe est bien dissimulé. Ils savent que des gardes protègent l’entrée. Elle repense à Circe, qui lui a dit de ne rien faire. Il prendrait tous les risques et pas elle ? Dans une telle configuration, ils ne peuvent que compter les uns sur les autres, sans quoi ils sont bons pour finir dans la même situation que sa cadette. Elle n’a pas répondu au télépathe quand il lui a conseillé de se tenir à l’écart. Helana a l’habitude. Jusqu’ici, elle a toujours fait en sorte de rester éloignée d’événements qui ne font qu’encourager une guerre ridicule pour le pouvoir. Mais elle ne peut plus rester ainsi. Pas là, pas comme cela. « Je vais faire diversion. Passez les gardes quand vous le pourrez. » Et elle quitte le groupe. Elle profite de l’ombre pour prendre un nouveau couloir ; un couloir adjacent à celui dans lequel les gardes attendent. Ils savent que quelque chose va se passer. Ils connaissent leur but. Ils ne devinent néanmoins pas leurs actions. A moins que des oranges soient aussi dans le coin. Il y en a certainement. Tant pis. Trop tard. Elle s’éloigne encore un peu et réalise la diversion promise : un éboulement dans le couloir provoque un boucan infernal. Elle a attiré leur attention. Ils viennent droit vers elle, libérant l’accès aux cachots – hormis peut-être un ou deux gardes. Helana ne sait pas et ne peut pas savoir. Immédiatement après l’éboulement, elle donne un coup dans le sol, qui s’effondre sous elle. La maitre de la terre se réceptionne avec aisance. Autour d'elle, c’est sombre. Et humide. Elle entend les voix des gardes paniqués au-dessus d’elle. Jusqu'à ce que ses yeux noirs s'arrêtent sur Circe. Et la flopée de gardes autour de lui. « Merde. »

Resume :
Helana a rejoint Meryl, Historia et les autres. Ils sont partis vers les cachots.
Afin que le groupe de gardes à l’entrée les laisse passer, Helana fait diversion et provoque un éboulement dans un couloir adjacent. Elle se sépare donc du groupe ; le sol s’effondre sous elle et elle se retrouve directement devant la porte de la cellule d'Hissa, sous le nez de Circe.
La plupart des gardes (peut-être pas tous, comme vous voulez) de l’entrée sont tombés dans le panneau et se sont dirigés vers le fameux couloir, laissant (plus ou moins) libre l’accès aux cachots.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 12:09

Jusqu’ici, ça fonctionne. Les soldats de l’empire le prennent encore pour l’un des leurs tandis qu’il monte la garde avec froideur et sérieux. Il ne peut pas se permettre d’entrer dans l’esprit de Hissa, respirant dans son dos, pour l’avertir de se tenir prête, pour la simple et bonne raison qu’un mêlé orange se trouve parmi eux. Les orange n’ont pas forcément toujours le réflexe de lire les pensées des autres – leur pouvoir est suffisamment chiant comme ça pour qu’ils s’abstiennent d’en faire un usage plein de zèle – mais il sait qu’une discussion mentale avec la prisonnière attirerait l’attention de l’autre télépathe. Soudain, un bruit d’explosion se fait entendre au sud-est. Ce craquement sinistre qu’on a depuis longtemps appris à associer aux maitres de la terre, et non aux fondations fragiles des vieilles baraques. D’un œil glacial, il fait le tour des soldats présents dans le couloir. — Ne quittez pas votre poste. Il mêle à l'autorité naturelle de ses paroles une large dose de manipulation mentale afin d'appuyer son ordre. Les prisonniers sont les cibles de tout attentat possible dans les sous-sols. Quant à l’étage supérieur et la vie du couple impérial, c’est à une autre faction de soldats de s’en occuper. Il sent des effluves de peurs, de nerfs tendus chatouiller les ramifications infinies de son esprit, et se retient tant bien que mal de s’en agacer. Le temps s’écoule comme un alambic malade, chaque goute lui semble l’équivalent d’une heure. Il rive ses pupilles noires sur le mur d’en face, et ne le déloge que quand il discerne des fissures le long de la paroi. Elles prennent naissance au creux de la pierre et serpentent en s’élargissant à une vitesse folle, écarquillant ses yeux jusqu’à ce que le plafond s’ouvre au-dessus de leur tête à tous et laisse choir devant eux… @Helana Wheatdrop et son injure digne d’une comédie de boulevard en trois actes. Putain. Elle est heureusement masquée, mais les soldats sont entrainés à tuer tout ce qui ne correspond pas aux ordres, au plan de route. Circe prend les devants avec une rapidité de décision qui le surprend lui-même. — C’est une noble, dit-il en haussant la voix pour couvrir les mouvements saccadés des soldats et les derniers éboulements pierreux qui suivent l’atterrissage d’Helana. A nouveau, pour soutenir la puissance de ses paroles, il leur adjoint l'image mentale des poignets de la Wheatdrop, tous deux dépourvus de bracelet. L'image circule en un flash d'un quart de seconde dans chaque esprit alentour. Il n'a pas le temps de faire le tri, Helana le reçoit aussi. — Ne la blessez pas. Il entre alors sans prévenir dans l’esprit d’Helana pour y dicter son ordre à toute vitesse. Tu es tombée là quand un maitre de la terre a créé un éboulement au-dessus - tu ignores où tu es - tu as besoin de la protection des gardes qui t’entourent. Sa seule option est de simuler la surprise et la panique. Les soldats y verront renforcé leur rôle premier de protecteurs. Mais il sait que son intrusion dans l’esprit d’Helana a également atteint l’esprit affûté du soldat orange. Tentant le tout pour le tout, il pénètre brutalement la tête du mêlé au bracelet tangerine. Une chance sur deux. Il essaie de porter le premier coup en dévorant comme un chien affamé les souvenirs immédiats du télépathe. Tu ne sais rien - tu maintiens ton poste - tu protèges la victime. Un mêlé ne verse pas un sang d’argent. Il avale la précédente prise de conscience du soldat avec tant d’intensité qu’il n’en respire plus. Ça fonctionne. Il a de la chance, il est meilleur télépathe que ce soldat. L’inverse aurait très bien pu advenir. Le soldat se dirige droit sur Helana. « Faut pas rester là, Madame », et la déplace le long du couloir, dépassant la porte du cachot renfermant Hissa – celle qui concentre toute l’attention, celle qui va sans doute être le témoin d’un combat sanglant. Circe suit les déplacements d’Helana du coin de l’œil, tendu. Il sait qu’elle s’est retrouvée là de son plein gré. Qu’elle n’a pas supporté d’attendre, passive. Déjà, on entend des bruits de pas depuis l’entrée des souterrains. Circe se met au garde-à-vous, incitant les soldats à faire de même. — Préparez-vous à éliminer tout mêlé qui ne prononce pas le nom de code, ordonne-t-il d’une voix dure. Il sait qu’il s’apprête à lancer les soldats de l’empire sur son propre camp. C’est le rôle qu’il doit jouer pour tenter une diversion. Au sein de la mêlée, il lui sera plus simple d’ordonner à un soldat par la pensée de l’enfermer l’air de rien dans le cachot d’Hissa, et de l’en faire sortir par les douves que Carrow a sans doute déjà atteintes.


- circe joue le rôle d'un soldat de l'empire gardant le cachot d'hissa griffith
- il attend l'arrivée de la faction résistante en charge de libérer hissa pour créer un mouvement chaotique et prendre les devants de la libération d'hissa
- son esprit est en train de manipuler trop d'esprits à la fois, d'autant qu'il y a un orange et un vert parmi les soldats : il ne tiendra pas mille ans comme ça, il faut absolument que des eartaneriens (et/ou des résistants) débarquent
@Zarha Collins @Maverick Herendal @Meryl K'han (ou pas si tu protèges Historia loin des combats sur ordre d'Ado)


Dernière édition par Circe Thorsten le Mer 22 Nov - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
earth mutant
avatar
earth mutant
‹ MESSAGES : 7608
‹ AVATAR : dylan o'brien
‹ CRÉDITS : (av) self / (icons sign) self / (gif profil) tumblr
‹ COMPTES : star n'zuzi (spoiler alert: c adonis le plus sympa oopsie)

‹ AGE : Il a eu 26 ans le 23 septembre dernier. On a tendance à lui donner plus, à penser que l'homme qui a déjà vécu autant a plus d'années au compteur mais Adonis est pourtant toujours jeune. Il comble l'inexpérience par l'ambition et le culot.
‹ STATUT : Marié à une femme qu’il aime, certes, mais son coeur se consume d'un amour interdit pour l'empereur tombé.Izolda est sa meilleure alliée, mais elle n’est pas lui. Après avoir passé des mois à tenter de l’oublier, Adonis se livre enfin à ses sentiments. Tout entier, sans barrière, sans retenue, quitte à finir avec le coeur en tas de cendres.
‹ SANG : C'est d'un bleu roi que son hémoglobine est teintée, comme cela aurait toujours du l'être. Le Griffith a récupéré sa couronne au prix fort, mais au moins tout cela n'a pas été vain.
‹ POUVOIR : Quatre semaines douloureuses ont transformées la vie d'Adonis à tout jamais. Le fier Eartanarien a perdu sa belle légitimité à cause d'inconnus. La colère qui brûle dans ses veines transforme sa terre adorée en une lave brûlante.
‹ METIER : Il y est arrivé, le but ultime est atteint avant même sa trentième année. Roi d'Eartanera, Adonis assoit son pouvoir sur la nation qu'il aime tant.
‹ ALLEGEANCE : Lui-même. Adonis a fomenté plusieurs alliances en échange d'une couronne qu'il a enfin obtenu. Plus motivé que jamais, le Griffith refuse de voir la couronne lui échapper. Il a également tout récemment fondé un mouvement activiste pour le bien des mutants à travers tout Aksana, avec Rayna Belikov et Rita Kimora.
‹ ADIUTOR : Aléa Dochain, l'ombre protectrice, capable de tout pour lui. Elle est sa main armée, elle est son réconfort. C'est elle son bras-droit, désormais.
‹ POINTS : 7335

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 12:11

La panique tente de s’incruster par tous les pores de sa peau, mais Adonis inspire profondément et garde son sang-froid. Il sait qu’il va devoir bientôt partir, s’éloigner du groupe pour ne pas les mettre en danger. Il est idiot, le prince. Trop fier, il n’aurait pas dû venir ici. Meryl propose de rester avec Historia, et le prince hoche la tête, la mâchoire crispée. « Tu restes avec Historia oui, et tu t’assures que rien ne lui arrive. Aucun de vous ne doit être attrapé. Aucun, Meryl. Fuyez si ça devient trop dangereux. » Il n’acceptera pas de voir un autre Eartanerien pourrir dans les prisons qu’il ne connait que trop bien. Rapidement, d’autres rebelles les rejoignent. Adonis s’éloigne et retourne près de la porte, où il voit Yeva et @Raya Karstark. Il s'adresse à la seconde, sans reconnaître la première qu'il ne connait pas. « Raya. » Il s'approche. « Je ne la reconnait pas. » un mouvement de menton vers l'autre femme, qui ne les regarde pas. « Elle n'est pas avec nous, éloigne là des autres. », c’est là qu’il voit Cal. Il emprunte un autre couloir, et se dirige vers les étages. Les étages, pour l’emmener à l’opposer de là où se trouve les siens. Les étages, là où Eurus à envoyer ses hommes, normalement. Son cœur bat la chamade, peut-être que ce soir il retournera dans les prisons glaciales de l’empire. Il pense à @Aléa Dochain, son adiutor. Si elle avait été là, elle ne l’aurait pas laissé seul, elle l’aurait accompagné et aurait trouvé un moyen de le faire sortir. Maintenant, Adonis ne pouvait compter que sur lui-même et sa capacité à se sortir d’une situation inextricable. Il y arriverait, et blesserait Cal au passage si il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fire nation
avatar
fire nation
‹ MESSAGES : 593
‹ AVATAR : Britt Robertson
‹ CRÉDITS : avatar : Kane | Signature : astra | Citation :
‹ COMPTES : #AD #HW #MN #NS #NK

‹ AGE : La trentaine effleuré du bout des doigts, ele n'a pas vu les années filées, entre deux âges, la sublime des flammes ne sait plus trop où elle en est.
‹ STATUT : Une bague encercle à nouveau son doigt, promesse d'une union à venir qui lui arrache un sourire dépourvu de saveur. Elle a trop souvent vu ses promesses de mariage réduite au néant que pour y croire à nouveau. Le maudit Idriss Swanson, amant et veuf de l'impératrice déchue, elle s'attend presque à le voir fuir loin d'elle, comme les autres avant lui
‹ SANG : L'argent colore le sang qui sillonne tes veines, une illusion, une prétention, une récompense pour une allégeance dédiée à la dynastie Oshun.
‹ POINTS : 690

Carnet de bord
Choses à savoir:
Relations:
Compétences:

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 13:55


Son époux lui file entre les doigts, happée par la vague rebelle qui s'est introduite dans le palais. Son regard s’accroche à elle un instant, un instant seulement, avant de disparaître dans cette marée humaine sans prendre la peine d'emmener son protecteur avec lui. Elle sent que quelques choses lui échappe, sans pour autant parvenir à savoir de quoi il s'agit, mais elle n'est pas stupide, elle a vu le trouble emporter son mari bien avant qu'il ne s'éclipse. La garde impériale s'est aussi dissipée, quittant le lieu de réception pour partir à la conquête de cette invasion ennemie. Une rage bouillonnante s'insinue sournoisement dans ses veines alors qu'elle se confond en sourire polis et courtois à l'égard des invités. Elle exècres la vulnérabilité dans laquelle cette situation la plonge, elle, impératrice des flammes, réduire à une simple potiche sans mérité la moindre surveillance alors que l'enfant qu'elle porte reflète l'avenir de ce monde. Ses doigts viennent glisser contre son ventre à peine arrondis, elle le cajole, rassurante et chaleureuse, pour que ses émotions ne viennent pas bouleversés le bébé. Son visage se tourne vers sa moitié mêlée. @"Aelin Vanssera". Aelin, dis aux autres adiutors d'ouvrir l’œil, je refuse que cette réception se transforme en massacre. Sa voix n'est qu'un murmure, à peine audible, mais autoritaire, sans être irrespectueux à l'égard de sa protectrice. Un sourire orne ses lèvres fines à travers du masque alors qu'elles inclinent la tête respectueusement. La demoiselle orange s'éloigne, laissant la fille du feu à une solitude cruelle imposée par son nouveau statut. Son regard balaie l'assemblée pour venir échouer sur les flamboyants Swanson. Le sourire de la jeune madame Oshun s'étire davantage alors qu'elle s'approche d'eux, non sans accrocher le regard sulfureux de la blonde incendiaire, @Marlys Swanson. Elle glisse à ses côtés, laissant ensuite son regard glisser sur les différents protagonistes... pour échouer sur @Maven Oshun, frère cadet de son mari, main armée et bien plus encore aux yeux de l'ancienne Yinren. L'armée impériale serait chanceuse de t'avoir à leur côté, même si je regretterais ta présence auprès de moi. La jeune impératrice s'impose au côté des Swanson, affichant une alliance jusque là plutôt discrète. Elle affirme sa position à leur côté, renvoyant aux yeux de tous la confiance qu'elle place en eux. Plus encore, la douce offre aux convives l'image d'une jeune femme qui n'est pas seule, qui n'est pas faible et n'est pas qu'une vulgaire poupée chargée de faire bonne figure pour pallier à l'absence de son mari. Elle est là, lumière incandescente prête à porter le pouvoir sur ses épaules, à assumer le poids d'une couronne au passé entaché par les erreurs commises par sa prédécesseure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 14:25

L’espace d’un instant, son cœur s’est arrêté. La maitre de la terre a attendu une violente attaque qui n’est jamais venue. Elle s’est redressée pour faire face au groupe dans lequel @Circe Thorsten s’est infiltré. « Il y a eu un éboulement ! » Jouer la noble désorientée et apeurée n’est pas vraiment ce que Helana a imaginé. Mais elle n’a pas eu besoin de pousser la réflexion bien loin pour comprendre que c’est ce que souhaite Circe. C’est aussi la seule option possible pour qu’elle ne soit pas découverte. Et bien que le tout soit plutôt difficile à avaler, le télépathe parvient à faire gober le tout aux soldats. Heureusement que le sang bleu a la fâcheuse manie d’organiser des événements où l’on se doit de porter des masques – et celui de la Wheatdrop lui couvre la totalité du visage. Sa voix est fatiguée – elle fait mine de tousser, gênée par la poussière autour d’elle, avant de se redresser pour emprunter (du mieux qu’elle le peut) le port grâcieux des dames argentées. Elle pourrait bien ajouter qu’elle compte se plaindre à l’Empereur de tous les désagréments d’un tel éboulement et de sa chute, mais elle n’a pas la moindre envie de pousser. Le télépathe joue merveilleusement le jeu et maintenant qu’elle voit de ses propres yeux sa position, elle ne peut que culpabiliser un peu plus. Au diable la culpabilité. Un diable, c’est bien ce qu’est Circe.  Les gardes en face d’elle se détendent mais demeurent sur le qui-vive : ils ont naturellement été alertés par l’éboulement qu’elle a provoqué l’étage au-dessus d’eux, bien qu’ils ignorent qu’elle en est à l’origine. Elle fait mine de s’inquiéter, elle aussi. Elle n’a pas besoin de jouer encore la comédie : elle est paniquée par le cours des événements et face à cela, elle ne peut brandir que son calme, déjà bien usé. « Nous sommes attaqués ? » En temps normal, ça la mettrait en rage de laisser sa voix trembler ainsi. Mais elle ne peut pas faire autrement que d’utiliser ses vraies émotions pour dresser un faux portrait. Le garde qui l’emmène avec lui est un orange. Circe utilise déjà trop son pouvoir pour qu’elle rajoute une couche supplémentaire de difficulté. Ils doivent attendre les autres pour avancer. Elle doit attendre les autres pour s’en occuper. Elle a l’habitude des télépathes, et à défaut de faire disparaitre ses soupçons, elle peut penser à autre chose. Le palais, les convives, la grossesse de l’impératrice… Des choses futiles qui, pour elle, pourraient bien être dans la tête d’une noble. Helana ne lance pas de dernier coup d’œil à Circe. Soit les renforts arrivent et l’action pourra reprendre, soit il faudra trouver une autre porte de sortie. Et, peut-être, abandonner Hissa. Hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 16:22

Tu me traites de lâche, toi dont le frère n’a pas été capable d’assumer l’alliance qui lui a été confiée ? Toi dont le frère prend la fuite comme un adolescent enfiévré ? Raeghar s’était laissé engloutir par l’irrationnalité d’une impulsivité trop peu commune à son caractère, voire carrément inexistante. Face à sa vie lui glissant inexorablement entre les doigts, elle s’imaginait qu’il avait trouvé dans ce délestage soudain une accalmie trompeuse, une sécurité précaire, qui lui aurait permis d’établir une stratégie avant de venir à la charge. Car sous cette apparence de glace, elle connaissait l’homme fier, le pompeux, l’orgueilleux, le réfléchi, l’opportuniste, l’homme du feu. Oui, @Harald Swanson. Oui. Et c’était la raison pour laquelle il retournerait au château, qu’il se confronterai à toute cette crasse et qu’il trouverait un moyen de récupérer ses acquis, il ne pouvait en être autrement. Explique-moi en quoi le fait que les plantes aient jaunis chez ton voisin changent l’implacable réalité que les tiennes soient mortes de sécheresse ? Moi dont le frère a commis une erreur, l’unique couic d’une vie trop bien rangée et non pas une succession de coups bas comme la tienne, tu ne peux le nier. Elle marque une courte pause. Si une fissure a pu s’opérer sur une façade de marbre comme la sienne, personne n’est à l’abri de la charge qui accompagne ses putains de sentiments, même pas toi.  

Où est-ce que tu te crois, Eurus ? Tu n’en finis jamais de tenter de nier en vain les différences qui séparent les rues des palais, quand apprendras-tu enfin ? Elle lui jeta une œillade lourde de sens, dénotait-il l’absurdité de sa question ? Nier les différences ? Elle les outrepassait. Gaspiller les secondes de son existence à répudier son essence, à vivre pour les autres, pour mourir ensevelis sous le poids des regrets. Où en était l’intérêt ? L’escient ? Non. Elle s’estimait beaucoup trop pour ça.

L’intérêt qu’elle portait à la réputation de sa famille était si risible que même quantifié, le comparer au plus petit des grains de sable restait un euphémisme. Seule la survie de ses frères l’unissait encore à ce groupuscule d’âmes en ruine, à s’humilier en discréditant ses propres valeurs, en luttant avec les flammes qui lui lacéraient les entrailles mourant d’envie de se faire entendre, de sévir sans retenue. Mais l’arrogance du Swanson avait ravivé les réflexes, l’intarissable nature de l’enflammée. Ses limes enfoncées dans ses paumes, les jambes prises de fourmillements, les muscles qui ne demandaient qu’à s’exprimer sur le faciès du rouquin.

Pour accomplir cela, comme tu le dis, je crois me souvenir qu’il faut surtout une bonne épée. L’attitude qui lui aurait arraché un rire à l’accoutumée, ne fit qu’aviver son germe de destruction. La lueur rieuse qu’elle décelait dans ses horizons ambrés ne lui plaisait pas. Elle était sous-estimée, enfantisée, déconsidérée et par les Sept, ce qu’elle était agacée. Non parce qu’elle se sentait insultée, mais parce qu’elle regrettait d’avoir accordé de l’importance à une personne aussi plate d’esprit et ennuyante. Et pour ça, sa violence allait pleuvoir sur l’héritier roux. Toute la frustration qu’elle avait accumulée, qu’il s’en avère responsable ou pas. Prépare-toi à ressortir ta meilleure lame.

« il t'a fallu à peine une minute pour me remplacer par ça ? j'en suis profondément blessée. » fit la voix doucereuse de @Jaehaerys Norhalis avant que sa propriétaire ne se suspende à son bras. « jamais je ne t’aurais fait un tel affront, les plaies rappliquent d’elles-mêmes ces jours-ci. » Ses iris glissèrent sur sa montre, son rythme cardiaque s’accélérant de plus en plus au fil des minutes. « La prochaine fois, pense à m'offrir une danse avant d'essayer de te faire interdire à tout jamais l'entrée de ces royales soirées. » « si tant soit peu qu’il y ait une prochaine fois. » laissa-t-elle échapper dans un soupir, énigmative.

La voix de l’empereur retentit majestueusement dans le hall, le charisme poussé à son paroxysme, placé devant les flammes légendaires dont la salle avait hérité le nom, il intimidait autant qu’il fascinait les occupants de la salle. Une dizaine de minutes n’eût pas lieu d’être avant qu’elle ne soit hasardeusement interpellée au sujet des résistants. La mine encore renfrognée suite à la boutade avec le Swanson se transforma en une muraille d’impassibilité aussitôt que les ordres furent lancés. Si les émotions paraissaient avec une trop grande aisance sur le faciès de l’Osoryd, l’officière en elle se devait d’afficher le fameux maintient qui lui faisait habituellement défaut dans l’optique de rassurer les soldats. Ses pas la menèrent bien rapidement vers la sortie, où elle retrouva un groupe d’hommes et de femmes dont elle ne connaissait que trop bien les habitudes, des anciens compagnons de beuverie dont elle avait étudié les aptitudes et les vices. Il y’avait ce truc chez Eurus, qui la poussait à s’intéresser à chacun de ses comparses, d’anticiper leurs réactions face au danger. Elle chargea l’un d’entre eux d’avertir un autre officier afin qu’ils puissent faire grossir le nombre des avertis et un autre de communiquer à ces chiens galeux de roux qu’il serait avisé de renforcer la sécurité autour du sang bleu tenant compte du danger. Dans la plupart des esprits nobles, la présence des résistants signifiait qu’il y aurait bientôt de nouvelles détonations. La pire des scénarios incluait que Cal ait aperçu l’un des fils de la terre et ait communiqué l’information à un autre officier ce qui provoquerait immédiatement un déversement de gardes vers les cachots.

Son équipe additionnée à celle de l’officier réquisitionné, des petits bataillons se formèrent dont le plus large alla inspecter les étages sous sa supervision. La seconde farfouillait dans certains jardins, conditionnée par un temps imparti, temps stratégiquement évalué pour créer une échappatoire supplémentaire aux intrus. Puis finalement, elle envoya quelques hommes de son groupuscule originel, des eartenariens couverts par des casques, du renfort, vers les cachots. Il fallait qu’elle paraisse impliquée de sorte à ce qu’elle y croit elle-même.

ஐ Résumé :

- Eurus s'associe avec un autre officier pour avoir contrôler le plus de gardes possibles. Elle les divise en trois équipes et envoie celle composée du plus grand nombre de soldats au niveau des étages.

- Elle désigne un responsable parmi le second groupe pour qu'ils inspectent des jardins éloignés de la salle du brasier / des cachots. Elle leur dit de ne pas s'y attarder car l'important c'est de renforcer la protection autour de la noblesse, le plus rapidement possible.

- Un troisième groupe, beaucoup plus petit que les autres, se dirige vers les cachots. Ce groupe est en réalité composés d'Eartenariens dissimulés sous des casques/masques qui viennent en renfort ou essaient de créer un nouvel échappatoire en cas de complications.

- Actuellement, elle se trouve dans les étages avec le premier groupe et son aduitor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 22:08

Zarha observait les différents mouvements de foule et remarqua bien vite le déplacement des soldats censés protéger la salle. Ils n'agissaient plus en simples surveillants mais ils étaient beaucoup plus actifs, sous les ordres d'Eurus qui les sépara en trois groupes. Adonis s'était éloigné et Meryl et Historia restaient ensemble. Si elle ne tenait pas à être coincée ici et faire face aux questions qui ne tarderaient pas à tomber, il était temps qu'elle aussi ne bouge. Elle attendit un instant que le groupe de soldats se dirigeant vers les cachots passe devant elle. Elle se fondit dans le groupe, malgré sa tenue qui jurait avec celles des autres, mais cachée par le petit groupe on ne la remarqua pas. Son rythme cardiaque s'accéléra face à cette nouvelle partie du plan. C'était la première fois depuis qu'elle avait rejoint Greenstall qu'elle se retrouvait dans une telle situation, maillon d'une chaine bien importante. Elle ignorait vraiment ce qui l'attendait en bas mais elle faisait confiance aux hommes et aux femmes qui l'entouraient, ainsi qu'à leurs alliés dans le palais impérial. Le petit groupe descendit donc vers les cachots, tombant rapidement nez à nez avec @Circe Thornsten et son groupe de soldats. Zarha se figea, alors qu'elle sentait l'adrénaline se répandre dans ses veines, la préparant aux prochaines minutes qui seraient décisives elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real Mer 22 Nov - 22:20

Le temps vous est compté. Il t’est cher, et pourtant si précieux. Il est la preuve que son écoulement tuera tous les espoirs que tu as de libérer la Princesse @Hissa Griffith. Toi, qui sais que cet espoir est tout ce que tu détiens en cet instant, ici et maintenant. Tu frémis Historia, ton organe cardiaque palpite contre ta poitrine. Le soleil de ton regard s’embrase derrière ton masque alors que tu aperçois @Helana Wheatdrop vous rejoindre. La course du temps rebondit sur votre réalité si bien qu’elle vous presse dans votre réflexion et vos actes à venir. Tu l’observes tisser un plan, bâtir les fondations d’une diversion. Elle établit un schéma, une action à mener pour éloigner les gardes, dont tu ne trouves rien à redire, si ce n’est un léger tressautement musculaire au niveau de la joue, un signe végétatif montrant ta profonde réflexion quant à tes prochains mouvements à faire. Du coin de l’œil, tu la vois partir dans la direction opposée à la tienne, mais tu ne t’occupes déjà plus d’elle, ton regard ambre est focalisé sur les deux gardes restant plantés devant la porte des cachots. Tu lances un regard équivoque à @Meryl K'han tout en lui montrant avec tes deux doigts les deux hommes comme pour lui faire comprendre ton message. Tu ne doutes pas qu’il y verra clair dans ta demande, et c’est silencieusement que tu fais le décompte avec tes doigts afin de coordonner votre attaque surprise.

Zéro, temps mort. Temps en suspension où tout se passe, en un instant. Tu t’élances à toute vitesse dans le couloir, tes pas sont feutrés mais ta course rapide. Petite paysanne que tu étais, tu appliques à nouveau l’art du combat qu’est celui de se battre dans la boue. Historia, comme tu es sauvage à lui sauter dessus comme une amazone. Surpris, il semble tituber sous le sol vibrant alors que vous vous effondrez à terre. Tu coinces sa tête entre tes jambes sans aucune pitié afin de l’immobiliser au sol, dans une prise étouffante. Les couleurs s’échappent de ses joues jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Essoufflée, les cheveux en broussaille, tu te relèves avant d’adresser un sourire à ton camarade. — Au diable le raffinement, on fait avec les grands moyens, tentes-tu de te justifier alors que tu lisses ta robe de soirée. Tu tends la main vers Meryl avant de continuer d’une voix sereine. — Cette porte ne tiendra pas sous l’assaut combiné de notre pouvoir. Tes prunelles ambre se focalisent sur l'entrée des geôles puis tu lances un ultime regard au K’han avant que tu ne poses ta main contre la pierre pour mieux te concentrer. Faire trembler ce mur, désordonner les fondations pour faire céder la porte et donner accès aux cachots. Des lézardes se creusent dans le mur, des morceaux de pierres s'effritent jusqu'à déroger les gons de la porte qui cède dévoilant un groupe de soldats de l'Empire dont parmi eux l'orange @Circe Thorsten et sa maîtresse @Helana Wheatdrop. Un rapide coup d’œil pour repérer la cellule de Braam Osoryd, mais tu espères secrètement que les hommes d'@Eurus Osoryd ne sont pas bien loin pour vous aider face à ce guet-apens.

Résumé :

- Historia écoute silencieusement le plan d'Helana pour faire diversion.
- Lorsque celle-ci s'éloigne d'eux, Meryl et elle attaquent conjointement les deux gardes restants devant la porte des cachots. #CATCH à TERRE pour Historia.
- Puis ils commencent à faire trembler la porte pour la faire céder, afin d'ouvrir l'accès aux prisons.


Dernière édition par Historia Oathbridge le Ven 24 Nov - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Revenir en haut Aller en bas

[ saison 2 ; épisode 1 ] monsters are real

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PINNED UNDER THE WEIGHT :: intrigues-